Partagez | .
 

 (quête solo) heart of courage. (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
IULIUS DIVINUS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter.
messages : 292
parmi nous depuis le : 06/03/2016

IULIUS DIVINUS

MessageSujet: Re: (quête solo) heart of courage. (terminé)   Sam 30 Avr - 14:50


❝ JOUR 02. Norwalk ❞heart of courage.06.04.2016 base de Norwalk.
« Hé, qu'est ce que vous faites ? » Jules releva la tête. « Je nettoie les claviers du con. » Ah. Alors le "du con" était peut-être voire carrément de trop. « Enfin, du coup, ma langue à fourchée. » Carrément trop. Il rangea précipitamment ses chiffons dans son petit chariot et avant d'avoir une autre question de la part du type, il fila très vite. Raté. Il n'avait plus qu'à trouver une autre salle dans le même genre il devait y en avait beaucoup ici, non ? Il n'avait qu'à se rendre dans le secteur des bureaux, il lui avait semblé les avoir vu à l'heure. Il s'arrêta tout de même devant une vitre et, pour se donner à fond dans son rôle de Barry, commença à astiquer une vitre. Bon sang. Encore quelque chose qu'il n'avait jamais fais de sa vie. Après tout, au Camp Jupiter, pas de fenêtre à nettoyer, et il y avait déjà tout un lot de gros maniaque dans sa cohorte qui voulaient eux même faire le ménage, de peur qu'il soit mal fait par les autres. « Salut Barry ! » Il acquiesça sans vraiment répondre, se contentant d'un « mmh » discret. Il soupira, vérifia que personne ne l'avait faire son demi-carreau et reprit son chemin.

« Hé, vous ! » Son cœur fit un bond dans sa poitrine. C'était la fin, on l'avait démasqué. Et tandis qu'il se préparait à lui donner un grand coup de balai dans la figure, l'homme continua sur sa lancée. « Vous pouvez faire mon bureau, j'ai terminé pour ce matin. » La tension diminua considérablement en deux secondes. Ravi qu'on lui donne une tâche ménagère à faire (enfin, le Barry se devait d'être tout content, Jules un peu moins) il le salua sans port s'attarder et rentra dans son bureau. Digne d'un magasin de meuble, ou de décoration. Il était impeccable. Il fallait nettoyer quoi ici au juste ? Cependant il feinta trouver de la poussière au sol le temps que l'homme range ses affaires et s'appliqua à ramassa le moindres micro mouton de poussière qu'avait ce bureau. Qu'y avait-il à faire ici comme boulot pour un type comme Barry ? Quand la porte se referma il poussa un soupire de soulagement et se jeta sur son ordinateur. Il en oublia même de verrouiller la porte derrière lui. Il avait une tête de gars important. Et un gars important avait durement ce qu'il voulait sur son ordinateur. Il pria pour qu'il l'ai laissé en veille. Bingo. Il était loin d'être un crack en informatique comme certains au Camp Jupiter, trouver un mot de passe lui aurait mis sans doute trois bonne heures. Il fit rapidement le tour du bureau ne s'attardant que sur les dossiers qui lui paraissait plus important. Si toutefois le bureau du type était clair, ses dossiers eux, étaient rangés... de manière étrange. Évidement les dossier sensibles nécessitaient un mot de passe. Il s'en doutait. Mais il était là pour voir leurs diverses bases.
© 2981 12289 0

dés: oui, il trouve les documents et le type revient au même moment. non, toujours pas, il faut chercher ailleurs, de plus, le type revient.

_________________
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l’avoir. Nous sommes des monstres magnifiques.
& découvre jules.



