Partagez | .
 

 Azazel Victoria ♠ Don't touch me, I'm asperger !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité


MessageSujet: Azazel Victoria ♠ Don't touch me, I'm asperger !   Jeu 16 Juil - 1:26




Azazel Victoria

I like space, because in space, there are no feelings

NOM •• Victoria. Je n'ai pas vraiment cherché à y trouver un sens, car je trouve cela absurde de comprendre en quoi ce nom me colle alors que ce dernier fut porté pour la première fois par un membre de ma famille il y a trop longtemps pour que cela représente un intérêt notable. Je l'aime juste, c'est tout, même avec sa sonorité féminine. PRÉNOM(S) •• Azazel, tel est mon nom. Pourquoi ? Pour rien, mon père voulant simplement quelque chose d'original étant donné ma conception originale mais se contentant d'une sonorité étrange à un sens profond. Car je ne suis ni hébreux, ni un ange, ni un bouc émissaire … bien que, pour ce dernier point, cela pourrait presque être de la mauvaise ironie de la part du destin, voulant que l'on m'accuse de toutes les fautes car ma condition fait de moi une cible facile … SURNOM(S) •• Azel pour vraiment aller plus vite, Victoria pour ceux qui veulent se croire originaux alors que tout le monde le fait déjà en pensant avoir eut la meilleure idée au monde jamais exploitée. ÂGE •• J'ai eut ma vingtième année il y a peu et vais à présent sur ma vingt-et-unième. DATE ET LIEU DE NAISSANCE •• 24 août 1994 dans un lieu totalement inconnu ! Né d'une déesse, disons simplement qu'on ma trouvé. Mais pas au pas d'une porte, non non, mais à un croisement. NATIONALITÉ •• Américano-divine ORIGINES •• Bah … américain du coup avec ascendant divin. OCCUPATION •• Je ne suis pas vraiment … pas apte non car je le suis mais à l'aise avec le fait de faire une activité qui requiert une certaine proximité avec n'importe quel individu humain … ou pas d'ailleurs. Pour le moment je travaille encore sur moi même, à me contrôler, à me sentir en sécurité, donc je ne fais rien de précis mais je propose mon aide là où elle peut être utile. ORIENTATION SEXUELLE •• C'est assez compliqué dans le sens où je sais ce que je veux, mais que je ne l'ai jamais vérifié. Par là j'entends que mon attirance, la physique, va pour le corps masculin. Cela défit toute logique selon certain, n'est-ce pas ? Surtout pour un esprit aussi tranché que le mien. Pourtant il n'y a pour moi rien d'absurde à une telle attirance car nous ne sommes défini par un schéma qui n'accepte que du bon ou du mauvais sous la forme d'un équilibre à maintenir, non. C'est plus comme un cercle dont la courbe représente le désir que l'on pourrait avoir. Ainsi nous glissons le long de cette ligne, pouvant plus pencher vers l'un ou vers l'autre voir dans un entre deux, mais jamais il n'y a de mauvaise place, car où que nous soyons sur ce cercle il ne se créé aucun déséquilibre. Après je n'ai jamais eut … le courage de tester mon désir dans une situation réelle, donc je ne pourrais être totalement affirmatif. Cela dit clairement je pense pencher vers l'homosexualité et n'ai jamais vraiment eut de doute à ce niveau là. STATUT CIVIL •• Célibataire, rares sont les personnes que je laisse être réellement proches de moi, plus rares encore celle que je laisse me toucher. Donc à partir de là, comment pourrais-je espérer trouver chaussure à mon pied ? PARENT DIVIN •• Hécate, déesse de la magie. POUVOIR(S) •• En tant que digne fils d'Hécate, j'ai un lien très étroit avec la brume. En effet, je peux la plier à ma volonté afin de créer des illusions d'une réalité certaines. Cela peut se présenter de diverses manières, changer un élément du décors, du physique, modifier votre perception de la réalité afin de se rendre, non pas invisible mais imperceptible ou tout simplement donner l'impression d'aspirer la lumière pour créer une masse d'ombre dans laquelle leurrer les ennemies en combat quand ce n'est pas juste créé un brouillard. En clair l'illusion est mienne (même si il ne faut pas pousser, je ne peux pas tout faire), mais pour cela je dois, quoi qu'il arrive, en passer par une torche ou à la limite, mais moins efficace, un feu, quel qu'il soit. Il s'agit là de mon catalyseur ! Ces flammes, d'une origine mystique, sont la source de mon pouvoir. Sans, je suis sans défense. Enfin … je peux toujours contrôler la brume, mais à un niveau plus que basique, n'ayant d'effet quasiment que sur les mortels et pour des éléments mineurs.
J'ai aussi un second pouvoir, plus offensif, mais nécessitant là aussi une torche, à la différence qu'il faut que cela en soit vraiment une, même improvisée certes, mais pas simplement un feu tel un feu de camp ou un feu naturel, il faut la symbolique de la torche. Mais donc, si ce minimum requis est remplis, je peux amplifier ce feux mystique et le projeter sur mes agresseurs de diverses manières et surtout de façon contrôlée. Il s'agit cependant d'un feu de l'âme, il brûle donc, mais assez peu comparé à une vraie flamme, compensant cela en attaquant l'esprit. Assez efficace contre les êtres vivants bien que limité, presque inutile contre les machines et autres objets inanimés, mortel contre tout ce qui touche au royaume des morts étant donné le lien d'Hécate avec ce dernier. ARME FÉTICHE •• Une torche, tout ce qu'il y a de plus banale si ce n'est qu'elle est joliment ouvragé et faites de bronze céleste, me servant à canaliser mes pouvoirs, ainsi qu'un glaive. À LA COLONIE DEPUIS •• Depuis que j'ai dix ans et je suis devenu pensionnaire permanent à partir de ma 12eme année.
CARACTÈRE •• Réfléchi + Peu confiant + Maniaque + Peu apte aux relations sociales + Intelligent + Gentil + Égoïste + Solitaire + Logique (Trop) + Borné + Calme + Peu aventureux + Protecteur


