Partagez | .
 

 (oksana) go 'head and sell me out and I'll lay your ship bare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité


MessageSujet: (oksana) go 'head and sell me out and I'll lay your ship bare   Mer 15 Juil - 14:40




Oksana Charlene (Charlie) Rutherford

there is a fire starting in my heart

NOM •• Rutherford. Fille de l'ancien guerrier -retraité- Michael Rutherford, il était connu pour être un enfant de Mars dur, ferme, et c'est ainsi que la leg a été élevée. Sa mère était une fille de Cérès, aujourd'hui décédée. Ses deux parents étaient deux romains très dévoués, ce qui a permis à Oksana d'accéder à la seconde cohorte. PRÉNOM(S) •• Oksana Charlene. Ses deux prénoms proviennent de ses origines russes & américaines. Cependant, elle a toujours vécu en Amérique; hors de ce continent, tout est trop dangereux pour un demi-dieu en apprentissage. SURNOM(S) •• Ses rares amis proches peuvent l'appeler Sana, mais comme je dis, ils se font rares. Beaucoup ne veulent pas approcher cette gosse au tempérament un peu trop enflammé. Il y a aussi Charlie, mais très peu de personnes connaissent son second prénom, et donc, son second surnom.ÂGE •• La jeune femme a aujourd'hui vint-deux ans, elle est donc dans la légion depuis ses douze ans, elle entame sa dixième année de service. Néanmoins, elle compte bien rester légionnaire longtemps, et pourquoi pas devenir une centurion ? DATE ET LIEU DE NAISSANCE •• Oksana est née le 26 novembre 1993, à la Nouvelle-Rome.nNATIONALITÉ •• Oksana est de nationalité américaine.. ORIGINES •• La brune a des origines russes, ainsi qu'espagnoles et américaines. OCCUPATION •• Elle ne passe jamais deux heures sans s'entraîner, ainsi que d'observer les autres. Il n'y a pas photo; la leg a grandi dans une famille sévère, et elle veut faire ses preuves. ORIENTATION SEXUELLE •• La demoiselle est et a toujours été hétérosexuelle. Désolée, mesdames, mais la virilité des hommes l'intéresse beaucoup plus que la douceur des femmes.STATUT CIVIL •• Pour le moment, elle est célibataire. La légionnaire n'a rencontré personne digne de ce nom, encore. PARENT DIVIN •• En tant que leg de la Nouvelle-Rome, Oksana est une petite fille de Mars, ainsi que de Cérès. Son père était un dur à cuire, sa mère une très douce femme... Il faut croire qu'elle a davantage hérité de son père.POUVOIR(S) •• Son premier pouvoir lui provient directement de son grand-père, qu'elle admire énormément. Oksana possède une force accrue, presque surhumaine. Son épée est si lourde qu'elle seule peut la manier. Ensuite, elle a obtenu de sa grand-mère bien aimée le pouvoir de bourbier, qui consiste en la création de sables mouvants. ARME FÉTICHE •• L'arme fétiche d'Oksana lui a été offerte par son père, qui lui aussi l'a maniée durant de longues années. Il s'agit d'une épée à double-tranchant en or impérial, métal des Romains. La jeune femme l'adore, et elle ne la quitte jamais. Son arme se rétracte en une bague masculine, qui a autrefois appartenu à son père. AU CAMP JUPITER DEPUIS •• Ses douze ans. Après l'entraînement intensif de Lupa, bien entendu, parce que même les legs n'y échappent pas. Ce fut difficile, acharné, mais la gamine a réussi. NUMÉRO DE COHORTE •• Grâce à son père et à la réputation de sa famille, Oksana fait partie de la cohorte numéro deux. Mais il y a aussi la détermination, la force de caractère et la témérité de la demoiselle qui l'y ont menée. Le chemin ne s'est pas fait tout seul.
CARACTÈRE •• téméraire + loyale + froide + calculatrice + manipulatrice + joueuse + souriante + brutale + barbare + sanguinaire + charmeuse + séductrice + lève-tôt + ponctuelle + impatiente + très peu tactile + déteste le contact physique + les démonstrations d'affection sont irrégulières chez elle. + courageuse + forte + naturelle + audacieuse + ambitieuse + fidèle + hyperactive + dyslexique + impulsive + protectrice.


