Partagez | .
 

 ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And hell itself my only foe. » (Salem, Massachusetts)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 851
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And hell itself my only foe. » (Salem, Massachusetts)   Lun 2 Mai - 21:44

Le membre 'B. Mercedes Weathley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RADIO À POTIN CYNIQUE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter
messages : 227
parmi nous depuis le : 01/04/2016

RADIO À POTIN CYNIQUE

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And hell itself my only foe. » (Salem, Massachusetts)   Lun 2 Mai - 23:02

22 avril 2016 - C'était pour çà qu'Abigail ne faisait plus partie de la deuxième cohorte et avait été rétrogradé à la cinquième lorsqu'elle avait voulu signer pour la deuxième fois la légion. Est-ce qu'elle s'en foutait de June ou de leur Augure ? Non. Bon, peut-être qu'elle s'en foutait de la Grecque, mais à la limite, elle pouvait faire mine de s'y intéresser pour faire plaisir à Charlie (qui était assez motivée pour deux). L'Augure, c'était une autre histoire. Elle voulait vraiment aider à la sauver. Il en était de l'honneur du Camp Jupiter. Ou quelque chose dans le style, pas besoin de vous faire un dessin. Pourtant, elle n'arrivait pas à être motivée et encore moins raisonnable. Elle avait beau essayer de se mettre dans l'humeur, penser très fort à vouloir venger les deux attaques subies à cause de ces mortels, rien n'y faisait.

Pourquoi ? Mystère, c'était comme si son cerveau pensait quelque chose, mais qu'une version complètement déformer de ces pensées sortaient de sa bouche. Elle n'était pas attentive à ce qui se passait, trop occupée à essayer de se retenir de remettre une couche d'huile sur le feu en répliquant du tac-au-tac. Comme par exemple, éviter de voir rouge lorsque Deirdre la somma de se taire dans un chuchotement exaspéré. Abby la foudroya du regard et se força à ne pas répliquer. Merde, c'était quoi son problème à elle ?! D'où elle croyait pouvoir lui donner des ordres, la Grecque ? La fille de Vénus se força à calmer sa respiration. Ok, Abby, çà ne vaut pas le coup de s'énerver. La Grecque n'avait pas entièrement tort, il valait mieux rester attentif à ce qui les entourait.

De mauvaise grâce, Abigail fit un tour d'horizon. Espérant... Un miracle ? Voir monsieur je-sais-tout en difficulté ? "Il y a ri..." Commença Abby tandis que Deirdre demanda si quelqu'un avait entendu un bruit comme elle. Elle s'interrompit en fronçant les sourcils devant un bruit qu'elle n'avait entendu qu'en regardant des vieux films. "Ce n'était pas des coups de feu ça ?" Un peu plus inquiète, elle sentait déjà ses muscles se crisper, prête à passer à l'action. Oui, même elle en était étonnée. "Ils sont passés ou ces cons ?!" Jura-t-elle tout bas en cherchant le Weasley et le mister "je-me la pète avec mon matos".

Il fallait croire que les dieux avaient entendu sa prière car elle vit Vaska pousser le rouquin à couvert. "Là-bas." Dit-elle en veillant à ne pas élever trop fort la voix et en attirant l’attention de Deirdre avec un coup de coupe. Il fallait mieux éviter de crier ce mot en pointant du doigt. Pas envie de finir en passoire. Au lieu de foncer, Abigail fit instinctivement un pas en arrière. "Sauf si vous voulez lancer un 'pourparler', je ne vous servirais à rien." Et comme on n'était pas dans un film de pirate, c'était peu probable que çà soit çà le plan. La Romaine lança un regard désespéré vers Charlie, espérant que son amie prenne le contrôle de la situation.



Résultat des dés : Que vois Abigail ?
Oui : Elle voit grâce à son pouvoir qu'elle connait quelqu'un dans un des entrepôts, le lien est trop faible pour en avoir une certitude absolue mais c'est intriguant
Non : Elle ne voit rien grâce à son pouvoir, par contre, elle voit Vaska en train d'esquiver les tirs des deux agents mis dehors.

_________________
It's Over, Isn't It?
It's over, isn't it? Isn't it? Isn't it over? It's over, isn't it? Isn't it? Isn't it over? You won and he chose you, and she loved you and she's gone. It's over, isn't it? Why can't I move on?


