Partagez | .
 

 ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
avatar
à rǝvǝrs.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com/t1456-tj-prends-un-sac-et-on-y-v
localisation : Camp Jupiter.
messages : 256
parmi nous depuis le : 07/03/2016

à rǝvǝrs.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Jeu 13 Oct - 16:38

Tout s'emballait. Tout allait bien trop vite tout à coup. La première partie de la soirée avait été absolument géniale et maintenant… Ça virait à la catastrophe. À l'annonce de la mort de la fiancée, clairement assassinée, TJ jeta un regard alarmée à Héloïse et Ariel, sentant un soupçon de panique se répandre en lui. Avoir peur était naturel au fond même si l'entraînement du Camp Jupiter lui soufflait de réfléchir avant de totalement céder à la panique. Ils étaient très nombreux sur ce bateau et personne n'avait aucune raison de s'en prendre à lui, ou même à Héloïse et par extension à Ariel. Il entendit bien tout ce que disaient les gens autour de lui pendant qu'Héloïse s'accrochait à son bras, visiblement à deux doigts du malaise. « Héloïse, calme-toi ! » La jeune fille commençait vraiment à paniquer et il n'aurait plus manqué qu'elle tombe dans les pommes pour de bon. Il la regarda descendre un verre de jus de fruit à toute allure, continuant d'écoutant les autres gars d'une oreille distraite. « Stop… Stop! » Il l'attrapa par les deux bras, hésita un instant avant de finalement la serrer contre lui. « Hey, ça va aller, ok ? On est… tous ensemble. Il ne t'arrivera rien, promis. » Il ne savait pas vraiment s'il pouvait compter sur les autres même s'il lui semblait bien avoir reconnu la voix du plus costaud. Serrant toujours à moitié Héloïse contre lui et lui tapotant maladroitement le dos, il jeta un coup d'oeil à celui qu'il supposait connaître. « Dis toi, tu serais pas Haytham par hasard ? » L'autre s'était déjà présenté mais il avait raté ce passage, alors occupé à regarder Héloïse avec inquiétude. Ils étaient tous rassemblé au milieu de là foule mais personne ne s'entendait vraiment.

Il capta à ce moment-là les paroles d'un autre inconnu, qui connaissait visiblement Haytham et compagnie. « C'est vrai, t'as des photos ? » Il se décrocha difficilement d'Héloïse (les femmes enceintes, ou la bonne idée qu'Héloïse soit venue ici ce soir). « Tu nous les montres ? » Ça pourrait peut-être distraire la jeune femme ? « Vous êtes un demi-dieu, n'est-ce pas ? » TJ regardait Marvin – dont il ne connaissait pas le nom – avec un soupçon d'inquiétude. Bien sûr que c'est un demi-dieu, leurs hôtes n'auraient pas été assez bêtes pour convier des journalistes mortels sur le yacht… Déjà savoir Haytham ici alors qu'il avait clairement fricoté avec un de ces mortels tueurs la dernière fois n'était pas des plus rassurant, surtout quand on savait qu'ils étaient ensuite parti tous les deux on ne sait où, mais alors en plus avec des mortels totalement étrangers à leur monde, ça allait vraiment devenir n'importe quoi pour de bon. Et il n'avait pas du tout, mais alors vraiment pas, envie que Héloïse sous le coup du stress ou il ne savait quoi d'autre se mette à perdre les eaux et à accoucher ici. TJ n'y connaissait rien là-dedans et ce n'était pas maintenant qu'il avait envie de faire sa classe de découverte.

_________________
gossip girl
Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur.

Hey les gars, c'est TJ please. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 882
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Jeu 13 Oct - 17:06

BLAST OFF; CHAPITRE 03
how to get away with murder ?
Vous avez gagné la chasse à l'indice, bravo à vous ! L'indice vous sera dévoilé par Joshua. L'un d'entre vous devra se rendre auprès de lui et ce dernier vous confiera qu'il a entendu Angie se disputer avec un individu de sexe masculin tôt dans la soirée. Suite à ça, la jeune femme aurait déclaré qu'elle "savait gérer ce genre de crise" mais Joshua n'est plus sûr des termes exactes. De plus, un autre d'entre vous pourra découvrir que l'arme est en réalité un poignard fabriqué à la colonie des sang mêlés.

Joshua.
« Je... Je reviens. Vous m'attendez là vous ! »

Il regarda vers le groupe de personne qui s'était amassé autour d'une femme enceinte visiblement hystérique. Son ton se voulait rassurant. Il n'était pas contre eux, il voulait lui aussi comprendre. Mais une idée, ou plutôt un coupable venait de germer dans son esprit et il avait besoin d'en avoir le cœur net.

« Gardez vos armes, on est jamais trop prudent... »

Quand à lui... La force qu'Hécate lui avait offert lui suffisait amplement. Il était peut-être temps d'arrêter de jouer avec. De faire tomber les masques ? Cette idée ne lui traversa pas tout de suite l'esprit. Il voulait être sûr d'abord. Être sur qu'il se trompait depuis le début.
indications de jeu

☞ #669999 couleur de Joshua.
☞ Vous avez à présent de précieux indices à votre disposition pour tenter de trouver le meurtrier. De son côté Joshua s'est éclipsé discrètement de l'étage tout en vous demandant de rester prudent. Le reste des convives ne sont pas au courant de ses révélations mais beaucoup on aperçus votre discussion avec Joshua et certaines personnes comment déjà à venir vous questionner.
☞ Certaines d'entre vous remarquent aussi Bradley passer rapidement dans l'un des couloirs, l'air pressé, un engin qui ressemblerait à un détonateur dans la main.

