Partagez | .
 

 ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Lun 15 Aoû - 20:59

Blast Off- {Intrigue 04} -Qu’avait-il fait de demander ? Pourquoi était-il infiltré déjà ? Ah, oui, et pourquoi se mêlait-il de ce qui ne le regardait pas ? Il aurait dû le laisser se faire buter par des monstres, mais non, il n’avait pu s’y résoudre, pensant que le mioche était un gosse tout ce qu’il y avait de plus normal. La bonne blague de se retrouver dans pareille situation. Il n’aimait pas ça. Il avait souri malgré tout, ébouriffant les cheveux de celui qui venait de l’appeler par son prénom d’origine. Dans ma prochaine vie, je ferais preuve d’un peu plus de sincérité si c’est possible, ça m’évitera beaucoup d’emmerdes. La question qui lui était posée était d’ailleurs anodine, il avait bien fait de prévenir Marvin. « Non, j’en accompagne un, je ne savais pas que tu serais là, je t’aurais prévenu sinon » ça aurait pu être utile. Mais non, au lieu de ça il devra justifier plusieurs points, notamment son prénom… Race, Dillon… cela ne posait pas tant de problème, il n’avait pas donné les détails, à savoir son nom de famille, celui avec lequel il est né du moins. Ariel avait été présenté à TJ d’après ce qu’avait entendu le militaire. Héloïse était enceinte jusqu’à l’œil et lui se retrouvait au milieu du joyeux bordel. Il avait voulu éviter son petit protégé, mais c'était sans compter sur ses talents visiblement très utiles pour percer quelqu'un à jour.

Son sourire était malgré tout présent, il voulait de l’action, il allait en avoir. Dillon n’était pas en reste concernant ses prénoms et il n’allait certainement pas passer l’occasion d’être défendu par le blondinet en cas de problème. Une nouvelle venait de tomber, pas des plus réjouissantes. Elle était même un peu trop adéquate à leur mission sur ce bateau, mais qui du DLCEM ou des sangs mêlés présents était le coupable ? Aucun ordre n’avait été donné, ça ne pouvait pas être eux. Contrarié, le bouclé constata les dégâts, des chuchotements, mais surtout, une femme en état de choc qui attendait un enfant. J’espère qu’il n’est pas prévu pour tout de suite, ça serait bien notre veine… « Elle devrait peut-être s’asseoir » fut tout ce qu’il prononça, cherchant du regard le costume cravate qu’il avait quitté. L’avait-il loupé ? Le voilà coincé au rez-de-chaussée en espérant qu’il ne soit pas trop loin. Dillon passa une main dans ses cheveux bouclés. Ce n’était clairement pas bon pour son matricule, ni pour celui de son acolyte. Il laissa un soupir passer la barrière de ses lèvres. C’est loin d’être la soirée que j’attendais et pour une fois que la mission tardait il a fallu qu’un con fasse mumuse sur le bateau. Pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Qui ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 861
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Lun 15 Aoû - 20:59

Le membre 'Dillon J. Soto' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 951
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Mer 24 Aoû - 22:45

Intrigue 3
Blast Off.


Si vous ouvrez un dictionnaire, vous trouverez la définition suivante : l'orage est une perturbation atmosphérique d'origine convective associée à un type de nuage particulier : le cumulonimbus. Ce dernier est à forte extension verticale, il engendre de fortes pluies, des décharges électriques, la foudre « pure jus » accompagnée de tonnerre. Ajoutez à cela cette étrange atmosphère surchargée en tension physique et électrique. Vous sentez à chaque instant, le danger, la nature menaçante qui reprend ses droits. Avant même que ça ne commence, votre corps fourmille de mille et un picotement. La tension ! Toujours cette même tension annonciatrice d'une catastrophe à venir. Rien ne se passe, mais vous le savez, dans l'atmosphère, dans votre corps, tous les voyants sont au rouge, l'orage va frapper sous peu et vous serez incapable de l'éviter.

