Partagez | .
 

 ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 868
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Mer 27 Avr - 22:16

Le membre 'Tully « TJ » Johansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 978
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Mer 27 Avr - 23:47

22 avril 2016.


« -Je vais faire comme si tu n’avais rien dit la bêcheuse. Tu n’es pas assez intéressante pour que je m’énerve » Tout était dis et le moins que l’on puisse dire, c’est que le fils de Mars n’avait pris aucune pincette à l’égard de la blondinette qu’il avait dès à présent dans le collimateur. Lyllian prit à son tour la parole, une parole que son concitoyen approuva à la virgule près « -Je trouve ta proposition intéressante d’autant plus * regard sur Lilly Rose* que je me sens d’une humeur massacrante à présent. » La tension parfaite maîtresse en ces lieux d’une banalité incertaine, dominait l’atmosphère. Hay n’était pas vraiment à l’aise avec cela, mais qu’importe, il fallait mettre ces petits états d’âme de côté et penser à la personne qu’il fallait sauver à présent. L’aîné de Mars se calme donc et prit une grande inspiration, il devait avoir les idées claires. « -Lilly, il ne doit pas avoir de dommage collatéraux » dit-il à son camarade, seul vrai soutien au sein du petit groupe. C’est d’ailleurs avec lui qu’il souhaitait faire équipe, se fichant bien des jeunes, chose qui ne lui ressemblait pas, lui qui avait enfilé l’habit du pédagogue depuis peu au camp Jupiter. Un habit qui devenait ci présent, dès plus inconfortable face à une bande de jeunes visiblement en parfaite inadéquation avec son raisonnement. Une opposition qui s’accrut lorsque l’Irlandais évoqua l’agent Lond mettant ainsi en doute sa fidélité. Il n’en fallut pas plus pour que la tempe gauche d’Haytham laisse apparaître une veine saillante, signe évident d’une colère à venir.

« - Dans quel camp je joue ? » répéta -il le regard noir tandis que la blondinette adressait le sien à Logan. Puis se fut au tour de Tj de prendre la parole pour appuyer les dires de celle qu’Haytham avait pris en grippe. « - Cette femme n’est pas un ennemi » voix posée et claire, mais le fils de Mars n’est pas au bout de ses surprises et Tj n’en a pas fini. « on la dégomme si on a l’occasion » Voilà la phrase de trop qui enclencha le degré supérieur de colère. Le regard d’Haytham plus sombre que jamais, ne laissait présager rien de bon pour le jeune homme qui n’eut pas le temps de voir son interlocuteur indirect se jetait sur lui pour le plaquer contre le mûr « - Je n’ai rien à prouver aux Romains ou aux grecques sur ma fidélité. Mais sache petit connard que si toi ou tes petits camarades, vous touchez à un seul cheveu de cette femme, je, vous tuerez tous un par un. Grec ou romain, ça m’est égal. » Il le relâcha aussitôt et lança un regard à Lyllian.

Ils reprirent la marche, laissant les petits groupes se former. Hay s’approcha de son compatriote. « -Ils ne me font pas confiance, tant pis. Tamara Lond est mon amie d’enfance, je t’en ai parlé en séance. Elle est de notre côté, crois-moi. Je ne voulais pas en arriver là, mais tu peux te servir de ma colère. On va se la jouer solo et j’en ai rien à foutre de ce qu’ils pensent de moi. Je veux sauver cette gamine autant qu’eux, mais je veux aussi protéger... la femme que j'aime » TJ et Lilly Rose quittèrent le groupe et s’approchèrent de la maison. Ils grimpèrent les quelques marches du perron dans une parfaite synchronisation, puis ils sonnèrent et accostèrent l’homme qui venait d’entre ouvrir la porte. Haytham par le biais de son ouïe fine, pouvait entendre la conversation sans interférence et ça ne volait pas haut, mais rien de bien alarmant pour le moment, du moins jusqu’au regard que leur lança TJ. « -Merde » lança Haytham qui remarqua l’expression dans le regard de l’homme qui venait d’ouvrir la porte. « -On est grillé » En effet un autre venait d’apparaître et à l’inverse du premier celui-là était armé. Hay se précipita vers les deux adolescents arborant un faux sourire « -Ah mince excusez-les. Ce sont mes enfants. Ils adorent faire des blagues. » Il ébouriffa les cheveux de Tj et posa sa main sur l’épaule de Lilly Rose. « -Je vais leur mettre une laisse à l’avenir » Il sentit le cœur d’un des deux hommes (celui qui tenait fermement la cross de son 9mn dans la poche de son holster) battre la chamade et comprit alors qu’il n’allait pas avoir le choix et avant que l’homme ne les menace et alerte les autres Haytham pressa sa bague et fit apparaître une épée qu’il enfonça aussitôt dans la poitrine de l’homme armé « -Tant pis pour l’effet de surprise !



