Partagez | .
 

 ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
avatar
PISTOLET À EAU NATIONAL
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à la colonie...
messages : 1453
parmi nous depuis le : 01/08/2015

PISTOLET À EAU NATIONAL

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?   Mar 29 Déc - 20:13




Intrigue Numéro Une

Everyone and Logan


☞ JACKSON


Ce qui avait semblé comme une bonne idée au départ se transforma rapidement en bêtise monumentale. En effet, le demi-dieu avait bel et bien réussi à attirer l'attention de l'hydre sur lui. Un bon point, car l'Hydre allait lâcher la grappe du fils d'Apollon pour le moment. Mauvais point, le monstre l'avait à présent pris pour cible. Log s'apprêtait à l'esquiver, mais la fatigue le prit de cours : il avait trop abusé de ses pouvoirs d'Hydrokinésie. Il sourit narquoisement sentant sa dernière heure arrivée. Ce fut sans compter l'intervention de Haytham qui le poussa loin de l'attaque du monstre. Le fils de l'eau roula par terre et fut sonné pendant quelques instants. Il vit Haytham se relever et près à en découdre de nouveau avec la bête.

"Merci vieux, je te revaudrais ça"

Ses remerciements effectués, le fils d'Achéloos se releva péniblement et difficilement. Debout, il s'accouda contre un arbre voisin pour tenter reprendre des forces. Bon d'accord la première, cela avait été un échec cuisant, mais qui ne tente rien n'a rien comme on dit. Log se contenta donc d'être spectateur pendant un court instant. Et pour voir un sacré spectacle. En effet, le fils de Mars prit d'une vigueur nouvelle tourna autour de l'Hydre avant de l'attraper par la queue et de la déséquilibrer. Le fils de la Guerre demanda alors au fils du Soleil d'utiliser la lumière de son paternel sur le monstre enragée. Log ne sut pas pourquoi, mais Ailam eut un instant d'hésitation... Une hésitation qui coûta la vie à l'un des pensionnaires. Le fils de l'eau fut tellement choqué qu'il perdit le fils de l'action pendant un instant.

Quand il reprit ses esprits, c'était pour un voir un Ailam hurlant et larmoyant, secouant un corps sans vie. Log comprit tout de suite : c'était un fils d'Apollon, l'un des frères de Ailam. Pris par une rage et un grand élan d'adrénaline, le fils de l'eau ramassa son épée puis sprinta vers l'Hydre. Il arriva juste à temps pour contrer le coup de griffe de la créature qui allait s'abattre sur le fils du Soleil. Il poussa ce dernier pour le mettre à l'abri, puis reprit son affrontement avec l'Hydre. Il se fit rapidement aider par les autres demi-dieux qui vinrent lui prêter main forte. Log se fit de nouveau expulser par le monstre, puis il se releva pour énième fois de la journée en jurant et râlant.

"Mais toi ! Mais alors toi ! Tu vas finir en sushis !!!"

Ce laissant totalement dominer par la rage, le demi-dieu tourna autour de l'Hydre avant de lui sauter dessus et lui planter son épée dans le dos. Trop faible pour asperger la créature d'eau, Jackson enragée entendit une voix dans sa tête lui conseiller une action. Logan s'entreprit alors à la réaliser. Il posa ses deux mains sur dos du monstre et tenta d'aspirer l'eau contenue dans sa Némésis telle une paille dans son Capri Sun. Le demi-dieu sentit le liquide affluer en dehors du corps de l'Hydre, mais il ressentit en contrepartie une énorme fatigue pesée sur ses épaules.


