Partagez | .
 

 (logan) you're the anchor that i tie to my brain ☽ fb post-intrigue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
SANG-MÊLÉ GREC.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : colonie des sangs-mêlés
messages : 546
parmi nous depuis le : 08/04/2016

SANG-MÊLÉ GREC.

MessageSujet: (logan) you're the anchor that i tie to my brain ☽ fb post-intrigue   Sam 22 Oct - 0:05



you're the anchor that i tie to my brain
Logan & Lily-Rose

Un baiser sur le front. Et une raillerie. Lorsque Logan la prit dans ses bras pour une accolade amicale Lily-Rose sentit tous les muscles de son corps se raidir d’un seul coup.  Avait-elle été la seule à ressentir la magie pendant les fugitives secondes où ses lèvres avaient effleuré celles du jeune homme ? Tout de suite après s’être reculée, ce n’était pas l’impression qu’elle avait eue. Son ami avait semblé déboussolé, mais dans le bon sens. C’était comme si elle avait senti son coeur battre à toute allure à l’unisson du sien, comme si ses lèvres avaient laissé après leur passage un vague sourire s’étaler sur le visage du jeune homme. Puis tout avait disparu aussi vite qu’une étoile filante dans le ciel. Logan était redevenu celui qu’elle connaissait depuis dix ans, celui qui ne l’avait jamais regardée de la même manière qu’il regardait les autres filles. Peut-être était-ce mieux ainsi, peut-être une amitié était tout ce que les dieux avaient prédit pour eux. Elle finit par répondre à son sourire, l’air malicieuse, comme si elle avait été fière de la farce qu’elle venait de lui jouer et qu’ils oublieraient bien vite. Elle le regarda s’éloigner et ramasser ses affaires sans chercher à le retenir. Elle aussi retournerait à son bungalow, elle parviendrait sans doute même à s’endormir à présent, et le lendemain, cette soirée ne lui semblera avoir été qu’un rêve. Elle prit la direction opposée que celle qu’avait choisie Logan, s’attarda encore un peu au bord du lac à la recherche du gilet qu’elle avait pris avec elle et qu’elle peinait à retrouver dans le noir. Quand soudain, elle sentit deux mains s’abattre sur ses épaules et la retourner. Pas un instant elle ne prit peur en pensant aux mortels. Son coeur s’emballait mais son esprit restait serein, c’était comme une évidence. Logan. Il avait fait marche arrière pour l’embrasser à son tour. Mais contrairement au baiser qu’elle lui avait donné, celui-ci était plus assuré, lui donnant pleinement l’occasion de goûter à ce délice semi-divin. Lorsqu’il finit par s’écarter, elle distingua son habituel sourire narquois qui illuminait son visage. N’était-ce qu’un jeu pour lui ? Peut-être tentait-il de s’en persuader, mais elle avait senti quelque chose d’autre pendant les quelques secondes où ils s’étaient retrouvés dans une bulle loin du monde. Elle n’en demandait pas plus. Aussi, lorsqu’il reprit le ton de la raillerie en lui adressant un clin d’oeil, elle eut besoin de quelques secondes pour reprendre ses esprits. « - T’en fais pas cervelle d’algue, le bonus était offert. » lui lança-t-elle alors qu’il s’était déjà éloigné de quelques mètres. Elle n’était pas sûre qu’il eût entendu ces dernières paroles, mais peu lui importait. Elle attendit de voir sa silhouette sombre disparaître de son champ de vision et fit également volte face, retrouvant finalement ses affaires, et prit la direction du bungalow d’Hécate. Pourtant après quelques pas à peine, une douleur lancinante lui transperça l’abdomen et brouilla son champ de vision.

Tout devenait noir autour d’elle. Complètement noir. Ce n’était plus l’obscurité de la nuit percée par quelques étoiles. Le lac qu’elle chérissait tant ne s’étendait plus à ses côtés. Tout n’était que vide, obscurité, et douleur. Cette douleur dont l’épicentre était situé dans son flanc et qui se répandait ensuite par ondes de choc dans le reste de son corps. Pas un muscle n’était épargné. Jusqu’à son crâne qui martelait contre sa tempe, comme si tout allait exploser. La douleur occupait tout l’espace et le temps. Son rêve avait disparu, la laissant complètement seule, démunie face à elle. Elle avait envie de hurler, de sortir de son corps mais celui-ci était comme paralysé, refusant de lui obéir. La panique la submergeait totalement. Que lui était-il arrivé ? Où était-elle ? Pourquoi ne percevait-elle rien de son environnement ? Seule la douleur rompait le fil de ses questions, toujours la douleur. Pourtant, après ce qui lui sembla être une éternité, celle-ci sembla perdre en intensité. Et à mesure qu’elle devenait moins insupportable, elle recouvrait l’usage de certains sens. L’ouïe tout d’abord. Au début, tout était calme, si bien qu’elle ne s’en rendit même pas compte. Mais ensuite, elle distingua une voix, féminine. « - Ne t’inquiètes pas, maintenant qu’elle est tirée d’affaire l’ambroisie ne va pas tarder à faire effet, elle devrait bientôt se réveiller. » La voix était douce, mais inconnue. Où diable était-elle ? Que lui était-il arrivé ? « - J’suis pas inquiet.. » Cette voix-là, masculine, lui était familière. Mais impossible de réfléchir avec le sang qui battait toujours douloureusement contre ses tempes. « - Si tu le dis. Beau travail en tout cas… avec Fanny. » Fanny ? Elle n’entendit pas la réponse de la voix qu’elle connaissait, tout s’embrouilla à nouveau autour d’elle à mesure que les souvenirs lui revenaient.