Dernière édition par Jules E. Sand le Ven 28 Oct - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 851
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: (quête solo) heart of courage. (terminé)   Sam 30 Avr - 14:50

Le membre 'Jules E. Sand' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IULIUS DIVINUS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter.
messages : 292
parmi nous depuis le : 06/03/2016

IULIUS DIVINUS

MessageSujet: Re: (quête solo) heart of courage. (terminé)   Dim 1 Mai - 17:01


❝ JOUR 02. CAMP JUPITER - SIMI VALLEY ❞heart of courage.06.04.2016 base de Norwalk.
Bingo. Cette fois-ci, c'était la bonne ! Il ne perdit pas une minutes avant d'appuyer sur le bouton imprimé. Une page s'imprima, il l'attrapa le temps que la seconde qui était en cours d'impression sorte de la machine et la parcouru des yeux. C'était magique. Soudain, la porte s'ouvrit dans un grand fracas, faisant voler les papiers posés sur le bureau dans tous les sens. L'homme venait de faire irruption, et il avait l'air carrément en pétard. Il était grillé. Le véritable Barry devait juste venir d'arriver. En retard mais lui il était le vrai Barry.

« Qui êtes vous ?! » Pas de le temps de répondre, il enfonça le papier dans la poche de son uniforme trop grand, attrapa son chariot de ménage à deux mains et lui fonça dessus la tête baissé. L'homme poussa un jurons en évitant de peut le chariot. Son bras encore faible lui, avait bien sentit le choc. Il eut le temps de le voir porter la main à la ceinture et lui balança son sceau de javel à la figure. « Mes yeux ! » L'homme était tombé genoux et une femme s'était porté à son secoure. Quand à Jules, il accéléra tandis que deux pauvre types armés commençaient eux aussi à vider leur chargeur. Zouu, il tourna dans le premier couloir venu, complètement perdu. Elle était la sortie déjà ? Étrangement sa mémoire refusait de coopérer en cet instant précis. Il posa un pied sur son chariot et, se donnant de l'élan, se laissa glisser dans le couloir. Les gens affolés n'avait pas les réflexes de personnes tout à fait normales dans ce genre de situation. Non. Au lieu de courir dans tous les sens, d’appeler la police comme dans tout les films, ils sortaient tous leur flingues pour lui tirer dessus. Il pouvait toujours essayer, sa peau était dur comme le fer. Cela ne le protégerait pas contre toute les balle, mais au moins contre une bonne partie. Il sauta de son chariot, attrapa au passage son balai et reprit sa course folle. Mince. Ce n'était pas la balai mais la serpillière. Beaucoup moins classe. Sortir son arme, il fallait qu'il sorte son arme sauf que... Son sac. Le glaive et son sac était restés dans la voiture. Voiture garé dans la rue d'en face. Son père aurait honte de lui. Un guerrier qui allait en mission sans arme. Enfin si, il en avait une, et quelle arme ! Une super serpillière ! Peu de gens pouvaient se venter de se battre avec un tel objet ! « Il est là ! » Boum, nouveau coup de feu. Il se retourna et donna un grand coup de serpillière dans la tronche du premier type venu. Qu'il esquiva. Ok, en plus de d'être bon tireur, c'était tous des ninjas. S'en suivit alors un duel coup de serpillière d'un côté, coup de pied de l'autre. Il la voyait cette p*tain de porte de sortie, juste là, à sept mètres a peine ! Mais il y avait ce ninja juste devant... et la porte s'ouvrit. Sur le type de la poubelle. Il l'avait presque oublié celui là. Il avait une espèce de peau d'orange sur le col, ce qui le rendait particulièrement ridicule. L'air menaçant qu'il avait sur le visage en tout cas... il poussa son collègue en hurlant. « Il est à moi ! » Pas question, non non, pas question ! Il recula de quelques pas, son arme pointé vers l'homme qui avançait menaçant. Alors quoi, il voulait pas le descendre maintenant ? Tant pis. Jules avait une autre idée ne tête.

