Partagez | .
 

 ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 882
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)   Mer 12 Oct - 18:52

Le membre 'Lyllian-Aaron McLochlainn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ ROMAIN.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : camp jupiter
messages : 236
parmi nous depuis le : 21/05/2016

SANG-MÊLÉ ROMAIN.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)   Jeu 13 Oct - 13:35

blast off
intrigue #3

11 juillet 2016 ; La tension était palpable. Le dernier arrivant, Sebastian, - puisqu’il avait été si fier de fanfaronner à peu près tous les détails qui permettraient de remonter jusqu’à lui une fois qu’ils auraient quitté ce maudit bateau - commençait un peu trop à l’agacer. Orion n’avait rien contre les Grecs en soi, en démontrait la proche relation qu’il entretenait avec sa soeur Elin. Son esprit formaté par les légions romaines avait simplement quelques difficultés à concevoir leur manière de s’organiser, ou plutôt de ne pas s’organiser. L’esprit colonie de vacances qui se dégageait des bungalows de leur camp le laissait quelque peu perplexe, d’autant plus dans ces temps troublés par la guerre invisible qu’ils menaient contre les mortels. C’était comme s’ils appelaient l’ennemi à les frapper. Leur absence de discipline et l’inexistence de leur cohésion au combat finirait par leur être fatal. Ils ne pourraient pas continuer bien longtemps à fonder toute leur défense sur la barrière magique qui entourait leurs bois : la technologie des mortels avait déjà fait ses preuves pour la contourner. Et dans son esprit, Sebastian était l’incarnation même de cette naïveté qui les aveuglait presque tous. Peut-être dans d’autres circonstances aurait-il au moins fait preuve de plus de diplomatie dans ses propos, mais ce soir, il n’en avait plus le coeur. À vrai dire, il n’avait plus le coeur à grand chose, aussi se contenta-t-il de rouler des yeux face à la remarque du Grec avant de lui asséner quelques propos véhéments. « - C’est ma soeur, ok. Alors tu vas en parler mieux et on s’en tiendra là pour les présentations. Malheureusement pour toi, on est une grande famille. » Dans tous les cas le compagnon de Sebastian semblait se charger de son cas, ne lui laissant pas l’occasion de répliquer sur le coup. Il n’entendit pas les paroles qu’il lui murmurait tout bas, mais la force qu’il mettait à l’empoigner et le regard assassin qu’il lui lançait lui faisait penser qu’ils n’étaient pas en train de se dire des gentillesses en se remémorant leurs souvenirs communs heureux.

Pendant que les deux Grecs étaient occupés entre eux, la journaliste revint une fois de plus à l’assaut. Le sobriquet dont elle l’affubla ne manqua pas de le faire grimacer. Quelque chose clochait chez elle, le mettait mal à l’aise. Son ton enjoué et mea culpa semblait faux, hypocrite. Cependant, il était à des milles de se douter du secret qu’elle leur cachait, attribuant plutôt son attitude au fait qu’elle devait être l’un de ces vautours qui travaillaient pour ces torchons people. Il restait persuadé qu’elle ne poursuivait d’autre but que celui de mettre la main sur le ragot le plus croustillant avant ses collègues qui sillonnaient l’étage. Il pouvait presque déjà lire les gros titres de la presse du lendemain, et ça n’augmentait pas son désir de coopérer. L’idée que Bradley lui-même avait ouvert l’accès de son yacht à cette femme et tous ses acolytes augmentait sa nausée. Il n’avait jamais compris ce qu’Angie lui trouvait à celui-là. Sans doute une autre ironie de Cupidon, à croire qu’il s’employait personnellement à refuser toute fin heureuse à sa progéniture. Mais pour l’instant, à défaut d’avoir son divin père ou Bradley sous la main pour passer ses nerfs, il lui restait la journaliste. « - Et vous voulez mon interview en première page aussi ? » siffla-t-il entre ses dents. Heureusement, pour lui comme pour elle, elle était déjà passée à une autre cible, reportant son attention sur les deux Grecs. Sebastian semblait toujours se faire son fervent serviteur. L’autre en revanche, soucieux de désirer aussi mystérieux que lui, lui plaisait pas mal. Il n’ouvrait la bouche que pour lâcher des piques, et, lorsqu’il attrapa le calepin de la journaliste pour le jeter pardessus bord, il ne put s’empêcher de laisser un sourire satisfait s’installer sur ses lèvres.