_________________


Have you ever met someone that you would change your entire world for? Someone whose eyes you just knew you were born to gaze into
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Au fond de ta tête.
messages : 320
parmi nous depuis le : 11/04/2016

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Jeu 28 Avr - 1:31

Lilly-Rose avait daigné lui adresser la parole et toujours pour le remettre un peu à sa place. Mais elle s’était montré quand même plus coopérative et lui avait offert certaines de ses faiblesses sur un plateau d’argent. Son estime pour elle était descendue subitement bien bas. Pour ce qui est des pouvoirs, il n’obtint rien. Désolé si vous en avez parlé pendant qu’on était pas là !!! On peut pas deviner, on n’est pas des oracles ! Un simple soupir et il se massait les tempes pour essayer de ne pas se tirer d’ici. Il lui répondit rapidement : « Je peux te mettre très en colère et d’autre chose encore mais pas soigner. Vous êtes fort Sherlock ! Bon bah c’est mal parti. J’ai un semblant de bouclier mais pour moi tout seul c’est tout. » avait-il répondu à la seule femme de l’assemblée. Il finit par donner une idée de plan. C’était encore une proposition mais dit avec une certaine autorité et une grande confiance en lui. Les deux jeunes finirent par s’éloigner. « J’étais ravi de vous avoir connu… »  

Haytam avait finit par s’approcher de lui et lui confia quelques informations ici et là et une situation qu’il avait très bien remarqué tout seul. Lilly le fixait sans aucune expression car il ne savait simplement pas laquelle choisir : « Alors je comprends pas tout, car je crois que je fais doucement un lien et j’aimerait aussi précisé que je n’ai pas trop confiance en toi non plus. Je l’ai pour personne de toute façon, c’est pas un soucis. Je te tue si tu déconnes avec moi, c’est tout. Je t’ai dis, j’ai aussi aucun soucis avec les dommages collatéraux, lui fit-il un clin d’oeil amusé. Ensuite, juste une remarque, entre ami bien sûr : tu pouvais pas te retrouver dans situation plus conne et compliquée. En plus tu m’embarques là-dedans. » soupira t-il avant de se brosser les cheveux brièvement d’un geste de la main. Cette mission allait être une catastrophe et ils vont se retrouver au milieu des balles. Il lui tapota alors l’épaule pour lui dire qu’il le suivrait, mais il préférait rester dans l’ombre de la maison pour ne pas être vu. Sa tête, il était possible qu’on la connaisse. Il surveillait alors le déroulement de l’épreuve en observant le visage d’Haytam. Une grimace et Lilly pencha la tête. Sa langue claqua d’agacement : « Bande de bras cassés ».

Pas le temps de chercher une sortie de secours, ni même de trouver le reste de son binôme. Le fils de Mars le plus âgé était parti en trombe dans une tentative vain de les sauver. Il regarda les jeunes qui restaient : « Je pense qu’on a foiré notre entrée, s’était-il penché pour voir la maison intéressée tout en chargeant son arme. Il va falloir être inventif et efficace tout en improvisant. Je vous laisse vous débrouiller. Si y’en a un qui attaque de loin, l’autre servira d’appâts. Enfin vous savez vous organiser non ? C’est ça qu’on vous apprends normalement. Enfin pas chez les Grecs, c’est des bohèmes. » un dernier sourire espiègle et il observait le corps qui était prit d’étrange mouvement, transpercé par la lame d’Haytam. Un nouveau soupire fut arraché au fils de Némésis et il courut rapidement derrière son coéquipier. « Barrez-vous et réfléchissez à une attaque. Je vous donne une minute de battement… Deux peut-être ». Il s’interposa entre l’homme qui restait debout et Haytam. Tel un félin, il bondit sur le portier et lui attrapa le visage. Des chuchotements et le regard planté dans ceux du mortel, il faisait agir l’exacerbation de sa vengeance.



Oui : Ca marche et il est trop préoccupé à se venger il pousse alors violemment Lilly et compte bien leur régler leur compte lui-même. Pas besoin de renfort.
Non : Ca ne marche pas et il appelle des renforts.

HRP:
 

_________________

Ma vie est une éternelle vengeance envers ma condition passée, présente et future.