QUELQUES ANECDOTES SUR TON PERSONNAGE.
01. Oksana a été élevée à la dure, elle n'a pas eu une enfance magique. Ses pouvoirs, elle a dû mériter de s'en servir. Elle a dû apprendre à faire qu'un avec eux, et au cours des entraînements avec son père, il n'a pas été doux non plus. 02. Elle s'est déjà fracturé le tibia et le poignet gauche. Depuis, elle est droitière. 03. Son tatouage de légionnaire comporte deux symboles : celui de Mars et de Cérès. Il y a également dix barres, pour ses dix années de service. Elle entame la dixième. 04. Oksana a une peur bleue du vide et de l'inconnu. Elle déteste ne pas pouvoir contrôler une situation et ne pas avoir le tout bien en main. 05. La brune est une meneuse née, néanmoins, elle écoute très bien les ordres de son centurion et elle n'hésite pas à faire de son mieux pour mener à bien les explications. 06. Oksana, elle rêve de faire plusieurs quêtes et missions, et de devenir la centurion de la seconde cohorte à son tour. 07. La brune déteste voir la faiblesse chez les autres, mais encore plus chez sa propre personne. Depuis ses huit ans, depuis que son père lui a fait promettre de ne plus pleurer, elle ne l'a plus fait. Elle n'a versé aucune larme depuis. À l'enterrement de sa mère, elle était silencieuse comme une carpe. 08. La demoiselle est fille unique. Ses parents ont perdu un enfant lors d'une mission, et ils n'en ont plus voulu par la suite, marqués par ce terrible événement. 09. Oksana voit rouge lorsqu'on s'en prend à ceux à qui elle s'est attachée. Elle ne s'empêche pas de défendre les êtres aimés. 10. La brune ne parle jamais de sa mère, cette fille de Cérès trop protectrice qui a péri au combat.