© .ipar haizea
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1080
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Jeu 13 Oct - 22:16

Intrigue 3
Blast Off.


Marvin et Haytham ! Un binôme qui pourrait faire trembler Sherlock Holmes et Watson s'ils consentaient à être encore de ce monde. Bien sûr, la moustache n'était pas de rigueur contrairement à l'esprit de déduction. En ce soir de meurtre, les méninges chauffaient et bien plus que le recueillement, il fallait à présent river toutes les attentions sur l'enquête qui prenait forme. Le coupable ou la coupable (faisons preuve de parité) jouissait de sa liberté et de l'anonymat le plus total grâce au port du masque, rendu obligatoire par la force des choses. Un masque qui continuait à coller à la peau avec autant de résistance qu'un chewing-gum emmêlait dans une tignasse. La musique ne résonnait plus à travers les imposantes enceintes, à présent seul un amas bourdonnement se faisait entendre. Plusieurs petits groupes d'invités masqués se formaient peu à peu sous leurs yeux. Surprise, peur, interrogation, colère, tristesse, chaque groupe semblait s'accommodait d'une émotion, mais il n'était pas difficile de comprendre que la peur dominait ce soir. Grace à ses acuités sensorielles, Haytham Cassidy ne pouvait que s'en rendre compte. Les cœurs battaient la chamade et les yeux brillaient d'une triste intensité. Pour la plupart des hôtes, c'est une tragédie qui venait de se jouer dans cette insignifiante salle de bains, une tragédie sans acte, pourvu d'une seule scène qui se jouait à présent, sans que les comédiens et les comédiennes d'un jour, ne s'en rendent compte.

Soucieux de trouver le coupable et enclin à travailler avec Marvin dans cette enquête, le demi-dieu prit son camarade par le bras l'exhortant à le suivre pour regarder les fameuses photos prisent par le faux journaliste pas peu fier de sa couverture. « -Je n'ai jamais dit que tu ne faisais pas ton travail correctement… Enfin bref, ce n'est pas la question et puis je m'en cogne des bulles de champagnes. Je te signale que tu parles alcool à un ancien alcoolique. Attends remontre moi les photos » Il prit l'appareil et constata qu'effectivement la résolution était très bonne plus que bonne d'ailleurs. « -Tu as peut-être pris un détail en photo, on devrait zoomer sur tous les clichés qui se trouvent près de la porte. » Passé, la courte explication et parce qu'il devait se focaliser sur un sujet autre que Tamara en potentiel danger, le fils de Mars fit défiler un à un les différents clichés. Marvin, bonne pâte comme toujours, mais légèrement maladroit dans sa façon de faire, tenta tant bien que mal de rassurer son seul véritable soutien en ces lieux hostiles. « -Non, arrête, c'est bon ! C'est gentil Marvin, mais n'essaie pas. » Le blondinet réitéra maladroitement son entreprise et parvint à laisser paraître un léger sourire sur le visage inquiet de son camarade demi-dieu « - Rien que le simple fait d'entendre « Tam » dans ta bouche constituerait pour elle, une bonne excuse pour te botter le derrière. Aller, tu as réussi à me faire sourire, c'est mieux que rien ! » Il eut à peine le temps d'en dire plus, en effet l'un des membres du petit groupe l'accosta en l'appelant par son prénom. L'homme était masqué comme tous les autres, néanmoins sa voix paraissait familière aux oreilles du fils de Mars.

« -Oui c'est moi ! » lança-t-il intrigué. Le jeune homme venait de poser son regard sur l'appareil photo du faux journaliste tandis que le Marsien posa à nouveau son regard sur la pauvre Héloïse. « -Oui, c'est une bonne idée. Nous allons regarder les photos ensemble. » Le jeune homme qu'Haytham ne parvenait à identifier formellement, posa son regard sur Marvin lui demandant sans entrave s'il était un demi-dieu ! Notre binôme d'enquêteur en herbe, échangea un regard, Marvin s'apprêtait même à entrouvrir la bouche pour formuler une première réponse, par chance, Hay détourna le sujet pour se concentrer sur Héloïse, laissant ainsi à Marvin le temps de peaufiner son mensonge en cas de récidive. « - Mademoiselle, il faut vous calmer, je ne suis pas médecin, mais je pense que trop de stress pourrait nuire à votre bébé. On va faire un truc simple ok ? Déjà moi c'est Haytham, je crois que je l'ai déjà dis ! Et vous ? » Il se tue attendant qu'elle lui donne son prénom et reprît ensuite la parole « - Bien, il me faut une chaise ! » Il fit signe à l'un des gars qui se trouvait le plus près. « - Aller asseyez-vous. C'est un truc tout simple pour ralentir votre respiration et donc maîtriser vos émotions. Donc voilà asseyez-vous. Votre dos doit être bien droit et vos pieds à plat au sol. Maintenant appuyez la pulpe du pouce droit sur la base de la narine droite, pour la boucher. Ok ? Maintenant expirez lentement par la narine gauche, puis inspirez. Toujours par la narine gauche, appuyez ensuite la pulpe du majeur droit sur la narine gauche pour la boucher. Maintenant, expirez lentement par la narine droite puis inspirez toujours avec cette même narine. Il faut alterner à chaque cycle en changeant de narine. Installez progressivement un rythme avec l'expiration deux fois plus longue que l'inspiration. Ok maintenant répété l'exercice jusqu'à ce que vous vous sentiez mieux. » Il lui sourit et se tourna vers TJ qui avait l'appareil en main. « -Il n'y a pas grand-chose sur les clichés hein ? » Il détourna le regard et aperçu un peu plus loin, l'organisateur de l'évènement. Il se tourna à nouveau vers le groupe « -Veillez à ce qu'elle continue l'exercice si jamais elle se sent mal. Il faudrait aussi passer une annonce dans le micro pour trouver un demi-dieu callé en médecine. » Passé les recommandations, le fils de Mars se tourna vers Marvin « -J'ai vu Joshua passé. Je vais lui poser quelques questions. »

