Partagez | .
 

 (f/libre) L’on hait avec excès lorsque l’on hait un frère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
monsieur pique-feu.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com/t1529-bastian-x-far-away-libre
localisation : Colonie des Sangs-mêlés.
messages : 212
parmi nous depuis le : 07/04/2016

monsieur pique-feu.

MessageSujet: (f/libre) L’on hait avec excès lorsque l’on hait un frère.   Jeu 5 Mai - 22:10

- INGRID P² JOHANSEN -
dossier n°1215-28 ; informations générales.
NOM •• Johansen, comme son frère, et comme la famille royale norvégienne. PRÉNOM(S) •• Ingrid (pour les besoins de l'histoire et du scénario, cf. conditions) principalement, mais elle dispose d'une longue suite de seconds prénoms. Elle non plus n'y a pas échappé. SURNOM(S) •• Libre. ÂGE •• Elle va vers ses trente ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE •• Date au choix à Ålesund, en Norvège. NATIONALITÉ •• Norvégienne. ORIGINES •• Norvégiennes principalement, mais il y a aussi du grec de par son père, Héphaïstos. OCCUPATION •• Elle vit actuellement à la Nouvelle Rome avec vraisemblablement son petit ami. C'est tout du moins ce qu'elle a raconté à son frère, Sebastian. ORIENTATION SEXUELLE •• Libre. STATUT CIVIL •• Libre. PARENT DIVIN •• Héphaïstos. POUVOIR(S) •• Libre, cependant je trouverai intéressant qu'ils soient différents de ceux de Bastian. ARME FÉTICHE •• Libre. DÉFAUT FATAL •• Sa rancune. À LA COLONIE DEPUIS •• Quatorze ans.
CARACTÈRE.
Rancunière + vaillante + forte + jalouse + caractérielle + acide + assez vulgaire + loyale + droite + colérique + borné + fière + directe.

QUELQUES ANECDOTES.
01. Elle parle parfaitement anglais puisqu'elle vit aux États-Unis depuis des années. Elle possède cependant encore un fort accent de chez elle et n'arrive pas à l'effacer, malgré tous ses efforts. Ce détail est souvent trouvé « mignon » par les autres mais ça l'insupporte. Pourtant, elle ne l'admettra jamais ! Question de fierté. 02. Elle adore la Colonie des Sangs-mêlés, pourtant c'est à la Nouvelle-Rome qu'elle vit désormais. Aux dernières nouvelles, elle avait suivi un garçon et était prête à l'épouser. Dans la pratique, les choses sont un peu plus complexes. 03. Son frère l'a contaminé : elle est désormais complètement addict aux jeux vidéos. Plus c'est violent et plus elle aime. Parmi ses titres préférés, on peut compter tous les FPS sur consoles de salon. 04. Elle s'entraîne énormément, c'est une façon de se défouler et de déverser sa grande violence intérieur dans autre chose que son entourage. Elle est capable d'y passer plusieurs heures par jour si ça lui permet de garder un esprit zen et reposé.
à propos du scénario.
L'histoire d'Ingrid est relativement libre malgré les quelques événements ci-dessous à respecter. Elle a eu une vie plutôt mouvementée avec des événements indispensables.

– Elle est née en Norvège, à Ålesund, et est la troisième née dans la fratrie. Elle a donc deux frères aînés, Mattias et Kennet. De trois et cinq ans ses aînés. Elle est la première issue de la relation de sa mère avec Héphaïstos. Viennent ensuite Sebastian et Adrian, les deux autres enfants demi-dieux de la fratrie, puis Sara et un dernier frères, strictement mortels.

– La mort de Mattias par la faute de Sebastian (incendie dans les écuries) l'a beaucoup secouée. Le choc l'a rendue muette pendant des années.

– À la mort de Mattias, les cinq plus jeunes ont été envoyés dans une école aux Etats-Unis, d'abord pour une durée courte mais ils y sont finalement restés.

– Elle n'a reparlé qu'à ses quatorze ans, lorsqu'elle a vu une harpie pour la première fois par la fenêtre de sa chambre à l'internat. À ses quinze ans, elle fuyait avec ses deux frères semi-mortels sur la pelouse du pensionnat, attaqués par une nouvelle harpie. C'est Tumnus, un satyre, qui les sauvent et qui les mènent finalement à la Colonie.

– La Colonie est une véritable renaissance pour Ingrid qui s'y épanouie, aidée par son caractère guerrier. C'est une femme forte et elle s'y fait rapidement sa place (c'est d'ailleurs la première fois qu'elle ressent la sensation d'être vraiment à sa place quelque part).