Quelque chose d’autre attira pourtant son attention. Orion n’avait pu s’empêcher de tiquer à la mention de l’organisation des mortels. Il devait pourtant admettre que la journaliste avait raison sur un point : ce n’était pas le procédé habituel des mortels que de s’en prendre à une cible isolée. Ou bien était-ce ce dont il tentait de se persuader, terrifié à l’idée de recroiser le chemin de Lorelei au détour de ce bateau. Il avait beau la haïr de tout son être, à présent qu’il avait appris qu’elle portait leur enfant, il ne supporterait pas de la savoir mêlée à une horreur de plus ou exposée au danger. Cette angoisse le poussa à se montrer moins agressif. « - J’ai entendu qu’il s’agirait d’une arme blanche. » lança-t-il en réponse à la question de la journaliste. « - Dommage que vous ne puissiez plus noter. » ajouta-t-il avec une mauvaise ironie, faisant référence au calepin noyé. Cette pique l’avait surtout empêché de vomir en imaginant le corps d’Angie transpercé. « - On ne peut pas être sûr que ce sot vrai, mais ça semble assez logique. Je suis prêt à parier que la moitié des demi-dieux à bord ne sont pas venus sans un poignard ou de quoi se défendre, en prévention. Ajoutez ça aux masques et le salaud d’assassin est à peu près tranquille. » Cette impression de tourner en rond le rendait fou de rage, il allait leur falloir plus d’informations.



acidbrain




oui = 7

_________________
our love story will die with us
i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.


Dernière édition par Orion Nightshade le Jeu 13 Oct - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 882
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)   Jeu 13 Oct - 13:35

Le membre 'Orion Nightshade' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 882
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)   Jeu 13 Oct - 17:51

BLAST OFF - CHAPITRE 03
how to get away with murder
Elie.
Elie Lahm commençait à perdre grandement patience. Bradley ne revenait pas vers elle pour la tenir au courant, Joshua était sans doute toujours dans son coin à pleurnicher la mort d'une fille trop bien pour lui... La fille d'Arès commençait à faire les cent pas dans la chambre de sa défunte amie et à tourner sérieusement en rond. Rien dans son esprit ne collait. Toutes les hypothèse qu'elle se faisait ne collaient pas les unes aux autres. Il y avait quelque de louche dans cette histoire. Et puis, au fond, elle savait qui avait fait ça. Elle refusait juste de l'admettre. Parce que la vérité était trop dur à entendre. En soupirant elle sortie de la chambre. Un petit groupe de personne semblait s'être réunis pour plus ou moins parler de l'affaire. Ce fut plus fort qu'elle de tendre l'oreille et de tenter d'écouter ce qu'ils avaient à dire. Après tout, elle était en droit de savoir. C'était sa meilleure amie qui avait été retrouvé morte dans sa salle de bain. Une des journalistes était avec eux. Bradley avait insisté, il voulait que des demi-dieux bossant dans le milieu journalistiques viennent à sa fête. Pour faire de beau articles sur lui et sa futures femme. Parfois son arrogance la surpassait mais elle le savait, la fille d'Arès n'était parfois pas mieux. Et eux... Ils étaient trop proches de la vérité.

« Suivez moi. »

Elle avait intercepté les gens du groupe, les coupant au milieu de leur conversation. Rembarrant un bon coup le garçon blond qui semblait râler à tout bout de champ et l'autre au yeux perçants qui ne lui inspirait pas confiance, elle leur ordonna de les suivre. Elle les mena jusqu'à la terrasse.