CAMP JUPITER.
01. •• Que pensez-vous des dieux ? Et des grecs ? Les dieux ? Elle n'a pas vraiment d'opinion bien formée à leur propos. Son père lui disait de vénérer Mars, ce qu'elle a toujours fait et le fait toujours. Quant à sa grand-mère, Cérès, elle est perplexe. Pourquoi n'a-t-elle pas sauvé sa mère ? Pourquoi ne lui a-t-elle pas envoyé un signe quelconque, que le danger s'apparentait ? Tout est flou, dans la tête d'Oksana. Elle ne sait pas si elle doit apprécier, vénérer ou détester les dieux, mais tout ce qu'elle sait, pour le moment, c'est qu'elle affiche une certaine forme de respect.
Quant aux grecs, elle reste méfiante, sans plus. Cela ne lui dérangerait pas si l'un d'entre eux venait l'aborder, même si elle trouverait cela étrange qu'il soit hors de son camp. La sang-mêlée n'a pas connu suffisamment de grecs pour se prononcer à leur propos; elle préfère donc se taire et ne rien dire. Elle est une femme qui attend avant de juger, malgré ce qu'elle projette.
02. •• Que faisiez-vous et où étiez-vous la nuit de l'intrusion de la bande armée de mortels au sein du Camp ? La demi-déesse était dans sa caserne, en train de dormir, avec le reste de sa cohorte. Elle a entendu des hurlements, et elle a vu certains soldats se précipiter au combat sans attendre. Elle aussi, l'a fait. La fille de Mars s'est habillée rapidement, a empoigné sa bague et l'a activée. Cette dernière s'est transformée en l'épée à double-tranchant qu'elle aime tant, et elle a combattu, jusqu'à ce qu'il le faut. Mais Oksana ne savait pas que les légionnaires retraités s'étaient aussi ramenés, pour aider les enfants et les soldats. Trente et une pertes. Et sa mère était la dernière.
03. •• Que pensiez-vous des mortels jusqu'alors ? Et maintenant ? (Votre personnage n'est pas au courant de l'existence du DLCEM, seulement de l'attaque armée par des mortels.) Auparavant ? Elle s'en fichait. Elle pensait qu'ils étaient inoffensifs, qu'ils ne possédaient aucune once de malice en eux. Quoiqu'en voyant les dégâts qu'ils infligent à leur planète et à leur environnement, il fallait bien se douter qu'il y avait anguille sous roche...
Lorsque l'attaque fut terminée et qu'Oksana a appris qu'une mortelle avait fusillé sa mère, qu'elle lui avait planté une balle en or impérial dans la tête, la jeune femme a fermé les yeux. Elle ne s'est pas emportée; non. Elle a tout conservé en elle. Toute cette bagarre inutile, toutes ces pertes. Ils allaient le payer de leur vie, même si elle devait donner la sienne pour s'en assurer.
04. •• Vous sentez-vous particulièrement en danger ou démuni face à cette menace invisible et inconnue ? Se sentir en danger est quelque chose de naturel, chez une demi-déesse. Oksana n'échappe pas à la règle ; elle est constamment sur ses gardes, et encore plus depuis que les mortels ont réussi à pénétrer dans les camps et à s'emparer des vies de leurs légionnaires... C'en fut trop. La demoiselle ne se pardonne pas de ne pas avoir pu sauver sa mère, même si ce n'est pas de sa faute. Elle est morte pour la cause; tous les demi-dieux y passent. Ceux qui vivent au delà des trente ans sont chanceux.
Néanmoins, ce qu'elle craint, c'est son père. Il est furieux, il ne se remet pas de la mort de son épouse, encore trop récente. Son visage est teinté d'une rage qu'elle ne lui connaît pas, et Oksana a peur qu'il explose et se venge sur elle, ou sur les soldats de la légion. Elle n'en parle à personne, elle ne préfère pas... Car sa famille est suffisamment troublée comme ça, il vaut mieux garder tout pour elle-même...

À PROPOS DU JOUEUR.
PSEUDO/PRÉNOM •• hiiddenrose/jen. ÂGE •• vingt-deux ans. COMMENT AS-TU CONNU MALUM DISCORDIAE •• prd.  red  COMMENT TROUVES-TU LE FORUM ••       . UN DERNIER MOT •• j'aime les smileys   .




Dernière édition par Oksana C. Rutherford le Sam 18 Juil - 3:45, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (oksana) go 'head and sell me out and I'll lay your ship bare   Mer 15 Juil - 14:41




I'm scared to get close.

and I hate being alone.


☞ shattered childhood.