La douleur était sourde à présent. Comme atténuée par l’adrénaline. Personne n’avait vu venir le coup de feu de ce taré d’asiatique. Peut-être croirait-on qu’elle s’était volontairement jetée derrière Jules qui portait l’augure romaine inconsciente pour le protéger, mais en réalité, elle avait juste été au mauvais endroit au mauvais moment, passant derrière lui au moment où la balle l’atteignit alors qu’elle tentait d’aller soutenir TJ, touché lui aussi. Lyllian-Aaron s’était précipité vers elle pour lui créer un garrot de fortune et la remettre sur pieds. L’hémorragie était calmée mais elle sentait qu’elle perdait encore du sang. Il fallait pourtant continuer d’avancer, elle n’allait pas abandonner si près du but. Puis une nouvelle difficulté s’était imposée à eux, une voiture de policiers mortels fonçait tout droit dans leur direction et elle avait dû invoquer la Brume pour qu’ils ne s’arrêtent pas chez eux. Jules était quant à lui parvenu à braquer une voiture. Il avait installé l’augure sur le siège passager, et l’avait elle-même calée à l’arrière. Ses efforts l’avaient achevée. Les dernières paroles qu’elle entendit avant de perdre connaissance furent celles de Jules qui lui ordonnait de tenir le coup jusqu’à leur arrivée au Camp Jupiter. Le Camp Jupiter. C’était donc vraisemblablement là qu’elle se trouvait à présent. La douleur se faisait encore moins intense, levant peu à peu le brouillard qui s’était déployé autour d’elle. Elle recouvrait les sensations de ses muscles, ce qui était un soulagement même si la majorité d’entre eux étaient meurtris. Et elle remarqua autre chose. Une main. Une main qui serrait la sienne. Elle essaya de serrer en retour mais ne provoqua qu’un léger tressaillement puisqu’elle était encore faible. Et la main disparut. Prise de panique à la disparition de cette ancre à laquelle elle s’accrochait, elle eut l’impression que le brouillard revenait à l’assaut autour d’elle. Elle tentait de lutter de toutes ses forces, forçant son esprit à rester conscient et son corps à lui obéir. Lorsqu’elle parvint enfin à ouvrir les paupières sa vision était floue. De longues secondes lui furent nécessaires pour s’habituer à la lumière du jour, mais elle y parvenait peu à peu, si bien qu’elle finit par distinguer une silhouette qui s’approchait de la porte. Celle du propriétaire de la voix masculine qu’elle avait précédemment entendue. Logan. Même dans son état elle ne pouvait s’y tromper. « - Hé cervelle d’algue… » tenta-t-elle tant bien que mal d’articuler. Sa voix était rocailleuse, à des milles de celle douce qui était d’accoutumée la sienne. C’était comme si après ne s’en être pas servie pendant quelques temps, elle avait oublié comment faire. Combien de temps au juste était-elle restée inconsciente ? Son ami l’avait néanmoins entendue et s’était immobilisé. « - Me laisse pas toute seule. » implora-t-elle presque, d’une voix qui ressemblait déjà plus à la sienne. Lorsqu’il se retourna vers elle, elle constata que des cernes profondes creusaient le dessous de ses yeux et elle eut la certitude qu’il avait été inquiet, malgré ses dires. « - T’as une mine terrible. » lui lança-t-elle à moitié en rigolant, avant de lui permettre une remarque sur sa propre condition.


acidbrain



_________________

be a freak like me too

now here i go again I see a crystal vision, i keep my visions to myself. it's only me who wants to wrap around your dreams. have you any dreams you'd like to sell? dreams of loneliness acidbrain


Dernière édition par Lily-Rose Liebherz le Mar 25 Avr - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PISTOLET À EAU NATIONAL
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à la colonie...
messages : 1451
parmi nous depuis le : 01/08/2015

PISTOLET À EAU NATIONAL

MessageSujet: Re: (logan) you're the anchor that i tie to my brain ☽ fb post-intrigue   Lun 26 Déc - 16:34



you're the anchor that i tie to my brain
Logan & Lily-Rose

Se lever, marcher, trouver un moyen de s'échapper : ceci était les seules pensées qui avaient traversé l'esprit du jeune homme. Il était transpercé de plusieurs balles et saignait, mais c'était le cadet de ses soucis. Après quelques mètres, il déboucha aux abords de la route et observa les véhicules à sa disposition : une camionnette ou un vélo... Aucun des deux ne convenait aux fils d'Achéloos. Il commença à désespérer jusqu'au moment où son regard tomba sur la plus belle chose qu'il n'est jamais vu : une moto ! Ces yeux s'illuminèrent d'une joie sans fin devant une telle beauté. Il marcha difficilement vers le véhicule et arriver à sa hauteur, il trafiqua les fils de cette dernière ( c'est un fils d'Hermès qui lui apprit ce tour ) puis la démarra. Ensuite tout était vaguement flou, il se souvenait seulement d'avoir roulé asse longtemps avant de s'écrouler d'épuisement devant l'entrée d'un hôpital. À son réveil, on lui apprit qu'il avait dormi deux jours. Après avoir repris des forces, il reprit "sa moto" et se dirigea vers la colonie. À cet instant, Log pensait que rien de pire ne pouvait arriver... Il avait eut tort. Son souvenir se terminer au moment où on lui apprenait l'état de Rose.

A présent, Logan se trouvait au camp Jupiter et discutait calmement avec la guérisseuse qui s'occupait de sa meilleure amie.

"Ne t’inquiètes pas, maintenant qu’elle est tirée d’affaire l’ambroisie ne va pas tarder à faire effet, elle devrait bientôt se réveiller."

"J’suis pas inquiet..."

"Si tu le dis. Beau travail en tout cas… avec Fanny."

"Ouais..."

Log tentait de garder un ton calme et sûr de lui, mais voir Rose dans cet état lui était difficile. La Romaine finit par partir laissant les deux grecs seuls. Le jeune homme s'approcha de la fille d'Hécate et lui prit la main : elle était froide. Il déglutit, la voir comme ça le mettait dans une humeur noire. Après quelques secondes, il lâcha à contre cœur sa main et se dirigea vers la sortie... Mais une voie qu'il ne connaissait que trop bien l'interpella

"Hé cervelle d’algue… Me laisse pas toute seule."

Log se retourna et vit que sa meilleure amie était enfin réveillée. Il accourut presque pour la rejoindre. Arrivé à son niveau, il lui lâcha un petit sourire amical dont il avait le secret.

"T’as une mine terrible."

Log allait lui rétorquer que c'était faux et qu'il allait très bien, mais il constata son propre état en s'observant dans un miroir poser sur l'une des tables : il avait d'énormes cernes sous ses yeux. Il prit un verre d'eau et s'aspergea le visage avec. Le liquide lui apportait toujours un bien fou. Il se redirigea vers Rose et daigna à lui répondre

"J'ai connu pire Rose..."

Log craqua et prit sa meilleure amie dans les bras lui susurrant à l'oreille de ne plus jamais lui faire un coup pareil. Le contact de leur corps fit battre son cœur et fit chanter son sang à ses oreilles. La voir de nouveau quasiment en pleine forme lui réchauffait tout son être. Il resta ainsi plusieurs secondes avant de s'écarter à contre cœur. Il planta son regard dans le sien et lui lança son fameux sourire narquois avant d'ajouter

"Comment t'est arrivé là et surtout comment tu as fait pour te retrouver dans un état pareil !"

Il avait haussé le ton à la limite de la colère. Log voulait lui montrer à quel point il avait eut peur et s'était inquiéter pour elle. Il prit une chaise et s'assit au côté de sa tendre pour écouter son récit.


acidbrain



_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ GREC.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : colonie des sangs-mêlés
messages : 546
parmi nous depuis le : 08/04/2016

SANG-MÊLÉ GREC.