La pauvre femme qu'il attrapa sans peine se nommait Cornélia si l'on se fiait à son badge. Il balança sa serpillière contre l'agent toujours acculé devant sa porte de sortie et passa ses mains atour du cou de la jeune femme. « J'vous préviens je vais la buter. » Bon sang, à quoi jouait-il au juste ? Il pressa un peu plus ses mains et la femme se mit à gémir. Sauf que ses collègues... ses collègues n'en avait rien à faire. Strictement rien à faire et n'avait pas baissé leur arme pour autant. « Rend toi gamin, on veut juste parler. » « Mon cul oui... Je vous préviens je vais lui éclater la tête ! » De pire en pire. Mars si m'entends, viens moi en aide je t'en supplie, fait quelque chose... pensa t-il très fort
© 2981 12289 0

dés: oui, Mars entend ses prières et déclenche les pluies anti incendie non, aucune réponse, il va falloir improviser..[/quote]

_________________
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l’avoir. Nous sommes des monstres magnifiques.
& découvre jules.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 851
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: (quête solo) heart of courage. (terminé)   Dim 1 Mai - 17:01

Le membre 'Jules E. Sand' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IULIUS DIVINUS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter.
messages : 292
parmi nous depuis le : 06/03/2016

IULIUS DIVINUS

MessageSujet: Re: (quête solo) heart of courage. (terminé)   Ven 5 Aoû - 16:05


❝ JOUR 02. Norwalk ❞heart of courage.06.04.2016 base de Norwalk.
Et Mars entendit ses prières. Il fut presque surpris. Le dieu de la guerre n'était pas franchement réputé pour prêter attention aux prières de ses trop nombreux bambins qui couraient partout à travers la monde. De temps en temps il leur accordait une faveur, une arme durant un grand combat ou un courage sans limite face au plus terrible de tout les adversaires mais en dehors de ses trop belles et trop rares histoires, Jules savait ce qu'il était. Tout comme le pensait la plus part de ses frères et sœur. Distant. Distant pour que ses enfants apprennent d’eux même et deviennent de vrais guerriers. Et cela, Jules l'avait toujours apprécié. Mais aujourd'hui il ne regrettait pas de l'avoir supplié. Il était dans la merde et pour que Mars se donne la peine de se montrer clément, c'était qu'il était probablement du même avis que lui. Les pluies anti-incendie se déclenchèrent donc, surprenant toutes la petite foules qui s'était amassé dans ce fond de couleur, transformé en lieu de prise d'otage. Pris dans l'action, il ne perdit pas une minutes avant de balancer la femme qu'il avait dans les bras dans les mains de ses assaillants, lancer sa seule arme sur le premier mec venu et se jeter sur la porte.

Voir le ciel et respirer l'air libre lui parut presque être un privilège. Mais il n'avait pas le temps pour s'arrêter et voir si les oiseaux chantaient toujours ou non. Il avait ses plans et désormais il allait devoir courir très rapidement auprès de sa voiture, démarrer et se barrer très loin d'ici. Évidement trois hommes l'avaient suivis, ignorant les douches froides qu'étaient en train de se prendre leur collègues au sein de leur locaux. « Reviens gamin ! » Un coup de feu partit et il sentit la balle ricocher sur sa peau, l'effleurant à peine. Il entendit le juron de l'homme pensant avec manqué sa cible et se retint de rire. Sa voiture n'avait pas bougé. Toujours garé au même endroit, ses affaires toujours posées sur le siège passagé avant. Il ne perdit pas un instant avant de reprendre les pédales de sa voitures volé et de démarrer. Une balle traversa sa vitre, puis deux, puis trois. Inutile de dire que son pare brise avait désormais une allure pitoyable. Et une fois de plus, il se félicita d'être tombé sur le genre de barge qui te tirais dessus, mais qui ne visait jamais le roues du véhicule. Pied au plancher, le fils de Mars regarda rapidement sa prochaine direction. Vista. Quelques heures de trajets. Il regrettait presque les hamacs qui lui avait parut inconfortable lors de sa première nuit dans sa cohorte. Il dormirait dans sa voiture ce soir. Il n'était peut-être pas prudent de loger dans un de ces motels qu'il avait toujours mal jugé, paumés en bord de route. « Merci Papa. » Ce soir, Mars serait à l'honneur, il lui ferait des prières et tout ce qui irait avec. Il était trempé, mais en vie, c'était bien ce qui comptait, non ?
© 2981 12289 0

_________________
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l’avoir. Nous sommes des monstres magnifiques.
& découvre jules.