« -Hey ! » lança-t-il à l'encontre de Joshua qui s'arrêta devant le petit groupe et leur fit savoir de ne pas bouger, qu'il s'apprêtait à revenir. Haytham qui ne l'entendait pas cette oreille, le rattrapa sans attendre. « -Il se passe quoi là ? Je veux aider, faire le boulot, mais pour ça, il me faut un minimum d'information. » L'homme semblait embêter, suffisamment pour observer les alentours avant de se décider à parler sous la pression du fils de Mars.

«- Vous savez quelque chose n'est-ce pas ?! »

« -J'ai entendu Angie se disputer avec un homme tôt dans la soirée. Je n'ai pas tout entendu juste quelques bribes. Elle disait qu'elle « savait gérer ce genre de crise »

« -De quel genre de crise il est question ? »

« -Je ne sais, d'ailleurs je ne suis plus sûr de ce que j'ai entendu. »

Haytham ne put se résoudre à réitérer ses interrogations, Joshua se défit de son attention et commença à s'éloigner, sans oublier de demander à Haytham et à son petit groupe, de faire attention à eux. Le fils de Mars s'approcha à nouveau de ses camarades. Il prit connaissance de l'état de la future maman puis, ne voulant rien cacher à ses camarades, il fit part des quelques informations qu'il venait de glaner auprès de Joshua avant qu'l ne s'éclipse à l'étage.

« -J'ai parlé à Joshua. Il a entendu Angie se disputer plutôt, avec un homme. Quelqu'un aurait-il vu la jeune femme avec un autre homme plutôt dans la soirée ?!»
made by pandora.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Dim 16 Oct - 13:03

En qui pouvais-je avoir confiance ? Pouvais-je seulement avoir confiance en qui que ce soit ? Je le savais ... j'étais d'une naïveté terrible et mes réactions n'étaient pas digne d'un adolescent de mon âge, il suffisait d'un rien pour que l'on me manipule comme ci de rien était et les gens en abusaient très franchement, profitant de mon côté bien trop infantile pour faire de moi une blague ou avoir des actions mal intentionnées contre ma personne. Et comme en plus je n'étais pas assez mature pour attirer l'intérêt de mes camarades je me retrouvais souvent bien seul dans ce genre de situation en ne pouvant faire confiance qu'à moi même en sachant très bien que je ne pouvais pas me fier à mon propre jugement. Donc DLCEM ? Était-ce là réellement le titre d'un article ? Au fond de moi j'avais tout de même cette sinistre impression que l'on tentait de me mener en bateau avec des explications abracadabrantesque mais nous même étions une histoire à dormir debout donc ... que croire ? La seule chose que je savais c'est que ce fils de Mars m'agaçait déjà, s'adressant un peu à nous comme un médecin dans un hôpital psychiatrique qui a fait une bêtise et ça, croyez moi, j'avais connu, pour ensuite détourner notre attention sur autre chose. Je m'attendais presque à le voir sortir une sucette de sa poche pour achever le tout. Je préférais donc me concentrer sur le journaliste, plissant les yeux à sa réponse mais un peu trop paniqué par tout ce qui se passait sur le bateau pour chercher à creuser beaucoup plus loin. De toute manière ils semblaient à présent bien trop concentrés sur les photos pour me porter trop d'attention.

Du coup, en attendant de voir comment cela allait évoluer, j'observais, j'observais comme je l'avais toujours fait mais aussi en tendant l'oreille sur tout ce qui se passait autours. En clair j'étais en alerte, c'était, selon moi, la meilleure des choses à faire dans ce genre de situation. Puis à défaut d'être vraiment utile avec mon esprit plus que pas vif, au moins que je fasse la seule chose pour laquelle j'étais doué. Mais vraiment, ce que je retenais pour le moment, c'est que les deux zoziaux je ne leur faisais pas vraiment confiance, je préférais rester en compagnie de mes camarades de soirée que j'avais rencontré plus tôt dans la soirée et qui, pour le moment, m'avaient donnés plus de raisons de me fier à eux. D'ailleurs Héloïse était en train de paniquer, tout comme moi j'avais paniqué quelques minutes plus tôt sauf que elle ... avec son ventre, cela risquait vraiment de devenir problématique. Je m'approchais donc d'elle, me joignant à TJ pour tenter de la rassurer "Il a raison, on est tous ensembles, on va te protéger, on va s'entre protéger et il n'arrivera rien, on sortira tous en entier de ce bateau c'est promis." et pour essayer de la calmer un peu plus je réduisais, aux oreilles de notre camarade enceinte, les bruits extérieur hormis le son de nos voix, chantonnant un petit air que ma mère adoptive me chantonnait parfois pour me calmer lors de mes crises d'angoisse, en espérant que ce serait aussi efficace avec elle qu'avec moi, ceci pendant le petit cirque d'Haytham pour la calmer que je trouvais très étrange.