QUELQUES ANECDOTES SUR TON PERSONNAGE.
01. Je suis ce que l'on nomme un autiste asperger. Oh, je vous arrête tout de suite, je ne suis pas une de ces bêtes de foire que l'on voit dans chaque film fait à ce propos, avec des tocs à ne plus pouvoir vivre normalement et ce genre de conneries. Bien sûr cela existe malheureusement et je suis vraiment triste pour eux, mais dans mon cas cela reste encore assez léger, je me contrôle, même si ce n'est pas facile tous les jours et que j'ai quelques handicapes sociaux. 02. Je n'aime notamment pas que l'on me touche ! Oh, pas au point de me mettre à hurler ou à vous sauter dessus en vous frappant ni rien de tout ça, non non, je n'aime juste pas ça, ça me met mal à l'aise et oui, si on insiste là je peux devenir violent, par mécanisme de défense. Donc n'abusez pas vraiment, non seulement à la fin ça ne vous fera plus rire, mais pour moi c'est un calvaire quotidien. Donc au début ce sont des avertissements, après des gifles, mais si quelqu'un doit me toucher, je dois le vouloir et me sentir assez en confiance. Une fois fait vous pouvez y aller, je ne suis pas contre et je deviens même assez tactile. 03. Généralement, la première question que l'on me pose quand on apprend que je suis un asperger c'est « Han, alors t'es super intelligent c'est ça ? ». Non, je ne suis pas super intelligent, je ne suis pas un génie des sciences, je ne suis pas Sheldon Cooper, qui n'est d'ailleurs même pas un vrai asperger. Certes, j'ai une capacité analytique et à emmagasiner les informations plutôt élevée, pouvant me faire passer comme au dessus des autres, mais c'est tout. Je ne connais pas l'encyclopédie par cœur, je ne suis pas capable de résoudre une équation de physique nucléaire et, pour l'amour du ciel, je ne connais rien à la science spatiale ! Enfin, rien qui ne dépasse ce qu'un amateur pourrait apprendre sur internet, autrement je ne suis pas capable de créer une fusée ou de créer un appareil permettant de voyager plus vite que la lumière. 04. Car oui, j'aime quand même l'espace ! Là par contre on pourrait dire que je suis le cliché. Car pour moi dans l'espace, il y a quelque chose de rassurant, d’apaisant. Il n'y a pas de son, pas de vent, pas de chaos, il n'y a que le vide. Là bas, aucune force ne s'applique, si ce n'est la force de gravité d'un astre ou un autre, et tant que l'on garde une orbite stable, rien ne peut nous arriver qui ne soit pas prémédité. Et ensuite j'aime l'espace aussi car j'aime la science fiction, tout bêtement ! Les vaisseaux, les aliens, les voyages dans le temps et les boites bleues … pas besoin de plus pour passer une bonne soirée ! 05. Je préfère les cercles aux humains. Les cercles sont continus quand les humains sont complexes et difficiles à comprendre. Cela peut paraître absurde à dire, mais, depuis mon enfance, c'est ainsi que je définis mon monde, par une série de cercle. Ainsi il me paraît plus … abordable, plus accueillant. Malheureusement je ne peux appliquer cette règle aux humains, du moins pas pour les définir en entier et c'est pour cette raison que je n'arrive pas, totalement du moins, ni à les comprendre, ni à leur faire confiance. 06. Je me sens beaucoup plus à l'aise la nuit, ceci en rapport à ma mère ou alors car le ciel étoilé m'apaise … allez savoir ! Mais quand j'ai peur, quand je me sens seul ou que je ne vais pas bien, j'aime aller sur un endroit haut perché et observer le ciel nocturne. 08. J'ai quelques petits tocs ici et là, mais rien de très très handicapant. Généralement des trucs comme le son qui doit être réglé selon des multiples de cinq ou alors que je sois plus à l'aise avec les choses paires quand les choses impaires vont me stresser ou le fait de devoir toucher la paume de ma main avec chacun de mes doigts quand je commence à stresser pour me calmer. Donc rien de handicapant, mais qui peut amener des remarques. Et il y en a d'autres comme ça qui se présentent en fonction des situations. 09. J'ai un peu de mal avec les choses qui changent. Tout ce que je fais, dans ma vie, est ordonné, suivant une certaine logique et une routine, autant que possible. Tant que tout est parfaitement programmé, rien ne peut aller mal, voilà mon mode de réflexion. Bien sûr, dans la vie d'un demi dieu c'est quelque chose de difficile, mais j'essaye, au possible, de toujours faire en sorte que cela suive toujours une certaine logique, mais c'est extrêmement difficile, autant pour moi que pour les autres. Ce qui fait que, généralement, en situation de grosse crise je panique ! Pas au point de pousser des hurlements et tout ça, non, mais plutôt que je me fige, ma respiration s'accélère et devient difficile et je ne sais absolument plus quoi faire ni n'ose faire quoi que ce soit. Par contre oui, si je reste dans cet état cela peut s'aggraver franchement. 