Dernière édition par Jules E. Sand le Ven 28 Oct - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IULIUS DIVINUS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter.
messages : 292
parmi nous depuis le : 06/03/2016

IULIUS DIVINUS

MessageSujet: Re: (quête solo) heart of courage. (terminé)   Ven 28 Oct - 10:37


❝ JOUR 04. VISTA ❞heart of courage.08.04.2016 route & base de Vista.
Il n'avait qu'une hâte ; c'était de rentrer au camp Jupiter. Tout lui manquait là-bas, étrangement. Même son hamac. Même ses frères de cohortes qu'il trouvait particulièrement agaçant au quotidien, son meilleur ami et les menus bio que s’évertuait à faire chaque lundi ce maudit fils de Déméter. Mais maintenant qu'il dormait dans sa caisse complètement défoncée, les pieds calés entre le frein à main, une accoudoir complètement arrachée et le tableau de bord... de temps en temps il arrivait à dormir plus d'une heure d’affilé, sans même ouvrir les yeux. Mais ces moments se faisaient de plus en plus rare car, demi-dieu oblige, il se devait de veiller pour surveiller ses arrières. Il avait foutu un sacré bordel dans la dernière base en date. Il ferait mieux la prochaine fois, sans menacer personne et sans déclencher les douches d'incendie. S'il était toujours en vie, c'était grâce à son père et il en avait parfaitement conscience. Il ne serait peut-être pas aussi chanceux la prochaine fois.

Vista. La ville... ne lui inspirait pas du tout confiance. Comme toute celle qu'il avait visité ces derniers jours en réalité. À présent il voyait le mal partout. Chaque passants dans la rue était susceptible de sortir une arme et de lui tirer dessus. Il avait garé sa voiture dans une rue moins passante que les autres mais il ne se faisait pas d'illusion, la ruine qu'elle était attirerait forcément le regard. Il ne laissa donc rien à l’intérieur, fourrant ces affaire dans son sac qui lui aussi en avait pris un sacré coup. Il faisait trop chaud, encore une fois. Et ce n'était pas à ce type de chaleur que l'enfant du centre américain était habitué, lin de là. Trop humide. En plus de ça, il puait. Genre, vraiment. Ses habits était crades, et il n'avait aucun tee shirt ou short de rechange.  Ses converses violettes était bien les seules à rester en état. Alors en plus d’avoir volé une voiture, il entreprit de voler des habits. Ce fut compliqué. Vraiment. Mais il n'avait plus que des drachmes et il ne se voyait pas payer les mortels avec une telle monnaie. Et une fois son nouveau short (blanc, quel horreur) et tee shirt (il n'avait pas pu trouvé mieux qu'un tee shirt Mario Bross rétro, il avait été le plus simple à voler) sur le dos, il se mit en quête. Son plan dans la main. Ce dernier avait pris l'eau, mais une chance pour lui, les quelques noms écrits dessus étaient encore lisibles. Et après deux heures de recherches, qui lui parurent terriblement longues, il arriva enfin devant la base. Elle était pour le moins... Inattendue. Il fallait dire que l’Apple store qui se trouvait devant lui était en effet un façade assez sympa pour une base de méchants. Il entra donc, faisait mine de s’intéresser au dernier iphone hors de prix. Il se doutait bien que son portait avait du circuler entre eux. Alors il éviter soigneusement de trop regarder les vendeur, cherchant à la fois où pouvait se situer une éventuelle porte d'entrée. La réponse fut ; dans les toilettes. Étrange, mais malin. Les toilettes étant réservés aux employés, peu de chance qu'un client entre sans le faire exprès dans leur maudite base. La configuration de la pièce était originale elle aussi. Deux toilettes, une qui avait l'air de fonctionner et l'autre, hors service. Il n'en fallu pas plus à Jules pour écraser la poignet entre ses mains et entrer dans cette dernière. Et miracle, il ne se retrouva pas en face de chiottes comme tout le monde aurait pu le présager, mais dans une sorte de mini entrée. Fabuleux. Elles étaient toutes tellement différentes ! Son plan à la main, il regarda quelques minutes les schémas de couloirs qui zigzaguait dans tous les sens. Il allait faire comme pour la dernière, se rendre directement dans leur bureaux. C'était là qu'il trouverait potentiellement des plans ou des documents intéressants...
© 2981 12289 0

