Partagez | .
 

 Par le pouvoir de la biquette arc-en-ciel ! (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
SANG-MÊLÉ ROMAIN.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 250
parmi nous depuis le : 16/07/2015

SANG-MÊLÉ ROMAIN.

MessageSujet: Par le pouvoir de la biquette arc-en-ciel ! (terminé)   Dim 1 Mai - 13:40

Même avec tous les efforts du monde … je ne crois pas que j'aurais pu prédire ce qui allait se passer aujourd'hui, à quel point cet après midi qui aurait dû être on ne peut plus banale allait s'avérer totalement … barge ? Ouai, cela décrit plutôt bien la situation. Car voyez vous, à l'origine, je devais simplement aller me défouler avec Jules sur le terrain d’entraînement. Oh cette fois pas de spectacle, nous n'attendions pas de spectateurs, juste nous deux pour vider ce trop plein d'énergie que nous possédions généralement et se défier un peu de nouveau, histoire de voir qui était le plus fort, qui aurait le dessus cette fois. Seulement, alors que nous faisions tranquillement notre chemin à travers le Camp Jupiter, voilà qu'un faune vint nous interrompre dans notre marche … que voulait-il celui là ? Généralement les faunes était loin des satyres que j'avais pu voir à la colonie des grecque, chez nous il s'agissait la plus part du temps d'assez pauvres types passant leur temps à mendier et à ramasser la moindre chose que l'on faisait tomber par terre. Enfin, encore heureux ils ne nous faisaient pas les poches ! Non, ça c'était le job de Sidney. Il n'empêche que les faunes étaient plus une plaie qu'autre chose et c'était méfiant que j'avais commencé à l'écouter. Mais bon … parait-il que maintenant fallait essayer de leur porter une oreille plus attentive, soit !

Ce faune, du nom de Sylla, commença à nous raconter son histoire, balbutiant et prenant bien trop de temps à mon goût, m'agaçant déjà franchement alors que je tapotais du pied au sol. Il allait accouché avec son problème à la fin ?! Puis là … j'avais presque regretté d'avoir eut cette pensée … Des biquettes ? Des biquettes qui brillaient dans le noir et qui avaient disparu en volant ? Non mais sérieux c'était une grosse blague, n'est-ce pas ? Même dans notre monde de taré cela n'avait rien de crédible ! Enfin … je ne sais pas … je ne savais plus … Je l'observais avec de grands yeux ronds, avant de pousser un immense soupir, surtout que si ça continuait on allait vraiment avoir une demi biquette (une biquette s'occupant de biquettes … la blague!) agenouillé à nous tenir la cuisse et à tremper notre pantalon de larmes. Levant les yeux au ciel je l'arrêtais « C'est bon, c'est bon ! On va les cherche tes bi... ton troupeau. On va essayer de voir si elles sont toujours dans les parages. » Cela m'emmerdait franchement … mais cela devait l'emmerder encore plus ce faune de plus avoir ses bestioles donc autant lui donner un coup de main. Et puis si il y avait quelqu'un à frapper à l'arrivée pour ce vol de chèvres phosphorescentes tout ne serait pas perdu. Enfin … en espérant que cela ne soit pas Sidney, ça me ferait mal de lui péter la gueule mais je n'étais pas certain qu'il soit capable de faire voler un troupeau, aussi astucieux pouvait-il être quand il s'agissait de voler des trucs. Je me tournais d'abord vers Jules « Bon, cela ne te dérange pas qu'on délaye un peu pour lui filer un coup de main ? Vaut mieux ça qu'entendre ses jérémiades et qu'on se fasse ensuite taper sur les doigts pour ça. » Sylla était toujours à côté, je n'en avais rien à foutre.

