Partagez | .
 

 ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 868
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Dim 1 Mai - 9:02

Le membre 'Lyllian-Aaron McLochlainn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Intrigue 01.' :


--------------------------------

#2 'Dé général.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
à rǝvǝrs.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com/t1456-tj-prends-un-sac-et-on-y-v
localisation : Camp Jupiter.
messages : 250
parmi nous depuis le : 07/03/2016

à rǝvǝrs.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Dim 1 Mai - 21:45

TJ et Jules interceptent-ils Tamara et Dewei ?
Oui ou non.


22 Avril 2016 - Grillés. Ils étaient totalement grillés, et accessoirement complètement foutus. TJ ne pouvait pas s'empêcher de loucher sur le flingue que tenait le type derrière la porte. Celui qui leur avait ouvert n'avait l'air de rien (le portier ?). Cette bizarre idée faillit lui arracher un rire nerveux dans cette situation tendue) mais celui armé… Le fils de Vénus l'imaginait sans mal leur coller une balle entre les deux yeux sans sourciller. L'histoire conne de TJ et Lily-Rose serait sans doute longtemps chantée : il était une fois un groupe de courageux demi-dieux qui se lancèrent à l'assaut d'une maison pour libérer une fille. Hélas, au contraire du prince charmant dans les récits classiques, ils ne firent lamentablement rétamés après que TJ, l'enfant de la déesse de l'amour… se soit chié son approche. Dommage, fin de l'histoire, le rideau tomba. Cependant, l'histoire n'en était apparemment pas encore à son épilogue puisqu'Haytham apparut brusquement à leurs côté, tenta de rattraper le coup, se loupa aussi, et planta une épée dans le cœur du type. Le gars se contorsionna bizarrement sur la lame, son sang giclant par à coups. TJ ne put s'empêcher de détourner le regard, le cœur battant. Il supportait très bien la vue du sang, il n'y avait pas le moindre problème avec ça, mais il sentait bien qu'il allait falloir se défendre à un moment ou à un autre. Techniquement, il était même armé puisqu'il avait dû apporter au moins un glaive pour cette mission. Bon au fond, ça ne lui paraissait pas être une si mauvaise idée à présent qu'il revoyait clairement les ennemis. Ensuite… Ce fut un peu la panique. Lyllian-Aaron arriva le premier, suivi de près par Logan. Une courte lutte, le second mortel finit par s'effondrer, inconscient. « Ouh là je ne sais pas ce que tu lui as fait Logan mais c'est efficace. » Clair que toucher quelqu'un et le faire plonger dans l'inconscience, c'était un sacré atout. TJ jeta un coup d’œil en biais au fils de l'eau, assez perplexe sur son compte. Lily-Rose de l'autre côté… pétait un câble sur un truc incompréhensible. « Lily… C'est pas le moment... » C'était toujours le bon moment pour la vengeance, TJ le savait parfaitement et d'ailleurs, la demi-déesse prendrait sans doute mal de telles paroles venant de lui. Pourtant il restait persuadé qu'elle aurait tout le temps de démolir la face de l'autre quand ils seraient en sécurité et non pas à l'entrée d'un repaire de mortels meurtriers et dangereux.

TJ se lança sur les talons de Jules sans hésitation. Eux deux face au danger ce n'était pas une nouveauté. S'ils avaient été en froid ces dernières semaines, le feu de l'action gommait tout cela pour ne plus laisser apparaître que leur complicité d'antan. Le fils de Mars dégaina son glaive, TJ l'imita avec un temps de retard. L'arme pesait dans ses mains, le rendait gauche. Il avait su s'en servir du temps de l'entraînement de Lupa mais son truc à lui, ce n'était pas ça. Pas les armes, et pas la violence. Il avait su s'en servir de celle-là aussi avant, il avait préféré oublier. Enfin il faisait tout comme, présentant une facette clichée des enfants de Vénus pour avoir la paix et ne plus perdre les pédales. Mais là, il semblait mal avenu de continuer à jouer cette fausse comédie. Il était un bon acteur TJ, si bien qu'il avait fini par s'en convaincre lui-même. Bref, il se trouvait sur une pente bien glissante et dangereuse.