Après quoi Joshua fit un rapide passage, il nous parla du peu qu'il savait, c'est à dire que Angie s'était entretenu avec un homme un peu avant tout ça ... dommage que je ne l'avais pas entendu, j'aurais pu le reconnaître rien qu'avec la voix mais je n'avais pas croisé la jeune femme de tout mon séjour à bord ... Donc que faire ? Je me sentais, une nouvelle fois, inutile, comme le jour où j'avais observé l'attaque de la colonie depuis ma cachette de peur d'agir. "Peut être ... peut être que nous devrions voir vers la salle de bain si il n'y a pas d'autres indices ? Enfin ... je ne sais pas ..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ ROMAIN.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Nouvelle Rome.
messages : 255
parmi nous depuis le : 07/04/2016

SANG-MÊLÉ ROMAIN.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Mer 26 Oct - 18:01

Un homme plus âgé qu'elle se précipita sur elle avant de lui déballer tout un tas de consignes, l'air presque professionnel et tout en gardant son calme. Elle ne pu s'empêcher de lui sourire, à la fois soulagé et un peu calmé. Il avait raison. Elle devait arrêter de paniquer, de s'éprouver de la sorte elle allait finir par faire du mal à son enfant. Elle lui serra brièvement la main, le remerciant au passage de sa conduite. Il la confia alors à TJ avant de partir voir Joshua. Il avait raison, autant aller questionner les proches d'Angie avant de se faire trop d'histoires. Peut-être que ces réponses réussiraient-elle à calmer leur petit groupe ? Le garçon rencontré plus tôt dans la soirée se joignit bientôt à TJ. Elle ne sut pas vraiment ce qu'il fit à ses oreille, mais bientôt toutes la panique sembla s'envoler, les sons se firent plus doux et elle sembla se calmer. À travers son masque elle le remercia. Quelque part, elle avait de la chance d'être tombé sur un tel groupe d'individus.

« Au moins il a parlé... Des crises ? Ça peut être n'importe quoi... Elle a eut à faire avec un homme violent et tout ça c'est mal fini vous croyez ? Je l'ai vu parler à tellement de monde... Beaucoup avec Joshua. - elle se tourna vers Ariel qui suggérait une nouvelle idée – Oui, peut-être que l'arme... Oui, l'arme, on a retrouvé l'arme ? Elle est peut-être toujours à bord ! »

Elle avait baissé le ton, comme si tous les autres convives autour d'eux étaient coupables. De toute manière c'est ce qu'elle pensait, le coupable était là, quelque part, sans doute en train de siroter un jus de fruit pendant que tous le monde prenait peur. Elle cru apercevoir l'hôte de leur soirée passer à toute allure dans les escaliers, un drôle d'engin à la main mais ne s'attarda pas sur le sujet. Après tout, il était la maître à bord, il faisait autant d'allers retours qu'il le souhaitait sur son propre bateau, non ?

« Quelqu'un pour aller fouiner par là-bas ? Discrètement on pourrait pouvoir rentrer dans la salle de bain... »

Si quelqu'un avant un don de camouflage ou autre, qu'il se désigne c'était son grand moment. Elle se redressa un peu de son siège, soudain plus légère. La chansonnette d'Ariel suivit des soins d'Haytham semblaient avoir calmé tout son organisme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1080
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Jeu 27 Oct - 19:53

Intrigue 3
Blast Off.


Plus que jamais, Haytham en avait conscience. Il savait qu'à force de jouer les adjudants-chefs, il finirait à coup sûr, par s'attirer bien des foudres. Mais pour l'heure, il s'en fichait plus que de sa première chaussette. Pour dire vrai, la situation étant plus que critique, il fallait de ce fait prendre des décisions sans au préalable tergiverser une plombe sur le « pourquoi du comment de la chose ! » Une jeune femme était morte à quelques mètres d'eux et le coupable, introuvable pour l'heure, continuait à jouer les anonymes en pleine foule. Peut-être que le coupable se trouvait là, au milieu de la marée grouillante de demi-dieux soumis, pour la plupart à la panique. Peut-être que le coupable était l'un des clients du bar, accoudé au comptoir observant les autres en s'envoyant un verre. Peut-être était-il juste en face, faussement touché par la situation. Peut-être même était-il là, au sein du groupe, offrant une prestation digne de la petite statuette. Haytham le savait, mais refuser de le dire tout haut. Présentement, il était impossible de faire confiance à quiconque, excepté Marvin, qui devait se sentir bien seul parmi tous ces demi-dieux. Pour l'heure, il ne fallait pas s'attarder sur les états d'âme du « pauvre » humain, mais sur la pauvre Héloïse, dont le ventre arrondi laissait entrevoir une situation potentiellement aussi dramatique que ce qui se jouait à quelques mètres.


Avant de jouer les enquêteurs, il fallait apaiser la pauvre jeune femme soumise à une pression potentiellement dangereuse pour le petit être qui grandissait en elle. Passé outre les histoires abracadabrantes d’articles et l’enquête en cours, le fils de Mars fit abstraction de l’agacement qu’il suscitait auprès des autres et plus particulièrement auprès d’Ariel pour se concentrer sur la fille de Phébus. Tully alias TJ s’était lui-même pourvut du rôle d’ange gardien. Le Marsien observa Ariel, délesté de la moindre méfiance à l’inverse du fils d’Apollon qui après avoir chantonné un petit air, observa son aîné du coin de l’œil et comme pour se justifier pour tenter d’amoindrir la méfiance, à la fin de son intervention le fils de Mars lança : « -C’est un exercice que l’on fait en séance collective chez les AA. » Il ne se laissa pas le temps de continuer, par chance Joshua avait pointé le bout de son nez. Profitant de l’occasion, Hay osa l’accaparer, réclamant quelques informations à son camarade qui concéda à lui livrer un bref témoignage avant de s’en aller tout aussi rapidement.