Regardant le ciel, essayant toujours de m'imaginer à quoi devait ressembler un troupeau de chèvres volantes et brillant dans le noir, j'essayais de réfléchir sur la première marche à suivre. J'avoue que je n'étais pas forcément le meilleur enquêteur au monde, j'étais plutôt les muscles, établissant des tactiques quand il fallait combattre certes mais à qui on disait qui, quoi, quand et où. Alors là … je me tournais de nouveaux vers Sylla, lui posant deux ou trois questions un peu clichées, digne de série télé « Est-ce que des gens étaient jaloux de ton troupeau. Ou alors n'aimaient pas ta famille ? As tu eut des problèmes avec un esprit de vent ? » sachant le nombre qu'ils étaient au camp Jupiter … même si c'était oui ce serait comme chercher une aiguille dans une meule de foin, ça ne nous avancerait pas des masses. Je posais alors la question qui me paraissait la plus con mais en même temps la plus intelligente à poser au vu de la situation « Est-ce que au moins tu pourrais nous dire vers où le troupeau s'est envolé ? Histoire qu'on ait au moins un début d'idée sur où on devrait le chercher. » Bah quoi ? Des fois le plus simple c'était de suivre la piste de la biquette ! Dommage que nous n'avions pas une Willow à porter, histoire de jeter un sort de localisation … à croire qu'on avait droit à des pouvoirs cool mais pas à ceux de ce genre, les cheatés qui donnent la réponse en quelques seconde … déception !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IULIUS DIVINUS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter.
messages : 317
parmi nous depuis le : 06/03/2016

IULIUS DIVINUS

MessageSujet: Re: Par le pouvoir de la biquette arc-en-ciel ! (terminé)   Dim 1 Mai - 15:13

Les dés.:
 

Il n'avait vraiment pas besoin de ça aujourd'hui. Ni demain d'ailleurs. Ni après demain, ni... jamais en fait. Parce que rendre un service à un faune ne faisait pas partie de ses attributions ici, au Camp Jupiter. Il avait toujours eu une très basse estime de ces énergumènes à pattes de chèvres. Il fallait dire que l'un d'eux était tout de même sortit avec se mère pendant des semaines ! Et qu'elle n'avait rien vu ! Bon, c'était un sature qui c'était complètement trompé de demi-dieu mais tout de même. Depuis, il avait toujours eu méfiance de leur bande. Et aujourd'hui... aujourd’hui devait être une journée tranquille. Il devait juste aller se défouler un grand coup avec Lethario 5parce que là dessus il ne pouvait pas trop compter sur son meilleur ami) mais les destin en avait décidé autrement. Leur route fut barrée par un faune qui leur raconta une histoire complètement... à dormir debout.

C'est une blague ?!

Il avait du mal à cacher son dédain pour la créature qui reniflait presque à leur pied. Il pouvait pas aller se trouver deux autres demi-dieux à embêter ? Genre de gentil garçons tout aussi disposé à aider. Mais pas eux. Ils devaient avoir des têtes sympas il ne voyait pas d'autres solutions.

Ouais non... Aller, dis nous tout Sally.

Le faune lui jeta un regard courroucé en entendant son prénom déformé mais ne s'arrêta pas de gémir pour autant. Ce qu'il était fatiguant ! Le fils de Bellone, lui, semblait plus se prêter au jeu. Alors en l'imitant il tenta d'afficher un air très concerné sur son visage. Un troupeaux de vachettes. Enfin, de biquettes. C'était la même chose. Des animaux très cons aux yeux du fils de Mars. Qui brillait. Non mais c'était la plus grosse blague de l'univers ! Il était sur les pas de mortels armés jusqu'aux dents il y a quelques jours en mission solitaire et là... Et là il se retrouvait à aider un faune qui pleurait son troupeaux d'animaux fluo disparus. C'était le monde à l'envers... vraiment le monde à l'envers.

Et un truc utile hein, pas une de vos phrases à triples sens qui nous mène nul part.
Les bains ! Retrouvez moi au cirque quand ça sera bon !

Ok, les bains et la suite c'était... ? Il n'y eu pas de suite. Tout simplement. Le faune disparu. Sans demander son reste. Il était trop tard pour l'attraper par les cornes et lui demander plus de détail. Pourquoi fallait-il toujours que les faunes/satyres/dieux/déesses soient si mystérieux dans leurs indications ? Ils n'apprenaient donc jamais de leur erreurs ?

Ok. Super. Je suppose qu'on va du côté des bains ?

C'était bien le dernier endroit où il mettait les pieds ici. Il fallait dire que lui et les bains publiques... Oui non c'était pas son genre. On voyait rarement le fils de Mars faire trempette en racontant sa vie aux gens. En même temps... qui, ici, avait le temps pour ça ? Bon, sûrement les gens habitants la Nouvelle-Rome et encore.

_________________
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l’avoir. Nous sommes des monstres magnifiques.
& découvre jules.



Dernière édition par Jules E. Sand le Dim 1 Mai - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 868
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: Par le pouvoir de la biquette arc-en-ciel ! (terminé)   Dim 1 Mai - 15:13

Le membre 'Jules E. Sand' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ ROMAIN.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 250
parmi nous depuis le : 16/07/2015

SANG-MÊLÉ ROMAIN.