MessageSujet: Re: (logan) you're the anchor that i tie to my brain ☽ fb post-intrigue   Ven 30 Déc - 11:41



you're the anchor that i tie to my brain
Logan & Lily-Rose

L’espace d’un instant, ce fut comme si elle était à nouveau plongée dans son rêve. Seule face à son meilleur ami et son sourire qui la faisait incontestablement fondre, même si elle refusait de l’admettre, à lui, à elle-même, ou à quiconque d’autre. Le décor était pourtant différent. La majesté du lac de la colonie, baigné dans la lueur de la lune, ne se retrouvait pas dans les murs de la pièce qui les abritait, mais la douleur qui irradiait dans son corps, ajoutée aux émotions fortes soulevées par les souvenirs des circonstances au cours desquelles elle avait été blessée, la rendaient confuse. Lily-Rose se battait encore contre l’angoisse qu’avait suscité chez elle la disparition de la main de son ami dans la sienne au moment où elle reprenait connaissance. Quelques secondes lui furent nécessaires pour reprendre ses esprits, tenter de se redresser tant bien que mal dans son lit et s’adapter à la réalité autour d’elle. Elle n’arpentait plus le rêve de cette douce soirée à la colonie, ni le cauchemar de cette fameuse et terrible mission à Scranton, qui avait manqué de très peu de tourner à la catastrophe. Les souvenirs de son précédent moment de lucidité se rappelaient à elle : elle était au Camp Jupiter, saine et sauve, et l’augure était rentrée avec eux. Un sourire s’étala sur ses lèvres en réponse à celui de Logan lorsqu’elle le vit lâcher la poignée de la porte pour revenir vers elle. Plutôt que d’avouer qu’elle était heureuse que son visage fût le premier qu’elle vit à son réveil, ou qu’elle s’était inquiétée à son sujet à Scranton lorsqu’elle ne l’avait pas vu revenir vers leur groupe, elle s’était laissée aller à une remarque moqueuse sur sa mine fatiguée. Comme elle l’avait prédit, il ne s’en vexa pas, et réagit plutôt d’une manière qui n’était propre qu’à lui. Il alla attraper un verre d’eau posé sur une table et s’en aspergea le visage. Cette vision eut pour effet de déclencher un léger rire chez la demoiselle, qu’elle regretta cependant bien vite lorsque son abdomen se contracta sous l’effet de la douleur. Elle se mordit la lèvre pour s’empêcher de geindre et resserra si fort ses poings que des marques blanches commencèrent à apparaitre sur ses phalanges. À cet instant précis, elle aurait tout donné pour avoir à portée de main un élément qui saurait l’apaiser comme le faisait l’eau pour l’enfant du dieu des fleuves. Malheureusement pour elle, ce n’était pas une nuit de lune morte.

Avant qu’elle n’eut le temps de se ressaisir ou de trouver une nouvelle pique à servir à Logan, celui-ci vint la prendre dans ses bras, l’éclaboussant au passage avec les restes d’eau qui s’égouttaient encore de son visage. Il vint murmurer quelques paroles à son oreille, et malgré leur proximité, elle peina presque à les entendre. La sensation de leurs corps l’un contre l’autre faisait battre son coeur si fort qu’elle n’entendait presque que lui, craignant l’espace d’un instant qu’il ne tente de s’échapper de sa cage thoracique. Le léger contact des gouttes d’eau qui lui tombaient dessus venait encore lui rappeler un autre moment où elle avait été prise des mêmes sensations face à son meilleur ami. Et les mots qu’il avait prononcés ce soir là, juste après l’avoir embrassée, revenaient indéniablement avec lui : « - Ne t’imagine rien, Rose. » Elle ne savait pas ce qu’elle s’imaginait, mais elle ne pouvait s’empêcher de repasser en boucle la scène dans sa tête, bien qu’ils ne l’aient jamais à nouveau évoquée entre eux. Était-ce parce qu’aucun d’eux n’avait le courage d’outrepasser leur longue amitié ou parce qu’il n’y avait qu’elle pour imaginer qu’il se trouvait réellement quelque chose au-delà ?  « - Regarde-moi, je suis toute mouillée ! » lui dit-elle sur un ton réprobateur, au moment où il s’éloignait à nouveau, afin de ne pas se mettre à rougir en face de lui. Ces derniers temps, les sentiments qu’elle éprouvait à l’égard de son meilleur ami avaient été confus, et, même si elle refusait de les nommer, elle savait les reconnaître au fond d’elle-même. Elle l’avait su le soir au bord du lac, elle l’avait su au cours de leur mission lorsqu’elle l’avait vu, complètement impuissante, être blessé. Son mouvement de déni tenait en majorité du fait que Logan ne laissait rien transparaître : ne la voyait-il que comme une amie ? Il lui semblait que oui, et pourtant, le moment qu’ils venaient de partager semblait indiquer le contraire.

