Partagez | .
 

 (hope) there isn't hope, didn't you see that ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité


MessageSujet: (hope) there isn't hope, didn't you see that ?   Sam 18 Juil - 17:05




Lightning "Hope" Teniala

IL N'Y A PLUS D'ESPOIR, IL EST PARTI, NOUS A ABANDONNÉ, A NOUS DE NOUS DÉBROUILLER.

NOM •• Teniala, le nom de sa grand mère, non pas celui de sa mère, il a lutté corps et âme auprès de la justice américaine pour pouvoir changer son nom de famille. PRÉNOM(S) •• Lightning, plus couramment abrégé en Light, prénom signifiant l'orage, celui qui permet de voir clair, mais également celui qui détruit, celui qui est incontrôlable. SURNOM(S) •• Il se fait lui-même appeler Hope, parce qu'il déteste son prénom, il lui rappelle trop sa mère qui l'appelait Light quand il était bébé. ÂGE •• Vingt et un ans, un âge avancé pour un sang-mêlé, mais il en est fier, parce qu'il arrive à avancer malgré tout ce qui lui est arrivé. DATE ET LIEU DE NAISSANCE •• Un douze juin, dans cette merveilleuse ville qu'est Los Angeles, malheureusement, ou heureusement d'ailleurs, il a été forcé d'y partir. NATIONALITÉ •• Américaine, il n'est jamais parti du continent nord-américain et ne compte pas le faire tout de suite. ORIGINES •• Quelques origines nordiques, du côté de la Suède et de la Finlande, mais cela ne se remarque pas outre mesure. OCCUPATION •• S'entraîner toujours et encore, ainsi que casser du monstre ou du sang-mêlé pour oublier, pour enlever toutes ces images qu'il a en tête, aime également s'occuper des plus jeunes, en les aidant dans leurs tâches. ORIENTATION SEXUELLE •• Homosexuel, il ne supporte pas le contact des femmes, elles l'effraient beaucoup trop. STATUT CIVIL •• Célibataire, trop étrange, trop secret pour qu'on puisse espérer l'approcher. PARENT DIVIN •• Vediovis, ou également connu sous le nom de Vejove, dieu d'origine étrusque mais adopté par les romains, symbolisant la revanche, la colère, l'insoumission et la face sombre de l'amour. POUVOIR(S) •• Peut influencer la colère des gens qui l'entourent, mais ce pouvoir est compliqué à gérer lorsqu'il ressent de trop fortes émotions, sinon il a aussi la capacité de forcer les gens à se venger ou à perpétuer des combats de par le pouvoir de revanche de son père. ARME FÉTICHE •• Un couteau suisse qui permet se change soit en épée en or impérial soit en ceste en or impérial, cadeau de son père, le seul qui lui ait fait d'ailleurs. DÉFAUT FATAL •• Sa peur des femmes, il suffit qu'il soit face à un individus de sexe féminin pour qu'il perde tous ses moyens, soit parce qu'il a peur, soit parce qu'il tente d'éviter le contact, heureusement, ce n'est pas le cas pour toutes, une fois qu'il les connait et sait qu'il peut leur faire confiance, la peur s'évanouit. AU CAMP JUPITER DEPUIS •• Il est au Camp Jupiter depuis ses treize ans, il entame donc sa huitième année dans la cohorte, il apprécie toujours autant l'ambiance sérieuse. NUMÉRO DE COHORTE •• Cohorte numéro deux, il aurait pu accéder à la première, mais il n'a pas voulu, et pour la gloire de son père qui est un dieu utile à la légion, les préteurs ont réfusé qu'il aille dans une moins bonne.
CARACTÈRE •• secret, il se cache derrière une armure solide pour éviter que les gens ne sachent ce qu'il a pu vivre dans le passé, il cache tout parce que ça lui fait honte, parce que ça le met en colère et parce qu'il déteste ce qu'il a fait ou pas fait. + colérique, ce garçon peut s'énerver pour n'importe quoi, il arrive qu'un petit rien le mette hors de lui et qu'il devienne méchant, froid et limite sadique envers les autres. + protecteur, c'est le grand frère du Camp Jupiter, dès que quelqu'un se sent triste ou dès qu'on a besoin d'aide, c'est vers lui que l'on se tourne, il aime choyer les autres. + loyal, quand on est son ami, c'est pour toujours, il n'aime pas se disputer avec les gens, sauf quand c'est vraiment nécessaire, et il ferait tout pour honorer ses promesses. + courageux, quand il s'agit de mettre sa vie en danger pour sauver celle des autres, Hope est le premier à foncer dans le tas pour permettre aux autres de pouvoir vivre, il ne réfléchit pas dans ces moments là, il fonce. + triste, malgré le fait qu'il soit presque toujours agréable avec quasiment tout le monde, il a des blessures psychologiques qui ne guériront probablement jamais et qui le rendent triste au quotidien. + souriant, le jeune Hope se cache toujours derrière un sourire bien placé, qui désarçonne dans toutes les situations, tantôt joyeux, tantôt cynique ou encore même pervers ou sadique, il sait exactement comment faire pour gêner les gens. + sentimental, il est capable de s'attrister pour un rien, la plupart du temps, il en vient même à se sentir mal pour les petits tracas de la vie quotidienne et ne supporte pas trop les douleurs psychologiques, tant et si bien qu'il finit par pleurer. + dur, il déteste les gens qui s’apitoient sur eux-même, pour lui, si on est là, c'est pour une bonne raison et on doit se battre, point barre. + ouvert d'esprit, étant lui-même homosexuel et dans une catégorie à part, il en est venu à tout accepter, plus rien ne le choque vraiment et c'est bien mieux ainsi. + insensible, lorsqu'il est lancé dans un combat, Hope ne ressent plus rien,il massacre jusqu'à la fin, c'est dû à son père qui est le dieu de la colère et de la revanche. + effacé, il déteste être sur les devants de la scène, il préfère se dissimuler afin qu'on ne le remarque pas, qu'on ne sache pas qu'il est là, il trouve cela bien plus agréable.


