Partagez | .
 

 The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1488
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)   Dim 26 Juin - 16:23


The Half-Blood Next Door


▽ Marvin et Haytham
Après avoir eu l'impression de vivre un cauchemar ou de voir sa fin arrivée, Marvin avait à présent l'impression de vivre un rêve. Son film... Non... L'un de ces films préférés passait sur un matériel qu'il n'aurait jamais les moyens de s'acheter. Une petite voix lui signalait toujours qu'Haytham avait payé ce home cinema avec un argent gagné en trichant puisqu'il bénéficiait de compétences semi-divines. C'était comme Peter Parker gagnant de l'argent en se photographiant en tant que Spider-man. Cette pointe de culpabilité, (l'impression qu'il ne devrait pas être là, en présence d'un ennemi, et surtout ne pas s'amuser autant) disparu vite dès que le célèbre thème musical retentit. L'informaticien fut vite déconnecté de la réalité pour se plonger dans cet univers presque aussi familier que celui peuplé de monstres et autres divinités antiques qui étaient sa réalité. Il ne sortit de sa rêverie que lorsque son nouveau padawan lui posa une question.

"Oh... Et bien... Euh... Il y a des questions dont il vaut mieux ignorer la réponse." Répondit-il après un instant de réflexion. "Mais chuuut, tu vas rater le meilleur passage." Intimida-t-il avec une tape sur l'épaule qu'il ne se serait jamais permis en temps normal.

Le reste de la séance cinéma improvisé se passa sans autre coupure. Le geek se retenait de commenter le film des nombreuses anecdotes et autres secrets de tournage qu'il connaissait. Il voulait que la première expérience d'Haytham avec le monde de ghostbuster soit vierge de toutes informations annexes, comme lorsque lui-même avait découvert la saga. À la fin, le blondinet ne pouvait cacher son enthousiasme en demandant le verdict. Il était scientifiquement impossible de détester Ghostbusters. Si c'était le cas, alors Marvin tiendrait la preuve ultime que les demi-dieux étaient véritablement des êtres maléfiques. Heureusement, Haytham avait aimé.

On était loin de l'adoration à laquelle le geek s'attendait. L'informaticien se fit un devoir d'argumenter en faveur du film culte, lui prêtant des vertus pédagogiques. Ce qui était loin de convaincre son interlocuteur. "Tu oses me dire qu'il est impossible de croiser un jour une entité sumérienne alors qu'on vit dans un monde où les dieux grecs existent ? Qui sait quelles autres mythologies sont exacte après cela ?" Ce dernier argument apporté, Marvin feinta de lâcher un micro invisible comme pour clore de manière imagée le débat.

Un geste qui laissa perplexe le demi-dieu. Le blondinet observa le point de chute du micro invisible. "J'avoue que le geste est plus éloquent avec un vrai micro. C'est pour dire qu'il n'y a rien à ajouter."

Ensuite, le geek reprit son rôle de Yoda en essayant d'établir une liste des prochains films à faire voir. Mettre Haytham à jour dans la saga Ghostbuster allait prendre du temps... Cependant, la priorité était le dernier film starwars. Marvin n'en revenait toujours pas que le demi-dieu n'avait jamais vu "Le retour du jedi" et n'avait jamais chercher à combler cette lacune alors que le film juste avant se finissait sur un suspense. Concernant le nombre de films, il afficha tout d'abord un silence avant de répondre. "Des guerres sur Internet ont éclatées sur le nombre de films de la saga et sur ce qui est ou n'est pas dans la chronologie officielle alors je ne me lancerais pas dans ce sujet. Tu n'es pas encore prêt." Affirma-t-il avec le plus grand sérieux.

L'état de fatigue qu'il avait ressenti à son arrivée dans l'immeuble avait complètement disparu, remplacer par la frénésie devant le défi de totalement convertir un fils de Mars à la culture geek. Marvin se décida à se lever pour récupérer le précieux dvd et le ranger dans son tout aussi précieux boitier. Pendant ce temps, Haytham s'était également levé pour manifestement se lancer dans un peu de vaisselle. "Demain ?" À nouveau, l'informaticien donnait l'impression d'avoir été extirper de ces rêveries. "Je ne sais pas, on est quel jour ?" Demanda-t-il en regardant sa montre comme si ce geste pouvait apporter une réponse. Ensuite, il se lança dans des spéculations concernant ses disponibilités. L'agent de liaison étant un habitué des heures supplémentaires, il n'était plus certain de son horaire officiel. "Peut-être." Hasarda-t-il.

Cette réponse faite, il fut raccompagné jusqu'à la porte après avoir souhaité timidement une bonne nuit à son demi-dieu de voisin. Ce n'est que lorsqu'il regagna son appartement que le caractère surréaliste de la scène qu'il venait de vivre le frappa de pleins fouets. Après avoir nourri sa tortue et enfiler un pyjama couvert d'onomatopée de comics, Marvin avait commencer à assembler une pile de dvds constitués des incontournables. Il dut tomber en dormi puisqu'il se réveilla en sursaut, entouré de dvds, lorsqu'on tambourina à sa porte. Pendant un instant, l'informaticien crut que ce boucan faisait partie d'un rêve. Mais non, on tambourinait réellement à sa porte. Avait-il du retard sur le loyer ? Juste au moment où il finissait de formuler cette pensée, la voix familière d'Haytham l'intima de lui ouvrir.

Marvin obéit, non sans quelques grimaces, des pochettes de dvds tombèrent durant la manœuvre. Il était trop fatigué pour remarquer ce détail ou pour s'imaginer qu'Haytham avait changé d'avis durant la nuit et revenait pour le tuer. C'était déjà un miracle qu'il n'écrasait aucun goodies par mégarde durant sa marche de zombie vers la porte. Sans café dans les veines, l'informaticien n'était pas du tout du matin. Il entrouvrit la porte et afficha la plus grande perplexité dont il était capable. "Haytham ?" Formula-t-il comme s'il doutait du résultat ces yeux encore encrouté de sommeil. "Qu'est-ce que tu fais à..." Il consulta la montre qu'il avait oublié d'enlever. "...4h30 du matin." Il était trop à la ramasse pour s'offusquer de cette découverte. "Il... Est... Quatre... Heure... Du... Matin." Articula-t-il lentement tandis que le fils de Mars voulait qu'il se change pour commencer la première leçon. Marvin eut une expression qui pouvait se traduire par 'quoi déjà ?' Mais, à la place, il demanda : "Je peux boire un café avant ?" Sur un ton suppliant. Le blondinet ouvrit d'avantage la porte pour inviter son voisin à entrer. Après, il étouffa un bâillement et se frotta les yeux. "Entre, le temps que je me change." Proposa-t-il. "Tu connais l'endroit." Puisqu'il y avait été attaché à une chaise, compléta-t-il mentalement.
(c) AMIANTE


_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 954
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)   Mer 3 Aoû - 22:26

The Half-Blood Next Door

Pour un pez avec toi, je ferais n'importe quoi. Pour un pez...avec toi !▲ Hedley




Hay pouvait se targuer d'être un vrai caméléon, à ceci près qu'il ne changeait pas de couleur. Non plus sérieusement, malgré ce retard en termes de pop culture, un retard somme, tout handicapant lorsque vous faites face à un geek averti, le demi-dieu parvenait à s'adapter et semblait même apprécié ce qui lui était proposé ci-compte. Tellement, qu'il se voyait bien faire perdurer ce genre de soirée jusqu'à en faire un petit rituel. « Le genre de choses, dont je n'éprouvais le besoin jusqu'alors. J'en arrive même à trouver la normalité intéressante. Ai-je besoin d'un médecin ? Et puis merde, j'ai le droit plus que quiconque de vivre le plus normalement possible ma vie. » Et c'est bien ça le problème, il ne peut prétendre à la normalité avec de tels antécédents. Alors, optons pour le simulacre et faisons semblant de contourner cet obstacle. Le sourire aux lèvres et reput de cette première approche frontale avec le fruit de son désarroi (la pop culture pour ceux qui n'ont pas compris), le fils du dieu de la guerre raccompagna son voisin jusqu'au palier de sa porte. Fier et reconnaissant à la fois, il laissa son « camarade » rejoindre son domicile, avec en-tête ce qu'il avait prévu le lendemain en guise de remerciement. Bien que nous doutions que du côté de Marvin, ce programme soit perçu comme tel. Mais Haytham n'a qu'une parole, le geek venait de lui dispenser sa première leçon, à lui maintenant de dispenser la sienne.