Pour m’envoyer un mp, merci de passer par hillel. ❤︎
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 868
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Jeu 28 Avr - 1:31

Le membre 'Lyllian-Aaron McLochlainn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PISTOLET À EAU NATIONAL
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à la colonie...
messages : 1404
parmi nous depuis le : 01/08/2015

PISTOLET À EAU NATIONAL

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Jeu 28 Avr - 2:17

22 Avril 2016
La remarque de TJ à l'encontre de Logan lui fit dans un premier rougir, puis dans un second temps enrager. Cela faisait à peine quelques minutes que Log connaissait le fils de Vénus et déjà, il ne l'aimait guère. Il voulut répondre à ses remarques, mais sa meilleure amie fut plus rapide que lui. Cet dernière n'avait pas tort dans ses propos : les légions romaines étaient peut-être mieux organisées que les combattants de la colonie, mais cela ne les avait pas empêché d'essuyer une défaite dans leur camp lors de l'attaque ennemie. Pour toute réponse, Log fit la grimace à l'encontre de TJ, Lily ayant déjà tout dit. Jules reprit ensuite la parole parlant encore une fois stratégie. Log acquiesça à l'idée de rester groupé, l'idée qu'un autre de ses camarades se fasse capturer le fit frissonner. Il ne souhaitait en aucun cas perdre Lily ou Jules et TJ, même s'il n'appréciait guère les deux romains, ils étaient des demi-dieux tout comme lui et faisaient ainsi, en quelque sorte, partit de sa famille.

Le cours des pensées du jeune homme fit interrompu par une voiture qui venait de se stopper juste devant eux. En descendit deux hommes dont l'un que le fils d'Achéloos connaissait : Haytham, fils de Mars. Lily ne tarda à passer sa mauvaise humeur sur les nouveaux arrivant... Mauvaise humeur à laquelle le fils de Mars répondit de la même façon. Voir le fils de Mars et la fille d'Hécate se fritter lui fit tirer un sourire gêner : il adorait sa meilleure amie, mais l'idée de s'opposer à Haytham lui était quasiment impossible, il le respectait trop. Bon d'accord, il n'avait vu l'homme en action qu'une seule fois, mais cette seule fois l'avait grandement impressionné. Après tout, ce n'était pas le cas de tout le monde de pouvoir mettre une hydre à terre par la seule force de ses mains. Ses bons souvenirs passés, Lily, son interaction avec le fils de Mars passé, se tourna vers lui et vint se placer à ses côtés. C'est à se même moment qu'Haytham remarqua ça présence et le salua avec son surnom, à présent qui lui collait à la peau depuis cette fameuse soirée organisée par Monsieur D. Quel belle soirée, il avait participé à tuer une hydre et avait hériter d'un surnom qui le suivrait jusqu'à la fin de tes jours...

Le petit groupe se mit ensuite à marcher avec ses discutions animées : les uns parlant stratégie, les autres se cherchant des noises. Log préféra ne pas participer aux débats du groupe, non pas qu'il n'aimait pas élaborer des plans ou se foutre sur la gueule. Non. Il préférait juste garder ses forces pour les épreuves futures qui les attendaient. Log avait remarqué le visage plein de sous-entendus de Lily lorsqu'Haytham l'avait appeler par son surnom. S'il avait confiance en Haytham ? Il n'aurait pas su dire pourquoi, mais oui, il lui faisait confiance. Pour toute réponse, le fils de l'eau lui offrit un grand sourire malicieux et en lui ébouriffa les cheveux. Le petit groupe s'arrêta et Haytham leur exposa son plan, puis leur tendit son numéro de portable, que Logan prit sans hésitation. Log avait soulevé un sourcil quand le fils de Mars leur avait expliqué qu'il connaissait des personnes à l'intérieur. Le dénommer Lyllian pris ensuite la parole et forma les équipes : TJ et Lily, Lyllian et Haytham, Logan et Jules. Le fils tira une grimace mit amusé mi énervé. D'un côté, cela lui plaisait de faire équipe avec Jules : c'était un excellent combattant. Mais d'un autre côté, il n'avait qu'une envie : lui lettre un poing dans la figure. Il regarda TJ et Lily partir pour exécuter le plan mis en place.

Plusieurs minutes s'écoulèrent et Jackson avait l'impression que le plan ne se déroulait pas vraiment comme prévu. Ses doutes se confirmèrent lorsque Haytham lâcha un juron et les avertit qu'ils étaient grillés. Le fils de Mars s'élança au secours des demi-dieux. Lyllian ordonna à Logan et à Jules de rester puis courut aider Haytham. Lui donner des ordres à lui ? Mais pour qui il se prenait lui. Log n'écoutant que son instinct partit à son tour aider ses camarades.

