Partagez | .
 

 Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
avatar
RADIO À POTIN CYNIQUE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Camp Jupiter
messages : 227
parmi nous depuis le : 01/04/2016

RADIO À POTIN CYNIQUE

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   Jeu 29 Juin - 11:00




Les pommes de la discorde

Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... - N'oublie jamais




La conduite étonnement modéré de Tamara permis à Abby d'apprécier le décor sans avoir le tournis à cause de la vitesse. Elle préférait profiter de ces paysages qu'elle n'avait vu qu'à la télévision, car dès que la fille de Vénus tournait la tête vers un de ces deux compagnons d'aventures, leur lien lui sautait à la figure, provoquant un mélange de jalousie et de tristesse. Elle n'avait jamais vu un lien aussi complexe, fort et fragile à la fois. Maintenant qu'elle savait que leur conductrice appartenait à l'ennemi, elle comprenait mieux pourquoi. Sans cette histoire de massacre dans les Camps, peut-être aurait-elle trouvé cela romantique. Une sorte de Roméo et Juliette revisité et avec une fin plus heureuse, il faut l'espérer. Le genre d'histoire dont elle raffole. Cependant, Abigail n'était pas du genre à s'extasier devant le côté romantique de la tragédie d'appartenir à deux camps opposés. Des personnes qu'elle connaissait étaient mortes à cause de cette organisation mortelle et ils en parlaient avec une désinvolture choquante. Comme si ce n'était qu'une anecdote.

Elle ne pouvait pas s'empêcher de passer les dernières paroles prononcées avant de monter dans la voiture en boucle dans sa tête. À cause de Tamara, Haytham était considéré officiellement comme un traître. La demi-déesse soupçonnait que cette mission n'allait pas arranger les choses vu son caractère non-officiel. Que la fautive semblait désolé n'y changeait rien ! Sa proposition de ramener une arme au camp n'avait pas trouvé l'approbation voulue auprès du fils de Mars. Pourtant, elle restait persuadée que ça serait un premier pas, un gage de bonne volonté. Elle n'avait pas insisté, sachant à quel point les fils de Mars pouvaient être têtu et ce spécimen-là en particulier.

Cela l'arrangeait bien que l'agent Lond joue de nouveau les chefs d'expédition en lisant méthodiquement les noms des navires. Mains dans les poches et le regard trahissant que son esprit était ailleurs, Abigail devait donner l'image de la touriste nonchalante. Ces pensées étaient moins rêveuses qu'elle l'aurait voulue. Elle se demandait ce qu'elle pouvait faire. Une question difficile lorsqu'on estimait ne rien avoir de particulier. Elle voulait protéger Hay, l'aider dans cette histoire de trahison, mais en avait-elle les capacités ? La fille de Vénus s'arracha à ces pensées lorsque Tamara proclama avoir trouvé le bateau. Les négociations se firent sans elle, sans son enjôlement, ce qui était logique puisqu'il s'agissait d'un coup de pouce d'un ami d'Haytham, mais qui renforçait involontairement son impression d'être inutile. Même une Mortelle était plus utile qu'elle en comptant un palmarès plus impressionnant de créatures détruites ! Abby menaçait de broyer du noir lorsqu'elle fut prise à part. Instinctivement, la demi-déesse se crispa devant ce nouveau tête-à-tête.

"C'est d'apprendre que tu n'es pas juste une Mortelle, mais une Mortelle massacreuse de demi-dieux."
Répondit-elle avec une franchise cassante. "Détail que je découvre durant votre petite discussion dans l'avion, pendant que tu vantais tes compétences et ton matériel. Il y a de quoi être tendue, non ? J'ai perdu des amis et bien plus à cause de vous, il n'y a pas de quoi s'en vanter." Elle poussa un soupir, visant à se décrisper, sans résultat. "Je sais que tu tiens à Hay, je le vois littéralement, mais je ne peux pas m'empêcher de me demander ce que tu comptes faire de la Pomme d'or et si je ne suis pas en train d'aider l'ennemi à obtenir un objet mythologique qu'ils pourront retourner contre nous." Haytham lui avait dit pourquoi Tamara la voulait, mais elle voulait l'entendre de la bouche de la concerner. En plus, elle avait promis de jouer les ignorantes.

Au moins, elles étaient d'accord sur un point : donner priorité à la survie du fils de Mars. "Pigé !" Acquiesça-t-elle. "Ne t'en fais pas, je broderais une jolie histoire si tu y restes." Sur ces mots prononcés avec un sourire sarcastique, Abigail alla retrouver les deux hommes. Alors que Tamara remercia le capitaine, Abby, toujours en mode ironique, faillit ajouter qu'il était, en effet, gentil de les conduire vers une mort quasi-certaine. Elle retint ce commentaire de justesse avant qu'il ne franchisse ces lèvres. Elle était à cran et pas uniquement à cause de la présence de Tamara. Depuis combien de temps n'était-elle plus partie en quête ? Des années. Avant l'attaque des Camps, elle s'était réfugiée dans une vie ordinaire sous la protection de la Nouvelle Rome. Puis elle avait découvert que le seul havre de paix pour les demi-dieux romains n'étaient plus un lieu sécurisé.

Abigail profita qu'Haytham était en grande discussion avec Tamara pour s'isoler dans un coin opposé. Elle sortit son glaive de son sac à dos et, après avoir vérifié que ces deux compagnons de route ne pouvaient pas la voir, elle exécuta quelques mouvements avec son arme. Deux heures de route, ce n'était pas suffisant pour se transformer en bête de guerre, mais, au moins, si elle pouvait se réhabituer au poids de la lame et empêcher ces mains de trembler, ce serait un grand pas en avant !

Le temps fila trop vite à son goût, lorsque leur chauffeur maritime annonça que la destination était en approche, Abby rangea son arme en l'attachant à sa ceinture et alla rejoindre les autres en essayant d'ignorer la boule qui se formait dans sa gorge.