10. En parlant de logique, je marche selon une logique implacable. J'ai donc un peu de mal, parfois car je ne suis pas complètement teubé non plus, avec les métaphores et les exemples imagés, y compris pour les sarcasmes. En clair, oui, je prend souvent les choses au premier degré, ce qui n'aide pas vraiment à m'intégrer et fait que je plombe facilement l'ambiance. Mais aussi, à l'opposé, je ne me fis aucunement aux apparences ou aux rumeurs, simplement aux faits. Ce qui fait que je ne juge pas, pas sur l'enveloppe, uniquement les capacités et la personne, même si du coup cela peut me rendre vraiment méchant mais généralement c'est plutôt une ouverture d'esprit que l'on voit. Cependant je suis facilement manipulable du coup, car je suis naïf et que si on manipule les faits je n'aurais pas de raison de m'en méfier. 11. Presque chaque soir je m'accorde une petite balade nocturne. En effet, j'ai besoin que de peu d'heure de sommeil pour être en forme, donc quand je peux je m'accorde ce plaisir, prenant juste ma torche pour m'éclairer mais aussi m'effacer des autres et notamment des harpies vu que le couvre feu est dépassé et je tourne dans la colonie, profitant de l'air frais. 12. Je porte un petit pendentif en argent en forme de torche. Oh il n'a rien de magique ! Mais je l'ai depuis ma naissance, trouvé dans mon berceau et j'y tiens énormément. 13. J'ai eut une vie où je ne manquais de rien, la situation de mon père étant très bonne. Mais surtout je n'ai pas manqué d'affection, car mon père, même avec le temps que lui prenait son travail, a tout fait pour s'occuper de moi et être là au moins pour les moments les plus importants. Pourtant quand on nous voit … il y a l'air d'y avoir une terrible distance, un malaise. Disons simplement que nous avons du mal a du mal à fonctionner ensembles et à savoir comment réagir l'un avec l'autre, mais nous savons très bien à quel point nous nous aimons et que surtout je peux compter sur lui en cas de problème. 14. J'ai une peur terrible du monde extérieur depuis le massacre à la colonie. Dans chaque visage j'imagine reconnaître nos agresseurs, à chaque mouvement j'ai peur de les voir sortir une arme et à chaque arme je revois les cadavres tomber au sol. En clair cela m'angoisse terriblement et je n'arrive plus, ou alors avec beaucoup de mal, à me déplacer là bas seul. 15. Je n'ai jamais connu la chaleur des lèvres d'un autre, ni les caresses sensuelles de mains habiles, ni les étreintes les plus intimes. Et franchement … cela ne me manque pas, je m'en fiche, je ne le recherche pas. J'aimerais quelqu'un à aimer et qui m'aimerait en retour et là en effet aller plus loin, mais sinon non, ce n'est qu'un détail futile. 16. Je ne suis pas un fan de combats, je n'aime pas me battre. Mais comme généralement je n'ai pas le choix j'ai tout de même appris. Je ne suis pas un excellent épéiste, mais je sais quand donner un coup qui peut s'avérer efficace plutôt que mouliner dans le vent pour rien. Mais surtout je ne joue pas à la loyal, je ne comprend pas l'intérêt ni la logique alors que l'objectif est la survie. Alors je piège mes adversaires avec mes illusions pour faire des frappes en traître. 17. J'aime bien les chevaux mais pas les pégases, les pégases ressemblent à d'immenses pigeons mutants et ils bougent tout aussi bizarrement. Je n'aime pas non plus les pigeons donc. 18. J'aime beaucoup nager, du moins passer du temps dans l'eau, me laisser flotter, me laisser porter par des objets flottants. C'est apaisant. Cependant je ne le fais que en piscine, dans des lacs ou des rivières car je suis terrifié à l'idée de nager dans la mer, j'ai peur de me faire emporter au large. 19. J'ai toujours un livre avec moi, en permanence. J'aime lire et je le fais beaucoup, dès que j'ai un peu de temps. Au mieux j'essaye toujours de lire de nouvelles choses, mais le livre en lui même n'est pas important, du moment que je peux lire. Car j'adore les mots, les belles tournures de phrases et les belles pensées exprimées sur le papier. 20. Je boude très facilement. Quand quelqu'un me contrarie beaucoup, joue avec mes soucis, se moque de moi ou dépasse une certaine limite, je ne dis plus rien et je m'en vais, comme un gamin, si ce n'est que je suis un gamin qui peut réellement se cacher. Déjà que je m'estime très peu, je n'aime pas qu'on en rajoute.