L'enfance.
Ce moment d'innocence et de pureté. Ce moment où tout enfant apprend à marcher, à pleurer, à rire et à parler. On se doute bien que la vie d'une demi-déesse qui se connaît est bien différente de ces pauvres loups égarés dans la nature et dans le monde prêt à les dévorer. Oksana a été élevée dans une famille unie, à la Nouvelle-Rome. On se dit, elle aurait pu tomber dans un truc pire; voire catastrophique. Si vous lui demandez son avis, elle vous répondra clairement qu'elle aurait préféré vivre une vie normale.
Parce que vivre avec des parents tels que les siens, c'est se lever à 4h30 tous les matins, et se coucher à 18h00 à tous les soirs. Il faut penser à l'entraînement dès l'enfance, à l'arme qu'on choisira une fois l'entrée dans la Légion faite. Il faudra penser à toutes les tortures que pourra infliger Lupa, la déesse louve. Parfois, la brune maudit ses origines romaines, mais elle ne les changerait pour rien au monde, peu importe ce qu'elle raconte à ses potes de classe. Parce que oui, même les gamins des demi-dieux doivent se taper l'école. Bref, c'est bien moins enchanté que ce qu'on croît. De plus, les parents ont tendance à être un peu sociopathes; les siens l'étaient. Du moins, ils en montraient des signes. Il était hors de question qu'Oksana aborde une autre personne en dehors de l'école. Elle ne pouvait pas aller au parc seule, ni montrer ses pouvoirs en publique. Car s'il y a bien un avantage, lorsqu'on naît de deux parents demi-dieux, c'est d'être conscient bien assez tôt de ses capacités, mais aussi de ses faiblesses. La belle se rappelle assurément du jour où elle jouait avec d'autres enfants, mais l'un d'eux s'est fait plus insistant pour obtenir le jouet de la petite brune...
« Donne-le moi, Oksana, ou je le dirai à Michael. » Lorsque les autres gamins appelaient son père par son prénom, cela faisait frissonner la petite. Les enfants n'avaient pas tous été élevés comme elle, même s'ils vivaient au même endroit. « Non, c'est le jouet que maman m'a donné. Tu le touches pas, Jeremy ! » siffla-t-elle, en colère. Son tempérament de petite fille de Mars était bien marqué, beaucoup plus que celui de grand-maman Cérès. Cette dernière se manifestait surtout par son brillant sens de l'orientation et l'amour naturel pour la nature. Le gamin n'écouta cependant pas son avertissement, et il bondit sur elle, sans la ménager. Presque étouffée sous le poids du garçon, bien plus grand et gros qu'elle, elle lui asséna un violent coup de point au ventre et il se tordit de douleur pendant dix bonnes minutes, criant pour sa maman. La gamine, fière, ne se rendait pas compte qu'elle avait utilisé son second héritage de son ascendance divine.

Pour cet acte de violence, la petite avait été sévèrement punie. Condamnée à ne plus sortir de la maison en dehors des cours et des entraînements personnels, la petite fille de dieux s'était contentée de comprendre ce qui arrivait. À dix ans, franchement, on est sous le choc lorsqu'on arrive à assommer quelqu'un de plus costaud que soi, surtout lorsqu'on est une fille...
Oksana était pourtant fière d'elle. Ce pouvoir de Superforce lui rappelait qu'elle était comme son père, un homme qu'elle admirait énormément. Cependant, elle le craignait, aussi, et elle avait envie d'être crainte, comme lui. Elle avait envie d'être aussi brillante que sa mère et aussi puissante que son père... Si seulement.



☞ intensive house training.


« Papa je... » L'homme lui lança un regard furieux. Il fit un signe avec son épée, qu'elle admirait énormément. La demi-déesse grogna et se reprit. « Arrête de m'interrompre comme ça. J'ai mal à la cheville, est-ce qu'on peut faire une pause? » Il émit un pf sonore. Il la fusilla du regard, déterminé à ce que sa fille soutienne ses yeux d'un bleu intense. Mais elle avait beaucoup de mal à y arriver. Elle ne comprenait pas ce qu'attendait son père d'elle. Peut-être qu'elle le batte ? C'était impossible. « Tu crois que l'ennemi arrêtera le combat parce que tu as mal quelque part? Tu penses qu'une Manticore te laissera partir simplement parce que tu t'es blessée? » Les paroles de son père résonnèrent en elle tel un tambour qu'on frappe à plusieurs reprises, avec une dureté sans failles. Oksana fit non de la tête, les yeux plein d'eau. Devant les larmes de sa fille, Michael Rutherford s'approcha d'elle d'un pas vif et la gifla. Instantanément, elle hoqueta et les larmes cessèrent de couler. « Ne montre jamais tes faiblesses aux autres, Oksana. Tu es une petite fille de Mars et de Cérès. Tu es brave, forte, et loyale. Personne ne peut détrôner quelqu'un qui croît en elle. Personne ne pourra te battre, si tu trouves toi-même les faiblesses des autres. » L'intelligence de la jeune fille suivit son cours. Les paroles du fils de Mars s’introduisirent en elle et ne sortirent plus jamais. Cette journée-là, son père lui avait fait comprendre quelque chose d'important. C'est pourquoi, vivement, à l'aide de son petit gladius, elle se faufila derrière l'homme et pointa son dos avec la petite lame. « Au cours d'une quête, tu t'es blessé au dos. Tu as toujours des rendez-vous chez les guérisseurs pour qu'ils t'aident. Mais si je touche là... » Son père poussa un grognement de douleur lorsque sa fille unique appuya sur l'une des vertèbres qu'il s'était autrefois déplacé. « Tu pourrais être paralysé à vie. » La leg sourit de toutes ses dents, fière d'elle, à nouveau confiante. « Félicitations, ma chérie. » Sa voix était plus douce, plus calme.
L'entraînement se continua durant de longues heures durant. Le lendemain, la petite devait partir pour les épreuves à la Maison des Loups. Les demi-dieux y étaient soumis à des embûches pendant six mois. Un entraînement intensif, important pour tous les demi-dieux romains. C'était plus que ça, même. C'était un rite de passage.