"Allez les gars, c'est le moment de foutre une raclée à cette faucheuse ambulante"



_________________



Dernière édition par Logan Jackson le Mer 30 Déc - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1492
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?   Mar 29 Déc - 23:27

INTRIGUE N°1
Ft. Everybody



C'était dingue. Complètement dingue. Son neveu de coeur était un demi-dieu. Plus de doute sur ce point puisqu'Ailam s'était retourné lorsqu'il l'avait appelé. Il avait espéré que non, car l'informaticien voulait croire à sa théorie du mirage plus que tout au monde. Mais non. Il avait fallu qu'Ailam se retourne ! Son autre certitude n'était pas rassurante non plus : il allait certainement mourir. Ceux qui avaient déjà vu Marvin lorsqu'il était en panique totale pouvait se dire qu'il prenait plutôt bien la chose. Peut-être parce qu'il avait toujours rêvé d'être sur le terrain. Ou peut-être parce qu'il était trop frustré d'être tenu à l'écart de l'action au point que ce sentiment occulte tout le reste !

Il avait noté dans un coin de son esprit la description du pouvoir de Sixtine. Une donnée parmi tant d'autres à prendre en compte. Ses connaissances étaient certainement la seule chose qui pouvait être utile. Sans réfléchir, il avait balancé son plan à la demi-déesse. Mine de rien, il était inquiet pour Haytham et Ailam qui faisaient partie des fous défiant une Hydre monstrueuse. Marvin ne réalisait pas que sa frustration aurait pu être partagée par son interlocutrice qui se trouvait, elle aussi, loin du combat.

"Oui, pourquoi pas." Assura Marvin avec le plus grand sérieux lorsque demanda s'il voulait servir d'appât à monstre et potentiellement être dévoré par la bête. "Quitte à mourir, au moins, je ferais quelque chose d'utile."

Lorsque les chances de survie se réduisaient à un chiffre proche de zéro, il fallait choisir : être lâche ou courageux. Marvin était lucide. Quelles étaient ces options : mourir sous la torture en risquant de révéler de précieuses informations ou mourir en tentant sa chance contre le monstre et hypothétiquement aider à améliorer les choses. Si seulement on ne l'avait pas mis à l'écart comme un enfant qu'on enverrait au coin ! Marvin poussa un nouveau soupir en croisant les bras, son regard inquiet était diriger en direction du dernier endroit où il avait vu l'Hydre disparaître dans la forêt.

Quel idiot ! Bien évidemment, Sixtine avait raison, ils combattaient des monstres depuis longtemps. Ils devaient savoir aussi comment se débarrasser d'une Hydre. Pourtant, l'informaticien ne pouvait s'empêcher de penser que les sang-mêlés n'avaient pas l'air de maîtriser la situation. Du moins, pour ce qu'il avait réussi à en voir. Oh, et puis pourquoi il s'inquiétait au juste ? C'était des ennemis ! Techniquement, il devrait plutôt espérer que l'Hydre les mange tous !

On cria son nom, ce qui eut l'effet d'un électrochoc pour l'informaticien lorsqu'il se retourna pour voir l'état de ces collègues. Ce n'est pas vrai ! Marvin s'en voulut. Il était en train de débattre intérieurement concernant l'Hydre et avait complètement négliger le plus important : ceux de son propre camp ! En plus, il avait eut la naïveté de croire que son petit discours aurait pu enfoncer un peu de bon sens (ou du moins celui des priorités) dans les crânes de demi-divinités revanchards. Triple idiot qu'il était !

Marvin prit une grande respiration et lança un regard déterminé à Sixtine. Il aurait pu espérer une aide de la fille du Mars ou la supplier de faire quelque chose, mais il se rappelait très bien de ce qu'elle avait dit quelque instant plus tôt : il fallait qu'un seul d'entre eux vivants. C'est-à-dire qu'elle pourrait parfaitement laisser Isaure et Mercedes mourir. Un risque qu'il ne voulait pas prendre.

"Il faut au moins un de nous vivants, c'est çà ?" Rappela-t-il à Sixtine.

Sans attendre de réponse, il se lança en direction de ces amis. Son plan était tellement insensé que de le qualifier comme telle ou bien d'user du mot 'stratégie' serait une insulte. Il s'agissait plutôt d'un pari risqué partant du fait que puisqu'il leur en fallait un vivant, celle qui le surveillait serait obligée de s'en mêler si Marvin rejoignait ces collègues en difficulté. Voilà, son plan dans sa totalité.

"Hey !" Hurla-t-il pour attirer l'attention de celui qui levait son arme pour achever ces victimes à terre.