NOM DU GROUPE.
01. •• Que pensez-vous des dieux ? Et des romains ? Les dieux sont un sujet difficile qui me laisse encore extrêmement perplexe. Chaque fois que l'on commence à accumuler des données sur eux, que l'on commence à comprendre leur fonctionnement, un nouvel élément arrive en plein milieu du tableau et chamboule tout ce qui avait été acquis. Il n'y a pas de bases solides sur lesquelles se raccrocher pour tenter de les comprendre, ce sont des éléments en fluctuation permanente et, de ce fait, je ne me sens vraiment pas à l'aise en leur présence, y compris devant ma mère si je devais la rencontrer un jour.
Les romains, eux, par contre, sont déjà bien plus simples. Si leurs origines sont aussi floues que les notre, au moins elles sont semblables, pour ne pas dire identiques. Donc, depuis que le cataclysme entre nos deux camps a été évité, je n'ai franchement rien contre eux.
02. •• Que faisiez-vous et où étiez-vous la nuit de l'intrusion de la bande armée de mortels au sein de la Colonie ? Où j'étais ? À la colonie, tout simplement … pire que cela, j'errais à l'extérieur, profitant de ce ciel étoilé que j'aimais tant. Je me fichais bien du couvre feu, j'avais moyen de ne pas être vu, de ne pas être dérangé. Le visage doucement illuminé par la flamme blanche de ma torche, je m'étais englobé d'un manteau de brume qui me rendait imperceptible par les autres. Et c'est là, là que je les ai vu débarquer … d'abord perplexe face à à ces individus qui ne collaient pas à cet environnement … puis totalement terrifié, tétanisé en voyant le carnage commencer. Personne ne me voyait, moi je voyais tout, incapable de bouger, incapable de réagir. Je voyais les corps tomber et la vie de camarades, parfois proches, s'éteindre. En l'espace d'un instant, en l'espace d'une nuit, toutes mes convictions, tous mes repères, tout ce qui me faisait me sentir en sécurité … s'écroula comme un château de cartes au rythme des balles tirées. Et je suis resté ainsi, des heures durant … une journée entière … avant de m'écrouler, à bout de force, et d'être retrouvé.
03. •• Que pensiez-vous des mortels jusqu'alors ? Et maintenant ? Je n'ai jamais été à l'aise avec les mortels, je n'ai jamais été à l'aise avec qui que ce soit. Cependant, si je me retrouvais en mes camarades demi-dieux, il y avait ce … fossé, déjà grand entre moi et les humains, souffrant d'une double différence qui ma paraissait insurmontable. Mais aujourd'hui c'était pire, mille fois pire. Je ne me sens plus DU TOUT en sécurité dans le monde extérieur, je suis terrifié à l'idée de sortir de la colonie mais comme je suis aussi terrifié dans la colonie … je ne me sens plus en sécurité nul part … et malheureusement le danger peu venir de plusieurs milliards de personnes.
04. •• Vous sentez-vous particulièrement en danger ou démuni face à cette menace invisible et inconnue ? Je pense que ma réponse à la question précédente parle d'elle même. Oui, je me sens en danger, plus que jamais je ne l'est été. Est-ce que je me sens démuni ? Là encore une fois oui, car nous n'avons pas les moyens de nous défendre face à une telle menace. Ne parlons pas du bronze céleste déjà, mais même sans ça … nous ne somme au final qu'une minorité, en grade partie des adolescents devant déjà faire face à des dangers inimaginables … mais contrôlable. Là, c'est affronter sept milliards de possibles ennemies, c'est suspecter une population qui peuple la totalité de la surface de la planète. C'est affronter un adversaire contre lequel on ne peut gagner … Cela peut sonner le début de notre extinction et tout ce que nous pouvons faire c'est survivre le plus longtemps possible.