« Prenez l'échelle, juste là. Sans discuter. »

Et comme pour leur montrer qu'ils n'avaient pas le choix, elle braqua son arme sur un des hommes.

« Modifié par un fils d’Héphaïstos talentueux, je vous jure qu'il fera un beau trou dans votre cervelle. »

Ils pouvaient toujours tenter de la doubler, Elie était une rapide et tirer au pistolet était quelque chose de simple pour une nana tout droit venue du Texas.

« Vous vous mettez dans la barque et vous vous la fermez. »

Mais qu'était-elle en train de faire ? « Ils en savent trop, c'est la bonne solution Elie... » Et comme pour booster le rythme, elle flanqua à coup de pied dans le ventre de la journaliste qui la fit basculer dans la barque.

«  Aller ! Aller ! »

Elle pétait complètement les plombs. Elle ne pensait qu'à une chose, se débarrasser d'eux au plus vite. Comme de tout ceux qui en savait trop ici. Elie Lahm braqua son arme sur l'un des hommes récitent et menaça de tirer. Quand ils furent tous dans la barque elle déroula les cordes, et l'embarcation se retrouva à l'eau. Elle leur lança une rame qui atterrit sur la tête de l'homme aux yeux perçants. Voir leur visage masqué levé vers elle, sans doute pleins d’appréhension la réjouissait. Et elle tira. Trois coup. L'un toucha un des homme sur la barque, au bras. L'autre frôla la femme et alla se perdre dans les flots. Et l'autre... Ce fut l’embarcation de sauvetage qui en fit les frais. Ils ne découvriraient jamais rien. Personne ne viendrait pour eux, la fête était terminé.
indication de jeu
☞ #cc6666 couleur d'Elie.
☞ Vous êtes tous montés de plein grès (ou pas pour certains, comme Tamara, brusquée et peut-être blessé au ventre)) dans la barque. Elie a été plutôt persuasive, et a su vous faire obéir.
☞ Dans la barque vous avez une rame, trois gilet de sauvetage, une lampe, et deux paquets de nourritures.
☞ Les trois balles tirés par Elie provoquent des dégâts, l'une n'a fait que frôler Tamara, mais une autre à touché l'embarcation et l'autre le bras d'un des hommes présents sur le bateau. (choisissez qui, et si plusieurs personne se désignent la deuxième balle aura frôlé Tamara et touché un autre homme).
☞ Vous voilà désormais seuls sur les flots avec une embarcation en danger qu'il va falloir gérer. Il fait nuit, les températures sont basses et certains sont blessés.
© .ipar haizea
Revenir en haut Aller en bas
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 927
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)   Jeu 13 Oct - 21:32

Intrigue n°3
Blast Off

11/07/16

Toute aventure a son lot d'enfoirés, et pour Tamara, ce soir, c'était Lyllian. Il n'en finissait plus de lui sortir par les yeux. Il n'avait de cesse d'être agressif, et même si Orion ne l'était pas moins, au moins il ne s'était pas permis de lui arracher son carnet des mains. Face à ce geste, la petite brune se contenta de soupirer. Elle aurait largement pu esquiver, et très facilement, en ne se laissant pas prendre des mains le petit bloc-notes, mais cela aurait trahi un peu plus certains réflexes un peu trop aiguisés pour une journaliste lambda. L'agent de terrain espérait ne pas être découverte au cours de la soirée. Soudain, elle se dit que si l'espèce d'envoutement magique qui les obligeait à garder leurs masques venait à disparaître, elle se retrouverait dans la merde, et pas qu'un peu, étant donné que Lyllian connaissait son visage.
Pour l'heure, les mecs se mettaient sur la gueule à coups de mots inutiles. Le seul souci, c'était qu'elle aussi en prenait pour son grade.

-Connard ! marmonna-t-elle à l'encontre de Lyllian qui venait de jeter son calepin par le hublot.

