Partagez | .
 

 (arthur) because i'm a really firework

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité


MessageSujet: (arthur) because i'm a really firework   Ven 17 Juil - 13:05




Arthur Harry Delaware

so long darling.

NOM •• Il a gardé le prénom de sa mère, Delaware. PRÉNOM(S) •• Arthur comme le roi Arthur oui. Son deuxième prénom est Harry. Court et efficace. SURNOM(S) •• Aucun, il n'aime pas ça. ÂGE •• vingt-trois ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE •• un trois avril à Seattle. NATIONALITÉ •• Américain ORIGINES •• Américaines. OCCUPATION •• il s'occupe surtout de la forgerie dans son bungalow. C'est le réparateur expert de la colonie. Une sorte de MacGyver si vous voulez. ORIENTATION SEXUELLE •• Hétérosexuel STATUT CIVIL •• Célibataire PARENT DIVIN •• Il est le fils d'Héphaïstos. La classe. Le bricolage, le feu tout ça. POUVOIR(S) •• Depuis tout petit il aimait le bricolage et au fur et à mesure du temps il répare tout ce qu'il trouve et il invente même de sacrés trucs. Un vrai don du ciel. Sinon il est pyrokinésiste. Il s'enflamme (au sens propre) ARME FÉTICHE •• Son épée. Il l'a depuis ses douze ans. DÉFAUT FATAL •• Son manque de confiance en soi. Il réfléchit tout le temps et se cache plus derrière ses objets que sa force. Sinon l'eau et le froid. Mettez le dans un lac froid pour qu'il meurt s'est assuré. À LA COLONIE DEPUIS •• bientôt douze ans.
CARACTÈRE •• créatif + patient + calme + jaloux + panique rapidement + renfermé + lunatique + aimable + souriant + protecteur + caractériel + maladroit + peu de confiance en lui.


QUELQUES ANECDOTES SUR TON PERSONNAGE.
01. Son meilleur cadeau de Noël a été la mallette d'outils qu'il a eu par sa grand-mère. Il avait six ans. Il l'a toujours et c'est son plus beau trésor. C'est avec ces outils qu'il répare et créer de nouvelles choses. 02. Il a un problème avec l'eau. Son corps ne supporte pas les températures inférieures à trente degrés, du coup il peut facilement se retrouver paralyser et sombrer. Il ne sait pas nager. Il a une peur de l'eau indescriptible. 03. Il n'aime pas forcément être entouré de pleins de gens. Il préfère être dans son coin à bricoler tranquillement. 04. La perte de sa grand-mère il y a deux ans lui a laissé un vide énorme dans son cœur. Il a du mal à cicatriser sa plaie. Elle était tout pour lui. Elle l'aimait comme il était et lui a enseigné plein de choses. 05. Il s'en veut toujours pour l'accident lors de la quête il y a dix ans. Sukie a failli mourir par sa faute, ait resté dans le coma pendant tout ce temps. Pas un jour ne passe sans qu'il s'en veut. 06. Il est amoureux de Sukie. Seul Max le sait - Hanna est trop bavarde - mais il s'est promis de rester à l'écart d'elle pour ne plus la blesser.  07. Il est réputé pour être le mécano du camp. Celui qui répare tout et rapidement. Il aime bien ce petit titre, il se sent utile du coup.  08. Autant il déteste l'eau autant il aime bien pêcher. Il trouve ça très bon pour son esprit, cela l'apaise intérieurement. 09. Quand il a appris qu'il était un demi-dieu cela lui a fait un choc. Il est resté des mois à l'écart se méfiant de tout et de tout le monde. Ce sont Max et Hanna qui ont réussi à l'appâter et à le rassurer. Depuis ils sont les meilleurs amis du monde. 10. Depuis trois mois, sa mère lui envoie des lettres. Il les brûle. Le point positif c'est que cela fait de la bonne braise pour son feu. Il ne sait en aucun cas qu'il a une demi-soeur dans le camp romain.

