Partagez | .
 

 Le guide est un élément essentiel. (marvin&tamara, terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
LITTLE ASSKICKER
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New York
messages : 148
parmi nous depuis le : 22/04/2016

LITTLE ASSKICKER

MessageSujet: Le guide est un élément essentiel. (marvin&tamara, terminé)   Dim 24 Avr - 20:30


Le guide est un élément essentiel.

L
e réveil sonna très tôt ce matin-là pour Maisie. Elle se dépêcha de l’éteindre car elle savait que sa mère était de repos ce jour-là. Elle avait de la chance. Sa mère commençait bien sa semaine. Ce  lundi était très important pour la jeune femme. Elle allait se rendre sur son lieu de travail. Il ne fallait pas qu’elle soit en retard mais il fallait aussi qu’elle soit présentable. Elle se leva et alla se prendre une bonne douche. L’eau chaude la réveilla assez rapidement. Une fois sortie, elle se prépara et alla prendre son petit déjeuné. Elle ne pouvait pas s’empêcher d’être nerveuse. Est-ce que les personnes qu’elle allait rencontrer seraient gentil avec elle ? Est-ce que tout se passerait bien ? Il ne fallait pas qu’elle se pose trop de questions. Ca risquerait de la déconcentrer. Une fois son petit déjeuné terminé, elle mit la table pour sa maman et mit la machine à café en route. Maisie était plutôt jus de fruits et tartines le matin. Elle regarda sa montre. Elle était parfaitement dans les temps. Son sac à main sur l’épaule et son imper dans les bras, elle sortit de chez elle et alla prendre sa voiture.

Son nouveau lieu de travail était tenu secret et ne se trouvait pas loin de chez elle. Ce qui était relativement pratique d’ailleurs. Il était surtout à l’abri des regards. Maisie alla se garer et prit une grande inspiration. Elle sortit de sa voiture et entra dans le buidling. Une secrétaire lui sourit en la voyant arrivé. Maisie s’annonça et lui montra le badge qu’on lui avait donné. Cette dernière demanda à la jeune femme de patienter et passa un coup de file. Tout en attendant, la futur agent de terrain regarda autour d’elle. Il y avait l’air d’avoir pas mal de passages. Elle se perdit dans ses pensées pendant un instant, mais fut rapidement rattrapée par la réalité. La secrétaire lui indiqua l’ascenseur et l’étage où elle devait se rendre. Elle devait demander un certain Marvin Knight. Maisie la remercia de son plus beau sourire, et se dirigea vers l’ascenseur. Elle appuya sur le bouton et les portes s’ouvrirent tout de suite.  Elle entra à l’intérieur et appuya sur le bouton de l’étage où elle devait se rendre. Elle eut l’impression que la montée dura une éternité. Les portes finirent par s’ouvrir et notre petite Maisie constata qu’elle était arrivée à destination. Elle se dirigea vers un autre bureau. C’était drôle, car le rez de chaussée et l’étage où elle se trouvait, ne se ressemblaient vraiment pas du tout.  Elle alla donc parler avec la secrétaire et lui dit qu’elle devait voir un certain Marvin Knight. Tout comme sa collègue, la secrétaire colla le téléphone à son oreille et demanda ensuite à Maisie d’aller s’assoir.

Elle se retourna et vit des canapés. Une fontaine d’eau se trouva également à disposition. Maisie alla donc s’en prendre un et elle alla s’assoir. Des magazines se trouvaient également à dispositions. Mais elle était bien trop nerveuse pour en lire un. Elle ne savait pas trop ce qui l’attendait. Elle sortit son portable de son sac à main et le consulta. Elle avait un sms de sa mère qui lui souhaitait bonne chance pour sa première journée. Ce qui la fit sourire. Elle lui répondit rapidement et mit ensuite son portable en mode avion. Elle ne voulait pas qu’il se mette à sonner. Car en général, ça sonne toujours quand ça ne doit pas et ça peut faire très mauvaise impression. Mais elle aussi, espérait qu’elle passerait une bonne journée. Elle était contente qu’on lui ait proposé ce travail. Elle pourrait enfin avoir une situation financière stable et pouvoir ainsi aider sa mère d’avantage. Oh, elles pourraient peut-être déménager et se prendre quelque chose de plus grand ? Il était important pour Maisie de faire des projets d’avenir. Mais elle fut vite tirée de ses pensées lorsqu’elle vit un homme arriver vers elle.  Elle se leva rapidement et lui sourit.



_________________

It's not easy to be
a slice of quatre-quarts"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1490
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: Le guide est un élément essentiel. (marvin&tamara, terminé)   Mer 27 Avr - 11:13


Le guide est un élément essentiel.

M
arvin venait de vivre ce qu'on appelait communément un ascenseur émotionnel. Son supérieur était venu le trouver en lui disant mot pour mot : j'ai une mission importante à vous confier. Comment devait-il prendre ce genre de chose ? Bien sûr, il s'était emballé. Puis, il avait appris la triste vérité. Sa mission consistait simplement à accueillir une nouvelle recrue. L'informaticien n'avait pu s'empêcher d'éprouver une pointe de déception et un "quoi, c'est tout ?" avait franchi ces lèvres incrédules avant qu'il ne puisse l'en empêcher.

Oui, c'était tout. Tout ce qu'il devait faire était d'attendre le coup de fil de la secrétaire annonçant l'arrivée de la nouvelle recrue et... Voilà. La déception passée, l'informaticien décida de faire de l'excès de zèle et fouiner dans le dossier. Comme cette Maisie Cooper venait de débarquer, le dossier était récent et assez vide pour l'instant. Pas grave, le blondinet se jeta avec curiosité sur la moindre miette d'information. Marvin ne savait pas s'il en avait l'autorisation ou non. Cette limite dans la légalité avait disparu de son esprit dès le moment où il avait commencé à travailler au DLCEM. Tellement d'informations gravitaient par son bureau. De son point de vue, il ne faisait rien de mal. Prendre des renseignements pour mieux accueillir cette Maisie n'était pas un crime. Si ? Après tout, Marvin sera son premier contact avec le Département. Autant bien faire les choses. Ce n'était pas avec une photo et un nom qu'on pouvait préparer le meilleur accueil possible. C'était un peu de la faute de son supérieur, aussi, avare en information au point qu'il était obligé de fouiner dans les dossiers. C'était avec ce genre d'excuse qu'on arrivait à garder une conscience tranquille.

Dans les faits officieux, ce n'était pas uniquement la curiosité ou le désir de bien faire les choses qui le motivaient à lire le dossier de la jeune fille. Voilà seize ans que Marvin travaillait ici, son domaine de prédilection, l'informatique, était un domaine où on pouvait vite se faire déclasser au profit des plus jeunes. En gros, la question qui lui torturait l'esprit est : est-ce qu'elle est venue marcher sur son territoire ? Une question qui se posait à chaque fois qu'un petit nouveau débarquait. Est-ce qu'il allait rencontrer son équivalent de Lex Luther, son Joker, en la personne de cette nouvelle recrue ?

À la fin de sa lecture, il avait retrouvé toute sa bonne humeur. Maisie pouvait voir à travers la Brume, peu de chance qu'elle finisse donc derrière un bureau comme lui. L'informaticien avait sous les yeux le dossier d'une future agent de terrain. Après un coup d'œil à sa montre, il estima avoir encore quelques heures devant lui et se permit un petit codage pour le boulot avant l'arrivée de mademoiselle Cooper. Pianoter frénétiquement l'aidait à court-circuité les tentations d'auto-pression de son cerveau. Histoire d'éviter des questions du genre : est-ce qu'un gringalet comme lui était vraiment le meilleur choix pour représenter le premier visage d'agent qu'elle verrait de la cellule new-yorkaise ? Parce que même s'il n'était pas sur le terrain ou en tant qu'agent double, il était techniquement un agent. Agent de liaison, mais agent quand même. Bien qu'il n'y eût que Tamara Lond pour le nommer Agent Knight. Oups, trop tard, il venait d'y penser.