« -Fais chié ! » lança à nouveau Haytham visiblement sur les dents suite à son échange houleux avec Marvin. Ainsi, d'autres agents étaient présents sur le yacht, une révélation loin de rassurer le fils de Mars. Ainsi, selon les dires de l'informaticien, il n'était nullement question d'un assaut, mais plus d'une collecte d'informations. La gorge sèche, les battements de son cœur redoublaient en intensité. Le demi-dieu s'éloigna des salles de bains et se faufila dans la foule exaltée. Il rejoignit une fois encore le bar, certainement le meilleur endroit pour avoir une vue d'ensemble sur la piste et sur les quelques centaines d'invités qui se déhanchaient sans modération. Haytham serra la mâchoire gauche pour ensuite se masser frénétiquement les tempes. Quelque chose n'allait pas, un danger indéfinissable mais réel. Par réflexe, le fils de Mars sortit à nouveau son portable et tenta d'appeler sa petite amie, l'agent Lond, elle-même présente sur le navire. Malheureusement pour lui, Haytham devait se contenter de la messagerie, se souvenant après coup que Tam avait coupé son portable. Le demi-dieu prit donc une grande inspiration, regarda autour de lui et se lança : « -Tam, c'est moi ! Je viens de croiser Marvin et un autre de tes collègues, ce qui m'amène à penser que tu te trouves toi aussi sur ce yacht. Écoute, je ne sais pas ce qui se passe, mais ça sent mauvais, très mauvais même. Rappelle-moi dès que tu auras ce message s'il te plaît. Fais attention à toi ok ? » Il raccrocha aussitôt et rangea à nouveau son portable dans la poche de son pantalon, observant la masse grouillante qui continuait à se déhancher au son d'une musique que seuls les moins de vingt ans peuvent se targuer d'affectionner. Sur les dents, Hay cherchait son voisin du regard, priant pour que l'informaticien ait dit vrai et que cette mission ne soit rien de plus qu'une collecte d'informations.

Un nouveau morceau retentit, Marvin retrouva son collègue, Hay se commanda un autre verre, se reprenant au dernier moment. Les habitudes ont la vie dure, plus encore en situation périlleuse. L'Irlandais avait opté sans s'en rendre compte, pour un double whisky sans glaçon. Le verre, disposé face à lui était à deux doigts de lui faire briser ses engagements, preuve que son inconscient n'était pas encore enclin à se priver de quelques volutes alcoolisées. « -Merde ! Hey je peux avoir un verre sans alcool plutôt ? » Le barman fut surpris par la demande, mais s'exécuta tandis que l'agent de sécurité d'un soir reprenait ses observations. Une fois encore, il se laissa envahir par cette étrange et indéfinissable sensation de malaise. Il regarda tout autour de lui, espérant trouver une raison à son trouble, mais rien. Tout le monde continuait à brûler de dancefloor sans modération aucune. « Quelque chose ne va pas » Le fils de Mars en était convaincu, un drame à venir ébranlerait sous peu toute l'assemblée. Le barman déposa le soda à la place du verre de Whisky, malheureusement pour lui, son client avait mis les voiles. Éprit d'un doute, le demi-dieu entreprit de retrouver son ami Marvin afin d'avoir plus d'informations, mais à peine avait-il commencé à avancer, qu'un premier hurlement l'alerta. Il regarda autour de lui, voyant que personne n'y avait prêté attention, il comprit que lui seul avait été capable de percevoir la supplique. Incapable d'isoler le son, le demi-dieu continua à chercher.