QUELQUES ANECDOTES SUR TON PERSONNAGE.
01. il a tué sa mère, il le revendique et n'en éprouve aucun remords, cette femme a abusé de lui depuis que son père est parti, elle le forçait à faire des choses qu'il ne voulait pas alors il l'a poignardé, c'est suite à ça qu'il a fait le voyage vers Lupa, ce qui lui a évité de gros problèmes avec la justice. Quand il a découvert que son père était le dieu de la face sombre de l'amour, il a trouvé ça très ironique. Depuis tout cela, il ne supporte plus le contact physique des femmes, il ne peut pas en toucher une, ça lui fait peur et il ne veut pas qu'on abuse de lui à nouveau, il s'est donc naturellement porté vers les hommes qu'il trouve bien plus attirants. 02. la seule fois où il a "vu" son père, c'est quand ce dernier est arrivé sur le Camp Jupiter quand il a été présenté à la légion, étant l'un des rares enfants sang-mêlé qu'il a mis au monde, il l'a revendiqué en personne et lui a offert son arme. Cela remonte à ses treize ans, depuis il n'a plus jamais montré signe de vie. Il ne lui en tient pas rigueur, il sait que les dieux ne peuvent pas forcément se manifester tout le temps. 03. il a une peur panique de l'orage, c'est vraiment ironique aussi d'ailleurs. Sa mère l'a appelé Lightning et il a peur de la foudre. En réalité, il a surtout peur qu'un éclair ne lui tombe dessus et ne l'électrocute, c'est pour cela qu'il porte exclusivement des chaussures en cuir tout le temps, une bonne vieilles paires de Docteurs Martens et au moins il est en sécurité. Dès qu'il y a de l'orage, il n'est pas rare de le voir paniquer et trembler comme un petit chaton famélique. 04. son péché mignon c'est les pains au chocolat servis dans la Nouvelle Rome, le boulanger a une façon particulière de les faire qui lui réchauffent immédiatement le cœur dès qu'il a un gros coup de mou, ainsi si jamais on le voit avec une de ces viennoiseries dans les mains, on peut être sûr que Hope ne se sent pas très bien et qu'il essaie de noyer le poisson. En réalité il a un côté boulimique qu'il n'assume pas très bien, mais il essaye d'arrêter de manger comme un goinfre et d'aller se faire vomir dix minutes après parce qu'il regrette. 05. il ne révèle jamais rien de son passé, ou à très très peu de monde, il ne veut pas qu'on le prenne pour un cinglé, alors il reste souvent très invisible, pour qu'on ne lui pose pas trop de questions, mais à force de faire cela, c'est sûr que ça en attire. Alors il répond simplement qu'il n'a pas envie d'en parler et se bloque à toute invectives. 06. il adore le contact avec la nature, dès qu'il a besoin de se ressourcer ou de recharger les batteries, il s'isole dans la nature et en profite pour se reposer, respirer longuement et s'imprégner de ce que les dieux ont offert à l'humanité. C'est aussi un moyen qu'il a pour prier son père et lui faire des offrandes, pour espérer ne serait-ce qu'un signe de sa part, lui montrer qu'il tient à lui. 07. son dernier petit ami s'est révélé être un parfait connard, le genre de mec qui se servait de lui pour tout et n'importe quoi, tous les moyens étaient bons pour tirer le maximum de Hope, ce dernier n'était pourtant pas dupe et avait bien compris son petit jeu, sauf qu'il a finit par dire stop quand il est devenu cocu, il l'a donc envoyé se faire mettre bien gentiment. Au final, il l'a totalement oublié et se refait à côté. 08. presque personne n'est au courant qu'il est homosexuel, la vérité c'est que personne ne l'a jamais vu embrasser quiconque, fille ou garçon, et les gens se posent des questions quant à lui, questions qu'il élucide toujours, comme à son habitude. Il n'a pas honte d'aimer les hommes, bien au contraire, mais il évite juste de le crier sur tous les toits. 09. croit en la théorie des âmes sœurs avancée par la mythologie, à savoir que l'homme avait à la base quatre bras, quatre jambes, deux têtes, deux cœurs et que Zeus les craignant les a séparé en deux afin que leur puissance soit amoindries, finalement, les hommes étant diminués, ont commencé à chercher leur âme sœur, celle qui les complète et leur rend leur puissance originelle, chaque personne aurait une autre personne qui lui conviendrait, une seule et unique. 10. il a tendance à pleurer facilement, bien qu'il ne le fasse quand il n'est que tout seul. Un rien l'émeu et les larmes coulent seules sur ses joues sans qu'il ne puisse rien y faire, alors il laisse faire et sanglote parfois pendant des heures avant de se calmer.