Malgré ce stress naissant, il était hors de question de se dégonfler. S'il faisait ce genre de chose pour une mission totalement ordinaire, comment pourrait-il continuer qu'on lui laisse sa chance sur le terrain ? Malgré ces derniers déboires avec l'univers mythologique, le blondinet espérait toujours faire ces preuves. Marvin prit une grande inspiration et, après un deuxième rapide coup d'œil à sa montre, commença à établir un plan. L'informaticien se creusa la tête pour essayer de se replonger seize ans en arrière et se souvenir comment s'était passée sa propre visite des lieux. En fait, il avait été tellement émerveillé par tout, ensuite, il avait vu l'état du réseau et s'était mit directement au travail, au point qu'il ne se souvenait plus des paroles de son guide du moment.

Le blondinet s'était de nouveau tourné vers son fidèle clavier pour avoir un plan des locaux et choisir dans quel ordre commencé la visite. C'est là qu'il vit l'horreur : une balise de code non fermée sur les lignes qu'il avait commencé à pianoter un peu plus tôt ! À peine remis de cette erreur de codage, le téléphone du bureau sonna, le faisant sursauter au passage. La nouvelle recrue l'attendait ! Déjà ! "O... Ok, euuuuuh, j'arrive toute suite." Dit-il avant de raccrocher. Mince, il n'avait rien préparé à cause de son codage qui l'avait distrait. Marvin poussa un long soupir pour se calmer. Tant pis, il ira à l'impro. De toute façon, il connaissait le QG par cœur... Plus ou moins.

Passablement confiant, le blondinet sorti de son bureau. Il entrevit rapidement la demoiselle et il lui fit un signe de la main avec son sourire le plus accueillant.

"Hey." Dit-il en s'approchant. Conscient que ce n'était pas la meilleure façon de commencer une conversation avec une nouvelle recrue, il enchaîna : "Bonjour mademoiselle Copper. Je m'appelle Marvin Knight, ravi de faire votre connaissance. Désolé pour l'attente." Il tendit la main pour serrer celle de la demoiselle. "Bienvenue au DLCEM."

Improvisation totale. Tout en réalisant que ce n'était peut-être pas une si bonne idée que cela, le guide improvisé mit les mains dans les poches dans une attitude qu'il espérait décontracter. "Bon, hummm, est-ce qu'on vous a déjà briefer sur le Département ou... ?" Il laissa la fin de la question en suspens en espérant secrètement obtenir une base sur laquelle rebondir pour la suite.



_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LITTLE ASSKICKER
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New York
messages : 148
parmi nous depuis le : 22/04/2016

LITTLE ASSKICKER

MessageSujet: Re: Le guide est un élément essentiel. (marvin&tamara, terminé)   Mer 27 Avr - 15:00


Le guide est un élément essentiel.

L
e temps d’attente pour Maisie dura une éternité avant que quelqu’un ne se décide de venir la voir. C’est souvent comme ça pour les nouvelles personnes. On a toujours tendances à faire exprès de les faire poireauter pour bien leur faire comprendre que l’on est débordé et que sa venue, même si elle était prévue depuis déjà un bon moment, ne tombe jamais quand il le faut. Pour Maisie, il s’agissait de son premier vrai travail. Jusqu’ici, elle n’avait fait que des petits trucs l’été pour se faire de l’argent de poche.

Mais même si jusqu’à présent elle n’avait pas eu de véritables emplois, elle avait toujours été correcte dans ce qu’elle devait faire. Elle prenait son travail bien au sérieux. Elle n’avait jamais été malade, elle n’avait jamais séché un seul jour et le plus important, elle n’avait jamais été en retard. On pouvait dire que oui, elle avait toujours été une employée model. Par conséquent, elle n’avait jamais eu du mal à trouver un emploi. Elle avait terminé ses études mais elle se trouvait dans une période où elle ne savait pas quoi faire de sa vie. Le destin avait décidé de lui donner un coup de pouce et lui avait alors mit un agent du DLCEM sur son chemin. Mais Maisie ne savait pas vraiment ce que l’on attendait d’elle. Elle savait qu’elle avait été remarquée pour ses capacités combatives. Mais c’est tout ce que l’on avait bien voulu lui dire. Après tout, elle était peut-être là pour apprendre ce qu’elle savait à d’autres personnes ? Elle avait toujours voulu enseigner. Sa mère étant enseignante, elle l’avait dans le sang. Elle était certaine que par conséquent, elle se sentirait à l’aise dans ce domaine. Et puis, elle avait un avantage, elle apprenait très rapidement et avec beaucoup de facilité.

Mais elle ignorait que si elle était là, c’était pour une toute autre chose en réalité. Il faut dire qu’elle n’avait jamais entendu parler du DLCEM. Ce qui était normal. C’était quelque chose de secret dont aucun humain ni autre créature ne devait connaître l’existence. Maisie ne savait pas qu’il luttait contre les demi-dieux et les autres créatures. Cette dernière avait la capacité de voir derrière la brume. Ce qui était logique étant donné que son père était un demi-Dieu. Elle ne considérait pas les mythologies comme une mauvaise chose. Même si, comme chez les êtres humains, il n’y a pas que des gentils, ce n’est pas une raison pour vouloir les éradiquer de la surface de la terre. Non seulement cette dernière est assez grande pour tout le monde, mais en plus, ils étaient là bien avant les humains.

Elle ne savait donc pas trop ce qu’on allait lui demander. Bon d’accord, elle avait appris que son père était un demi-Dieu. Au début, elle pensait que sa mère lui avait raconté des histoires. Mais comme elle pouvait voir à travers la brume, c’était logique que son père en soit un finalement. Elle avait quand même la haine quand elle pensait à lui. Il avait couché avec sa mère et n’avait plus jamais donné signe de vie. Cette dernière n’avait donc pas pu lui dire qu’elle était tombée enceinte et elle avait dû se débrouiller pour élever sa fille tout seul. Heureusement, ses parents avaient été présents pour l’aider un peu. Elle était tombée enceinte à dix-sept ans et il fallait qu’elle termine ses études avant toute chose. Après des années de recherche, elle avait réussi à retrouver le père de sa fille, mais pour le moment, elle n’en avait pas encore parlé à Maisie. Elle attendait le bon moment.

La jeune femme était un peu dans le doute. Elle ne savait pas si elle devait détester son père ou non. Car quand on y réfléchissait bien, il n’avait pas été au courant de la grossesse de sa mère. Entre les deux jeunes gens, ça avaient juste été un coup d’un soir. Et comme elle ne l’avait jamais revu, elle n’avait pas pu le prévenir de sa grossesse. Il s’était volatilisé sans laisser d’adresse. Maisie ne savait donc pas trop quoi penser de tout ça. Car vivre sans père n’est pas une chose très facile. Tout le monde a besoin d’une figure paternel. Pourtant, la mère de Maisie avait tout fait pour combler ce manque. Mais même avec la meilleure volonté du monde, elle avait échoué. Maisie avait quand même eut une enfance heureuse.

Bon, même si sa mère avait fait tout ce qu’il fallait pour sa fille, elle avait quand même eu une mauvaise période. Elle parlait mal à sa mère, elle volait de l’argent dans son porte-monnaies, elle lui parlait mal. A tel point que sa mère la mit dans une maison de correction à contre cœur. Au début, la jeune fille ne put s’empêcher de jouer les rebelles. Mais elle fut assez bien entourée et retrouva rapidement une vie saine et un comportement normal. C’est durant cette période qu’elle prit goût au sport de combat. Elle adorait ça et lorsqu’elle revint habiter chez sa mère, elle s’inscrit rapidement dans une salle afin de continuer cette discipline. Elle finit rapidement en compétition et atteint un excellent niveau.

Quand elle vit Marvin arriver vers elle, elle garda son sourire. Mais intérieurement, elle était morte de rire. Mais ce n’était pas méchant. Elle trouvait qu’il ressemblait vraiment au Geek qu’on pouvait voir dans les films. Il était donc clair que lui devait s’occuper de tout ce qui touchait de près ou de loin à l’informatique. « Bonjour Monsieur Knight. Par contre je suis mademoiselle Cooper et non Copper. » Elle lui serra fermement la main. « Oh ne vous excusez pas, je me doute que vous devez être une personne très occupée par votre travail. »

Elle se doutait qu’elle allait bien s’entendre avec lui sans vraiment trop savoir pourquoi. Elle adorait son look. Elle ne savait pas que des hommes comme ça existaient en dehors des films. Elle ne perdit pas sa concentration et répondit à sa question. « Eh bien pour tout vous dire, non. On ne m’a pas dit grand-chose. On m’a juste dit de venir ici et c’est tout. »



_________________

It's not easy to be
a slice of quatre-quarts"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1490
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: Le guide est un élément essentiel. (marvin&tamara, terminé)   Sam 7 Mai - 21:11



Le guide est un élément essentiel.