Contourner la maison, se montrer prudent, entrer doucement… TJ se répétait en boucle quelques conseils dans son esprit, en priant pour qu'ils ne rencontrent personne. Cette pensée lui semblait bien idéaliste quand il pensait que deux personnes étaient venues ouvrir. Et ils n'avaient toujours pas revu les deux personnes qui étaient arrivées en voiture donc en dehors des deux types KO de l'entrée, il restait au minimum deux adversaires dans cette maison familiale. Sans doute d'autre, car TJ ne se faisait pas trop d'illusions sur leur chance du  jour (proche de zéro). Et puis soudain TJ les aperçut, en train de s'extraire d'un sous-sol par l'une de ces petites fenêtres qui donnaient au ras du sol. « Jules, ils sont là ! » Un élan nouveau le prit, avec un fouet d'adrénaline. Seul le mec – un asiatique – et une fille (Fanny!) étaient dehors. Pas de traces de celle qu'Haytham souhaitait protéger. « Bande de salauds ! » Une montée soudaine de rage avait flambé en TJ qui s'élança dans l'herbe du jardin. Il percuta violemment le Chinois, les envoyant tous deux rouler sur le sol humide. Jules ne serait pas loin derrière, TJ le savait, et en attendant il avait toujours ses points et ses pouvoirs pour se défendre. « ILS SONT LÀ ! SORTEZ DE LA BARRAQUE, ILS SONT LÀ ! Y EN A UNE DANS LA CAVE ! » Déjà, TJ se relevait pour faire face à l'asiatique.

_________________
gossip girl
Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur.

Hey les gars, c'est TJ please. ♥


Dernière édition par Tully « TJ » Johansen le Dim 1 Mai - 21:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 868
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Dim 1 Mai - 21:45

Le membre 'Tully « TJ » Johansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PETIT SCARABÉE.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Voyage d'une mission à une autre
messages : 373
parmi nous depuis le : 30/12/2015

PETIT SCARABÉE.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Lun 2 Mai - 6:22

22 avril 2016 - L'impatience de Dewei était manifeste. Il savait leur position précaire tant que sa partenaire ne l'avait pas rejoint. L'Asiatique avait assuré au mieux sa prise pour arriver à hisser Tamara mais ne s'était certainement pas attendu à ce qui allait suivre. Il entendit quelqu'un crier. Automatique, l'agent se tourna en provenance du bruit en exécutant un geste en direction de l'arme qu'il avait rangé dans son holster. L'attaque fut trop rapide pour qu'il l'en sorte complètement à temps. En un instant, il fut percuté par son adversaire. Le souffle coupé par le choc, Dewei se retrouvait allonger sur le sol humide du jardin avant de comprendre ce qui se passait. Il grimaça, mais chercha aussitôt à se relever. Alors qu'il s'appuyait sur son bras droit pour se redresser, son regard se posa sur son arme qui avait également été projetée durant sa rencontre 'percutante' avec le demi-dieu. Deux options se retrouvaient face à lui : combattre à la loyal ou non. Mais, honnêtement, ce choix ne s'imposa même pas à son esprit. À un contre un, peut-être, mais ici l'Asiatique savait que le temps jouait contre lui. Le demi-dieu n'était certainement pas venu seul.

Le temps où il se saisit de son arme sembla se dérouler au ralenti avant de rattraper brusquement son retard au moment d'appuyer sur la détente. Dewei n'avait même pas pris la peine de se relever ni de calmer son souffle pour assurer son tir, ni même de viser en fait. C'était un tir purement instinctif, fait dans la précipitation la plus totale et s'appuyant uniquement sur son expérience et son instinct. Chaque seconde pouvait jouer en sa défaveur dans un tel combat. Pendant un horrible instant, il crut que sa position précaire allait le faire manquer sa cible. Heureusement, il n'en fut rien. L'une des balles fabriquées par le Département spécialement pour ce genre de rencontre avec les rejetons divins et autres vermines mythologiques traversa l'épaule droite de sa cible.