Dernière édition par Abigail Cardin le Lun 2 Mai - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 851
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And hell itself my only foe. » (Salem, Massachusetts)   Lun 2 Mai - 23:02

Le membre 'Abigail Cardin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And hell itself my only foe. » (Salem, Massachusetts)   Mar 3 Mai - 13:44

Résultat du dé : Troisième entrepôt
1 ou 2 : Entrepôt classique
3 ou 4 : Entrepôt classique, quelques armes trainent sur le sol.
5 ou 6 : Entrepôt DLCEM


22 avril 2016 – « Intrus sur le site ! » Il n'eut même pas le temps de réaliser qu'ils étaient tous les deux repérés que Vasiliy prit les dessus et le poussa à l'abri. Ils attendirent quelques instants mais rien, pourtant la première vague de balles semblaient imminentes. Le cerveau du jeune homme s'embrumait. Il profita d'être seul avec un autre garçon pour tirer la petite flasque qu'il gardait bien au fond de la poche de son short. Oui, Frederick avait mis un short, quelle idée pour partir en mission sauvetage. Il regrettait amèrement sa disconvenance. « Désolé mais je suis incapable de réfléchir sobre. » Il avala avidement trois grosses gorgées de rhum, c'était du costaud, immédiatement ses pensées s’apaisèrent, Deirdre l'aurait défoncé si elle l'avait vu faire. Il chuchota peu désireux d'attirer l'attention sur leur cachette. « Évidemment ces connes ne nous ont pas suivis. » Il craignait que les filles occupées à un règlement de comptes plutôt musclé n'aient pas entendu l'alerte. Il proposa sa boisson à son camarade ignorant si ce-dernier était ou non un habitué de la bouteille. « T'as pas idée de combien ils sont en face de nous ? » Sa question était idiote, son compagnon ne pouvait pas en savoir plus que lui. Mais le nombre d’adversaires inquiétait Frederick. Cinq ? Dix ? Cent ? Comme rien ne se passait, le jeune homme comprit que cet entrepôt n'était toujours pas le bon, les salauds avaient du faire surveiller tous les locaux alentours, leur organisation lui faisait froid dans le dos. Il tourna la tête à la recherche d'un capteur ou d'une caméra. « Il faut qu'on change d'entrepôt, celui-ci est juste surveillé. » Il se releva rapidement et quitta par quelques grandes enjambées le sombre local.

Une fois de retour sur la plage, il fit de grand signes de bras au groupe de filles qui semblait regarder dans leur direction. Il n'osait pas leur crier de se ramener par peur d'attirer encore plus l'attention de leurs adversaires. Il rentra dans l'entrepôt suivant, mais à nouveau, toujours rien. Il prit soin cette fois-ci de vérifier qu'aucun appareil électronique ne les surveillait. Le moindre reflet le faisait sursauter. Il commençait à stresser, son cœur s'emballait. Discrètement, il termina le restant d'alcool qui lui restait. Il transpirait à grosses gouttes. Il hésitait à continuer, s'éloigner de la mer ne le rassurait pas. Reprenant son courage, il se dirigea vers un quatrième entrepôt. Pan ! Un coup de feu, cette fois parfaitement identifiable se fit entendre, il fut incapable d'en déterminer l'emplacement.


Dernière édition par Frederick O. Stein le Mar 3 Mai - 14:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 851
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And hell itself my only foe. » (Salem, Massachusetts)   Mar 3 Mai - 13:44

Le membre 'Frederick O. Stein' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé général.' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And hell itself my only foe. » (Salem, Massachusetts)   Mar 3 Mai - 20:02

Quatrième entrepôt:
1-2 : entrepôt classique
3-4 : entrepôt DLCEM
5-6 : l'entrepôt est fermé


22 avril 2016 - Charlie fronça légèrement les sourcils tandis que les deux garçons partaient. Très bien. Peu de temps après, il leur sembla entendre des bruits mais en même temps, des cerfs passèrent ce qui leur rendit la tâche plus ardue pour identifier la provenance du son. A la question de Deirdre, elle hocha simplement la tête. Voyant ensuite que personne n'avait encore l'air d'être décidé à se bouger, elle leva les yeux au ciel avant de marmonner, le visage complètement fermé; « Bougez. J'suis pas venue pour me tourner les pouces. » Elle tapota ensuite doucement l'épaule de son amie, Abi. Ensuite, d'un pas dynamique (poussant une grimace de douleur quand son genoux se remit à la lancer) elle se dirigea vers où les garçons étaient partis quelques minutes plus tôt. Merde quoi. Elle ne jeta pas de regard derrière elle pour voir si les filles la suivaient, n'ayant pas envie de perdre encore plus de temps. Soudain, alors qu'elle rejoignait Frederick et Vaska, un coup de feu retentit. PAN. « Merde! Restez couverts. » leur lança-t-elle, comme si ils n'y avaient déjà pas pensé eux-même. Oui bon pour son excuse, elle était sous l'effet de l'adrénaline. Hors de question qu'ils se fassent descendre comme des lapins. Elle remarqua alors que des agents étaient placés devant un des entrepôts. « C'est là! » souffla-t-elle aux autres. Enfin. Tiens bon June, on arrive. Dégainant son glaive, prête à embraser quiconque se mettrait sur son chemin, son regard se fit sombre. Ils entreraient coûte que coûte.