Se moquant de la bienséance, Hay bouscula toutes les personnes qui se trouvaient sur sa route. « -Aller ! Dégagez bon sang ! Écartez-vous ! » Se frayer un chemin entre les adorateurs de Wiz Khalifa n'était pas chose aisée, le Marsien l'apprenait à ses dépens. Il ne lui restait que quelques mètres à faire pour rejoindre la sortie et ainsi tenter de retrouver Joshua. Ce même Joshua qui venait d'arriver, son visage brillant laissait paraître quelques larmes. L'Irlandais, avala difficilement sa salive, cette fois, il en était certain, quelque chose venait de se passer, un quelque chose de grave. Une théorie validée par les traces de sang présentes sur les mains du fils d'Hécate. Hay, s'en réfléchir, se précipita vers l'organisateur de la soirée, il lui fallait s'enquérir de la situation. L'air hagard, le fils d'Hécate fit savoir à l'agent de sécurité d'un soir, qu'un drame venait avoir lieu. Il ne s'attarda pas dans les détails et demanda à ce que toutes les sorties et fenêtres soient verrouillées. « -Attends Joshua, qu'est-ce qui s'est passé, j'ai peur de ne pas comprendre ? » Le cœur haletant, le Marsien redoutait la réponse à sa question, mais il fallait se montrer fort et de ce fait accepter d'entendre l'inacceptable, à savoir la mort de l'un des leurs. Le regard embrumé, Joshua annonça l'assassinat d'Angelyne. Hay ferma les yeux l'espace d'une seconde et serra la mâchoire. Le pire venait d'arriver (encore) !

La musique avait cessé, les corps ne gigotaient plus frénétiquement, tout le monde se jaugeaient à présent. Le coupable pouvait être n'importe où y comprit dans la foule. Comme une évidence, le demi-dieu croisa le regard de Marvin, toujours affublé d'un masque comme les autres convives. La mâchoire crispée, le fils de Mars retourna auprès de son voisin-ami toujours accompagné par son collègue (Dillon). Audacieux, le marsien osa prendre les deux hommes à part pour une fois encore s'enquérir de la situation, en tâchant de rester diplomate malgré tout. « -Vous faites partit du DLCEM je suppose ? » lança-t-il à Dillon avant de reporter son attention sur Marvin. « -Aucun assaut n'a été donné, donc je suppose qu'effectivement vous êtes là pour de l'observation. Toujours est-il qu'il y a un tueur parmi nous. Je doute que ça soit un demi-dieu qui ait fait ça, mais nous ne devons exclure aucune piste. » Devant le regard du collègue de Marvin, notre marsien se sentit obligé d'éclaircir les choses. « -Ah oui j'ai oublié de me présenter ! Haytham Cassidy, fils de Mars. Je crois que ce soir, nous allons devoir collaborer ! »
made by pandora.

_________________


Have you ever met someone that you would change your entire world for? Someone whose eyes you just knew you were born to gaze into
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 861
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Mer 24 Aoû - 22:45

Le membre 'Haytham Cassidy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1488
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Jeu 1 Sep - 7:48

11 juillet 2016.La tension éprouvée de se retrouver à nouveau sur le terrain se relâchait petit à petit. Cette mission débutait très bien. Il avait pu prendre quelques photos, personne ne les suspectait, il avait retrouvé son coéquipier dans la foule et il était question de l'éventualité d'aller voir la prochaine adaptation du Dc-verse ensemble. Marvin était prêt à se pincer pour vérifier si ce dernier point n'était pas le fruit de son imagination. Voir un film d'action avec un agent de terrain, n'était-ce pas la sortie la plus cool du monde ? D'un autre côté, l'informaticien comment il se comportait lorsqu'il découvrait une adaptation d'un univers dont il est particulièrement fan. Au pire, il bombarderait la personne qui a eu la folie de l'accompagner d'un tas d'exemple, au mieux, si l'adaption est réussie, il y aurait aussi quelques remarques noyées sous ces exclamations de joie. Les nombreuses invitations à se taire de la part du reste de la salle de cinéma en témoignaient. D'un autre côté, il faudrait être fou pour dire non à une telle invitation. Sacré dilemme.