Dewei eut un sourire mauvais avant de profiter de ce répit pour se relever. Pas le temps pour savourer cette petite victoire ni de narguer son ennemi qui s'imaginait peut-être que la lutte pour récupérer l'otage se jouerait aux poings. Justement, en parlant d'otage... Un rapide coup d'œil l'informa qu'il s'était trop éloigné d'elle pour s'en servir de bouclier ou d'otage. La mettre en joue à cette distance suffira-t-il ? L'Asiatique décida de ne pas prendre le risque, ou du moins, attendre que le demi-dieu ne soit plus son seul adversaire pour tenter ce coup de poker. L'agent de terrain s'était levé et tenait à présent fermement son arme à deux mains, visant le fils de Vénus, paré à tirer au moindre geste hostile. Sa position laissait clairement supposé qu'il se tenait prêt à courir en direction de Fanny.

"On a de la compagnie ici !" Dit-il d'une voix forte à l'attention de sa collègue rester à l'intérieur, sans quitter le demi-dieu des yeux.

Merde, il foutait quoi ces incapables de locaux ? Étaient-ils tous hors-jeu ou bien, comme il l'avait redouté le groupe de sauvetage s'était séparer ? Combien allait-il en voir débarquer ? En tout cas, lui qui regrettait d'avoir manqué l'action pour fuir était à présent servi !


Spoiler:
 

_________________
They think I'm crazy but they don't know the feeling Save me if I become my demons


Spoiler:
 


Dernière édition par Dewei Law le Lun 2 Mai - 6:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 868
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Lun 2 Mai - 6:22

Le membre 'Dewei Law' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Intrigue 01.' :


--------------------------------

#2 'Dé général.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IULIUS DIVINUS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter.
messages : 317
parmi nous depuis le : 06/03/2016

IULIUS DIVINUS

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Lun 2 Mai - 20:07

22 avril 2016
Bon. TJ avait repéré les bonnes cibles mais le soucis était ceux qui venait de débouler. Ils étaient donc six au total. Du coin de l’œil il vit TJ foncer sur un asiatique, quand à lui, il referma précipitamment la porte qui ouvrait sur les quatre agents. Il avait trouvé leur cible prioritaire visiblement. Au moins, ils n'avaient pas perdu de temps avant de se pointer. Des bruits de balles fusèrent et la transpercent. Oui, évidement, leur fermer la porte au nez n'allait pas les empêcher de tirer et encore moins de passer. Il se jeta au sol, esquivant les balles. Super peau, activé, il n'avait plus qu'à prier très fort. Son glaive toujours dans la main, il couru vers son ami qui s'était déjà mis dans une situation inconfortable. Derrière lui les quatre autres agents venaient de faire irruption.

ON A BESOIN D'AIDE LES GARS !

Bon sang, leur cible était là, pas ailleurs ! Que faisaient-ils tous ? Bon sang il en avait marre de tomber sur des types comme ça, avec des armes qui pouvaient les atteindre et les blesser. Sa quête en Californie lui avait appris une chose, ils étaient très loin d'ignorer leur faiblesse, ils savaient où viser et ils était terriblement bien entraînés. Pan. L'homme avait eu le fils de Venus. Il avait tiré sur TJ. Son sang ne fit qu'un tour. S'il y avait bien une chose qu'il n'admettait pas, et qu'il n'admettrait jamais, c'était qu'on touche à un seul de ses cheveux. C'était comme ça. Depuis qu'ils s'étaient rencontrés il s'était juré de... le protéger en quelque sorte ?

TJ !