Bon, ok, en réalité, prendre des notes ne lui servait à rien, puisque les informations étaient somme toutes facilement mémorisables, mais au moins elle faisait semblant de faire avancer l'enquête, contrairement. Lui qui ne faisait qu'envenimer les choses. Le seul qui était un semblant coopératif, c'était le grec présent dans la galerie d'art au moment de leur arrivée. D'ailleurs, l'insupportable Lyllian avait essayé de le contaminer. Un qui n'avait pas besoin de l'être car déjà sur la défensive, c'était Orion. Alors qu'elle cliqua sur le haut de son stylo pour en rentrer la mine, désormais inutile, Tam leva les yeux vers le romain.

-T'as toujours rien compris, hein ? Ton interview, pour l'instant, je m'en tape. Je voudrais juste être bien certaine de ne pas être en présence d'un tueur, c'est tout. Une fois qu'on l'aura identifié, on sera enfin en sécurité.

Orion semblait s'être calmé et fit part d'une information importante: la nature de l'arme du crime. Une arme blanche. Il lui balança une pique quant à son incapacité d prendre des notes, ce qui la fit sourire. Elle se tapota la tempe du bout du stylo qu'elle tenait toujours.

-Pas besoin, j'ai tout enregistré.

Bon, a priori, ça ne restreignait pas la liste des suspects, mais d'une certaine manière, ils avançaient.

- Vous avez des lames sur vous?

Pas sure qu'on puisse éliminer de la liste ceux qui en avaient encore sur eux... mais tout était bon pour leur faire penser à autre chose qu'aux Mortels qui s'en prenaient aux demi-dieux. N'empêche, ils fonctionnaient vraiment à l'ancienne ces idiots ! Personne ne leur avait jamais parlé d'armes à feu ? Pas étonnant qu'ils se fassent trucider aussi facilement. Sa réflexion fut interrompue par l’arrivée impromptue d’une nouvelle personne dans la galerie d’arts, qui n’était autre qu’une proche de la jeune femme décédée. Elle leur intima d’un ton ferme de les suivre.  Un peu surprise, Tamara se dit qu’elle avait peut-être une information importante, et vu qu’elle faisait sans doute partie des organisateurs de la soirée, mieux valait coopérer.

Ils arrivèrent sur la terrasse, et la dénommée Elie semblait vraiment de moins en moins sympathique. Qu’est-ce qu’ils foutaient là ? Elle les força ensuite à emprunter une échelle, et quand elle la vit sortir une arme et braquer l’un de ses comparses, l’agent de terrain se figea. Elle hésita à essayer de la désarmer, mais il risquait d’y avoir des blessés. Mieux valait coopérer, encore une fois.

-OK, OK, on se calme, d’accord ? Inutile de blesser quelqu’un.

Ils arrivèrent devant ce qui s’apparentait à un canot de sauvetage, dans lequel apparemment elle voulait qu’ils montent. Tam se tourna vers elle, se demandant si c’était une blague de mauvais gout pour essayer de vérifier si le tueur n’était pas parmi eux… Mais Elie lui flanqua un coup de pied dans le ventre, que même les abdo d’acier de l’agent Lond ne purent contrer.

« Pétasse ! » pensa-t-elle en tombant dans la barque.

Elle avait eu le souffle coupée par le coup, et pliée en deux le temps que la douleur passe, elle observa en silence les hommes la rejoindre dans l’embarcation. La seule petite consolation de Tamara, lorsque la coque toucha l’eau, ce fut de voir Lyllian se manger la rame dans la tronche. Machinalement, tous regardèrent sans vraiment comprendre cette salope d’Elie. Clairement, elle avait quelque chose à voir avec le meurtre, son attitude était bien trop suspecte.  Et cette cinglée ne trouva rien de mieux que de leur tirer dessus à présent. Le premier coup partit et toucha Sebastian.

-Merde, couchez-vous ! lança Tam en joignant le geste à la parole.

Malgré tout, la seconde balle lui effleura le bras, la faisant grimacer, avant de se perdre dans l’eau.