Code by Sleepy

_________________
It's Over, Isn't It?
It's over, isn't it? Isn't it? Isn't it over? It's over, isn't it? Isn't it? Isn't it over? You won and he chose you, and she loved you and she's gone. It's over, isn't it? Why can't I move on?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 955
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   Sam 1 Juil - 20:29




Les pommes de la discorde

Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... - N'oublie jamais




Ils avaient trouvé le bateau avec le type sensé les conduire à bon port, enfin, façon de parler. Bref, c’était déjà une sacrée épine enlevée du pied. Ils se rapprochaient du but. Pendant que son cher Irlandais discutait avec le capitaine du navire, Tamara avait pris à part Abby, histoire d’en avoir le cœur net. En effet, elle la trouvait spécialement tendue depuis l’avion. En plein air, elle avait mis ça sur le compte de sa première expérience de vol, mais maintenant, quel était le problème ? Ce n’était pas le moment, il fallait rester concentré pour le bien de la mission et pour espérer que chacun s’en sorte. La confiance en ses partenaires était primordiale, et c’était bien pour ça qu’en général, l’agent Lond préférait travailler seule. Mais là, il fallait faire avec. Si elle avait une confiance aveugle en Haytham, elle essayait de se raisonner pour le cas Cardin. Et si elles s’étaient promis, dans l’oiseau de fer les menant en terres espagnoles, de faire la paix, il semblait désormais que la fille de Vénus soit quelque peu préoccupée, Tam devait donc rectifier le tir afin d’éviter la moindre seconde d’inattention lorsqu’ils seraient réellement sur le terrain.

Alors que l’agent de terrain questionnait la demi-déesse, cette dernière ne tarda pas à exprimer son ressenti, et son ressenti était qu’apprendre l’appartenance de Tamara au DLCEM l’avait ébranlée. Sans bien sûr que le nom de l’organisation ne soit cité. Mais Abby n’était pas stupide, elle avait compris. Sur le coup, Tam réalisa qu’en effet, ce pouvait être traumatisant. Elle se tut alors, la dévisageant, ne sachant que dire. « Massacreuse de demi-dieux », c’était peut-être un peu fort, outre l’intervention au camp de nuit, l’agent Lond n’avait jamais réellement exécuté d’innocent. Enfin, si on omettait Azazel Victoria, qui avait été victime de la curiosité de la brunette. Cette dernière déglutit avant de poser une main sur l’épaule d’Abby.

-Ecoute, je comprends tes doutes et tes appréhensions. Je ne me suis pas vantée d’avoir tué des demi-dieux, je dis juste que des armes adéquates et un œil de lynx peuvent s’avérer plus utiles que ces cure-dents à peine aiguisés que vous trimballez… Et je n’ai jamais tué d’innocents… quasiment.

Le dernier mot avait été à peine audible.

-On fait tous des erreurs dans la vie, d’accord ? Je ne suis pas fière de tout ce que j’ai pu faire, c’est vrai, et je reconnais que j’ai pu faire erreur. A ton tour, accepte-le. Quant à tes doutes concernant les pommes d’or, qu’est-ce que tu crois qu’ils pourraient en faire ? De la compote tueuse ? Soyons sérieux deux minutes. Si tu veux tout savoir, j’en ai besoin pour guérir ma mère qui a… qui est… qui n’est plus elle-même depuis qu’on s’est faits attaqués par un monstre il y a vingt-sept ans. Juste avant que Hay ne parte.

Tamara n’était pas du genre à raconter sa vie, et on sentait au ton de sa voix que ça l’emmerdait, mais il fallait qu’Abby sache la vérité pour enfin pouvoir lui faire confiance. Un sacrifice que l’agent de terrain était donc prête à faire pour la mission. Espérant ainsi avoir éclairci la situation, Tam laissa la protégée de son « Penseur » lui répondre sur un ton sarcastique qu’elle trouverait bien quoi broder si elle ne survivait pas à la mission, avant qu’elles ne rejoignent les deux autres demi-dieux en pleine discussion. L’air de rien, les filles se mêlèrent à la conversation, et le navire prit la direction souhaitée. Hay s’était éloigné, s’installant à l’arrière du bateau, et machinalement, Tam le regardait, ne cessant de repenser à cette mission de Scranton qui avait mis le fils de Mars dans l’embarras vis-à-vis de ses semblables. Elle se sentait si coupable à présent. Puis, elle remarqua que le marsien lui faisait signe de venir. Elle ne tarda donc pas à s’approcher, esquissant un petit sourire avant de s’asseoir à côté de lui. Il avait visiblement des choses à dire, aussi son amie d’enfance l’écouta-t-elle avec la plus grande des attentions. Malgré ses hochements de tête, elle ne pouvait accepter de ne pas culpabiliser. Même si elle partait du principe qu’il n’aurait jamais dû intervenir et qu’elle avait la situation parfaitement en main avant que sa clique de gamins ne vienne fourrer leur nez dans la libération de l’oracle, Tamara mesurait désormais la gravité de la situation dans laquelle Hay s’était fourré. Elle glissa sa main dans la sienne dans un élan qui se voulait rassurant.

-On y arrivera. J’ai déjà accepté tes excuses, tu n’as pas besoin de le refaire. J’aime pas la consonance que ça prend. Ecoute, chaque problème en son temps. En premier, on s’occupe de cette mission, et ensuite, on verra ce qu’on peut faire pour ton statut de pseudo traitre. C’est à cause de moi que tu es accusé, parce que tu as voulu me préserver. Crois-moi, j’en suis la première désolée. Je ferai tout ce que je peux pour t’aider. Je t’en prie, cette fois ne me rejette pas.

Tam en avait complètement oublié la présence d’Abby qui s’était à son tour isolée. Le temps s’était mis à passer bien trop vite, mais malgré la pointe d’appréhension qui avait gagné Tamara depuis les excuses de son « Penseur » qui sonnaient un peu trop comme une dernière confession, l’impatience d’arriver sur place. Alors que le capitaine annonça l’arrivée imminente, ce qui semblait être une île fit son apparition à l’horizon. Ils y étaient. Tam se leva et s’approcha du bastingage pour mieux observer ce que son regard insensible au voile de brume lui permettait de distinguer. Puis elle se tourna vers le fils de Glaucos qui leur montra alors un canot.
En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, ils se retrouvèrent dans la petite embarcation, largués sur l’eau, rames en mains. Tam ne ménageait pas ses efforts pour que le canot arrive à destination. Ce fut finalement chose faite, ils accostèrent et descendirent de la barque. L’agent de terrain se tourna vers l’île.