COLONIE GRECQUE.
01. •• Que pensez-vous des dieux ? Et des romains ? Les dieux je ne les déteste pas. Franchement, pourquoi les détester alors qu'il y en a un qui m'a donné la vie ? Je les respecte profondément et s'ils ne sont pas forcément à côté de nous c'est sans doute pour nous forger le caractère. Quant aux romains, pour l’instant je n'ai pas trop d'opinion dessus mais j'avoue qu'ils ont le don de vouloir se mettre en avant, de montrer qu'ils sont les meilleurs et leur orgueil me tape un peu sur le système.
02. •• Que faisiez-vous et où étiez-vous la nuit de l'intrusion de la bande armée de mortels au sein de la Colonie ? J'étais en train de dormir. J'avais travaillé tard sur un prototype d'invention et du coup j'étais tranquillement en train de dormir dans les bras de Morphée quand on m'a tiré de mon sommeil. Entre nous, je suis assez grincheux quand on me réveille mais quand j'ai vu le visage sinistre et inquiétant d'un de mes compagnons de forge, je me suis dis que ça devait être grave et ça l'était. J'ai aidé mes acolytes à se protéger et à se battre en réparant rapidement leurs armes ou en leur proposant de nouvelles de ma confection. Hélas, tout cela n'a pas suffit puisque certains sont morts.
03. •• Que pensiez-vous des mortels jusqu'alors ? Et maintenant ? (Votre personnage n'est pas au courant de l'existence du DLCEM, seulement de l'attaque armée par des mortels.) Je ne les appréciais pas forcément. Peut-être car je n'ai jamais eu d'amis mortels. Dans chaque école j'étais un vrai pestiféré. Aucun ami, que des gens qui voulaient me taper dessus car je savais pas lire et écrire correctement. Ma mère m'a abandonné, donc on peut dire qu'en tant que mortelle elle ne m'a pas laissé un souvenir impérissable. En fait, il n'y a que ma grand-mère qui était pour moi une mortelle trop 'mortel'. Elle me comprenait. A présent, suite à l'attaque, je les aime encore moins. On est tous différent, pourquoi nous attaquer ? Cela me rappelle mes années scolaires. Ils n'ont que la barbarie en tête.

04. •• Vous sentez-vous particulièrement en danger ou démuni face à cette menace invisible et inconnue ? Je me sens surtout sur le qui-vive constant et en danger bien entendu. Je ne suis pas quelqu'un qui aime foncer dans le tas et taper sur tout ce qui bouge. Je suis assez posé et je préfère être dans mes forges. Je me cache derrière mes objets inventés. Je préfère toujours avoir quelque chose sur moi, cela me rassure. J'ai peu confiance en mes capacités et cela s'est encore plus renforcé depuis la quête il y a dix ans alors oui, je me sens quand même en danger.

À PROPOS DU JOUEUR.
PSEUDO/PRÉNOM •• silver sky/amélie ÂGE •• 24. COMMENT AS-TU CONNU MALUM DISCORDIAE •• par les deux en administration là  gangnamstyle . COMMENT TROUVES-TU LE FORUM ••    UN DERNIER MOT •• je suis ENFIN là  red  red




Dernière édition par Arthur Delaware le Ven 17 Juil - 16:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (arthur) because i'm a really firework   Ven 17 Juil - 13:05




Rebel hearts.

stay with me.


☞ i'm done with lies.

« Mary où tu vas ?! Tu ne peux pas le laisser ! » « Je ne veux pas de lui ! » Je n'avais que deux ans, et ce souvenir, c'est ma grand-mère maternelle qui me l'a rapporté. Ma mère n'a pas voulu de moi, elle disait que je ressemblais trop à mon père physiquement et que cela lui faisait mal de m'observer. Elle frotta ses mains sur ses bras, frissonnant en me regardant avant de claquer la porte. Je n'ai aucun souvenir de ma mère, quand elle a quitté ma vie ce jour, elle n'est jamais revenue et je n'ai jamais eu un mot de sa part. C'est ma grand-mère qui m'a élevé, avec tout l'amour qu'elle pouvait m'apporter et pourtant cela ne suffisait pas. J'étais un petit garçon loin d'être souriant, plutôt renfermé sur lui-même. « Je suis désolée Miss Delaware, on ne peut pas garder Arthur. » Les crèches refusaient que je reste car j'étais un peu bizarre. Oui je ne me mêlais pas aux autres, je restais dans mon coin à bricoler des choses. Je ne me mêlais pas à la foule et à force, les professionnels de la petite enfance se demandaient si je n'étais pas frappé du bocal. Ils avaient bien évidemment évité de dire le fond de leur pensées à ma grand-mère. Granny me porta jusqu'à la maison. « Ne t'inquiètes pas, ils sont tous abrutis. » « Abrutis. » Répétais-je en regardant ma mamie, elle sourit avant de rire.