La nuit fut courte pour l'un et pour l'autre, peut-être un peu plus pour le lambda du sport. « L'effet de surprise, il n'y a rien de mieux, aucune échappatoire possible » Le portable en mode réveil, sonna aux alentours de 4h30. Quelques vibrations sur la commode et voilà le demi-dieu sortit de sa légère léthargie. Il lui faudra cependant quelques secondes pour émerger totalement afin de rejoindre la penderie et de la délester de quelques vêtements. Juste le nécessaire pour aller courir en pleine nuit…Enfin presque. Ne soyons pas tatillons, le soleil n'a pas encore pointé le bout de son nez après tout, il fait encore nuit dehors. Bon trouvons un compromis, oscillons entre le tardif et le matinal, « le tardinal » c'est con, mais joli à la fois, le genre de néologisme dont Hay se régale. D'ailleurs, cette pensée le fit sourire autant que d'utiliser ce « mot » dans une phrase. Fin prêt pour dispenser « sa première leçon » le demi-dieu paré de ses baskets fétiche, quitta son lieu de vie, arborant toujours ce sourire « style psychopathe » sur le retour et c'est sans modération que le psychopathe d'un jour, tambourina contre la porte du voisin d'en face, réveillant sûrement tout ceux du palier. Le Marsien perdura dans son action, jusqu'à ce que le « petit » blondinet se décide enfin à quitter le royaume de Morphée et accessoirement son lit pour regagner le salon, les pieds trainant encore alourdit et abrutit par le sommeil, le cheminement salon porte d'entrée fut un peu plus long qu'à l'ordinaire, mais preuve que les miracles existent, la porte s'ouvrit sur un Hay flamboyant, alors qu'en face de lui se tenait un Marvin chancelant. « - Tu croyais que je plaisantais hier ? Sache cher voisin, que je ne plaisante jamais, enfin si ça m'arrive, comme tout le monde, mais là, j'étais sérieux. » Puis il s'arrêta dans son argumentation et prit le temps d'observer son voisin de la tête aux pieds « - Wow la vache ! Tu ne plaisantes pas toi ! » En effet, le pyjama couvert d'onomatopée inhérente à l'univers des comics, laissait entrevoir (à peine) la fan-attitude de Marvin. « -Rassure-moi, je ne vais pas devoir porter ce genre de truc pour parfaire « ma formation ? » Le pauvre Marvin qui émergeait tout juste, peinait à comprendre.

« -Bon de toute évidence ton cerveau a du mal à redémarrer. Je sais qu'il est 4h30 du mat et c'est bien pour ça que je suis là. » Lança-t-il en plaçant ses mains sur ses hanches, style « superman » en action. L'informaticien qui continuait à se battre contre Morphée semblait accepté de suivre la première leçon, mais avant toute chose, il lui fallait un café, ce dont Hay ne pouvait le priver au vu de son addiction et puis pour que cette première leçon soit une réussite (ou il faudrait un miracle pour ça) l'absorption d'une bonne tasse de café semblait être un paramètre dont on ne pouvait se passer. « -Bon, ok, vas boire un café, si ça peut te réveiller ! » Passé l'accord, Marvin laissa son voisin entrer, une action que les autres voisins approuvèrent faisant ainsi passer l'informaticien pour leur héros d'un jour. Hay referma la porte derrière lui et entra à l'intérieur de l'appartement du voisin, un appartement qu'il avait déjà visité lors des chaotiques retrouvailles avec Tam. « - Tu as rangé un peu depuis la dernière fois ! » se permit-il après avoir observé les lieux. « - C'est abusé si je te demande un café ? » L'informaticien n'eut d'autre choix que d'acquiescer et sortit deux des mugs émanant du kit du parfait geek. « -Sympa les tasses ! »

Bercé par l'automatisme de son mouvement, Marvin n'eut aucun effort à accomplir lorsqu'il lança la cafetière qui éructa quelques jets de vapeur avant de consentir à mêler l'eau et la poudre afin de produire le précieux liquide. Zombieman attendit quelques secondes avant de retourner à sa place. « -Si je t'avais prévenu d'avance cela aurait été moins drôle jeune padawan ! » lâcha le demi-dieu désireux de faire un peu d'humour avant de lancer les hostilités. Lorsqu'enfin la cafetière lâcha son dernier souffle de vapeur, Marvin un peu plus éveillé, bondit tel le félin qu'il n'était pas et récupéra le pichet dont il versa le contenu dans les mugs. Hay attendit quelques secondes, se passa du sucre et but d'une traite le café encore chaud sous le regard incrédule du propriétaire de Splinter. « -Bon café, quoique pas assez corsé. Aller, je te laisse terminer et t'habiller. Je vais prendre les escaliers, je crois que l'ascenseur fait encore des siennes. À dans cinq minutes ! Attention, je ne plaisante pas avec la ponctualité Knight ! » Puis il se leva, fit un clin d'œil au pauvre Marvin et rejoignit la sortie tout en trottinant. Dehors, le soleil continuait à s'octroyer du bon temps. Prions pour que Marvin n'en fasse pas de même. Pour l'heure, l'Irlandais regagna la cage d'escalier en petite foulée, amusé par la situation.
©clever love.

_________________


Have you ever met someone that you would change your entire world for? Someone whose eyes you just knew you were born to gaze into
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1488
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)   Mer 21 Sep - 22:02


The Half-Blood Next Door


▽ Marvin et Haytham
Marvin ne regagnait son appartement que lorsque le contact d'un bon matelas lui manquait. Le bureau qu'il s'était aménagé pour arriver à enchaîner les journées de travail était fort pratique mais peu confortable sur le long terme. Même avec la meilleure volonté du monde, il arrivait toujours un moment où le corps poussait le signal d'alarme. C'était le signe pour l'informaticien qu'il était temps de faire un break dans son marathon de nuit blanche pour retourner à un horaire plus classique, incluant un retour quotidien dans son appartement et à dix heures de sommeil.

Du moins, en théorie. Le geek serait incapable de dire vers quelle heure, il s'était endormi. Après le visionnage du premier film ghostbuster, il s'était lancé dans un tri de sa collection. Marvin, prenant au sérieux son titre fraichement obtenu de maître jedi auprès de son voisin, avait, sans attendre, essayer d'établir une première ébauche de liste de films indispensables. Il y avait tellement de bons films et tellement de retard à rattraper ! Au point qu'il fut persuadé devoir y passer la nuit. Sacrifice qu'il ferait volontiers au nom de la cause geek. Pourtant, il avait dû s'endormir à un moment puisqu'il fut réveillé en sursaut par un martèlement de porte.

Quelqu'un (ou quelque chose) s'acharnant sur la porte de son appartement à une heure indécente, le jour suivant sa découverte d'avoir un demi-dieu comme voisin. Cette situation offrait énormément de possibilité pour un adepte de la théorie du complot comme lui. Hélas, le cerveau de Marvin ainsi que son imagination d'ordinaire fertile étaient complètement à sec, justement à cause de l'heure indécente précédemment cité. Ces paupières étaient encore lourdes de sommeil, les maintenir ouverte demandait un effort quasiment colossal, ce trainer jusqu'à la porte pour l'ouvrir et, ainsi, faire cesser le vacarme, ressemblait à un exploit. Exploit qu'il réussit tout de même à accomplir.

Marvin fronça les sourcils et affichait l'expression du dormeur n'étant pas certain d'être réveillé. Sur le moment, il songea distraitement qu'une loi devrait être votée pour rendre illégale le fait de paraître aussi en forme que l'était Haytham en une heure aussi matinale. "Hier ?" Répéta-t-il mollement devant les explications du fils de Mars, comme s'il était incapable de se souvenir des paroles de la veille, ou de déterminer à quelle partie son visiteur faisait allusion. Il continuait d'afficher un air perplexe tandis que son interlocuteur continuait avec un examen en règle de la tenue du blondinet. "Qu'est-ce qui ne va pas dans mon pyjama ?" Demanda-t-il en immergeant avec une lenteur affolante.

Lentement, les différents éléments et la certitude de ne pas rêver arrivèrent à son esprit. Son premier réflexe fut de rappeler l'heure, comme si en le disant à voix haute, il espérait que son visiteur le corrige, qu'il n'était pas aussi tôt. Il y avait eu peut-être une panne d'électricité durant la nuit qui avait déréglé les horloges. Ce ne fut pas le cas. La seule bonne nouvelle était que s'il commençait à imaginer des coupures en pleine nuit et a des lois visant à interdire d'être en forme à quatre heure du matin, c'est que son cerveau recommençait à fonctionner normalement. "Et il fallait vraiment que ce soit à quatre heure du matin ?" Demanda-t-il en étouffant un bâillement et en se frottant ses yeux ensommeillés.

De toute évidence, le geek ne pouvait y échapper. Ce rendant compte de cette évidence, il demanda si, au moins, il pouvait boire un café avant. Marvin poussa un soupir de remerciement et de soulagement lorsqu'Haytham lui accorda ce petit plaisir qui lui permettrait, du moins, il l'espérait, de retrouver un peu d'énergie. Quelque chose lui disait qu'il allait en avoir besoin. L'informaticien laissa son voisin entrer en lui indiquant de faire comme chez lui, le temps qu'il aille chercher le précieux café. La dernière fois qu'il avait reçu le demi-dieu dans cet appartement, l'invité était ficelé à une chaise et tenue en joue par l'agent Lond. Le manque de sommeil lui permettait de ne pas trouver la situation trop étrange. Devant la remarque sur le rangement, l'informaticien lança un regard d'ensemble au décor familier. "Ah ? Je ne sais pas trop, je ne suis pas revenu ici depuis une semaine à cause du boulot." Répondit-il mollement. Il préférait se concentrer sur le café. "Bien sûr, je te fais ça." Dit-il en rejoignant la cuisine avec une marche digne d'un somnambule ou d'un mort-vivant. Heureusement, le blondinet ne commit aucune gaffe durant la préparation des deux tasses, faisant les gestes familiers sans y réfléchir.

Il s'était pris un mug avec une inscription parodiant une célèbre réplique de film pour qu'elle parle de café, pour Haytham, il en avait pris une au hasard contenant un faux logo d'une entreprise fictive de comics. "Merci. Je t'avais dit, les mugs, c'est l'avenir du café." Commenta-t-il en tendant la tasse au fils de Mars. La perspective d'un bon café semblait le sortir tout doucement des bras de Morphée.