MessageSujet: Re: Par le pouvoir de la biquette arc-en-ciel ! (terminé)   Ven 20 Mai - 21:27

Une blague … Ooooh si seulement ! De cette manière on aurait juste pu lui casser la gueule pour s'être foutu de la notre justement, continuer notre chemin et vaquer à nos occupations premières. Mais dans ce monde de fou qui était le notre, My Little Biquette était aussi réel  que notre désespoir le plus complet à la pensée de devoir aider un faune pour une quête aussi ridicule et sans intérêt … enfin bon, le karma ! Il ne valait mieux pas se mettre à dos ceux qui pouvaient s'introduire dans votre maison en pleine nuit. Mais du coup, après avoir passé le premier round avec notre camarade, je laissait Jules prendre un peu les choses en main, histoire de pas vite vouloir l'étrangler ou autre chose et surtout avoir l'impression, l'espace d'un instant, que cela ne me concernait pas même si … si … car j'étais le premier à avoir dit oui pour filer un coup de main. Mais à croire que Jules avait un visage avenant … ou faisait carrément flipper, car Sylla répondit à la question avec une réponse PRESQUE précise ! En effet, sans avoir des coordonnées géographiques du troupeau on avait une direction et … j'avoue qu'en l'entendant, un immense sourire se dessina sur mes lèvres tandis que notre nouvel employeur prenait la poudre d'escampette.

« Les bains … Voila qui est intéressant. T'as ton maillot toi ? Au pire … faudra mener notre enquête à poil, ce qui est pas un problème en soit, ça aura au moins le mérite de donner une jolie vue lors de cette recherche. » Terminais-je avec un clin d'oeil et une claque sur son fessier avant de prendre la fuite en riant.

Je savais à quel point Jules ne supportais PAS que je lui fasse des avances … que n'importe quel mec lui en fasse d'ailleurs, pauvre petite prude ! Attitude de gay refoulé de mon avis mais c'était bien là ce qui était drôle car le faire sortir de ses gonds était d'une facilité monstrueuse. Sauf que lui avait tout à fait la force de me broyer les couilles si j'allais trop loin … donc j'espérais qu'il resterait concentré sur les biquettes et verrait la raclé pour plus tard ! En attendant j'avançais vers les bains d'un pas rapide bien qu'ayant tout de même un peu ralentit depuis mon départ pour laisser Jules me rattraper, jusqu'à enfin arriver en face du bâtiment. Fallait-il fouiller à l'intérieur ? Personnellement j'en doutais un peu … surtout que de la biquette mouillée cela devait franchement sentir donc … on aurait forcément eut des retours à ce propos ! Mais encore une fois on ne pouvait jamais savoir avec le monde mythologique, c'était pire que de vivre aux alentour de la bouche de l'enfer, que des trucs bizarres qui se passaient ! « Bon, aussi tentant que soit le fait de voir ta belle plastique » ouai, je cherchais carrément ! « Je pense que l'on peut commencer à chercher dehors. Les biquettes ont dû faire qu'un passage par ici, cela m'étonnerait que les responsables se soit amusé à monter une équipe de natation à sabots et phosphorescente. » Je me mis donc à chercher dans les alentours du bâtiments … jusqu'à tomber sur un coin de terre qui semblait avoir été pas mal piétiné, des traces de biquettes étant parfaitement visible. Au moins l'information était bonne et elles s'étaient bien posé par ici mais … je fus grandement déçu de ne pas avoir eut une excuse pour attirer Jules à l'intérieur … Bordel ! Je trouverais un moyen de le voir à poil ce con à défaut de pouvoir me le faire et survivre après.

« Hey, regarde ! Je crois que j'ai retrouvé la trace de nos charmantes camarades ! N'empêche … je me demande comment un troupeau de merdouilles fluos et volantes à pu passer inaperçu de la sorte. Enfin bref … si on suit les traces … oh putain ! Dis moi Jules … c'est pas les cuisines par là bas ? Sinon il faudrait vraiment se grouiller là ! » Quoi que … qu'est-ce que cela pouvait bien donner une biquette magique grillée ? Ce serait comme manger Rainbow Dash … j'aimerais trop manger Rainbow Dash ...


Dés :
- Oui = Des traces indiquent qu'elles se sont posée par ici mais sont ensuite allé en direction des cuisines.
- Non = Il y a peu d'indices ... mais le plus probable est qu'il y aura plus d'informations à l'intérieur des bains.

