Partagez | .
 

 the magic key. (marvin, terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
DLCEM.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New York pour le moment, mais il bouge souvent pour son travail à la DLCEM.
messages : 581
parmi nous depuis le : 24/08/2015

DLCEM.

MessageSujet: Re: the magic key. (marvin, terminé)   Jeu 3 Déc - 20:29

Faire plus, faire plus... Tout dépendait de ce qu'il entendait par « faire plus » et vu ce qu'il lui annonça par la suite... Disons que Isaure s'aimait trop pour s'auto jeter en pâture au milieu de demi-dieux déjantés qui voudraient tous sa peau. Même si c'était pour sauver le monde tout entier, l'univers ou quoi. Il aimait bien sa petite personne tout de même, tout avait des limites. Oh et puis en fin de compte, il était bien dans son bureau.

« Je vois... »

Non en fait il avait du mal. Il avait toujours eu du mal à comprendre les gens qui se donnait corps et âme pour une même cause. L'âme, pourquoi pas. Après tout la sienne ne valait plus grande chose quand on regardait en quoi consistait son vrai métier. Mais son corps, c'était une autre affaire tout ça. Il rangea l'arme dans sa boite, bien précautionneusement.

« T'éviteras de faire part des soucis avec cet engin? Je vais régler ça moi même au plus vite. »

Il lui lança un regard qui voulait tout dire. En gros qu'il lui priait de rester discret sur les quelques petits défauts de l'arme afin que les agents ne se fassent pas d’histoire dans leur coin. La dernière chose dont il avait besoin c'était d'un tas d'agent de terrain et double qui lui collait au basques pour savoir si leur arme était bien calibrée ou pas. Il avait déjà eu à faire à un agent collant dans le genre... le pauvre n'avait pas eu le droit à une seconde d'attention de sa part. Après tout, son temps était précieux (encore une fois, c'était sa vision à lui, sûrement pas celle de ses collègues). Il s’engagea sur le chemin du retour dans leur bureaux respectifs quand une des paroles de son collègues lui revint en mémoire. Il était prêt à tout.

« Tu as confiance en tout le monde toi ? Je veux dire, tu penses que tout le monde garde son petit secret bien correctement ? Qu'aucun d'entre nous n'a fraternisé avec l'ennemi ? »

Venant de lui cela pouvait presque être vu comme du foutage de gueule. Il avait vécu des années avec une fille d'Aphrodite sans même se douter de quelque chose. Mais la différence, était qu'il n'avait pas encore rejoint le DLCEM. Il s'était souvent posé la question. De ce qui arriverait dans ce cas de figure. Et si cela était déjà arrivé. Il se doutait bien que le DLCEM cachait des choses aux gens comme lui et Marvin. Mais ce genre de scandales s'étaient-ils déjà produis ?

_________________
ONE DAY MORE
Jamais parmi les animaux la créature née pour être une colombe ne se change en une orfraie. Cela ne se voit que parmi les hommes. Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1492
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: the magic key. (marvin, terminé)   Sam 12 Déc - 8:36

Marvin adorait son travail et pourtant, il le trouvait également (et très paradoxalement) incroyablement frustrant. C'était joli de se dire qu'à son niveau, il contribuait à aider. Peut-être était-ce vrai. Cependant, l'informaticien compilait toute la journée les exploits des vrais héros, ceux allant sur le terrain en tuant ou en infiltrant les rangs de l'ennemi. Comment ne pas les envier ? C'était impossible. À chaque fois qu'il écoutait les détails des missions de l'agent Powers, il espérait pouvoir un jour inverser la situation en comptant à son modèle sa première mission sur le terrain. Voir, pourquoi pas, carrément accomplir le rêve ultime en allant avec lui.

L'agent de liaison n'était pas idiot, il savait qu'il lui manquait quelque chose d'essentiel pour y parvenir. Que ces projets resteront peut-être qu'un doux rêve. Cela ne l'empêchait pas d'essayer. Peut-être qu'il avait une condition physique déplorable, mais il avait de la motivation à revendre. Çà devait bien compter, non ? Tout çà était assez difficile à exprimer avec des mots. Aussi, Marvin pataugea un peu dans ces explications.