Malheureusement ou heureusement, l'agent de liaison n'eut pas le temps de trancher la question et d'exprimer son verdict. En un rien de temps, il se retrouva emmené aux toilettes par un type prétextant lui avoir renversé son verre. Ensuite, tout alla de révélation en révélation puisqu'il s'avérait que le type en question était Haytham (ben, quoi ? avec les masques, ce n'était pas facile de s'y retrouver !) qui grilla assez rapidement ses intentions. Marvin était un peu vexé d'être aussi facilement percé à jour. Comme s'il ne pouvait pas avoir de vie en dehors du travail ! Ce qui était vrai mais n'en rendait pas moins la chose blessante. "Ce n'est pas bidon ! D'ailleurs, je suis certain qu'il y a un truc mythologique quelconque qui se cache là-dessous et je ne peux en parler parce que c'est top-secret." Affirma le geek avec toute la frustration qu'éprouverait quelqu'un tenant une piste solide pour résoudre un mystère mais se retrouvait obligé de garder le silence.

Bien qu'il disait la vérité concernant l'affaire de la marée noire, il s'agissait surtout d'un moyen de noyer le poisson. Chose qui devait être assez évidente puisque le demi-dieu démasqua assez rapidement la supercherie. "Oui, l'agent Lond est là et non, aux dernières nouvelles, ta fille n'est pas là." Précisa-t-il avec réticence et en baissant un maximum la voix pour n'être entendu que de son interlocuteur. C'était supposé être une mission sous couverture et il dévoilait déjà des informations confidentielles !

Marvin essayait de se montrer rassurant, mais il avait l'impression que plus il parlait et plus il empirait l'inquiétude du fils de Mars. Même sa petite tape à l'épaule ne semblait avoir eu peu d'effet. "Pas toujours !" Protesta l'informaticien lorsqu'Haytham évoqua le fait que toutes les missions du département se finissaient en effusion de sang. "Je te promets que tout se passera bien. C'est juste quelques photos à prendre, des interviews, on fait la fête et hop, tout le monde rentre à la fin, sans une goutte de sang verser." Sauf si un monstre marin se pointe, que le triangle des Bermudes se déplace, mais, pour le bien de son débat, il n'évoqua pas les nombreux exemples défaitistes qui lui venaient à l'esprit.

Il n'aimait pas voir son ami aussi inquiet. Cependant, il ne pouvait s'éterniser trop longtemps au risque de paraître suspect. "Désolé." Bredouilla-t-il encore alors qu'il reçut l'autorisation du demi-dieu de s'éclipser. En partant de son côté, le blondinet voulut enlever son masque pour s'éponger le front en poussant un soupir. C'est là qu'il découvrit que son masque ne voulait pas s'enlever. Certainement un tour d'un demi-dieu, manquait plus que cela ! "Génial, c'est vraiment parfait !" Marmonna-t-il avec une certaine fatalité dans la voix. À cause de ce détail, sa certitude que tout se passerait bien venait de prendre un léger coup. Marvin essaya de balayer cette inquiétude naissante pour chercher l'autre agent du DLCEM.

Un morceau qui ne lui disait rien retentit, rien d'étonnant vu son décalage complet en matière de musique. De toute façon, l'agent de liaison était beaucoup plus occupé à rechercher l'agent Soto tout en essayant de ne paraître ni suspect ni paniqué. Avec soulagement, il crut reconnaître la personne qu'il cherchait. "A..." Commença-t-il en s'approchant, mais Marvin s'interrompit un bref instant en voyant que l'agent n'était pas seul. "Ahhhh te voilà." Compléta-t-il avec un soulagement excessif pour camoufler sa tentative de rattrapage. "C'est fou le temps qu'il faut pour faire disparaître une trace de champagne." Ajouta-t-il avec un petit rire timide et un massage nerveux de la nuque.

Puis ce fut le drame, un drame qui avait eut lieu dans l'ignorance générale et qui se retrouvait officialiser par une annonce au micro. Des mots qui n'avaient rien de rassurant quand on était un simple mortel faisant partie d'une organisation anti-mythologie qui se retrouvait enfermée sur un bateau avec une flopée de demi-dieux choqués par les derniers événements. Des mots qui étaient choquants quand on s'imaginait que cette sortie serait une mission simple et sans violence. Marvin essaya de se calquer sur l'attitude de ces voisins, regardant à droite et à gauche, une boule de stress dans la gorge, les mains crispées sur son appareil photo comme s'il s'agissait d'un bouclier. Il brûlait d'envie de demander à son partenaire du jour ce qu'il fallait faire, mais ne voyait pas comment le faire sans compromettre leur couverture, alors le blondinet préféra choisir la voie du silence.