Sa ruse fonctionna. Le sang-mêlé stoppa son geste pour lancer un coup d'œil interloqué dans sa direction. Un sourire fugace apparut sur le visage de l'informaticien. Puis très vite la mince satisfaction d'avoir enfin réussi quelque chose fut remplacer par deux mots horribles : Et... Ensuite ? Il n'avait pas vraiment réfléchi aussi loin.

Marvin se souvint de l'arme qu'il tenait, celle de la fillette écrasée qu'il avait ramassée après avoir magistralement loupé sa glissade contrôlée. Il s'en rappela parce que ce qu'il restait des agresseurs d'Isaure et Mercedes la regardait aussi comme s'ils s'attendaient à ce qu'il face quelque chose d'héroïque, de stupide, d'impressionnant ou tout à la fois. L'agent mit à profit ces derniers instants de surprise pour se placer entre les demi-dieux et ces amis. Il osa lancer un regard en arrière et vit enfin la blessure d'Isaure.

"Oh, merde." Jura-t-il. Oui, c'était l'équivalent d'un juron pour Marvin.

Maladroitement, l'informaticien referma sa prise sur l'épée, rassembla tout ce qui lui restait de bravoure pour bomber le torse et afficher une mine déterminée.

"Ok, les gars, vous connaissez la chanson : si vous voulez les avoir, il faudra d'abord me passer sur le corps ou bien négocier super serrer." Déclara-t-il en vidant ces dernières cartouches de bravoure. Dommage que ces mains tremblaient... Et que ses derniers mots étaient une référence à un obscur film des Muppets... Cette dernière réflexion lui fit marquer une pause avant d'ajouter sur un ton détaché : "Çà sonnait mieux dans ma tête, je peux la refaire ? Je veux dire... çà sera peut-être mes dernières paroles alors..."

Tandis que sa déclaration amusait beaucoup ces adversaires improvisés, Marvin espérait très fort à un miracle. Si au moins, son arme pouvait éviter de lui glisser des mains à cause de la sueur froide, çà serait vraiment génial.
Code by AMIANTE

_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'AS DE CŒUR.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 1284
parmi nous depuis le : 28/09/2015

L'AS DE CŒUR.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?   Ven 1 Jan - 22:35

Lancé de dés :
 

La peur le paralysait littéralement et il resta là, les yeux fermés, une main levée pour vainement parer ce qui annoncerait sa fin définitive, le nez dans le t-shirt ensanglanté d'Isaure. Il sentait la blessure de son ami continuer à répandre son flot de sang tiède, qui tâchait lentement son propre t-shirt. Il sentait ses propres entailles continuer de lui arracher des frissons de douleur, et il sentait l'épuisement poindre. Il allait mourir allongé dans le sable poussiéreux d'une arène qui aurait bien pu exister deux milles ans plus tôt. « Hey ! » La voix de Marvin. Le cœur se Mercedes se serra d'espoir, priant pour sa simple survie. Il se crispa pourtant davantage en attendant le coup final. Qui ne vint pas. Il se redressa lentement, avisant Marvin, une arme improbable à la main, et le demi-dieu qui avait suspendu son geste. Courageusement, Marvin se plaça entre eux et le demi-dieu en colère. Et Mercedes ne lui hurla pas de fuir, de sauver sa propre vie ou quoi que ce soit d'autre. Il ne murmura pas d'encouragements et ne se dressa pas aux côtés de son collègue pour affronter la mort ensemble. Non, rien d'aussi héroïque. Il pensa fugacement – et égoïstement, c'est vrai – que peut-être que Marvin ralentirait assez le mioche pour qu'il puisse fuir en traînant Isaure derrière lui. Un rapide coup d’œil à l'ingénieur des armes suffit pour lui faire reconsidérer la question en fonction des nouveaux paramètres. Peut-être qu'il lui faudrait fuir seul, tout compte fait. Arriver à la camionnette, il improviserait. Il frissonna violemment. S'il arrivait à la camionnette. Ses chances étaient minces, il se sentait épuisé, trop épuisé pour aller bien loin. Les blessures qu'il avait reçu n'étaient pas d'une gravité extrême mais elles étaient nombreuses. Et il avait froid.