« -Oui, comme vous le dites il a parlé ! Ça va mieux vous ? » demanda-t-il à Héloïse qui semblait effectivement un peu plus alerte à présent. Le demi-dieu posa ensuite son regard sur Marvin. « -Les photos ne donnent rien n'est-ce pas ? » Le dénommé Ariel repris la parole et proposa une bonne idée, voir même très bonne. Conscient de son impopularité auprès des jeunes et désireux, malgré la méfiance, d'instaurer une bonne ambiance au sein de leur collectif, le fils du dieu de la guerre acquiesça volontiers à la proposition de son cadet. « -C'est une très bonne idée Ariel c'est ça ? Le corps vient d'être découvert et à vue d'œil, il n'y a que Joshua qui a eu accès à la scène de crime. Il n'y est pas resté assez pour s'enquérir de tous les indices. » Hay se tue et regarda autour de lui, il fit signe à Marvin de se rapprocher. « -On doit faire gaffe ! Le tueur rôde encore, il est peut-être là, en train de nous observer. » Héloïse venait de se relever à la surprise de ses camarades « -Ouais. On ne peut pas tous y aller, c'est sûr ! En même temps peut-être qu'on attira l'attention du coupable. Et puis comme l'as dit Tully pour rassurer Héloïse, c'est ça ? Désolé, je ne suis pas doué pour retenir les prénoms du premier coup. Donc comme là dis Tully, « nous sommes tous ensemble » et l'enfoiré qui a tué Angie est probablement seul. Marvin, tu vas prendre des photos de tout le monde à mesure qu'on se déplace jusqu'à la scène de crime, ça marche ? » Il se tue à nouveau, attendant la réponse de son compère puis il reporta son attention sur les « jeunes » « - Comme l'as dit Joshua, gardez vos armes. Aller, on y va. Marvin, c'est à toi de jouer, fais-nous de belles photos ! »


Sans plus attendre, le petit groupe commença à avancer pour migrer jusqu'aux salles de bains. Haytham remarqua au loin, un Bradley sur les nerfs qui avançait un peu trop rapidement à son goût, il remarqua notamment la petite boîte noire qu'il tenait entre ses mains. Une petite boîte somme tout anodine si, l'on ne voit pas la ressemblant avec un détonateur. Le Marsien préféra ne pas tenir compte de ce détail et se passa du moindre commentaire pour épargner une fois encore la pauvre Héloïse. La folle équipée prit donc la direction des salles de bains. Mais ils ne purent, dans un premier temps entré, car plusieurs invités, les ayant vu parler avec Joshua les arrêtèrent dans leur entreprise. Soucieux, la plupart cherchaient à recueillir des informations, une initiative que l'on ne pouvait blâmer au vu des précédents évènements et du manque d'information évident. « -On doit se contenter du minimum. Le coupable est peut-être parmi eux » chuchota Hay pour que seul Ariel ne l'entende avant de reprendre tout fort « - Nous n'en savons pas plus désolé. Pour l'heure, il faut nous laisser passer. Notre amie… » dit-il en désignant Héloïse du regard « -… est enceinte comme vous le voyez. Nous devons impérativement la conduire dans la salle de bains au plus vite ! Laissez-nous passer s'il vous plaît merci ! » Mais les gens continuaient à se montrer avide de réponses au grand dam d'Haytham qui serrait la mâchoire et continuait à s'efforcer de se montrer aimable. Ils étaient prêts, tellement près de la scène de crime que cela en devenait frustrant.  « -Ok, poussez-vous compris ! » Cette fois, le demi-dieu se montra un peu plus sec à l'égard de ceux et celles qui venaient de les accaparer. Sans attendre, il ouvrit la porte et laissa les plus jeunes entrer « -Tristan reviendra et vous informera en temps et en heure ok ? » Puis il se décala pour laisser Marvin passer. Une fois à l'intérieur, il referma la porte. « -Je pense que l'on bénéficie de très peu de temps à compter de maintenant. Vous vous sentez prêt ? » lança-t-il à tous. L'était-il lui-même ? Probablement pas, mais il fallait passer outre ses appréhensions et trouver des réponses.
made by pandora.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1491
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Ven 28 Oct - 10:08

11 juillet 2016.Marvin n'arrêtait pas de se dire qu'un vrai agent de terrain aurait su quoi faire. Ce n'était pas vraiment le genre de pensée qui aidait à avancer, encore moins à se calmer. Surtout lorsqu'un des jeunes lui demanda s'il était un demi-dieu. Marvin sursauta et prit un air choqué. "B...Bin... Bien sûr ! C'est quoi cette question ?" Ne put-il s'empêcher de demander. Rien à faire, son petit côté paranoïaque ressortait, ce qui donnait un peu de crédit à sa réponse. "Vous croyez vraiment qu'avec tout ce qui se passe, des mortels seraient invités ? La situation est déjà assez compliquée, sans qu'on remette en question l'identité des autres." Le faux journaliste avait l'impression que quoi qu'il dise jetterait le doute. La dernière fois qu'il s'était fait passer pour un demi-dieu, c'était plus un mensonge par omission. Là, peut-être devra-t-il s'inventer un parent divin et des pouvoirs bidons. Il cherchait déjà mentalement une divinité ultra-mineure qui pourrait lui aller, puis les photos revinrent sur le tapis (par il ne savait plus trop qui, difficile de s'y retrouver avec ces masques) et ensuite, il fallait réconforter une demoiselle enceinte.