-Allons-y.

Sans attendre, elle se lança en direction du centre de l’îles.




Code by Sleepy

_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1173
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   Sam 19 Aoû - 21:07




LES POMMES DE LA DISCORDE

Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... - N'oublie jamais




La quête des pommes d'or quelle drôle d'idée ! Nul doute que c'est ainsi qu'aurait défini les responsables du camp Jupiter, si on leur avait présenté la chose, et ce, le plus diplomatiquement possible. Mais cette époque semblait révolue, comme le fait de se rendre au camp Jupiter, pour Haytham. La conversation avec Joshua lui restait encore en tête tout comme le nouveau statut dont on l'affublait. Il avait pourtant essayé de s'en défaire, de reléguer cette information au second plan, mais malgré ses efforts, il était forcé de reconnaître que ça le faisait chier d'être aussi vite jugé sans même une once de présomption d'innocence. Une frustration qu'il reporta d'ailleurs sur le fils de Glaucos en lui conseillant de n'être que le chauffeur et non la tête pensante. Le demi-dieu semblait tellement blasé qu'il ne voulait pas faire d'efforts pour se montrer sous son meilleur jour avec d'autres congénères. Le bateau se défit donc de ses entraves et regagna la mer bercée dans son vaste horizon océanique. Le cœur un peu lourd et l'esprit vagabondant, le fils de Mars parti s'isoler jusqu'à l'arrière du bateau où il espérait encore se remettre les idées en place, histoire d'être fin prêt en posant le pied sur l'île maudite. Mais pour l'heure, il prit le temps d'observer le sillon laissaient par les hélices du bateau sur l'eau. Lui qui n'avait pas le pied marin, se sentit malgré tout un peu mieux. Il se tourna dès lors pour poser son regard sur son amie d'enfance et lui faire signe de s'approcher pour venir prendre place à ses côtés. Laissant quelques secondes passaient et après avoir décollé son regard du vaste horizon, il prit sur lui et demanda pardon à Tamara pour sa mère, mais aussi pour toutes les erreurs qu'il avait pu faire et de son désir de les réparer une à une.

Passé son allocution, il détourna à nouveau le regard de la belle brune pour le poser sur l'océan alors que Tam, elle commençait à glisser sa main dans celle du demi-dieu pour sûrement le rassurer et attirait à nouveau l'attention sur elle. Une initiative qui semblait fonctionner au vu du regard que le demi-dieu posa à nouveau sur l'agent de terrain qui prit à son tour la parole. « -Je ne te rejette pas Tamara, j'essaie juste d'être clair. J'ai fait des erreurs, je dois les assumer et ça commence par ta mère. On doit la ramener. Je serais toujours un traître à leurs yeux, mais au moins j'aurais accompli une bonne action. » Cette fois, leurs regards se croisèrent vraiment et se fut tellement intense, que même Haytham s'en retrouva gêné, tellement qu'il dévia du sujet d'origine. « -Abby est une fille bien ! Elle n'a pas eu une vie facile, tu sais ! Elle a eu le cœur brisé pour ainsi dire. Ce qui est tristement ironique pour une enfant de Venus. Je l'ai empêché de faire une connerie et depuis… Elle n'était pas comme ça avant, elle croquait plus la vie à pleines dents, tu vois !? Cette quête doit aussi lui permettre de se sentir utile, d'avoir un vrai but. Je veux qu'elle revienne en héroïne sur le camp. Ces pommes leur serviront je n'en doute pas, surtout par les temps qui court. » L'annonce d'une île en vue, mit un terme à leur conversation. Les deux amis durent de ce fait quitter l'arrière du bateau et furent rejoints par Abby. Tam observa les yeux, Hay aussi avec plus d'aisance. « -C'est calme là-bas, trop ! »

Le fils de Glaucos lui lança un regard suspicieux avant de lui faire comprendre qu'il n'irait pas plus loin tout en leur désignant un canot. Les filles furent les premières à embarquer tandis qu'Haytham échangeait quelques mots avec son congénère. « -Vous reviendrez nous chercher !? Et ne dites pas oui juste pour me rassurer. » Le demi-dieu acquiesça avant de faire savoir que de toute façon, c'était compris dans le marché avec Joshua. Il lui tendit ensuite un collier avec un petit coquillage en guise de médaillon. Intrigue Haytham le regarda avec attention, se demandant bien à quoi cela pouvait servir. « -Vous n'avez qu'à siffler dedans et je viendrais ! »

« Rapidement ?! »

« -Je viendrais ! »

« -Bien, je n'ai nul autre choix que de vous faire confiance alors » Il passa dès lors le collier autour de son cou, récupéra ses affaires et rejoignit les filles dans le canot mis à disposition. Tam récupéra une rame, Hay se chargea de l'autre et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, le trio accosta sur l'île. Hay récupéra le canot qu'il souleva sans mal pour le mettre à l'abri. Et sans surprise, Tam mena les opérations. « -Je passe devant ! C'est préférable que ça soit moi qui joue les éclaireurs ok ?! » Et c'est ainsi que le périple débuta.