Il reçut un laconique 'je vois' en guise de réponse. Retour à la normal pour Isaure. Marvin se doutait qu'en fait non, il ne voyait pas, mais n'insiste pas. Peut-être avait-il était trop loin en déclarant accepter une mission suicidaire du moment que ce sacrifice pouvait changer le monde. Lorsqu'il allait trop loin dans ces délires, il écopait du surnom 'Marvel' et, en tant que fervent défenseur du camp opposé Dc Comics, il détestait çà. Du coup, il avait pris l'habitude de couper court à ces discours enflammés.

En tout cas, il avait fini de jouer les porcs-épics puisqu'il venait d'enlever la dernière fléchette qu'il rangea avec précaution dans la boite avec l'arme. Lorsque son collègue lui demanda de garder les problèmes techniques de leur essai pour lui, Marvin fut un instant partagé entre le besoin d'aider et l'importance de garder un secret. Un dilemme qui fut vite tranché.

"Motus et bouche cousue." Finit-il par dire en mimant de se zipper la bouche comme s'il y avait une fermeture éclair à cette endroit. "De toute façon, personne ne me croirait si je disais être venu ici." Ajouta-t-il en lançant un dernier regard d'ensemble à la pièce comme s'il voulait imprimer la scène dans sa mémoire. "Et puis je sais que tout sera parfait pour le jour J." Conclut-il, ensuite en témoignant de sa confiance dans les talents d'Isaure.

Presque à regret, il reprit le chemin du retour, les mains dans les poches. Peut-être n'avait-il pas testé lui-même la nouvelle arme, mais il avait servi de cible... C'était mieux que rien. En quelque sorte. Marvin se préparait psychologiquement à retrouver à la monotonie de son travail lorsqu'Isaure reprit la parole. L'informaticien fronça d'abord les sourcils, perplexe devant les questions de son collègue.

"Bien sûr." Répliqua-t-il dans un premier temps, deux mots trahissant sa confiance aveugle au DLCEM. Puis il fit une légèrement grimace. "Enfin... Non. En dehors d'ici, j'aurais plutôt tendance à ne faire confiance à personne parce que, tu sais, ILS sont parmi nous et ce genre de chose. Mais pour les gens travaillant ici, oui, j'ai confiance." Il enchaîna vite pour ne pas entrer en détail dans les théories loufoques. Vu les circonstances, son 'ils' pouvait s'appliquer aux demi-dieux et aux monstres tout comme aux autres machins bizarres auxquels il croyait également. "Concernant les secrets, je pars du principe que je suis certainement le plus bavard et pourtant, j'arrive à les garder donc si j'y arrive, tout le monde en est capable. CQFD." Continua-t-il.

Par contre, sa perplexité demeurait concernant la dernière question. Il donnait l'impression de réfléchir, mais de se heurter à une incompatibilité majeure qui l'empêchait de répondre. Marvin admirait trop les agents du DLCEM pour soupçonner qu'un d'eux pouvait fraterniser avec l'ennemi. Les agents doubles le faisaient, mais volontairement.

"Tu veux dire... Fraternisé volontairement avec l'ennemi ?"
Répéta-t-il comme s'il voulait tester le fait d'avoir bien entendu cette question invraisemblable. "Pourquoi l'un d'entre nous ferait çà ?" Soupçonner ce genre de chose, c'était soupçonner quelqu'un de trahison. À nouveau, cela ne collait pas avec son admiration sans limite. Puis une certaine affaire lui vint en mémoire et il ne peut s'empêcher d'ajouter : "Quoi que..." C'est vrai que l'agent Lond semblait en vouloir particulièrement à ce demi-dieu, au point d'être venu lui demander une recherche privée sur ce gaillard. Il semblait avoir un truc bizarre entre ces deux-là. Marvin pouvait le sentir, car il avait été le témoin involontaire de ces retrouvailles. "Non, laisse tomber. Je veux dire... C'est normal pour des agents doubles de donner l'impression de fraterniser avec l'ennemi puisque c'est la base de leur travail, non ?"

_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DLCEM.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New York pour le moment, mais il bouge souvent pour son travail à la DLCEM.
messages : 581
parmi nous depuis le : 24/08/2015

DLCEM.