Marvin pondit un monologue qui s'acheva dans de ridicules justifications. Un sourire mauvais s'étira lentement sur le visage du sang-mêlé qui raffermit sa prise sur son épée foutrement pointue. Il savait se battre. Ils savaient tous se battre ici, des putains de machines à tuer, des gosses maléfiques entraînés à donner la mort. Et c'était celui qu'ils allaient distribuer, à ce rythme. Mercedes puisa un soupçon d'énergie insoupçonnée pour se redresser, contourna maladroitement Isaure. Derrière, le demi-dieu manipula son épée. Mercedes parcourut un mètre à quatre pattes. Un mètre puis un pied lui écrasa le dos, le projetant à plat ventre dans le sable, lui coupant le peu de souffle qui lui restait. Une main lui agrippa l'épaule, le balança sur le côté. Comment il avait passé Marvin, le petit agent n'en avait aucune idée… Cela dit, terrasser ou pousser Marvin en combat singulier ne devait pas être spécialement difficile. Mercedes n'en savait rien. Quoi qu'il en soit, l'autre était là, épée au poing. « T'es lamentable. » L'épée lui piqua le ventre, tatillonne. « Et ridicule. » La joue. « Et un assassin. » Le sang-mêlé traça un sillon sanglant sur la joue déjà couverte de sang de Mercedes. « Comme l'autre, mais il est déjà crevé, non ? » Le regard de l'agent se déporta automatiquement sur Isaure. Mort ? Il ne se posa pas la question plus longtemps, la lame lui transperça l'épaule gauche en lui arrachant un hurlement de douleur.

_________________

L'enfer c'était hier, ce soir nos rêves sont durs comme fer. #336699



Dernière édition par B. Mercedes Weathley le Ven 1 Jan - 22:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 895
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?   Ven 1 Jan - 22:35

Le membre 'B. Mercedes Weathley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé général.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1173
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?   Ven 8 Jan - 17:55

    « - Gamin ! » avait-il lancé à Ailam pour que ce dernier affuble la créature de sa lumière divine, pour ensuite cautériser les futures plaies qui ébranleraient « ses cous » dans un avenir disons-le, plus que proche. Haytham tenait la queue de l’imposante créature. Tout le poids de la bête était donc entre les mains tremblantes du fils de Mars, qui malgré sa bonne volonté, ne pourrait se résoudre à tenir indéfiniment. Il insista auprès du fils d’Apollon, mais comprit très vite, que le jeune homme ne pourrait se résoudre à utiliser son pouvoir et qu’il faudrait de ce pas, trouver une autre stratégie pour vaincre l’odieuse créature qui commençait à émettre une certaine résistance. Haytham s’apprêtait d’ailleurs à riposter quand il perdit l’équilibre et lâcha la queue de l’hydre qui en profita pour charger emportant dans sa folie destructrice, la vie d’un jeune demi-dieu. Le fils de Mars vit la scène au ralenti, mais ne put se résoudre à sauver la vie de ce pauvre « enfant » venu leur prêter courageusement main forte. Le jeune Ailam qui venait de se redresser, parvint à réunir les dernières forces qui lui restaient pour émettre un déchirant hurlement avant de se projeter sur l’odieuse créature. « -Pas une vie de plus » murmura Haytham qui chercha sa lance du regard tandis que le fils d’Apollon retrouvait le corps de son camarade espérant naïvement le ramener du monde des morts. Le monstre reporta toute son attention sur le jeune garçon qui venait d’être rejoint par le « Pistolet à eau » qui semblait lui aussi se laisser emporter par la colère. Haytham secoua la tête, exaspéré par ces jeunes qui fonçaient tête baissée vers le danger, sans prendre au préalable, la moindre précaution. Ailam souffla et perdit connaissance sous le regard impuissant du fils de Mars qui continuait à chercher, en vain, son arme.