Marvin poussa un soupir en buvant la première gorgée de sa boisson chaude, allant jusqu'à fermer les yeux de délice comme s'il s'agissait d'un nectar divin. Il resta dans cette pose tandis que son visiteur révéla un drôle de sens de l'humour. "Ah ah." Répondit platement le blondinet, ne se sentant pas encore la force de répliquer autre chose. Finir son café semblait bien plus important. Avec la deuxième gorgée, il se sentit la force d'émettre une réponse un peu plus longue. "C'est moi ton padawan aujourd'hui, ok, je commence à saisir." Saisir l'Enfer qui allait l'attendre aujourd'hui.

À ce stade, le seul espoir du geek était de boire sa tasse de café à son rythme. Au moins, il aura droit à cela. Cette certitude s'ébranla lorsqu'il vit Haytham vidé d'une traite son café hyper chaud. "Tu n'es pas humain." Lâcha-t-il avec étonnement, ne se rendant pas compte de l'idiotie qu'il venait de sortir et la suite ne lui laissa pas le temps de le réaliser puisque son visiteur le bombarda d'indication concernant la suite des festivités. "Attends... Quoi ?" Dit-il en clignant des yeux. Trop tard, le demi-dieu s'était déjà lever pour sortir. Marvin resta figer tandis qu'Haytham lui adressa un clin d'oeil avant de partir.

Cinq minutes pour se préparer et descendre alors que l'ascenseur était toujours en panne ? C'était certainement encore une blague de demi-dieu, n'est-ce pas ? Parce que c'était humainement quasiment impossible ! Marvin essaya tout de même de boire son café un peu plus vite pour gagner la salle de bains. Son choix vestimentaire fut affreusement ordinaire, comme il ne voulait pas perdre du temps dans un débat mental concernant le t-shirt, le blondinet choisit de porter la tenue réservée d'ordinaire aux tests physiques du DLCEM, test qu'il passait chaque année dans l'espoir fou d'être muté à un poste sur le terrain. Casquette, t-shirt, jogging, basket. Sans aucun signe geek sur aucun de ces éléments. Plus simple que cela, tu meurs.

Marvin avait oublié de prendre sa montre. Un oubli peut-être volontaire de son subconscient qui se refusait d'admettre être début à une heure pareille ! Il arriva en bas, un peu essoufflé (pas au point de cracher ces poumons parce que descendre les escaliers étaient un exercice bien plus simple que de les monter). "Tu as conscience... J'espère... Que... Faire tout ce que tu as dit... En cinq minutes, c'est... Scientifiquement impossible pour... Le commun des mortels ?" Demanda-t-il en coupant sa phrase pour reprendre son souffle. Le geek prit une lente expiration avant de se redresser un peu, histoire de ne pas paraître trop faiblard alors que la séance d'entraînement n'avait pas encore commencé. "Alors, on commence par quoi ?" Il essayait d'afficher un sourire enthousiasme alors qu'être à la merci d'un demi-dieu n'avait rien d'enthousiasmant.

(c) AMIANTE


_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 954
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)   Lun 7 Nov - 23:37

The Half-Blood Next Door

Pour un pez avec toi, je ferais n'importe quoi. Pour un pez...avec toi !▲ Hedley




Être un demi-dieu n'est pas chose facile. Vous devez d'une part, vous cachez, évité de trop attirer l'attention. Bien sûr certains n'obéissent pas à cet impératif et jouisse d'une vie loin d'être désagréable. Il suffit de voir certains de nos hommes politiques, certaines de nos célébrités, vous pourriez être surpris. Moi, je suis blasé, quoiqu'un peu jaloux, je le confesse. Bon aller revenons aux points positifs, car il y en a. Prenez les fils de Mars par exemple, nos pouvoirs sont liés au combat, à la guerre, à tout un tas de choses négatives, qui je vous rassure n'illustre pas les avantages à être un demi-dieu. Nous avons aussi un très bon métabolisme et un organisme des plus résistants. C'est entre autres ce qui me permettait de boire verre sur verre, sans être trop inquiété par l'ivresse rapide. Elle finissait par arriver malgré tout, après l'absorption d'une vingtaine de verres. Bon ok ça n'est pas le meilleur exemple, mais il n'en reste pas moins explicite non ? Mais ça ne m'a pas empêché de devenir alcoolique malheureusement. Et ouais, aussi fabuleux soient-ils, les demi-dieux ont leur(s) faille(s) moi c'est plutôt le Jack Daniels ajoutez à ça les pez et les oréos pour alléger un peu le tableau. Heureusement que personne n'est au courant, je peux donc encore bomber le torse et faire semblant d'avoir un peu de fierté. Je me demande juste combien de temps encore je pourrais tromper mon monde et cacher « mon problème »

Chaque marche, descendue avec rapidité, fut prétexte à la réflexion, à une pensée, futile ou importante, peu importe, le Penseur avait juste besoin de penser, d'occuper comme il pouvait son cerveau pour ne pas sentir le manque d'alcool prendre possession de son esprit et de son corps. Au fond, il espérait encore naïvement pourvoir régler le problème par lui-même. Malheureusement pour lui, il se fourvoyait et sa foutue fierté mal placée ne l'aidait pas non plus. Arrivé aux pieds de l'immeuble, il cessa de s'enfoncer dans les méandres de la pensée. Il secoua vivement la tête, brassa quelques uppercuts dans l'air, s'étira les genoux, les chevilles et les pieds avant de commencer à courir sur place pour que le froid ne puisse tétaniser chacun de ses muscles. Pour une telle entreprise, il se devait de mobiliser toutes ses ressources, le chantier étant titanesque, il ne pouvait faire autrement, car l'on partait pratiquement de zéro avec le cas Marvin. Haytham en avait conscience tout comme son voisin avait conscience des très grandes lacunes du demi-dieu en termes de pop-culture. L'on peut dire que de ce côté-là, nos deux compères, c'étaient bien trouvé. Leur défaillance commune était somme toute un atout, mettant tout à tour, chacun en valeur. Et si hier, c'était Haytham qui se retrouvait en position de faiblesse, cette fois les rôles étaient inversés. Dorénavant, il pouvait se targuer d'être en terrain conquis à l'insu du pauvre Marvin qui ne s'imaginait pas encore à quelle sauce il serait mangé.


Les cinq minutes instaurées par le demi-dieu, s'écoulèrent avant que l'humain ne pointe le bout de son nez. Évidement et Haytham le savait, il était fort peu probable, et ce, malgré la meilleure des volontés, que l'informaticien parvienne à être dans les temps, n'étant qu'un simple être humain, il lui était donc, sans l'aide de l'ascenseur, impossible de parvenir à descendre toutes les marches dans le délai impartit. Et puis, il fallait encore, passer la pause-café et attendre que l'homme émerge totalement pour qu'il puisse ensuite se choisir la tenue adéquate. Ayant eu un aperçu de sa garde-robe, hormis quelques t-shirt et autre accessoire geek, Haytham était quasi-sûr de voir l'humain débarqué dans la mauvaise tenue. Cette séance étant la première, il décida malgré de ne pas se montrer trop regardant sur la tenue. Il le sera ailleurs à n'en pas douter. Quelle ne fut pas la surprise du demi-dieu, en voyant son acolyte apparaître, vêtu le plus normalement du monde, sans excentricité, sans le moindre signe, sans la moindre appartenance à la communauté geek. Marvin puait tellement la neutralité que le fils de Mars dut s'y reprendre à deux fois avant de prendre la parole. « - Et bah dis donc, je m'attendais à un t-shirt superman ou quelque chose dans le même genre ! Il y a du progrès ! » Certes, les cinq minutes s'étaient écoulées depuis un petit moment, mais le souffle saccadé de l'informaticien, témoignait de l'effort accompli pour être dans les temps. Preuve que malgré l'heure plus que matinale, le petit blondinet n'en demeurait pas moins enclin à collaborer et ainsi jouer les padawans d'un jour. La prise de parole fut non pas hésitante, mais oscillante pour le blondinet qui essayait de reprendre son souffle. Bien sûr il ne se traînait pas encore au sol (encore heureux), mais il n'en demeurait pas moins essoufflé et se permettait dès lors, afin de récupérer, de laisser planer quelques silences dans ses répliques, du moins au début. Haytham, qui avait cessé de s'étirer, avait à présent les bras croisés sur son torse et tel le prédateur qu'il n'était pas, mais qu'il pouvait être si besoin est, il observa son élève d'un jour qui attendait non sans impatience, de savoir à quelle sauce il serait dévoré sous peu.

« - Pour répondre à ta question ! Oui, j'en avais pleinement conscience très chèr Marvin, mais vois-tu il te fallait comme qui dirait, un petit coup de pression pour te bouger un peu le derche. Et tu l'as fait. Certes pas en cinq minutes, mais tu l'as fait quand même. C'est un bon début ! » Marvin, ayant repris son souffle, osa se redresser, arborant une fausse quiétude qui n'avait pas échappé au fils de Mars. « -On va commencer doucement avec une course à vitesse soutenue. Il y a un parc à environ 600 mètres d'ici. Je te propose de rejoindre ce parc. Je te dévoilerai le reste du programme une fois sur place. Aller, c'est parti ! » Et avant même que Marvin ne fasse part de ses dernières volontés, Haytham lança la course « -Commence donc par trottiner ! Ça c'est facile, c'est à la portée de tout le monde ! » Il se cala au rythme de l'informaticien essayant de ne pas le brusquer trop rapidement. « - Tente de garder le dos bien droit et les mains relâchées. Pour moins te fatiguer veille à faire des foulées au ras du sol. On reverra ça plus en détails une fois au parc. Pense aussi à te concentrer sur ta respiration. Aller continue ! » Passer les premiers conseils et tâchant de s'adapter au rythme « marvinien » Haytham mena la barque jusqu'au parc, où par chance, il y avait peu de monde. Ils avaient couru une bonne dizaine de minutes, juste assez pour une première pause, avant la reprise des hostilités.