HRP : Franchement désolé pour le retard ><


Dernière édition par Lethario Lovel le Ven 20 Mai - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 868
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: Par le pouvoir de la biquette arc-en-ciel ! (terminé)   Ven 20 Mai - 21:27

Le membre 'Lethario Lovel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IULIUS DIVINUS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter.
messages : 317
parmi nous depuis le : 06/03/2016

IULIUS DIVINUS

MessageSujet: Re: Par le pouvoir de la biquette arc-en-ciel ! (terminé)   Mar 31 Mai - 13:11

dé:
 

Non j'ai pas mon...

Il s'interrompit au moment précis où son camarade lui donne une tape sur les fesses avant de partir en riant. Il aurait pu virer au rouge pivoine, ou un truc tout mignon sauf que chez Jules les rougissant gêné n'existait pas. Il y avait la teinte rouge normale pour les colères simples et rouge cramoisie pour les « tu me fais bien chier tu vas t'en prendre plein la tronche ». Pas d'entre deux. Et là le rouge cramoisie était de sortie.

Connard ! Fils de p*te ! Espèce de..., hurla t-il en s’élança à sa poursuite.

Franchement ? Il en avait déjà marre. Il s'entendait bien avec Lethario presque tout le temps sauf quand... Sauf quand ce dernier avait décidé d'être collant, entreprenant ou il ne savait trop quoi avec lui. Chose qu'il en supportait pas le moins de monde, venant de lui, ou d'un autre gars en général. Il avait esquivé une belle baffe en déguerpissant rapidement, mais il en perdait rien pour attendre. Il le rattrapa devant les bains, à peine essoufflé. Son regard lançait des éclairs et si u regard pouvait tuer, Lethario serait déjà mort, enterré et poussière. À sa deuxième remarque il lui flanqua un coup de pied dans les mollets. Et tant pis s'il avait des bleu. Il pouvait toujours jouer le pauvre fils de Mars qui ne contrôlait pas sa super force après tout, non ?

Oups. C'est partit tout seul. La prochaine c'est dans ta gueule.

Il le suivit en bougonnant seul dans son coin, les mains dans les poches. Oui, il n'était pas vraiment à fond comme certains disait. Cette mission ne lui tenait pas à cœur, faire plaisir à de stupides boucs n'était pas dans ses habitudes.

Les cuisines ? Oh c'pas vrai... Elles vont faire un bordel pas possible si elles sont là-dedans !

Et sa pensées ne tarda pas à se concrétiser quand il entendit des hurlements dans les locaux ainsi qu'un vacarme assourdissant. Des bruits de plats renversés, de casseroles qui s'entrechoquaient... Elles devaient être là. Au moment où Jules se dirigea vers les entrées des cuisines, une choses poilu et grisonnante lui sauta par dessus en poussant une sorte de bruit étranglé. La biquette colorée sauta alors sur le fils de Bellone, lui piétinant le dos à coup de sabot avant de se rouler dans un tas de poussière. S'en fut trop pour le fils de Mars qui éclata de rire. Non mais franhcement...

Aller, et de une ! Tu la portes mon gars, elle a l'air sympa, t'as de la chance. En plus, je dirais qu'elle t'aime bien !

Tout était relatif sur ces derniers mots, mais elle n'avait pas vraiment l'air méchante, c'était bien vrai. Presque gentille en fait. Il espérait que les autres seraient aussi facile à avoir, mais évidement, il avait quelques doutes là dessus. Rien n'était jamais simple quand un faune vous demandait quelque chose. Sinon, pourquoi leur demander et ne pas le faire seul ?

_________________
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l’avoir. Nous sommes des monstres magnifiques.
& découvre jules.



Dernière édition par Jules E. Sand le Mar 31 Mai - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 868
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: Par le pouvoir de la biquette arc-en-ciel ! (terminé)   Mar 31 Mai - 13:11

Le membre 'Jules E. Sand' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ ROMAIN.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 250
parmi nous depuis le : 16/07/2015

SANG-MÊLÉ ROMAIN.