    Les secondes s'égrainèrent, la lance, ultime présent « marsien » continuait à rester invisible, laissant le demi-dieu sans réelle défense. À cela, s'adjoignit la mauvaise audace de Logan, qui incapable de tempérer sa colère, fonça épée en main droit sur la créature. Par chance, le jeune homme sauva le fils d'Apollon qui sans sa vigilance, aurait terminé déchiqueté par les serres de l'odieux monstre. Haytham continua à chercher son arme, maudissant déjà son père, de ne pas tendre une oreille attentive « -Tu n'es jamais là de toute façon ! Comment veux-tu que je fasse mes preuves ! » hurla-t-il à l'encontre de son père, un appel auquel lui-même ne semblait croire. Et pourtant, quelques secondes après avoir lancé son invective, l'Irlandais découvrit à ses pieds, une magnifique épée dans son fourreau. Le pommeau en argent était incrusté en son milieu, d'une pierre rouge couleur rubis. La garde tout comme la fusée laissait entrevoir des motifs de tressage d'une précision remarquable. Le demi-dieu hésita avant de prendre l'arme entre ses mains, puis s'y faisait, il observa les cieux, conscient qu'il était à présent assujetti à une dette à l'égard de son père.  

    Passant outre ses hésitations, Haytham ramassa l'épée qu'il délesta de son fourreau. Il sentit un frisson accaparait tout son être au moment même où il fendit l'air avec cette magnifique lame qui émit un bruit harmonieux avant de se mettre à scintiller. L'arme rehaussa la force et la confiance de l'Irlandais qui leva le regard et vit les jeunes demi-dieux à l'œuvre. Le dénommé Logan semblait, à son tour prendre la situation en main. Le fils de Mars les rejoignit en courant. « -Chacun prend une tête, je me charge de celle du milieu. Tiens le coup pistolet à eau ! » L'Irlandais s'arrêta devant la créature qui continuait à se débattre de l'attaque de Logan, les autres demi-dieux obéirent au fils de Mars et se regroupèrent autour de la bête. « -MAINTENANT ! » hurla Haytham en se précipitant sur la tête du milieu. Allait-il y arriver ? Le monstre sera-t-il enfin vaincu ?


lancé de dés:
 

_________________
There are half god among us




Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 895
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?   Ven 8 Jan - 17:55

Le membre 'Haytham Cassidy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé général.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 895
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?   Dim 10 Jan - 18:39




Intrigue 01

fin



Le monstre est mort. Les demi-dieux héroïques voient sa carcasse s'écrouler sur le sol dans un dernier sursaut, se transformant presque instantanément en poudre dorée. Il n'y a pourtant pas de cris de joie car le camp est loin d'être un havre de paix. Pour la seconde fois dans l'année, les mystérieux mortels se sont dangereusement rapprochés et si leur attaque d'aujourd'hui est un cuisant échec, ils restent une menace sans précédent.

Les sangs-mêlés grecs et romains quittent petit à petit les bois dans lesquels l'hydre s'était réfugiée et se rassemblent dans l'arène, fixant le carnage qui gît. L'une des agentes est debout, défendant chèrement sa peau et accumulant les victimes. Mercedes et Isaure sont à terre tandis que Marvin se dresse encore droit, quoi que dans une fâcheuse posture. Une voix aigue, celle d'un enfant, s'élève soudain, venant rompre le silence qui s'était installé sur l'arène. « C'est de votre faute ! » Il doit à peine avoir huit ans, n'est pas armé, mais il hurle ce que tous pensent. Pourtant, quand il s'apprête à reprendre la parole, ce sont d'autres bruits qui déchirent l'air. Des coups de feu éclatent, de nombreux corps s'écroulent dans le sable. Et les agents débarquent. Ils ne sont pas nombreux mais ceux-là sont entraînés, habitués à tuer, aptes à accomplir leur mission. Les tirs se poursuivent sans faillir, fauchant toujours plus de sangs-mêlés, se rapprochant encore. Un balle atteint le gamin de huit ans qui s'effondre sans un bruit. Le Département se précipite auprès des leurs pour les récupérer et livrent une lutte acharnée : les demi-dieux avaient été pris par surprise la dernière fois mais aujourd'hui, ils sont prompts à se défendre, tirant épées et flèches. Le silence a laissé place aux cris des Grecs, aux aboiements des Romains et au mutisme implacable des agents.