dé, pour découvrir des documents.

_________________
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l’avoir. Nous sommes des monstres magnifiques.
& découvre jules.



Dernière édition par Jules E. Sand le Ven 28 Oct - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 851
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: (quête solo) heart of courage. (terminé)   Ven 28 Oct - 10:37

Le membre 'Jules E. Sand' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IULIUS DIVINUS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter.
messages : 292
parmi nous depuis le : 06/03/2016

IULIUS DIVINUS

MessageSujet: Re: (quête solo) heart of courage. (terminé)   Ven 28 Oct - 10:53


❝ JOUR 04. VISTA ❞heart of courage.08.04.2016 route & base de Vista.
Une fois de plus il faisait tâche, ses nouveaux habits n'aidant pas. Mais Jupiter sembla entendre ses prières (enfin, Mars, il ne priait pas ce lourdeau de Jupiter) car un nouvel homme se pointa dans la petite entrée. Au début, il cru qu'il était grillé. Déjà, à peine arrivé. Mais l'homme... l'homme lui sauva la vie.

« C'est bien ici hein ? »
« Oui. »

Il avait répondu du tac au tac, ne sachant pas vraiment ce que demandait le nouveau venu. Mais c'était toujours mieux de faire semblant de savoir, et d'afficher un air très professionnel.

« Je suis nouveau. C'est mon premier jour. Toi aussi je présume ? » Il détailla son tee shirt Mario. « Tu sais qu'ils demandent d'être en costume ? »

Ah, d'où la tenue très sobre du monsieur. Jules se contenta de sourire. D'accord, dans ce cas il allait... Il regarda le badge de l'employé. Emprunter sa tenue à Guy. Un seul coup dans la tronche suffis pour le faire basculer. Après ça, il le tira dans les véritables toilettes. Jamais il n'aurait cru déshabiller un homme dans des toilettes. Jamais. Et pourtant, il en était là. Il était plus petit que lui mais au pire, il passerait pour l'homme pas fichu d'acheter des costumes à sa taille. Il passa sa chemise, sa veste, épingla son badge. Son pantalon lui était trop large, mais il resserra la ceinture au maximum, priait pour que le tout tienne. Il serra les dents quand sa blessure à l'épaule sembla se réveiller. C'était vraiment pas le moment... et voilà. Il était fin prêt. Il troqua son sac contre la mallette de l'homme, inversant leurs affaires respectives.

« Je suis désolé Guy... » souffla t-il.

Voir ce pauvre Guy en tee shirt Mario, et en caleçon (oui, le short blanc ne lui allait pas) lui faisait un peu de peine ; il regrettait de ne pas pouvoir immortaliser ce moment, TJ aurait bien rit. Enfin il retourna dans son entrée, il poussa la première porte, présenta son badge à une charmante demoiselle qui n'y vit que du feu (sas doute à cause du regard langoureux qu'il lui lança pour lui faire oublier sa tenue pitoyable) et qui l’accompagna à son nouveau bureau.