MessageSujet: Re: the magic key. (marvin, terminé)   Lun 15 Fév - 9:21

Désolé du retard

Il y avait diverses raisons pour qu'un agent fraternise avec un demi-dieux. Pour les agents double, la raison était toute trouvé, ils passaient leur temps à devoir et fondre dans la masse, obtenir la confiance des demi-dieux étaient leur boulot, rien de plus. C'était une deuxième nature chez eux. Et jusqu'à aujourd’hui il n'avait jamais entendu parler d'un cas franchissant la limite. Les agents de terrains étaient ceux qu'il voyait le moins fraterniser avec l'autre camp. Il fallait dire que la plus part (toutes ses pensées allaient vers Dewei ou encore Monet) prenait leur pied à tuer des gamins pour leur boulot et à semer la terreur dans les deux camps. Alors évidement il n'en voyait pas un devenir pote avec un demi-dieu. En fin de compte, c'était peut-être les gens comme Marvin et lui les plus sensible à ce genre de soucis. Bien qu'en regardant son confrère, il avait bien du mal à l'imaginer tromper le DLCEM pour les beaux yeux d'un ou d’une demi-déesse. Non, il devait être du genre à craindre pas mal les représailles, à ne pas vouloir enfreindre les règles, à toujours vouloir rester dans le droit chemin.

« Oh oui, eux c'est tout à fait normal... Mais bon tu sais, on a tous nos faiblesses, je suis sûr qu'un jour ou l'autre, on apprendre que l'un d'entre nous à déconné. »

Il n'avait aucune idée de pourquoi il sortait des absurdité pareil. Cherchait-il à se mettre lui même dans la mouise ? Non, son histoire à lui était terminée depuis bien longtemps. Peut-être cherchait-il juste à évacuer sa frustration en crachant sur le dos des autres ? Il savait bien le faire en général.

« On retourne au bureau ?  J'ai un p'tit creux. »

Et l'oscar du « je change de sujet plus vite que mon ombre » revient à Isaure ! Il lui désigna la sortie et traînant des pieds, se traîna vers leurs bureau. Il n'avait pas vraiment faim en réalité, il avait rarement faim, mais il avait cette boule dans le ventre qui le rendait anxieux. Il était nerveux pour cette mission alors qu'il n'était même pas convié ! Peut-être était-ce parce qu'il avait un mauvais sentiment la concernant ? Contrairement aux autres, il sentait le ratage totale arriver. Alors pourquoi ? Jamais la DLCEM avait faillis à une de ses missions. Ils étaient des professionnels, ils savaient très bien ce qu'ils faisaient, ils avaient peu de chance de voir leur mission sur le terrain tomber à l'eau. Et pourtant, Isaure ne le sentait pas. L'arme qui ne fonctionnait pas comme il le voulait était un signe, voilà tout. « Arrête de te formaliser sur des trucs comme ça, au pire, tu t'en fou de ceux qui vont se faire éclater sur le terrain... » Ce n'était pas tout à fait faux. Les agents de terrain savaient tous à quoi ils s'exposaient. Le risque de mort faisait partis de leur quotidien. Lui, à l'aise dans ses bureaux, regardait tout ça sur des écrans et c'était bien mieux ainsi.

_________________
ONE DAY MORE
Jamais parmi les animaux la créature née pour être une colombe ne se change en une orfraie. Cela ne se voit que parmi les hommes. Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1492
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: the magic key. (marvin, terminé)   Lun 22 Fév - 16:57

Puisqu'il n'était jamais allé sur le terrain, Marvin pouvait se permettre d'avoir une vision du monde manichéen. Les méchants demi-dieux d'un côté et les héros du DLCEM de l'autre. Avec ce point de vue fermement encré dans son esprit, il était impossible pour lui d'envisager qu'un agent puisse volontairement pactiser avec l'ennemi. Être trompé par l'apparence innocente que pouvait posséder certains demi-dieux, d'accord, être trompé par la Brume, ma foi, cela pouvait arriver même au meilleur. Toute autre explication n'était pas envisageable. Du coup, la question d'Isaure le plongea dans une profonde perplexité, comme si vous essayez de faire entrer le chiffre deux dans un code binaire.