MessageSujet: Re: Par le pouvoir de la biquette arc-en-ciel ! (terminé)   Dim 5 Juin - 15:31

Ah Jules … qu'est-ce qu'il était une cible facile tout de même. Il ne m'avait fallu d'un rien pour le faire partir au quart de tour, fonçant tête baissé en lâchant des insultes tandis qu'il me poursuivait pour avoir osé une nouvelle fois de faire un geste déplacé envers sa personne. En réalité, même si il est vrai qu'il était absolument magnifique et sexy et que pendant longtemps je ne rêvais que d'une chose, pouvoir me le faire, entrer dans sa tête au point de lui en faire oublier tous ses principes, le faire frémir, gémir et hurler mon nom … maintenant c'était qu'un pote bordel ! Ne l'avait-il pas compris ? Son cul je ne me privais pas pour le mater ou même le tâter comme je venais de le faire à l'instant mais hormis ça je ne cherchais plus vraiment à le tirer. Mais voilà, Jules étant « un bonhomme » qu'un autre mec ne draguait pas, la moindre taquinerie prenait une ampleur considérable et moi je m'amusais comme un dingue. Enfin … le temps que l'on arrive jusqu'aux bains cela semblait s'être calmé, monsieur ne se jetant pas sur moi pour m'arracher la tête ni rien, bien que me lâchant un bon coup dans le mollet à ma seconde remarque, me faisant sautiller sur un pied tandis que je me tenais l'endroit victimisé car oui … ce con avait de la force ! Même si j'avais quand même bien cherché. « Aaaah … rahlala, quel susceptible ! Pas de ma faute si monsieur a peur de perdre ses couilles à se faire draguer par un mec » Lançais-je avec un petit sourire … légèrement déformé par la douleur et faisant quand même un petit bond sur le côté pour éviter de possibles représailles supplémentaires.

Quoi qu'il en soit, après avoir suivit cette première piste il sembla évident que les biquettes ne se trouvaient pas à l'intérieur du bâtiment. Heureusement dans un sens … car si il était vrai que c'était toujours amusant d'avoir des occasions de foutre mal à l'aise mon camarade de combat, de la biquette mouillée qui pue l'était infiniment moins et je ne me voyais pas nager dans un jus de bestiaux pour essayer de les chopper. Par contre, le fait qu'à première vu elle se trouve vers les cuisines … était très inquiétant pour notre camarade satyre ! … Ouai bon, clairement pas camarade et à dire vrai manger de la viande de chèvre arc en ciel me rendait extrêmement curieux mais bon, pour éviter qu'on nous fasse chier plus encore il valait mieux lui retrouver en un seul morceau. On se précipita donc sur place pour ne rien trouver d'autre que … une biquette, une seule sur tout un troupeau ! Une qui ne trouva d'ailleurs pas mieux que de faire un rodéo sur mon dos avant de finir par prendre un bain de poussière tandis que je tentais de remettre mes os en place dans une complainte de douleur « Connasse va … et connard de te foutre de ma gueule ! Je vais te la balancer dans la tronche et on verra si c'est toujours aussi drôle ! » Bon ok, il est vrai que si la situation avait été inversée, c'est moi qui me serait foutu de sa gueule et bien franchement, comme il venait de le faire mais là … j'avais juste mal ! Heureusement qu'on avait une meilleure constitution que la moyenne. Me balançant en arrière en me tenant le bas du dos, je rajoutais « Et qu'elle aille crever dans une marmite ! C'est hors de question que je la porte. De toute manière vaut mieux la suivre, elle nous montrera peut être où son ses chieuses de copines … » Je la poussais alors légèrement du pied pour l'obliger à avancer « Hop la débile, va ! Trouve tes congénères ! »

Bon ok, c'était quand même beaucoup espérer d'un animal aussi débile que de retrouver son chemin et celui de ses camarades ! Cela dit il semblait que le calvaire allait bientôt toucher à sa fin. Car après nous avoir fait zigzager ici et là, bouffant la moindre chose qui traînait et poussé des cris digne de ceux qu'on entend sur les vidéos youtube enfin l'on tombait sur ce troupeau de merde qui semblait avoir trouvé refuge derrière un bâtiment où personne ne semblait passer. « Oh bordel … crois moi que si on avait eut encore une poubelle pour notre copine j'en aurais fait une brochette … on va peut être en voir le bout de cette mission ridicule et après on pourra enfin se tabasser joyeusement la gueule. Vas y, à toi l'honneur d'essayer de les capturer ! J'ai bien eut la première biquette. » Finalement j'avais du mal à me dire que j'avais accepté de perdre mon temps pour une telle merde … non, plus de pitié pour les faunes, c'était du grand n'importe quoi.