Code by Sleepy

_________________
There are half god among us




Revenir en haut Aller en bas
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 955
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   Jeu 30 Nov - 9:27




Les pommes de la discorde

Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... - N'oublie jamais




Ce n’était pas son genre, mais l’agent de terrain avait ressenti le besoin d’éclaircir certains points avec la fille de Vénus. Tamara et Abby étaient au moins d’accord sur un point : elles se faisaient du souci pour Haytham et son statut au camp Jupiter. La blondinette avoua que peut-être que quelques détails sur les armes des mortels « tueurs de demi-dieux », voire même quelque chose de plus concret comme une balle ou carrément une arme à feu, pourrait faire la différence dans le jugement. Une information qui fit réfléchir l’agent Lond. En effet, elle était prête à beaucoup pour aider son ami d’enfance, elle n’était plus à une trahison près envers le DLCEM après tout. C’était assez plausible de perdre une balle. Tamara avoua ensuite à Abigail la raison qui la poussait à faire cette mission, pourquoi les pommes d’or pourraient être décisives dans sa vie, enfin surtout dans celle de sa mère. La demi-déesse sembla comprendre et se calmer aussitôt. Peut-être que pour elle aussi la famille était importante ? A la vérité, Tam s’en foutait, ça lui cassait déjà les pieds de devoir autant se confier à cette parfaite inconnue qui avait le don de la foutre en rogne. Elle avait promis de faire un effort, de se calmer et d’accepter de travailler avec Abby malgré leurs différends et leurs différences à toutes les deux. Que n’aurait-elle pas donné pour un petit verre de rhum ! Mais bon, ce bateau ne semblait pas être du genre à offrir des remontants, des chocolatines et du café à chaque escale, ils n’étaient pas en croisière mais bel et bien en mission, peut-être même une mission suicide, vu comment chacun était à cran. Mais il était trop tard pour reculer. Alors que la brunette se levait, le regard brillant, elle entendit Abby déclarer : « Je vois bien le lien qui vous unit ». L’agent de terrain choisit de ne pas relever ce détail, préférant continuer son chemin vers son marsien préféré qui avait choisi de s’isoler.

La discussion avec l’Irlandais l’ébranla bien plus qu’elle n’aurait voulu l’admettre. Elle s’en voulait à présent de lui avoir gardé rancune aussi longtemps, mais pouvait-on vraiment lui en vouloir ? A présent, l’Irlandais voulait se rattraper, réparer ses erreurs, mais ce n’était pas pour autant que la mortelle était prête à le laisser se sacrifier. Evidemment, Hay ne put s’empêcher d’évoquer Abby, de prendre sa défense même s’il n’y avait rien à défendre. Tam n’avait aucune envie de revenir sur le sujet, elle avait donné sa parole qu’elle ne serait plus agressive avec elle et qu’elle essaierait de la protéger comme elle le ferait avec Haytham, nul besoin de tomber dans le pathos.

-Ecoute, je préfère encore choper le tétanos en me coupant sur une boîte rouille plutôt que de parler encore de ça. Tout le monde reviendra, vous serez tous les deux des héros pour votre camp -elle se retint d’ajouter une insulte-, moi je pourrai guérir ma mère, et tout le monde sera content.

Terre en vue. La discussion s’acheva et le fils de Glaucos leur mit à disposition un canot dans lequel les demoiselles grimpèrent tandis qu’Haytham réglait les détails du retour.

-J’espère que t’as pas le vertige, lança Tam à Abby avec une pointe de taquinerie avant que le demi-dieu ne les fasse descendre à l’eau.

L’agent de terrain vérifia une dernière fois les chargeurs de ses armes une fois que le canot toucha l’eau. Abby restait étrangement silencieuse, le regard fixe vers l’horizon, comme si elle voulait les éviter du regard. Tam ne put se demander ce qui se passait dans la nébuleuse de son esprit étrange, et la nature exacte de son pouvoir de voir des liens entre les gens. Mais bien vite, elle se reconcentra sur la mission.Il n’y avait que ça qui comptait. Le canot avançait tandis que Tam et Hay ramaient à l’unisson. L’eau était limpide, c’était presque paradisiaque et en s’y penchant, on aurait sans doute pu apercevoir des guppy. Même Abby ne fit aucune remarque à ce sujet, la concentration était le maître mot pour tous, visiblement. Ils approchaient de l’île, l’on comptait un nombre astronomique d’arbres. Sans doute que le jardin des Hespérides serait plus au centre de l’île, et c’est là que Tam déclara qu’il fallait aller une fois le pied posé à terre. Elle voulut passer devant, mais bien vite, le fils de Mars voulut prendre la tête de l’expédition, avant que finalement Abby ne s’en charge, déclarant qu’elle pourrait sûrement voir quelque chose. Tam soupira.

-OK, on te couvre.

Elle prit l’un de ses flingues en main et suivit la fille de Vénus, accompagnée de l’Irlandais. Ils avançaient, les uns derrière les autres, tels une cordée d’alpinistes explorant une nouvelle montagne. Sauf qu’ici, le paysage était plutôt du genre tropical. Des arbres les entouraient tels une forêt amazonienne, quand soudain, l’horizon se dégagea. Le petit groupe ralentit pour observer un peu mieux. C’était sans doute le jardin, il était beau et propre, on se serait presque cru dans ces parcs que l’on trouve au Japon avec des arbres miniatures. C’était réellement magnifique et nul doute que si des touristes avaient eu la chance d’être présents, ils s’en seraient donné à coeur joie avec leur appareil photo. Evidemment, nul trace des pommes d’or. Du bruit se fit entendre et Tam se cacha derrière un tronc d’arbre, droite comme un i tel un hibou sur sa branche, intimant silencieusement à ses comparses d’en faire autant. C’était les trois Hespérides. Abby déclara dans un chuchotement qu’elle voyait les liens des trois filles qui convergeaient vers un ailleurs plus en retrait. C’était certainement là que se trouvait le monstre. L’agent de terrain hocha la tête.

-On va essayer de les contourner par là, OK ? Soyons discrets, et si on se fait repérer, advienne que pourra…

A pas de loup, l’agent Lond ouvrit le chemin, contournant le jardin et s’éloignant autant que possible des trois muses, essayant de rejoindre la direction indiquée par Abby qui bien vite lui passa devant à nouveau. Après quelques longues minutes de marche, la blondinette s’arrêta brusquement, si bien que Tam manqua de lui rentrer dedans. Elle l’avait repéré. Le monstre, le dragon, il était là, à quelques dizaines de mètres. La brunette essaya de repérer l’arbre aux pommes d’or.

-Hay, tu les vois toi ?