☞ Lupa.


La célèbre Maison des Loups se tenait devant elle. Elle avait entendu Lupa l'appeler télépathiquement, ainsi que d'autres demi-dieux. D'autres futures recrues, qui, pendant six mois, allaient devoir s'entraîner ensemble. Six mois à se lever aux aurores, à s'entraîner, à suer, à souffrir. Oksana était prête. Elle y avait été préparée toute sa vie par son père, et même si elle était jeune, la leg contrôlait bien ses dons. On aurait pu croire que les legs échappaient à cette tradition, mais c'était se foutre les doigts dans les deux yeux, et bien profondément. Il était hors de question de se débarrasser de ce moment important, et les épreuves fournies par la Déesse-louve de Rome étaient bien pires que ce qu'elle n'avait jamais osé imaginer.
Le premier mois, la louve les testa tous au niveau de leurs capacités physiques. Aucune recrue n'y échappait, Chacun d'entre eux devait grimper sur un mur fait pour l'escalade en moins d'une minute. Ils devaient tous savoir manier une arme à la perfection à la fin de ce mois. Ils étaient tous épuisés, complètement souillés par le sang et la sueur, mais personne ne parlait, aucun romain n'osait dire un mot. Jusqu'au moment où une jeune fille, blonde, échappa une plainte. Ce fut le déclic; il ne s'agissait que du premier mois, alors qu'est-ce qui les attendaient derrière les cinq autres?

La souffrance. La torture. Ils devaient apprendre à contrôler leurs émotions. Hyperactifs et dyslexiques, ils devaient aussi apprendre à vivre avec cela. Les futurs romains ne devaient pas se laisser emporter par leur impulsivité et ils devaient être droits comme des I à chaque matin, lorsque les épreuves commençaient.
Le dernier mois fut le pire, selon Oksana. Elle en est marquée à vie. Pendant ce mois, elle dût affronter ses plus grandes peurs. Il était certain qu'elle serait confrontée à elles pendant des quêtes ou des missions, alors elle devait faire preuve de courage... Pourtant, lorsqu'elle se retrouva seule dans la salle, et que soudain, un précipice s'annonçait devant elle, la brune eut beaucoup de mal à retenir sa panique. « Du calme. », se murmura-t-elle, à ce moment. Elle inspira profondément. Elle s'éloigna du bord, mais en sentant son pied s'éloigner, elle le sentit fendre... l'air. Vivement, elle fit un pas de côté, où soudainement, elle fut enfermée dans une salle si cloîtrée qu'elle avait du mal à respirer. « LAISSEZ-MOI SORTIR. » hurla-t-elle, à l'adresse de la Déesse-louve qui l'y avait enfermée. Sana ne perdait normalement jamais ses moyens, mais être confrontée à ses pires cauchemars, c'était pire que tout. Pire que affronter une manticore, pire que de sentir un Venti près de soit, pire que céder aux crocs du Lion de Némée... La jeune fille se sentait défaillir, peu à peu, mais elle résista, en se concentrant. Toute la force qu'elle put, elle la mit dans son poing, et elle frappa ce qui semblait être les barreaux de la cage. L'idée en soit était plutôt bonne, mais cette connasse résistait. La leg échappa un soupir de découragement et à ce moment, elle se soucia de sa vie. Toute témérité s'envola et elle pensait qu'elle pourrait y passer, rester ici, dans cette fichue maison, de longues années.
Cette simple pensée lui donna toute la force nécessaire pour rassembler, dans un dernier espoir, un amas de terre. Ce dernier vint s'appuyer contre la paroi, et à nouveau, la fillette donna un coup de poing et... boum. Elle était à l'extérieur.