I
l avait l'impression d'être un parachutisme venant de faire le grand saut et se demandait où était son parachute. C'était toujours quand il était trop tard qu'un petit détail capital venait vous titiller l'esprit. Dans le cas présent, la pensée qui traversa l'esprit de Marvin alors qu'il se dirigeait tout sourire vers la nouvelle recrue fut : j'aurais peut-être dû me changer au lieu de coder un petit truc en dernière minute. Après tout, il allait être le premier contact du QG que la demoiselle allait rencontrer. Techniquement, la première personne était la secrétaire, mais c'était du chipotage. Peut-être qu'une chemise un peu plus classique n'aurait pas été du luxe... Et une cravate. Pourquoi n'avait-il pas mis une cravate ? Il mettait TOUJOURS une cravate d'habitude sur son lieu de travail. Pourquoi, le seul jour où cela aurait été un petit plus vestimentaire sympathique et une preuve de sérieux qui n'était pas du luxe, il n'en avait pas mis ?! C'était fou le nombre de pensées paniquées qu'on pouvait caser en une seule seconde et l'informaticien en avait plusieurs à disposition pour combler la distance qui le séparait de Maisie.

Bon, laissons cette histoire de vêtement de côté. De toute façon, il était trop tard. Il ne s'imaginait pas faire brusquement demi-tour et fuir, le temps de trouver une cravate. *Allez, Marvin, classe le dossier et concentre-toi.* S'ordonna-t-il mentalement alors qu'il tendit la main en affichant un grand sourire. C'est là que le blondinet fit sa première boulette en écorchant le nom de famille de la demoiselle. Marvin eut une expression d'horreur pendant une fraction de seconde.

"Oh pardon, j'étais tellement concentré sur le fait de ne pas faire la remarque à voix haute que vous aviez le même prénom qu'une actrice de la série Game of Thrones que j'ai été distrait." Expliqua-t-il sur un ton profondément désolé, ne réalisant pas la contradiction dans la phrase prononcée tandis que l'image d'Arya Stark en agent de terrain du DLCEM s'imposa dans son esprit. La solide poignée de main échangée le ramena énergiquement à la réalité avant qu'il n'aille plus loin dans cette comparaison. Il adressa à Maisie un sourire de remerciement lorsqu'elle lui pardonna son retard. "Reprenons, Mademoiselle Cooper, bienvenue au DLCEM." Il faillit tendre de nouveau la main, par pur réflexe, lorsqu'il s'en rendit compte, il tenta de camoufler ce geste en se passant une main dans les cheveux. "Hum, mais çà je l'ai déjà dit." Commenta-t-il avec gêne.

Décidément, il n'était pas fait pour l'improvisation. Maintenant que les présentations étaient faites, il ne savait pas par quoi commencer. Il y avait tellement de choses à expliquer ! Marvin estima de demander ce que savait déjà son interlocutrice était un bon point de départ. "Et c'est tout ?" Répéta-t-il avec la même angoisse d'un élève découvrant qu'il allait devoir réciter par cœur tout un chapitre au lieu du paragraphe qu'il avait révisé. Réalisant le ton paniqué de sa voix, le blondinet se racla la gorge pour essayer de retrouver contenance et gagner un peu de sérieux au passage. D'accord, il n'avait pas du tout prévu ce cas de figure. "Donc euhhhh... On ne vous a vraiment rien dit ? Rien du tout." Dit-il avec insistance. Il était à deux doigts de demander qui était le responsable de recrutement de la jeune fille, mais il décida de laisser tomber pour se concentrer sur l'essentiel. "Très bien. Aloooooors... Le DLCEM, signifie Département de Lutte contre les êtres mythologiques. J'ai lu dans votre dossier que vous pouviez voir à travers la Brume, donc j'imagine que je n'ai pas besoin d'aller plus loin dans cette partie des explications." Il marqua une petite pause au cas où, effectivement, il devait creuser la question. Sans le vouloir, il révéla qu'il avait fouiné dans le dossier de Maisie, comme il ne savait pas si c'était mal ou non, l'informaticien ne paniqua pas sur ce détail. De toute façon, il était bien trop occupé à préparer la suite de ces explications pour remarquer les petites bourdes qu'il laissait échapper. "C'est une sorte de département top-secret du gouvernement." Continua-t-il sur le ton de celui qui dévoilait un détail particulièrement cool de son exposer. "Enfin, non, ce n'est pas 'une sorte' c'est exactement çà. Un peu comme le Shield dans l'univers Marvel. Vous voyez ?"

Cité du Marvel en exemple, quelle hérésie pour le fan de Dc comics qu'il était ! Cependant, il devait bien admettre qu'à cause de la série télévisée, le mot Shield était bien plus parlant que l'équivalent dans son univers préféré en plus d'être l'exemple parfait pour résumer rapidement le Département. La preuve, lui-même avait arrêté la série à partir de la saison 2 parce qu'elle lui rappelait trop le travail.

"Il y a plusieurs cellules dispersées dans les grandes villes." Enchaîna-t-il lorsque la parenthèse 'comics' fut fini. "Mais votre formation aura lieu dans le QG de New-York. C'est le mieux équipé. Enfin, je ne suis pas vraiment neutre en disant cela puisque j'y travaille." Ajouta-t-il, par soucis d'honnêteté. "C'est un des plus grand aussi, avec celui de San Francisco. Parce que..." Il s'interrompit. Devait-il déjà parler de la proximité des camps ennemis de ces deux villes ou risquait-il d'embrouiller inutilement son interlocutrice. "Parce que ce sont les deux villes les plus attaquées dans les films catastrophes donc forcément, mieux vaut être bien préparé." Conclut-il.

Game of Thrones. Shield. Film catastrophes (il avait hésité à employé le terme Nanard à la place). Trois références à la culture geek en quelques minutes, il venait certainement de battre un record. Marvin pensait très bien s'en tirer jusqu'à présent. Il commençait un peu à se détendre et osa demander avec une certaine assurance teintée de timidité : "Vous avez des questions ou on peut commencer la visite ?"




_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LITTLE ASSKICKER
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New York
messages : 148
parmi nous depuis le : 22/04/2016

LITTLE ASSKICKER

MessageSujet: Re: Le guide est un élément essentiel. (marvin&tamara, terminé)   Dim 8 Mai - 21:03


Le guide est un élément essentiel.

A
première vue, la boîte dans laquelle avait atterrit Maisie avait l’air d’être plutôt cool au niveau des tenues vestimentaire. Ou alors, ils ne devaient pas être très regardants. Elle ne put s’empêcher de scanner Marvin de la tête aux pieds. Pour elle, chaque employé reflétait l’entreprise dans laquelle ils travaillaient. Pour les secrétaires par exemple, la voix est une chose importante. Elle doit donner envie aux personnes de rester en ligne et de vouloir rappeler. La tenue n’est donc pas très importante quand on y pense. En revanche, la tenue de la personne qui vous accueille l’est un peu plus. Tout en regardant la tenue qu’elle portait, elle était en train d’imaginer à quoi devait ressembler son appartement. Elle imaginait des posters collés partout sur les murs, une incroyable collection de dvd et au milieu de la pièce, une vitrine avec pleins de produits dérivés et de figurine. Elle se doutait aussi que son pc devait être son meilleur ami. Il devait être le genre à ne pas sortir de chez lui et à passer ses soirées à jouer à des jeux en ligne. Elle imaginait très bien le tableau.

Mais laissons cet épisode de côté et concentrons –nous plutôt sur la futur visite et sur ce que le guide allait expliquer à Maisie. Elle lui fit son plus joli sourire pour lui faire comprendre que ce n’était pas grave s’il avait écorché son nom de famille. C’est quelque chose qui pouvait très bien arriver à n’importe qui. Pour elle, ce n’était pas quelque chose de grave. Elle était consciente que certaine personne pouvaient mal le prendre mais elle n’était pas du genre à se vexer facilement.