CAMP JUPITER.
01. •• Que pensez-vous des dieux ? Et des grecs ?
Il ne déteste pas les dieux, mais il ne les adore pas non plus. En réalité, il les respecte plus qu'autre chose et ne souhaite pas voir leur fin arriver, bien au contraire. Il sait que sans eux, il n'y aurait jamais eu la vie. Le truc c'est qu'il a plus "d'affinités" avec certains qu'avec d'autres, voilà tout. Quant aux grecs, la question est plus délicate, en fait il s'en fou un peu d'eux, du moment qu'ils ne viennent pas lui chercher des ennuis, tout ira bien. Après, rien ne dit qu'il ne se liera pas d'amitié avec eux, c'est juste que voilà, il ne veut pas se brouiller avec eux.

02. •• Que faisiez-vous et où étiez-vous la nuit de l'intrusion de la bande armée de mortels au sein du Camp ?
Hope n'était pas dans le Camp lors de l'attaque, il était à San Francisco avec son avocat pour aller changer son nom de famille. Il était donc resté avec lui toute la nuit pour réunir les meilleures chances d'y parvenir. Lorsqu'il est rentré, il a senti sa colère s'éveiller et immédiatement son côté revanchard sur-développé se mettre en marche, il veut absolument se venger, coûte que coûte et est le plus fervent combattant dans l'enquête sur ceux qui on fait ça.

03. •• Que pensiez-vous des mortels jusqu'alors ? Et maintenant ? (Votre personnage n'est pas au courant de l'existence du DLCEM, seulement de l'attaque armée par des mortels.)
Il ne déteste pas les mortels, il les protège en réalité, seulement, depuis l'attaque du Camp Jupiter et de la Colonie des Sangs-Mêlés, il se méfie un peu plus des gens "normaux". Il a peur que tout cela ne recommence et tente de se contrôler et de ne pas tous les massacrer pour ce qu'ils ont fait à une trentaine de ses camarades du Camp. Par contre quand il trouvera les responsables, il n'hésitera pas une seule seconde, il a déjà du sang sur les mains et il en refera couler, c'est sûr et certain.

