Partagez | .
 

 Lyllian-Aaron dit « Lilly » pour les intimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Au fond de ta tête.
messages : 318
parmi nous depuis le : 11/04/2016

ITINÉRANT.

MessageSujet: Lyllian-Aaron dit « Lilly » pour les intimes    Ven 15 Avr - 21:32


Lyllian-Aaron McLochlainn

30 ans ✠ Irlandais ✠ Fils de Némésis ✠ N.Y. ✠ Fou
Psychiatre & Criminel


quelques informations
01. «  La Guerre contre Chronos, j’en ai encore quelques rares souvenirs brefs dans des cauchemars spasmodiques. C’est comme un trou noir. Je me rappelle juste m’être réveillé dans le salon de la maison familiale, de belles blessures ici et là, des hématomes partout et une épaule luxée que mes frères se sont fait un plaisir de remettre en place. Ces enflures se battait mon épaule comme un vieux bout de viande. Keenan avait l’habitude sur le terrain, mais Hamish était fin connaisseur de l’anatomie et savait comment faire pour que ce soit très douloureux. Et Wayn ! Il voulait simplement essayé. Ils débattaient alors juste au-dessus de ma tête comme si je n’étais pas là. Je leur ai rappelé ma présence et posé mon véto contre Wayn. Finalement Keenan m’avait plaqué contre le canapé de son imposante corpulence de militaire, les deux mains bien positionnées à des endroits stratégique de mon épaule. Wayn m’a apporté de quoi mordre et ce fut Hamish qui m’attrapa le bras. Il a prit son pied et moi j’ai hurlé. C’est tout ce dont je me rappelle de cet événement. Comme quoi ce ne sont pas souvent les choses les plus importantes qui vous marquent dans une vie. Pour Gaïa j’ai moins fais le con, et je suis resté à la Colonie après. Ils se sont très bien occupés de moi » 02. Il roule en Rolls Royce Rolls-Royce Silver Cloud III des années 60, totalement retapée. Il a eu un coup de foudre. 03. Toujours dyslexique, il a beaucoup de mal à lire des livres mais il le fait quand même. Il aime trop ça, quitte à prendre du temps. C’est à se casser les yeux à déchiffrer les lignes qu’il a fini par porter des lunettes pour la lecture ou reposer ses yeux. 04. Son père a essayé de le marier deux fois en lui trouvant un très bon parti dans le choix de fiancée. Etrangement elles ont toutes finies, l'une par fuir et l’autre par partir parce qu’elle ne supportait pas Lyllian-Aaron. Le père a vite abandonné sachant pertinemment que c’est l’oeuvre de son fils. Après, il n’a aucune preuve. 05. Il a été surnommé durant sa période à la Colonie « Le Prince » que ce soit par surnom populaire, respect, admiration et surtout moquerie. Mais il a toujours aimé tout ce qu’il a représenté. Lilly, ce sont ses frères qui ont commencé, puis avec Lyllian, ça dérape vite dans la vie quotidienne. Il s’y est accommodé mais attention ! C’est une marque de familiarité pour lui. Tout le monde n’est pas en droit de l’appeler ainsi. Et il ne supporte pas quand des cons le font. Ca a vraiment tendance à le sortir de ses gonds. 06. « A propos d’Ofelia : Pour la mort de sa mère oui c’est un peu moi. Pour l’autre puceau qui lui a même pas payé un mcdo, j’y suis pour rien ! »  07. La seule fois où il a croisé sa mère, il ne l’a jamais su sur le moment et il doute encore aujourd’hui que ce fut bien elle. Mais c’était bien Némésis qui était cette infirmière au jugement trop poussé sur la crise cardiaque qui lui était arrivée. Une façon de lui dire qu’il devait faire attention, car il allait le payer cher un jour, surtout en tant que fils de la déesse vengeresse 08. Il a chien. Un danois gris aux tâches blanche. Une belle bête. Pas petite et elle encombre bien tout le monde au manoir. C’était le but de Lilly. Il dit devant Ofelia qu’il l’a appelé Ofelia, et il l’appelle ainsi en la présence de la demoiselle. Il s’appelle juste Snowflake. Le pire c’est qu’à force de l’appeler souvent par Ofelia pour la blague, le chien vient à cet interpellation. 09. Quand il se balade dans la maison de famille, il a souvent une réplique d’arme de poings qui tire des billes. Ca faisait partie de leur ancien équipement de airsoft. C’est pratique pour embêter ses frères. Leur demander de se taire alors qu’ils sont à l’autre bout de la salle, éviter les insultes lorsqu’il le dit lâche de l’autre bout de la salle ou d’un couloir... Il a aussi une réplique de fusil d’assaut dans sa chambre qui donne sur le jardin. Il ne se lasse pas de les faire chier pendant leur jogging dans leur domaine. Sauf qu’avec ses bêtises, il a lancé une sorte de coutume fraternelle. Il n’y a que Keenan qui ne trouve pas ça drôle. 