« Ne vous en faîtes pas. Ce n’est absolument pas grave. Ce sont des choses qui peuvent arriver à n’importe qui. Je ne suis pas le genre de personne à me vexer pour si peu. En revanche, avant que vous ne me posiez la question, Non, ce n’est pas pour cette raison que ma mère m’a donné ce prénom. Je dois avouer que j’aime bien cette série mais Aria est très loin d’être mon personnage préféré. Je vais me taire car je suis en train de m’égarer. »
Marvin décida de refaire ses salutations à Maisie. « Eh bien merci beaucoup Monsieur Knight. J’ai hâte que vous m’en disiez d’avantage. »Elle le trouvait un peu perdu et elle ne pouvait pas s’empêcher de se dire que ça le rendait mignon. Ça se voyait qu’il n’avait pas l’habitude de faire le guide aux nouvelles personnes.

Elle voyait qu’il avait l’air embarrassé sur ce qu’elle venait de lui dire. Elle aurait bien voulu l’aider un peu. Mais malheureusement, elle ne pouvait pas mentir. Elle avait une sainte horreur du mensonge d’ailleurs. Elle avait peut-être beaucoup de défauts, mais elle pouvait cependant se vanter d’être franche. Elle n’avait jamais menti à sa mère. Pourtant, il y a des fois où ça aurait été bien qu’elle le fasse. Maisie se mordit nerveusement la lèvre. « Je suis désolée, j’aurai voulu vous donner de meilleures nouvelles, mais on m’a vraiment dit le stricte minimum. » Le Département de Lutte contre les êtres mythologiques ? Voilà où elle venait d’atterrir… Son sang ne fit qu’un tour. Elle ne voulait pas faire du mal aux personnes ni aux être mythologiques. Mais il fallait qu’elle se calme. Car tout dépendait de ce qu’ils faisaient vraiment. Si ça se trouvait, le DLCEM s’occupait simplement de faire en sorte que la cohabitation se passe bien entre les humains et les êtres mythologiques. Mais ce qui retint d’avantage son attention, s’était le fait que Marvin s’était permis de fouiner dans son dossier. De quel droit avait-il fait ça ? Si ça se trouvait, on lui avait donné l’autorisation. Elle espérait donc qu’elle n’était pas en train de s’embarquer du côté des méchants. Car le souvenir du jour où elle avait vu la licorne lui revint en mémoire. Ça avait vraiment été quelque chose d’unique. Elle s’en souvenait très bien. Elle n’avait jamais vu un être aussi magnifique et aussi pure de toute sa vie. Le plus drôle, c’est que la licorne n’avait pas l’impression d’être effrayée par sa présence. Pourtant, Maisie n’avait pas osée bouger et respirait à peine de peur de la faire fuir. Elle aurait bien aimé la revoir d’ailleurs. Hélas, l’occasion ne se représenta malheureusement pas pour sa plus grande déception. Elle haussa ensuite un sourcil sur ce que venait de lui dire Marvin. « Je suis désole de vous dire ça, mais non. Je ne vois pas du tout ce que vous voulez dire. Je ne sais pas ce qu’est le Shield dans l'univers Marvel. Pour tout vous dire, j’ai vu certains films mais je n’ai jamais lu de Marvel de ma vie.»

Eh oui, malheureusement pour lui, Maisie ne connaissait pas trop cet univers. Elle ne savait donc pas vraiment quel avait été l’élément de comparaison qu’il avait voulu utiliser. Maisie considérait que les Marvel étaient plutôt un truc pour les garçons. Pourtant, il y en avait aussi pour les filles mais pour une raison qu’elle ignorait, elle n’avait jamais accroché à ça. Pourtant, elle avait essayé d’en lire quelques-uns. Mais rien à faire, ce n’était pas du tout sa tasse de thé.

Elle garda le silence et prit note de tout ce qu’il lui disait. C’était intéressant de savoir qu’elle avait attérit dans celui qui était le plus grand et qui avait l’air d’être le plus performant. Cependant, elle ne pouvait s’empêcher de se poser une question. Et si elle n’avait pas envie de travailler pour le DLCEM ? C’est vrai, après tout. On ne lui avait donné que très peu d’informations sur ses futures fonctions et quand elle entendait Marvin lui parler, elle comprenait mieux pourquoi on ne lui avait pas dit grand-chose. Son père était un demi-Dieu, et même si pendant des années elle lui vouait une haine sans nom, elle s’était un peu calmée de ce côté-là.

Elle venait de se prendre une douche froide. Et quelque chose lui disait qu’elle n’allait très certainement pas être déçue par le reste de la visite. Elle garda donc son sourire mais pleins de choses se bousculaient dans sa tête. Elle allait prendre le temps de réfléchir à tout ça une fois la visite terminée. « Eh bien oui, allons-y. Je vais vous suivre comme votre ombre. Pour le moment, je n’ai aucune question. Tout est très clair. »



_________________

It's not easy to be
a slice of quatre-quarts"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1490
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: Le guide est un élément essentiel. (marvin&tamara, terminé)   Sam 21 Mai - 22:25



Le guide est un élément essentiel.


L
a première impression était très importante. C'était une leçon qu'on apprenait depuis tout petit. On avait beau déclarer de ne pas juger un livre selon sa couverture, votre manière de vous habiller et de vous comporter influençait forcément le jugement des autres. Rien de plus normal, c'était humain. Malgré cette vérité universelle, Marvin espérait très fort que la première impression n'était finalement pas si importante que cela. Parce que, si ce n'était pas le cas, l'agent de liaison avait tout fait foirer. Ce n'était pas sa propre réputation qui était en jeu, mais celle du Département tout entier ! Bon, peut-être, se mettait-il inutilement la pression... Enfin... Tout de même ! Il avait oublié de mettre une cravate, écorcher le nom de famille de la nouvelle recrue et souhaiter deux fois la bienvenue. Pire, il avait fait une association entre le prénom de la demoiselle et une actrice d'une série télévisée.

"Oh mince, je l'ai dit à voix haute ? Désolé." Dit-il lorsque Maisie lui signala que ce n'était pas à cause du personnage d'Aria qu'elle avait reçu ce prénom. "C'est quand je suis nerveux, je dis tout ce qui me passe par la tête. Là par exemple, j'ai très envie de vous demander quel est votre personnage préféré, ce qui nous éloignerait encore d'avantage du sujet."

Comme pour recentrer la conversation sur la visite ou alors parce qu'il venait de rebooter son cerveau, Marvin reformula ces salutations. Pour la énième fois, il bredouilla des excuses en le réalisant. Franchement, il avait beaucoup de choses de tomber sur une nouvelle recrue aussi compréhensive. Preuve que tout n'était pas perdu dans cette génération ! Oh non, voilà qu'il pensait comme un vieux ! Bref, concentration, Marvin, concentration.

Comment s'était passé son propre premier jour ? Mine de rien, cela remontait à seize ans, cette histoire. Le DLCEM ne ressemblait pas du tout à çà. En plus, il avait été tellement euphorique en découvrant le quartier général new-yorkais d'une organisation ultra confidentielle du gouvernement qu'il n'avait pas spécialement fait attention aux paroles de son guide. Un comportement qu'il regrettait à présent. Tout ce qu'il connaissait du Département, il l'avait lu dans les dossiers top-secret qu'il avait sécurisés pendant les premiers jours de son nouveau travail. L'informaticien essaya de se ressaisir. D'accord, il avait foiré complètement la première impression, cependant, il était décidé à corriger le tir en lui donnant des explications digne d'un premier de classe. Çà, c'était dans ces cordes. Le blondinet demanda ce que savait Maisie, afin de ne pas se sentir stupide en se lançant dans un monologue et recevoir un 'mais çà, je le savais déjà' des plus déprimant.