À PROPOS DU JOUEUR.
PSEUDO/PRÉNOM •• TheWeirdBoy mais maintenant vous pouvez dire FinnouTube ! ÂGE •• 21 ans COMMENT AS-TU CONNU MALUM DISCORDIAE •• Je gangrène la jambe de Tristan depuis maintenant très longtemps donc il m'était impossible de ne pas savoir ce que devenait ce projet. Plus encore quand elle poste un sujet sur Bazzart 8D COMMENT TROUVES-TU LE FORUM •• Super ! Puis …. il y a des legos dessus quoi ! XD UN DERNIER MOT •• Je suis tellement heureux que ce forum, après autant de temps, rouvre enfin ses portes. Il a représenté tellement pour moi durant une longue période … donc je tiens vraiment à remercier Tristan et Lois pour n'avoir jamais lâché l'affaire. Vous êtes fantastiques ! (oh et désolé Tristan, j'ai réservé Lucky pour rien, je prend Gijs à la place ><)




Dernière édition par Azazel Victoria le Dim 19 Juil - 21:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Azazel Victoria ♠ Don't touch me, I'm asperger !   Jeu 16 Juil - 1:27




I don't trust in fairy tales anymore

Everything is an illusion … and happy is the one who don't know that yet


☞ Let's start from the begining

Mon père m'observait, à la fois attendrit, à la fois inquiet, jouant avec les jeux de construction de cette salle un peu morne mais dont un coin était aménagé pour pouvoir accueillir et surtout occuper un enfant. En face de lui, derrière son bureau, se trouvait une femme, un docteur, qui se pinçait la lèvre inférieure l'air de voir comment annoncer une nouvelle assez difficile à encaisser à un parent célibataire. En attendant un silence terrible rendait l'atmosphère lourde dans la pièce pour les deux adultes, tandis que le seul indice du temps qui passait n'était autre que les petits bruits de claquement des pièces que j'imbriquais pour créer des choses plutôt poussées et surtout sans erreur. Finalement la jeune femme se lança, voyant mon père de plus en plus inquiet alors qu'il me regardait « Alors … votre enfant souffre … non … est sujet à divers comportements un peu particulier. Un de ces comportement est le TDAH ou Trouble du Déficit de l'Attention avec Hyperactivité. C'est pour cette raison qu'il déborde autant d'énergie, ne tient pas en place mais semble aussi moins réceptif et attentif que certains autres enfants de son âge. Mais ce n'est pas tout, et c'est là que j'ai été assez surprise car … il semblerait qu'il souffre aussi d'une forme d'autisme que l'on nomme asperger. Je vous ai préparé tout un tas de brochures et de références pour vous aider à comprendre en quoi cela consiste, même si, normalement, cela aurait dû être repéré beaucoup plus tôt. Enfin laissez moi vous expliquer. » et de là la jeune femme se lança dans un grand discours, discours que mon père eut toute la peine du monde à comprendre ne serait-ce qu'à moitié alors que toute son attention se portait sur moi, le regard perdu et se demandant comment, comment il allait réussir à gérer cette situation qui, dès le départ, était loin d'être ordinaire.