« Putain c’est ma fête ce soir ! »pensa-t-elle rageusement.

Et la troisième balle, qui heureusement ne toucha personne, vint percer la coque, ce qui ne présageait rien de bon. Maintenant, en plus de se geler (Tamara était, rappelons-le, en robe de soirée, sa veste étant restée au vestiaire), leur embarcation prenait l’eau, et ils avaient un blessé. L’agent Lond se redressa, retira l’un de ses talons pour boucher le trou dans la coque, puis s’approcha de Sebastian qui était touché au bras droit.

-OK, tu perds pas assez de sang pour qu'une des artères soit touchée, c’est plutôt une bonne nouvelle.

Tout en parlant, elle lui retira sa cravatte pour faire un garrot au-dessus de la plaie.

-Reste allongé surtout. Ca va aller. Appuie sur la plaie pour limiter l’hémorragie OK ?

Bordel, la voilà en train de soigner et rassurer un demi-dieu, on aura tout vu. Bon, s’il mourrait, ce ne serait pas de sa faute au moins… Alors qu’elle essuya son bras qui s’était fait effleurer par la balle, elle regarda le yacht dont ils étaient en train de s’éloigner. Elle pensait à ses collègues, du moins au seul qu’elle appréciait vraiment : Marvin Knight. Qu’allait-il advenir de lui, et des autres ? Si l’une des organisatrices était assez folle pour tirer sur ses semblables, qu’arriverait-il à Marvin s’il était découvert ? Le pire était à envisager. Tamara n’avait qu’une envie, retourner à bord pour essayer de lui venir en aide. Mais si Elie la voyait faire, il y avait fort à parier qu’elle n’hésiterait pas à lui loger une balle en pleine tête. A vrai dire, la petite brune avait aussi pris son mini Beretta qui était accroché à sa cuisse. Elle aurait bien riposté à la salve de tirs qu’ils s’étaient pris, mais ça aurait directement grillé sa couverture. Que faire maintenant ? Elle était à peu près sure que si elle proposait d’y retourner, elle se ferait lyncher par les trois fous furieux.



acidbrain



_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.


Dernière édition par Tamara Lond le Mar 18 Oct - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
monsieur pique-feu.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com/t1529-bastian-x-far-away-libre
localisation : Colonie des Sangs-mêlés.
messages : 220
parmi nous depuis le : 07/04/2016

monsieur pique-feu.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)   Mar 18 Oct - 11:39

La blessure de Sebastian est-elle plus grave qu'elle en a l'air ?
Oui ou non.
Le talon coincé dans le trou de l'embarcation tient-il toujours ?
Oui ou non.


Sebastian observait les autres demi-dieux de leur petit groupe avec grande perplexité, incapable de comprendre pourquoi ils accordaient une telle importance à leur identité. « Vous êtes au courant qu'il n'y a que des demi-dieux à bord de ce bateau, rassurez-moi. » Ou bien ils étaient d'encore plus grands touristes que lui… Ce qui était étonnant vu que monsieur le blond désagréable semblait bien connaître la victime. Enfin bon, Sebastian se contenta de ponctuer sa phrase par un haussement d'épaules dédaigneux, autant envers le blondinet qu'envers Lyllian-Aaron. « Et oui, je suis venu armé. » rajouta-t-il à l'intention de la journaliste, nettement plus aimable envers lui. Il fourrait les mains dans ses poches, agacé, quand une fille apparut dans son champ de vision. Perplexe, il la suivit avec tout le groupe lorsqu'elle leur ordonna de descendre le long d'une échelle. Il hésitait à quitter le bateau mais la vue d'une arbre suffit à le motiver. À côté de lui, Tamara semblait dans la même optique de coopération. Dés qu'une arme à feu était en jeu, beaucoup devenaient de suite bien plus obéissants. « Euh mais on ne va pas... » Monter là-dedans... allait terminer Sebastian quand Elie poussa violemment la journaliste dans le canot. Sebastian obtempéra donc à nouveau pour rejoindre Tamara, peu pressé de dégringoler en bas. L'embarcation toucha lentement l'eau, laissant les cinq perplexes regarder Elie sans réellement comprendre. Clairement, la jeune femme avait une attitude suspecte. Elle les avait entendu réfléchir à ce qui avait bien pu se passer pour la pauvre Angie et maintenant elle s'arrangeait pour se débarrasser d'eux. C'était peut-être bien une histoire d'amitié et de jalousie finalement… (Sebastian, quoi que dans cette réflexion, ne poussa pas jusqu'à en faire un commentaire moqueur à l'adresse du blondinet.) Une rame frôla Sebastian pour finir dans la poire de Lilly, juste à côté de lui. Tant mieux, ça c'est pour ton amabilité de tout à l'heure. Quelques secondes plus tard, un coup de feu résonna et une balle transperça le bras droit de Sebastian. Le fils d'Héphaïstos poussa un couinement qui n'avait rien de glorieux, mais qui s'expliquait très bien, et porta aussitôt son autre main à la plaie. « Putain ! » D'autres balles se firent entendre et Sebastian obéit sans réfléchir à l'ordre de la journaliste. Une des balles s'enfonça dans le canot de sauvetage.