Précaution inutile puisqu'il découvrit qu'au final, Maisie ne savait rien du DLCEM. Rien du tout. Marvin n'en revenait pas. "Ce n'est pas grave." Affirma-t-il lorsque son interlocutrice parut désolée du manque d'informations. "En fait, çà m'arrange. Je vais pouvoir commencer depuis le début sans peur de répéter des informations que vous connaissez déjà. Ce qui serait très embarrassant pour nous deux car quand je suis lancé, on peut très difficilement m'arrêter." Affirma-t-il avec une pointe de soulagement pour finir de rassurer la nouvelle recrue. Comme pour confirmer cette dernière déclaration, l'informaticien prit une grande respiration avant de commencer à réciter la base de la base. La signification des initiales du DLCEM, sa fonction et de glisser une allusion trahissait une lecture du dossier de Maisie. Il ne réalisait pas que ce dernier point était une petite gaffe.

L'agent de liaison essaya d'appuyer son mini-exposé par une comparaison. Rien de mieux qu'un exemple pour aérer un pavé d'information à assimiler. Cela lui faisait mal en tant que fan du DC Univers, mais le Shield était la comparaison la plus parlante. Quoi qu'il eût un léger doute en voyant le haussement de sourcils de Maisie. Puis arriva le choc. Sa première réaction fut le déni. "Oh, je vois, vous êtes plutôt Dc Comics ? Content d'apprendre que l'invasion cinématographique Marvel n'a pas empoisonné tous les esprits. Superman, Batman, la ligue des justiciers. Çà, ce sont de vrais héros !" Commenta-t-il avec l'intonation du passionné.

Il était très dur pour un fan de la concurrence de voir du Marvel partout. Aussi, il était d'une certaine façon rassurée de rencontrer une personne qui n'avait lu aucuns comics de cette licence. Marvin vivait encore dans la douce période de déni face à cette première révélation. L'informaticien s'appliqua une auto-censure pour ne pas se lancer sur ce nouveau sujet passionnant. À la place, il parla du QG en lui-même, disant qu'il était un des plus importants. Par contre, il évita le sujet de la proximité d'un camp ennemi. Ce n'était pas vraiment une information rassurante à annoncer pendant le premier jour d'une nouvelle recrue. Malgré tout, évoquer les films catastrophe ayant tendance à se produire dans la Grosse Pomme était une manière de préparer le terrain. Oui, parfois, il pouvait être subtil.

Le blondinet demanda si Maisie avait des questions avant de commencer la visite. "Bien... Alors... Suivez le guide." Dit-il avec un sourire radieux, comme s'il avait entendu toute sa vie pour enfin pouvoir caser ces trois derniers mots. Il fit quelques pas avant de s'arrêter brutalement. "En fait, je devrais peut-être commencer par cet étage." Réfléchit-il à voix haute avant de reprendre la marche en vérifiant que Maisie suivant son rythme (plutôt lent). "Donc ici, c'est les bureaux. Chaque agent en possède un. Le vôtre sera certainement celui de l'agent qui s'occupera de votre formation. En bas..." Dit-il en pointant le sol. "C'est le département technique et il y a aussi la salle d'entraînement, les stands de tir..." L'informaticien coupa le fil de ces explications. Il était quasiment black-lister des lieux qu'il venait de citer. Comment faire la visite dans ces conditions ? C'est alors qu'il passa non loin du bureau de Tamara et il eut un éclair de génie (ou une pulsion suicidaire, au choix). "Et... Pour la suite de la visite, c'est par ici." Cette fois, il ne fut pas l'erreur d'entrer sans frapper avant. "Et ici c'est le bureau de l'agent de terrain Tamara Lond. Brillant élément du DLCEM." Expliqua-t-il en se prêtant toujours au jeu du guide. "Mademoiselle Lond. Je vous présente Maisie Cooper." Marvin fit une pause, le temps de jeter un coup d'oeil inquiet vers Maisie comme pour vérifier qu'il n'avait pas écorché le nom cette fois. "Une nouvelle recrue. Je lui fais visiter les lieux." Expliqua-t-il.




Spoiler:
 

_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 907
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: Le guide est un élément essentiel. (marvin&tamara, terminé)   Dim 22 Mai - 11:58

Le guide est un élément essentiel
Maisie, Marvin & Tamara

L’agent Lond était en train de travailler sur la rédaction d’un rapport, mais rien à faire, la concentration n’était pas au rendez-vous. Déjà que cette tâche fastidieuse, qui incombait à tous les agents de terrain suite à une mission, faisait partie des choses que Tam détestait le plus au monde. Il fallait dire qu’avec la nouvelle absence d’Haytham, la belle brune avait l’esprit occupé. Le fils de Mars lui avait vaguement parlé d’une mission assez longue qu’il avait à accomplir, sans pouvoir lui donner plus de détails. La confidentialité était quelque chose qu’elle comprenait tout à fait, néanmoins devoir vivre aussi longtemps sans la moindre nouvelle était extrêmement difficile. La mission était-elle dangereuse, est-ce qu’il allait bien ? Tant de questions de cet ordre qui embrumaient son esprit et l’empêchaient  d’accomplir correctement cette tache pourtant simple qui consistait à relater les faits. Après tout, elle avait elle-même expliqué le concept à l’agent Knight suite à sa participation à cette mortelle mission pour laquelle il s’était retrouvé « agent de terrain »… Et après ça, Tamara avait contribué à la mort du « neveu » de Marvin. Chaque fois qu’elle passait devant son bureau, elle ne pouvait s’empêcher d’y repenser, et la culpabilité l’assaillait. Elle ne savait si depuis tout ce temps, le blondinet avait trouvé la force de lui pardonner, toujours était-il qu’au travail, il se montrait très professionnel… enfin, par-là, entendez, très « Marvin ». Essayant une dernière fois d’ajouter une ligne à ce laborieux compte-rendu d’une mission pourtant relevée avec brio, comme souvent pour l’agent Lond, celle-ci souffla en repoussant le clavier de son ordinateur. Rien à faire, elle n’avait pas les idées claires et chaque fois qu’elle voulait se remémorer le détail d’une action, une autre pensée venait parasiter le souvenir. Machinalement, elle attrapa son téléphone pour regarder si la notification d’un SMS n’était pas visible. Mais non, rien à faire. Pas de nouvelles d’Haytham Cassidy, et il y avait fort à parier qu’elle n’en aurait pas avant la fin de cette mystérieuse mission. Combien de temps avait-il dit déjà ? Elle peinait à se souvenir si une quelconque date de retour lui avait été donnée.

C’est alors qu’elle cherchait dans sa mémoire si un tel détail avait été mentionné, qu’elle entendit frapper à la porte de son bureau et vit cette dernière s’ouvrir pour laisser  apparaitre le visage de l’agent de liaison, qui visiblement n’était pas seul. Alors qu’il ouvrait la porte, elle pouvait l’entendre la présenter. Instinctivement, elle se redressa et le regarda entrer avec une jeune femme. Fixant Marvin du regard, elle ne put se retenir de marmonner.

-Et vous cherchez une babysitter pour le babysitter que vous êtes?

Elle se rappelait que quelques années auparavant, elle avait servi de guide pour Dewei, et bien avant cela carrément de mentor pour un autre, cet enfoiré de Chase Allen, et vu la manière dont cela s’était terminé, elle avait expressément demandé à ce qu’on ne lui demande plus ce genre de choses. S’apercevant qu’elle avait été un peu sèche avec Marvin, ce pauvre Marvin pour qui elle avait tant de peine depuis ce qui était arrivé, par sa faute en plus, elle se racla la gorge en se levant de son fauteuil pour aller saluer la nouvelle venue. Elle paraissait tellement jeune !  

-Bienvenue, mademoiselle Cooper. Vous ne pouviez tomber sur meilleur guide. L’agent Knight est… vraiment très compétent et très au fait de tout ce qui se passe au Département.

Etait-ce assez gentil pour se faire pardonner sans non plus s’aplatir comme une crêpe ? Une fois en face de la dénommée Maisie Cooper, elle lui tendit la main droite pour serrer la sienne, affichant un sourire de bienvenue,  et la détaillant du regard, espérant ne pas trop la dévisager. Ce qui sauta aux yeux de Tamara, ce fut le regard de Maisie. La forme de ses yeux, allez savoir pourquoi, ils lui rappelaient quelqu’un, sans vraiment savoir qui. En fait si, elle savait parfaitement qui, mais elle mettait ça sur le compte de l’inquiétude qu’elle ressentait en n’ayant plus aucune nouvelle de l’irlandais. Il lui manquait, alors elle le revoyait partout, c’était une explication des plus logiques, pas besoin d’avoir un doctorat en psychologie pour s’apercevoir que ce n’était que son imagination qui lui jouait des tours.