L'escarmouche se termine aussi brutalement qu'elle a commencé, le DLCEM se retire, emportant ses blessés et laissant les sangs-mêlés plantés dans l'arène, sous le choc. « Mais... » Il leur faut un moment pour réaliser que certains de ceux couchés dans le sable ne se relèveront pas. « June ? » Une autre voix tremblante s'élève dans un coin. « June ! » Une sang-mêlée grecque manque à l'appel, ne se comptant ni parmi les cadavres ni parmi les blessés. Juste introuvable. « Fanny ? Quelqu'un a vu Fanny ? Fanny Lloyd ! » Fanny Lloyd, c'est l'augure du Camp Jupiter et une gamine adorable, fille de Cérès. Elle avait su se faire aussi bien apprécier des Grecs que des siens et ne manquait jamais une occasion de rendre service. Et puis elle occupait un poste majeur au sein du Camp Jupiter. Les deux filles ont été emportées dans la confusion, capturée et silencieusement emportées par les mortels.  Déjà, quels murmures s'élèvent parmi les Romains sur l'incompétence des Grecs, leur incapacité chronique à se défendre et à se battre.

+ Ceci est le dernier tour de l'intrigue, et vient la conclure. Vous pouvez poster sans problème une dernière fois (ou une premier, pourquoi pas !).

+ Elle se conclura et sera verrouillée le Dimanche 17 Janvier 2016, à la suite de quoi un résumé sera posté dans le contexte.

+ Le DLCEM a appris une chose : les demi-dieux disposent d'armes susceptibles de les blesser.

+ Des tensions apparaissent aussitôt entre Grecs et Romains, ces derniers rejetant les torts sur la Colonie et son organisation.

+ Le DLCEM a kidnappé deux demi-déesses et tué vingt-trois sangs-mêlés. Le corps d'un agent gît dans l'arène, en apparence sans vie. Pourtant, il respire encore, simplement inconscient...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1173
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?   Mer 13 Jan - 0:45

    Dans une synchronisation parfaite, Haytham et les jeunes demi-dieux, frappèrent l'hydre. Les têtes tombèrent une à une. Le fils de Mars affublé de sa nouvelle arme, acheva la créature en la détestant de son ultime tête. La lame trancha avec aisance la gorge de l'animal qui s'écroula violemment au sol emportant un dernier râle dans son sillage. La terre se mit alors à trembler légèrement, puis peu à peu, la créature disparut au profit d'une poudre dorée. Haytham observa toutes les personnes sans qui cette attaque n'aurait pu avoir lieu. Pour les remercier, il se contenta d'un sobre hochement de tête et sans plus attendre, il se précipita vers Ailam et Logan pour s'enquérir de leur état. Le fils d'Achéloos semble allé bien, son état ne nécessitera pas de soin, à l'inverse d'Ailam qui peine encore à émerger. « - Euh... toi le pistolet à eau, tu peux rester avec lui. Les autres venaient par là. Aidez-les à retourner au camp. Je vais voir s'il y a d'autre blessé dans le coin. Ne jouez pas les héros ! » Passé le discours de l'aîné, plusieurs jeunes s'approchèrent pour apporter leur soutien à Ailam et Logan, tandis qu'Haytham, épée en main, quittait l'arène. Son cœur cognait moins intensément qu'en situation de crise, mais ses sens en alerte, laissaient présager le pire. Sangs-mêlés grecs et romains quittaient les lieux tel une nuancée de rapaces après avoir festoyé. Sauf que dans le regard de ces rapaces-là, il y avait de la peur, beaucoup de peur. Le spectacle était terminé, mais un autre semblait prendre vie ailleurs, sur une autre scène.