– Elle rencontre un Romain dont elle tombe amoureuse. La mort de son petit frère, Adrian, lors de la seconde attaque de la Colonie achève de la pousser à partir et elle emménage alors à la Nouvelle Rome avec son fiancé.

– Aujourd'hui, elle a eu un enfant, un petit garçon, né à la fin du mois d'octobre 2016.
interview de ingrid johansen, sang-mêlée grecque à la nouvelle rome.
02. •• QUE FAISIEZ-VOUS ET OÙ ÉTIEZ-VOUS LA NUIT DE L'INTRUSION DE LA BANDE ARMÉE DE MORTELS AU SEIN DE LA COLONIE ? À l'instar de son frère, elle se trouvait elle aussi dans le bungalow des Héphaïstos. Cependant, cette nuit possède une signification particulière pour elle : c'est la première fois qu'elle blessait sérieusement un mortel à l'arme blanche. C'est sa première vraie interaction avec les mortels de façon agressive. Depuis son arrivée à la Colonie, ils étaient un peu comme des PNJ uniquement doués pour la parole dans les jeux vidéos : présents, amusants, éventuellement distrayants, mais surtout en toile de fond, silencieux. Cette nuit lui a rappelé que l'horreur n'existait pas seulement dans son monde à elle mais aussi partout.
lien avec sebastian a. johansen.
BASTIAN •• frère cadet demi-dieu. Sebastian est l'un de ses frères, celui né juste après elle. Durant leur enfance, elle était jalouse des dons qu'il montrait, à créer des petites flammes et compagnie. Puis il a accidentellement déclenché un incendie qui a tué leur frère aîné, Mattias, et elle s'y mise à le détester encore davantage. Le choc de la mort de Mattias l'a privé longtemps de la parole mais si elle était incapable de former des mots, il n'en reste pas moins qu'elle savait clairement dire à son frère tout ce qu'elle pensait. Malgré leur relation difficile, les deux partagent un lien particulier et elle l'aime profondément.

Passage 01 a écrit:
« T'es un monstre ! » Sebastian sentit les mains d'Ingrid le pousser dans le foin et il tomba sur le fesses, surpris. « Tu vois, j'te l'avais dit que c'était pas normal, Bastian ! » Mattias ne supportait plus les petits tours de Sebastian. Jamais. À tel point qu'il avait fini par rallier Ingrid à sa cause et que le petit magicien de pacotille en prenait pour son grade à l'heure actuelle. « Tu vas finir par mettre le feu à la maison ! » Ingrid le repoussa sèchement dans le foin, lui jetant quelques brins au visage. « Ok ok ! Je le ferais plus ! Lâche-moi ! » Elle était fougueuse, Ingrid. Et décidée. Elle s'était inscrite à un sport de combat très tôt et s'imposait un peu comme une petite chef au sein de la fratrie. « Promets-le ! » « Non ! » « Bastian, promets-le ou j'en parle à Papa ! » « Pff, il te croira pas de toute façon, et il faudrait que tu arrives à le croiser ! » Nouvelle avalanche de foin qui s'écrasa sur le petit prince. « Lâche-moi Ingrid où je mets le feu ici ! » « Arrête ! Et d'abord, comment tu fais ça ? » Sebastian n'avait pas la réponse à cette question. Quand il avait effrayé Mattias, il avait agi par instinct, sans le faire vraiment exprès. Ça s'était juste imposé à lui et il avait agi. Au fond, il savait bien qu'il serait incapable de le refaire à volonté, c'était juste une façon de menacer les autres pour avoir la paix. Sebastian repoussa la brassée de foin qui l'envahissait d'un geste rageur et se redressa en s'appuyant contre le mur du boxe. « Quoi, t'es trop nulle pour faire la même chose ? » Ingrid l'empoigna, le plaqua contre le mur. C'était ça. Elle était jalouse. « Tais-toi ! J'serai jamais jalouse d'un truc comme… ça. » Jalouse, si, elle l'était terriblement et même la colère dans sa voix ne parvenait pas à le masquer. Mattias profita du moment pour se glisser entre eux deux. « Ça va, ça va, arrêtez un peu, promets juste qu... » Sebastian le repoussa sèchement. « Ta gueule toi, t'es toujours obligé de jouer les commères là... » Il fila un coup dans le tas de foin, sursauta en le voyant s'embraser avec brutalité. Ingrid poussa elle aussi un cri de surprise tandis que les flammes gagnaient rapidement chaque brin, dégageant une fumée dense et progressant à une vitesse effarante. « Vite on sort ! » Panique la plus générale dans les petites écuries des Johansen. « Il est où ! Ingrid percuta Sebastian dehors, l'agrippa par son col. « Mattias ! Il est où ! » « J-je… » Un cri se fit entendre à l'intérieur, de surprise puis de douleur. « Matt ! » « Ingrid ! » Bastian rattrapa sa sœur par le poignet alor qu'elle entrait déjà dans l'intérieur brûlant. « Matt ! Matt ! » Nouveau hurlement, horrible celui-ci. La nourrice accourait, une main sur sa stupide grande bouche en O. « Qui… Que... »