-Alors, futur agent de terrain, c’est ça ? demanda-t-elle en essayant d’avoir l’air le plus sympathique possible. Je pense que oui, sinon l’agent Knight ne se serait pas donné la peine de venir jusqu’à mon bureau, ajouta-t-elle avec un sourire en coin à l’attention de Marvin.

A vrai dire, les relations humaines, ce n’était absolument pas le truc de Tamara Lond. Pour elle, il était inutile de se lier aux autres, on se servait simplement les uns des autres en cas de besoin et ça s’arrêtait là. Pourquoi prendre le risque d’en savoir plus que ce qui sera utile ? Et si peu à peu, elle commençait à changer, pour l’instant ce n’était pas assez flagrant pour qu’elle-même s’en rende compte.

-Vous a-t-on montré le stand de tir ? Vous allez devoir y passer un certain temps pour que votre niveau soit parfait avant d’aller sur le terrain. Mais Marvin vous expliquera tout cela mieux que moi.

Elle se serait bien débarrassée d’eux en prétendant avoir du travail, mais pour l’heure ce travail consistait à rédiger une saloperie de rapport qui lui sortait par les yeux tant la concentration lui faisait défaut. Elle n’avait qu’une envie, aller dehors, prendre l’air, ou se défouler sur un puntching ball. Il fallait qu’elle sorte de ce bureau, et si Knight commençait ses « marvineries », on en pourrait plus l’arrêter.

-Et vous a-t-il montré la machine à café ? Des cappuccino fabuleux, vraiment, quasiment aussi bons qu’en Italie.

Voilà, l’excuse bidon pour sortir au moins du bureau et avoir une éventuelle échappatoire pour se soustraire à la présence d’autres êtres humains.

-Venez, c’est par là.

D’un geste du bras, gardant son sourire faux accroché aux lèvres, elle indiqua à la jeune fille la porte, et attendit que Marvin suive avant de sortir à son tour, refermant soigneusement derrière elle. L’une des machines à café était dans le couloir qui donnait sur les différents bureaux, et Tam ne perdit pas de temps pour les y emmener, pressant la touche « cappuccino ». Bon, ce n’était pas les cappuccino à la noisette de la cafétéria, mais ça ferait l’affaire.



acidbrain



_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.


Dernière édition par Tamara Lond le Jeu 7 Juil - 9:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LITTLE ASSKICKER
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New York
messages : 148
parmi nous depuis le : 22/04/2016

LITTLE ASSKICKER

MessageSujet: Re: Le guide est un élément essentiel. (marvin&tamara, terminé)   Dim 29 Mai - 10:34


Le guide est un élément essentiel.

L

Le temps passait et Maisie ne pouvait pas s’empêcher de se demander où elle avait atterri. Car franchement, quand on voyait Marvin, on pouvait vraiment penser qu’il s’agissait en réalité d’une caméra cachée. Et puis, rien qu’à voir l’endroit, la caméra cachée aurait vraiment été logique pour le coup. Un endroit caché aux yeux de tout le monde. Un truc secret que très peu de personne connaissait. D’ailleurs, d’une certaine manière, ça lui faisait peur. Car elle était vraiment au pied du mur. Elle ne pourrait jamais démissionner ou refuser de travailler dans cet endroit. Mais il ne fallait pas qu’elle pense à ça pour le moment. Après tout, elle n’avait pas encore commencé la visite des locaux pour le moment. Elle pourrait ainsi se faire une véritable idée de ce que l’on y faisait. Mais elle ne pouvait pas s’empêcher de se demander pour quelle raison elle avait été choisie ?

« Oui, vous l’avez dit à voix haute. » Elle ne put s’empêcher de sourire. « Oh ne vous en faites pas pour ça, chaque personne à sa façon bien à elle de gérer le stress. Il n’y a pas de mal à ça. Oui en effet, on s’éloignerai d’avantage du sujet. Mais je peux quand même y répondre. J’aime beaucoup Daenerys. Mais j’aime aussi Sansa depuis quelques saisons. Et vous ? »

La situation devenait vraiment amusante et Maisie se disait que même si Marvin était bizarre, elle avait quand même de la chance d’être tombée sur lui. Car au moins, elle était détendue. Il avait réussi à la mettre à l’aise et ça, c’était très agréable. Mais il ne fallait pas qu’ils se lancent dans la série car la visite ne risquerait pas d’aboutir bien loin. Ce qui était assez amusant. Elle ne pensait pas avoir un point en commun avec un geek. Mais elle était curieuse de voir quelle réponse il allait lui donner.

Maisie s’amusait à imaginer à quoi devait ressembler le premier jour de Marvin. Qui avait-il eu comme guide ? Est-ce que la personne qui lui avait fait tout visiter été elle aussi comme lui ? Du coup, il devait sûrement répéter l’exemple qu’il avait eu. En même temps, faire visiter un endroit comme ça ce n’est pas une mince affaire. Ce n’est pas comme si cette dernière travaillait dans la restauration. Là, on parlait quand même d’un endroit top secret. D’une certaine manière, Maisie était aussi impressionnée et effrayée que lui. Elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir une légère appréhension sur ce que son très cher guide allait lui faire voir. La visite serait sûrement longue et intéressante. Car les locaux avaient vraiment l’air d’être grand. Elle allait vraiment retenir toutes les salles qu’il allait lui montrer ainsi que leur emplacement. Elle s’imaginait déjà en train de se perdre et de tourner en rond.

La jeune femme fut rassurée de constater que le fait qu’elle ne sache rien sur cet organisme n’était pas si dramatique que ça. Cela dit, elle se sentait quand même un peu ridicule, même si au final, ce n’était pas de sa faute. Elle n’y pouvait rien si on ne lui avait rien dit mise à part de venir ici à telle heure tel jour. Elle fut donc soulagée et son guide aussi. Ce qui était un excellent point. Elle écoutait donc avec attention ce que lui disait Marvin. Ça se voyait qu’il aimait vraiment ce qu’il faisait. Mais quand il lui donna la signification du DLCEM, son cœur manqua un battement. Son père était un demi-Dieu ! Elle l’avait détesté pendant un nombre incalculable d’années. Elle pensait qu’il ne voulait pas la connaître et qu’il la détestait. Si elle était rentrée au DLCEM à cette période, elle aurait été ravie de régler les comptes avec lui. Mais depuis, de l’eau avait coulé sous les ponts et au final, elle avait fini par apprendre que c’est sa mère qui avait eu le mauvais rôle dans l’histoire. La situation allait être relativement délicate. Car à la base, elle n’était pas venue à New-York pour travailler là. Elle ne releva même pas l’information que Marvin avait relevée sur elle.

Marvin ne pouvait pas s’empêcher de glisser sa passion à chaque fois qu’il ouvrait la bouche. La jeune femme ne pouvait s’empêcher de se demander si ce dernier allait finir par grandir un jour. En observant sa tenue, elle se dit que non. C’était une cause perdue. Elle n’était pas fan de tous ces trucs de Geeks. Mais cela dit, qui n’avait jamais entendu parler de Batman ou de Superman ? Elle devait peut-être en avoir vu un lorsqu’elle faisait encore des sorties cinéma avec un groupe d’amis avec qui elle traînait. Ils aimaient bien se faire une toile de temps en temps.

