Partagez | .
 

 You little piece of shit ! × isaure (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
MORTEL INSOUCIANT.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 113
parmi nous depuis le : 16/09/2015

MORTEL INSOUCIANT.

MessageSujet: Re: You little piece of shit ! × isaure (terminé)   Dim 15 Mai - 13:13

Cette rencontre commençait finalement à me plaire de plus en plus. Le garçon n'était pas bavard et franchement sur la défensive … ce qui pour le coup ne pouvait pas lui être reproché en même temps, ce n'était pas comme ci je lui avait tiré une balle dans la tête et, heureusement pour lui, 100% en bronze céleste, mais il lâchait quand même plus d'informations qu'il ne devait s'en douter lui même. Bon, ce n'était qu'un petit larbin malheureusement, ce qui n'était pas forcément surprenant vu son look de primaire, mais il avait surtout confirmé définitivement par cette simple phrase qu'il avait bien un lien avec ces types qui étaient mes concurrents directes. Bien sûr il aurait pu bluffer là dessus et avoir simplement profité de la perche pour lancer une boutade mais … vu le personnage, je me doutais tout de même que ce qu'il disait était la vérité. Donc au final, même en ne lâchant que deux mots alors que je tentais de le pousser à faire des phrases complètes, il m'en révélait finalement plus que beaucoup d'autres qui n'avaient pas leur langue dans leur poche. La seule chose à présent était de continuer à amadouer cet adorable petite bête et … pour le coup j'avais de quoi l'intéresser, ça oui.

Car, pour essayer de lui faire baisser son armure, j'avais décidé de l'amener dans la pièce d'à côté, celle réservée à mes invités spéciaux bien que lui, heureusement pour sa pomme, n'aurait pas le droit au même traitement. Et l'effet fut immédiat ! Petit scientifique, il ne pu absolument pas résister à toute la collection que j'avais réussit à accumuler. D'un coup sa gêne sembla disparaître pour simplement le voir tripoter les diverses armes exposées ici et là avec une curiosité tout à fait dévorante. Et encore … si il voyait l'autre collection que j'avais à San Francisco, il se mettrait à bander directement. Peut être que ce petit fouineur pourrait me servir d'une autre manière encore, si vraiment il avait eut le droit à plus de moyen que moi pour étudier tout ça, peut être pourrait-il m'aider à trouver comment me servir des objets magiques que j'avais en ma possession mais qui ne semblaient marcher qu'avec les sang-mêlés ? Cela dit il faudrait attendre pour ça, je n'avais pas envie de lui fournir quelque chose de trop puissant entre les mains si il savait s'en servir alors qu'il n'était pas encore certain qu'il soit totalement dans mon camp … ou du moins assez intéressé pour ne plus essayer de me fuir et d'envoyer des soldats à mes trousses. Un immense sourire se dessina cependant sur mes lèvres en entendant sa première remarque.

« Est-ce là une offre ? Car je dois avouer que … ça ne me déplairait pas du tout. »

Cela ne faisait pas vraiment partit de mes plans mais … si le petiot pouvait en effet me pistonner … disons que j'étais curieux de voir à quoi cela pouvait ressembler de l'intérieur, ce qu'ils pourraient bien m'apporter et tout ça. Je n'étais pas certain d'être leur profil type, étant plutôt un électron libre cela dit … vu les actes qu'ils avaient commis jusqu'à maintenant, je ne pensais pas non plus totalement dénoter avec ce qu'ils recherchaient. Après tout les premières attaques avaient été de véritables carnages, me faisant presque passer pour quelqu'un de plutôt soft … presque ! Mais le plus important c'était qu'Isaure commençait à me faire confiance, du moins à me trouver assez digne d'intérêt pour me proposer une telle chose et si je pouvais continuer à appuyer sur sa corde sensible de « fan number one » je l'aurais bien vite dans ma poche, lui faisant oublier notre rencontre un peu houleuses ainsi que nos mauvaises relations de voisins avant tout ça. Je vins alors m'installer contre la table qui se trouvait au centre de la pièce, un air déjà plus détendu et amicale que quand je l'avais fait venir ici, avant de continuer à répondre à ses questions.