Passage 02 a écrit:
Et rien de notable pour Sebastian jusqu'à sa treizième année, âge à laquelle Ingrid – qui n'avait plus soufflé mot depuis l'accident – reparla. Ou plutôt hurla. Elle avait pris l'effrayante habitude de suivre Sebastian n'importe où, donnant parfois l'impression de se matérialiser en silence à ses côtés. Ingrid, c'était un véritable fantôme, silencieuse, qui le hantait. Enfin silencieuse… Ses regards étaient si plein d'amertume que la faculté de parler n'était plus nécessaire pour communiquer avec Bastian. Un regard suffisait pour lui transpercer le cœur.

Au hurlement, Sebastian accourut. Il dormait à l'étage, dans le dortoir des garçons, Ingrid juste en dessous, dans une chambre solitaire, avec Sara comme seule compagnie. Ses crises de panique à répétition avaient conduit l'administration du pensionnat à lui autoriser cet écart. Sebastian poussa la porte d'un coup de pied pour tomber presque aussitôt sur Sara – sur laquelle il manqua bien de trébucher. Ingrid était assise sur le lit, ses longs cheveux lui tombant sur les épaules, un air terrifié plaqué sur son visage pâle. Malgré cette expression inhabituelle, ses yeux conservaient cette faculté à le tuer d'un regard. « Euh je… t'ai entendu hurler. » C'était elle, Sebastian le savait. Malgré tout, il y avait un lien curieux entre elle et lui. « Y avait juste un corbeau sur la fenêtre… Ça a dû la surprendre... » Sara et sa petite voix, ses petits yeux clairs… La gamine adressa un sourire rassurant à son frère aîné et s'assit sur le lit, juste à côté d'Ingrid. « N-non… Pas un corbeau. » Sara sursauta, Sebastian l'imita. Celle qui avait parlé… C'était Ingrid. D'une voix toute petite et une peu cassée, mais c'était bien elle. « Quoi ? » Tellement de surprise… « C'était un… un monstre. J'en suis sûre. J-je... » En chemise de nuit, Ingrid sauta vers son frère et se jeta dans ses bras. « Je l'ai vu, je l'ai vu, Bastian, je te jure, je… ! » Elle l'avait vu ce monstre, et ce n'était que le premier d'une longue série. « Euh… Là, là, ça va aller... » Ingrid le repoussa, planta un regard méchant dans les yeux clairs du garçon. « Tu m'crois pas, hein ? » lui cria-t-elle d'une voix éraillée.

Passage 03 a écrit:
La fête aurait pu bien se passer. Elle aurait même dû. Monsieur D quittait enfin la Colonie, c'était une journée de célébration avec repas et Romains en bonus – point qui ne réjouissait pas forcément Sebastian. Et puis c'était reparti. Tout avait dérapé très vite, sans laisser la moindre chance à qui que ce soit. Les premiers arrivés avaient l'air d'un groupe de paumés mais leur présence avait tout déclenché. Les autres étaient arrivés ensuite, comme une grosse vague assassine, pour tirer sur tout ce qui bougeait. L'horreur était de retour, mais en plein jour cette fois-ci, et c'était presque pire. Cette fois, Sebastian voyait les visages de ceux qui tombaient. Il voyait des humains tirer sur d'autres humains. Des mortels assassiner froidement une troupe de gamins armés. « Sebastian ! Sebastian ! » Il avait entendu la voix d'Ingrid percer parmi les autres et naturellement, il s'était dirigé vers elle, perdu. Il y avait tellement de sang… Un marmot venait de se prendre une balle dans le cœur et pissait le sang. Déjà trop tard pour lui. Son copain se tenait à côté, le regard dans le vague. S'il ne bougeait pas, il allait mourir lui aussi. Ingrid se jeta sur lui. « Sebastian, Sebastian ! » À ses pieds, Adrian. Déjà mort. Il ne ressemblait pas à quelqu'un qui dormait, non, pas du tout. Il tenait l'épée à deux mains que Sebastian lui avait forgé, sa bouche s'était figée dans un rictus d'horreur. Il n'était pas beau dans la mort Adrian, plutôt triste. Triste, et on voyait qu'il avait mal. « Oh... » Ingrid pleurait. Bastian n'était même pas sûr de l'avoir déjà vu verser une larme mais là… C'était peut-être le mort de trop ? « C'est de ta faute ça, Bastian... » Elle ne l'avait plus appelée Bastian depuis longtemps… « Si t'avais pas tué Mattias, si... » Il la serra contre lui pendant que l'horreur se retirait.