« Votre travail ne changera pas beaucoup de celui que vous effectuer à San Francisco. Le patron souhaite que vous mettiez à jour les plans des infrastructures de la base de Norwalk et New York. Après ça, nous passons en salle de réunion à onze heure précise. » « C'est compris, merci bien... - il zyeuta son badge – Chiara. »

Alors il se mit au boulot. Enfin... il alluma l'imprimante et imprima. Cependant, il en pu s'empêcher d'être mal à l'aise. New York. Ces fumiers avait une base à New York. Tout devenait un peu plus clair à présent. Il s'empressa de mettre le tout dans sa mallette et, pour ne pas faire trop suspect, décida de rester ne poste jusqu'à onze ans. Cela ne faisait qu'une petite heure d'attente. Il avait tellement de chose à fouiner. Sauf que comme dans les bases précédente, le système était bien gardé. Faute de pouvoir accéder aux dossiers qui l’intéressait, il se reporta sur les fichiers papiers laissés par l'ancien locataire des lieux.
© 2981 12289 0

dé, pour découvrir les plans de la prochaine base.

_________________
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l’avoir. Nous sommes des monstres magnifiques.
& découvre jules.



Dernière édition par Jules E. Sand le Ven 28 Oct - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 851
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: (quête solo) heart of courage. (terminé)   Ven 28 Oct - 10:53

Le membre 'Jules E. Sand' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IULIUS DIVINUS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter.
messages : 292
parmi nous depuis le : 06/03/2016

IULIUS DIVINUS

MessageSujet: Re: (quête solo) heart of courage. (terminé)   Ven 11 Nov - 14:37


❝ JOUR 05. VISTA - RETOUR❞heart of courage.08.04.2016 route & base de Vista.
« Guy ? »

Le fils de Mars releva la tête et quitta des yeux sont écran quelques instants pour apercevoir une dame rondelette au teint orange. Encore une qui avait abusé de l'auto bronzant pendant ces vacances à Hawaï. Elle avait une drôle de mine crispée.

« Oui ? » « Qu'est ce qui vous est arrivé ? » « Je vous demande pardon ? »

Avait-il quelque chose sur la figure ? Chiara le lui aurait dit... Il baissa les yeux sur sa veste de costume, aucun tâches présentent. La petite dame s'était rapproché en plissant les yeux. Et soudain, sans prévenir, dégaina une arme. Sa réaction fut rapide, il bondit de son siège, levant les bras en l'air, l'air complètement paniqué (et même pas besoin de feindre l'étonnement, il l'était vraiment en ce moment très précis).

« Qu'est ce... » « Vous n'êtes pas Guy. » « Hein ? Si si c'est moi je... » « Alors expliquez moi la différence entre cette photo (elle brandit un dossier) et votre tronche actuelle. » « La chirurgie fait des merveilles vous save... »

Bing, la première balle partie et il eut à peine le temps de se baisser. Ah non, pas encore. Il en avait encore une dans le bras qui lui faisait un mal de chien, il ne pouvait pas se permettre de s’en prendre une nouvelle. À noter faire de l'humour dans de telle conditions n'était visiblement pas la chose à faire. Mauvaise approche. Bim bim, deux nouveau tirs Avantage, elle ne savait pas viser. Désavantage, il n'avait pas d'arme pouvant l'atteindre. Avantage, son don. Il se releva, une balle ricocha sur son torse et lui balança sa chaise de bureau à la figure. La ninja cachée qu'était la femme ronde l'esquiva avec une souplesse insoupçonné et s'en suivit alors une longue succession de tirs et de lancé d'objets de bureau. Et quand (enfin) elle se mangea l'ordinateur dans la tronche, elle tomba raide. Sauf que leur petite bataille avait fini par réveiller tout l'étage qui déjà, il pouvait les entendre, se dirigeait vers le bureau du nouveau Guy. « Merde merde merde, pas deux fois... » Sa mauvaise expérience à la dernière base lui avait suffis, son père ne serait pas toujours là pour lui sauver la mise. Il devait sortir d'ici, et vite. Quand il ouvrit la porte il se retrouva face à un homme en caleçon.