Le soulagement qu'elle avait ressenti à ce moment-là était indescriptible. Aucuns mots ne pouvaient remplacer la joie qui l'avaient envahie, le bonheur total. Si elle devait décrire son passage à la maison de Lupa, elle dirait cauchemardesque. Elle y rêve encore, et pourtant, ce n'était pas traumatisant en soit. Et puis, les legs avaient l'obligation d'y passer, même s'ils connaissaient parfaitement le Camp des Romains.
Au moment où elle revint à la Maison, un mois plus tard à survivre seule dans la forêt, à affronter des peurs inimaginables, Lupa sembla lui sourire. Elle hocha doucement la tête devant toutes ses recrues revenues, et elle lança un message télépathique à nouveau. « Il en revient à vous, Recrues de la Nouvelle-Rome, de trouver votre nouvelle maison. » Oksana fut happée par une vague étrange, presque hypnotique, et soudainement, la localisation du Camp fut effacée de son esprit. En colère, la brune grogna et frappa un mur, qu'elle cassa. Ses jointures étaient baignées de sang, mais elle s'en foutait. Comment avait-elle put faire cela ? Maintenant, elle devait trouver le Camp Jupiter. Seule.


☞ Camp Jupiter.


« ... Papa? » Ce fut son seul mot, alors qu'elle venait de franchir les limites du camp. L'utilisation de ses pouvoirs, les épreuves, tout cela l'avait considérablement affaiblie. On ne pouvait s'imaginer à quel point. La jeune fille traversa la barrière, et presqu'aussitôt, elle s'écroula par terre, morte de fatigue. Elle avait vu son père, ancien légionnaire, courir vers elle à ce même moment. Il murmura quelque chose, mais elle ne l'entendit pas. Elle s'endormit, le sourire aux lèvres. Elle avait enfin retrouvé sa maison.

À son premier réveil au Camp, elle trouva sur sa table de chevet une magnifique bague ornée d'un saphir, qu'elle ne connaissait que trop bien. L'épée de son père. Il lui avait confié sa précieuse arme. Fière, elle se promit d'apprendre à la maîtriser à la perfection.
La romaine n'échappa pas aux coutumes. Elle fut marquée par un tatouage, le SPQR, ainsi que deux lances croisées, le signe de Mars, et ce qui ressemblait à deux bambous croisés, pour Cérès. La leg était énormément fière de s'être finalement rendue ici, et elle y était pour rester. Personne ne pourrait l'y déloger. Oksana fut attribuée à la seconde cohorte, et elle fit ainsi la fierté de son père et de sa mère.
Pendant de longues années, elle s'entraîna. Elle fit en sorte d'être la meilleure de sa cohorte, celle qu'on remarquait et qui ne reculait devant rien lorsqu'elle était appelée à aller en quête ou en mission. Elle en réussi plusieurs, elle en rata d'autres. Elle n'était pas parfaite, et ne le sera jamais.
Oksana n'a plus aucun mal à maîtriser son don de force accrue, pourtant, la Géokinésie, c'est un mystère pour elle. Elle tente encore de comprendre comment mamie Cérès pouvait user de ce don sans tout détruire sur son passage. Il se manifeste le plus souvent en cas de colère, ou de besoin... Mais il faudra qu'elle apprenne, tôt ou tard, que la Terre est le meilleur élément qui soit.