Maisie n’écoutait plus vraiment ce qu’il était en train de lui raconter. Elle hochait la tête par moment, mais aucune information ne rentrait dans sa tête. Elle avait envie de fuir de cet endroit et vite. Mais elle savait très bien que l’on ne s’en va pas comme ça d’un endroit qui est géré par le gouvernement. Ou du moins, pas en vie. Cette image lui glaça le sang. Mais bon sang, pourquoi on ne lui avait pas dit d’avantage sur cet endroit ! Puis, elle tenta de se calmer et se dit que finalement, ce ne serait pas une si mauvaise idée que ça. Elle pourrait peut-être donner à son père des informations qui pourraient lui être utile. Comment allait-il réagir quand il apprendrait qui avait voulu la recruter ? Car mine de rien, elle allait devoir lui annoncer la nouvelle

Mais il fallait qu’elle se concentre à nouveau sur la visite et sur son guide. Il ne fallait pas qu’elle montre que tout ceci l’avait quand même relativement perturbée. En revanche, il était clair qu’elle ne tuerait pas de personnes innocentes. Enfin, si on lui laissait le choix, ce qui serait très franchement étonnant. Elle se mit donc à marcher tout en suivant Marvin comme son ombre. Elle sourit quand il lui dit qu’il devrait peut-être commencé la visite par l’étage où ils se trouvaient. C’était quand même assez logique. Ça se sentait qu’il ne devait pas faire le guide très souvent. Ils se remirent alors en route et Maisie essaya d’enregistrer tout ce qu’il était en train de lui dire. Elle avait donc bien raison, non seulement c’était immense, mais en plus, ils avaient l’air d’être rudement bien équipé. Et puis, sans savoir pourquoi, Marvin frappa à la porte du bureau d’un des agents. Il avait des étoiles dans les yeux quand ils parlaient de sa collègue. Etaient-ils ensemble ? Maisie avait un peu de mal à les imaginer tous les deux. Après, on dit bien que les opposés s’attirent. Car la femme qui se trouvait face à elle, avait vraiment la classe. Quand la femme se leva, Maisie lui souria .« Merci beaucoup agent Lond. Je suis ravie de faire votre connaissance. Oui, monsieur Knight a vraiment l’air d’être un expert dans son domaine et dans celui du parfait guide. » Une chose était certaine, l’agent Lond avait une sacrée poigne. Maisie lui serra donc à son tour la main. « Eh bien à priori je dirai que oui. Il faut dire que l’on ne m’a pas donné beaucoup d’informations. Mise à part de venir ici tel jour et à telle heure. » La jeune femme ne pouvait s’empêcher de se demander si au sein du DLCEM, il y avait des demi-dieux qui jouaient les faux agents. « Eh bien monsieur Knight m’en a juste expliqué l’emplacement, mais nous n’y sommes pas encore allé pour le moment. Je dois bien vous avouer que j’ai hâte de voir ça. » Quand elle irait sur le terrain ? Mais elle ne voulait pas aller sur le terrain. Tout ce qu’elle voulait, c’était entraîner des personnes au combat point. Mais on dirait bien qu’on ne lui laisserait pas forcément le choix. « Non, il ne me l’a pas montré mais je dois bien avouer que je suis ravie de savoir que vous en possédez une. Je suis une grande fan de café sous toutes ses formes et j’ai un faible pour le cappuccino. » . Elle alla donc à l’endroit que l’agent Lond lui avait indiqué et jeta un coup d’œil vers son guide.



_________________

It's not easy to be
a slice of quatre-quarts"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1490
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: Le guide est un élément essentiel. (marvin&tamara, terminé)   Dim 5 Juin - 10:09



Le guide est un élément essentiel.


S
i la conversation commençait à s'orienter vers les séries télévisées, ils n'allaient jamais commencer la visite. Surtout si Marvin parlait de ses personnages préférés. L'informaticien pouvait très facilement être distrait. Il lui arrivait parfois de changer de sujet en plein milieu du phrase et, donc, de ne jamais finir la première idée qu'il avait lancée et de jamais plus l'aborder. Il en avait conscience, mais ne pouvait s'en empêcher. À la limite, on pouvait éviter les sources de distractions quand il en voyait les tentations avec suffisamment de recul. C'était très rare. Dans le cas présent, c'était sa volonté de faire une visite parfaite à la nouvelle recrue qui lui permettait de redresser la barre à chaque fois qu'il déviait. Mais si c'était son interlocutrice qui lui en donnait la permission ? Devait-il prendre la perche tendue ou bien se montrer intraitable envers sa bonne résolution ? Oh, et puis, tant pis !

Après s'être mordu la lèvre et lancer des rapides coups d'œil aux alentours, comme s'il s'apprêtait à commettre l'interdit, le blondinet craqua. "Alors... Euh... Puisque c'est vous qui me poser la question." Commença-t-il, comme s'il se déchargeait de toute responsabilité en soulignant que c'était la nouvelle recrue qui avait lancé ce sujet. "Mon personnage préféré est Tyrion. J'aime bien aussi des personnages qu'on voit peu comme Bronn ou Varys et l'évolution de Jaime Lannister est pas mal." Le blondinet poussa un bref soupir, à croire qu'on venait de le soulager d'un poids. Ensuite, il se racla un peu la gorge, un peu gêné d'avoir digressé alors que ce n'était que la première digression d'une longue liste dans cette conversation. "Si vous n'êtes pas trop débordé par votre formation et que voulez faire une pause papotage série, mon bureau est là-bas." Dit-il en pointant dans une direction.

La visite commença enfin et Marvin indiqua les particularités de cet étage. Il réalisa bien vite qu'ils allaient vite faire le tour des sections qui lui était familier, malgré le fait qu'il travaillait depuis seize ans au DLCEM. Lui n'était pas agent de terrain et il était même 'persona non grata' dans la section de conception d'armes ou du stand de tir. Sauf si Isaure travaillait aujourd'hui. Alors qu'il soupesait mentalement cette éventualité, l'informaticien passa devant le bureau de l'agent Lond et eut un éclair de génie !

Cette fois, il eut assez d'instinct de survie pour frapper avant d'entrer. Quoi qu'il ne se serait peut-être pas fait incendier s'il avait osé suivre son élan d'enthousiasme en ouvrant directement la porte. Ces derniers temps, l'agent Lond était bizarre. En sa compagnie en tout cas. Il se doutait que cet état eût un rapport avec la mort d'Az, mais préférât ne pas trop y réfléchir pour ne pas faire remonter ce triste souvenir à la surface. L'agent de liaison ne se voyait pas éternellement en vouloir à une personne qui culpabilisait autant. Cette petite visite surprise serait peut-être une occasion de briser la glace ou de rendre cette glace comme avant. Du moins, il l'espérait. En tout cas, c'était bien parti, vu la réflexion sur le baby-sitting.

"Plus ou moins."
Avoua-t-il en se massant la nuque. "Le service technique a dit qu'il tirerait à vue sur moi avec leur nouveau prototype si j'entrais et je suis quasiment sûr que la même menace s'applique à l'étage d'entraînement alors... Pour le bien de la visite..."

Pendant un bref instant, il eut la sensation que tout était redevenu à la normale. Il en ressentit une pointe de culpabilité, comme si ce n'était pas convenable, au nom du souvenir d'Azazel, d'avoir ce genre d'espérance. Une impression renforcée par le comportement de Tamara qui se radoucit légèrement. En venant ici, il ne s'attendait vraiment pas à être qualifié de meilleur ou parfait guide. Après la nuque, se fut au tour de sa joue d'être frotté avec gêne, comme si ce geste pouvait empêcher un rougissement précoce de l'assaillir.

L'informaticien eut bien du mal à retenir une petite grimace compatissante devant le serrage de mains. La fameuse poigne de fer de Tamara Lond. Maisie semblait 'tenir le coup', il fallait croire qu'il n'y avait que les doigts frêles du blondinet qui manquait de finir écraser par les poignées de main robuste de l'agent de terrain.

"Elle voit à travers la Brume."
Signala Marvin, voulant apporté sa contribution à la conversation lorsque Tamara inspecta la nouvelle recrue du regard. Peut-être était-ce un détail trop personnel pour être lâché ainsi ? L'informaticien avait un peu de mal à juger ce genre de chose puisque son travail était, entre autres, de fouiller dans les détails personnels des autres pour débusquer monstres et sang-mêlés.

De nouveaux compliments. Avait-il basculé dans la quatrième dimension en franchissant cette porte ? Marvin laissa cette hypothèse de côté. "Justement, je me disais que si nous y allions ensemble, on aurait... Euh... Peut-être eu droit une petite démonstration, ce qui appuierait ce passage de la visite." Se justifia-t-il un peu platement lorsqu'il fut question du stand de tir.