10. Même s’il parait fin avec un passif de gringalet avec un visage souvent impassible et aux allures qu’il a gardé pacifiste et plutôt mesquin à faire des coups bas, attention. Il a de la force et surtout les coups facile. Cogné depuis son plus jeune âge, c’était naturel qu’il se comporte ainsi. Les chiens ne font pas des chats. 11. Récapitulatif de la famille... Hamish : 40 ans, chirurgien en neurologie, marié et père de deux fils et une fille ; Keenan : 34 ans, capitaine dans les US marines, marié ; Wayn : 25 ans, étudiant. 12. Forcément avec Lilly dans la baraque leur frère ont prit l’habitude de voir des situations étranges et même des monstres à force d’en cotoyer. La brume s’effaçait parfois. Alors une fois, Wayn un peu éméché était rentré et avait décidé qu’il n’attendrait pas d’uriner une fois rentrée. Il est vrai que la maison est grande. Il prit au hasard un buisson sur le chemin jusqu’au perron. Il arrive alors dans la maison en trombe et en hurlant : « A la panique ! Un monstre ! ». Lilly court dehors armé et rigole. Mais alors il rigole. C’était que son chien qui n’avait pas aimé qu’on lui urine sur la tête en grognant et secouant le buisson. Après il pouvait essayer de comprendre que ça pouvait parfois être tendu à la maison. Mais c’était drôle ! 13. C’est qu’on se fait vraiment chier dans un manoir avec une surface si exploitable, même si c’est vraiment la classe. En plus de s’amuser à se tirer dans les pattes, ils ont prit l’habitude de souvent communiquer que par leur téléphone portable (surtout pour le « à table ! » ou « baisse le son de ta musique de m***de ») et ils ne se passent rien, ni ne se donnent quelque chose, ils se les lancent. La dernière fois c’était un Whisky hors d’âge. Ils n’ont rien cassé mais alors que la bouteille volait dans les airs, ils se sont dit qu’ils seraient bien de stoper cette mauvaise habitude. Ne vous étonnez pas si quand vous demandez quelque chose à Lilly, il vous le lance. 14. Généralement, il se bat avec ce qu’il a sous la main, plus que sa masse de guerre. Vu qu’elle ne sert que pour les monstres, il ne la porte pas sur lui. Puis c’est lourd. 15. S’il y a une chose qu’il a toujours sur lui, c’est un stylo. Un beau stylo de marque. Il lui sert pour tout : signer des chèques ou des papiers, annoté des cas d’études, prendre des notes, laisser des mots à O’ sur des post-its, écrire directement sur sa peau diaphane les pensées, les sentiments et les émotions qu’elle éveille en lui pour les graver car verba volant scripta manent 16. Il aime beaucoup s’exiler dans la nature pour se ressourcer et ne simplement rien faire. Il écoute simplement les montagnes, l’animation de la forêt, l’apaisement et la liberté de la mer. Là où il n’y  à rien. Il lui arrive alors souvent de partir sur un coup de tête au Canada, Alaska ou encore l’Islande pour profiter du rien dans un cadre naturel et époustouflant et la douceur du temps qui s’écoule. 17. Du temps de la Colonie ses amis étaient plutôt des fils d’Arès ou d’Hermès. Ses ennemis aussi étrangement... 18. En tant qu’irlandais pour lui ses racines sont importantes. Elles le sont pour toute la famille McLochlainn et cela depuis des siècles. Elevé ainsi, c’est donc tout aussi sacré pour Lilly. Ils sont fiers de leurs origines et n’hésite pas à  montrer leur valeur si l’occasion se présente. Un héritage qu’il n’a jamais oublié et a toujours l’habitude de trainer dans le quartier irlandais de N.Y. comme du temps où il y allait avec son père. Ses origines sont indissociable de son patrimoine.19. Il a souvent été de corvée durant ses années à la Colonie. Et cela sans avoir eu besoin à se battre. Il les poussait souvent à le faire entre eux. C’était bien plus drôle. 20. Nemesis a reconnu son fils au camp de façon assez particulière. C’était deux ans après son arrivée à la Colonie. Elle est intervenue sur les actes de son fils qui dépassait un peu les bornes. Il se battait avec un camarade et par un heureux hasard, il avait le dessus. A la base il se défendait. Après c’était juste de l’acharnement. Un mors en bouche et la sangle divine qui lui ligotait le corps, elle l’immobilisa. Le freins était son symbole et là il mettait un terme à son excès. Pour officialiser alors sa progéniture, elle créa un court instant l’illusion de deux grandes ailes dans son dos, un autre de ses attributs. 21. Plus sage et discret aujourd’hui, il a souvent été connus des autorités de police plus jeune. Il a même eu droit à un séjour en centre pour jeune délinquant. Vous savez du style caserne militaire qui vous fait regretter d’avoir trop désobéit à papa... 22. Sa sexualité n’a aucune limite entre les sexes.23. Il peut exercer d’hypnose et de méditation lors de ses séances.