☞ the attack.


Paisiblement endormie dans sa caserne, Oksana rêvait à Ailam. Sans trop savoir pourquoi, cet idiot de grec avait réussi à enchaîner son coeur de pierre. Il connaissait ses faiblesses, et elle était effrayée par ces rapprochements, qui se faisaient de plus en plus nombreux depuis la Bataille contre Gaïa. La jeune femme se tourna dans tous les sens jusqu'à ce qu'elle entendit un bruit sourd, qui causa son éveil immédiat.
Aussitôt, elle se dandina pour enfiler ses vêtements de combat et son armure. Elle empoigna la bague qui reposait toujours près d'elle, et elle l'activa. Aussitôt, elle devint l'épée à double-tranchant de son père, si lourde qu'eux deux seuls arrivaient à la maîtriser parfaitement. Le spectacle qui s'offrait à elle était sanglant. Des mortels avaient pénétré le camp. Sournois, vicieux, ils avaient réussi à tuer certains soldats dans leur sommeil. Comment avaient-ils osé ? Comment avaient-ils pu s'en prendre à eux, alors qu'ils ne faisaient que dormir. Ces putains de lâche. Oksana fonça, sans attendre l'ordre de son centurion. Elle transperça certains humains de sa lame en Or Impérial, et en affronta d'autre plus longuement. La suite des événements, jamais la demoiselle ne l'aurait soupçonnée.
Non loin d'elle, sa mère et son père combattaient courageusement à ses côtés. Elle étira un sourire, mais elle dût se défendre et ne put lâcher le mortel des yeux. Son regard fou à lier, ses paroles incompréhensibles. La leg le transperça finalement aussi, et le laissa se choir par terre, libre d'être mangé par les corbeaux.

Une voix s'éleva dans le ciel. Près d'elle, quelqu'un venait de tomber. Quelqu'un aux longs cheveux bruns, semblables aux siens, pourtant attachés pour l'occasion. Quelqu'un qui l'avait élevée avec une fierté, une poigne de fer... Sa mère se trouvait sur le sol, abattue par une balle en Or Impérial. Comment avaient-ils fait pour s'en procurer? La romaine grinça des dents sur le coup. Elle songea à tout laisser tomber pour aller tenter de la sauver, mais tout ce qu'elle put faire, ce fut de combattre l'assaillant. Pourtant, il était trop fort, et il se battait très bien. Dans un dernier recours, Sana utilisa son pouvoir de Géokinésie et enferma les pieds du meurtrier pour le bloquer, et elle fit de même avec ses mains. Sa colère était noire, si noire qu'elle n'arrivait plus à voir clair. Tout autour d'elle était flou, tout semblait s'écrouler. Elle tomba sur le sol, à genoux, et son épée tomba lourdement sur le sol. Fragile, la romaine rampa jusqu'à sa mère et cette nuit-là, elle hurla de tout son soul. Comme si on venait de lui arracher une partie de son âme.



☞ revenge

Elle fulminait. Elle faisait les cent pas dans la caserne de la seconde cohorte, et elle regardait les soldats et le centurion. Certains de leurs meilleurs légionnaires avaient péris, ils n'étaient plus beaucoup. Elle regarda la petite troupe et planta son regard glacial dans chacun d'entre eux. « On va rester là, à rien faire? » commença-t-elle. Il fallait qu'elle exprime sa rage, parce que sinon, elle imploserait. « Nous allons restés planter comme des piquets, comme de vulgaires insensibles? Putain, les gars, ils ont tués nos soldats, nos familles ! Comment pouvons-nous ne pas ériger un plan d'attaque? Comment pouvons-nous rester-là, à rien foutre ? » Ils restaient stoïques. Certains étaient sous le choc. Certains ne comprenaient pas trop ce qui se passait, comme le gamin de treize ans qui était arrivé peu de jours avant l'attaque, et qui avait réussi à survivre. « Oksana? Du calme. » murmura une voix. « NE M'ORDONNE PAS DE ME CALMER, BORDEL. Ils ont tué ma mère. » Elle en faisait une affaire personnelle. Sans crier gare, elle prit sa bague, qu'elle enfila à son doigt, et elle sortit de la caserne. Elle devait aller quelque part, elle devait sortir de là. Oksana ne se sentait pas bien du tout, et pourtant, la guerre ne faisait que commencer. Mais ils ne s'attendaient pas à ça, les mortels. Ils ne s'attendaient pas à ce qu'elle soit prête pour leur venue, et elle l'était. Elle les attendait, de pied ferme.