Au moment où Log arriva au côté des autres demi-dieux, il vit le garde armé avec une épée enfoncée dans la poitrine. En effet, l'effet de surprise était gâché... Lyllian avait à son tour attrapé l'autre garde au visage et le regardait droit dans les yeux. Quoi que l'homme et voulut tenter, cela échoua. En effet, le garde sortit de l'étreinte de Lyllian et hurla dans le but d'appeler des renforts. Ce fut à ce moment que Log réagit à son tour et bondit sur le garde. Il le plaqua contre un mur et plaça sa main sur son visage, au niveau de sa bouche pour qu'il ne puisse pas hurler davantage... Puis il activa son pouvoir... Jackson put constater de la douleur qu'éprouvait l'homme à travers ses yeux : il souffrait de déshydratation. Log se concentra pour mieux contrôler son pouvoir, puis le stoppa quand l'homme perdit connaissance. Le fils de l'eau ne l'avait pas tué pour la simple et bonne raison qu'il n'était pas armé et il ne souhaitait pas s'encombrer de mort inutile... Du moins... Pour le moment. Le demi-dieu prit quelques instants pour reprendre ses esprits, puis se tourna vers ses camarades

"Bon maintenant que l'on vient de mettre hors circuit ses deux enfoirés et que l'on est aussi grillé que des sardines, on fait quoi Haytham ? On se replie ou on se la joue Wolverine ?"

Sa sujétion posée, Log s'attendit à se voir poser des questions et des explications sur ce qu'il venait de faire subir à l'autre garde. Des questions auxquelles le demi-dieu aurait tout fait pour éviter. Cela faisait sept mois qu'il gardait se pouvoir secret et ne l'utiliser que dans des cas d'extrême urgence, mais dans le cas d'aujourd'hui... Il n'avait pas réfléchi une seconde et avait agi par pur instinct. Il jura contre lui et son père. Il fit un signe de tête vers le gars complètement déshydraté

"Vous ne me croirez pas si je vous dis que ce gars et allergique au contact humain et que c'est pour ça qu'il est dans cet état ?"

Il afficha un visage rempli d'innocence... Comme d'habitude, il avait sorti une excuse minable : décidément, le demi-dieu ne savait pas mentir...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 907
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Jeu 28 Avr - 9:59


22 avril 2016
L'agent Lond était remontée de la sinistre cave où était retenue la jeune otage, dans le but de demander de l'aide à Law pour transporter cette dernière jusqu'à la voiture. Ils avaient déjà perdu bien assez de temps comme ça. En arrivant au rez-de-chaussée au niveau de son coéquipier, elle le trouva assis, agitant un stylo avec un sourire en coin avant de lui déclarer que c'était son tour. La paperasse... rien au monde de l'emmerdait plus que ça.

-Je suis agent de terrain, pas secrétaire! Balança-t-elle au meilleur ami de Dewei, Mr Protocole.

Mais devant la mine impassible de ce gros demeuré, Tamara se saisit du stylo de son collègue avant de lui rendre son coup de point américain en métal spécial.

-Merci, ce fut bien utile, elle a son compte, déclara-t-elle tout en signant les papiers. Par contre elle est KO. J'ai besoin de toi pour que tu m'aides à la trimballer jusqu'à la voiture. Elle a pas tout dit, elle n'en a pas eu le temps, j'ai du y aller un peu fort, lacha-t-elle avec un clin d'oeil en reposant le stylo.

Elle se redressa et fit un signe de tête à Dewei avant de s'adresser de nouveau à Mr Protocole.

-Bon, maintenant les gars, que ça vous plaise ou non, on va faire ce pour quoi on nous a envoyés: ramener Fanny Lloyd au QG.

Sans attendre une éventuelle réponse d'un membre du GIZ, elle entraîna l'asiatique en direction de l'escalier qui descendait au sous-sol. Une fois en bas, Tam s'adressa au gardien de la porte.

-C'est bon, on l'embarque cette fois.

Après une légère hésitation -mais c'était quoi leur foutu problème à Scranton?- il finit par leur ouvrir la porte. Tam et Dewei s'engouffrèrent dans la pièce sombre (et pleine de terreur) et sans fenêtre pour aller récupérer la prisonnière, toujours dans le coltard. C'est l qu'un cri se fit entendre depuis l'etage, ainsi qu'un remue-ménage digne d'une période de soldes au centre commercial, signe que les agents de Scranton couraient dans tous les sens.

-Mais qu'est-ce qui se passe encore ?!
"-Ne bougez pas, on gère !"
lança le gardien de porte avant de se précipiter dans l'escalier.

Tam saisit une épaule de la gamine avant de regarder Dewei.

-T'as repéré une autre issue quelque part?

Parce que clairement, s'ils étaient repérés par d'éventuels demi-dieux venus en mission sauvetage, ça allait tourner au carnage. Et l'agent Lond ne voulait plus avoir leur sang sur les mains, pas après qu'Haytham lui ait enfin ouvert les yeux. La main droite soutenant la prisonnière d'un côté, elle sortit son 9mm de sa main libre, au cas où, et histoire de ne pas attirer les soupçons de son partenaire. Elle souleva Fanny en synchronisation avec son partenaire. Au-dessus d'eux, ça continuait à bourriner sévère, des coups de feu commencèrent à se faire entendre.

