Partagez | .
 

 Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 970
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   Mar 23 Jan - 11:48




Les pommes de la discorde

Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... - N'oublie jamais



Ils y étaient, enfin ils touchaient au but ! Les foutus oiseaux menaçants montrèrent par leur simple présence que l’objet de leur recherche était à portée de main, mais tout amateur de jeu vidéo savait que c’était loin d’être du niveau du boss de fin que constituait présentement le foutu monstre pourvu d’une centaine de têtes. Tam, surprise de constater que les fameuses pommes d’or mythologiques n’étaient en fait que de gros kakis bien orangés, n’avait pu retenir sa réflexion. Hay, comme à son habitude, en rajouta une couche.

-Désolée de constater que les magnifiques légendes dont vous vous targuez ne sont en fait que de simples réalités un peu enjolivées. Bon à part ce putain de lézard, évidemment…

Sans doute qu’à cette époque primitive, des fruits tels que des kakis ne se trouvaient peut-être pas facilement, aussi le nom de « pommes d’or » eut-il pu convenir. Il fallait à présent agir, plus de temps à perdre, et Tamara armait son pistolet tandis que le fils de Mars abandonnait le sien au profit de sa lame, sous le regard effaré de son amie d’enfance qui ne pouvait pas comprendre qu’on privilégie une méthode aussi barbare et dangereuse quand on avait la possibilité d’avoir une arme à feu. Et cet idiot se jeta directement en ligne de mire du monstre.

-Non ! Imbécile ! lâcha-t-elle, folle d’inquiétude, le cœur serré.

Sans attendre, Tamara repris ses anciens réflexes de tireur d’élite et s’affaira à viser les différentes têtes les plus menaçantes du point de vue du Marsien, crevant tantôt les yeux, perforant tantôt le palais ou brisant des crocs. Mais les têtes étaient si nombreuses que les munitions s’épuisaient rapidement. Elle dût bien recharger tandis que le pauvre Irlandais se trouvait en difficulté. Elle cria à Abby de se bouger le cul et lança un regard vers la fille de Vénus qui semblait tétanisée. L’arme à feu rechargée, Tam vit que son partenaire de combat s’était retrouvé désarmé et pire, qu’il avait reçu un coup qui l’avait propulsé contre la roche.

-Hay !

Aussitôt, la brunette s’acharna à tirer sur le monstre en sortant de sa cachette, se rapprochant, ramassant au passage l’arme que le demi-dieu avait abandonnée un peu plus tôt. Une arme dans chaque main, l’agent de terrain visait toutes les têtes qu’il lui était possible d’atteindre, surtout celles qui se rapprochaient trop du sol et constituaient une menace pour ses camarades et elle-même.

-Abby, grouille-toi ma grande !

Ce que Tam n’avait pas pris en compte, c’ était bien le retour des oiseaux. Combien étaient-ils ces enfoirés ? Ils se dirigeaient dangereusement vers elle. Pas le choix, il fallait partager les offensives. Alors qu’Haytham frappait à mains nues le monstre, provoquant l’inquiétude chez son amie d’enfance dont le cœur battait la chamade, cette dernière visait d’une main le monstre et de l’autre les oiseaux, les regardant tour à tour pour viser aussi justement que possible. Mais les piafs étaient en nombre et il était difficile de tout gérer. D’un côté il fallait choisir entre protéger son ami qui comptait tant à ses yeux malgré son putain de caractère, de l’autre il fallait sauver sa propre vie de ces dangereux volatiles. Elle n’eut guère longtemps à tergiverser. Alors que l’une des créatures volantes allait lui asséner un coup probablement mortel avec ses dangereuses plumes, il fut détourner au dernier moment de sa trajectoire et se dirigea tout droit vers l’une des têtes du dragon. Bouche bée, Tam fut déconnectée pendant une seconde, se demandant d’où une telle réaction pouvait venir. Elle ne mit pas longtemps à comprendre, son regard se tourna vers Abby qui visiblement avait enjolé l’oiseau pour qu’il lui obéisse.

-Bravo Abby, tu cartonnes, continue comme ça !


Et la fille de Vénus sembla maîtriser en effet l’essaim qui se rua sur le dragon, ce qui permit également à Tamara de concentrer ses attaques uniquement sur Lagon. Elle se rapprocha encore d’avantage pour atteindre l’épée du fils de Mars qui se trouvait désormais à ses pieds.

-Hay, attrape !