04. •• Vous sentez-vous particulièrement en danger ou démuni face à cette menace invisible et inconnue ?
Non, pas vraiment, le truc c'est qu'en tant que sang-mêlé, Hope était déjà en danger face à tout, les monstres, les dieux, ceux qui en voulaient à sa vie, même dans le "monde normal" il était en danger comme tous les humains, mais maintenant que tout cela a commencé, c'est juste une menace de plus parmi les autres, pas de quoi l'effrayer plus que ça. Puis il est prêt, il ne dort plus que d'un œil et il s'entraîne encore plus fort pour lutter contre cette nouvelle menace qui utilise des armes à feu.

À PROPOS DU JOUEUR.
PSEUDO/PRÉNOM •• caius, but call me nico, si si, j'insiste. ÂGE •• dix-huit ans la semaine prochaine. COMMENT AS-TU CONNU MALUM DISCORDIAE •• j'étais sur "l'ancienne version" si je puis dire et je l'ai retrouvé sur bazzart. COMMENT TROUVES-TU LE FORUM •• je peux le violer ? AVATAR •• iwan tropparfait rheon. UN DERNIER MOT •• alors comme je suis un énorme boulet, j'ai pas fait gaffe en écrivant mon pseudo lors de mon inscription du coup j'ai tout mis en minuscule, quel abruti hein ?  :mdl: Du coup si une gentille administratrice pouvait me le remettre comme ceci s'il vous plaît, ça m'arrangerait. Arrow Light "Hope" Teniala ; vous seriez des anges.




Dernière édition par Light "Hope" Teniala le Lun 20 Juil - 0:07, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hope) there isn't hope, didn't you see that ?   Sam 18 Juil - 17:06




feel the pain, ear the screams

do something to change it and live with everything.








énorme avertissement, cette histoire contient des scènes jugées comme étant violentes, sexuelles et peuvent surtout choquer les plus jeunes lecteurs, je dénie toute responsabilité si des problèmes peuvent surgir suite à la lecture de ce qui suit.


☞ FEEL THE PAIN.

Elle caresse ta jambe, remontant vers des endroits où elle ne devrait pas mettre sa main, pourtant, toi tu ne dis rien, elle te fait peur ta mère, tu crois qu'elle est folle, non en fait, tu en es persuadé. Parfois la nuit tu l'entends hurler des inepties à propos des dieux et ensuite elle se met à pleurer à chaude larmes avant de te rejoindre dans ton lit pour te toucher. « C'est notre petit secret Lightning, personne ne doit être au courant. » Un chuchotement à ton oreille hérisse le moindre des petits poils que tu as sur les avants-bras. Tu sais pertinemment que ta maman peut encourir de gros problèmes à faire ça, mais tu ne veux pas la dénoncer, tu aurais qui après elle ? Tu irais en orphelinat ou encore pire, en famille d'accueil et tout le monde te prendra pour un pauvre petit chaton famélique. Tu n'es qu'un enfant, âgé de huit ans après tout, et même si tu ne comprends pas toujours tout, tu es plus intelligent que la moyenne malgré ton hyperactivité qui est doublée d'un trouble et un déficit de l'attention. « Il ne faut pas que tu le dises... » Tu fermes les yeux, grimaçant, mais la laissant faire lorsqu'elle défait le haut de ton pyjama représentant un super héros, et elle attrape ta main, la dirigeant vers un endroit chaud et humide, que tu détestes par dessus tout. Tu aimerais hurler, t'enfuir en courant et aller te réfugier dans la cabane dans l'arbre que tu as construit avec ton papy l'année dernière. Elle ne peut pas t'y rejoindre, mais elle a verrouillé la porte de ta chambre, et la clef est hors de ta portée. Tu ne peux donc que subir et te taire. « Ça va aller mon petit éclair... » C'est alors qu'au dehors un orage commence à se déclarer, fort, puissant, au point de faire grincer les volets de la maison, tu pousses un glapissement de terreur alors que ta maman se met à pousser des gémissements, et là tu sens des choses désagréables sur tes doigts, incapable de faire autre chose que de te laisser faire.


☞ EAR THE SCREAMS.