Caractère
Impulsif, impartial, névrosé, nerveux, puéril, libre, instinctif, arrogant, égoïste, égocentrique, réfléchis, intelligent, calme comme l’eau qui dort, mauvais, impatient, mesquin, moqueur, humilié, vengeur, sans peur, exigeant, malin, manipulateur, capricieux, patient, cynique, blasé, sarcastique, malsain, toxique, attentif, observateur, maniaque, froid, passionné, fou, irresponsable, calculateur, théatral, intimidant, impassible, faux, chaleureux, rancunier, ...

Idées de liens

La Cour du Prince : Des demi-dieux faisant partie de sa petite troupe de tête-brûlées, mauvais garçons, perturbateurs, ... Donc une période qui s’est passé il y a au moins 5 ans lorsqu’il était encore à la Colonie.
Ses Obsessions : Ce qu’il aime Lilly, c’est de voir dans la tête des gens. Alors si vous avez une équation psychique fascinante à son goût, il va aimer vous côtoyer pour vous observer et pouvoir s’insinuer toujours un peu plus dans le puzzle complexe de votre esprit. Il va vouloir insérer certaine clés dans des serrures de votre inconscience et assister à les évolutions de ses remodelages.
Ennemis : Parce que vu le bonhomme, il en faut ! N’hésitez pas, si vous voulez une personne à vous mettre à dos, il est là. Dans ses ennemis, il y aura une Bête-Noire qui le mets hors de lui dès qu’il le voit, mais aussi se montrer réfléchis car ce n’est pas un petit adversaire. Mais il y a une haine viscérale. Alors soit c’est une haine de la part de Lilly car son antagoniste l’a humilié. Ou dans l’autre sens, on lui en veut et s’acharne sur lui.
Patients : Il est un psychiatre alors si vous voulez une petite consultation, il peut peut-être faire un effort mais au mieux il vous voit une fois par mois. Il a tendance à s’occuper aussi de beaucoup de cas criminel et peut-être demandé pour certain procès, et ça touche aussi des patients qui aurait été en psychiatrie. Si ça vous intéresse. Par contre pour les consultations, attention il est cher. Wink
Vengeance : Il aime faire honneur à sa mère, alors si vous voulez une petite vengeance, demandé ou extirpé de votre coeur par ses pouvoirs pour s’amuser, c’est votre homme !
Contacts dans les camps : Il est toujours bon d’avoir des demi-dieux dans son entourage. Il n’a jamais vraiment pu se passer de sa « cour ». Il aime être bien entouré et avoir des gens sous la main. Ca peut toujours servir. Il a donc des contacts via des sang-mélés ou légionnaire qui sont dans les camps. Il l’informe sur ce qui s’y passe, sans aucunes mauvaise pensée. Une façon de se tenir au courant de son univers divin. Mais aussi, on pourrait le mettre en contact avec des demi-dieux utiles et intéressant pour gonfler sa petite troupe de joyeux lurons.