Elle espérait vraiment qu’il allait accepter de se servir d’une arme à feu aux balles bien plus efficaces que ces saloperies d’épées pas plus utiles qu’un tournevis cruciforme en de telles occasions. Ce monstre-là n’était pas une mince affaire, c’était plutôt du calibre d’un « boss de fin » comme aurait pu le dire Marvin. Ce dragon devait être vaincu. Le meilleur des plans restait que Tam et Hay s’en charge pendant qu’Abby irait subtiliser les pommes, mais est-ce que le fils de Mars accepterait de faire équipe ou bien aurait-il encore cette attitude de mâle alpha qui voulait jouer des muscles sans arrêt ? Tamara détestait l’imprudence, surtout lorsque d’autres possibilités étaient de mise. Il fallait dans un premier temps, avant de se lancer dans une attaque, repérer l’arbre.

-Une fois qu’on a repéré les pommes, toi et moi on essaie d’attirer le monstre dans le sens opposé pendant qu’Abby arrivera par derrière le dragon pour prendre les fruits. Ça vous va ?




Code by Sleepy

_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1173
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   Lun 4 Déc - 21:28




LES POMMES DE LA DISCORDE

Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... - N'oublie jamais



« - On n'a pas pour vocation à jouir d'une fin heureuse » Telles furent les dernières paroles d'Haytham à Tamara, avant que le bateau n'accoste en terre inconnue. Son sort était scellé d'avance, mais il espérait encore préserver Abby et donner à sa vie, un vrai sens. Certains diront de lui qu'il est défaitiste, d'autre réaliste, peut-être les deux à la fois, toujours, est-il que cette fois, son sort importait peu contrairement à celui d'Abby et de Tamara. Sac sur le dos et collier autour du coup, il regagna la terre ferme. Les cœurs tambourinaient d'excitation, voir d'appréhension, car si le décor semblait paradisiaque, la quête n'en demeurait pas moins suicidaire. Les sens en alerte, Hay doubla tout le monde pour se pourvoir du rôle d'éclaireur, ce qui en son sens, était préférable. Le silence se fit à nouveau entendre, laissant ainsi aux animaux présents tout le loisir de se faire entendre. Pour les filles, tout semblait calme, mais pour le Marsien, c'était une autre paire de manche. En se concentrant, il parvenait à percevoir le moindre bruissement de feuilles, le moindre sifflement, la moindre présence. Si l'île comptait un nombre impressionnant d'arbre, il en était de même avec sa faune, tout aussi riche et exotique, ce qui laissait à craindre des adversaires plus coriaces que peureux. Le demi-dieu toujours en mode « mâle alpha » se fit cependant chiper la place par la jeune Abby restait silencieuse jusqu'alors. Son empressement, laissait paraître la perspective d'une avancée. Tamara en alerte, se porta garante de sa sécurité en la couvrant, Hay soupira à son tour, mais préféra ne pas y redire. Ils devaient avancer telle était leur priorité, le temps des débats et de l'objection n'avait point sa place, ni une démonstration de fierté masculine en bon et due forme.

Le groupe reprit son avancée, Tamara a cran, tenait fermement sa fidèle arme, tandis qu'Haytham, sac sur le dos, avançait sans. Bien sûr, en cas d'attaque, il lui restait l'alternative de sa chevalière, dans laquelle se trouvait une épée. La seconde alternative, l'arme offerte par l'humaine, n'était quant à elle pas à l'ordre du jour. Le « cure-dent » comme elle la nommait, était pour le Marsien son arme de prédilection, au même titre que le 9mn pour Miss Lond. Bien sûr, les dégâts, lors d'une première charge, étaient moindres comparés à une balle, mais le plaisir du combat et de l'adrénaline, n'en demeurait pas moins véritables, plus encore lorsque sa force se voyait décuplée. Tam ne le connaissait pas encore assez pour appréhender ce paramètre du pouvoir que le fils du dieu de la guerre contrôlait désormais avec un peu plus d'aisance. Sous le joug de la colère ou de l'adrénaline, la force sur-humaine d'Haytham se décuplait, il n'en demeurait pas moins instable si la concentration défaillait. D'ailleurs, l'on peut s'étonner qu'un demi-dieu de cet âge peine encore à contrôler ses pouvoirs. Un fait qui trouve une explication dans le fait que durant une bonne partie de sa vie, Hay a réprimé sa force et les pulsions qui en découlaient. C'est en commençant à pratiquer le free-fight que notre Romain a pleinement exploité son potentiel endolori par les années. Cependant, n'étant pas au fait de ses capacités, il s'est très vite laissé dépasser peinant pendant longtemps à gérer sa colère et les pulsions de violences. En y rependant, il se sentit d'ailleurs honteux, d'avoir mis la vie de plusieurs humains en danger, juste pour l'appât du gain. Ne pouvant revenir en arrière, il devait malgré tout l'accepter et prier pour qu'aujourd'hui, en pleine crise, il soit capable de contrôler ses pulsions de violence. Mais n'est pas Hulk qui veut !

« - L'endroit est magnifique mine de rien ! » lança-t-il de façon hasardeuse. Il vit au loin, un perroquet s'envolait pour retrouver la branche d'un nouvel arbre. Le soleil tapait aujourd'hui, par chance l'épais feuillage qui tapissait les lieux, amoindrissant considérablement l'impact de la chaleur sur l'organisme des aventuriers qui continuaient à avancer sans savoir où allaient, ni si les Pommes d'or se trouvaient à portée de main. Cette excursion, bien que dénuée d'action (pour le moment) fit resurgir de la mémoire du Marsien de vieux souvenirs toujours aussi précis malgré la défaillance engendrée par le temps. Il se revoyait, dans les années 2000 peu après avoir quitté le camp Jupiter pour voler de ses propres ailles. L'US Navy, avait, pour recruter ses futurs adhérents, organisait deux semaines dites « de survie » en pleine jungle péruvienne. Intense pour la plupart de ses camarades, cette expérience permit à Haytham, qui sympathisa avec un chef de tribu, de pousser ses capacités sensorielles à leur paroxysme, tout en les appréhendant non sans mal. Des capacités, qui par la suite, lui furent bien utiles pour survivre en milieu hostile qu'il soit dans la jungle ou au sein même de son unité. Ainsi, ce retour à une végétation luxuriante, permis au demi-dieu de faire l'état de son évolution depuis son départ du Camp. Il n'eut cependant pas le loisir de s'attarder davantage, car en effet, devant lui, Tamara se stoppa nette avant de se précipiter vers un arbre pour s'y cacher. Ses deux comparses en firent de même. Épée en main, Hay ferma aussitôt les yeux, pour pouvoir mieux se concentrer sur son ouïe. « -10 mètres ! » dit-il en évaluant la distance. La cadence des pas, ainsi que leur intensité, laissaient paraître un adversaire supplémentaire, peut être trois. En se concentrant davantage, le Marsien parvint effectivement à distinguer trois types de battements cardiaques. Aucun doute, il s'agissait bien des Hespérides. Une confirmation portée par Abby dans un chuchotement qui parvint sans mal jusqu'aux oreilles de son camarade romain.