Jour de piscine. Joie. La chose que je détestais le plus au monde. Je nageais comme une enclume. Je détestais l'eau et j'avais tout fait pour éviter l'inévitable. Le médecin avait refusé de faire une dispense. « Mais il est parfaitement en bonne santé votre petit-fils ! » Avait-il dit à ma grand-mère avant de la mettre dehors pensant que j'étais sans doute qu'un sale flemmard qui abusait de la confiance et de l'amour de sa grand-mère. Je restais bien à l'écart du bassin, me collant même au mur carrelé. Ca puait le chlore à plein nez. J'avais huit ans. « ARTHUR ! » Je vis le professeur furieux avant de me prendre par le bras et de me conduire vers le bassin. Je traînais des pieds. « Tu crois que c'est en restant là-bas que tu vas faire des progrès ? » J'entendis quelques camarades pouffer. Je ne voulais pas y aller. Je blêmis à vue d’œil. Je détestais l'eau. Je supportais juste quand elle était très chaude, comme avait l'habitude de faire ma grand-mère depuis que j'étais gosse que ce soit pour prendre un bain ou boire une boisson. « Mais monsieur... J'sais pas trop bien nager. » « Eh bien c'est en y allant qu'on apprend ! » Avant même que j'eus le temps de comprendre, il me poussa dans l'eau comme pour être sûr que j'y entre. C'est comme si j'avais mes muscles se paralyser. J'avais l'impression de ne plus respirer. Je me débattais légèrement avant de sentir mes muscles se ramollir. Après, ce fut le trou noir. Total. Ce fut les cris de ma grand-mère qui me réveilla. « INCONSCIENT ! JE VAIS VOUS FAIRE VIRER POUR CE QUE VOUS AVEZ FAIT ! NON MAIS VRAIMENT ! BALANCER UN ENFANT DANS L'EAU ! INCONSCIENT ! PSYCHOPATHE ! » J'avais ouvert péniblement les yeux avant de me mettre à tousser. Je me sentais très faible. « Mon chéri ! » On était à l'hôpital. Génial. On allait en entendre parler à l'école pendant longtemps. Elle passa une main sur mes cheveux qui étaient encore légèrement mouillés. Il faisait nuit. Combien de temps avais-je été inconscient ? « Ne t'inquiètes pas, Granny est là. » « Je sais pas ce qui s'est passé. » Elle me regarda un long moment avant d'avoir un petit sourire. « Ne t'inquiètes pas. Ce n'est rien. » Pourtant je le vis dans ses yeux, qu'il n'y avait pas rien. Le lendemain elle me changea d'école. Pour la sixième fois de ma vie.