Voilà, ce ne sont que des idées je suis totalement ouverte à toutes sortes de liens !

Codage fait par .Jenaa

_________________

Ma vie est une éternelle vengeance envers ma condition passée, présente et future.

Pour m’envoyer un mp, merci de passer par hillel. ❤︎


Dernière édition par Lyllian-Aaron McLochlainn le Jeu 13 Oct - 18:18, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Au fond de ta tête.
messages : 318
parmi nous depuis le : 11/04/2016

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: Lyllian-Aaron dit « Lilly » pour les intimes    Ven 15 Avr - 21:51

Girlz



Ofelia B. Schreave


 « Faiblesse, tu es femme »

J’ai rencontré O’ à la Colonie, lui faisant faire un tour du camp. Moi qui n’était vraiment pas motivé et commode surtout avec ce genre de gamine perdue finalement… Elle a dit une chose qui a fait écho à ma vie et j’ai senti que quelque chose de fort allait se créer entre elle et moi. Je ne l’ai pas lâché depuis. Elle est entré dans ma « cour » soit le groupe de joyeux lurons qui composait ma bande d’ami. Ofelia a vite été adopté et fut happé par notre réputation. Je me suis vite rapproché d’elle, nos deux esprits qui ne cessait de s’unir et se compléter avec le temps. D’un sentiment purement innocent, je la gardais sous mon aile, je l’ai conseillé, aidé, soutenu, et la protégeais. Toute la Colonie a vite compris qu’elle « m’appartenait » disaient-ils, mais moi j’aurais plutôt dis qu’elle m’était importante. Ce n’est que quatre ans plus tard que j’ai découvert les sentiments malsains que j’étais capable de lui porter. Ca ne s’est pas vraiment arrangé à ce jour, même si pour moi, je n’ai encore pas trouvé une autre personne capable de m’aliéné comme elle le fait. Elle a un esprit si sublime qu’elle m’a arraché ma raison et mon coeur même si je ne l’assume pas et qu’elle ne le sait pas vraiment non plus. Elle pense que je tiens à elle par pure égoïsme. Car oui, aujourd’hui, et avant que je finisse mes années à la Colonie, c’est moi qui disait qu’elle m’appartenait. Elle est à moi. Personne ne la touchera ou l’atteindra, je vous en fais la promesse. Je lui ai fait la promesse silencieuse le jour où j’ai été viré de la Colonie un mois pour avoir défoncé un fils d’Ares jusqu’à l’inconscience. Le temps a passé et nous a lié toujours un peu plus chaque seconde que je ne peux pas m’imaginer sans elle, du moins pas maintenant. Même au combat, depuis la Colonie, on a marché en duo. Un duo cruel et efficace. J’étais l’esprit vengeur et elle la main mortelle. Puis faut le dire, je m’en sors beaucoup mieux avec elle que seul au vu de ses pouvoirs. Je l’ai aussi poussé à tuer sa mère et je crois que c’est à ce moment que j’ai vu le potentiel de sa folie et les merveilles qu’on pouvait faire tout les deux. Il n’y a rien eu entre nous, si ce n’est des étreintes suaves ou encore ce premier baiser que j’ai réussi à obtenir d’elle. Sa défloration rien, ni même un ébat charnel. Elle me résiste et je comprends pourquoi. Notre relation est toxique et le jour où on passera ce cap, elle m’appartiendra corps et âme. Je ne la laisserais jamais partir. On se consumera et l’un ou l’autre risque d’en payer les frais. Notre instabilités risque de nous porté préjudice face à des sentiments qui nous échappent.