« -Tu peux souffler un peu ! Je pense qu'on va surtout commencer par te faire travailler ton endurance avant d'entamer les trucs un peu plus physiques. Les agents de terrain sont surement de bons coureurs et il le faut pour nous courir après. Donc voilà, je vais te donner quelques astuces pour te faire progresser rapidement. Tout d'abord, il te faudra faire preuve de régularité, c'est la clé du succès. Je te conseille donc la pratique d'un sport dit « d'endurance » au moins deux fois par semaine. Il te faut par la suite établir un programme d'entraînement, avec quelques objectifs, comme la durée, la performance, entre autres. Il faudra aussi varier les plaisirs. Les activités cardio-training en salle sont efficaces pour étayer les capacités d'endurance. » Il concéda à se taire pour lui-même s'accorder quelques secondes, bien qu'il n'en ressente pas le besoin. Pour dire vrai, il laissa du temps à Marvin pour que d'une part, il récupère, mais aussi pour qu'il ingère en toute quiétude (pour le moment) les informations. « -Maintenant nous allons nous mettre au fractionné ! En d'autres termes, nous allons reprends la course et ajouter à la séance des temps précis durant lesquels nous allons accélérer notre vitesse et ainsi aller au-delà de notre rythme de croisière. On va reprendre aller. On commence en petites foulées » Sans attendre, ils reprirent, sauf que cette fois, Hay arborait un rythme un peu plus soutenu « -N'oublie pas de respirer par la bouche Captain Marv ! A mon signal, on passe de « je suis une petite tortue à je suis un guépard en rut » Tiens-toi prêt ! » Et avant qu'il n'ait le temps de dire ouf, Marvin se retrouva à courir comme un dératé derrière le demi-dieu. L'effort dura au moins une minute, avant qu'Haytham ne récupère son rythme initial « -Aller on reprend le trottinement, tranquille, on respire par la bouche et GO !!!! » Il recommença et passa en tête une fois encore. Une minute plus tard, il retrouva Marvin « - En travaillant la vitesse et l'explosivité, tu sollicites différemment tes muscles. Ce n'est pas ta petite brioche qui a le contrôle, c'est toi ! » Et ça ne faisait que commencer…


©clever love.

_________________


Have you ever met someone that you would change your entire world for? Someone whose eyes you just knew you were born to gaze into
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1488
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)   Jeu 17 Nov - 11:47


The Half-Blood Next Door


▽ Marvin et Haytham
Combien de temps avait-il réellement mis ? Il n'en savait rien. Dans sa précipitation, il avait oublié de prendre sa montre. Ou alors, il s'agissait d'un acte volontaire de son cerveau en plein déni. Non, il ne pouvait pas être quatre heures du matin. Ne pas vérifier l'heure lui permettait de déformer la vérité, tout comme il pouvait presque se persuader qu'il avait mis effectivement cinq minutes à rejoindre le demi-dieu en bas. Puisqu'il parait que toutes les actions possibles sont faites en même temps dans des univers parallèles, alors, il devait forcément exister une dimension où il s'était préparé et descendu les étages en cinq minutes (et où, accessoirement, cette scène ne se serait pas passée à quatre-heures du matin). Donc, techniquement, il avait réussi. Marvin aimait bien ce mot 'techniquement', tout comme 'scientifiquement'. Le geek avait l'impression que glisser ce genre de mot dans ses phrases ou ses pensées renforçaient la suite.

Bref, tout cela pour dire, qu'il y était arrivé sans trop cracher ces poumons. Ce n'était pas grâce à une super-résistance que le Geek aurait développée entre deux étages, mais simplement dû au fait que les marches demandaient moins d'effort à être descendues qu'à être monté. "C'est juste... Juste ma tenue spéciale exercice pratique pour le boulot." Se justifia-t-il afin d'expliquer le manque de geekerie à sa tenue de sport, tout en essayant de reprendre son souffle.

Remis de ces émotions, Marvin ne pouvait s'empêcher de regarder Haytham finir de s'étirer comme s'il s'agissait d'un alien. Comment pouvait-on être aussi en forme à une heure aussi matinale ? Alors qu'il avait été dormir en même temps que lui ? Quoi que, peut-être pas en même temps puisque le blondinet avait sacrifier quelques heures dans sa liste des futurs films à faire regarder au fils de Mars.

"Tu sais, il parait que toutes les actions possibles sont faites au même moment dans d'autres dimensions donc j'essaye de me persuader qu'une de mes versions à réussir ton défi. Peut-être que dans un de ces univers, c'est moi le demi-dieu et toi le padawan de la gym, quoi que dans ce cas de figure, je serais sans doute mort." Comme d'habitude, il laissa son imagination vagabondé à voix haute et totalement en roue libre. Une maigre tentative pour gagner du temps en retardant un peu le début officiel de l'entraînement. Finalement, Marvin demanda ce qu'était la suite du programme. Il n'en était pas encore au stade où on redoutait le pire, même si avoir un fils de Mars comme coach sportif avait de quoi faire redouter le pire lorsqu'on avait un niveau sportif dans les négatifs.

Avant qu'il ne puisse assimiler le fait que son voisin lui proposait tout naturellement de faire une course à vitesse soutenue de 600 mètres jusqu'au parc, Haytham se lança, obligeant Marvin à suivre. S'il y en avait eu le temps, de toute façon, le seul commentaire qui aurait pu franchir ces lèvres serait 'hein quoi', donc on ne perdait pas grand chose. Après un départ rapide pour rattraper le 'Marsien', le blondinet se mit timidement au trot, en suivant les conseils de son professeur du jour. Trop tard, le mal était déjà fait, Marvin avait déjà l'impression d'avoir un couteau planté sous la forme de ce qu'on appelait un point de côté. "O...Ok." Articula-t-il non sans mal en essayant de se redresser. Il ne savait pas du tout ce que signifiait des foulées au ras du sol, cela lui semblait plutôt contradictoire avec le fait de garder le dos bien droit. Alors il switchait entre ces deux conseils, tout en essayant de se concentrer sur sa respiration.

Enfin arrivé au parc, il s'avachit à moitié en s'appuyant sur ses genoux dès qu'Haytham l'autorisa à faire une pause. Ensuite, tout en se redressant, Marvin regarda de nouveau le fils de Mars comme s'il s'agissait d'un alien ou, plutôt, qu'il était en train de parler une langue étrangère. "Haytham. Pause." Dit-il en faisant un signe pause avec ces mains. "Je n'ai rien compris à ce que tu viens de dire. C'est quoi un sport d'endurance ? Tous les sports ne sont pas comme ça ? Et tu parles d'aller en salle ?"

Il rêvait ou Haytham lui disait de faire du sport deux fois par semaine et d'aller en salle de musculation ? Non, il devait rêver. Pas le temps d'assimiler qu'une nouvelle salve d'informations lui tomba dessus. "Fractio-quoi ?" Répéta-t-il, avant d'être soudain frapper par une révélation : "C'est donc à ça que je ressemble pour les autres quand je parle de la différence entre un X-wing et un Tie-Fighter." Souffla-t-il.

À peine avait-il eu le temps de se remettre de cette illumination que Marvin se retrouvait de nouveau en train de malmener les muscles quasiment inexistant de ces jambes dans ce qu'Haytham appelait des petites foulées. Avec un nomination pareille, on aurait pu croire que cela serait facile, mais il en n'en était rien ! Surtout lorsqu'un avait un demi-dieu qui se mettait à sprinter sans prévenir. "T'es... Vraiment... Pas... Humain." Souffla-t-il à la limite de l'agonie après cette course d'une minute. Au deuxième 'go', l'informaticien n'arriva pas à vraiment démarrer tandis qu'Haytham était reparti en mode Speedy Gonzales, loin, très loin devant. En fait, Marvin ne savait pas par quel miracle il continuait de courir, même à son rythme d'escargot. Surement que son cerveau s'était bloqué en mode course, ce qui obligeait ces jambes à continuer d'enchaîner un pas après l'autre alors qu'il rêvait de s'arrêter. Le geek avait perdu son légendaire sens de la répartie, ces 'marvineries' qui avait fait entrer son prénom en tant que mot commun pour certains de ces collègues au boulot. Son imagination répondait aux abonnés absents et son cerveau ne semblait pas disposer à dispatcher un peu de souffle à la parole, préférant se concentrer sur la fonction ô combien vitale de respirer.

La preuve, lorsqu'il fut question d'une brioche, il ouvrit en grand la bouche et leva un doigt pour signaler sa tentative à briser son silence. "Je... Je crois que..." Peine perdue, il ne semblait pas avoir suffisamment de souffle pour poursuivre alors le blondinet fit un geste de la main pour signaler un 'laisse tomber' qu'il n'avait pas la force d'exprimer à voix haute.

(c) AMIANTE


_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 954
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)   Jeu 5 Jan - 14:02

The Half-Blood Next Door

Pour un pez avec toi, je ferais n'importe quoi. Pour un pez...avec toi !▲ Hedley




En pleine préparation, Haytham se livrait à quelques exercices d'échauffement pour ne pas enrayer la machine. Certes, il lui arrivait de courir un peu, mais dans ce cas de figure l'on se rapprochait plus de l'occasionnelle que du quotidien, un détail qu'il se gardait de partager histoire de faire bonne figure. Le petit génie du clavier arriva ensuite, pourvu de sa tenue « spéciale exercice », ce qui à l'inverse du pyjama, ne laissait paraître aucune excentricité. Un bon point pour le demi-dieu qui ne s'imaginait pas courir avec un goodies sur pattes. Devant le regard un peu hagard de Marvin, Hay cessa de s'étirer et prit le temps de jauger son élève pour s'enquérir de son seuil de résistance. Le résultat ne laissait paraître que trop peu d'espoir pour cette première séance. Malgré ça, le demi-dieu ne semblait pas prêt à baisser les bras et prenait cette mission quasi-impossible pour un nouveau défi qui une fois accomplie flatterait son ego de fils de Mars. Toutefois, avant d'entrevoir, la moindre réussite, il lui faudrait prendre sur lui et mettre en place quelques séances supplémentaires afin d'avoir de premiers résultats probants.