Il hésita deux secondes. Venir auprès de son ami ou casser la gueule à l'autre d'abord ? Le choix fut vite fait du côté du fils de Mars. Son arme à la main il se jeta sur l'agent qui venait de blesser son ami. Il l'esquiva, mais de peu, son glaive le toucha mais sans le blesser gravement pour autant. Il avait sous estimé son adversaire. Il se releva, et pointa de nouveau l'arme vers l'agent et lui hurla dessus.

Où sont-elles ?

Il se doutait bien qu'il n'allait pas lui répondre mais cela avait été plus fort que lui. Il avait envie de revenir près de TJ, de le secourir mais tourner le dos à un type comme lui serait presque suicidaire. Il savait que son arme pouvait l'avoir. Ils en avaient eut beaucoup avant lui. Peut-être faisait-il partit des gens qui avait envahis le Camp Jupiter en février dernier. Peut-être avait-il tué bon nombre de ses camarades de cohorte ? Il entendait d'autres bruits venant de l'entrepôt. Les autres n'allaient pas tarder à arriver, et avec eux, sans doute les deux ou une des demoiselles qu'ils étaient venus chercher. Il espérait qu'Haytham vienne les sortir de là. Mais s'il avait bien suivis l'affaire il en connaissait. Il allait peut-être tous les trahir ? Dans ce cas il espérait pouvoir compter sur Logan. Il était peut-être con à la colonie, mais restait un fidèle allié.



dés: oui, il arrive à blesser Dewei avec son glaive non, c'est loupé, l'agent esquive de peu. (si oui, dé entre 1 et 3 = Dewei touché à la jambe, entre 4 et 6 au bras et si non, deuxième lancé annulé)

ma couleur; #009966

_________________
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l’avoir. Nous sommes des monstres magnifiques.
& découvre jules.



Dernière édition par Jules E. Sand le Lun 2 Mai - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 868
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Lun 2 Mai - 20:07

Le membre 'Jules E. Sand' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Intrigue 01.' :


--------------------------------

#2 'Dé général.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 978
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Lun 2 Mai - 21:05

22 avril 2016.

Le combat venait de s'engager, un combat inévitable, et ce, malgré la bonne volonté de Haytham, qui avant d'arriver sur place, voulait éviter les effusions de sang. Mais le pouvait-il à présent ? Pouvait-il encore revêtir la cape de la "pacification" fasse à une horde d'humains bien décidés à en découdre ? Tant d'efforts mis à mal en l'espace d'une seconde ! Presque quatre-vingts jours sans alcool, sans café, sans combat, sans violence, tout ça pour retomber aussitôt dans les vieux travers. Car oui, en enfonçant son épée dans la poitrine de cet homme, en voyant le sang jaillir tel un gésaire l'Irlandais se vit habité par une sensation d'euphorie semblable à celle éprouvée lorsqu'il était sur un ring. Oui, c'était difficile à avouer, mais il aimait tout ce sang, toute cette violence, en digne fils de Mars, il savourait ce spectacle avec ferveur et semblait même en redemandait, ne se souciant pas sur l'instant de réduire à néant tous ses efforts. La balle qui venait de traverser le flanc gauche de l'Irlandais, sonna le glas des belles résolutions "haythamiennes" qui se retrouvait à présent en position de faiblesse malgré tout. Mais en digne héritier de Mars, il n'était pas prêt à rendre aussi facilement les armes. Malgré la blessure, il conservait de sa superbe et se battait avec vaillance, mais n'étant pas au mieux de ses capacités, il mettait plus de temps à prendre l'ascendant sur les deux agents qui l'encerclaient tels deux hyènes à l'afflux d'une proie blessée.