Ses rêveries furent interrompues par le bruit d’une chaise qui se posait à son chevet. Logan vint s’y asseoir, et d’après ce dont elle pouvait se souvenir, elle le soupçonnait de ne pas faire cela pour la première fois. Cependant, son ton était différent, grave, emprunt de colère. Il lui donnait l’impression d’être une gamine qui se faisait réprimander pour une bêtise qu’elle aurait faite. Son sang ne fit qu’un tour. À son tour d’être énervée. « - Je te signale que je me suis aussi inquiétée ! » commença-t-elle. Sa voix voulait imiter celle de son ami, mais elle était encore faible. Les images lui revenaient en tête. Elle revoyait Logan traîner sa jambe blessée, transpercée par une balle, derrière lui pour partir en éclaireur, s’assurer que d’autres mortels ne les attendaient pas sur le chemin de la sortie. Quand elle y repensait, elle réalisait qu’il avait été totalement irresponsable de partir seul dans son état. Mais la situation leur semblait tellement désespérée qu’ils n’avaient pas pu s’y opposer. Cependant, à mesure que les secondes s’écoulaient, qu’ils avançaient et qu’ils ne retrouvaient toujours aucune trace de Logan, elle n’avait pu s’empêcher d’imaginer le pire. « - J’ai cru que… » Qu’elle allait mourir sans le voir une dernière fois ? Pire, que lui s’était fait tuer par un autre mortel fou furieux qui lui aurait tendu une embuscade ? Que ses blessures aient été trop sérieuses et qu’il était mort seul parce qu’ils n’avaient pas pu le retenir ? La simple pensée de ces scénarios lui faisait presque monter les larmes aux yeux, mais elle n’avait pas le courage de les formuler à haute voix. « - Laisse tomber. » dit-elle simplement, d’une voix plus douce cette fois-ci. La dernière de ses envies à cet instant précis était de se disputer avec son meilleur ami. Elle attrapa sa main l’espace de quelques secondes avant de la relâcher, peinant toujours à croire que tout ceci était réel, qu’ils avaient tous les deux survécus à cette folle mission de sauvetage. Elle ferait mieux d’en revenir à ce qui était arrivé à leur groupe après son départ, comme il le lui avait demandé. Il finirait bien par l’apprendre, elle s’étonnait presque qu’il ne le sache pas déjà. Combien de temps était-elle restée inconsciente ? « - C’est une longue histoire. » commença-t-elle, cherchant son souffle et par quel moment commencer. Les simples souvenirs la faisaient presque frissonner. Même si elle s’en était tirée vivante, cette mission l’avait changée, elle pouvait déjà le sentir. « - C’est l’agent asiatique. Un fou furieux… On pensait qu’on l’avait laissé suffisamment amoché, mais apparemment il a réussi à récupérer son arme et à tirer pendant qu’on essayait de s’enfuir avec Fanny. » Elle fit une courte pause. « - Jules la portait. J’étais derrière lui, je voulais aider TJ et… tu vois. » Elle n’arrivait pas à formuler les mots à voix haute. Déjà comme ça, elle avait du faire attention à ses paroles, les choisissant soigneusement. Logan ne supportait pas Jules. Elle ne voulait pas lui donner l’impression qu’elle s’était précipitée derrière lui pour prendre une balle à sa place - même si elle l’aurait sans doute fait si elle avait pu le prévoir. Elle avait entendu que son meilleur ami et son ami romain en étaient déjà venus aux poings par le passé, et elle ne voulait pas donner à Logan une raison de réitérer l’expérience. « - C’était la panique, je pouvais plus avancer toute seule. Jules a volé une voiture et j’ai du utiliser la Brume pour qu’on échappe à la police. Après j’ai perdu connaissance, je suppose qu’il nous a ramenés ici. » Tout semblait si irréel. Elle ne savait pas comment elle avait pu survivre jusque là - à cause de ses blessures ou de la conduite désastreuse de Jules. « - Je suis contente de te voir. » murmura-t-elle à Logan, tentant d’apaiser sa colère.


acidbrain



_________________

be a freak like me too

now here i go again I see a crystal vision, i keep my visions to myself. it's only me who wants to wrap around your dreams. have you any dreams you'd like to sell? dreams of loneliness acidbrain


Dernière édition par Lily-Rose Liebherz le Mar 25 Avr - 11:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PISTOLET À EAU NATIONAL
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à la colonie...
messages : 1451
parmi nous depuis le : 01/08/2015

PISTOLET À EAU NATIONAL

MessageSujet: Re: (logan) you're the anchor that i tie to my brain ☽ fb post-intrigue   Dim 19 Mar - 23:06



you're the anchor that i tie to my brain
Logan & Lily-Rose

La réaction de Rose se fit directe et elle réprima sans attendre son meilleur ami sur le fait qu'elle aussi, c'était inquiété pour lui. Le jeune homme fit la grimace : ce n'était absolument la réponse qu'il attendait, mais au fond, cela lui fit plaisir que la jeune femme se préoccupe autant de son sort. Log se dit que la jeune femme avait sans doute cru qu'il lui était arrivé quelque chose de grave suite à sa décision de partir en éclaireur : une nouvelle blessure, être fait prisonnier ou voir même... La mort... Cette pensée le fit frémir : lui Logan Jackson mourir par les mains d'un agent ennemi. NON ! Il n'en était hors de question ! Logan avait toujours imaginé sa mort d'une façon héroïque : mourir face une horde d'ennemis comme Zack dans Crisis Core , mourir en allant au-delà des limites possibles de son corps pour protéger des innocents comme Tatsumi dans Red Eyes Sword, se sacrifier pour qu'un fléau ne revienne jamais comme Robin/Daraen dans Fire Emblem ou encore se sacrifier pour sauver tout le monde comme Son Goku face à Cell dans Dragon Ball Z... Ou mourir noyer, mais ça s'était plutôt un cauchemar.

Enfin bref, le fils d'Achéloos fut sorti de ses étranges pensées par la voie de Rose qui s’apprêtait à lui expliquer la raison de ça présence ici. Elle lui parla du fait qu'elle s'était pris une balle d'un agent ennemi dans le but, ce que Log imaginait, de protéger Fanny. Cette révélation rendit le jeune homme à la fois furieux et à la fois fier d'elle : il était furieux car cette balle aurait très bien pu la tué, mais il été également fière qu'elle s'interpose pour protéger les siens. En cela, Logan ne pouvait pas le lui reprocher : il aurait fait la même chose. Rose poursuivit son récit sur le fait que c'était Jules qui avait pris la "merveilleuse" initiative de voler une voiture et de tous les ramener au camp. Elle conclut finalement son récit lui disant qu'elle était heureuse de le voir.
" - Du coup j'en doit une à Jules... Faut que je pense à remercier ce petit merdeux de Colossus la prochaine fois que je le vois... " dit-il dans un léger soupir " - Et moi aussi, je suis heureux de te voir en pleine forme. Enfin... Vivante, je veux dire parce que là... Tu ressembles limite à un vampire ! " Un léger rire parvint à se glisser lors de sa réponse : il avait été si inquiet pour la fille d'Hécate qu'il avait besoin de rire pour se sentir mieux, car après tout, le rire et le meilleur des remèdes. Il passa sa main dans les cheveux de la jeune femme lui faisant un petit clin d’œil au passage, à présent s'était à lui d'expliquer à la jeune femme la raison de ça présence au camp

" - Alors tout d'abord quand je suis parti en éclaireur, je suis tombé sur un autre agent ennemie avec lequel j'ai du évidemment me battre. Il m'a blessé, je l'ai rendu inconscient puis je me suis reposé quelques minutes pour reprendre des forces " il marqua une courte pause pour laisser à Rose d'enregistrer les informations " - Je me suis ensuite relevé et j'ai cherché un moyen pour assurer ma fuite. Je ne sais pas si ce fut la chance, un coup du hasard ou encore un tour des dieux, mais j'ai fini par trouver : une moto. J'ai trafiqué les fils pour la démarrer, puis je me suis dirigé vers l’hôpital le plus proche avant de tomber d'épuisement. J'y suis resté deux jours d'après les médecins, deux jours ! " Il marqua de nouveau une pose pour reprendre son souffle " - Les infirmières m'on raconter que mes blessures avaient soignés rapidement, comme quoi je fais bien honneur à mon prénom " Un léger sourire apparut lorsqu'il prononça ses mots " - Par la suite, je me suis rendu à la colonie où l'on m'a alerté de ton état et de l'endroit où tu te trouvais. Au final, me voici ici à tes côtés pour te raconter mes folles aventures. " Une fois son récit terminé, le fils d'eau retira sa main des cheveux de sa meilleure amie, puis mit ses bras derrière sa tête comme le faisait régulièrement l'un de ses héros de jeux vidéos préférés. " Quand tu iras mieux, je te ramènerais à la colonie sur mon nouveau joujou si tu le souhaites " dit-il avec un sourire narquois sur le visage pour amuser son amie.

acidbrain



_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ GREC.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : colonie des sangs-mêlés
messages : 546
parmi nous depuis le : 08/04/2016

SANG-MÊLÉ GREC.