« -Echauffe-toi un peu ! » avait-il lancé dans un premier temps. L'échauffement était important quelque soit la nature (divine ou non) du sportif. Marvin prompte à une toute autre activité, laissa comme toujours son esprit valdingué vers d'autres réflexions menant certainement à des questionnements futiles pour le commun des mortels, mais existentiels pour le geek. Hay se redressa, leva un sourcil interrogateur et fit mine, en hochant la tête, de s'intéresser aux propos de son voisin d'ami qui semblait avoir oublié de verrouiller ses pensées et qui une fois encore laissait entendre tout haut ce qu'il pensait tout bas. « -Ne le prends pas mal, mais je pense que parfois il serait plus judicieux que tu la mettes en veilleuse. Le coup des dimensions parallèles, c'est un peu redondant non, surtout pour un geek ! Et puis, de toi à moi, j'ai du mal à t'imaginer pourvu de l'aura de « badasserie ». Mais, peut-être que dans cette dimension qui est la nôtre, avec un peu d'efforts, tu seras au moins capable de courir cinquante mètres sans cracher tes poumons. » Sans se faire prier et parce que le temps est une denrée précieuse à notre époque, après avoir fait part du programme, le Marisien s'élança, obligeant Marvin à en faire de même, malgré son échauffement manqué.

Le « on va commencer doucement » sonnait comme un doux euphémisme dans la bouche du Marsien qui n'avait pas l'intention de ménager ses efforts aujourd'hui. Les traitements les plus rudes, sont les meilleurs, un principe enseigné par des instructeurs un brin soupe au lait, qu'Haytham avait rencontré lorsqu'il s'était engagé dans l'US Army. Pas des tendres ces types-là, mais c'est auprès d'eux que le fils de Mars s'était formé, auprès d'eux qu'il était devenu la terreur qu'il s'apprêtait à redevenir aujourd'hui. La terreur se permit néanmoins de disperser un premier conseil, somme toute logique. Marvin tenta donc de « trottiner » pour rattraper son camarade qui avait déjà mis de la distance entre eux. Une fois certain que l'homme était à bonne hauteur, le demi-dieu lui offrit d'autres conseils, cette fois plus utile que le précédent. Au vu de l'ampleur de la tâche, il était préférable de mettre l'informaticien à l'aise pour que la suite des opérations ne soit pas aussi désastreuse que la tentative d'approche de Marvin, lors de leur toute première rencontre. « -Fais comme moi ! » lança-t-il pour que ses conseils avisés le soient davantage auprès d'un non-initié. « -Le plus important, c'est la respiration ! »Conscient de l'effort qu'il venait de réaliser, Hay octroya quelques minutes de pause à son élève du jour. Ne manquant pas par la suite, de l'affubler d'autres conseils. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'était pas avare en paroles, lui qui d'ordinaire n'était pas très loquace. Mais pour dire vrai sans le dire ouvertement, cette initiative lui tenait à cœur, au moins autant que la mission « mise à jour culturelle » lancée par Marvin. Et puis c'était aussi l'occasion pour Hay de sortir, d'avoir de la compagnie, mais plus encore cette prise en charge sportive, permettait au demi-dieu d'occuper suffisamment son esprit pour tenir la bouteille à bonne distance en journée. Évidemment, c'est une distance qui n'avait plus lieu d'être en soirée et qui délestait le demi-dieu de la moindre culpabilité.

« -Donc ?! » précéda le monologue technique du fils de Mars, qui de toute évidence, en demandait trop à ce pauvre Marvin assailli de toutes parts par divers termes technique trop éloignés de sa « juridiction » pour qu'il ne puisse les comprendre sans se fouler un neurone. « -J'imagine que ça n'est pas le signe de paix ? » lança-t-il ironiquement après que Marvin ait joint ses mains de telle sorte que l'on puisse y voir une espèce de « T » Hay pas offusqué pour un sou se redressa et prit une grande inspiration. « - Non tous les sports n'ont pas cette vertu camarade. Point culture ! Les sports d'endurance ou d'efforts cardiovasculaires, ont pour vocation de booster la consommation d'oxygène par l'organisme. En général, l'on fait principalement travailler les muscles longs... Non mais pour faire simple, tu as divers degrés d'endurance. » Voyant que son camarade peinait encore à comprendre, l'irlandais de naissance due prendre sur lui pour simplifier ses propos. « -Pour la faire simple, je te conseille un petit footing quotidien et quelques minutes en salle de sport. Là, je ne peux pas simplifier davantage. Et oui, la tronche que tu tires est à quelque chose prêt celle que j'arbore lorsque tu utilises X-wing et Tie-Fighter dans une même phrase. Rassure-moi le X-wing, ce n'est pas une catégorie de porno si ? Non, en fait, je n'ai pas vraiment envie de savoir. Fais comme si je n'avais rien dit, c'est mieux ! »

En plus de ne rien comprendre, le pauvre Marvin peinait à reprendre son souffle signe qu'il n'était pas coutumier de telles pratiques. Une constatation qui n'ébranla pas le moral d'Haytham, qui au contraire, se satisfaisait d'avoir sous la main un cas quasi-désespéré sportivement parlant. La course reprit donc de plus belle, sans que le pauvre informaticien n'est pus se résoudre à reprendre son souffle. La machine était activée et rien ou presque ne semblait l'enrayer. Pauvre Marvin, qui à l'agonie subissait les petites foulées. « -Non je ne suis pas humain ! C'est bien malgré l'effort, tu es encore capable de dérision. C'est bon signe Petite Brioche ! » Il insista bien sur la fin de sa phrase, histoire de faire ressortir le nouveau surnom dont il souhaitait affubler son geek de voisin. Conscient qu'il en demandait beaucoup à son élève d'un jour qui vaincu par l'effort avait banni les « marvineries » de son vocabulaire, Hay accepta enfin de s'arrêter. Quoique légèrement inquiet de ne plus entendre la moindre répartit émaner de la bouche du « petit » blondinet. « -Merde ! J'y ai peut-être été trop fort pour une première séance ! Je pensais que la Force était en toi ! Mais au lieu de ça, je suis forcé de constater que le pouvoir obscur de la brioche t'a mené vers des contrées hostiles. On va faire une pause, c'est préférable ! »

Les deux sportifs pénétrèrent donc le parc et prirent place sur le premier banc à leur portée. La main d'Haytham se remit à trembler, il la cacha aussitôt et se reconcentra sur Marvin, espérant ainsi faire taire ses envies de boissons alcoolisées.« -En fait je pense que ça ne va pas être coton. Tu es un cas désespéré, mais j'ai quand même de l'espoir. Infime certes, mais il a au moins le mérite d'exister. Avant de reprendre, j'ai juste besoin de savoir si tu peux survivre d'une part et si tu es suffisamment motivé petite brioche ? Le cas échéant, j'ai peut-être un deal à te proposer. Là, on va courir encore un peu, juste trottiner, ne t'en fais pas. On va attendre que la salle de sport soit ouverte. Si tu tiens le coup trois heures, j'accepte d'acheter la trilogie du Seigneur des Anneaux et de me faire le marathon version longue en ta compagnie. Avoue qu'un deal comme ça mérite réflexion. On ne fera rien de trop compliquer en salle de sport. Parole de scout, enfin de demi-dieu... On se comprend ! » Marvin allait-il céder au côté obscur du geek délestant le côté obscur de la petite brioche ? Telle était la question !
©clever love.

_________________


Have you ever met someone that you would change your entire world for? Someone whose eyes you just knew you were born to gaze into
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1488
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)   Ven 3 Fév - 9:24


The Half-Blood Next Door


▽ Marvin et Haytham
Marvin en habit de sport, debout à cinq heures du matin et parez à faire un footing (ou un autre truc dans le genre). Ce cas de figure était tellement surréaliste qu'il devait figurer dans les signes annonciateurs de l'apocalypse. En fait, il ignorait quelle heure il pouvait bien être à présent. Beaucoup trop tôt, à son humble avis. Il n'avait pas pris sa montre avec lui afin de pouvoir vivre dans le déni. Non, il n'était pas dehors à une heure aussi matinale pour suivre un fils de Mars lui servant de coach sportif. Quoi qu'il n'osât pas évoquer la possibilité d'un rêve. Car, ce qui était flippant avec la théorie des rêves, c'était les interrogations qui en découlaient. Comme, par exemple, si tout cela n'était qu'un rêve, à partir de quels moments me suis-je endormi ? Quel était le dernier souvenir à cent pour-cent fiable dont il se rappelait ?

Car, à la réflexion, tous les derniers événements semblaient trop surréalistes pour appartenir à la réalité. Revoir Haytham, qui n'avait aucune chance d'avoir survécu à sa dernière rencontre avec l'agent Lond, découvrir qu'il avait emménagé à côté, sa proposition de parfaire sa culture général geek en échange d'un entraînement sportif... Oui, s'il y réfléchissait trop, il en viendrait vite à la conclusion que tout cela puait le rêve à plein nez. Par conséquent, mieux valait ne pas trop y penser.