Une personne s'approcha. Marvin plissa les yeux un bref instant avant de finalement reconnaître de nouveau Haytham. Pour sa défense, les masques ne rendaient pas très simple la reconnaissance faciale. Il ne sut si d'être conduit à l'écart par un fils de Mars était une bonne ou une mauvaise nouvelle, vu que ses certitudes concernant la fête venaient de voler en éclats avec l'annonce macabre. "Un peu de subtilité." Souffla le geek à l'intention du demi-dieu qui venait directement à Dillon s'il était membre du DLCEM. C'est vrai, quoi, et s'il répondait non ? Bref, ce n'était peut-être pas le moment de se montrer pointilleux, vu la situation. L'informaticien lança un bref regard à l'agent Soto, comme pour dire que leur interlocuteur était 'clean' ou 'reglo', enfin, ce qu'on dit dans les films pour signaler qu'on pouvait parler sans crainte de trucs top-secret. Du moins, il espérait que c'était ça qui transparaissait dans son message muet.

Pendant ce temps, Haytham continuait dans ces spéculations. "Attends, attends, attends." S'agita fiévreusement le blondinet en agitant les bras pour couper court au discours du demi-dieu. "C'est quoi cette opinion arrêtée ? Pourquoi ça ne serait pas un autre demi-dieu qui a fait le coup ? Dans une enquête, on doit garder l'esprit ouvert à toutes les éventualités. Dans le cas présent, les éventualités, ce n'est pas ce qui manque. Demi-dieu, monstre, mortel, ninja." Il s'interrompit, sentant être la cible de regard perplexe. "Peut-être pas ninja. Mais vous avez saisi l'idée : gardez l'esprit ouvert."

C'était triste à dire, mais, même l'option que le Département soit derrière tout cela ne pouvait être écartée. Ce ne serait pas la première fois que le DLCEM enverrait des agents pour servir de leurre à la véritable mission. Marvin en savait quelque chose.


_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 861
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Jeu 1 Sep - 7:48

Le membre 'Marvin Knight' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Jeu 1 Sep - 15:12

Cette soirée était vraiment étrange … c'était comme ci, au fond de moi, je le savais. Cela me prenait au trip, me donnait la nausée et pourtant je n'étais pas à ma première soirée ni ne possédait un quelconque don divinatoire, qu'importe que mon père soit Apollon. Car oui, cela avait d'abord commencé à aller mieux, je reprenais un peu de couleur, ma crise de panique devenait presque un lointain souvenir et j'arrivais même à me trouver quelques personnes avec qui parler et qui avaient l'air plutôt agréable et cool. Cerise sur le gâteau, sur le yacht se trouvait même Race ! C'était un peu le dernier endroit où je pensais le croiser, vu comment monsieur était grognon dès qu'il y avait … la moindre présence humaine autre que la sienne ! Mais en plus croiser quelqu'un dans cette foule, c'était presque aussi improbable de tomber sur un ami par pur hasard à Disneyland. Le seul truc que je trouvais assez surprenant était qu'au vu de sa tenue et de son badge il semblait être avec les journaliste … est-ce qu'au moins je connaissais son métier ? J'avoue que je ne lui avais jamais demandé … dans tous les cas il me répondit qu'il ne faisait qu'accompagner.