Ballotté par les vagues de pleine mer, Sebastian se laissa glisser au fond de l'embarcation. Le canot dérivait lentement, montant et descendant au gré de vagues assez importantes. Bientôt ils dépassèrent la poupe du yacht. L'option de sauter du canot pour essayer de rejoindre le navire lui traversa bien l'esprit mais entre son bras à moitié KO, l'eau froide et l'absence quasi-totale d'échelles… Disons que la yacht allait plus vite qu'eux et que même un champion de natation aurait du mal à le rattraper avec les vagues et compagnie. « T'inquiète va, ça va aller... » Il disait ça à Tamara pendant qu'elle lui confectionnait un garrot mais il n'en pensait pas un mot. Ils étaient en pleine mer ! « Au moins… on a une rame. » Il disait ça d'un ton qui se voulait léger en glissant en passant un regard moqueur à Lyllian-Aaron mais il ne voyait pas trop ce qu'ils allaient bien pouvoir fabriquer d'une rame. Il balaya le canot du regard et repéra une petite malle en plastique qui devait sans doute abriter le matériel de survie de base. « Il y a quoi là-dedans ? » Il l'ouvrit lui-même et dénicha un peu de nourriture, trois gilets et une lampe. Sebastian s'empara de cette dernière et l'alluma. Il inspecta très brièvement sa blessure qui saignait déjà beaucoup moins avec le garrot de Tamara. La balle devait toujours être logée à l'intérieur mais sa présence servirait elle-même de point de compression. Il dénoua rapidement la cravate d'un geste gauche, l'enroula autour de la blessure pour ralentir l'afflux de sang (et parce qu'on lui avait toujours répété que les garrots étaient dangereux à long terme). « On… peut essayer de faire des signaux lumineux ? » Elie n'arriverait sans doute pas à leur tirer dessus vu la distance mais essayer d'être remarqué par les gens du bateau pouvait peut-être leur servir ? Il orienta la lampe torche en direction du yacht et des baies vitrées tout en haut, au niveau de la terrasse. En parallèle, Sebastian commençait vraiment à avoir froid. Il regarda le cinquième individu dans l'embarcation, un demi-dieu inconnu qui n'avait toujours rien dit.