L'informaticien pensait avoir trouver une explication : c'est vrai que les agents doubles pouvaient donner l'illusion de fraterniser avec l'ennemi mais ce n'était qu'une ruse pour mieux tromper l'adversaire. Peut-être que son ami s'était laisser tromper par les extraordinaires talents de comédien des membres de cet section du DLCEM ? Après tout, il était ici depuis beaucoup moins longtemps que lui. Sur cette base, le blondinet se pressa de rassurer Isaure sur ce point. Dans son petit monde mental bercé d'illusion où il ignorait encore que son neveu de cœur et son meilleur ami possédaient du sang divin dans leurs veines, il était impossible d'avoir un traitre ou un cafteur dans leurs rangs. Bon... D'accord... L'agent Lond l'avait emmené sur une mission concernant un demi-dieu que, visiblement, elle connaissait depuis longtemps et lui avait demander de garder cette petite excursion secrète mais çà ne voulait rien dire, n'est-ce pas ? Du moins, çà ne voulait rien dire qui allait à l'encontre des règles du DLCEM. Marvin avait beaucoup trop de respect pour la belle brune pour ne pas lui donner au minimum le bénéfice du doute.

Franchement, il ne voyait pas où Isaure voulait en venir en insistant sur le fait qu'on découvrira un jour qu'un des membres du Département avait 'déconné' pour reprendre les termes employés par le concepteur d'arme. L'agent de liaison allait riposter avec un exemple parfait illustrant la fidélité sans faille des agents envers le DLCEM. Sauf qu'il n'en avait aucun en-tête. Que se soit dans l'Histoire avec un grand H, les comics ou les films, il y avait toujours eu un personnage retournant sa veste en faveur de l'ennemi, même si l'ennemi en question voulait clairement détruire le monde.

"Je suis certain que c'est impossible." Continua-t-il de s'entêter à déclarer, même en manquant d'exemple concluant pour appuyer son affirmation. Comme il ne voulait pas laisser son affirmation sans exemple, mais qu'il n'en trouvait aucun, il se lança dans une improvisation hésitante. "Et... Même si un agent venait à avoir un comportement... Disons, plutôt louche... Cas de figure parfaitement hypothétique... Je suis certain qu'on trouverait plus tard une explication parfaitement rationnelle à tout cela."

Heureusement, Isaure clôtura ce sujet en proposant de retourner au bureau. Marvin acquiesça avec un certain soulagement de passer à un sujet de conversation un peu plus réjouissant. Malgré tout, son spider-sens personnel l'informa que quelque chose n'allait pas chez son interlocuteur alors qu'ils retournaient tranquillement vers leurs bureaux. "Hey, je sais ce qui te chiffonne." On ne servait pas de traducteur à Isaure sans apprendre au passage quelques astuces pour arriver à le comprendre. Du moins, en théorie. "Tu flippes pour tes petits bébés qui vont faire leurs grandes premières sur le terrain pendant, non pas une mission de routine, mais lors de LA mission qui va certainement marquer un nouveau grand pas du DLCEM." Marvin imaginait très bien son ami en mode papa poule avec ces inventions. C'est vrai que cela devait être difficile de concevoir un gadget du début à la fin et de la voir ensuite quitter le nid pour se retrouver entre des mains qui n'en prendront peut-être pas soin. Un peu comme lui avec son ordinateur ou avec ces figurines. "Tu t'inquiètes trop. Tout va bien se passer. Bon... Peut-être que l'essai d'aujourd'hui ne t'a pas apporté entièrement satisfaction mais tu as encore du temps pour peaufiner çà ! Et si tu cherches un testeur, tu sais où est mon bureau." Continua-t-il sur un ton confiant et rassurant. Il faillit décocher une petite tape à l'épaule de son collègue avant de se rappeler qu'il ferait certainement une bêtise en allant jusqu'au bout de son geste. Il modifier son geste juste à temps pour le transformer en point fermer qu'il secoua en une tentative de motivation plus ou moins ratée. Le genre de geste qui accompagnait la phrase 'haut les cœurs' ou quelque chose comme çà.

_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: the magic key. (marvin, terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

the magic key. (marvin, terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Magic Hospital *
» Mon avis sur Might and Magic X : Legacy
» Plugin : Magic BluePrint
» Worlds of magic la release
» Challenge Architecture extérieure - Tony.3ds /// SketchUp - Artlantis - Photoshop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: new york city. :: quartier général du d.l.c.e.m.-