©Frenchadicted

©TITANIA
Abigail Cardin


Patiente

Description du lien en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots

©Frenchadicted

©TITANIA


Charlie S. Hernandez


Contact (Jupiter) & vengeance

Description du lien en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots

©Frenchadicted

©TITANIA
Elin R. Keyne


Un passe-temps dangereux

Description du lien en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots

©Frenchadicted

©TITANIA


prénom p. nom


TYPE DE LIEN

Description du lien en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots

©Frenchadicted

©TITANIA
prénom p. nom


TYPE DE LIEN

Description du lien en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots

©Frenchadicted

©TITANIA


+ Angel
+ Lily-rose (intrigue ou diary)
+ Maisie

code:
 

_________________

Ma vie est une éternelle vengeance envers ma condition passée, présente et future.

Pour m’envoyer un mp, merci de passer par hillel. ❤︎


Dernière édition par Lyllian-Aaron McLochlainn le Dim 19 Juin - 10:42, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Au fond de ta tête.
messages : 318
parmi nous depuis le : 11/04/2016

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: Lyllian-Aaron dit « Lilly » pour les intimes    Ven 15 Avr - 21:51

Boyz


Haytam Cassidy


Patient & compatriote

Haytam est un fils de Mars, donc un ancien romain du Camp Jupiter. Il a été amené à ce qu’on se rencontre simplement pour des consultations et j’ai beaucoup appris de cet irlandais. Déjà sa réelle nature, ensuite sa colère et son tempérament de feu. Il n’est pas un élément à mettre de côté. Il a de la force, il a de l’expérience et sa haine envers un ennemi commun comme le réseau anti-demi-dieux était de précieux détails qu’il devait garder sous la main. Il obtenait aussi beaucoup d’information venant d’une « source » comme il l’appelle et lui via ses nombreux contact ici et là dans les camps de sang-mêlé ou encore par des informateurs mortels. Puis il m’étais difficile de ne pas soutenir ou aider un compatriote. Avec le temps, on est plus devenus des camarades qu’un patient et son psychiatre. On ne se parle plus comme tel en tout cas. Une sorte de confiance minime qui nous fais agir moins sur la défensive l’un envers l’autre. Plus naturel. Disons que j’essaie toujours de canaliser son esprit en incessant mouvements et instable devant un verre et quelques informations échangées. Par contre, il va falloir qu’on est une réelle discussion après notre mission en Pennsylvanie. Il y a des détails sur ses sources que j’aimerai bien savoir plus en détail.
©Frenchadicted

©TITANIA
Marvin Knight


Petit service

Marvin… Alors lui, c’est un brave homme. Très gentil et serviable puis poli aussi. Un brave gars quoi. Il m’a appelé une fois pour un conseil. Sûrement un de mes compères qui a du le rediriger vers moi ou même des contacts dans le service juridique ou les autorités qui sait. En tout cas, il est venu à moi et j’ai lu le dossier. Il était bizarre… Il était resté très vague sur son travail ce que je respectais. Après tout quand on me demande un avis je préfère en savoir le moins possible. Ca devient difficile quand on s’implique et je m’attire des emmerdes. Il m’a recontacter pour un deuxième par la suite. Là c’était encore plus bizarre car je connaissais la jeune-fille qui était si abruptement décrite dans le dossier. Une demi-déesse. C’est là que je me suis dis, soit c’est vraiment pas de chance soit il est mouillé dans cette histoire de réseau. Il n’en a vraiment pas l’air. Il ne doit même pas savoir pour qui il travaille si c’est bien le cas. Mais aucun piste n’est a écarté. Si j’ai trouvé un petit trou pour m’infiltrer et les secouer un peu, je m’en priverais pas.
©Frenchadicted