_________________
Les liens se font et se défont. L'un reste et l'autre part, sans que l'on sache toujours pourquoi. Je ne peux pas tout donner à l'autre avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête. Je ne veux pas bâtir ma vie sur les sentiments, parce que les sentiments changent. Ils sont fragiles et incertains. Tu les crois profonds et ils sont soumis à une jupe qui passe, à un sourire enjôleur. Des gens qui s'aiment pour la vie... moi j'en connais pas.
(c) acidbrain


Dernière édition par Sebastian A. Johansen le Mar 18 Oct - 11:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 882
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)   Mar 18 Oct - 11:39

Le membre 'Sebastian A. Johansen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Intrigue 01.' :


--------------------------------

#2 'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Au fond de ta tête.
messages : 320
parmi nous depuis le : 11/04/2016

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)   Mer 26 Oct - 6:09

Sans ménagement le groupe avait été trainé à un endroit précis du bateau, vulgairement jeté dans une barque qu’on précipita presque dans l’eau. La jeune-femme, l’amie de celle qui avait été tuée sur le bateau était nerveuse et sa réaction un peu disproportionnée le montrait clairement. Elle vivait très mal l’événement et son attitude était étrange. Je dirais pas suspecte, mais presque… En tout cas elle m’inspirait autant confiance que je devais en inspirer pour elle.

Tout le monde sans hésitation avait été jeté dans la petite embarcation, menacés d’une arme et on les balançait à la mer. Suivant la barque, elle pensa aux rames, elles aussi jetés à l’eau. Trop aimable ! La rame, Lilly la vit venir vu qu’il fixait la jeune-femme avec rage. Il espérait comme beaucoup de monde, passer une soirée tranquille. Mais non, il était encore une fois dans l’action. Je dirais plutôt les emmerdements. J’espère que c’est pas encore ces mortels… J’ai vraiment pas envie là ! Il s’était à peine remis de la dernière fois. Les tendons de son épaules étaient guéris depuis même pas deux semaines. Ce serait bête de se blesser à nouveau.

La rame lui arriva en plein dessus. Il avait encaissé le choc avec ses pouvoirs et l’outils de navigation retomba lourdement dans l’eau. Lilly ne ressentit rien, presque pas le contact de l’objet. Ce sera ça de déjà chargé dans son pouvoir de représailles. Il se pencha pour attraper la rame. Non pas que ça lui servirait pour ramer. Non, c’est pour lui mettre dans la gueule à l’autre nana. Des coups de feu partirent et sifflaient autour d’eux. Lilly sursauta et se protégea les bras autour de la tête par réflexe, manquant de peu de donner un coup de rame à Tamara. C’est vraiment dommage… Ca ne toucha que le bateau. Ouais et un gars aussi. Un ami en plus. Mais attendant le plus dangereux pour moi, c'est la barque qui a un trou. Après on verra ce qu’on pourra faire de Bastian

Il soupira en voyant le navire s’éloigner. « Si tu veux attirer l’attention prends plutôt les fumées de détresse. Notre lampe torche à côté de ce qui se passe sur le bateau risque de ne pas se voir… » pesta t-il. Oui, il était un peu pessimiste, mais moins que Bastian qui pensait ne rien pouvoir faire une fois arrivé prêt du yatch. Il y a toujours des petites échelles de services. Sinon elles font comment les barques ? Il attrapa Tamara et l’obligea à s’asseoir sur le trou, en attendant. Il l’avait sèchement attrapé par les épaules et l’obligeait à se baisser. Il n’insista pas et se dirigea vers l’arrière du barque. Les deux mains dans l’eau, il gardait espoir pour que ça marche et n’attire pas d’autre soucis. Il se concentra et envoya une onde ce choc. « Accrochez-vous... Y’a une chance pour que ça marche. On trouvera un moyen de monter. Y’a bien une « bonne âme » qui nous aidera. Gardons espoir... » rajouta t-il dans sa barbe.

La barque rejoint le bateau grâce à son pouvoir qui leur donne une impulsion ? Oui - Non

_________________

Ma vie est une éternelle vengeance envers ma condition passée, présente et future.