Cela faisait des jours que je crevais de chaud. Sérieusement j'avais l'impression que j'allais flamber sur place. Ma température corporelle avait augmenté. Quand j'avais pris ma température j'avais préféré le cacher à ma grand-mère. J'attendais la mort. J'étais à cinquante degrés. Non ce n'était pas une blague. On disait que le corps humain était en danger à partir de quarante-trois degrés – j'avais vu ça dans un magazine - et moi j'étais à cinquante. Je restais sous mes draps, attendant la fin. « Arthur tu vas être en retard ! » Hors de question d'aller à l'école. Je ne bougerais pas. Elle ouvrit la porte. « Tu es malade ? » Je ne répondis rien, faisant semblant de dormir. « Arthur ? » Je ne voulais pas l'inquiéter. Je sortis de mes draps, prenant mon cartable et filant à tout va. Pour quelqu'un qui avait une fièvre monstrueuse je ne me sentais pas malade, j'avais simplement chaud. Trop chaud. Je marchais vite, bousculant des gens. « Eh ! Fais attention ! » Je ne répondis rien, baissant les yeux. J'arrivais enfin à l'école et je m'assis à ma table. « Aujourd'hui nous allons étudier le feu. Son origine, ses bienfaits, ses dangers aussi. Par exemple. » L'institutrice sortit une bougie avant de l'allumer. Je fixais la flamme intensément comme si elle m'attirait. Je sentis une pointe de chaleur au niveau de ma main droite. Quelques flammes étaient en train d'y surgir. Je me levais d'un bond, ma chaise tombant sur le sol. « Arthur ? » J'avais reculé, cachant ma main. « Je...je ne me sens pas bien. Je vais aux toilettes » J'avais courru pour sortir de la salle de classe. Les flammes s'étaient éteintes.  « Je suis officiellement fou, fou et fou. » Je courrais à en perdre l'haleine. Je cauchemardais debout, ou alors je délirais. Je pensais que ce n'était que dans les films que l'on voyait des choses pareilles. J'étais parti précipitamment de l'école. Je voulais rentrer chez moi mais ça ce n'était plus possible. Du moins pour le moment. A peine avais-je marché dans la rue que des oiseaux commençaient à vouloir m'attaquer. Des oiseaux qui parlent. Enfin, ça ressemblait à des oiseaux. Je m'étais mis à courir, une voix dans ma tête me disant de le faire. Génial je perdais la tête. « Mais c'est quoi ce bordel ?! » pestais-je en continuant à courir dans la forêt que j'avais réussi à rejoindre. J'entendais du bruit venant du ciel. Des oiseaux noirs, hurlant, me poursuivaient et non ce n'était pas des corbeaux. Je vis une flèche se décocher de quelque part et l'oiseau hurla de douleur. Je m'étais arrêté un instant. « Ne reste pas là imbécile ! Si tu crois qu'il n'y a qu'une harpie ! » Une quoi ? L'école n'avait jamais été mon fort mais j'étais persuadé de n'avoir jamais entendu ce mot. Je me remis à courir avant qu'il ne saute de sa branche et se mette à courir en ma compagnie. « T'es qui toi ? » Fis-je d'un air méfiant. « Franchement, c'est pas le moment pour les présentations ! Attention ! Baisse toi ! » A peine eus-je le temps de me baisser que je sentis quelque chose me frôler la tête. Des plumes noires tombaient. Granny ne voudrait jamais me croire. « On va avoir du mal à les semer ! » « Un coup de main les garçons ? » J'entendis une voix féminine. « Bon dieu Hanna qu'est ce que tu foutais ? » « Oh ca va ! » Elle roula des yeux avant de sortir une épée et de sauter sur les branches, tranchant des têtes de harpies. Cette fille était incroyable. A la fin, elle posa ses pieds sur le sol. « Salut Arthur. » Je n'allais pas lui demander comment elle connaissait mon nom, mais je fus surpris. « Bon, les présentations plus tard, faut qu'on aille à la colonie, il arrive pas à se défendre tout seul, t'imagines si on le ramène en deux morceaux ? On va nous tuer ! » « Relax Max. » Elle me contempla de haut en bas. « Ouai t'as pas trop l'étoffe d'un héros. T'es sûr que c'est lui ? » Le dit Max hocha la tête. « Stoooop ! » Fis-je en les regardant un à un. « c'est quoi ce cirque et ça c'était quoi ? » « Des harpies. » Fit-elle en haussant les épaules, comme si c'était normal. En tout cas ça ne m'aidait pas. Je voulais rentrer chez moi, ils refusèrent, trop de danger. Fils d'un dieu, c'est ce qu'on me disait, grosse blague. Franchement en fait je devais être dans le coma dû à ma fièvre pour qu'on m'apprenne des trucs pareils. Non, c'était la réalité et j'appris des mois plus tard que ma grand-mère était au courant et que ma mère en fin de compte était parti car elle ne voulait pas de cette vie. Le fait que je devais prendre des bains très chauds ou boire uniquement chaud était dû à la température corporelle de mon corps plus élevé que la moyenne. Non je n'étais pas allergique aux glaces, il fallait juste que j'évite d'en manger pour ne pas sombrer inconscient voire mourir. Super. Sympa.  Mes talents de bricoleur je les devais à mon paternel absent de ma vie. Pour fini les flammes que j'arrivais à faire apparaître, on m'apprit au camp que c'était de la pyrokinésie. Normal quoi. C'est dans cette colonie que je compris pourquoi j'étais différent. J'étais fils d'Héphaïstos et du coup cela expliquait toutes mes bizarreries.