©TITANIA


Dewei Law


Histoire de vengeance

C’est simple, une fois on m’a appelé au tribunal. Clairement l’avocat m’a demandé de faire passer un homme pour un fou. Il a allongé l’argent, mais s’il m’avait montré le cas avant, je l’aurais fait gratuitement. C’était un flic, inculpé je ne sais plus trop dans quoi, mais le mot « monstre » était écrit deux fois dans son dossier. C’était bien assez pour avoir tout mon intérêt. Je lui ai parlé une à deux fois et j’ai vite compris qu’il n’était pas fou mais qu’il avait vu ou voyait des choses qu’il ne devrait pas. Je n’ai jamais soupçonné cet homme à cet instant comme un agent du réseau qui n’avait toujours pas revendiqué son identité. Bref, c’était pour le plaisir d’en faire ce que je voulais… Puis je porte pas les flics dans mon coeur. Il est revenu à moi plus tard et quand il m’a posé des questions sur mon manque de professionnalisme, ça me fit tiqué. Mais pas encore totalement. Après peut-être qu’il n’avait pas supporté que je le fasse passé pour un fou. S’il avait su ce qu’il avait évité avec mon témoignage. Soit. J’ai changé de sujet et je me suis encore amusé. J’aime les secrets mais je n’aime pas qu’on devienne trop curieux avec moi. Je me rappelais d’histoire de famille et comme à mon habitude, j’ai mis un peu d’huile sur le feu. Il est revenu encore une fois me voir et m’a détesté. Il m’en voulait de l’avoir poussé à faire du mal à je ne sais qui de sa famille et je m’en moque. Il est reparti presque la queue entre les jambes quand je lui ai démontré que ce n’était pas moi, mais c’était bien lui et ses propres pensées. Ses profondes aspirations. Bon okay, c’était un peu moi aussi qui l’y avait poussé mais j’avais gagné cette manche et il n’avait vraiment pas envie de me donner raison. Mais maintenant je sais des choses… Qu’il fait parti de ce réseau par une malencontreuse rencontre contre les demi-dieux et ces enflures de mortels. Je pense que la prochaine fois qu’on se croisera se sera explosifs. Que s’il revient vers moi, il ne viendra pas les mains vides. Il m’a si facilement trouvé, que je n’ai plus qu’à espérer qu’il sera pas trop con et prêt à m’écouter… On pourrait s’arranger. Je vous avoue que j’ai un peu les boules...
©Frenchadicted

©TITANIA
Tully « TJ » Johansen


Patient & poulain

Description du lien en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots

©Frenchadicted

©TITANIA


B. Mercedes Weathley


Patient

Description du lien en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots

©Frenchadicted

©TITANIA
Marius H. Sugden


Obsession

Description du lien en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots

©Frenchadicted

©TITANIA


J. Raphael Stanislas


Un protégé du Prince

Description du lien en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots en quelques mots

©Frenchadicted

©TITANIA
Julian E. Shatterstar


Patient

Julian est un étrange personnage. C’est Marvin qui me l’a alors confié. Je dis confié, car il voulait que je « l’aide ». Comme beaucoup de personne, il a fini par arriver devant moi car il avait quelques démons dont il n’arrivait pas à se détacher et qui venait creuser une fente un peu plus profonde chaque jour dans son cristal de personnalité. Il a vécu une grande perte il y a peu et c’était notre sujet de base, l’objectif de la thérapie, et pour y arriver j’ai du faire ressortir des souvenirs du passé. Et c’est là qu’il devient intéressant. Ce n’était pas le soucis de ses accès de violence, ni même d’un deuil difficile, mais qu’il me contait une vie et parfois en quelque phrases il paraissait être tout un autre. Jamais il ne m’a expliqué d’où lui venait cette approche de la foi qu’il avait pour Dieu. Je ne suis pas un ignare et mon éducation ma même ancré au plus profond de mon âme des réflexe totalement influencé par les moeurs religieuse qui berce notre société. Je suis juste curieux. Je voulais savoir et je lui ai proposé de l’hypnose pour finir. Il n’a pas voulu. Je suis encore plus curieux quand on me ferme des portes. Il ne sait pas à qui il à affaire. J’adore déterrer des secrets. Puis rien que sa foi est fascinante. Ces personnes me captive de tant de dévotion pour une religion aussi contraignante. Ce qui est bête c’est qu’à la base dans cette histoire, si j’ai accepté de rencontrer cet homme et de m’en occuper c’est par curiosité d’où Marvin connaissait ce genre de personne. Qui sait s’il m’aiderait pas à trouver d’autre piste. Malheureusement, j’ai trouvé un autre os à ronger avec lui. Déjà j’écraserais sa foi...(à confirmer !!!)
©Frenchadicted

©TITANIA


+ Dillon
+ Andréa
+ Nono mystère
+ sebastian

code:
 

_________________

Ma vie est une éternelle vengeance envers ma condition passée, présente et future.