Spoiler:
 


Dernière édition par Charlie S. Hernandez le Mar 3 Mai - 20:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 851
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And hell itself my only foe. » (Salem, Massachusetts)   Mar 3 Mai - 20:02

Le membre 'Charlie S. Hernandez' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé général.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RADIO À POTIN CYNIQUE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter
messages : 227
parmi nous depuis le : 01/04/2016

RADIO À POTIN CYNIQUE

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And hell itself my only foe. » (Salem, Massachusetts)   Mar 3 Mai - 22:25

22 avril 2016 - Crétin. Pensa très fort Abigail en voyant le rouquin faire des grands signes de bras dans leurs directions avant de le voir entrer dans un entrepôt. La petite tape sur son épaule que lui donna Charlie fut le signal pour se mettre en marche. La Romaine lança un bref regard inquiet en direction du genou faible de son amie tout en se calquant sur son pas pour avancer. Abi poussa doucement un soupir. Voilà, on y était, en plein dans les emmerdes. C'est dans ces moments-là qu'elle réalisait que sa dernière quête remontait à pas mal de temps. La dernière fois, elle avait fait route en compagnie d'un fils de Mars, c'était tout de suite BEAUCOUP plus rassurant.

Ils avaient rejoint Frederick et Vaska lorsqu'un coup de feu (clairement identifiable, cette fois) retentit.

Grâce à un petit truc à la fois sympa et utile qui s'appelait instinct de survie, Abigail plongea à couvert. Toutefois, ce qui la paniqua vraiment, c'était l'expression qu'affichait la fille de Vulcain. Le genre de détermination qui annonçait de se lancer tête baisser contre l'ennemi. Impression qui se confirma lorsque Charlie dégaina son glaive. Avec tout le respect qu'elle avait pour Charlie, la première pensée d'Abby fut : je suis entourée de cinglés ! Sérieusement, dans quel univers se diriger vers les coups de feu était une bonne idée ? La fille de Vénus lança un bref coup d'oeil au deuxième visage familier de la bande, Ofelia, avec une expression qui signifiait qu'elle espérait ne pas voir cette même soif aveugle de combat chez son autre amie.

Abigail se mordit la lèvre inférieure. Elle se sentait tellement inutile en cet instant. Pourquoi était-elle venue ? "Je tente la méthode pacifiste... Couvrez-moi si je me plante." Souffla-t-elle. Intérieurement, elle s'injuriait de tous les noms. Merde, pourquoi elle faisait çà ? Jouer les héroïnes, ce n'était pas son truc pourtant. Est-ce que son pouvoir marchera à cette distance ? Peut-être que ces types étaient équipés contre l'enjôlement. Aucun moyen de savoir avant qu'il ne soit trop tard.

La fille de Vénus ne joua pas le mélodrame, elle ne prit pas une grosse inspiration avant de se lever les mains en l'air. Tout simplement parce que si elle avait fait un tel geste, elle se serait dégonflée. C'était certain.

"Arrêtez de tirer !" Hurla-t-elle en sortant de sa cachette les mains en l'air et en se concentra un maximum sur sa voix pour lui insuffler tout le pouvoir de son enjôlement.

Son coeur battait à cent à l'heure (au minimum) et la panique se lisait sur son visage tandis qu'elle s'attendait à tout instant d'être dégommée comme une vulgaire cible en carton. Rien n'arrivait. Pas le temps d'en être soulagé, elle devait continuer. La voix larmoyante et feinta la détresse, Abigail continua. "Pour... Pourquoi vous nous tirer dessus ? On est en voyage scolaire. Moi et mes amis, on a échappé au prof parce que la visite était craignos. On cherchait juste un coin tranquille et... et... vous tirez dessus comme çà ?"