"-On va te fumer sale monstre !" lança avec véhémence, l'un des deux salauds. Piqué dans son orgueil de "mâle alpha", il n'en fallut pas plus au demi-dieu pour monopoliser ses dernières forces. Ainsi, il para le coup du premier agent, tandis que l'autre lui subtilisait l'épée, l'un des seuls présents de Mars pour son fils. L'ouïe en alerte de Cassidy, mit en exergue le danger à venir "-Touche pas à mon épée, trou du cul ! " Avant que la lame ne s'abatte sur lui, Hay d'une main, la bloqua. L'homme surprit ne vit pas la tête du fils de Mars rentrée dans la sienne. L'autre n'eut d'ailleurs pas le temps d'attaquer "courageusement" le dos de son adversaire. En effet, ce dernier se décala au dernier moment, déséquilibrant l'agent avant de le délester de sa tête faisant ainsi jaillir du sang sur l'impassible visage de Haytham. Il n'attendit pas d'avantage pour enfoncer sa lame dans l'abdomen du second assaillant. Hélas toute bonne chose a une fin et la blessure du sur-homme le rappela instantanément à l'ordre. Ébranlé par la fulgurance de la douleur, il perdit l'équilibre, genoux au sol, sa vision commença à se troubler et son ouïe elle aussi défaillante ne lui permettait d'entendre qu'un sifflement ponctué de quelques sons presque inaudibles. Lyllian s'approcha alors et se mit derrière son compatriote pour lui insuffler quelques mots, justes ce qu'il fallait pour exacerber l'envie de vengeance de son camarade. Une envie devenue pulsion et de surcroît, une pulsion encline à devenir incontrôlable. Les pupilles de Haytham commençaient à se dilater, les veines de ses tempes et de son cou se firent saillantes. La mâchoire crispée, les poings serrés, l'arme était chargée à présent.

La porte s'ouvrit à la volée laissant apparaître les fameux renforts. Une fois encore nos demi-dieux étaient en infériorité numérique. Lyllian toujours aux manettes, ne put toutefois se résoudre à mener son contrôle à terme, car voilà qu'un des agents profita de ce petit moment d’inattention pour coller le canon de son fusil d'assaut dans le dos de son adversaire. Au loin Logan et Lilly-Rose continuaient à se battre malgré tout. Le plus jeune des deux vétérans, tenta de rééquilibrer les forces en subtilisant l'arme des mains de l'assaillant. La balle part, mais ne se résout pas à toucher le demi-dieu protégé par son bouclier, toutefois, il ne peut échapper à l'onde engendrée par l'impact du projectile contre le bouclier. Légèrement désarçonné, Lyllian ne put se résoudre une fois encore à parer la nouvelle attaque de son ennemi qui pointa son arme et tire...Un tir avorté, car l'agent eut à peine le temps de poser un doigt sur la gâchette du fusil, qu'il se retrouva à terre, la nuque brisée. La main vengeresse d'un Marsien venait de frapper. Avide de violence, Hay(Hulk) récupéra son épée, se précipita sur un autre agent et d'un coup net et précis, lui sortit les entrailles de l'abdomen. L'escalade de violence ne faisait que commencer, totalement incontrôlable l'Irlandais s'apprêtait à massacrer toutes les personnes présentes dans cette pièce, demi-dieux y comprit. Par chance, (ou pas) la voix de T.j remonta jusqu'à ses oreilles et le sortit de sa transe vengeresse.

« -DEHORS ! » hurla-t-il à l’encontre des autres. Sans attendre et puisqu'il ne restait à présent que très peu d'agents, le "Marsien" , main sur le flanc gauche, quitta la baraque en passant par-devant. Il se concentra sur les voix des Jules et T.j. La blessure rendait l'effort plus conséquent. Cependant et malgré la situation relativement périlleuse le demi-dieu dégaina son portable « Tam, je suis là… » Il rangea aussitôt son mobile et arriva sur place. « -Je suis là les gamins… » Il ne put se résoudre à terminer sa phrase en découvrant TJ blessé et Jules prêt à attaquer, mais la surprise fut d’autant plus grande en découvrant l’assaillant.« -Occupez-vous de l’augure les gamins ! Je m’occupe de cet agent »












_________________


Have you ever met someone that you would change your entire world for? Someone whose eyes you just knew you were born to gaze into
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ GREC.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : colonie des sangs-mêlés
messages : 530
parmi nous depuis le : 08/04/2016