Pour m’envoyer un mp, merci de passer par hillel. ❤︎


Dernière édition par Lyllian-Aaron McLochlainn le Dim 19 Juin - 10:45, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Au fond de ta tête.
messages : 318
parmi nous depuis le : 11/04/2016

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: Lyllian-Aaron dit « Lilly » pour les intimes    Ven 15 Avr - 21:52

+1 à vous les loulous ! Venez ne soyez pas timide What a Face ? Une consulte ? Une vengeance ? Un besoin de régler des comptes qui datent de la Colonie ?

_________________

Ma vie est une éternelle vengeance envers ma condition passée, présente et future.

Pour m’envoyer un mp, merci de passer par hillel. ❤︎
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : entre les couches et les pleurs
messages : 911
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: Lyllian-Aaron dit « Lilly » pour les intimes    Lun 18 Avr - 20:14

Je ne sais pas pourquoi, mais voir un >Cillian Murphy ça m'a de suite attiré vers ta fiche de lien. en m'excusant d'avance d'opté pour le rôle du touriste

_________________



Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Au fond de ta tête.
messages : 318
parmi nous depuis le : 11/04/2016

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: Lyllian-Aaron dit « Lilly » pour les intimes    Lun 18 Avr - 22:28

Ouais bah tu devrais être châtié en place publique !

En vrai ouais bien sûr ! Un lien je veux ! C’est chiant t’étais du Camp Jupiter c’est ça ? J’aurais bien aimé un passé de longue date... Ils ont eu conscience d’eux quand (les deux camps) ? Et à quel moment ils ont été en paix ? Je suis naze en général question chronologie, mais avec PJ encore plus xD Ca veut jamais rentré.
EDIT : je viens de capter leur différence d’âge. Enfaite cette idée risque d’être compliqué t’façon xD

Sinon, parle moi un peu de lui, je vais voir si je peux pas trouver un petit quelque chose de mon côté.

_________________

Ma vie est une éternelle vengeance envers ma condition passée, présente et future.

Pour m’envoyer un mp, merci de passer par hillel. ❤︎
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : entre les couches et les pleurs
messages : 911
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: Lyllian-Aaron dit « Lilly » pour les intimes    Mar 19 Avr - 13:43

Alors Hay est irlandais d'origine. C'est une vraie tête de mule. Il a perdu sa mère 28 ans plutôt. Le monstre qui l'a tué et le même qui a causé quelques ennuis à Dewei.
Le fils de Mars a passé plus de dix ans ( de ses 5 ans à ses 17 ans) à la Nouvelle Orléans chez les Lond. Sa mère s'occupait de la petite Tamara. Les deux enfants sont devenus les meilleurs amis du monde et ont dès lors développé une très forte relation.
Dans le fond, ils se sont toujours aimés sans jamais le dire. Puis le monstre a attaqué, Hay a fuis et rejoint la Nouvelle Rome. Il est entré dans la Légion pendant une dizaine d'années essayant d'oublier tout ce qui était arrivé à la Louisiane. Ensuite après avoir fini son parcours à la Nouvelle Rome, il s'est engagé dans l'armée américaine, il est parti en Irak. Puis est revenu suite à un guet appens. Toute son unité a été décimée. Lui-même a été blessé. Il a massacré les djihadistes qui s'en sont pris à lui et surtout le tireur qui l'a blessé, un pauvre gamin de 13 ans. Cette image ne l'a jamais quitté, mais plus encore il s'est rendu compte que sous la colère sa force se décuplait et qu'il était incapable dès lors, de se contrôler. Un peu comme une espèce de Hulk lol.