Pour ce dernier cas, Marvin préférait passer son tour. Il était de tout cœur avec la future maman, mais c'était dans le côté mettre ces bonnes intentions en pratique qui posait problème. Il fut donc soulagé que les autres membres du groupe s'occupèrent de calmer la demi-déesse, tout en espérant très fort qu'ils n'auront pas besoin de beaucoup d'eau chaude à un moment donné dans cette soirée déjà chaotique.

Ce sentant inutile, le pauvre mortel qu'il était se concentra sur sa 'bouée de sauvetage' personnelle : les photos. Tout en les faisant défiler, il puisa dans son immense culture geek afin d'essayer d'établir une liste de suspect potentiel. D'habitude, c'est toujours le majordome. C'est un vieux cliché. Dommage qu'il n'y a pas de majordomes ici. Pendant ce temps, ça bougeait autour de lui. Haytham était parti à la pêche aux infos. Heureusement que le blondinet n'avait remarqué cette absence qu'au moment où le fils de Mars revint, sinon il aurait amorcé une mini crise de panique. Marvin afficha une mine piteuse lorsque Haytham demanda pour les photos. "C'est pas qu'elle donne rien, c'est que c'est lent. Si j'avais mon ordinateur, je pourrais regarder en gros plan les détails de chaque photo beaucoup plus vite. Là, je dois y aller manuellement, une par une. En plus avec tous ces masques... Peut-être que j'ai des photos de la dispute en arrière-plan, mais..." Il se tut et haussa les épaules avec une mine désolée, espérant que son 'mais' suspendu était suffisamment parlant. Avait-il du temps à sacrifier pour ce genre de chose qui revenait à chercher une aiguille dans une meule de foin.

Ce genre de situation semblait tellement plus simple dans les jeux vidéos ! Déjà, les indices ou objet important scintillerait ou alors il suffirait de pointer du doigt une personne en déclarant que le coupable s'était lui. Bref, là encore, ce genre de pensée n'aidait pas. Heureusement qu'un certain Ariel proposa une véritable bonne idée : inspecter la scène de crime. Marvin s'approcha docilement lorsqu'Hay lui fit signe. Par contre, il aurait pu se passer du rappel de la réalité confié par le demi-dieu Romain, à savoir que le tueur rôdait toujours. "Et tu dis ça à un paranoïaque, c'est presque du même niveau que ma remarque sur l'alcool." Souffla-t-il avec une pointe de panique. Il se rongeait déjà nerveusement l'ongle de son pouce. Tic qui ne s'arrêta pas lorsqu'il fut question de planifier leur accès à la scène de crime. "Probablement ?" Répéta-t-il. Sans son masque, on aurait pu voir qu'il avait pâli devant l'éventualité que le coupable n'avait pas agi seul. Il sursauta légèrement en entendant son nom, comme s'il ne s'attendait pas à être inclus dans le plan. Faut dire que l'informaticien avait plutôt l'habitude d'être tenu à l'écart pendant que les professionnels se chargeaient du reste. Devant ce fait, il ressentait deux émotions contradictoires : la joie de ne pas être éjecté de l'équation et la pression de ne pas essayer de tout foirer. "Compte sur moi." Répondit-il en acquiesçant et en essayant de se donner des airs de celui qui savait ce qu'il faisait. Pour accompagner son geste, il fit un mouvement avec son appareil.

Ensuite, il se plongea dans les modifications de paramètre de son appareil avant de suivre la migration du petit groupe. Marvin avait désactivé le flash et prenait le plus de photo à la dérober en fournissant beaucoup d'effort mental pour occulter le fait que ça serait certainement SON comportement qui attirerait l'attention du potentiel coupable. Tellement concentré sur ces prises de vue aussi discrète que possible que lorsque le groupe s'arrêta, il ne le remarqua pas tout de suite. Marvin bouscula la personne arrêtée devant lui. "Oh pardon, je suis désolé." Bredouilla-t-il immédiatement en faisant un geste timide et nerveux pour rattraper la malheureuse victime, espérant ne pas provoquer un effet domino avec sa maladresse légendaire. Pendant ce temps, Haytham se servait de la demoiselle enceinte comme excuse pour atteindre la salle de bains.

Il fallait croire que l'ambiance n'était pas idéal pour penser aux autres, car Haytham dut se montrer un peu plus sec. Marvin se glissa jusqu'à Héloïse pour lui souffler "Joue le jeu." Avant de hausser la voix en direction des gêneurs : "Vou... Vous pouvez vous pousser, s'il vous plaît, elle ne se sent vraiment pas bien." Pour accompagner sa comédie, il osa poser une main sur l'épaule d’Héloïse et brassa de l'air au niveau du visage de l'autre, dans une tentative maladroite de lui apporter de l'air frais.

Finalement, ils purent entrer. Marvin chipota de nouveau à son appareil pour prendre en rafale. "Je mitraille. Comme ça, on pourra prendre son temps pour regarder les détails en sortant d'ici." Informa-t-il en joignant le geste à la parole. Son regard restait braquer sur l'écran de son appareil photo, ne voulant pas regarder en direct le résultat macabre du tueur.