Dés :
- Oui = La biquette fini par les amener jusqu'au troupeau.
- Non = Elle fait des zigzag en faisant beaucoup de bruit mais encore aucun signe du troupeau.


Dernière édition par Lethario Lovel le Dim 5 Juin - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 868
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: Par le pouvoir de la biquette arc-en-ciel ! (terminé)   Dim 5 Juin - 15:31

Le membre 'Lethario Lovel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
IULIUS DIVINUS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter.
messages : 317
parmi nous depuis le : 06/03/2016

IULIUS DIVINUS

MessageSujet: Re: Par le pouvoir de la biquette arc-en-ciel ! (terminé)   Dim 21 Aoû - 14:38

Il espéra que la biquette ne se barre pas comme une voleuse. Elle aurait pu, non ? Être une de ces biquettes fourbe et méchante par dessus le marché qui aurait profité de la crédulité de demi-dieux pour se faire la malle sans jamais revoir ses potes chèvres. Oui, elle aurait pu. Mais comme visiblement cet animal était loin d'être un génie (vraiment, vraiment) elle les conduisit tous les deux au troupeau, planqué derrière un bâtiment un peu isolé du camp.

Pfft, j'y crois pas... C'est vraiment stupide ces animaux là...

Il n'avait même pas les mots pour exprimer la peine qu'il ressentait devant une telle situation. La question qu'il se posa immédiatement en revanche fut, commet attraper tout ça. Sans que les chèvre,s soudain alarmées, partent toutes se disperser un peu partout à la Nouvelle Rome ou au camp. Elles étaient bien trop nombreuses pour tenter le coup de l'encerclement ou de la capture une à une.

Bon... et maintenant ? J'veux bien tenter le coup, mais honnêtement choper toutes ces biquettes d'un coup ? J'ai que deux bras. Au pire... On a qu'à les faire rentrer dans cet entrepôt. Et on y amène le faune après, il est content, nous aussi, et voilà !

Comme ça, l'histoire paraissait simple à suivre. Elle le fut nettement moins quand le fils d'Arès ouvrit la porte et... Attendit. Évidement qu'elles n'allaient pas y rentrer seules. Elles étaient bêtes comme leur pieds. Enfin, leurs sabots. Trépignant presque d'impatience il expérimenta plusieurs choses, tapotant la portes, sifflant les bêtes, en vain. Le troupeau semblait de toute façon obsédé par sa principale source de vie, son seule t unique but dans la vie : la bouffe.

Rooh mais on va pas y passer la nuit bon sang ! Aller aller, on rentre là-dedans ! Bêê, bêê !

Une des bêtes leva la tête, visiblement curieuse de savoir qui les imitait avec tant de mollesse et de moquerie.

Pourquoi elle me fixe comme ça elle...

La chose qu'il ne vit pas venir, ce fut la biquette qui lui fonça dessus, visiblement mécontente de la situation. Sauf que la tête de l'animal cogna au pire endroit. Au pire. Elle envoya alors bouler le fils de Mars qui en vit rien venir dans l'entrepôt et, d'un coup de sabot arrière, claqua la porte derrière elle.

PUTAIN !

Il venait se faire enfermer par une biquette. Oui, enfermé parce qu'il avait la clef, certes, mais parce que par il ne savait quel supercherie, il n'y avait pas se serrure à l’intérieur, mais juste à l’extérieur. Ah, et elle lui avait accessoirement faire terriblement mal à l'entre jambe. Il allait la buter en première. Elle venait d’inaugurer sa liste noire de tête à abattre. Première cible, une chèvre.

Lethario bordel !

C'était un coup monté. Cela ne pouvait être que ça. Il ne voyait pas d'autres solutions. Ce faune, il allait le tuer et le cuire lui même. Avec son maudit troupeau. Et plus personne n'en entendrait jamais parler, jamais !


_________________
Un meilleur ami est comme un trèfle à quatre feuilles; difficile à trouver et chanceux de l’avoir. Nous sommes des monstres magnifiques.
& découvre jules.

Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Par le pouvoir de la biquette arc-en-ciel ! (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Par le pouvoir de la biquette arc-en-ciel ! (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Des idées pour pouvoir jouer sur ce forum
» microrupteur subminiature - pouvoir de coupure
» Si vous deviez avoir un pouvoir magique, lequel serait-ce ?
» Connor - Un grand pouvoir entraine de très grandes responsabilités.
» [Résolu]peux t'on modifier un message déjà envoyé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LE CAMP JUPITER.  :: le camp.-