Car même ma naissance n'avait pas été comme les autres. Si j'étais né d'amour, ce ne fut pas d'un qui fait sonner des cloches alors que les deux personnes s'embrassent dans de belles tenues de cérémonies, non. Mon père avait juste rencontré cette femme, une nuit. Il était au point le plus culminant de sa vie, face à lui plusieurs choix, tous bénéfiques, il ne tenait qu'à lui de décider pour changer toute son avenir. Et pour fêter cela mais en même temps réfléchir à la marche à suivre, il était sortit avec quelques amis, dans le but de boire et s'amuser un peu avec de bons camarades, sans aller dans l'excès ni rechercher une quelconque nouvelle compagnie. Pourtant il y eut cette femme, belle, mature et au sourire à la fois glacial et envoûtant. Il ne fallut pas longtemps pour que les deux s’éclipsent sous le ciel étoilé, pas dans un désir lubrique mais plutôt dans un besoin passionné de se retrouver face à face et de partager les idées de deux esprits aiguisés sans que rien ne vienne se mettre en travers de leur chemin. Jamais une femme ne lui avait fait autant d'effet, pourtant il ne connaissait ni son nom, ni d'où elle venait, ni ce qu'elle faisait, mais elle le marqua intensément, jusqu'à ce qu'au final leurs deux esprits fusionnent, peu avant l'aube, dans une étreinte sensuelle. Il ne la revit jamais après ce soir là, mais il savait qu'elle n'avait jamais été sienne et qu'elle ne l'aurait jamais été. Elle le hanta pendant longtemps, dans un souvenir presque chimérique de ce court moment passé ensembles, reprenant alors le cour de sa vie, enivré par cette nouvelle assurance qu'il avait gagné. Jusqu'à ce soir étrange où, rentrant d'une rencontre tardive avec de possibles partenaires financiers, il se perdit jusqu'à se retrouver à un croisement, rapidement embrasé par d'intenses flammes blanches qui le firent piler et, quand il rouvrit les yeux, plus rien, si ce n'est, éclairé par les phares de sa voiture, un petit landau avec un mot disant « Il est le fruit de ce que nous avons un jour partagé. Prends soin de lui, protèges le, aimes le. Et quand le jour viendra, mais pas avant, mène le à l'endroit que je t’indique plus bas. Ton aimée d'une nuit. » A cette lettre était accroché un petit pendentif en argent, une torche gravée à plat, celui qu'elle portait quand il l'a rencontré. Et si toute cette histoire paraissait impossible, pour ne pas dire absurde, mon père sentit que pour une fois il ne devait pas douter, me ramenant avec lui.

« Hey, le teubé ! »

Un sifflement traversa l'air et, rapidement, un impact violent sur le côté de ma tête, celui provoqué par une balle de cuir alors que je m’effondrais au sol, m’égratignant et lâchant mon livre qui glissa un peu plus loin. Je me relevais sans un mot, attrapant mon livre en passant et retirant la poussière de ce dernier, remarquant les pages abîmées, et je tentais d'ignorer leurs rires débiles alors qu'ils avaient l'impression d'avoir fait le coup du siècle. Mais ce n'était rien, juste des cas isolés qui bientôt se prenaient des tapes sur la tête de la part de leurs camarades qui les traitaient d'idiots alors que moi même je continuais mon chemin. J'avais prit l'habitude, je ne m'en sentais pas blessé, même si clairement je ne voulais plus rien avoir à faire avec ceux qui venaient de me jeter cette balle, mais c'était ainsi à la colonie, depuis des années que j'y étais à présent j'avais su faire avec. En effet, cela faisait à présent dix ans maintenant que j'étais ici, que j'avais pu me faire à ce nouvel environnement et je savais que même en faisant attention et en prévenant le plus de personnes possible, vu le monde qui se trouvait ici et les allés et venus, il était impossible que je sois totalement tranquille mais je ne m'en faisais pas pour si peu, ce n'était rien, vraiment. Puis les plus anciens étaient toujours là pour prendre ma défense contre les plus cons. Je me laissais même aller à sourire, repensant à toutes ces années … cela n'avait pas toujours été facile, quand j'avais été emmené ici par mon père suite à une attaque, j'avais énormément de mal car je n'étais pas prêt à m'adapter à un nouvel environnement, encore moins seul. J'avais toujours été un gamin réservé, terrifié même, ayant besoin de se sentir en sécurité pour ne pas dérayer et là ? Je me retrouvais au milieu d'une foule d'adolescents, en clair l'espèce la plus cruelle au monde, avec comme nouvelle en guise de message de bienvenue que si je sortais d'ici je risquais de me faire dévorer. Et je dû apprendre à me battre, à trouver et développer mes pouvoirs et surtout à survivre dans une situation imprévu alors que l'imprévu me tétanisait. Et personne n'arrivait à comprendre que je sois ainsi, cela paraissait absurde pour la progéniture d'un dieu car ils pensaient tous, du moins les autres demi-dieux, que ma condition était quelque chose qui ne pouvait arriver dans nos gênes et pourtant … Mauvais départ, n'est-ce pas ? Pourtant cette colonie devint rapidement l'endroit où je me sentis le plus en sécurité et le plus à l'aise sur la Terre entière. Car ici … ici nous étions loin de tout danger. Il y avait certes des troubles fêtes, mais généralement cela n'était pas fait de manière réellement méchante, du moins pas jusqu'à attenter à une vie. Ici nous étions tous dans la même situation, nous vivions les mêmes épreuves, nous avions tous cette particularité qu'aucun autre mortel ne pourrait un jour comprendre ou accepter. Et au final je m'étais même fait des amis.