Posant la pointe de sa rangers sous le pommeau, d’un coup de pied elle envoya l’arme blanche en direction de son ami pour qu’il puisse l’attraper et reprendre son offensive, tandis qu’elle continuait à tirer. Elle eut soudain une idée.

-Décale-toi !

Les bras tendus devant elle, elle tira presque à bout portant dans la cage thoracique du dragon, vidant la moitié des deux chargeurs, déchirant ainsi l’épaisse peau d’écailles déjà bien mise à mal par le Marsien qui l’avait bien entaillé avec son cure-dents et boxé par la suite.

-Abby, on s’en occupe, va récupérer les pommes !


La blondinette, si elle avait été tétanisée par la peur au début, avait pu utiliser son pouvoir à bon escient. Tam était loin de se douter qu’elle puisse être assez puissante pour enjôler tout un essaim d’oiseaux mortels, mais elle avait réussi et les volatiles aveuglaient les têtes ce qui permettait à Hay et Tam de porter des attaques destructrices sur le monstre. Ce dernier commença enfin à fléchir, mais Tamara savait que ce n’était pas pour autant qu’il fallait baisser sa garde. Ces saloperies mythologiques pouvaient se montrer fourbes, elle en savait quelque chose. Elle continuait à tirer, profitant des brèches infligées par les tirs précédents ou les entailles causées par la lame du fils du dieu de la guerre. Le sang de la créature giclait de-ci de-là, ce n’était pas beau à voir, et enfin l’un des tirs parvint à atteindre le cœur. De temps en temps, la jeune femme cherchait Abby du regard. Ne la voyant plus, elle se douta que la fille de Vénus était entrée dans la caverne pour s’acquitter de sa mission, la plus importante, à savoir récupérer quelques fruits mythologiques. Tamara n’avait plus que sa mère en tête. Il fallait la sauver, quel qu’en soit le prix. Jamais elle n’avait été si proche du but. L’une de ses armes fut soudain totalement déchargée, elle la rangea sans pour autant cesser de tirer avec l’autre.




Code by Sleepy


Lancer de dé:
-OUI: les attaques d'Hay et Tam finissent par tuer le monstre.
-NON: le monstre est grièvement blessé mais ne meurt pas.

_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 907
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   Mar 23 Jan - 11:48

Le membre 'Tamara Lond' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1271
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   Dim 28 Jan - 13:44




LES POMMES DE LA DISCORDE

Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... - N'oublie jamais




Il ne réfléchissait plus, le fin stratège qu'il n'était pas, s'était ainsi délesté de la réflexion au profit de l'action. Une qualité pour lui, un défaut pour les rares personnes qui peuplaient encore son entourage. Haytham ne voulait pas se l'avouer, mais comme l'alcool, le combat, mais plus encore le danger, était une drogue à laquelle il avait succombé en bon fils de Mars qu'il est.. C'était chimique, presque excitant de sentir l'adrénaline pulser dans ses veines, dans sa tête et dans son cœur. Ses sens en éveil rendaient l'interaction d'autant plus grisante. Chaque pulsation était alors ressentie et grandement apprécier. Il avait besoin de ça, de faire parler ses poings, d'être violent sans concession au risque de perdre le contrôle. Ce risque était encore vivace, trop pour l'ignorer, mais en de telles circonstances avait-il vraiment le choix ? Devait-il peser chacun de ses coups comme lorsqu'il combattait dans une cage, des ennemis inférieurs à lui ? La réponse était vite trouvée. Le regard noir, et ce, malgré son désarmement et la violente projection contre la pierre, le demi-dieu se redressa. La douleur qui venait de l'assaillir était sans bornes, une fois encore, il malmenait son corps, mais peu importe, une cicatrice de plus ou de moins, qu'est ce-que cela va changer? Poings et mâchoires serrés, le digne héritier du dieu de la guerre profita d'une attaque de Tamara pour se précipiter vers le monstre. Le choc fut si violent que la créature fut à son tour projeté contre le mur.