Je n'aurai jamais pensé que l'on me donne une quête aussi rapidement. Cela faisait environ deux ans que j'étais à la colonie. J'étais quelqu'un d'assez discret, à part Max et Hanna je ne fréquentais pas grand monde, à part peut-être cette fille, Sukie. Drôle de nom. Elle était adorable, mais un peu collante. Evidemment, cette quête, je devais la faire avec elle, Max et Hanna. On était quatre. Cela allait être du gâteau au vue de l'équipe. J'étais parti confiant, je n'aurai jamais cru que cela aurait pu arriver. « On maintient le cap vers le nord, et puis ça devrait aller ! » Je regardais la carte, je n'avais pas forcément un bon sens d'orientation mais je le sentais bien j'étais apaisé. « On se sépare en deux groupes : toi et Hanna et moi et Sukie. » « T'es sûr qu'il vaut mieux se séparer ?! » « On aura plus de chance de tomber sur ce foutu monstre assez vite et de rentrer. » « Je te sens nerveux. » « Moi ? Nooon, je suis ravie de faire office de casse-croute. » Fis-je avec un rire jaune. En vérité, oui j'étais tendu. C'était ma première quête, on m'en confiait une et je ne voulais pas la rater. Je n'avais que treize ans, je trouvais ça jeune, Hanna et Max étaient de deux ans plus âgés, Sukie avait le même âge que moi mais c'était une fille et elle avait l'air dans la lune Je ne pouvais pas nier qu'elle me plaisait bien qu'elle soit extrêmement pénible. « On arrive. » Fis-je d'un air sombre.
On s'était séparé, et tout aurait du bien se passer. Alors qu'est ce qui avait foiré ? J'avais sorti un gadget que j'avais inventé. Quelque chose pour me propulser en l'air pendant une fraction de minutes. Ca avait marché. Je m'étais élevé, mon épée que j'avais forgé moi-même quelques mois après mon arrivée au camp, en l'air prêt à attaquer. Au fond de moi j'étais terrorisé, et devant affronter ma propre peur et ce monstre je n'avais pas fait attention à Sukie. Je la vis se lancer à corps perdu dans la bataille. « Sukie NON ! » Fis-je, mais elle ne m'entendit pas. Ce monstre ne l'a pas mangé non, il l'a blessé, gravement et je l'ai vu tombé rapidement vers le sol. Comment elle avait fait pour sauter de cet arbre sur ce monstre ? Aucune idée mais elle était folle. J'avais deux choix : combattre le monstre ou sauver Sukie. J'ai balancé mon épée en plein dans l'oeil du monstre qui se retrouva déséquilibré et je me laissais tomber vers le sol, rattrapant de justesse Sukie. Il y avait du sang, elle était blême, je paniquais. « Putain. Putain. » Je paniquais totalement. Hanna et Max arrivèrent. J'étais paralysé. « Hanna, occupe toi d'eux, moi je m'occupe de l'autre tâche ! » Fit-il comme pour s'adresser au monstre. « Arthur, lâche là. » Mes mains étaient comme crispées sur le corps frêle de Sukie, j'en avais les larmes aux yeux. « Arthur, ça va aller... » Non ça n'allait pas aller. On a réussi à maintenir Sukie en vie jusqu'à la colonie, et en rentrant on m'a dit que peut-être elle ne se réveillerait jamais. A cette époque, je m'isolais encore plus, restant la plupart du temps dans l'atelier à bricoler.

Cette histoire remonte à il y a dix ans, et pourtant je me considère toujours comme fautif. Hanna et Max était dans leur dernière année de colonie. Un parfum de fin régnait pour eux. Je les enviais, voulant moi aussi fuir au plus vite. De plus, depuis la mort de Granny deux ans auparavant, je reste toute l'année au camp. Je déteste le fait d'être un demi-dieux grec, à cause de ça une personne a failli mourir à cause de moi. Je me baladais dans le bois, près de mon bungalow, essayant d'apaiser mes tourments. Je vis alors un camarade s'approcher en courant. « Arthur ! » Qu'est ce qu'il me voulait celui-là. Merde j'aurai du prendre mon prototype de ma nouvelle invention pour fuir. Je faisais comme si je ne l'entendais pas. « Sukie s'est réveillée. » Je sentis un bond dans mon cœur. Je me retournais d'un coup. Il était sérieux. Je le suivis, accélérant le pas pour aller jusqu'à l'infirmerie. Dix ans avait passé, bien entendu elle avait grandi. J'étais quasiment jamais venu la voir, me sentant ronger par la culpabilité. Quand je la vis, elle avait l'air apaisé. Moi, je me sentais grignoter par ce sentiment de culpabilité. Je m'étais alors promis en la regardant, que je la fuirai, que jamais je ne lui parlerai pour ne pas qu'elle subisse ça de nouveau.