Mais depuis quelques temps tout semblait aller de travers. Il y eut d'abord tous les incidents liés à Cronos, puis après cela les romains et Gaïa et chaque fois, oui chaque fois ce n'était qu'une multitude de morts … pour quoi au final ? Soit disant restaurer notre sécurité et pouvoir enfin vivre en paix … et j'ai voulu y croire, même si cela défiait toute logique, croire qu'en se débarrassant d'un soucis nous pourrions enfin souffler et se dire qu'à présent c'était fini, sauf que ça ne l'était jamais. Et la preuve la plus récente fut aussi celle qui fut la plus frappante. Ces Hommes … ces mortels … débarquant au milieu de la colonie, se moquant bien de toutes les défenses qui avaient repoussées, des années durant des monstres et même plus, avaient créé en une nuit un état de terreur que même les plus grand Titans n'avaient pu provoquer. En une attaque éclair ils avaient soufflé tout ce qui semblait être acquis, décimant nos convictions en même temps que nos camarades alors que nous devions nous rendre compte que les règles que nous pensions solides avaient été bouleversées. Personnellement je n'y arrivais plus, je n'arrivais plus à me bercer d'illusions comme je trompais le monde avec les miennes. C'était trop me demander … et intérieurement je m'effondrais. J'essayais de me reconstruire, faire semblant, mais dans l'immédiat plus rien n'arrivait à me rassurer et j'avais peur que, cette fois, je n'arrive pas à trouver de solution pour ne pas craquer.



Dernière édition par Azazel Victoria le Dim 19 Juil - 21:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Azazel Victoria ♠ Don't touch me, I'm asperger !   Jeu 16 Juil - 1:35

Tu sais que t'es parfait toi :kenzo:
J'ai hâte de lire la suite qui je sais, s'annonce super yeah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à NY.
messages : 1522
parmi nous depuis le : 28/05/2013

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: Azazel Victoria ♠ Don't touch me, I'm asperger !   Jeu 16 Juil - 8:53

Ça me fait super plaisir de te voir ici, et je suis super contente de voir que le forum te plait :3 J'ai hâte devoir ton ppetit personnage, bonne chance pour ta fiche !

_________________
Tout comme il y a deux versions à chaque histoire, il y a deux versions à chaque personne. Une version que nous révélons au monde et l’autre que nous gardons cachée... Chacun de nous a la capacité d’accomplir le bien et le mal mais ceux qui sont capables de brouiller la ligne de division morale détiennent le vrai pouvoir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ICE T.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New-York.
messages : 2031
parmi nous depuis le : 15/03/2013

ICE T.

MessageSujet: Re: Azazel Victoria ♠ Don't touch me, I'm asperger !   Jeu 16 Juil - 10:10

TE VOILÀ.
Avec un superbe avatar et un superbe prénom. (Tu m'as chouré le prénom de mon potentiel DC, vil personnage. ) En tout cas, j'aime le début de ta fiche et je veux la suite, je l'attends. Ah, et bienvenue aussi, et bon courage pour ta fichette ! N'hésite point si tu as des questions ! (Enfin tu connais plus ou moins la maison, en fait.)