_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ ROMAIN.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Nouvelle Rome.
messages : 255
parmi nous depuis le : 07/04/2016

SANG-MÊLÉ ROMAIN.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Sam 29 Oct - 14:58

Jouer la comédie, elle savait faire. Petite, elle avait pris des cours de théâtre après tout. Et même de comédie musicale mais ça, c'était encore autre chose. Alors feindre un malaise... Puisqu'elle venait d'en faire un quelques minutes avant cela, Héloïse ne jugea pas sa tâche très compliqué. L'homme qui lui emboîta le pas joua lui aussi son jeu à merveille, demandant au gens de les excuser pour leur amie enceinte. Quand au journaliste qui se tenait à ses côtés, il poussa même son jeu jusqu'à la tenir par l'épaule et lui ventiler le visage. La fille de Phébus quant à elle se tenait le ventre l'air maladive, dans le pire des cas, elle chercha dans son répertoire de voix la voix le plus malade qu'elle avait en stock et, sûre d'elle, toussota un coup.

Merci, merci... murmura t-elle avait une voix faible qui était bien loin d'être la sienne.

Pourquoi se forcer à imiter des voix alors qu »on pouvait copier celle des autres pendant leur meilleur moment ? Une fois dans sa salle bain, la porte refermé, elle ne pu s'empêcher de croiser... le cadavre dans la baignoire. Alors certes, on avait disposé comme un drap sur son corps mais... Elle détourna les yeux, une main sur la bouche et se colla à l'évier. Si quelqu'un devait rentrer, ils se devaient de rester crédible. Elle se passa de l'eau sur les bras, sur le bas du visage découvert par le masque.

Foutu masque...

La porte s'ouvrit et un invité sembla s’enflammer.

Vous n'avez pas le droit de vous trouver ici ! je vais prévenir Joshua que...
Oh ça va hein ? - elle avait toujours sa voix de souffrante qu'elle atténua un peu – J-j'étais mal je... - elle lui montra son ventre – c'est pour le bébé...

Elle s'accrocha au journaliste, histoire de détourner l'attention de l'appareil photo de ce dernier. Elle lança un regard à l'autre homme.

Alors, que donne tes photos ?

De retour auprès du petit groupe. Étrangement, elle n'avait plus mal à la tête, ni peur. Elle ressentait même une sorte d’excitation après cet exploit. Ils se rapprochaient doucement de la vérité, elle le sentait. Bientôt ils seraient libres de retourner sur la terre ferme et de boucler le tueur. Encore fallait-il l'attraper juste après mais ça, c'était une autre paire de manche. Une chose était sûr, être enceinte lui avait enfin servit à quelque chose. Elle qui commençait à désespérer de ne trouver aucun privilège à attendre un enfant. Alors certes, cette soirée n'allait pas rester graver dans sa mémoire comme quelque chose de positif. Son fiancé ne la laisserait probablement plus jamais quitter la Nouvelle Rome seule. Mais elle avait servit à quelque chose, comme autrefois.

Au moins, dit-elle au journaliste, tu auras quelques chose à dire dans ton prochain numéro.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
à rǝvǝrs.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com/t1456-tj-prends-un-sac-et-on-y-v
localisation : Camp Jupiter.
messages : 256
parmi nous depuis le : 07/03/2016

à rǝvǝrs.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Sam 29 Oct - 18:19

TJ nota dans un coin de sa tête que l'autre n'avait pas répondu à sa question, son ami l'ayant devancé pour changer de sujet. Sur le moment, il s'en rendit compte mais préoccupé par Héloïse et le reste des événements, il n'insista pas. Facile pourtant de s'inviter à bord d'un navire quand on est pote comme cochon avec le type qui assure la sécurité... Le fils de Vénus écouta le photographe donner des explications anti-stress à son amie d'une oreille distraite. Lui-même avait l'appareil photo en main et faisait défiler les clichés un par un mais… Disons que la déception se peignait de plus en plus sur son visage. Il n'y avait rien, sur ces clichés, juste quelques dizaines de photos d'individus masqués qui pouvaient tous se ressembler. « Il n'y a rien sur les clichés... » Le vide total même. Le pote du photographe interpella Joshua, le meilleur ami de Bradley. Il avait entendu Angie se disputer avec quelqu'un ce soir ? TJ ne disait rien, se contentant de frotter le dos d'Héloïse d'un geste régulier et rassurant. Il n'aurait plus manqué qu'elle leur fasse une fausse couche ou il ne savait quoi sur le bateau, avec un meurtrier à bord…

Ariel proposa d'aller voir directement sur place, ce que TJ trouva enfin constructif. Héloïse renchérit à propos de l'arme. Haytham s'y mit aussi. « C'est TJ. » Petite précision glissée en passant par un TJ qui ne supportait pas son véritable prénom, ni même le diminutif de celui-ci et préférait encore utiliser ses initiales. Il se demandait bien d'où le gars de la sécurité connaissait son prénom d'ailleurs. Le petit groupe se mit en marche vers les salles de bain, heureusement à leur étage, et TJ regarda avec perplexité un Bradley passer à vive allure, les mains encombrées et un air peu avenant sur le visage. TJ devait admettre que les méthodes d'Haytham avaient le mérite d'être fonctionnelles : peu de choses résistaient au fils de Mars (un demi-frère de Jules, mais ce n'était pas pour autant qu'il allait lui faire confiance, surtout vu ses souvenirs de sa dernière rencontre avec lui). La porte de la salle de bain se referma derrière eux. « Tristan ? C'est qui Tristan ? » Pas quelqu'un du groupe en tout cas. Perplexe TJ se rapprocha d'Héloïse (leur laisser-passer à la salle magique ce soir-là), la seule qu'il connaissait vraiment ici et sur qui il pouvait compter. En vrai, TJ n'avait pas forcément envie de découvrir en direct la scène de crime aussi finit-il juste derrière le journaliste pour jeter quelques coups d’œil sur son écran d'appareil photo. « C'est clair qu'avec ça, tu vas pouvoir faire la une… ! » Il se concentrait davantage sur ses paroles que sur les lieux réels et sur l'odeur qui montait encore de l'endroit.