Un premier, un deuxième, puis un troisième coup, Haytham ne se ménageait pas. Tout venait de se brouiller dans sa tête, il ne contrôlait plus rien, aveuglé par une pernicieuse fureur qui décupla sa force. Le Marsien semblait méconnaissable et effrayant à souhait, le monstre lui-même peinait à se défendre face à ce demi-dieu pourtant bien inférieur en taille. « Non reprends-toi Hay ! Aller ! Ne deviens pas un danger pour les autres. Reviens ! » n'avait-il de cesse de répéter dans un coin de sa tête. Il poussa alors un hurlement à faire froid dans le dos et se délesta de sa fureur et de sa force décuplée à son paroxysme. Le monstre en profita pour lui asséner un coup qui le délesta de leur dangereuse proximité. Hay vit alors Tam aux prises avec les volatiles bien décidés à jouer leur partition dans ce combat. « - Tam ! » Il se relava aussitôt et tenta de se soustraire au dragon pour se rapprocher de son amie qui telle une Lara Croft des temps modernes abhorrait ses deux revolvers et tirait ainsi dans deux directions opposées. Les piafs malgré la perte en vol, n'en demeuraient pas moins nombreux. La situation semblait critique, tellement que le demi-dieu en vain à prier son père pour qu'il épargne Tamara. Mais c'est une autre divinité qui les sortis de la mouise cette fois. Abby, qui doutait jusqu'alors de son utilité, parvint non sans mal à enjôler un oiseau qui dévia de sa trajectoire et fonça droit sur l'une des têtes tueuses du dragon. « - Tam mon épée ! » En effet, la demoiselle qui venait de se rapprocher se trouvait à proximité de l'arme blanche. Profitant de la diversion d'Abby qui contrôlait à présent une bonne partie de l'essaim de volatiles, l'agent de terrain posa la pointe de sa ranger sur l'épée et d'un coup de pied bien assuré, elle envoya l'arme à son ami qui la récupéra avec joie. La tornade brune pourvue d'une idée, se rapprocha à vive allure, obligeant le fils de Mars à se décaler.

« - On dirait qu'Einstein a une illumination ! » lança-t-il un brin moqueur. La demoiselle avait de la suite dans les idées et pas froid aux yeux, un constat qui ne laissa pas le demi-dieu indifférent. Il fallait être à sa hauteur, tel était son ambition, de ce fait, il se remit à boxer la créature tandis que la demoiselle vidait son chargeur sur la cage thoracique de la créature. « - On doit maintenir la cadence ! On y est presque » Abby qui arborait à présent un courage qu'on ne lui connaissait pas obtempéra et laissa ses deux ainés s'occupaient du gardien aveuglé par quelques volatiles encore enjôlés. Cependant, d'autres continuaient à se montrer hostiles à l'encontre de nos protagonistes. « - Tam ne t'arrête pas ! » lança le Marsien en se délestant à nouveau de son épée pour mieux faire parler ses poings. Le gardien oscillait peu à peu tandis que les piafs s'entre-tuaient. La mécanique semblait bien huilée du moins jusqu'à ce qu'une des armes de Tam ne se bloque. Le monstre, l'espace d'un instant, aussi fugace soit-il s'empara du poing désarmé de la demoiselle « - NE LA TOUCHE PAS ! » Hay prit de la hauteur et envoya à nouveau valser le monstre contre le mûr, libérant ainsi Tamara. Le demi-dieu ramassa son épée et se précipita vers le dragon pour lui offrir le coup fatal. En un seul coup, le Marsien perça ce qui restait de carapace et enfonça sa lame semi-divine dans le cœur de Lagon. La créature poussa une ultime plainte et cessa de vivre. « - Putain !!!!!!!! » hurla Hay qui tomba à terre ravi « - On l'a fait ! On… » Il vit alors un piaf se précipiter sur Tamara qui elle ne l'avait pas vu venir. Sans réfléchir, le demi-dieu se précipita vers elle, le volatil déplia ses majestueuses ailles, prêt à tirer ses flèches. Le Marsien prit une dernière impulsion et se rua sur son amie d'enfance pour la coucher au sol. L'épée du demi-dieu alla quant à elle se loger dans le volatile qui n'eut toutefois pas le temps de faire le moindre dégât. Hay se retrouva au-dessus de la belle brune, le cœur prompt à éclater tant ses battements étaient rapides. « - Ca va ? Tu n'as rien ? » lança-t-il inquiet alors qu'au loin, une ombre frêle et familière quittait la grotte.


Code by Sleepy

_________________


Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les pommes de la discorde. (abigail&tamara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

 Sujets similaires

-
» [4/4] Les pommes c'est bon ça ?
» Brushs texte pour Photolitre
» <@¿@> du 12 Janvier : pomme pin rongée par écureuil
» Banane veut devenir orange o/
» Les pommes, c'est juteux et croquant *ç* [terminé, à noter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: le reste des états-unis.-