« Quelques années maintenant. Cela ne date pas vraiment d'hier comme tu dois te douter en voyant tout ça et encore … ce n'est qu'une partie de ma collection. Ce que tu as vu dans la rue, c'était loin d'être mon coup d'essai, il était juste un parmi beaucoup d'autres et il me permet encore une fois d'augmenter un peu mon stock. Cela vaut-il ce que tu vois passer dans ton labo ? Enfin tout dépend ce que tu vois passer dans ton labo mais vu comment tu t'es jeté sur les armes je pense que c'est plus le genre de chose qui t'intéresse que la biologie, je me trompe ? » Terminais-je en souriant en coin. « Cela te plaît ? » lançais-je finalement avec ce genre de ton qui sous entendait pas seulement les armes mais ce qu'il était en train d'apprendre en général et plus précisément : Est-ce que moi, ce que je faisais, lui plaisait ? D'accord, fallait réussir à le comprendre mais vu la situation j'espérais que cela irait de soit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DLCEM.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New York pour le moment, mais il bouge souvent pour son travail à la DLCEM.
messages : 551
parmi nous depuis le : 24/08/2015

DLCEM.

MessageSujet: Re: You little piece of shit ! × isaure (terminé)   Mer 21 Déc - 15:33

« Quelques années maintenant. Cela ne date pas vraiment d'hier comme tu dois te douter en voyant tout ça et encore … ce n'est qu'une partie de ma collection. Ce que tu as vu dans la rue, c'était loin d'être mon coup d'essai, il était juste un parmi beaucoup d'autres et il me permet encore une fois d'augmenter un peu mon stock. Cela vaut-il ce que tu vois passer dans ton labo ? Enfin tout dépend ce que tu vois passer dans ton labo mais vu comment tu t'es jeté sur les armes je pense que c'est plus le genre de chose qui t'intéresse que la biologie, je me trompe ? » Terminais-je en souriant en coin. « Cela te plaît ? »

Plaire, plaire, c'était un grand mot. Il haussa les épaules. Lui c'était surtout les armes qui l’intéressait, le reste il faisait mine de pas comprendre et de ne pas savoir. Mais ce cas avait de bonne habilité, il serait le genre de recrue sympas que le DLCEM apprécierait. Bon, il était barge, d'accord. Mais ça, aucun soucis. La DLCEM avait un don pour briefer les gens comme il le fallait et les ranger. Et s'ils n'arrivaient pas à les ranger, ils arrivaient toujours à les rendre utile dans tel ou tel domaine.

« Je ne dirais rein à personne. »

Ça, il devait s'en douter maintenant. Acceptait-il de le laisser partir à présent ? Quelque chose vibra dans sa poche et il se souvint alors qu'il avait son portable sur lui. Maudite chose qui ne sonnait jamais au bon moment. Cependant il décrocha comme si de rien n'était, écouta les quelques mots de la voix à l'autre bout du fil et raccrocha, l'air songeur.

« Là, c'était le boulot. Il va falloir que tu me laisse filer très cher voisin. Ou tu risque d'avoir des soucis. Mes patrons ne sont pas des enfants de cœur

Eux, mais aussi ceux au dessus d'eux, et les autres, et encore les autres.... Il était bas dans l’échelle, il y en avait tellement au dessus de sa tête. Il sortit de sa poche un vieux ticket de caisse et, sur la partie encore vierge, griffonna un numéro de téléphone, le siens, le privé. Depuis le temps il avait appris à avoir deux portables, l'un pour le boulot, l'autre pour sa vie tristesse plate et privé.