Au final, un éclair argenté attira son attention sur une des photos et il se força à regarder. « Mais… C'est l'arme ? » Ça lui paraissait tellement gros que le tueur l'ait abandonnée là, à moitié caché sous l'un des lavabos de la pièce et pourtant… Il se baissa et attrapa du bout des doigts ce qui ressemblait à un poignard plein de sang. « C'est… un poignard. » De construction grecque, selon toute vraisemblance. Les Romains n'avaient pas ce genre de poignards chez eux, TJ le savait.

_________________
gossip girl
Il y a des chansons qui nous donnent envie de danser. D’autres qui nous donnent envie de chanter à tue-tête. Mais les meilleurs chansons sont celles qui nous ramènent à l’instant précis où on les a entendus pour la première fois, et qui à nouveau vous brisent le cœur.

Hey les gars, c'est TJ please. ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 882
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   Sam 29 Oct - 20:54

BLAST OFF, CHAPITRE 04
un cadavre dans la salle de réception
Joshua Reus avait le cœur qui battait si fort qu'il semblait sur le point d'exploser. Il avait passé en revue toute sa soirée. Il avait épluché toutes les listes d'invités, les potentiels coupables, les... Et pour lui, il n'y avait qu'un seul coupable. Il avait fini par mettre la main sur la personne coupable du crime. Et maintenant, il courait partout à la recherche de Bradley. Il fallait qu'il lui dise, qu'il lui annonce. Tous le monde était en danger ici si la personne allait plus loin, si elle osait tuer encore. Et cela ne devait pas se produire. « Bradley ! » Il l'avait trouvé dans la cabine de pilotage. « Qu'est ce que tu as à la main ? » « Je... » « Non attend, j'ai plus important. Je pense savoir qui a tué Angie. J'ai pas le motif, mais... » Bradley avait soudai l'air ravi. Il avait cette petite étincelle qu'il avait toujours eu dans les yeux avant d'aller faire une connerie avec son meilleur ami. Et Joshua le connaissait depuis suffisamment longtemps pour savoir que c'était mauvais signe. Le tueur allait payer son crime, et très cher...

Sa main glissa sur la rambarde, la respiration haletante et la vue qui se brouillait de plus en plus, le fils d'Hécate peinait à descendre les marches. Il devait les retrouver. Le petit groupe à qui il avait parler. Des gens intelligent, et qui avaient l'air courageux, des gens qui... qui l'aiderait sans doute. Quand il arriva au rez-de-chaussé une fille le bouscula en gloussant, sans remarquer la sang sur sa chemise. Certaines personnes ici avait visiblement décidé de continuer la fête. « Aidez moi... » Ce fut dans les bras du gars le plus costaud du petit groupe, juste à côté de la femme enceinte qu'il s'écroula. « Je me suis trompé, depuis le début je... je... » Il perdait trop de sang et ça, même sa mère déesse de la magie ne pouvait rien y faire. Il sentait sa respiration s'emballer, un peu trop... beaucoup trop. « Ne lui faite pas confiance, ne faite pas confiance à... » La dernière chose que vit Joshua Reus fut la femme de sa vie lui ouvrir les bras pour l’accueillir dans un monde meilleur.  Il osa même sourire face à la mort. Angelyne était près de lui, comme ils l'avaient toujours rêvés, tous les deux. Et la magie cessa, les masques tombèrent.
consignes & éléments importants
☞ Joshua est mort dans les bras d'Haytham. Par conséquent sa magie n'agit plus et vos masques sont tombés.

☞ Vous vous retrouvez donc avec un nouveau mort de plus au rez-de-chaussé. Joshua saignant beaucoup, il a laissé des traces sur son chemin. Ces traces vous mèneront si vous choisissez de les suivre jusqu'à la cabine de pilotage (fermée à clef). Sinon vous avez toujours la première arme du tueur. Y a t-il deux tueurs à bord ?

☞ A présent Elie se dirige vers vous. Elle cherche Joshua. Et c'est dans vos bras qu'elle retrouve le cadavre du fils d'Hécate. Prenez en compte les pnj qui vous entoure, sa réaction. La fille d'Arès voudras aussi voir ce qui semble temps vous intriguer sur l'appareil de Marvin et reconnaîtra alors sa propre arme dans les mains de TJ. Il est évident qu'elle va chercher à le reprendre et à s'emporter, vous demandant où vous avez trouvé son poignard. Elle niera en bloc toute accusation, si accusation il y a.
© .ipar haizea
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)   

Revenir en haut Aller en bas
 

☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Terrasse du Yacht - Golf du Mexique)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Premier Étage - Golf du Mexique)
» j'ai deux question qui m'intrigue
» La Maison de la Nuit-->Ecole de Vampires, intrigue et meurtres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ AUTRES DIMENSIONS.  :: le reste du monde.-