MessageSujet: Re: (logan) you're the anchor that i tie to my brain ☽ fb post-intrigue   Mar 25 Avr - 20:56



you're the anchor that i tie to my brain
Logan & Lily-Rose

Le récit cauchemardesque de ses aventures à Scranton la vidait presque du peu d’énergie que l’ambroisie et le nectar lui avaient fait retrouver dès son réveil. Les mots peinaient à sortir de sa bouche, ils étaient comme des armes pointées vers elle, et Lily-Rose n’était pas certaine d’avoir le courage de les affronter. Son regard fuyait celui de son meilleur ami à mesure qu’elle progressait dans son récit. Elle avait été si près de le perdre, cette seule pensée la faisait frissonner. Lorsque, enfin, elle finit son récit, un lourd silence s’abattit sur les murs de l’infirmerie. Elle se sentait oppressée par une atmosphère de crainte. Elle avait pensé que le fait de raconter l’événement, de mettre des mots sur les horreurs qui l’avaient menée ici, lui permettrait de s’en libérer, mais elle s’était trompée. À chaque fois qu’elle clignait des yeux, les images se rejouaient en boucle dans sa tête, à chaque fois qu’elle bougeait, une vague douleur était là pour lui rappeler qu’elle n’avait pas rêvé. Elle voulait se saisir à nouveau de la main de Logan et la garder dans la sienne pour se rassurer, mais pour la première fois depuis son réveil, elle prenait conscience de la distance qui les séparait. Où se trouvait la limite entre eux ? À quoi pensait-il ? Pour la première fois depuis qu’elle avait découvert son don de télépathie elle en venait presque à espérer qu’il se manifeste pour lui ouvrir le chemin vers l’esprit de son meilleur ami. Au lieu de quoi elle se contenta d’attraper le bord du drap de son lit et de le froisser entre ses doigts pour évacuer sa nervosité. Lorsque le jeune homme reprit la parole, elle s’était préparée à tout, sauf à cette réaction de sa part. Il voulait remercier Jules ? Elle faillit lâcher un éclat de rire tant elle était soulagée, et la perspective d’imaginer son meilleur ami et son ami romain entretenir une conversation civilisée avait de quoi la faire sourire. Le ton qui avait dominé le début de leur conversation lui avait laissé penser qu’elle aurait à faire face à des cris, à des réprimandes. Pas un seul instant il ne lui était venu à l’esprit que Logan était tout autant soulagé qu’elle qu’ils se retrouvassent tous les deux sains et saufs, puisqu’elle n’avait pas osé croire un seul instant qu’il partageait les sentiments étranges qui s’insinuaient en elle depuis quelques temps. Le ton calme de Logan lui fit relever le regard vers le sien et elle y trouva une lueur de fierté. Cette mission continuerait sans nul doute de la hanter pendant encore longtemps, mais à ce moment précis, elle éprouvait le sentiment profond d’avoir bien agi. Elle savait que Logan aurait agi comme elle. Et n’était-ce pas ce qu’il avait fait en décidant d’avancer sans eux ? Ils se sacrifiaient pour le bien de la mission, c’était pour cette raison que Chiron leur avait confiance, et c’était en partie pour cette raison que le lien qui les unissait avait résisté à tout au fil des ans : une loyauté sans faille.

Elle fut tirée de ses pensées par un rire qui s’échappa de la bouche de son meilleur ami. Fidèle à lui-même, il tentait de dédramatiser la situation par l’une de ses blagues. Sa réflexion lui fit presque monter le rouge aux joues : il était vrai qu’elle devait probablement avoir une mine affreuse. Non pas que cela aurait du avoir la moindre importance en présence de son meilleur ami, mais elle ne pouvait s’empêcher de se sentir gênée à la perspective de ne pas se montrer à son avantage. Comme lui, elle choisit l’humour pour dissiper le malaise. « - Alors tu devrais faire attention à ce que je ne te prenne pas pour ma prochaine victime. » commença-t-elle, un sourire aux lèvres. « - Je suis sûre que tu ferais un délicieux repas. » ajouta-t-elle avec un clin d’oeil, elle était toujours plus audacieuse lorsqu’ils échangeaient des plaisanteries. Logan vint passer une main dans ses cheveux, et une fois de plus, elle se sentit chamboulée. C’était un geste d’affection qu’il avait sans doute eu des millions de fois à son égard, mais chaque contact semblait plus intime depuis la fameuse soirée au bord du lac de la colonie. D’un coup, le rire était derrière eux et l’atmosphère retrouva sa gravité initiale.

Logan en profita à son tour pour commencer le récit de ses aventures à partir du moment où ils avaient été séparés. Lily-Rose se surprenait à suspendre son souffle, comme enfermée dans une bulle d’angoisse, comme si, malgré le fait qu’il se tenait là assis à côté d’elle, elle ne parvenait pas tout à fait à croire qu’ils aient tous les deux eu la chance de s’en tirer vivants. La densité de son récit lui fit se demander combien de temps elle était restée inconsciente. Il avait eu le temps de faire des allers-retours entre l’hôpital et la colonie avant d’arriver au Camp Jupiter, et elle avait dormi pendant tout ce temps, comme si elle n’attendait plus que lui pour reprendre connaissance. Elle ne put s’empêcher de sourire lorsqu’il annonça faire honneur à son prénom. Avoir Logan Jackson en tant que meilleur ami supposait quelques connaissances en matière de super-héros, et elle ne connaissait que trop bien l’admiration qu’il éprouvait à l’égard de son homonyme. Malgré tout, elle ne pouvait s’empêcher d'être inquiète. « - Je te ferais remarquer que, malheureusement, ni toi ni l’autre Logan n’êtes immortels. Tu n’aurais pas du faire tout ce chemin jusqu’au Camp Jupiter à peine remis de tes blessures… » Elle était heureuse de le voir évidemment, mais elle ne se le serait jamais pardonné s’il lui était arrivé quelque chose. Comme pour lui prouver qu’il était parfaitement rétabli, il lui proposa un tour sur « son nouveau joujou » lorsqu’elle se sentirait mieux. « - J’adorerais ça, mais pour l’instant je te serais déjà reconnaissante si tu m'aidais à me lever pour faire un tour dehors. Je ne crois pas que les guérisseurs me laisseraient faire et je n’ai jamais eu autant envie de profiter de l’air frais. » Elle n’avait pas revu le soleil depuis Scranton, et, n'osant pas demander, elle ne savait pas combien de jours s’étaient écoulés depuis. Elle mourrait d’envie de sortir et de constater de ses propres yeux que le monde était encore tel qu’il l'était avant cette catastrophe.