« - Il faut les suivre » lança-t-il pour contrecarrer la proposition de Tamara. « - Si elles vont là où se trouve le monstre autant les prendre en filature plutôt que de les contourner. Ça paraît logique ! » Malheureusement pour lui, la décision de Tamara semblait irrévocable et comme lorsqu'ils étaient gamins, il n'eut d'autre choix que de la suivre bien que peu convaincu. Le plus discrètement possible, la folle équipée contournant ce qui ressemblait au jardin, s'éloigna le plus possible des trois créatures. Abby passa devant, leur ouvrant ainsi la route avant de s'arrêter à son tour brusquement. L'expression de son regard en disait long sur la frayeur qui l'animait. « - Je suppose que nous sommes arrivés à bon port ! » Et effectivement, lorsqu'il posa son regard droit devant, le fils du dieu de la guerre ne put qu'attester de l'ampleur de la tâche en découvrant le monstre qu'ils allaient devoir affronter. Il remarqua également derrière la créature, ce qui ressemblait à une taverne. « - Si j'avais le rayon X dans mes options, je t'aurais dit « oui » Il y a un amoncellement de roches derrière, tu vois ? Une sorte de caverne ! Les pommes sont sûrement à l'intérieur. »

Hay se baissa un peu, histoire de ne pas trop vite attirer l'attention et se rapprocha un peu plus. « - De l'autre côté ! Mais quel con. L'arbre est sûrement de l'autre côté de l'espèce de taverne. Évidemment que cela n'est pas à vue. Cela serait bien trop simple. Il faut qu'on avance encore, pour apercevoir ce qui se trouve derrière cette taverne à la con. » Et sans demander son reste, toujours dissimulé dans les feuillages, le demi-dieu avança laissant les deux jeunes femmes derrière. Focalisé sur l'imposant dragon à plusieurs têtes, il ne remarqua pas au loin, plusieurs oiseaux qui s'abreuvaient près d'un lac. Par chance, avant de se faire trop vite repérer, il s'arrêta aussitôt et fit signe aux filles de se taire avant de revenir sur ses pas. « - Ce sont des oiseaux carnassiers. J'imagine qu'ils font office de garde. On doit les éviter ou dans le pire des cas éviter leurs plumes qu'ils utilisent comme des flèches. On va devoir continuer à contourner les lieux. Si j'avais dû, j'aurais opté pour le bouclier. Enfin bref. Continuons ! »

ALEA JACTA EST:
 



Code by Sleepy

_________________
There are half god among us




Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 895
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   Lun 4 Déc - 21:28

Le membre 'Haytham Cassidy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 955
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   Lun 11 Déc - 16:00




Les pommes de la discorde

Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... - N'oublie jamais



Ils y étaient, enfin après ce voyage qui avait semblé interminable à Tamara, enfin la petite équipe touchait au but, ils n’avaient jamais été si près. Ils avaient enfin atteint l’île avec cette forêt luxuriante. C’était beau, mine de rien. Hay en fit la remarque et cerise sur le gâteau, Abby ne put s’empêcher une remarque à son tour, sortant soudain de son mutisme tel un petit lutin sortant de sa boîte sous le sapin de Noël.

« - Aussi magnifique que l’île grouillant de dinosaures dans Jurassic Park 3 ! »

Elle se serait parfaitement entendue avec Marvin, celle-là ! Tam ne put s’empêcher de rouler des yeux. La fille de Vénus voulut prendre la tête de l’expédition ce qui sembla déplaire au marsien, toujours en train de vouloir jouer les mâles alpha, une attitude qui déplaisait fort à Tamara. Après tout, la blondinette pouvait voir certaines choses dont eux étaient incapable, et aussi chiant que ce soit, il fallait reconnaître et exploiter les qualités de chacun. Après un bon moment à vadrouiller dans cette forêt signe de l’Amazonie, Abby repéra du mouvement, confirmé par Haytham aux sens hyperdéveloppés. Les trois hespérides se trouvaient à une dizaine de mètres d’après les dires du fils de Mars. Tam déclara qu’il fallait les contourner, ce à quoi le demi-dieu s’empressa de rétorquer qu’il fallait les suivre. Si elle avait dû lui coller une amende à chaque connerie qu’il avait dite, elle serait riche rien qu’avec ça et lui n’aurait plus de chéquier à force de devoir payer. Ils s’étaient trouvés, lui et Abby,  ils n’étaient clairement pas des cadeaux , à toujours discuter ce qu’elle disait. Parfois, elle regrettait son expert du clavier. Marvin avait su, la seule fois où ils avaient fait équipe, se montrer utile malgré son inexpérience. Mais elle n’aurait mal imaginé ici, la dose de stress aurait été trop importante et il aurait tellement sué d’angoisse qu’une seule serviette ne lui aurait pas suffi à tout éponger et il se serait liquéfié comme un pudding raté, fondant comme neige au soleil. Non, il était bien mieux au QG du DLCEM à faire des recherches sur le net ou dans des livres,  et à se gaver de gigot à la cantine.

-Non, espèce d’idiot, elles ont plutôt l’air de vouloir faire mumuse dans leur jardin à attirer les satyres que d’aller rencontrer le monstre, les suivre ne nous servira qu’à nous faire repérer ! Ça, ça parait logique ! chuchota-t-elle à l’intention de son ami d’enfance.