Il y a deux jours que tu as fêté ton treizième anniversaire, et voilà que depuis quelques années, tu es en âge de comprendre exactement ce que te fais ta mère. Elle te viole, il n'y a pas d'autres mots, et en prime elle fait de l'inceste. Tu la hais de tout ton corps, mais tu ne dis rien, parce qu'elle te nourrit, parce qu'elle te loge, et tu ne pourrais pas te débrouiller seul, pas à treize ans, ce n'est pas possible. Comment pourrais-tu faire ? Mais voilà que depuis quelques temps, tu as remarqué quelque chose, des rêves étranges où tu vois des êtres immense, dans ce qui te semble être un temple tel que tu les as étudié en cours, issus de l'époque romaine ou grecque. C'est étrange, mais ça te calme, ça te soulage d'y penser et à chaque fois tu sens une énergie étrange et diffuse se propager dans ton corps. Alors que tu es dans ta chambre entrain de faire tes devoirs, la porte s'ouvre et se referme, tu entends le bruit d'une clef qui verrouille l'issue et tu fermes les paupières. Voilà que ça va recommencer. Tu te retournes et vois ta mère, nue, totalement, offrant son corps à ta vue. Tu as envie de lui hurler d'arrêter tout cela, de ne plus t'importuner, mais ce n'est pas possible, tu ne peux pas. « Light, c'est quoi cette expression sur ton visage ? » Tu détournes le regard, parce que tu ne veux pas qu'elle voit que ça te dégoûte, il faut que tu ais l'air ravis, sinon elle s'énerve et elle te frappe, et tu as déjà bien assez de bleus sur ton corps à cacher aux autres pour qu'on ne s'inquiète pas quant à ce que tu vis chez toi. « Rien maman... » Les choses s'enchaînent rapidement, mais depuis quelques temps, tu ne dors pas si bien que cela, alors tu as dû prendre des mesures radicales. Totalement nus sur ton lit, tu la laisses faire comme d'habitude, jusqu'au moment où tu n'en peux plus, elle commence alors à vouloir partir, mais avant qu'elle n'ouvre la porte, ta main se porte sous ton oreiller et attrape le couteau qui s'y cache, tu te jettes sur elle et lui plante dans le dos, un liquide poisseux te gicle dans les yeux mais tu t'en fiches, alors que ta mère tombe au sol, tu en profites pour lui asséner d'autres coups de couteau dans le visage, dans le corps, tout en hurlant, du sang éclabousse toute la pièce. Une fois que c'est terminé, tu regardes le carnage et commence à pleurer, rapidement un haut le cœur te secoue le corps et tu vomis tripes et boyaux. Alors que tu pars nettoyer ton corps sous la douche, un message télépathique retentit dans ta tête. Ce n'est pas comme si tu rêvais de magie ces derniers temps d'ailleurs, alors cela ne te surpris guère. Une sorte de voix mi humaine, mi canine t'enjoint de la rejoindre à la Maison du Loup, pour débuter ton entraînement, n'ayant nul part où aller, tu décidas de l'écouter et de le faire, mais avant que tu ne fermes la porte de ta maison, la voix t'explique qu'il te faut brûler ta maison à la vue de ce que tu as pu faire. Tu ne réfléchis pas une seule seconde, tu vas dans le garage chercher de l'essence et en badigeonnes le corps de ta mère avant d'y mettre le feu et de t'enfuir avec ton sac à dos, une tenue de rechange et de l'argent que tu as pu glaner. Aucun regret, juste un vide immense. La plus désagréable impression que tu ais, c'est que justement, tu as bien agis. Alors que tu as tué ta mère.


☞ DO SOMETHING TO CHANGE IT.