SANG-MÊLÉ GREC.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Lun 2 Mai - 22:17

22 avril 2016 ; Tout allait beaucoup trop vite. Dépassée, c’était le mot juste à mettre sur ses sentiments. Elle se retint de justesse d’envoyer à la volée un ou deux jurons à sa divine mère histoire de lui faire savoir ce qu’elle pensait de son maudit don de télépathie : le moment était peut-être mal choisi pour la mettre en rogne. Les dieux étaient imprévisibles, de loin pas des modèles de rationalité et à la vue de la situation, elle risquait fort d’avoir besoin d’Hécate dans ses meilleures dispositions. Elle s’efforça de réduire Azazel à une simple présence dans un coin de sa tête, l’oublier suffisamment pour ne pas perdre de vue l’objectif initial mais pas suffisamment pour la priver de l’élan de rage qui animait aussi bien son cerveau que les autres muscles de son corps. Lily-Rose bouillait sur place, rongée par son impuissance face à des agents entraînés armés de pistolets automatiques mais également parce que son monde tombait peu à peu en morceaux. Elle avait (littéralement) frôlé un point crucial à propos de la mort de son frère et ne supporterait pas de mourir bêtement dans cette maison avant d’avoir mis la main sur la vérité. « - C’est grâce à Az que j’ai découvert ce que ça fait d’appartenir à une famille. » Elle s’était retournée vers Haytham après avoir déblatéré ses réflexions quant à une très probable autre issue de la maison. Jules avait emmené TJ avec lui avant de disparaître par la porte. Elle avait lu dans son regard hésitant qu’il n’était pas contre sa présence si elle le désirait, mais elle avait encore à faire ici. « - J’ai aussi vu que tu disais vrai à propos de cette femme… Tamara. Alors je veux bien jouer selon tes règles mais on a intérêt à tous s’en sortir vivants, et ensuite, tu me parleras d’Azazel. » Qui eut cru que la revêche du groupe serait prête à faire des compromis ? Lily-Rose elle-même avait du mal à en croire ses oreilles à mesure que les mots sortaient de sa bouche. Elle émettait certes encore des doutes à l’égard du vétéran, mais pour cette mission au moins elle avait eu la confirmation qu’ils jouaient dans le même camp. Et puis lui aussi avait tout de même admis être d’accord avec elle concernant la nécessité de se séparer, sachant que les voir s’accorder tenait plus ou moins de miracle. Peut-être n’étaient-ils pas condamnés après tout ? Il restait une vague d’espoir dans l’accomplissement de cette quête si même les deux personnes qui étaient parties du mauvais pied étaient prêtes à mettre leurs différents de côté. Du moins c’est ce que la jeune fille de la magie s’efforçait de penser afin de se donner du courage.

Elle prit une profonde inspiration. Lyllian-Aaron, après avoir sacrifié l’une de ses mains dans l’entreprise à en juger par le craquement désagréable qui avait retenti, était parvenu à ouvrir la porte et s’était engouffré dans la maison, Haytham sur les talons. Elle lança un regard à Logan espérant y trouver le soutien nécessaire et pénétra à son tour dans la demeure. La situation se présentait mal. Lyllian-Aaron, quels que fussent ses pouvoirs, éprouvait des difficultés à les faire fonctionner et lui et son aîné se retrouvaient dans une situation critique. Ils se relevèrent cependant, prêts à frapper à nouveau. Jugeant qu’elle ne serait d’aucune utilité dans leur petite équipe, qui, bien qu’elle n’en comprît pas tous les ressors et les articulations, semblait fonctionner. Peut-être que si le cadet n’avait pas été aussi avare de mots concernant ses capacités elle aurait su trouver sa place dans ce combat. Les ennemis ne manquaient cependant pas, et elle prit rapidement d’assaut celui qui n’avait pas déployé d’arme automatique. Elle ignorait s’il était désarmé ou si les événements avaient simplement été trop rapides pour lui, mais le moment n’était pas venu de poser les questions. Malgré neuf années d’entraînement intensif à la colonie, le combat à mains nues ne tournait pas à son avantage. Son adversaire était d’un gabarit beaucoup plus imposant que le sien et lui infligeait des coups douloureux, la forçant parfois à se plier en deux ou à s’arrêter quelques secondes de trop pour reprendre son souffle ou l’équilibre. Heureusement pour elle, elle disposait de plus d’un tour dans son sac. Si sa mère se souciait un minimum d’elle, c’était le moment de ne pas la laisser tomber. Elle se concentra pour manipuler la Brume qui s’enroulait partout autour d’eux mais qu’elle seule pouvait sentir. Grâce à cette alliée, elle pouvait faire apparaître des obstacles imaginaires aux yeux de son ennemi pour le ralentir dans ses mouvements et frapper à son tour. Elle répugnait encore à utiliser son poignard, lorsque le cri de TJ retentit. Sans réfléchir elle dégaina l’arme, frappa l’abdomen, et fit demi-tour en courant sans un regard en arrière pour constater de l’état de sa cible.