« GUY ! »

Et le véritable Guy eut l'air terriblement surpris de le voir avec son propre badge, sa propre mallette et surtout son costume flambant neuf déjà tout troué de partout. Déboussolé ce dernier pointa un doigt tremblotant vers le demi-dieu et... se fit littéralement plaqué au sol après une bande d'agent sauvage qui surgir du couloir. La scène aurait pu avoir quelque chose de comique si Jules n'avait pas été la cible de tous ces hommes.

« C'est le demi-dieu ! »

L'information allait si vite de nos jours... Et courir était sa dernière option, toujours sa mallette en main le fils de Mars détalla vers la porte par laquelle il était rentré. Mais évidement rien n'était simple, il sortit, certes. Mais semer ces gars en revanche... Quand il revint dans l'Apple Store qui servait de couverture à la base, les gens le dévisagèrent étonné. Les portes e fermèrent aussitôt tandis que les hommes surgirent à leur tour des toilettes. Les clients poussèrent des cris affolés presque aussitôt. Et l'erreur en vint cette fois-ci pas de lui, mais de l'un de ces poursuivants. Il fit l'erreur de sortir son arme et de faire mine de tirer. Mais ils étaient au Etats Unis. Et un des clients eut vite fais de l'imiter. L'agent voulu lui faire comprendre qu'il n'avait rien contre lui, mais une bande d'homme poursuivant une pauvre ado maigrelet... Le fils de Mars pouvait voir sa caisse complètement cabosser l'attendre dehors, de l'autre côté de la rue. Et quand les tirs se déclenchèrent, que tout le monde se baissa à terre, il fonça vers la vitre. Son pouvoir n'avait pas intérêt à lui faire défaut cette fois ci... Le verre éclata en mille morceau. Au lieu de faire comme dans ces films d'actions super stylé, le demi-dieu atterrit par terre, roula sur au moins cinq bons mètre avant de se redresser au milieu de la route. Les tireurs le regardaient l'air paniqué tandis que déjà, il se hâtait vers sa voiture. Son bras lui faisait un mal de chien. Mais il avait fais l'essentiel. Il avait trouvé un document qui à coup sûr pourrait aider les siens, il était temps de se remettre en route pour rentrer à la maison.

10.04.2016
Le route fut longue. Cette grumblr de météo n'avait toujours pas décidé d'être clémente avec lui. Mais moins pénible que l’allée. Il se contenta de rouler, de s'arrêter dormir sur des parkings de routiers (jamais trop longtemps) et d'éviter de croiser d'éventuels monstres. Il ne manquerait plus que ça... Il abandonna sa voiture dans une petite ville à quelques kilomètres du camp Jupiter. Et y foutu le feu sans remord. Elle lui avait porté la poisse de toute façon. Et elle ne ressemblait plus à rien, il manquait les vitres, le pare brise et les deux rétroviseurs. Et la portière gauche ne se fermait plus non plus. La première chose qu'il fit en arrivant fut le bilan. Il se fit incendier (sans doute pour avoir été si imprudent sur plusieurs choses), puis remercié. En attendant, personne ici n'avait encore fait un truc pareil. « Je voudrais bien vous y voir bande de larves... » pensa t-il. Mais désormais il le savait, ces hommes connaissait sa tête et il devait être sur leurs dossiers. Il allait devoir se montrer plus prudent à l'avenir. Cependant, il avait récupéré quelque chose d’intéressant qu'ils allaient pouvoir étudier. Et enfin, il alla se faire soigner. Il allait pouvoir prendre une pause bien mérité, et commencer à rééduquer son bras qui avait officiellement arrêté de lui servir.
© 2981 12289 0

QUÊTE TERMINÉE

_________________
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l’avoir. Nous sommes des monstres magnifiques.
& découvre jules.

Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: (quête solo) heart of courage. (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

(quête solo) heart of courage. (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» hungry heart [Accepté]
» [SOLO] [Aken] Block Buster [n°1]
» Pour Elisabeth bon courage pour demain
» Quête de Lothus : Le chat de Granny [Solo - Difficile]
» WARRIORS CATS' HEART

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: le reste des états-unis.-