Tu y es arrivé rapidement, tu ne te souviens pas exactement de tout, c'est confus, mais tu y es parvenu, tu as réussis à trouver Lupa, la Déesse Louve, celle qui a nourris les petits Remus et Romulus, c'est là qu'elle t'a pris sous son aile, elle t'a permis de devenir quelqu'un de meilleur lors d'un entraînement intensif. Il a fallu que tu survives parmi sa meute de loups, que tu parviennes à t'imposer, à te nourrir par toi-même en chassant dans la forêt, mais ce n'était pas tout, elle t'a également montré tout le potentiel que tu avais en toi, t'aidant à développer tes pouvoirs magiques sans pour autant te révéler l'identité de ton père. Tu as énormément souffert pendant six mois, te blessant gravement parfois, jusqu'à avoir une fracture ouverte, mais tu n'as pas renoncé, tu ne pouvais pas de toute manière, il y avait toujours cette peur inconditionnelle qu'on te mette en famille d'accueil parce que tu as tué ta mère. De toute manière, jamais de toute ta vie tu ne t'étais plains, ce n'était pas maintenant que tu avais l'opportunité de faire quelque chose que ça allait commencer. Il fallait donc que tu sois capable de te défendre, d'attaquer, d’obéir à tous les ordres qu'on pourrait te donner, ce dernier point n'était pas compliqué à appliquer d'ailleurs. Tu n'as fais que ça ces treize dernières années. Lorsque les six mois ont été écoulé et que ton entraînement fut enfin terminé, il te resta une dernière épreuve, et non la moindre. Il a fallut que tu trouve le Camp Jupiter tout seul, que tu te laisses guider par ton instinct pour y parvenir. Ce ne fut pas une mince affaire, à vrai dire tu es arrivé au bout d'un mois, un long mois à crever de faim, à dépérir progressivement parce que tu n'avais plus d'argent, et ce n'était pas en chassant que tu pouvais être en pleine forme.
Tu as finis par y parvenir, et là, ce fut la plus grande surprise du camp, un dieu qui intervient lors de l'intronisation d'un futur probatio. Ton père est arrivé en tenue romaine antique, dévoilant son identité, presque la totalité de la légion s'est mis à genoux devant lui, et toi tu es resté debout, le regardant d'un air presque dégoûté. Il ne t'a jamais aidé quand tu étais face à ta mère et voilà qu'il vient te voir. Il t'a envoyé une vision, quelque chose qui indique que les dieux ne peuvent s'occuper de leurs enfants quand ils le veulent, mais même malgré ça tu lui en veux un petit peu. Pourtant, rapidement il impose sa volonté, désirant que tu rejoignes la première cohorte et t'offrant un cadeau, une sorte de couteau suisse pour demi-dieu. Puis il s'est évanouis. Tout le monde a repris ses esprits et tout le monde t'a regardé d'un œil avide. C'est là que tu as compris quelque chose, ton père est important pour les romains, Lupa t'a expliqué quelques trucs quant à lui, qu'il aidait les peuples opprimés et qu'il apportait sa rage lors des affrontements injuste et que les légions romaines de l'époque ont beaucoup bénéficié de son aide. Ta première réaction a été de refuser ce que ton père a dit, hors de question que tu rejoignes la première cohorte, tu aurais aimé aller dans la cinquième, au moins personne ne t'aurais regardé, tout le monde aurait préféré que tu restes dans l'ombre. Mais les préteurs n'ont pas démordu, alors ils t'ont forcé à au moins rejoindre la seconde où tu pourrais être dans la lumière mais pas trop non plus, où tes talents seraient utiles à la légion. C'est ainsi qu'à réellement commencé ta vie de demi-dieu, et autant dire que tu ne t'es jamais ennuyé.


☞ LIVE WITH EVERYTHING.

Après l'attaque de Gaïa, tu as décidé de t'accorder une petite pause, parce que tu en avais marre des combats, tu ne voulais plus vivre de pertes, tu ne voulais plus faire de mal à d'autres, qu'ils soit mauvais ou non, mais ce n'était pas possible. Parce que voilà qu'il y a eu un autre accident très récemment. L'invasion des mortels dans le Camp Jupiter t'as brisé, pas dans le sens où tout le monde le prendrait. Tu as perdu des amis, et la légion a perdu de très bons éléments, les gens ont perdu des membres de leur famille et tu ne supportes pas cela. La face sombre de l'amour, quelle connerie. Sérieusement, le deuil, ça te touche énormément vu qu'on aime sa famille, qu'on aime ses proches et tu ressens la douleur de certaines personnes, tu ne mettrais pas ça dans la catégorie de tes pouvoirs, mais plutôt de tes aptitudes, voire comme une malédiction. Qui voudrait vivre cela ? Tu es donc devenu l'un des plus fervents à aller les débusquer et effectuer ta revanche face à ces mortels qui se croient tout permis. Tu veux tous les tuer, tous ceux qui ont osé faire cela. Le pire c'est qu'une attaque de ce genre a été commis en même temps à la Colonie des Sangs-Mêlés, chez les grecs. Ce ne peut-être une coïncidence. Tu as donc décidé de t'allier à ceux qui sont pour aller les détruire, coûte que coûte. Tu as repris les armes, et tu ne le regrette pas. Voilà donc que tu es encore une fois de plus entrain de t'entraîner, ton ceste en or impérial au poing, le corps en sueur face à un mannequin ensorcelé par une fille d'Hécate pour qu'il puisse bouger comme un véritable ennemi. Alors que ton poing vole une nouvelle fois vers le torse de l'ennemi, tu entends un bruit derrière, ton arme passe en une fraction de seconde du ceste, au couteau suisse avant de devenir ton épée que tu pointes vers la personne arrivant. « Arrête de t'entraîner, tu vas t'épuiser. » Tu le regardes de haut en bas, le dévisageant sans peine, pour qui se prend-il à te donner des ordres ? A ce que tu saches, tu es libre de faire ce que tu désires. Surtout ici. « Dégage. Dépêche-toi. » D'habitude les gens viennent vers toi pour se confier, ils te font confiance, ils savent que tu n'es pas méchant, mais depuis quelques temps, lorsque tu t'entraînes, lorsque tu te bas, tu deviens implacable et on ne te reconnaît pas. Tu finis par te détourner de celui qui a osé t'interrompre avant de reprendre le combat, tu sais que de toute manière, une fois que ce sera terminé, une fois que tu seras épuisé, tu redeviendras le bon vieux Hope que tout le monde apprécie mais que personne ne connaît vraiment. Tu es renfermé sur toi, sans pour autant être associable. Tu refuses juste que les gens sachent ce que tu es, ce que tu as vécu, parce que ça ne regarde que toi après tout. La seule personne au courant, c'est ton ex petit ami, et encore il t'a fait un coup de pute en te trompant. Tu sais cependant qu'il n'ira pas divulguer ton secret, il n'est pas comme ça.