Alors que la théorie des mondes parallèles était bien plus intéressante ! Tout en essayant de faire un pseudo-échauffement, il laissa son imagination vagabonder. Comme d'habitude dans ce genre de situation, ses divagations semblaient connectées directement avec sa langue, sans filtre. Un spectacle qui pouvait être déroutant, même pour les personnes qui connaissait bien le geek.

Devant la remarque d'Haytham, Marvin cligna plusieurs fois des yeux comme s'il réalisait à rebours qu'il venait de dire tout cela a voix haute. "Je le prends pas mal. D'habitude, on me signale ce genre de chose de manière un peu plus violente ou blessante pour mon amour-propre." Assura-t-il avec franchise. "C'est juste que j'en profite maintenant, car, à mon avis, dans quelques minutes, je n'aurais plus suffisamment d'oxygène dans mes poumons pour le faire. Un peu comme les personnes voyant leur vie défilée devant leurs yeux, mon cerveau lâche le maximum de phrase dans le genre tant qu'il le peut encore." Se fit-il un devoir d'expliquer avec patience et accompagnant son discours de quelques gestes.

A raison, le demi-dieu essaya de le ramener dans la dimension actuelle, qui nécessitait, en principe, toute son attention. Le blondinet opina, tenté par l'éventualité de ne pas avoir besoin de se projeter dans une autre dimension pour être capable de courir une cinquantaine de mètres tout en gardant ses poumons à l'intérieur de son corps.

Suite à cette perspective alléchante, son voisin s'élança et le geek n'eut d'autre choix que d'essayer de suivre. Le mot 'essayé' n'avait jamais été aussi bien employé avant cet instant et la phrase 'on va commencer doucement' proclamé par son coach du jour était annonciatrice du pire. Devait-il espérait qu'il s'agissait d'une plaisanterie de demi-dieu ? Ou bien redouter qu'il soit effectivement sincère en affirmant commencer en douceur ?

Pour le bien de sa survie mentale, il écarta cette préoccupation de son esprit pour essayer de trottiner et surtout écouter les conseils d'Haytham. Ce dernier lui conseilla de l'imiter. Plus facile à dire qu'à faire. Pourtant, l'informaticien essaya de se plier à cette mission impossible avec toute la persévérance dont il était capable. Détermination et persévérance, deux choses dont le geek ne manquait pas. Dommage que ces traits de caractère n'avaient qu'une influence infime sur le résultat final.

Sans doute que pour le reste du monde, ce qu'il venait de faire était effectivement un démarrage en douceur. Inutile de préciser que Marvin ne correspondait pas au reste du monde et que, par conséquent, pour lui, ce début ressemblait à une rude épreuve. Fort heureusement sa détresse devait être palpable, car Haytham lui accorda quelques minutes de répit. Honnêtement, le geek était plus préoccupé par le fait de retrouver son souffle que d'être attentifs aux nouveaux conseils donnés. Ensuite, il réalisa bien vite que la plupart des mots employés par le demi-dieu lui étaient inconnus. Hélas, le padawan sportif manquait de coffre pour avouer son ignorance autrement que par des mots à moitié hachés par un souffle manquait. En désespoir de cause, il invoqua un signe de main pour demander à son interlocuteur de faire une pause. Interlocuteur qui ne sembla pas comprendre ce geste pourtant universel. "Non ? Tu ne sais pas ce que ça veut dire ce geste ?" S'étonna Marvin, retrouva peu un peu une capacité normale à parler.

Pas le temps de s'attarder sur ce détail puisque le demi-dieu lui expliqua en quoi consistaient les sports d'endurance. En guise de réponse, Marvin réalisa qu'il comprenait enfin ce que ressentait ces interlocuteurs lorsqu'il se lançait dans des débats comparatifs entre les X-wings et les vaisseaux de l'Empire. Ensuite, il hocha de temps en temps la tête lorsque le discours d'Haytham prit des allures compréhensives pour le néophyte qu'il était. Jusqu'au moment où des mots star-warsiens franchirent les lèvres de son coach, ce qui attira sa concentration sur ce sujet familier. "Non, ce n'est pas une catégorie de porno. Il s'agit du nom des vaisseaux de l'alliance rebelle, celui que Luck pilote dans la bataille finale de l'épisode 4." S'exclama avec le ton du passionné qu'il était.

Marvin commençait doucement à ne plus avoir l'impression d'avoir son coeur à l'intérieur de sa tête que la course reprit. Il ne put s'empêcher d'émettre un râle d'agonie en se remettant en mouvement. De nouveau, il se retrouva incapable de terminer ces phrases. Le surnom de petite brioche lui donna un bref regain de motivation. Un booste d'énergie qui ne dura pas longtemps puisqu'il ne tarda pas à être obligé de s'arrêter. L'informaticien lutta pour ne pas s'écrouler de tout son long sur le sol. Même les geeks ont leur fierté ! "Je... Te... Je te l'avais dit : niveau zéro." Arriva-t-il à dire alors qu'Haytham s'inquiétait d'y être allé trop fort pour une première séance.

Le blondinet était à deux doigts d'avouer qu'il était trop fatigué pour parler de Star Wars, tandis que le fils de Mars multipliait les allusions à la Force. C'est dire dans quel état il était ! Marvin acquiesça avec gratitude lorsqu'il fut question d'une pause et il suivit docilement son coach dans le parc. Le geek marchait comme s'il venait de porter le monde sur ces épaules avant d'enfin pouvoir s'asseoir sur un banc avec un soupir de soulagement.

À cause de cela, lui qui était, d'ordinaire, très attentif aux autres ne remarqua pas le tremblement dans la main de son voisin. Il était difficile de voir ce genre de détail quand vous suez à grosses gouttes, les yeux fermés et la tête penchée en arrière en essayant de faire reprendre un rythme normal à votre coeur.

Pendant ce temps, Haytham lui assurait qu'il était un cas désespéré, mais qu'il y avait de l'espoir. Marvin redressa la tête devant ces paroles et a son regard légèrement humide, on pouvait voir que le geek ne recevait pas souvent ce genre de nuance optimiste. "Je suis motivé, ultra-motivé." Affirma-t-il. "Survivre est une autre histoire, mais niveau motivation, j'en ai." Ne tarda-t-il pas à nuancer, dans un souci d'honnêteté.

Puis il fut question de courir et Marvin se fit violence pour ne pas se décomposer sur place devant cette perspective. Il écouta le deal avec attention. N'ayant jamais mis un pied dans une salle de sport classique, il ne savait pas trop à quoi s'attendre. Tenir le coup trois heures semblait une mission aussi difficile que d'aller porter l'Anneau Unique au Mordor sans se faire repérer par les forces de Sauron et cette crainte était visible sur son visage incroyablement expressif. "Version longue, tu dis ?" Répéta-t-il comme pour s'assurer avoir bien entendu.

Le geek fut plongé dans une intense cogitation. Il avait la certitude de ne pas survivre à trois heures dans une salle de sport, mais est-ce que le risque ne valait-il pas la peine d'être pris en échange d'un marathon seigneur des anneaux version longue ? "Tu as conscience que ça va demander quasiment toute la journée de voir ces trois films ?" Demanda-t-il, toujours en train de peser le pour et le contre. On pouvait presque voir les différents arguments s'entrechoquer dans sa petite tête. "D'accord. Je pense qu'il existe une très mince probabilité que j'y survivre, mais d'un autre côté, je pense aussi que cela en vaut le coup. Alors, je tente." Conclut-il finalement. "Si je tends la main pour sceller le deal, tu promets de ne pas la broyer ?" Demanda-t-il avec une pointe de crainte qui trahissait le fait que cette phrase n'était pas totalement une plaisanterie.

(c) AMIANTE


_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 954
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)   Dim 5 Fév - 3:29

The Half-Blood Next Door

Pour un pez avec toi, je ferais n'importe quoi. Pour un pez...avec toi !▲ Hedley




Une pause, il voulait une pause, alors que les choses sérieuses avaient à peine commencé. Haytham comprit alors, qu'il avait peut-être gentiment surestimé les facultés de Marvin et il en était de même pour le « Captain Brioche » qui commençait à entrevoir les lacunes de son coach incapable de comprendre le signe « universel » que venait de lui adresser le geek pour bénéficier d'une pause. « -Non je ne connais pas ce signe ! Je me coucherai moins bête ce soir ! » Un bref trait d'humour avant la reprise. Hay, qui continuait à prendre son rôle très (trop) au sérieux, se fit pédagogue et tenta d'enseigner à son élève d'un jour, les principes du sport d'endurance, mais ce qu'il s'était gardé de dire, c'est qu'il n'était bénéficiaire de ces connaissances que depuis peu, voir même très peu. Les joies d'internet ! Ça ainsi qu'une très bonne mémoire et un appétit insatiable d'apprendre. Ce n'est pas pour rien qu'il se faisait appeler le Penseur lorsqu'il était plus jeune. Une faculté non-divine, mais totalement humaine pour le coup, le genre que l'on ne répertorie pas dans un bottin de pouvoir.