Mais alors que je m'apprêtais à répondre quelque chose, bien heureux de retrouver mon camarade et voulant le présenter à Héloïse et TJ, la musique s'arrêta brusquement pour entendre une voix dans le micro. Une nouvelle animation ? Un toast ? Non … plutôt l'apocalypse en pleine mer … C'était d'une voie brisé que l'on nous annonça le décès de celle qui aurait dû être la star de la soirée, la fiancée de mon demi frère, cruellement assassinée. Mon cœur se serra alors immédiatement … égoïstement ce n'était pas tant que j'étais dévastée par la mort de cette fille, mais plutôt que je me disais : ça y est, ça recommence … et cette fois je ne pourrais pas y échapper. La panique … oui la panique ! Tout le navire allait être scellé pour empêcher l'assassin de s'enfuir mais je me sentais comme un rat en cage au milieu d'une foule qui allait se faire exécuter en un rien de temps. J'avais envie de foncer jusqu'à la terrasse, déployer mes ailes et fuir le plus loin possible … mais je savais que je n'en avais pas le droit, pas encore une fois, je ne pouvais pas de nouveau faire mon lâche. À la place j'essayais de trouver la compagnie rassurante de Race, m'approchant de lui mais au même moment quelqu'un le mit un peu à l'écart. Terrifié, c'est donc vers Héloïse que je vins chercher refuge, ne lâchant pas des yeux Race et écoutant attentivement ce qu'ils se disaient, n'hésitant pas à amplifier les sons que je pouvais entendre dans leur direction et me couper des autres. DLCEM … assaut … tueur … tout cela me glaçait le sang. Je ne comprenais pas encore toute l'ampleur de ce qui se disait mais ce qui me venait à l'esprit n'était vraiment pas rassurant.

Ma respiration s'emballait peu à peu … j'en avais marre d'être sujet à ces crises de paniques mais … dans une situation pareil, avec autant de demi dieux entassés les uns sur les autres et aucun moyen de fuir nous étions plus facile encore que des cibles d'un jeu de tir au canard. Impossible de nous battre, impossible de nous défendre face à une attaque sans forcément subir de très lourdes pertes. Le temps que l'on arrive à se préparer, à s'organiser beaucoup seraient déjà tombés au sol. Le temps que l'on arrive à se déplacer, à avoir assez d'espace pour se combattre convenablement il faudrait encore que beaucoup finissent face contre terre, le regard livide. Pire encore … et si le meurtre n'était qu'une diversion pendant que l'assassin allait gentiment poser une bombe dans la salle des machines ? Une puissante explosion qui éliminerait les premiers étages et une épave prenant l'eau qui parviendrait alors à achever ce qui reste, ne laissant quoi … que 5% de de survivants ? Ce serait catastrophique ! Alors, sitôt que je vis Race revenir et se rapprocher de moi, je ne pus m'empêcher de dire, sans même faire attention au fait d'être discret voir même un peu trop fort pour le bien de tous « Race ! C'est quoi le DLCEM ? Pourquoi ça parlait d'assaut ? Le bateau va subir un assaut ?! C'est une nouvelle attaque, c'est ça ?! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 861
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Jeu 1 Sep - 15:12

Le membre 'Ariel Evans' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Dim 4 Sep - 22:30

Blast Off- {Intrigue 04} -La nouvelle était d’autant plus choquante qu’aucun ordre n’avait été donné, qu’il s’agisse de lui ou de Marvin, ou encore des autres agents. La communication entre les équipes n’était pas d’actualité et avait été coupée depuis le début de la soirée. Une chose était certaine, quelqu’un cherchait à leur faire porter le chapeau et dévoiler leur présence aux yeux de tous les demi-dieux présents. Ça fait beaucoup… se dit le bouclé. Sa priorité dorénavant, outre les ordres qui ne sont pas tombés encore, était de trouver le coupable au plus vite dans l’intérêt de tous. Une troisième guerre mondiale opposant les demi-dieux aux mortels ne serait pas de bon augure, même si faire des morts lors d’attaques était un bon début pour, là n’était pas la question.