    Le fils de Mars se contenta de suivre la foule qui le mena jusqu'à l'arène où il découvrit avec horreur le bain de sang qui accompagnait le carnage. Il n'y avait pas de mots pour décrire l'horrible réalité à laquelle Haytham était confronté. Au loin, l'Irlandais aperçu "son ami" Marvin qui tentait de rester droit, malgré la situation périlleuse dans laquelle il se trouvait embourbé. En effet d'autres demi-dieux, plus expéditifs que la moyenne, avait pris la décision d'en finir avec ces intrus venus perturbé la quiétude des lieux. Hay observa Marvin qui peinait à tenir son arme au vu des quelques tremblements qui assaillaient son corps. Le demi-dieu voulait l'aider, mais quelque chose l'en empêchait, un quelque chose qu'il n'aurait jamais cru éprouver à l'égard de Marvin. La veine de son front pulsait à présent, il serra ses poings et contracta chacun de ses muscles. Ses entrailles fulminaient tel un feu qui se consume sous l'effet d'une colère mal maitrisée. Les humains avaient encore fait du mal, beaucoup de mal. Lui, fils de Mars et demi-dieux par extension, lui qui semblait éprouvé une certaine sympathie pour les mortels, commençait à présent à nourrir de l'aversion à leur égard, le genre qui l'hotterait de tout sentiment de culpabilité s'il venait à être obligé de les tuer. Une fois encore, il croisa le regard de Marvin, il se sentait trahit par celui qu'il considérait comme un ami, mais plus encore, il se sentait humilié comme jamais.

    « -C'est de votre faute ! » Haytham se retourna et découvrit le propriétaire de cette petite voix aigüe. Il s'agissait d'un petit bonhomme à peine plus haut que trois pommes. Dans ces grands yeux bleus, l'on pouvait lire toute l'innocence inhérente à son jeune âge, mais l'on pouvait également y déceler une sagesse précoce. Dans le fond, il n'avait pas tort, tout était de leur faute, à eux ces humains de malheur, ces monstres sanguinaires, presque autant que pouvait l'être les créatures mythologiques qui faisaient de la vie des sangs mêlés, un enfer quotidien. Du bout du doigt, l'enfant pointa ceux qu'ils jugeaient responsable. Au milieu de la foule, il attirait toutes les attentions, car malgré son jeune âge, il avait réussi à enfin fédérer l'ensemble des demi-dieux. Grecs ou romains peu importent, ils avaient à présent un ennemi en commun. Le fils de Mars sourit tristement au petit garçon, avant qu'une salve de coups de feu ne se fasse entendre. La foule se dispersa aussitôt, des cris résonnèrent au loin. La panique assaillit l'arène alors que les premiers corps tombaient au sol. Haytham prit dans le mouvement de foule, peinant à s'en défaire tant la masse grouillante se faisait oppressante. De nouveaux visages firent leur apparition au sein de l'arène. Les hommes étaient, pour la plupart, vêtus de noir et lourdement armés, ils tuaient méthodiquement ceux et celle qui ne cherchaient qu'à fuir ce nouveau malheur.

    Les tirs continuèrent à se faire entendre, résonnant d'avantage aux oreilles d'Haytham, qui face à ce trop-plein d'adrénaline, ne parvenait à contrôler toutes ses acuités sensorielles. Sa vision commença à se brouiller, son ouïe sifflante le déséquilibra davantage. Il se perdit au milieu de la foule de jeunes qui malgré leur(s) pouvoir(s) étaient apeurés. Ça puait la mort de partout, les corps ne cessaient de tomber encore et encore telles des gouttes de pluie qui achèvent leur périple en martellement la terre avec violence. Plusieurs mares de sang commencèrent à teinter la terre d'une nouvelle couleur. Évitant de peu une balle, Hay perdit l'équilibre et tomba à genoux face en corps sans vie du petit garçon au regard empli de sagesse. Aussitôt, le fils de Mars brava tous les dangers pour s'approcher de l'enfant et le prendre dans ses bras. « -Non...non... Reste avec moi petit ! » lui dit-il en le surélevant légèrement. Il plaça sa main contre la plaie du petit pour arrêter le saignement, mais il comprit très vite que cet être Innocent qu'il tenait entre ses bras, était déjà mort. Son regard noisette devint plus intense, une larme perla sur son visage, son corps tout entier se mit à trembler sous l'effet d'une colère qui se mua en folie destructrice. Il se redressa puis épée en main, il se lança à la poursuite des assaillants. Plus rien ne comptait présentement, sauf la prochaine tête qu'il découperait. Il était donc prêt à laisser parler la lame de son épée, à faire couler le sang, à être le digne fils de son père.