C’était quand même elle l’experte en traque de bestioles divines, jusqu’à preuve du contraire ! Sans attendre une réponse de la part du casse-pied de service, les filles se remirent en route. L’agent de terrain laissa la fille de Venus ouvrir de nouveau la marche et quand celle-ci finit par s’arrêter brusquement, tout un chacun comprit que le monstre à cent têtes se trouvait bel et bien là… et pas seul puisque des saletés d’oiseaux extrêmement dangereux rôdaient également. Haytham déclara que le dragon gardait l’entrée d’une caverne de pierres et que les pommes se trouvaient sûrement à l’intérieur.

-Quelle idée de merde de foutre un pommier dans une grotte ! marmonna-t-elle.

Alors que le « Penseur » déclarait qu’il faudrait essayait de faire le tour pour essayer de trouver une autre entrée pour pénétrer la caverne, la voix d’Abby se fit entendre.

« - On ne peut pas contourner sans arrêt chaque obstacle ! Et les muses ne vont surement pas tarder à arriver. Et toi, Tam, pourquoi tu utilises pas ton super joujou pour t’occuper des oiseaux ? Après tout, tu n’arrêtes pas de vanter ses mérites et les tiens… »

-Bonne idée pour se faire repérer encore plus vite, Einstein. Y a au moins une quinzaine de piaf, le temps que j’en abatte la moitié, l’autre moitié aura foncé sur nous, et ça va surement attirer l’attention de notre ami à cent têtes. Ou alors…

Elle tourna son regard vers Haytham.

-On leur tire dessus à deux, avec des silencieux. Avec ton œil affûté, tu devrais ne pas les louper. On peut tous les dégommer en moins de quinze secondes si on s’y met ensemble. Ce sera comme quand on était gosses et qu’on tirait sur des conserves. Qu’est-ce que t’en dis, le « Penseur » ? Avec le silencieux, on devrait éviter d’attirer l’attention du dragon… Si Abby pouvait…

« - Oui, je vais essayer de l’enjôler pour l’attirer ailleurs. On fait ça ! ».

Pour une fois que ces deux-là étaient d’accord, c’était probablement un jour à marquer d’une pierre blanche. Mais ils n’avaient certainement pas le temps de se féliciter d’un tel plan. Tamara hocha la tête et laissa la fille de Venus s’éloigner un peu pour mieux concentrer son pouvoir sur le dragon, pendant ce temps, elle sortit un deuxième flingue auquel elle vissa un silencieux et le tendit à Haytham.

-Fais pas ta forte tête, même la gothique coopère. On pare au plus pressé et on agit avec prudence.

A son tour, elle équipa son pistolet et une fois qu’Abby leur fit signe, elle prit appui sur une bûche et se mit à tirer sur les oiseaux qui tombèrent l’un après l’autre. Une mission plutôt facile pour une ancienne sniper. Réglée en deux temps trois mouvements. Les deux amis d’enfances rejoignirent Abby qui fut satisfaite d’avoir éloigné le dragon qui s’était couché devant l’entrée de la caverne. Le fils de Mars voulut ouvrir la marche et ils contournèrent finalement l’endroit, heureux de n’avoir pas à subir une éventuelle attaque de plumes tueuses… En espérant que d’autres de leurs congénères ne pointeraient pas le bout de leurs becs. L’avancée ne fut pas bien longue, bien que chacun fasse preuve de prudence et d’attention. Soudain, le but fut atteint, ils pouvaient voir l’arbre avec les fruits.

-Un plaqueminier ! Putain les pommes d’or ce sont des kakis !

Mais Tamara n’eut guère le temps d’épiloguer que le monstre soudain leur fit face.

-Bordel Abby, qu’est-ce que t’as foutu ?

En effet, l’agent de terrain pensait que le dragon à cent têtes resterait sagement couché devant la caverne. Il fallait croire que le pouvoir de la fille de Venus avait ses limites. Et sans qu’elle ne puisse rien faire, Haytham se lança, cure-dent en main, à l’attaque du monste.

-NON ! Quel con !

Aussitôt, elle se mit en position et tira dans les têtes du monstre pour essayer de le couvrir un maximum. Pourquoi n’avait-il pas préféré la prudence d’un combat à distance ?

Bordel Hay tu fais chier !

Tam faisait de son mieux, elle essayait de tirer en ayant le moins possible Haytham en ligne de mire.

-Abby, va chercher les pommes, magne-toi !


Il fallait impérativement récupérer les fruits, il fallait sauver Victoria. Le chargeur de l’agent de terrain commença à se vider considérablement, il fallait en changer.

-Hay, je recharge, fais gaffe !

Aussi vite que possible, la brunette enclencha un chargeur plein et reprit sa salve de tirs en direction des têtes du dragon. Cent têtes ! La bête ne semblait pas prête à se laisser faire. Mais il était hors de question que l’un d’eux perde la vie, et certainement pas Haytham. Tamara n’était pas prête à le perdre. Jamais encore elle n’avait été aussi stressée de se battre contre un monstre mythologique. Cette fois, il n’y avait pas que sa propre vie en jeu, mais celle d’une personne qui comptait bien plus qu’elle ne voulait l’admettre. Et bien sûr Abby également qui, aussi insupportable qu’elle fut, ne méritait pas de mourir sur cette île à cause d’un dragon à cent têtes qui refusait de leur laisser récupérer quelques malheureux fruits. Aussi concentrée que pendant un jeu d’échec, l’agent de terrain tirait avec autant de précision que possible.




Code by Sleepy


Lancer de dé:
-OUI: les attaques d'Hay et Tam sont efficaces permettent à Abby de récupérer des fruits
-NON: les attaques énervent davantage le monstre qui parvient à se placer entre l'arbre et les membres du groupe.