Dernière édition par Light "Hope" Teniala le Lun 10 Aoû - 10:55, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hope) there isn't hope, didn't you see that ?   Sam 18 Juil - 17:13

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuue classe classe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hope) there isn't hope, didn't you see that ?   Sam 18 Juil - 18:18

Ton avatar. :woot:
Bienvenue parmi nous, je suis impatiente de voir quel genre de personnage tu nous prépares ! J'espère que c'est un romain :woot:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à NY.
messages : 1525
parmi nous depuis le : 28/05/2013

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: (hope) there isn't hope, didn't you see that ?   Sam 18 Juil - 18:49

Iwan.
Très, très bon choix d'avatar. Bienvenue par ici en tôut cas, ravie de voir que tu nous ai suivis jusqu'ici ! bril Pour le pseudo je te fais ça !

_________________
Tout comme il y a deux versions à chaque histoire, il y a deux versions à chaque personne. Une version que nous révélons au monde et l’autre que nous gardons cachée... Chacun de nous a la capacité d’accomplir le bien et le mal mais ceux qui sont capables de brouiller la ligne de division morale détiennent le vrai pouvoir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hope) there isn't hope, didn't you see that ?   Sam 18 Juil - 20:48

Merci à vous trois pour vos messages, ça me fait chaud au cœur.
Oui, ne t'en fais pas Oksana, je pars dans le Camp Jupiter, dans la même cohorte que toi en prime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ICE T.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New-York.
messages : 2032
parmi nous depuis le : 15/03/2013

ICE T.

MessageSujet: Re: (hope) there isn't hope, didn't you see that ?   Dim 19 Juil - 0:58

(Tiens, mon message ne s'est pas envoyé... Je recommence. :mdl:)
Te voilà enfin ! bril Bienvenue sur Malum Discordiae et bon courage pour ce personnage que j'ai hâte de découvrir plus en profondeur ! En tout cas, j'aime déjà le tout début de ta fiche (OMG, ce parent divin + un romain quoi !) !

_________________
#BeAHeroDude #NomDeCodeEthan #0066ff (c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hope) there isn't hope, didn't you see that ?   Dim 19 Juil - 13:04

Tao. bril
Merci pour tes compliments, j'espère que mon personnage te plaira.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hope) there isn't hope, didn't you see that ?   Dim 19 Juil - 13:13

Un autre romain.

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour le reste de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (hope) there isn't hope, didn't you see that ?   Dim 19 Juil - 17:46

Oh, un Ramsay Snow/Bolton What a Face Arrow
Bienvenue parmi nous, j'aime beaucoup le parent divin
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: (hope) there isn't hope, didn't you see that ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

(hope) there isn't hope, didn't you see that ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» BIGBANG
» Finnagán • But as long as we survive, Our hope and pride they can't deprive
» hope is the only thing stronger than fear.
» Les petits papiers d'Hope
» «[ Blue Hope ]»

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ HISTOIRE DE SE DÉTENDRE.  :: Emportés par le Léthé. :: Archives des fiches.-