Pour m’envoyer un mp, merci de passer par hillel. ❤︎


Dernière édition par Lyllian-Aaron McLochlainn le Mer 26 Oct - 6:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 882
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)   Mer 26 Oct - 6:09

Le membre 'Lyllian-Aaron McLochlainn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 927
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)   Jeu 27 Oct - 14:01

Intrigue n°3
Blast Off

11/07/16

La blessure de Sebastian était stabilisée, il avait un garrot et un bandage, c’était toujours ça, même si c’était un soin de fortune. Clairement il lui faudrait désinfecter la plaie au plus vite et se faire recoudre… S’ils survivaient à cette putain de soirée ! Le blessé semblait « optimiste », du moins peu pessimiste pour un type qui venait de se prendre une balle dans le bras. Il proposait même des idées pour attirer l’attention des autres passagers du yacht pour qu’ils leur viennent en aide ou du moins qu’ils se rendent compte que c’était un peu plus la merde que ça ne l’était déjà. Il proposa des signaux lumineux avec la lampe qui se trouvait dans l’espèce de paquetage présent dans la barque. Et Seulement trois gilets de sauvetage si la barque venait à couler… Ils étaient quatre. Tam se saisit d’un gilet et l’envoya à Sebastian.

-Si on coule, tu risques d’avoir des soucis pour nager.

Enfin, de toute façon, ils ne feraient sans doute pas de crise d’hypothermie s’ils se retrouvaient dans l’eau des heures durant vu qu’on était début juillet et dans le Golfe du Mexique, mais ils auraient quand même probablement bien froid. Lyllian, toujours pour faire son intéressant, rétorqua à Bastian, lui faisant comprendre que son idée était merdique, qu’il ferait mieux de tirer des fusées de détresse s’il voulait attirer l’attention.

-Et il les trouve où, les fusées, gros malin ? On n’a que ça ! balança-t-elle en désignant le paquet qui contenait les trois gilets de sauvetage, les deux paquets de nourriture et la lampe torche.

Comme pour se venger, cet immonde connard se saisit de l’agent de terrain et l’assit sur le trou dans la barque qui faisait entrer l’eau, les faisant couler à une lenteur sadique. Tam se retrouva donc trempée.

-Enfoiré ! marmonna-t-elle.

Elle se décalla et plaqua son pied sur le trou pour colmater la fuite, récupérant ses chaussures dans ses mains, puis observa Lyllian, se demandant ce qu’il avait en tête. Elle ne connaissait pas encore ses pouvoirs, et se douta qu’elle n’allait pas tarder à les découvrir. En effet, alors qu’il leur disait de s’accrocher, la petite brune obtempéra, s’agrippant au rebord de la barque, tandis que le demi-dieu utilisa son pouvoir, provoquant une onde de choc qui propulsa l’embarcation vers le yacht.

Bordel ! pensa-t-elle alors que le canot percuta la coque du bateau du milliardaire.


Ce pouvoir était plutôt cool et carrément utile. Elle ne savait pas vraiment comment il fonctionnait mais pour une fois, elle dût reconnaitre qu’elle devait une fière chandelle à McLochlainn. Enfin, s’ils s’en sortaient, ce qui n’était pas gagné.
Tamara se remit debout, renfilant ses escarpins, et agrippa la petite échelle de service inhérente à la coque. Elle souleva la jupe de sa robe et attrapa le Beretta qui était accroché à sa cuisse.

-Je passe devant pour nous couvrir. Aide le blessé, lança-t-elle Lyllian.

Sans attendre de réponse, elle commença à grimper. Si cette salope d’Elie s’avisait encore de les menacer, elle lui collerait une balle en pleine tête et sans remords. Fallait pas pousser. De toute manière, elle avait clairement montré par son attitude suspecte, qu’elle n’était pas une blanche colombe dans cette histoire. Et si elle s’avisait d’encore menacer la vie d’autrui, Tamara ne se gênerait pas pour se défendre.



acidbrain



_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)   

Revenir en haut Aller en bas
 

☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Terrasse du Yacht - Golf du Mexique)
» j'ai deux question qui m'intrigue
» La Maison de la Nuit-->Ecole de Vampires, intrigue et meurtres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ AUTRES DIMENSIONS.  :: le reste du monde.-