Dernière édition par Arthur Delaware le Ven 17 Juil - 16:36, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (arthur) because i'm a really firework   Ven 17 Juil - 13:12

andrew garfield
bienvenue parmi nous, fils d'héphaïstos
super choix de parent divin et de pouvoirs en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (arthur) because i'm a really firework   Ven 17 Juil - 13:16

Ah mais c'est Le Arthur de Sukie :hehe: et en plus c'est mon frère yeah Donc super choix de parent divin et je veux voir la suite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (arthur) because i'm a really firework   Ven 17 Juil - 13:28

OMG Merci classe classe
Vous avez trop la classe avec vos avatars et vos parents :*-*: :kenzo:
VIVE HEPHAISTOS red red red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (arthur) because i'm a really firework   Ven 17 Juil - 14:58

Citation :
Il est amoureux de Sukie. Seul Max le sait - Hanna est trop bavarde - mais il s'est promis de rester à l'écart d'elle pour ne plus la blesser.
avec ce que j'ai en tête, il va peut-être pas rester à l'écart longtemps :mdl:
bref te voilà enfin
bienvenue yeah yeah
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (arthur) because i'm a really firework   Ven 17 Juil - 16:49

Non mais toi il ne faut plus que je te laisse seule Arrow

FINIE What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ICE T.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New-York.
messages : 2032
parmi nous depuis le : 15/03/2013

ICE T.

MessageSujet: Re: (arthur) because i'm a really firework   Ven 17 Juil - 22:45

TE VOILÀ ENFIN. :kenzo:




Bienvenue Arthur !

tu es des nôtres !


Sois le bienvenu sur Malum Discordiae, Arthur Delaware ! Te voilà donc validé ! Ta fiche était super chouette à lire, j'ime beaucoup la façon dont elle se recoupe avec celle de Sukie. Granny m'a aussi beaucoup plus, elle avait l'air toute mignonne comme mamie. Quant à Arthur, j'ai bien hâte de le voir en jeu, j'aime son côté toujours un peu en retrait, et qui a tendance à fuir Sukie depuis son réveil. bril Au fait, bienvenue miss ! J'esère que tu vas te plaire sur MD. :hehe:

Maintenant que tu fais partie des nôtres, voici ce que tu en dois surtout pas oublier Si ton personnage est un sang-mêlé, rendez vous juste et enfin, ici. Si ton personnage fait partis de la dlcem, rendez vous juste . Pour recenser le travail de ton personnage, c'est juste .

Ensuite n'oublie pas d'ouvrir ta fiche de liens à cet endroit et ta fiche de sujets juste là. N'oublie pas de remplir ton profil, c'est toujours plus agréable pour les gens avec qui tu rp !

Enfin, si t'as une question, une suggestion, une demande, n'importe quoi, ou même si t'as juste envie de causer, n'hésite pas à t'adresser à Tristan E. Langley ou bien Loïs I. Clinton. Tes administrateurs qui sont là pour toi !


_________________
#BeAHeroDude #NomDeCodeEthan #0066ff (c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à NY.
messages : 1525
parmi nous depuis le : 28/05/2013

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: (arthur) because i'm a really firework   Sam 18 Juil - 9:43

Comment j'ai raté ton arrivée ici quoi xD Je te l'ai déjà dis mais je suis ravie que tu nous rejoigne ici bril Je suis sur portable, donc c'est chaud de lire ta fiche mais dès que je rentre, je file lire tout ça, les commentaires de mvdd me font bien envie I love you Bienvenue !

_________________
Tout comme il y a deux versions à chaque histoire, il y a deux versions à chaque personne. Une version que nous révélons au monde et l’autre que nous gardons cachée... Chacun de nous a la capacité d’accomplir le bien et le mal mais ceux qui sont capables de brouiller la ligne de division morale détiennent le vrai pouvoir.

Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: (arthur) because i'm a really firework   

Revenir en haut Aller en bas
 

(arthur) because i'm a really firework

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonjour à tous
» Camelot - Time Of Kings n'attend plus que vous ! [RPG]
» (M) JAMIE DORNAN ✧ demeure d'arthur.
» (m) TOBY REGBO ✧ demeure d'arthur
» « Version #19 ▬ Majestic Arthur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ HISTOIRE DE SE DÉTENDRE.  :: Emportés par le Léthé. :: Archives des fiches.-