« Si tu cherche un job à ta hauteur. Tu me contacte, et je file ton nom à mes employeurs. Ils te trouverons si besoin, il étudierons... -il désigna son laboratoire – tout ça. Mais à mon avis, tu leur plairais. »

(désolé du temps de réponse suuuuuper long j'avais oublié notre rp je m'en excuse tu peux le terminer dans ta prochaine réponse si tu veux o/)

_________________
ONE DAY MORE
Jamais parmi les animaux la créature née pour être une colombe ne se change en une orfraie. Cela ne se voit que parmi les hommes. Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MORTEL INSOUCIANT.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 113
parmi nous depuis le : 16/09/2015

MORTEL INSOUCIANT.

MessageSujet: Re: You little piece of shit ! × isaure (terminé)   Sam 15 Juil - 14:57

Au final ce petit con avait eut son utilité, qui l'eut cru ? Espèce de petit adulte à la gueule de bébé qui, depuis que je l'avais ramené dans mon appartement, n'avait fait que brailler encore et encore et manqué de se tuer en se jetant par la fenêtre dans le vain espoir de m'échapper. Mais j'avais réussit à éveiller son intérêt, réussit en lui faisant voir mon antre secrètes, mes trésors, mes joyaux. Ce petit était loin d'être le petit voisin emmerdeur et sans intérêt que je pensais au début. Non, la réalité c'est qu'il avait bien plus d'intérêt que je n'aurais jamais cru l'imaginer. Car ce petit... ce petit était clairement lié à tout ce qui se passait dans le monde mythologique, à ce qui secouait les demi dieux et me faisait passer pour un putain d'amateur. Et ce soir... il était devenu mon ticket afin d'entrer en contact avec eux, sauvant sa peau par la même occasion lui que j'avais déjà imaginé tuer en vidant des litres et des litres de javel dans sa gorge afin de ne plus jamais entendre sa voix nasillarde à toujours faire des commentaires désagréable sur tout.

Bien sûr le tout était de savoir : Pouvais-je réellement le croire ? Lui qui m'assurait qu'il ne dirait rien à personne mais qui n'en restait, malgré son intérêt nouveau, qu'un emmerdeur de première. J'allais parier sur le oui, oui car au final il semblait tout aussi dérangé que je ne l'étais moi même, me rappelant ce rire totalement hilare en me voyant exécuter ce demi-dieux dans la rue. Il y avait quelque chose de totalement tordu dans sa personnalité qui faisait qu'il prendrait sans doute un trop grand plaisir à m'imaginer vider mes chargeur sur de l'engeance divine pour me faire taire aussi facilement. Alors quand son téléphone sonna je ne fis rien, ne tentant pas de l'arrêter ou quoi que ce soit et le laissant simplement faire. Le boulot qu'il disait, ce fameux boulot « T'es libre oui, maintenant qu'on a mis les choses au point, je vais te déverrouiller la porte. » et sur ces paroles je m'approchais de cette dernière, récupérant mes clés dans ma poche afin d'ouvrir le verrou avant de me tourner de nouveau vers mon invité imprévu.

En me retournant je pu le voir griffonner quelque chose sur un morceau de papier, un ticket de caisse même. Son numéro ? Intéressant... intéressant de me dire que j'avais peut être trouvé un boulot, un moyen de légitimer tout ça même si il n'y avait aucune légitimé dans mes actes et motivation, mais aussi d'avoir accès à une plus grande technologie pour rendre mes chasses bien plus grandiose. « Tu sais finalement, tu es plein de surprise ! Je vais sans doute utiliser ce numéro très prochainement, alors tiens toi prêt. » Un dernier sourire aux lèvres, puis je le laissais partir. Oui, l'avenir allait être beaucoup plus intéressant !
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: You little piece of shit ! × isaure (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

You little piece of shit ! × isaure (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» piece détachée 276c
» One Piece Hansen : Le retour !
» One Piece Old-Time!
» Vérification Orthographique pour One Piece, Next Generation
» bannière forum one piece

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: new york city. :: les quartiers résidentiels.-