lien avec sara johansen.
SARA •• sœur cadette mortelle. Ingrid et Sara se sont toujours bien entendues. Quand Ingrid allait mal, c'était Sara, malgré sa jeunesse, qui s'occupait d'elle. C'était elle qui était là lors des cauchemars d'Ingrid, c'était elle qui la rassurait, c'était elle qui lui disait que rien de tout ça n'était vrai... Et quelque part, c'était elle qui la faisait un peu passer pour une fille dérangée. Mais Sara aimai beaucoup Ingrid et c'est par amour qu'elle a rejoint le DLCEM, persuadé qu'un monstre a enlevé ses frères et sa grande sœur. Les deux sœurs sont dans des camps opposés et l'ignorent encore.
lien avec x johansen.
X •• frère cadet mortel. Lui non plus, Ingrid ne l'a pas revu depuis longtemps. Pas depuis qu'elle a rejoint la Colonie en fait. Les trois demi-dieux sont un jour parti pour ne plus revenir. Il commençait à y avoir pas mal d'écart entre Ingrid et lui aussi n'étaient-ils pas réellement proches, mais elle l'appréciait. Si elle savait qu'aujourd'hui, il s'entraîne dur pour rejoindre le DLCEM, ce groupe qui a tué Adrian, ce serait bien difficile à digérer.
© .ipar haizea


Dernière édition par Sebastian A. Johansen le Ven 16 Déc - 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
monsieur pique-feu.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com/t1529-bastian-x-far-away-libre
localisation : Colonie des Sangs-mêlés.
messages : 212
parmi nous depuis le : 07/04/2016

monsieur pique-feu.

MessageSujet: Re: (f/libre) L’on hait avec excès lorsque l’on hait un frère.   Jeu 5 Mai - 22:10

À PROPOS.
Coucou toi, et merci de t'intéresser à mon petit scénario !

Ingrid est un personnage qui me tient vraiment à coeur et que je trouve très sympathique donc si elle t'inspire aussi, j'en suis ravie ! bril Voici ci-dessous les quelques conditions à respecter, mais rien de bien méchant, promis. :hii:

# Le prénom est négociable ! Il faut juste un prénom qui puisse disposer d'une forme norvégienne, même si je ne me fais pas de soucis là-dessus. Bien sûr, si tu gardes Ingrid c'est plus pratique vu que ce prénom a été utilisé un peu partout mais je ne t'en voudrais pas de changer ! En revanche, le nom de famille est non-négociable pour des raisons évidentes : elle appartient à la fratrie de mon personnage. Cela dit, elle va bientôt se marier donc libre à toi de partir du principe qu'elle est mariée et qu'elle a pris le nom de famille de son mari. Bisous eskimau

# L'avatar est négociable mais difficilement. J'aime beaucoup Zooey et je trouve qu'elle passe très très bien en sœur de Tom Hiddleston. Donc tu peux toujours me proposer une autre brune aux yeux bleus mais si tu gardes Zooey, je t'aimerai à jamais !

# L'histoire et les liens ne sont en revanche pas négociables, déjà parce qu'en ce qui concernent les liens, ils sont plutôt très ouverts à l'évolution, et pour l'histoire, il faut bien évidemment qu'elle colle à celle de Sebastian. Mais elle est très libre à partir de la Colonie, sauf les quelques points à respecter.

# En ce qui concerne l'activité et tout ça, je ne suis pas très exigeante. Même si tu ne RP pas beaucoup, ce n'est pas grave tant que tu t'investis sur le forum. Si tu es là, que tu souhaites la bienvenue, que tu passes un peu dans le flood et que tu es dispo' pour bavarder par MP et tout, ça me va déjà pas mal. Je n'attends pas une réponse RP par semaine, pas d'inquiétude. En revanche, j'aimerais quelqu'un avec une bonne orthographe et qui écrit ses réponses avec soin.

J'espère que ce petit scénario t'aura convaincu et que tu te laisseras tenter pour venir nous rejoindre !

Aller, je t'attends !
© .ipar haizea
Revenir en haut Aller en bas
 

(f/libre) L’on hait avec excès lorsque l’on hait un frère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» question rendu avec blender...
» Création de base de POI avec tableur LibreOffice pour Garmin - csv, gpx, gpi… sur MAC
» comment faire pour qu'une image bouge lorsque le curseur la touche ?
» Mon PC portable perd de la mémoire
» j ai des souci , je debute depuis ce jour avec linux fedora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ GESTION DU PERSONNAGE.  :: trouversonpersonnage.com/-