Se mettre debout ne fut pas une affaire aisée. Elle remarqua pour la première fois depuis qu’elle s’était réveillée que ses habits avaient été changés. Son haut en tout cas, puisqu'elle portait à présent un des légendaires tee-shirts violets SPQR du Camp Jupiter. Elle en fut instantanément soulagée, elle n’était pas sûre qu’elle aurait pu supporter la vue du sang sur son tee-shirt déchiré. Elle renonça également à le soulever pour voir comment les guérisseurs avaient géré sa blessure. Lily-Rose se contenta de prendre appui sur Logan lorsque ses pieds touchèrent le sol. Elle chancela d’abord, son flanc la lançait et ses jambes avaient presque perdu l’habitude de supporter le poids de son corps. Nul doute que sans l’ambroisie et le nectar qu'on lui avait fait ingurgiter, elle serait tombée net. Ils avançaient lentement, et attendirent quelques minutes sur le seuil de la porte que la voie fut libre. La lumière du soleil et l’air frais du mois d’avril la revigorèrent, mais elle avançait toujours avec difficulté, soutenue par son meilleur ami. Faisant honneur à leur réputation de guerriers, les légionnaires romains étaient tous occupés par leurs entraînements, si bien que pour les éviter, ils durent passer par des chemins peu fréquentés à la lisière des collines. Lily-Rose eut besoin de quelques pauses pour reprendre son souffle, mais ils finirent par arriver au bord du lac d’où partait le Petit Tibre. La surface de l’eau était lisse, immobile, et brillait sous les rayons du soleil. Fatiguée par la marche, et toujours aidée par son compagnon, elle alla s’asseoir au bord de l’eau. Logan en fit de même, se posant à côté d’elle. Leurs deux regards étaient dirigés vers le lac. Lily-Rose tentait d’imaginer les émotions qui devaient se bousculer à l’intérieur de son meilleur ami lorsqu’il se trouvait à proximité de son élément de prédilection. Le paysage était majestueux, mais il ne faisait que la renvoyer à un autre lac, plongé dans un calme nocturne. « - Tu te souviens ? » murmura-t-elle d’une faible voix. Elle n’avait pas besoin de préciser qu’elle faisait référence à cette fameuse soirée, elle savait qu’il le comprendrait. C’était la première fois que l’un d’eux abordait le sujet à voix haute, elle se sentait nerveuse, mais après ce qui était arrivé à Scranton, elle ne supportait plus de garder le silence.


acidbrain



_________________

be a freak like me too

now here i go again I see a crystal vision, i keep my visions to myself. it's only me who wants to wrap around your dreams. have you any dreams you'd like to sell? dreams of loneliness acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PISTOLET À EAU NATIONAL
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à la colonie...
messages : 1451
parmi nous depuis le : 01/08/2015

PISTOLET À EAU NATIONAL

MessageSujet: Re: (logan) you're the anchor that i tie to my brain ☽ fb post-intrigue   Dim 3 Sep - 20:51



you're the anchor that i tie to my brain
Logan & Lily-Rose

Les remarques qu'apporta Rose, suite à la description de son récit, amusa grandement le demi-dieu. La fille de la déesse de la magie n'avait pas tord lorsqu'elle disait que ni lui ni Wolverine n'était immortel : ils avaient beau être résistant, ils n'en restaient pas moins mortels... Enfin à demi-mortel dans le cas de Jackson. Log grimaça à moitié quand sa meilleure amie lui demanda de l'aider à se lever. Sortie dans son état n'était pas vraiment l'idée du siècle, mais le fils de l'eau ne pouvait pas lui refuser ce caprice. La faire se lever ne fut pas la tâche la plus aisé du monde et il fallut plusieurs secondes pour y arriver. Son amie debout, Logan remarqua le haut que portait la jeune femme : un t-shirt violet immatriculé SPQR. "Senatus Populusque Romanus", prononça le grec dans un Latin asse correcte. "J'en ai un similaire dans mon bungalow. Une demi-déesse fille de Vénus l'a oublié après que... ", le fils de l'eau ne termina pas sa sentence se remémorant à qui il fessait face. Il jura silencieusement avant de chercher l'excuse l'a plus valable possible. "Après qu'elle l'a oublié... Ne cherche pas à savoir pourquoi ou qui était cette Romaine, car je ne te dirais rien... On avance avant qu'un médecin nous prenne". Rose vint s'appuyer sur le fils de l'eau et les deux demi-dieux se mirent à avancer. Sur le chemin, Logan remarqua des Légionnaires en train de s’entraîner. S'il n'avait eu à aider sa meilleure amie, Log se serait jurement joint à eux pour s’exercer : un petit combat avec des pros ne faisait jamais de mal. Plusieurs pauses furent nécessaires afin que la fille de la magie puisse reprendre son souffle, au grand désarroi du jeune homme. Il n'aimant pas voir Rose dans cet état et il commençait à regretter d'avoir aidé cette dernière à sortir de son lit. Après quelques minutes et une dernière reprise de souffle, ils arrivèrent finalement à destination.

Les deux jeunes se posèrent près de l'eau d'un lac d'où partait le petit Tibre. Log se mit à observer et écouter le lac : il ressentait chaque être se trouvant dans le liquide, le chant des mouvements de l'eau, ses perturbations... Sans sans rendre compte, le demi-dieu se mit à user de son pouvoir et fit se lever l'eau sur quelques mètres. Ce petit incident arrivait de temps en temps quand Logan se concentrait un peu trop en observant son élément naturel : il avait déjà fait exploser un verre dans sa main alors qu'il s'était perdu en contemplant l'eau dans son récipient. Jackson fut sorti de sa rêverie par une question que lui posa la fille de la magie. L’interrogation que lui posa la jeune femme surpris à moiter le fils de l'eau. Il tourna la tête vers la jeune femme. Il la contempla quelques secondes avant d'afficher un grand sourire narquois sur le visage. "Tu veux parler de la fois où tu t'es littéralement jeté sur moi pour m'embrasser pour esquiver un moustique te fonçant dessus ? Alors oui, je me souviens" dit-il en riant. Il préférait instaurer un climat détendu avant de passer aux choses sérieuses. Il était vrai que les deux jeunes n'avaient jamais évoqué ou parler cette soirée qui s'était passée il y a plusieurs mois de cela. Log aurait préféré oublié et de ne jamais à avoir en discuter avec Rose, mais son cœur fessait tout pour le pousser à se souvenir. Il prit donc une grande inspiration avant de passer à l'action. Il attrapa le visage et le tourna de façon à ce qu'elle le regarde dans les yeux. "Je me souviens aussi de t'avoir dit que tu avais de beaux yeux et de t'avoir volé un baiser cette nuit-là... C'était bizarre... Mais aussi amusant" dit le jeune homme sur un ton mi-gêne mi-assuré. "Tiens en y pensant, je ne t'ai jamais demandé ce que tu avais ressentit à ce moment ? Tu étais amusée ? En colère ? Gêné ? Ou alors tu n'en avais peut-être rien à cirer ?" Son petit questionnaire posé, le demi-dieu approcha son visage de celui de sa meilleure amie de façon à ce que leur nez ce touche. Il lui fit un clin d’œil avant d'ajouter "Alors Rose, dis moi tout".