Elle était hors de la maison bien avant qu’Haytham ne réagisse. Elle entendit son ordre résonner lorsqu’elle eut TJ et Jules en vue. Ce dernier était accroupi au pied de son meilleur ami qui semblait blessé. Sa rage grandissait à mesure qu’elle constatait des dégâts. Elle ne se posa cependant pas la question du pourquoi bien longtemps. Un agent asiatique armé était à proximité, transportant à ses côtés une jeune fille en piteux état qui devait être l’augure romaine. Il s’agissait de l’homme qu’ils avaient vu arriver, mais la femme n’était pas à ses côtés. Tant mieux dans un sens, au moins aucun d’eux ne risquait de se mettre Haytham à dos pour l’instant dans le cas où, malgré sa bonne volonté, il se trompait et qu’elle ne se montrât agressive. Le vétéran choisit le moment où elle se faisait cette réflexion pour accourir. Il leur ordonna de s’occuper de l’augure pendant qu’il se chargeait de l’asiatique. Il avait cependant oublié un détail : les renforts que Jules avait repérés qui étaient parvenus à défoncer la porte. Elle se précipita auprès des deux Romains. « - TJ, est-ce que t’es en état de bouger ? » La balle semblait n’avoir atteint que son épaule. C’était déjà ça de trop, mais il devrait s’en sortir. « - Je peux rester avec Jules pour tenter de les repousser, mais il faut que quelqu’un s’occupe de Fanny. » Elle ne voulait pas avoir l’air de lui donner des ordres. Cependant elle connaissait son aversion pour les armes et espérait qu’il apprécierait cette porte de sortie. Sans compter que quelqu’un devait vraiment s’occuper de l’augure. Sans attendre sa réaction elle s’adressa à Jules. « - Lyllian et Logan devraient pas tarder à nous prêter main forte, en attendant, t’es prêt ? » Ils n’avaient pas d’autre choix que de l’être, les ennemis arrivaient. Lily-Rose concentra toutes ses forces pour mobiliser la Brume autour d’elle et leur donner un peu d’avance.


lancer de dés
oui lily-rose parvient à contrôler la brume et fait apparaître des obstacles imaginaires pour déstabiliser les assaillants ; non elle est trop éprouvée pour maîtriser son pouvoir, jules et elle doivent se débrouiller en attendant les renforts

_________________

be a freak like me too

now here i go again I see a crystal vision, i keep my visions to myself. it's only me who wants to wrap around your dreams. have you any dreams you'd like to sell? dreams of loneliness acidbrain


Dernière édition par Lily-Rose Liebherz le Mar 3 Mai - 11:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 868
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   Lun 2 Mai - 22:17

Le membre 'Lily-Rose Liebherz' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - INSCRIPTIONS.
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Terrasse du Yacht - Golf du Mexique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: le reste des états-unis.-