-Ok, là c'est vraiment le bordel... faut qu'on bouge.

Elle lança un dernière regard à Dewei avant de franchir avec lui et la demi-déesse le seuil de la porte. Elle regarda de l'autre côté du petit couloir.

-Et si on prend par là, tu crois qu'il peut y avoir une issue? Genre une fenêtre ou une porte de derrière? Putain on aurait du demander un plan de la maison!




Spoiler:
 

_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 868
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Jeu 28 Avr - 9:59

Le membre 'Tamara Lond' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PETIT SCARABÉE.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Voyage d'une mission à une autre
messages : 373
parmi nous depuis le : 30/12/2015

PETIT SCARABÉE.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Jeu 28 Avr - 10:59

22 avril 2016 -C’était au tour de sa collègue de subir les foudres de monsieur protocole. La réplique ne tarda pas. Dewei songea distraitement qu’il aurait dû faire des paris sur la réaction de l’agent Lond, mais, pour çà, il aurait fallu que son interlocuteur soit d’humeur joueuse. L’Asiatique était certain que prendre des paris était aussi contraire au règlement de ce coin paumé. Son sourire au coin demeura alors que Tamara se saisit du stylo. Tandis qu’il demandait si tout s’était bien passé en bas, elle lui rendu son coup-de-poing américain. Dewei examina l’objet et y vit du sang mal essuyé. Il ne put réprimer un sourire satisfait devant ce constat avant de ranger l’objet dans sa poche.

« Dommage. Un cadavre, c’est plus facile à transporter. » Commenta-t-il. Cependant, il pouvait comprendre qu’on puisse y aller trop fort avec une de ces saletés de demi-dieux. Avec la résistance de ces vermines, mieux valait y aller trop fort que trop peu. C’est certainement pour cela qu’en sept mois, les agents locaux n’avaient rien tiré de la prisonnière. Ou alors c’était à cause de leur précieuse procédure d’escargot. Il fallait remplir combien de formulaires pour donner un coup-de-poing dans ce patelin ? Bref, heureusement, ils laisseront bientôt tout cela derrière eux.

Tel un bon petit soldat (ou une personne pressée d’en finir, au choix), Dewei le leva au signe de tête de sa collègue. Pas besoin de rajouter quoi que se soit, Tamara avait très bien résumé la situation. Y rajouter une remarque sarcastique serait jeter de l’huile sur le feu dans des rapports entre service déjà tendu et l’agent de terrain ne voulait pas qu’un membre du GIZ (comme les avait baptisés l’agent Lond) sorte une clause de son chapeau retardant encore leur départ. En même temps, leur supérieur avait eu l’idée saugrenue de coller deux asociaux dans une mission demandant de la diplomatie !

Après avoir réajusté sa veste, il suivit l’agent Lond vers le sous-sol où les attendait la prisonnière. Le gardien de la porte hésita, mais fini par ouvrir. Avant qu’il ne puisse faire un commentaire sur l’état de la prisonnière un bruit à l’étage attira son attention.

« Génial, je commençais à m’ennuyer. »
Commenta Dewei tandis que le gardien assurait qu’il gérait la situation. En disant cela, l’Asiatique sortait son arme de son holster. Il fit un pas pour rejoindre l’étage, mais Tamara attira son attention vers la prisonnière. Ah oui, c’est vrai, la mission. L’agent était visiblement déçu de ne pas rejoindre la ‘fête’ à l’étage, cependant, il se saisit de l’autre bras de la gamine sans rechigner.

L’ancien flic se colla au rythme de sa partenaire pour soutenir l’augure des Romains tout en gardant son arme dans une main libre.

« Ok, on bouge. » Obtempéra-t-il après une dernière hésitation lorsque des coups de feu retentirent.

Si les demi-dieux s’étaient lancés à l’attaque, ils n’avaient pas encore atteint cette partie du bâtiment. Pour l’instant. Dewei ne doutait pas que la donne allait vite changer. Il n’y avait pas de temps à perdre et Tamara devait en être venue à la même conclusion puisqu’elle spécula sur une issue. L’Asiatique était frustré de devoir penser à la fuite plutôt qu’à la bataille et cela se voyait, pourtant, il choisit de donner priorité à la mission.
« La fenêtre où ces idiots m’ont demandé de fumer, elle ne donne pas sur la façade du bâtiment. Si on arrive à l’atteindre… » Expliqua-t-il rapidement avec un mouvement de menton en direction d’un couloir. A mi-chemin, il dut s'arrêter, vu les bruits, il serait dangereux de monter à l'étage. Dewei jura en chinois. "Par là." en indiquant la direction opposé au brouhaha. Le couloir qu'ils empruntèrent était vide, les renforts devaient sans doute être fort occupés à assurer la défense de l’entrée. Leur chance de trouver une issue semblait mince. Il fallait croire que la chance était avec eux car, au bout du couloir, ils virent une fenêtre surélevée. « Je passe d’abord, tu me passes le ‘colis’ et ensuite, je t'aide à monter. » Dit-il en se délestant la partie de sa charge.