Il n'était pas là lors de la première attaque, il se bourrait la gueule à NY. Par contre, il était là pour la seconde attaque (celle avec l'Hydre) il a même vu un gamin se faire descendre. Ça l'a beaucoup touché à tel point qu'il en a beaucoup voulu aux Dieux et surtout à Dionysos pour n'avoir pas eu l'audace d'intervenir. J'ai un lien avec Marvin. Hay est son voisin. Au début Marvin a essayé d'approcher le demi-dieu en mode immersion, mais ils ont eu quelques pépins. Puis ils se sont retrouvés peu de temps après dans l'immeuble de l'informaticien qui a alors compris qu'ils étaient voisins. Par la suite, ils vont devenir amis...
Avec Dewei, là, on est sur un rp baston. Hay, pour arrondir ses fins de mois s'est lancé dans le free fight et a affronté Dewei (qui a un peu triché) PLus tard, ils feront cause commune pour traquer le monstre qui a gâché leur vie. Pour Abby, Hay est comme un grand frère très protecteur. Il lui a sauvé la vie et s'est pris d'affection pour elle. Quant à Tam, tu devines que le lien est plus qu'ambiguë lol
Voilà le "petit" résumé

_________________



Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PETIT SCARABÉE.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Voyage d'une mission à une autre
messages : 372
parmi nous depuis le : 30/12/2015

PETIT SCARABÉE.

MessageSujet: Re: Lyllian-Aaron dit « Lilly » pour les intimes    Mar 19 Avr - 22:49

*incruste en mode ninja on*
@Haytham Cassidy a écrit:
Hay, pour arrondir ses fins de mois s'est lancé dans le free fight et a affronté Dewei (qui a un peu triché)

C'est pas tricher quand c'est contre un sang-mêlé

*incruste en mode ninja off*

_________________
They think I'm crazy but they don't know the feeling Save me if I become my demons


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Au fond de ta tête.
messages : 318
parmi nous depuis le : 11/04/2016

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: Lyllian-Aaron dit « Lilly » pour les intimes    Mer 20 Avr - 7:44

Alors irlandais... On peut partir là-dessus, ils auraient pu trainer dans les mêmes coins « irlandais » de N.Y. en tant que insulaire européen qui se respecte Wink Il est à N.Y. depuis quand déjà ?

On peut aussi jouer sur le lien qu’il a avec Abby et son côté protecteur. Vu que Lilly est son psychiatre à leurs heures perdues et qu’il n’est pas très... professionnel on va dire. Enfin, il a des technique peu orthodoxe. Puis surtout, il la pousse gentiment à écouter ses pulsions ou ses petites voix dans sa tête comme tu veux xD en gros, il lui fait faire des conneries l’air de rien, en pensant que ça vient d’elle bien sûr Wink
Ensuite, on peut mixer avec Marvin qu’il a déjà du croiser avec Lilly et toujours son petit regard sournois.

Va falloir que tu m’aides, pour l’instant j’ai ça. En gros, il le voit partout. Après question passé, ça risque d’être compliqué vu comme il a été occupé xD huhu.

HS : Je suis d’accord avec Dewei... Surtout face à un fils de Mars on peut bien « tricher » un peu. Dans ce cas c’est plutôt compensé un handicap What a Face

_________________

Ma vie est une éternelle vengeance envers ma condition passée, présente et future.

Pour m’envoyer un mp, merci de passer par hillel. ❤︎
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : entre les couches et les pleurs
messages : 911
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: Lyllian-Aaron dit « Lilly » pour les intimes    Mer 20 Avr - 14:16

Vous vous liguez contre moi XD
Après tu sais, niveau pulsion avec Hay c'est un champ de mine. Etant fils de Mars il n'en manque pas. Et puis il est emplit de haine de rancoeur à l'encontre de son père des autres dieux (Particulièrement Dionysos depuis la seconde attaque. ) et des humains du DLCEM. On peut partir sur le même genre de lien qu'avec Abby non ?

_________________



Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Lyllian-Aaron dit « Lilly » pour les intimes    

Revenir en haut Aller en bas
 

Lyllian-Aaron dit « Lilly » pour les intimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rien de tel qu'un petit remontant. (lyllian-aaron, terminé)
» « La folie n'est pas déraison, mais une foudroyante lucidité. » (lyllian-aaron)
» (lyllian-aaron) but what will we do when we're sober
» Choupi, choupinette pour les intimes >.
» THE BARBARIAN - (ou loulou pour les intimes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ GESTION DU PERSONNAGE.  :: à travers la brume. :: nouer des relations.-