Toujours pas de coups de feu. çà marchait . Merde, çà marchait ! La fille de Vénus resta dans son rôle d'étudiante apeurée. Merci le sac à dos qui collait à son petit rôle improvisé. Peut-être était-ce à cause de la surprise ou du doute qu'on ne l'avait pas encore transformé en gruyère et pas uniquement à cause de son pouvoir. Maintenant, il restait plus qu'à croiser très fort les doigts pour que les autres profite de sa diversion.



Lancé de dés : Abigail tente son enjôlement sur les deux agents coincés à l'extérieur pour qu'ils arrêtent de tirer, est-ce que çà marche ?

_________________
It's Over, Isn't It?
It's over, isn't it? Isn't it? Isn't it over? It's over, isn't it? Isn't it? Isn't it over? You won and he chose you, and she loved you and she's gone. It's over, isn't it? Why can't I move on?


Dernière édition par Abigail Cardin le Mar 3 Mai - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 851
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And hell itself my only foe. » (Salem, Massachusetts)   Mar 3 Mai - 22:26

Le membre 'Abigail Cardin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DLCEM.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New York.
messages : 351
parmi nous depuis le : 30/10/2015

DLCEM.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And hell itself my only foe. » (Salem, Massachusetts)   Dim 8 Mai - 15:15

22 avril 2016 –  Bim, la fille brune fut touché. Évidement cela raviva son excitation et l'agent continua de tirer. Sauf que sa joie fut coupé court assez rapidement. Un des garçons présents tira. Et ne la manqua pas. Tandis qu'un autre l'insultait, elle baissa les yeux. Ce fut sa hanche qui fut touchée, hélas, et cela la coupa dans son élan.

'Spèce de connard !

BOUM.
Une détonation retentit et le souffle lui projeta terre et autre choses peu appétissante au visage. Mercedes avait tiré lui aussi. Sauf que lui, la cible était différente et les effets, beaucoup plus néfaste. Elle éclata de rire devant un tel chaos. C'était plus fort qu'elle. C'était hilarant. Honnêtement, depuis l'attaque des camps, elle avait eu si peu de moment pour se défouler à nouveau ! Alors là c'était évidement magique. Leur tête, leur réaction, leur surprise... Elle avait une main serrée contre sa hanche ensanglantée et riait aux éclats en refermant la porte de leur entrepôt. Il fallait qu'ils quittent les lieux, et vite. Mais il ne l'avait pas raté, sa blessure serait un handicap. Elle se traîna jusqu'à Mercedes et passa une main ensanglantée sur son front. Ils avaient réussis. Pour le moment, tout s'était déroulé comme prévu. Et après ?

Bien joué parte... naire...

Sa tête semblait presque explosé. Ce n'était pas vraiment la vu du sang, elle en avait vu des pires. Mais plus la douleur. Elle se cramponna voulant le féliciter d’une tape sur l'épaule mais tituba à lui en crachotant et tomba dans les pommes. Ce n'était pas le moment, elle le savait. Ils devaient fuir au plus vite avant que les demi-dieu se remette de l'explosion, de leur étonnement, colère ou surprise et ne se jette à l'assaut de leur seule porte blindée. Mais où étaient les issues ici, hein ? Autre que la porte et la toute petit fenêtre par laquelle Mercedes avait tiré, elle ne voyait pas. Enfin, il y avait toujours la lucarne mais cette solution était difficilement envisageable. Elle le savait, ils venaient de mettre le feu aux poudres. Tuer la gamine ne faisait à la base, pas vraiment parti du plan, enfin, du plan de base. Certes, elle devait mourir, mais pas tout à fait comme ça. Il fallait qu'elle se réveille, elle ne devait pas être un poids pour Mercedes. Ou alors il devrait continuer seul. C'était bien ce qu'on leur enseignait. Se sauver en groupe si possible, sinon laisser ses partenaires qui de toute façon, trouverons bien une manière de s’en sortir ou d'en finir. Réveille toi Monet, soit forte... La voix de son mentor résonnait dans sa tête.

_________________
Il y a des choses qu’on fait par nécessité, par désir ou encore par devoir, et d’autres parce qu’on n’a absolument pas le choix. En général, ces dernières impliquent un risque mortel. C’est le cas ici.
MONET LAYLA KAPLAN ✽


Dernière édition par Monet L. Kaplan le Dim 8 Mai - 21:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And hell itself my only foe. » (Salem, Massachusetts)   

Revenir en haut Aller en bas
 

☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And hell itself my only foe. » (Salem, Massachusetts)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - INSCRIPTIONS.
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Terrasse du Yacht - Golf du Mexique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: le reste des états-unis.-