acidbrain



_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ GREC.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : colonie des sangs-mêlés
messages : 546
parmi nous depuis le : 08/04/2016

SANG-MÊLÉ GREC.

MessageSujet: Re: (logan) you're the anchor that i tie to my brain ☽ fb post-intrigue   Mar 5 Sep - 21:00



you're the anchor that i tie to my brain
Logan & Lily-Rose

Des yeux de biche, un sourire innocent collé sur le visage, il n’en fallut pas plus pour que son meilleur ami attrape la main qu’elle lui tendait. L’ambroisie et le nectar avaient rendu la douleur plus ou moins supportable : elle ne manquait plus de tomber dans l’inconscience à chaque mouvement, elle souffrait juste assez pour que chaque inspiration lui rappelle qu’elle avait échappé de peu à une tragédie. Logan pouvait bien faire des blagues à propos de son homonyme du monde des super-héros, c’était elle l’immortelle de l’histoire. Elle avait l’étrange sensation qu’elle n’avait pas été ramenée au monde de manière naturelle ; sans savoir expliquer comment, elle pouvait presque sentir la magie d’Hécate sur elle, sur son corps, un picotement rassurant, comme une caresse. Sentiment effrayant, mais qui ne l’emplissait pas moins de fierté, sa vie était une nouvelle fois le résultat d’une intervention divine. Toute son enfance, elle s’était sentie délaissée, l’impression de n’appartenir nulle part, de ne pouvoir compter sur personne. À présent, c’était comme si elle venait de recevoir l’approbation maternelle qui lui avait manqué jusque là. Une offrande de taille s’imposerait pour la déesse de la magie, qui avait pensé qu’il n’était pas encore l’heure pour sa progéniture de rejoindre le royaume d’Hadès. Mais d’abord, elle avait besoin de sentir le soleil caresser sa peau, le vent lui balayer les cheveux pour se sentir réellement vivante. Ce lit d’infirmerie ne pouvait pas l’aider à aller de l’avant ; où que ses yeux ne se posent dans la pièce, elle trouvait du matériel de guérisseur qui ne manquait pas de lui rappeler sa condition. On essayait d’apaiser sa souffrance avec des substances qui la rendaient comateuse, rappelant à elle les cauchemars, les visions d’horreur. Elle avait envie de rire, de danser même, lorsqu’elle serait rétablie, elle voulait goûter pleinement à la vie, oublier sa peur.

Pour l’heure, elle se contentait de s’appuyer sur l’une des épaules du fils de l’eau, qui avait gracieusement accepté de l’aider à s’échapper. Le jeune homme se mit à lire à voix haute l’acronyme qui ornait son tout nouvel habit pourpre. Senatus Populusque Romanus. Le Sénat et le Peuple de Rome, fière devise du Camp Jupiter et de sa douzième légion. Confiance et complicité entre latins et grecs ne faisaient que grandir ; Logan lui en donna d’ailleurs un illustre exemple. Fidèle à lui-même, il s’était à nouveau laissé emporter dans l’une de ses histoires, qui devait sans doute être rocambolesque. Mais, elle n’en saurait jamais rien, il s’arrêta au milieu, l’air gêné, le rose au joues. « - Après que… ? Je t’en prie continue, je meurs d’envie de savoir quelle activité tu pourrais pratiquer avec une fille de la déesse de l’amour. » commença-t-elle sur un ton taquin, amusée de voir qu’il perdait quelque peu ses moyens face à elle. Pourtant, à mesure que les paroles s’échappaient de sa bouche, elle sentait une pointe de jalousie s’insinuer dans son esprit. Encore l’une de ces filles qui avaient su attirer son regard, encore une fille qui semblait ne pas être comme elle. L’amertume était d’autant plus prononcée du fait qu’elle n’ignorait pas que le premier amour de Logan était une autre fille liée à l’une de ces divinités… Éros. Son amitié avec le jeune homme lui était plus précieuse que n’importe quel autre lien, du moins c’était ce dont elle tentait de se persuader pour ne pas s’avouer qu’elle attendait autre chose de sa part. « - Peut-être que c’est Jules qui m’a gentiment laissé son tee-shirt. » ajouta-t-elle, d’une voix légèrement plus irritée, où l’agacement pointait indéniablement. Mais à peine les mots se furent-ils enfuis, qu’elle commençait à les regretter. Nul besoin d’entretenir l’animosité qui sévissait déjà entre les deux jeunes hommes. Peut-être qu’il fut un temps où elle avait espéré que la conduite du Romain envers la gent féminine puisse se modifier, mais au fond d’elle-même, elle avait toujours su que ce n’était pas à lui qu’elle s’intéressait, airs de goujat ou non.