_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 895
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   Lun 11 Déc - 16:00

Le membre 'Tamara Lond' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1173
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   Lun 11 Déc - 17:48




LES POMMES DE LA DISCORDE

Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... - N'oublie jamais




Résumons la situation. Les oiseaux ? C'était presque une formalité et il fallait le reconnaître les silencieux furent d'une grande aide, presque autant que les hypothétiques flèches de ce pauvre arc, triste vestige d'un Romain ou d'un Grec, ayant jadis tenté sa chance sans succès. Les piafs n'eurent donc pas la moindre chance. D'un côté, se trouvait un sniper, peut-être la meilleure de son équipe et de l'autre un fils du dieu de la guerre dont chacun des sens étaient décuplés. Viser et attendre la cible, n'était donc un problème ni pour l'un, ni pour l'autre. Et même si ça l'emmerdait de le reconnaître, Haytham avait aimé ce « jeu » qui lui rappelait ceux de son enfance, où armaient de pierres, lui et Tamara s'amusaient à viser des boites de conserves alignées sur une étale en bois soigneusement confectionnée par Mr Lignac en personne. Abby quant à elle, se délesta de la compagnie de ses aînés pour œuvrer presque en solitaire de son côté. C'était un peu son moment de gloire, d'où le stress de ne pas se foirer. « - C'est bon, je crois qu'on s'est débarrassé de tous les piafs. Il faudra quand même rester sur nos gardes. Il y a peut-être d'autres créatures mythologies dans le coin. Et commençant à les connaître nul doute qu'elles seront ravies d'ajouter une humaine et deux demi-dieux à leur souper. » lança-t-il tel le vieux briscard qui se prépare à affronter une terrible tempête.

Satisfaits d'avoir mené à bien leur mission, les deux anciens amis d'enfance revinrent sur leurs pas pour retrouver la fille de Vénus. Le sourire qu'elle laissait paraître sur son visage, en disait loin sur sa propre réussite, un constat qui engendra une certaine fierté chez Haytham, qui malgré les incertitudes de la demoiselle, la savait pourvue de grandes capacités. « - Tu vois que tu es utile ! » Mais il n'en demeurait pas moins maladroit dans les propos. On ne change pas aussi vite, les mauvaises habitudes de toute une vie, c'est un fait. Sans attendre, ils reprirent la marche et cette fois l'expédition fut moins longue que les précédentes. Une chance pour Hay qui n'avait pas signer pour un marathon, mais bel et bien pour une quête. Non-officielle certes, mais pas sans danger. Tamara fut la première à voir l'arbre et à reconnaître ses fruits si particuliers. Mais contrairement à ce qu'ils pensaient, il n'était pas question d'un pommier, mais bel et bien d'un plaqueminier avec ses kakis couleurs soleil. « - Merci pour la leçon de botanique Tamara ! Bon j'imagine que les légendes ont un peu enjoliver le truc ! Mais vu la couleur, je doute qu'ils s'agissent de simples kakis. Ce sont nos pommes, c'est sûr ! » Cela sonnait tellement faux, c'était ridicule. Le pommier était un plaqueminier et les pommes des kakis. Nul doute qu'il fallait procéder à une sacrée mise à jour de l'histoire à l'avenir. Mais pour l'heure, il fallait se concentrer sur un problème disons-le un peu plus épineux que le débat botanique.

La créature mythologique, ce monstre pourvu d'innombrables têtes, leur faisait face et ne dormait donc plus devant la caverne contrairement à ce qu'Abby avait espéré. « - Tu as vu la taille de ce machin ? C'était évident que ça n'allait pas tenir sur la longueur. Tant pis pour la discrétion, on fait ça avec ma méthode ! » Sans attendre et sans surprise, il abandonna le silencieux qu'il avait encore en main et opta pour son cure-dent. Il ne laissa pas la moindre chance à Tamara, qui aurait sûrement cherché à le dissuader de se jeter à corps perdu dans la gueule du loup. Son impulsivité elle-même avait raison de lui. Il voulait se battre, terrasser l'imposante bête qui l'effrayait à peine. Alors sans réfléchir, il fonça, attirant instantanément l'attention de la créature mythologique. Tamara, quant à elle, reprit sa position de tireur d'élite et visa le monstre et ses têtes couvrant ainsi le demi-dieu qui pouvait dès lors s'occuper du bas et infliger quelques blessures à la créature malmenée certes, mais loin de s'affaiblir. Toutefois, toutes ces attentions convergeaient vers les deux impudents qui avaient osé l'affronter. La voie semblait dégagée pour Abby, qui pouvait dès à présent se précipiter vers la caverne pour procéder à la récolte sur l'arbre fruitier.

« - Tam qu'est-ce que tu fous ?! » lança le Marsien en se rendant compte qu'elle ne tirait plus pour assurer ses arrières. Et pour cause, elle procédait au rechargement de son fidèle donneur de mort. Le monstre plus en colère que jamais en profita pour désarmer Haytham qui perdit son précieux cure-dent. Abby n'était pas encore entrée à l'intérieur de la caserne, le montre leur barrant la route. Hay ne pouvait toutefois se résoudre à mettre la fille de Vénus en danger, elle ne pouvait lutter contre une telle créature qu'il fallait toutefois déloger au plus vite. Malheureusement pour lui, le monstre parvint à lire dans son attaque et l'envoya valser sans mal contre le mur de la caverne. La douleur fut intense, mais pas assez pour ébranler le demi-dieu qui lui aussi se laissa gagner par la fureur. À présent face à Abby la gothique, comme la surnommait sans affection, Tam, la créature s'apprêtait à mettre un terme au combat, mais c'était sans compter sur Tam dont le tir net et précis, ébranla ce qui faisait office de tête mère. Hay se redressa alors et fonça sur le monstre qu'il envoya à son tour contre le mur, laissant la voie libre à Abby qui pouvait enfin pénétrer l'intérieur de la grotte. Le cœur battant à s'en rompre Hay ne ménagea pas le dragon et se précipita à nouveau sur lui pour faire jouer ses points d'acier. Il espérait ainsi, en mobilisant toute son attention, laisser le champ libre à Tam pour qu'elle puisse à nouveau trouver le point faible de la créature. Un vrai combat de titans se jouait dès lors, restait à savoir qui en sortirait vainqueur.


ALEA JACTA EST:
 


Code by Sleepy

_________________
There are half god among us




Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 895
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   Lun 11 Déc - 17:48

Le membre 'Haytham Cassidy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» [4/4] Les pommes c'est bon ça ?
» Brushs texte pour Photolitre
» <@¿@> du 12 Janvier : pomme pin rongée par écureuil
» Banane veut devenir orange o/
» Les pommes, c'est juteux et croquant *ç* [terminé, à noter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: le reste des états-unis.-