_________________
They think I'm crazy but they don't know the feeling Save me if I become my demons


Spoiler:
 


Dernière édition par Dewei Law le Jeu 28 Avr - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ GREC.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : colonie des sangs-mêlés
messages : 530
parmi nous depuis le : 08/04/2016

SANG-MÊLÉ GREC.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Jeu 28 Avr - 11:14

22 avril 2016 ; Une vague de soulagement la submergea. TJ avait accepté sans sourciller le plan que proposait Lyllian-Aaron, non qu’ils eurent le choix mais le fils de Vénus pouvait parfois se montrer imprévisible, même aux yeux de Lily-Rose qui pourtant le connaissait par coeur. Le voir d’une humeur plus coopérative lui fit reprendre espoir. Elle n’y connaissait pas grand chose en tradition romaine mais elle était prête à parier sans trop courir le risque de perdre que l’atmosphère étouffante qui régnait dans leur groupe imposé n’était pas de bon augure pour la mission qui restait à accomplir. Elle lança un dernier regard en arrière vers le reste de leur équipe qui disparaissait derrière un buisson. Elle pria silencieusement pour qu’ils restèrent en alerte, au cas où les choses ne se dérouleraient pas comme prévu et qu’un peu de renfort ne fût nécessaire. L’indifférence du trentenaire face aux dommages collatéraux n’était pas pour la rassurer, surtout lorsqu’elle faisait partie de la première ligne de tir. Elle tenta de chasser ce personnage étrange de ses pensées et se rassura comme elle put : Jules et Logan ne devaient pas les perdre des yeux et échafauder un plan de secours (du moins s’ils parvenaient à communiquer sans en venir aux poings).

Ils avaient à peine esquissé quelques pas que son compagnon prit la parole. Elle dut se retenir de crier son soulagement et se mordit presque la langue dans la précipitation. Enfin quelqu’un partageait son point de vue à l’égard de l’aîné. Elle s’était sentie particulièrement démunie face au fils de Mars et ses propos acerbes. Son frère cadet semblait ravi de rencontrer de la famille (elle ne pouvait l’en blâmer mais elle craignait que son jugement n’en fût obstrué) et Logan qui semblait vraisemblablement le connaître s’était contenté d’un sourire malicieux et de lui ébouriffer les cheveux pour toute réponse à sa question silencieuse. Non seulement chaque contact physique qu’elle entretenait avec lui entraînait en elle un sentiment particulier qu’elle ne voulait pas nommer, mais en plus elle en était sortie plus frustrée que jamais. Elle voulait en apprendre plus sur le vétéran mais tout s’était enchaîné trop vite. Au moins, pour l’instant, elle avait un ami à ses côtés. « - Il peut toujours se brosser, si on la croise je compte bien la neutraliser et tenter de lui soutirer des informations. » Elle n’avait pas la moindre idée de comment elle pourrait mettre ses propos en application, armée d’un simple poignard et d’un pouvoir de télépathie qui refusait de se soumettre à son contrôle, mais elle ne flancherait pas. Il y avait définitivement anguille sous roche à propos d’Haytham et elle ne pourrait se détendre que lorsqu’elle aurait la preuve que ses intentions ne sont pas nuisibles à leur cause. « - S’il lui a révélé quelque chose je doute qu’il l’ait fait innocemment. Il l’a appelée agent souviens-toi. Je déteste être pessimiste mais… la prudence s’impose. » Elle espérait de tout coeur faire fausse route à propos d’Haytham. La possibilité qu’il ne fût qu’un enfant de la guerre arrogant comme les autres continuait d’exister. Mais elle préférait être prête à tout et faire part de ses doutes à TJ, son seul allié.

Elle abandonne son air grave et sérieux lorsqu’ils gravirent les quelques marches du porche et arrivèrent devant la porte. Le fait qu’ils n’avaient pas pris la peine d’accorder leurs violons sur l’histoire qu’ils allaient raconter la frappa et elle commença à paniquer. Un homme entrouvrit la porte, cherchant visiblement à dissimuler ce qu’il se passait à l’intérieur de la maison. Elle parvint à distinguer quelques autres silhouettes qui lui indiquèrent qu’elle avait sans doute vu juste. Le portier n’était aucune des deux personnes qu’ils avaient vues arriver. Plutôt jeune, il ne paraissait pas excessivement menaçant mais Lily-Rose n’était pas assez stupide pour ignorer qu’il ne s’agissait que d’une façade. Un ou plusieurs gros bras devaient se trouver à proximité, prêts à intervenir si besoin. Elle écouta TJ déballer son histoire de murette emboutie espérant que tout se passât sans embûche. En l’entendant demander à l’homme de le suivre elle se préparait déjà à faire demi-tour en affichant une mine contrite mais la réplique de l’inconnu la fit tressaillir. Il avait résisté au pouvoir de TJ. Eh merde. La situation se dégradait de seconde en seconde. Non seulement ils avaient énervé le portier mais en plus celui-ci laissa apparaître un deuxième homme dans l’entrebâillement, armé cette fois. Eh merde, merde, merde.