Après de valeureux efforts et quelques pauses pour qu’elle puisse reprendre son souffle, ils arrivèrent enfin aux abords du lac qui bordait le Petit Tibre, le fleuve du camp Jupiter. Le regard de Lily-Rose se portait vers la surface lisse du liquide, qui commença à s’agiter au bout de quelques minutes. « - Nerveux ? » lui demanda-t-elle, un sourire aux lèvres, après la question qu’elle venait de lui poser. Une fois agité, le lac la ramenait un peu plus à cette fameuse soirée, à des milliers de kilomètres de là et quelques mois en arrière. Elle revoyait Logan se saisir d’elle pour la jeter à l’eau, elle se revoyait elle-même élaborer un plan machiavélique pour le faire tomber à son tour ; et elle revoyait tout ce qui s’était passé ensuite, les battements de son coeur s’accélérant dangereusement par le simple souvenir. Évidemment, son ami présenta la situation sous l’angle du rire, reprenant la pitoyable excuse dont ils avaient tous deux usé ce soir là. Un léger rire s’échappa de ses lèvres pour masquer la gêne qui s’emparait d’elle. Néanmoins, c’était elle qui avait enfin eu le courage de ramener ce sujet de conversation, elle ne pouvait pas faire machine arrière, au risque de voir ce moment magique tomber dans l’oubli. « - Oui, c’est exactement de ça que je parle. » lui répondit-elle alors, adoptant tout de même le ton de la plaisanterie. Au tour de son ami de se dévoiler, pourtant les mots qu’il utilisait pour décrire ce qui s’était passé entre eux la mettaient en rogne. Amusant. N’était-elle donc réellement qu’un jeu qui lui était par chance tombé sous la main au cours d’une soirée d’ennui ? La sensation des lèvres de son meilleur ami contre les siennes avait certes été étrange, elle l’avait d’abord embrassé pour se convaincre qu’elle n’apprécierait pas ça, pour que la petite voix qui s’agitait dans sa tête puisse enfin la laisser en paix… mais c’était tout l’inverse qui s’était produit. Ce modeste baiser lui avait fait découvrir des sensations nouvelles, qu’elle n’avait pas réussi à retrouver depuis. Mais elle ne trouvait pas les mots juste pour lui répondre, et son visage vint se coller contre le sien, l’empêchant d’émettre la moindre pensée cohérente. Alors peut-être était-ce parce qu’il lui faisait tourner la tête à cet instant précis, ou bien parce que manquer de peu de basculer vers les enfers la rendait téméraire, parce qu’elle avait eu si peur de le perdre, elle approcha sa bouche de son oreille, et lui murmura de son souffle chaud. « - J’ai un peu oublié ce que ça faisait, tu devrais recommencer pour me rafraîchir la mémoire. »


acidbrain



_________________

be a freak like me too

now here i go again I see a crystal vision, i keep my visions to myself. it's only me who wants to wrap around your dreams. have you any dreams you'd like to sell? dreams of loneliness acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PISTOLET À EAU NATIONAL
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à la colonie...
messages : 1451
parmi nous depuis le : 01/08/2015

PISTOLET À EAU NATIONAL

MessageSujet: Re: (logan) you're the anchor that i tie to my brain ☽ fb post-intrigue   Mer 8 Nov - 18:02



you're the anchor that i tie to my brain
Logan & Lily-Rose

Rouge... Rouge comme le feu, comme l'armure d'Iron Man, comme le costume de Spider man, comme le drapeau Chinois, comme le sang... Mais surtout comme le rouge qui montait aux joues de Logan. Le murmure que venait de lui soufflait Rose avait eut pour conséquence de faire rougir le jeune homme : ce dernier ne s'attendait pas du tout à cette remarque. Il voulut lui demander ci-elle se sentait bien ou ci-elle le taquinait encore une fois, mais d'autre mots sortir de sa bouche à la place
"Avec plaisir ma belle" lui-murmura t-il, un regard intense posé sur la fille de la magie. Il attira la jeune femme à elle du fait que leur deux corps ce colle, il posa ensuite une main sur la jambe de son amie, puis il déposa finalement un baiser sur lèvres de la fille d'Hécate. Le contact du baiser fit bouillir le cerveau du jeune homme, lui donna des papillons dans l'estomac et éveilla tous ses instincts de demi-dieu. Logan voulut se reculer, mais son corps refusa d'obéir. En effet, cela faisait un moment que ce dernier n'avait connu des sensations pareilles : la dernière fois remontait à Elin... Cette pensée rendit le fils de l'eau triste pendant quelques secondes... Mais qui disparut instantanément quand le baiser s’accentua. Il se sentit aller plus sauvagement dans son action, comme s'il dévorait la jeune femme. *Je fais quoi là ?! C'est Rose ! Ma meilleure amie ! Pas Kate Upton que je rêve de bécoter comme çà !* pensa-t-il, *mais... Pour une raison que j'ignore... Je ne veux pas que cela s’arrête... Au contraire !* Logan sentit ses émotions augmenter ce qui activa contre son gré ses pouvoirs. Deux pouvoirs pour être précis... Le premier fut celui d'Hydrokinésie qui fit simplement s'élever le lac sur quelques centimètres. Rien d'alarmant, sauf peut-être pour les passants... Le second pouvoir alarma beaucoup plus le fils d'Achéloos ! En effet, le jeune homme se sentit absorber l'eau contenue en Rose. C'est à ce moment précis que le corps du demi-dieu, face à l'inquiétude de ce dernier, se décida enfin à obéir et se recula rapidement des lèvres de la jeune femme.

Le demi-dieu essoufflé regarda pendant quelques secondes Rose dans les yeux, puis il détoura son regard avant d'ajouter "Je n'ai jamais eu ce problème avec Elin... Foutu pouvoir". Ce n'était pas très fin de la part du jeune homme de comparer l'un de ses baisers partagés avec son ex avec celui qu'il venait de partager avec Rose. Il ne voyait pas le mal après tout la fille d’Éros avant été sa petite amie alors que Rose était sa meilleure amie... Enfin, il ne s'avait plu trop à présent : la jeune femme lui faisait tourner la tête. Il finit par replanter son regard dans celui de Rose et lui murmura "Satisfaite ? On peut dire que tu as rendu ce kiss magique comme t'es la fille de la magie. Ta compris la référence ? C'est marrant ! Nan ?" Un grand sourire amusé vint se planter sur le visage du jeune homme : il voulait détendre l'atmosphère pour éviter qu'un gêne ne s'installe et pour ça, rien ne vaut qu'une bonne blague bien nulle. Il avait d’ailleurs réussi à contrôler ses paroles cette fois-ci. Il ne souhaitait en aucun cas débiter des paroles qui pourraient mettre en cause leur amitié ou voir la jeune femme le repousser. Tant de questions se bousculaient dans sa tête, des questions évidemment sans réponse... Pour le moment. Logan se laissa tenter par l'une d'entre elle suite à l'une des remarques que lui avait faite sa meilleure lorsqu'il se trouvait dans l'infirmerie. "Alors comme ça, tu ma dit que Jules t'avait laissé son t-shirt ? Je me demande bien ce que vous avais pu faire tous les deux ? La même activité que moi et la fille de Vénus peut-être ?" Jackson ne savait pas réellement si le vêtement appartenait au fils de Mars, mais le fait de pouvoir taquiner Rose était irrésistible pour ce dernier. Logan finit par regarder le ciel attendant la réponse à sa question.

acidbrain



_________________

Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: (logan) you're the anchor that i tie to my brain ☽ fb post-intrigue   

Revenir en haut Aller en bas
 

(logan) you're the anchor that i tie to my brain ☽ fb post-intrigue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» difficile d'écouter son coeur quand sa tête est ailleurs.
» Petit biscuit est parmis vous
» Dacia au Salon de Bruxelles 2014
» L'Âge de cristal - Logan's Run
» Logan Lerman -200*320

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LE CAMP JUPITER.  :: le camp.-