Après son petit monologue alourdit par un jargon inaccessible aux oreilles de Marvin, le coach d'un jour, pour que la communication soit meilleure, s'exprima avec un champ lexical plus à la portée de son cobaye-voisin ce qui donna lieu à un dialogue que les plus jeunes pourront qualifier de « WTF » ou absurde pour ceux qui ne sont pas adeptes de ce vocabulaire. Haytham découvrit donc que les X-wings n'étaient pas des éléments affiliés aux pornos, à sa grande joie, car même si cela le faisait sourire, il imaginait très mal Marvin excellait dans ce domaine. D'ailleurs, il préférait ne pas l'imaginait tout court. « -Un vaisseau de l'alliance rebelle ?! » Il se reprit aussitôt pour ne pas froisser le fanatique qui se trouvait face à lui « -Ah oui, mais où avais-je la tête ? Tu parlais de Star Wars c'est ça. Et bien, que la Force soit avec toi dans ce cas ! » La pause fut brève, trop pour la savourer et prétendre y avoir eu le droit. Haytham, demi-dieu de surcroît, ne se rendait pas compte de la difficulté, lui était focalisé sur l'effort, sur le dépassement de soi…Ça, c'est l'explication officielle, mais en réalité, c'est surtout pour lutter contre l'envie de s'envoyer quelques verres. L'envie, que dis-je le besoin, et ce, malgré l'heure. Par « chance » l'agonie de Marvin, le tira de ses pensées. La Petite Brioche malgré la difficulté, faisait au mieux, mais forcé de constater l'absence des « marvineries » le demi-dieu avide d'efforts consentit à se montrer magnanime et s'arrêta laissant paraître une légère inquiétude non sans humour.

« -Niveau zéro ? Je pense qu’il faut revoir le paramétrage là. Les valeurs sont négatives à ce stade ! Mais ça va, tu n’as pas encore craché tes poumons, c’est plutôt bon signe à ce stade ! » ironisa-t-il de plus belle. Ils pénétrèrent le parc sans attendre et la bonne humeur d’Haytham commença à vaciller lorsque son regard se posa sur sa main gauche qui contrairement à la droite, n’était pas encline à l’immobilisme. Cette main, vile traitresse, porteuse de chopes, de verre, avait décidé de se faire la porte-parole d’un corps en manque. L’air de rien, Haytham cacha cette main traitresse essayant de l’ouvrir et de la fermer à plusieurs reprises pour faire jouer ses articulations espérant ainsi faire taire ses tremblements. Ils prirent donc place sur le banc presque aussi froid que l’atmosphère. Malgré les efforts, la main gauche continuait à trembler. Le demi-dieu serra donc le poing pour la réduire « au silence » elle et cette envie irrépressible d’alcool. Il se focalisa donc sur son voisin en jaugeant avec humour sa motivation. Marvin sous ses airs de « toto le chien » fidèle compagnon froussard de Dorothy dans « Le Magicien d’Oz » rêvait de grandeur. Une grandeur qui prenait l’apparence d’un statut d’agent de terrain. Il était évident que le petit geek en avait marre de se cantonner au triple zéro et qu’il rêvait de voir un autre chiffre prendre la place du troisième zéro. Sa réponse à la question lancée par Hay, fut sans appel, il était motivé, voir même « ultra-motivé »

« -Pour le moment je ne te demande pas de survivre ! Les épreuves de ce calibre, c'est pour plus tard. » Puis vint l'heure du deal, car oui de toute évidence quelques négociations étaient à prévoir et quoi de mieux pour faire passer la pilule qu'une carotte au bout du fil. Une carotte qui ferait avancer n'importe quel âne à n'en pas douter, ou n'importe quel geek garant de la pop-culture. « -Oui Captain Brioche, tu as bien entendu, Le Seigneur des Anneaux la trilogie en version longue ! Et oui, j'ai conscience qu'il nous faudra toute une journée pour venir à bout de ce marathon » Le silence de Marvin était éloquent, la tentation forte, très forte. Nous ne parlions pas d'un petit film de rien du tout, mais d'une œuvre dans sa globalité, une œuvre que les puristes dans son genre ne peuvent refuser, une œuvre qui mérite de se dépasser, de lutter pour sa survie (en salle de sport) « -Alors ? » lança Haytham qui connaissait déjà la réponse. Marvin consentit à lui tendre la main pour sceller le deal, demandant au préalable à son interlocuteur, s'il lui était possible de ne pas la broyer. L'espace d'un instant, Haytham hésita pria, je ne sais quel dieu, de faire taire les tremblements de sa main gauche. Toujours hésitant, il la fit apparaître délesté du moindre tremblement. De toute évidence, un dieu s'était montré magnanime. « - Broyer des mains n'est pas ma spécialité ! » lança-t-il avant de se saisir de la main du blondinet pour sceller leur pacte !
©clever love.

_________________


Have you ever met someone that you would change your entire world for? Someone whose eyes you just knew you were born to gaze into
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1488
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)   Mer 15 Mar - 22:51


The Half-Blood Next Door


▽ Marvin et Haytham
Cette situation avait des allures surréalistes. Son tortionnaire, pardon, son coach sportif du jour ne connaissait pas le signe pour la pause. Marvin avait les poumons trop en feu pour exprimer son incrédulité devant un geste qu'il avait pourtant imaginé d'une portée universelle. Cette ignorance de la part de son interlocuteur lui rappela tout ce que le Département avait dit aux sujets des demi-dieux, les décrivant comme des êtres aussi ignares que violents.

Le blondinet secoua la tête pour chasser ces pensées. Ce n'était vraiment pas le moment de penser à ce qu'on disait au Département sur l'ennemi mythologique, alors qu'il était en compagnie d'un demi-dieu qui habitait dans l'appartement juste à côté du sien. D'ailleurs, la part de lui-même accro au travail se demandait toujours pourquoi n'avait-il pas appelé le DLCEM à la rescousse. Il était évident que plus il attendait et plus ses hésitations seront remises en question. D'un autre côté, Haytham avait tellement de films à rattraper, ce ne serait pas humain de le dénoncer avant qu'il soit à jour à ce niveau. N'importe qui, même un demi-dieu, devrait avoir au moins vu le seigneur des anneaux avant de se retrouver traqué et capturer par une agence gouvernementale ultra-secrète. Sans parler des séries à voir absolument... Bref, il était bien parti pour éternellement reporter ce qui était de son devoir de faire.

Ce qui soulevait une autre question épineuse que le geek n'aurait jamais cru se poser un jour : était-il possible de trouver un demi-dieu sympathique ? On lui aurait posé la question il y a un mois, il aurait rigolé en affirmant que non. Ensuite, il aurait cité au mot près le blabla appris par cœur du Département concernant les sang-mêlés, comme autant de preuve qu'une amitié avec ces monstres étaient impossible. Mais maintenant...

Ses pensées recommençaient à partir dans toutes les directions, signe qu'il commençait à se remettre de ces premiers exercices. Heureusement, avant que Marvin ne se pose trop de questions, Haytham l'abreuva de jargon inconnu en rapport avec le sport. Il ne comprit absolument rien. Ce qui l'aida à réaliser l'incompréhension de ces interlocuteurs lorsqu'il aborda un débat comparatif entre deux vaisseaux mythiques de l'univers Star Wars.

Puis qu'Haytham lui avait avoué la veille avoir vu quelques films de la saga, le blondinet croyait qu'il verrait où il voulait en venir. À son grand désespoir, le fils de Mars lui demande ce qu'était un X-wings, demandant si c'était une sorte de porno. Marvin poussa un peu plus loin ces explications. "Non, là, tu déconnes. Ou alors tu as menti en disant avoir vu certain Star Wars." Accusa-t-il aussitôt. Il était impossible pour un fan de la saga de ne pas connaître les X-Wings, c'était tout simplement les vaisseaux les plus cools de la Rébellion !

Finalement, Haytham comprit de quoi il parlait. "Bien sûr que je parle de Star Wars." Lâcha le geek, comme s'il n'existait qu'un seul sujet de conversation dans l'Univers.

Au moins, cette petite dérive sur un terrain familier l'aidait à se remettre de cette première expérience sportive. Plus ou moins, parce que cette première course restait difficile à approcher pour quelqu'un qui croyait que jouer à des FPS équivalait à un entraînement au tir et ferait de lui un futur tireur d'élite. Malgré tout, le blondinet restait lucide sur son niveau en l'estimant proche de zéro.

Ce à quoi le demi-dieu répondit que son vrai niveau était plutôt à un niveau négatif s'il fallait le placer sur une échelle de valeur. "Rude mais juste." Commenta Marvin en acquiesçant. Comme bien souvent, cette remarque provenait d'un film, les orphelins Baudelaire pour être précis, mais il doutait que son interlocuteur saississe la référence. Connaissait-il seulement Jim Carrey ? Le geek avait bien du mal à estimer le niveau de culture de son coach du jour et donc à visualiser la somme de travail qu'il lui restait à faire en tant que maître jedi de la culture geek.

Contrairement à son habitude, Marvin était trop concentré à la fois sur ces efforts et sur ces pensées pour remarquer le tremblement dans la main gauche d'Haytham. Sinon il aurait émis immédiatement la théorie de la possession partielle du corps plutôt que l'explication plus terre-à-terre lié au manque d'alcool. À la place, le geek regarda le banc du parc avec le même soulagement qu'une personne traversant le désert venant de tomber sur une oasis. Il espérait avec la même ferveur qu'il ne s'agissait pas d'un mirage, en tout cas.

Mais non, ce n'était pas un mirage, le banc était bel et bien là ! Marvin put s'y asseoir... ou plutôt s'y affaler de tout son long. Malgré ces piètres performances durant un exercice pourtant simple, l'informaticien était ultra-motivé, comme il le signala sans pousser le discours trop loin. Ce serait bizarre de déclarer devant un demi-dieu qu'il rêvait de rendre le monde meilleur en le débarrassant de toute cette engeance mythologique. Donc mieux valait garder cette partie sous silence.