À défaut de plan de secours, elle s’apprêtait à jouer le tout pour le tout, cherchant à créer une illusion de la Brume pour illustrer les propos de TJ lorsqu’une main vint s’appuyer sur son épaule, la faisant tressaillir. Une sensation aussi familière que désagréable prit possession d’elle. Ses nerfs étaient sur le point de lâcher, ce n’était vraiment pas le moment. Elle envoya un juron à sa divine mère avant de plonger dans la conscience d’Haytham. Elle ne voulait pas de ce lien, tentait de focaliser ses efforts pour le briser, mais comme à son habitude son pouvoir restait imperméable à tout contrôle. Les souvenirs d’Haytham défilaient dans sa tête : Tamara, ses efforts pour la convaincre que les demi-dieux n’étaient pas un danger pour elle… Elle allait presque s’excuser auprès du fils de Mars de s’être montrée défiante et méprisante à son égard (d’autant plus qu’il s’était précipité au secours des deux jeunes en une fraction de seconde) lorsqu’elle l’aperçut… Azazel. La violence de la révélation rompit le contact, pile à l’instant où elle aurait aimé creuser plus loin. Enfant elle n’avait jamais eu de famille et ne fut que trop heureuse de découvrir son frère à la colonie. Ils avaient partagé une relation particulière, trouvant l’un dans l’autre une personne avec laquelle ils pouvaient pleinement être eux-mêmes. Sa mort l’avait dévastée, mais on lui avait dit qu’il ne s’agissait que d’un vulgaire accident de bus (plutôt ironique, pour un demi-dieu). Comment Haytham pouvait-il être relié à tout cela ? « - Qu’est-ce que t’as fait à Azazel ? » Elle leva vers lui un regard anéanti, remarquant à peine la scène qui s’étalait autour d’elle. Il avait sorti une épée et transpercé le mortel armé. La Brume était inutile à présent, elle ne parviendrait jamais à faire avaler le moindre mensonge au portier (pas avec la mare de sang qui s’écoulait sur le sol, tâchant le paillasson d’une maison qui finalement n’abritait pas la famille parfaite dont elle avait rêvé toute son enfance). Cela n’avait plus d’importance de toute manière, Logan et Lyllian-Aaron avaient accouru en renforts et s’étaient occupés de lui. Elle ne releva pas non plus les paroles de son meilleur ami, elle fut un instant vexée qu’il ne gardât un tel secret sans lui en parler mais revint vite à Haytham. « - Bordel qu’est-ce que t’as fait à mon frère ? Je l’ai vu quand tu m’as touchée. » Elle était complètement déboussolée, au bord des larmes.

Le tapage qu’ils avaient causé dans l’entrée n’allait cependant pas tarder à alerter les autres occupants de la maison, il fallait qu’elle se ressaisisse. Elle n’allait pas lâcher Haytham sans des explications, (qui avaient plutôt intérêt à être convaincantes) mais encore fallait-il qu’elle restât suffisamment longtemps en vie pour les entendre. Inutile de penser à faire demi-tour, s’ils sortaient maintenant, ils ne parviendraient plus à entrer et c’en était fini de Fanny ou de June. Le temps leur était plus que jamais compté. Elle sortit son poignard de l’étui qui pendait à sa ceinture et s’apprêtait à pénétrer dans la maison lorsque certaines informations parvinrent enfin à son cerveau. Elle avait vu les renforts d’un regard absent, ne percevant qu’à moitié leur présence, mais ils étaient bel et bien là. « - J’apprécie que vous soyez venus nous sauver, mais c’est peut-être le moment de se séparer non ? » Son cerveau carburait à toute allure. Réfléchir à une stratégie l’empêchait de s’effondrer en pensant à Azazel. « - Pour la discrétion c’est manqué et je suis prête à parier qu’il n’existe pas que cette porte pour sortir d’ici. Il doit bien y avoir un garage, une porte arrière, bref quelque chose, et ce serait de très mauvais goût que notre prisonnière nous file sous les doigts. » Elle rageait à l’idée d’échouer si près du but, si la prisonnière quittait la maison il serait trop tard. « - On manque de temps, il faut prendre une décision. Maintenant. » Elle passa en revue ses camarades un à un. Le choc émotionnel qu’elle venait de vivre par télépathie l’avait trop remuée pour prendre elle-même la directive et elle avait peur de faire une bêtise en obstruant son jugement. Il n’y avait toujours aucun signe de cette femme que TJ avait vue rentrer dans la maison, celle-là même qu’elle venait de voir dans les souvenirs de Haytham. Quelque chose de louche se tramait et il était hors de question de la laisser s’échapper, pas avant qu’elle n’eût la possibilité de tirer cette affaire au clair. Elle allait se battre, pour June, pour Fanny. Pour Azazel.