_________________
#BeAHeroDude #NomDeCodeEthan #0066ff (c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Azazel Victoria ♠ Don't touch me, I'm asperger !   Jeu 16 Juil - 22:35

OMGGGG yeah yeah BOYS bril non mais c'est pas juste, ce film il m'a bousillé à vie c'était tellement beau, et trop court, genre comment ils s'embrassent pas beaucoup mais toute cette tension alors j’adhère, j'adore et j'érige un temple ronde mouton et ton personnage se goûte sur le bout de la langue c'est trop beau :hearty:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Azazel Victoria ♠ Don't touch me, I'm asperger !   Ven 17 Juil - 7:25

le parent divin :woot: :woot: :woot: :woot: les pouvoirs :woot: :woot: :woot: :woot: :woot: :woot: :woot:
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Azazel Victoria ♠ Don't touch me, I'm asperger !   Ven 17 Juil - 13:02

Je plussoie ma voisine du dessus, les choix de malade mental
J'adore déjà ton personnage, hâte de voir ce que tu nous réserves en tout cas

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Azazel Victoria ♠ Don't touch me, I'm asperger !   Ven 17 Juil - 13:10

Merci beaucoup à tout le monde ^^

Yassen : Je sais mon petit, j'ai une réputation à tenir ! What a Face

Loïs : Oui il est super, vous avez fait un boulot fantastique ! et j'espère vraiment que mon personnage te plaira quand il sera fini ^^

Tristan : Merciiiiiiiiiiii ! (Et oh ? Vraiment ? Vilain moi ! Je te laisserais me punir comme il se doit pour cela en rp si tu le souhaites ) J'espère que la suite sera à la hauteur ! et oui je n'hésiterais pas, même si en effet XD

Bones : Hahaha, merci ! cela fait plaisir de tomber sur quelqu'un qui a vu ce film. et ouai, il est carrément super ! Même si on voit peut de chose, c'est tellement fort ue ça en reste hyper prenant et touchant ^^
Et woaw, ça me touche ce compliment, merci ! =) (Et hésite pas à vraiment le goûter :kenzo: )

Suki et Ailam : Merci à vous deux ! Je suis vraiment content que ce personnage plaise ! J'avoue que j'avais un peu peur qu'il fasse un flop ^^'
Et ouai les pouvoirs je me suis grave trituré la tête pour trouver un truc cool et qui puisse lui correspondre XD
En tout cas j'espère qu'il ne décevra pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ICE T.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New-York.
messages : 2031
parmi nous depuis le : 15/03/2013

ICE T.

MessageSujet: Re: Azazel Victoria ♠ Don't touch me, I'm asperger !   Dim 19 Juil - 22:04




Bienvenue Zazou !

tu es des nôtres !


Sois le bienvenu sur Malum Discordiae, Azazel Victoria ! Te voilà donc validé ! Ta fiche était vraiment sympa, comme attendu, et je suis contente que tu l'ais enfin terminée car maintenant... JE PEUX TE VALIDER. bril Il me tarde de voir Azazel en jeu et que Tristan le rencontre (omg.) pour des RP géniaux. Bref, encore la bienvenue sur Malum Discordiae et bon courage pour ce personnage !

Maintenant que tu fais partie des nôtres, voici ce que tu en dois surtout pas oublier Si ton personnage est un sang-mêlé, rendez vous juste et enfin, ici. Si ton personnage fait partis de la dlcem, rendez vous juste . Pour recenser le travail de ton personnage, c'est juste .

Ensuite n'oublie pas d'ouvrir ta fiche de liens à cet endroit et ta fiche de sujets juste là. N'oublie pas de remplir ton profil, c'est toujours plus agréable pour les gens avec qui tu rp !

Enfin, si t'as une question, une suggestion, une demande, n'importe quoi, ou même si t'as juste envie de causer, n'hésite pas à t'adresser à Tristan E. Langley ou bien Loïs I. Clinton. Tes administrateurs qui sont là pour toi !


_________________
#BeAHeroDude #NomDeCodeEthan #0066ff (c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Azazel Victoria ♠ Don't touch me, I'm asperger !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Azazel Victoria ♠ Don't touch me, I'm asperger !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» l'IPOD TOUCH en WIFI
» Victoria :)
» Aerocool touch 2100
» IPOD TOUCH... EN SPÉCIAL quelque part ? Vous le savez ou l'avez vue en spécial ? Merci bcp :)
» 2 nouveaux eTrex : le Touch 25 et le Touch 35

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ HISTOIRE DE SE DÉTENDRE.  :: Emportés par le Léthé. :: Archives des fiches.-