Marvin déglutit devant la promesse d'épreuves encore plus difficile dans un avenir plus ou moins lointain. Bien qu'il eût un air peu assuré, il hocha la tête pour montrer qu'il ne flancherait pas le moment venu. Enfin, peut-être un peu. De toute façon, ce n'était pas pour tout de suite.

Ces perspectives de souffrance devinrent lointaines lorsqu'un deal lui fut proposé. Le seigneur des anneaux version longue en échange d'une première expérience en salle de sport. Marvin soupesa mentalement cette offre et ne tarda pas à demander s'ils parlaient bien tous les deux de la même chose. Parce que les versions longues leur prendraient facilement toute une journée. Il le savait puisqu'il en avait déjà fait un marathon, dont en une occasion au cinéma lors de la sortie du premier film de la trilogie du Hobbit. Est-ce qu'Haytham réalisait dans quoi il se lançait ? D'un autre côté, lui-même était tout aussi ignorant de ce qui l'attendait dans cette salle de sport.

Cela cogitait sec dans son petit cerveau et il fallut le 'alors' d'Haytham pour le ramener à la réalité. Marvin céda à la tentation malgré l'impression persistante qu'il allait le regretter. Tant pis, l'Anneau Unique méritait bien de se damner en suivant le fils de Mars dans l'antre des sportifs (ce qui équivalait surement à l'enfer pour le geek qu'il était) ! Avec prudence, il tendit la main pour sceller officiellement l'accord. Sa première crainte est que sa main finisse broyée par l'enthousiasme de son interlocuteur. Les demi-dieux étaient de base plus fort qu'un humain et il n'était pas loin du sous-humain face à un fils d'un dieu de la guerre. Cette crainte était légitime à ces yeux.

L'hésitation d'Haytham ne le rassurait pas vraiment. Marvin, ignorant tout des problèmes d'alcool de son voisin, croyait qu'Hay calculait le risque assez élevé de broyer quelques os en serrant trop fort. C'est donc avec crainte et en serrant les dents par avance que le blondinet accueillit le classique serrage de main. Il fut vite rassuré de ne ressentir aucune douleur et ressortir de cette histoire avec une main indemne.

Booster par cette promesse qui s'était conclu sans aucun os brisé, Marvin se leva d'un bon, tel un diable à ressort. "Et bien, Allons-y Alonzo !" Déclara-t-il. "Avant que tu ne le demandes : c'est la phrase fétiche d'un des Docteurs dans la série Doctor Who." Ne tarda-t-il à préciser. "Traduction : je ne sais pas ce qui m'attend, mais on y va." Précisa-t-il encore, dans son besoin compulsif d'être clair. C'est vrai qu'il aurait pu citer aussi Star Trek avec un 'en-avant toute' mais cité Doctor Who lui avait semblé être un meilleur choix sur le moment.

(c) AMIANTE


_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 954
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)   Ven 17 Mar - 22:21

The Half-Blood Next Door

Pour un pez avec toi, je ferais n'importe quoi. Pour un pez...avec toi !▲ Hedley


Personne ne résiste « au Seigneur des anneaux » sauf les non-initiés cela va de soit et ils ne sont pas légion dans ce domaine, sinon quoi Marvin aurait plus de travail. Il faut dire que les demi-dieux n'ont que très peu de distraction télévisuelle sur leur camp respectif. Le confort bien que spartiate laisse toutefois une once de modernité cohabiter au sein des camps et des colonies. Mais ne nous réjouissons pas trop vite, il n'est question que d'une seule onde radiophonique et d'une seule chaîne télévisuelle, rien de bien transcendant. Haytham lui-même s'était détourné de « la télévision » qui ne servait à l'époque et qui continuait à servir, à n'en pas douter, ces mêmes bêtises flattant les ego surdimensionnés des dieux. Hay se souvenait d'ailleurs des quelques programmes qu'Héphaïstos Tv proposait à l'époque où il n'était encore qu'un nouvel arrivant sur le camp. Le dieu forgeron était lui-même au centre des programmes et diffusait en continue des nouvelles émanant de l'Olympe. Les jeunes demoiselles étaient, quant à elles, toutes attirées par le soap olympien qui nourrissait ensuite toutes les conversations de la gente féminine ébahit par les performances d'Aphrodite en personne. En somme rien de bien réjouissant pour ceux et celles qui souhaitaient continuer à entretenir leur culture « médiatique » En y repensant, le fils de Mars ne put malgré tout s'empêchait d'esquisser un léger sourire tant les images qui lui revenaient en tête étaient kitsch, preuve que même les demi-dieux pouvaient l'être tout autant que les humains à l'époque.

L'accord scellé par une poignée de main hésitante, il fallait à présent voguait vers d'autres horizons tout aussi hostiles pour celui que l'on venait d'affubler du titre peu enviable de « Captain Brioche » mais ne faut-il pas de tout pour faire un monde ? Expédiant rapidement la référence de Marvin, une référence une fois encore inconnue au bataillon pour notre demi-dieu coach sportif d'un jour, ce dernier reprit la course… la marche. ]« -On va opter pour une marche rapide ! Je ne veux pas t'achever, mais on ne va quand même pas se tourner les pouces hein ? Il faut que tu mérites ta petite récompense Captain Brioche. » Et sans attendre, Hay reprit la main et passa devant, obligeant le pauvre Marvin à presque courir à nouveau pour être dans le bon tempo. Les minutes s'écoulèrent simplement pour l'un et lourdement pour l'autre, mais le demi-dieu ne s'en formalisa pas, il devait rester dans son rôle et se murer en un bloc d'intransigeance. Et puis en se focalisant ainsi sur l'entraînant quasi-militaire qu'il offrait au geek, il parvenait à oublier « ses quelques petits problèmes ». Un mal pour un bien et puis qui a dit que le sport était une sinécure ? ]« -Aller, aller agent Knight ! Quoique pour le moment, tu es toujours au niveau non-enviable de la brioche de terrain. Mais ça peut changer avec un peu de bonne volonté et de la patience, beaucoup de patience, énormément de patience. » lança-t-il tout sourire alors qu'ils approchaient du but. Une observation que l'Irlandais garda pour lui histoire de faire durer la torture un peu plus longtemps. Mettant ainsi en exergue le sadisme (gentillet chez Hay) attrait aux fils du dieu de la guerre.

]« -Tadam ! » lança-t-il presque fièrement en s'arrêtant enfin devant ce qui lui semblait être un paradis et qui deviendrait sous peu un enfer pour ce pauvre Marvin qui arriva à son tour en traînant les pieds. ]« -C'est là que les choses sérieuses vont commencer ! » Le Marsien passa devant, grimpa les trois marches et ouvrit la porte prenant soin malgré tout, de la tenir à son camarade. À l'intérieur humain et demi-dieux se côtoyaient sans le savoir. Connu comme le loup blanc ici, le demi-dieu prit le temps de saluer quelques habitués qui s'étonnèrent de le voir accompagner d'un type comme Marvin.

« -Tu fais dans le cas désespéré Cassidy ? »

]« - Il n'est jamais trop tard pour s'y mettre. »

« -Oulà tu t'improvises coach sportif maintenant ? »

]« -Il faut ce qu'il faut pour faire un monde ! »

« -Si tu le dis ! » L'homme moqueur, serviette sur l'épaule s'éloigna aussitôt laissant les deux voisins à nouveaux seuls face aux machines. ]« -T'inquiète c'est un connard fini et puis il prend des stéroïdes. Il me fait penser à une blonde avec un gros pare-chocs. Rien de naturel, rien dans la cervelle, le vide inter-sidéral. Je crois que la connerie est devenue le mal du siècle. Mais nous ne sommes pas là pour jouer les langues de vipère, les nanas s'en chargent déjà très bien. On va commencer par soulever des poids, le truc bateau. » Plusieurs femmes, joliment mises en valeur par leur tenue, plus que moulantes à certains endroits, lancèrent quelques regards sur Hay et ne s'attardèrent que trop peu sur Marvin qui prit place devant le genre de machine traditionnellement utilisées par les adeptes de la grosse gonflette. ]« -Voici un banc de développé-couché. On l'utilise pour travailler les pectoraux, les triceps, l'avant des épaules et aussi la ceinture abdominale qui va t'aider à stabiliser le tout. Tu vas prendre place. Je vais juste te donner la barre délester de tout poids, puis ensuite, j'y glisserai les disques. Ne t'en fais pas, je ne vais pas te charger comme une mule et je veille de prêt. Mais avant que les choses ne deviennent sérieuses, je me dois te savoir si tu as rédigé ton testament et ce que tu souhaites me léguer ? » Il fit mine de prendre son air le plus sérieux, histoire de donner plus d'impact à ses paroles, mais l'impression qui venait d'émerger sur le visage de Marvin le fit éclater de rire. ]« -Hey ne me regardes pas comme ça ! Je plaisante, j'ai un humour de merde, je m'en excuse. Non plus sérieusement est-ce que tu es prêt ? Si oui, c’est le moment où jamais de me le faire savoir Captain Brioche ! »
©clever love.

_________________


Have you ever met someone that you would change your entire world for? Someone whose eyes you just knew you were born to gaze into
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» The Half-Blood Next Door × haytham (terminé)
» Alexander Skarsgård, Stephen Moyer, Rutina Wesley... - URGENT TRUE BLOOD
» Configuration bbox pour le jeu PC blood bowl édition légendaire . Port16962
» Blood Empire
» Challenge Architecture extérieure - Tony.3ds /// SketchUp - Artlantis - Photoshop

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: new york city. :: les quartiers résidentiels.-