Au lieu de chercher des indices, l’agent s’occupait de son protégé, pourquoi est-ce qu’il fallait qu’il le croise maintenant ? La tête qu’il tirait ne disait rien de bon et pas besoin de voir au travers de son masque pour savoir qu’il était au bord d’une crise de panique. La demoiselle, enceinte jusqu’au bout des ongles devait faire face à une situation peu adaptée à son état, et le dernier allait surement prendre soin d’elle. Heureusement pour lui, il n’était plus seul depuis l’annonce, son geek préféré l’avait rejoint, jouant parfaitement son rôle jusqu’à présent. Mais tâche sur le joli tableau, un gars de la sécurité était venu lui chercher des noises, pour être poli. L’agent Soto sait se maîtriser, mais face à de telles accusations et une assurance telle qu’il n’en croyait pas ses yeux, le brun se contenta de serrer les dents et de suivre l’intrus. Une fois à l’abri des regards, les bras croisés, il écouta le discours de monsieur, se demandant tout à coup s’il jouait un rôle dans le même genre que celui des agents du DLCEM ou s’il était naturellement… con. Deuxième option, y’a pas de doutes. Un coup d’œil à Marvin qui levait à peine la voix pour se faire entendre lui donna un léger coup de chaud. Après on se demande pourquoi je casse des gueules… « Marvin a raison. Juste au cas où, c’est du suicide d’agir en pleine mer avec une centaine de demi-dieu, faudrait être un crétin et il me semble que sur ce point, mortel ou non on est tous pareils » certains sont plus bénis que d’autres… mais ça, je crois qu’il a saisi. L’homme se présente, il ne manquerait plus qu’il lui tende la main. Fort heureusement pour lui, il n’essuiera pas de refus. Le philippin a cette fâcheuse tendance à ne pas aimer être dirigé, pas par n’importe qui et cette tête-là ne lui reviens pas. Pas du tout… si je ne me retenais pas, ce serait partie en castagne pour lui avoir craché un mollard, évitons de faire une si bonne impression à notre hôte. « Oh, pour information, parler de l’organisation comme ça, très bonne idée. Juste derrière cette porte, tu as un gamin capable d’entendre mieux que personne, tout le monde doit être au courant. Si c’était le bordel, je te laisse imaginé ce que c’est devenu grâce toi. La prochaine fois tu fermeras bien ta gueule avant de créer des quiproquos. » Si intérieurement, Dillon jubile, en aucun cas il ne le laisse transparaître, aussi indifférent qu’il peut l’être et cela l’aide à garder son calme de dire ce qu’il pense… ou presque. « Et si celui qui a merdé est un demi-dieu, je dis bien si, car je n’ai pas cette prétention d’affirmer quoique ce soit, faudra avoir les couilles de s’excuser auprès des accusés » Sans un mot ajouté, la tension s’accumulait si rapidement qu’elle atteignait des sommets. L’agent Soto sorti, faisant signe à son co-équipier. La première chose qu’il fit en sortant fut d’ébouriffer les cheveux de celui qu’il ne pouvait pas louper. Mais quel crétin toi aussi à paniquer comme ça…

Il ne pouvait en vouloir à Ariel. Le traumatisme des affrontements était bel et bien présent, laissant une marque indélébile et pourtant peu visible dans les mœurs de ces enfants de divinités. La moindre des choses, c’est de prouver qu’aucun mortel sanguinaire avide de sang-mêlé n’était présent sur ce bateau. Son seul réconfort c’est que ni Marvin, ni lui n’ont annoncés être associés ou faire partie de l’organisation verbalement. Aux yeux du blondinet, il espère garder cette couverture. Comme si ce n’était pas suffisant d’avoir un meurtre sur les bras, maintenant il faut que l’autre rajoute sa merde, qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ?

« Non, y'a juste des mortels, mais c'est normal, y'a des journalistes, calme-toi, on va trouver, pas vrai les gars ? » Dit-il, en regardant plus Marvin que son nouvel ami.


Oui = 4


Dernière édition par Dillon J. Soto le Dim 4 Sep - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 861
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Dim 4 Sep - 22:30

Le membre 'Dillon J. Soto' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Intrigue 01.' :
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   

Revenir en haut Aller en bas
 

☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Terrasse du Yacht - Golf du Mexique)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - INSCRIPTIONS.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ AUTRES DIMENSIONS.  :: le reste du monde.-