_________________
There are half god among us




Revenir en haut Aller en bas
avatar
PISTOLET À EAU NATIONAL
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à la colonie...
messages : 1453
parmi nous depuis le : 01/08/2015

PISTOLET À EAU NATIONAL

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?   Sam 16 Jan - 16:51




Intrigue Numéro Une

Everyone and Logan


☞ JACKSON


Cette journée-là, Logan allait sans souvenir pendant des années. De l'arrosage des agents ennemis à la découverte de son pouvoir de paille humaine. L'Hydre fut donc vaincu par le fils de Mars et les autres demi-dieux qui avaient participé. Le monstre tomba violemment au sol avant de se transformer en poussière dorée, ce qui eut pour conséquence de faire tomber le fils d'Achéloos sur son derrière à moitié-divin et de lui faire hurler un énième juron. Prenant quelques instants pour se remettre de ses émotions, Log se dirigea péniblement vers Ailam pour prendre de ses nouvelles. Il fut rapidement rejoint par le dénommer Haytham qui vint s'enquérir de leur état respectif.

" Euh... toi le pistolet à eau, tu peux rester avec lui. Les autres venaient par là. Aidez-les à retourner au camp. Je vais voir s'il y a d'autre blessé dans le coin. Ne jouez pas les héros ! "

Le demi-dieu ne sut pas si c'était dut à la fatigue ou à l'affrontement qu'il venait de mener ensemble, mais il hocha la tête à la tête et accepta les ordres. Ce qui le surprit encore plus, c'était le respect et l'admiration qu'il éprouvait à l'égard du fils du Guerre. Et oui, Logan Jackson respectait et admirait un fils de Mars... Là pour sur, cette journée resterait gravée dans sa mémoire.

" Ok Chuck Norris, c'est compris. Tient au passage, moi, c'est Logan "Pistolet à eau" Jackson. Et si tu as une hydre ou une autre bestiole à combattre à aspirer, contacte moi. "

Sa salutation faite, le fils de l'eau observa le fils de la Guerre remonter en direction des arènes. Les demi-dieux présents vinrent apporter leur soutien à Log et à Ailam pour les aider à se rediriger vers le camp. Il gratifia leur geste d'un merci. Quand ils arrivèrent enfin dans le camp, le petit groupe entendirent alors des coups de feu provenant de l'arène. Instinctivement, le demi-dieu voulut courir vers l'endroit d'où provenaient les bruits, mais il fut bloqué par l'un de ses confrères qui lui barra le passage. Log le gratifia d'un pardon avant de lui coller une légère droite dans le ventre, puis il tapa un sprint jusqu'à l'arène... Et pour constater quel spectacle...

L'arène était baignée de nombreuses mares de sang, de demi-dieux fuyant ou hurlant le nom de confrères morts ou disparut... Un vrai carnage. Le fils de l'eau se mit à compter le nombre de morts : 23... 23 sangs mêlés avaient trouvé la mort. Log sentit la rage monter peu à peu en lui à mesure qu'il avançait dans l'arène. Il finit finalement par s'asseoir à côté de ce qui lui semblait être un cadavre, puis il souffla tout bas

"Pourquoi il faut toujours que ça se termine comme ça ?! Et tient au fait... M E R C I de votre A I D E Monsieur. D "



_________________

Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

 Sujets similaires

-
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?
» j'ai deux question qui m'intrigue
» Décalage rvb = Décale quoi ?
» Festival de Danses et Music country le 27 & 28 Août 2011
» La Maison de la Nuit-->Ecole de Vampires, intrigue et meurtres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LA COLONIE DES SANGS-MÊLÉS.  :: le camp.-