Il n'y avait plus qu'à attendre le verdict. Contre toute attente, la discussion se dirigea vers la machine à café. Marvin ne savait pas s'il devait en être soulagé ou non. Au moins, ils n'avaient pas été mis à la porte. Cependant, il n'oubliait pas que c'est avec une ruse semblable que Tamara avait réussi à l'éloigner de son ordinateur pour y fouiller. Dire qu'il lui avait mis une guimauve dedans pour lui remonter le moral ! Le blondinet fit de son mieux pour chasser ce détail de son esprit et se concentrer sur la conversation. La nouvelle semblait ravie de la proposition. Durant ce temps, l'informaticien était resté étonnamment silencieux, laissant les deux autres personnes faire un peu connaissance.

D'ordinaire, ce genre de silence laissait penser qu'une énorme marvinerie allait suivre. Étonnamment, ce ne fut pas le cas, cette fois-ci. Il estimait avoir déjà suffisamment fait de bêtises en parlant de super-héros dans les premières minutes de la visite. C'était peut-être une technique un peu lâche, mais il laissa l'agent Lond prendre un instant le relais en les conduisant à la fameuse machine.

"Ah, on va pas à celle de la cafétéria ?" Nota-t-il avec surprise. C'était à cette machine qu'il y avait le cappuccino à la noisette, le préféré de l'agent Lond. Il avait dit cela de manière spontanée et non dans un désir de bouger le couteau dans la plaie au sujet du fait qu'elle lui avait fait chercher cette spécialité durant l'épisode qu'il nommait 'le rapport de la honte'.




_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 907
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: Le guide est un élément essentiel. (marvin&tamara, terminé)   Lun 6 Juin - 2:20

Le guide est un élément essentiel
Maisie, Marvin & Tamara

Maisie Cooper était très… polie. C’était la première chose qui était venue à l’esprit de Tam en l’écoutant la saluer après qu’elle lui ait broyé la main. Bon et puis si elle avait été recrutée par le Département, ce n’était sans doute pas pour son minois, qui par ailleurs était très joli. Non, elle devait avoir nombre de qualités qui faisaient d’elle un agent avec du potentiel pour le terrain. Et la curiosité maladive de l’agent Lond commençait à chercher lesquelles. Le geek venait d’annoncer qu’elle voyait à travers la Brume, un point commun avec Tamara, qui hocha la tête en apprenant cette information. Celle-ci avait à peu près le même âge lorsqu’elle-même était entrée au DLCEM. Tamara fut amusée de constater que la nouvelle recrue était elle aussi amatrice de cappuccino. A croire que cette boisson était spécialement appréciée des femmes. L’agent de terrain en faisait une consommation massive chaque fois qu’elle était au quartier général. Chez elle, c’était plutôt la cafetière qui tournait, et quand elle était en mission, eh bien cela dépendait du temps qu’elle avait, mais généralement, elle se contentait d’un thermos ramené de chez elle, et elle devait s’en contenter.

Marvin venait juste d’avouer qu’il était blacklisté de plusieurs endroits du QG, ce qui rendait la visite guidée compliquée en tant que guide. Tamara ne put s’empêcher de soupirer, se demandant alors pourquoi on lui avait confié cette mission. Cela dit, elle se félicita de ne pas avoir été tirée au sort pour s’y coller. Les deux fois précédentes lui avaient suffi, bien que la dernière, avec Dewei, se soit bien passée. Néanmoins, le fait de se voir demander son aide par l’agent Knight revenait un peu au même. Alors qu’ils sortaient du bureau de l’agent Lond, cette dernière, à côté du geek, ne put s’empêcher de lui poser la question.

-Sérieusement, Knight, comment avez-vous fait pour vous faire blacklister de deux unités auxquelles vous n’appartenez même pas ? Vraiment, ça me dépasse. Avez-vous fait part de vos théories sur les zombies, ou sur les comics ?

Elle entendit sa remarque concernant la cafétéria, qui était le seul endroit où l’on trouvait les cappuccino à la noisette dont elle raffolait tant, et comprit immédiatement l’allusion à ce fameux jour où il avait demandé son aide pour son rapport, et où elle s’était finalement servi de lui, le manipulant avec une demande de cappuccino à la noisette pour le faire quitter son bureau et pouvoir mieux fouiller dans son ordinateur. Tout ce qu’elle avait finalement réussi à faire était faire tuer Azazel, un proche de Marvin, causant son malheur. La culpabilité était si forte, elle n’en avait pas l’habitude et ça l’avait consumée pendant des jours, encore plus que les brûlures infligées par le jeune demi-dieu avant son décès.

-Eh bien, je pensais que vous la lui montreriez plus tard, étant donné que vous avez encore le droit d’y aller sans recevoir de projectile…

Et voilà, c’était plus fort qu’elle, elle lui avait encore balancé une réplique hostile, alors que Marvin se contentait simplement de sortir tout ce qui lui passait par la tête sans réfléchir, rien de bien méchant. Ou peut-être que lui aussi tentait de se montrer désagréable en lui rappelant ce qu’elle avait fait, manifestant ainsi le fait qu’il n’oubliait pas ? Pourtant, Tam le savait, l’informaticien était loin d’être une personne de ce genre.

-Désolée, souffla-t-elle.

Son cappuccino en main, elle attendit que Maisie ait le sien et que Marvin ait choisi une boisson avant de continuer.

-Bon, eh bien allons voir le stand de tir alors. Promis Knight, je ne laisserai personne vous tirer dessus.

Elle se dirigea donc vers l’ascenseur au bout du couloir, passant devant les autres bureaux d’autres agents, et quand les portes s’ouvrirent, une fois que tout le monde y fut entrée, pressa le bouton de l’étage concerné.

-Les armes utilisées nécessitent des balles spéciales, en or impérial, confectionnées par le service technique. Seul cet alliage est efficace.

Les portes se rouvrirent et Tam en sortit, toujours suivie par la nouvelle et l’agent de liaison. Elle ouvrit une porte où une sorte de comptoir servait d’accueil, où elle fut chaleureusement saluée par l’agent en charge de l’accueil de cette partie, une femme d’une quarantaine d’années.

« -T’as eu de la chance, Lond, Allen vient juste de partir, tu l’aurais vu fanfaronner sur sa dernière cible, cinq balles dans le mille. Il se fait appeler Œil de Lynx maintenant. »
-Je m’en fous
, répondit Tam, faussement amusée, en souriant après avoir signé le registre des présences et prit l’arme que lui tendit sa collègue, ainsi que les trois casques de protection auditive.

Elle se tourna vers Maisie, lui tendant un casque ainsi qu’à Marvin.

-Vous connaissez ce modèle ? –Elle attendit qu’elle réponde- Bon, on nous les donne ici, vides, par mesure de sécurité. Les chargeurs, on les récupère plus loin, au niveau du stand.

Elle lui fit un signe de tête et ouvrit la marche en direction du-dit stand de tir où l’on pouvait entendre d’autres agents s’entrainer. Elle mit le casque sur ses oreilles et tourna la tête vers Marvin avec un petit sourire.

-Vous voyez, jusque là tout va bien.

La grille s’ouvrit sur un agent qui lui tendit un chargeur. Elle attendit d’être en face de sa cible pour tirer deux balles. Les deux dans le mille. Elle se retourna vers Maisie.

-Vous voulez essayer ?

Elle posa l’arme devant elle et recula pour laisser la place à la petite nouvelle, ne lui laissant pas trop le choix. Tam se retrouva à côté de Marvin, observant chaque mouvement de l’agent Cooper, afin de voir comment elle pouvait se débrouiller avec un flingue. La curiosité, encore et toujours. Elle essayait de deviner quel avait pu être le parcours de cette jeune femme qui débarquait. Knight avait surement toutes les info, il savait qu’elle voyait à travers la Brume, il avait donc sans doute eu accès au dossier, tel le petit fouineur qu’il était… Qualité indispensable pour sa branche. Et il était très fort.



acidbrain



_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Le guide est un élément essentiel. (marvin&tamara, terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le guide est un élément essentiel. (marvin&tamara, terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Résolu] Elément PUPS
» Un scanneur de malwares en complément : PrevX SCI
» Comodo Cleaning Essentials, l'essentiel pour supprimer les indésirables
» Otenir le nom d'un élément d'un listView [Résolut !]
» Type de véhicule en supplément sur la carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: new york city. :: quartier général du d.l.c.e.m.-