Hors RP:
 

_________________

be a freak like me too

now here i go again I see a crystal vision, i keep my visions to myself. it's only me who wants to wrap around your dreams. have you any dreams you'd like to sell? dreams of loneliness acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IULIUS DIVINUS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter.
messages : 317
parmi nous depuis le : 06/03/2016

IULIUS DIVINUS

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Jeu 28 Avr - 20:58

22 avril 2016
Tirer à la courte paille. L'idée était... complètement naze. Heureusement pour lui Lily-Rose le devança et se lança dans une raisonnement un peu plus juste. Elle ferait donc équipe avec son meilleur ami et quant à lui il serait avec... Logan. Bon, tout n'était pas rose mais au moins il savait se battre (et bien) doc c'était toujours un bon point pour lui. Il aurait juste à se retenir de ne pas lui taper sur la tronche pendant quelques heures. Oui, il pouvait le faire. Il acquiesça et regarda TJ et la fille d'Hécate prendre les devants. Cela ne lui plaisait pas, mais elle avait l'air de... d'être confiante en elle. Jules resta donc en place aux côtés de Logan, l’estomac tout de même un peu noué. Il espérait que tout se déroulerait correctement, que le pouvoir de TJ ferait son effet habituel. En temps normal il donnait d'ailleurs un résultat très drôle pour les gens qui n'était pas sous le charme de son ami. Pour l'avoir été plusieurs fois (par accident évidement, il en était persuadé) il savait très bien que de suivre TJ sans le vouloir pendant des heures n'était pas très agréable.

Quelques minutes s'écoulèrent pendant lesquels le fils de Mars sentait que les choses ne se déroulaient pas exactement comme prévu. Il jeta un regard interrogateur à son coéquipier, se demandant s'il fallait intervenir maintenant ou non. Mais son demi-frère fut plus rapide et s’élança à la rencontre de l'homme, prêtant main forte aux deux demi-dieux. Mais tout comme Logan il le suivit en ronchonnant. Hors de question de rester à l'écart, si les choses tournaient encore plus mal, il voulait être de la partie. Et là dessus, il ne fut pas déçu du voyage, oh non. En un rien de temps Haytham avait enfoncé son épée dans le pauvre type (enfin pauvre type, tout était relatif), Lily-Rose s'était déjà emballé à propos d'un certains Azazel (elle semblait en vouloir à Haytham, mais pourquoi ? Ces deux-là avaient-ils donc une connaissance commune ? Visiblement un frère de la jeune femme), Logan avait fait un de ses tours étrange que seul un fils d'Acheloos pouvait faire.

Bien joué, murmura t-il à voix basse.

Lily-Rose accélérait la cadence, elle avait raison, plus une minute à perdre, s'il n'était pas encore grillé, ils ne sauraient l'être sans plus tarder.

J'passe par derrière, TJ, avec moi !

Ce n'était pas vraiment un ordre, son meilleur ami le savait bien malgré le ton employé. C'était juste habituel chez lui de parler comme ça. Il fit signe à Logan de le suivre aussi s'il le désirait. Quant à Lily-Rose, il hésitait à lui faire signe aussi, elle avait l'air éprouvé, mais en même temps l'idée de la laisser avec un homme que visiblement elle n'appréciait guère... Tant pis. Elle était maîtresse de ses décisions, non ? Sans plus attendre il dégaina son glaive (tant qu'à faire, ils étaient cramés de toute façon) et contourna le bâtiment en courant. La porte s'ouvrit alors brusquement laissant apparaître quatre agents. Deux hommes, deux femmes, mais très honnêtement aux yeux de Jules c'était la même chose. Tous des tueurs.


dés: oui, de l'autre côté de la porte des agents attendaient, armés jusqu'aux dents. non, pour le moment c'est désert, mais ils entendent déjà des voix approcher. le temps donc de rentrer et de se planquer.

ma couleur; #009966

_________________
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l’avoir. Nous sommes des monstres magnifiques.
& découvre jules.



Dernière édition par Jules E. Sand le Jeu 28 Avr - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - INSCRIPTIONS.
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Terrasse du Yacht - Golf du Mexique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: le reste des états-unis.-