Dernière édition par Oksana C. Rutherford le Ven 17 Juil - 17:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à NY.
messages : 1525
parmi nous depuis le : 28/05/2013

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: (oksana) go 'head and sell me out and I'll lay your ship bare   Mer 15 Juil - 14:47

Bienvenue parmi nous !
Bonne chance pour ta fiche, et si tu as des questions n'hésite pas !  (je suis Don de prd avec qui tu as parlé par mp  )

_________________
Tout comme il y a deux versions à chaque histoire, il y a deux versions à chaque personne. Une version que nous révélons au monde et l’autre que nous gardons cachée... Chacun de nous a la capacité d’accomplir le bien et le mal mais ceux qui sont capables de brouiller la ligne de division morale détiennent le vrai pouvoir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (oksana) go 'head and sell me out and I'll lay your ship bare   Mer 15 Juil - 15:22

merci beaucoup Loïs I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (oksana) go 'head and sell me out and I'll lay your ship bare   Mer 15 Juil - 18:04

une romaine bref, bienvenue et sur ce, je retourne à ma fiche :kenzo:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (oksana) go 'head and sell me out and I'll lay your ship bare   Mer 15 Juil - 18:33

Oh, une copine.
Réserve-moi un lien d'enfer jeune fille. :kenzo:
Merci. I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ICE T.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New-York.
messages : 2032
parmi nous depuis le : 15/03/2013

ICE T.

MessageSujet: Re: (oksana) go 'head and sell me out and I'll lay your ship bare   Jeu 16 Juil - 9:48

Oh, bienvenue parmi nous ! J'ai bien hâte de lire ton histoire. ♥️ En tout cas, ton personnage s'annonce super intéressant ! Si tu as la moindre question, n'hésite pas ! Le staff sera là pour y répondre dans les plus brefs délais. o/

Encore bienvenue parmi nous !

_________________
#BeAHeroDude #NomDeCodeEthan #0066ff (c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (oksana) go 'head and sell me out and I'll lay your ship bare   Jeu 16 Juil - 15:06

Toi aussi, tu t'étais là avant moi Tes grands-parents ont trop la classe tout comme Nina Je veux voir la suite car d’après ce que j'ai lu et les différents noms des parties de ton histoire ça m'a l'air super
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (oksana) go 'head and sell me out and I'll lay your ship bare   Jeu 16 Juil - 22:45

Ouais Nina elle est trop sublime , et plus le prénom est tellement original et une legs c'est trop la classe mouton c'est supra badass aussi :mdl: genre la meuf deux fois plus dure à tuer superhero
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (oksana) go 'head and sell me out and I'll lay your ship bare   Ven 17 Juil - 7:22

le charmante oksana Arrow
bienvenue yeah yeah yeah yeah
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: (oksana) go 'head and sell me out and I'll lay your ship bare   

Revenir en haut Aller en bas
 

(oksana) go 'head and sell me out and I'll lay your ship bare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» cold-fx/gratuit limited edition don cherry bobblehead
» [CLIP] Blockhead - The Music Scene
» CéliaCylia ! ♥
» Head in books + 6/6 libres
» Clip Asaf Avidan / Over My Head

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ HISTOIRE DE SE DÉTENDRE.  :: Emportés par le Léthé. :: Archives des fiches.-