Partagez | .
 

 Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 901
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Mar 6 Juin - 12:58


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamaraMaisieHayMarvinMeredith
24/12/16


Tam s’affairait à rappeler à son cher et tendre quelques bases de politesse tandis que lui et Marvin épiloguaient sur cette fameuse première tentative de se mettre au sport de l’agent de liaison. En y pensant, l’ex agent de terrain se disait qu’elle aurait beaucoup aimé assisté à ça. Maisie s’était éclipsée dans la cuisine et l’archiviste du DLCEM nous fit savoir juste avant son point de vue sur les femmes pratiquant des sports de combat. Tamara leva les yeux au ciel en soupirant. Si elle n’avait pas été encombrée d’un « truc » gigoteur qui avait considérablement arrondi son ventre, elle lui aurait bien ait une petite démonstration tant elle trouvait son propos incohérent. Heureusement, Marvin vint accréditer ses arguments, et Haytham fut des plus adorables en reconnaissant qu’elle était douée. Un sourire fier se dessina sur ses lèvres, elle n’avait qu’une hâte pouvoir s’y remettre le plus vite possible. Lorsque le « truc » se mit bouger un peu trop au goût de sa mère, elle invoqua les talents du fils de Mars pour calmer sa progéniture. Le demi-dieu n’hésita pas et se montra si mignon en parvenant à cette prouesse.

Enfin, l’heure de passer à table sonna, rappelée par Maisie et Mme Lignac. La fille d’Haytham faillit vendre la mèche et Tamara crut faire une crise cardiaque, mais visiblement, l’invitée surprise n’y prêta pas attention. Aidée par son Irlandais, la future maman se leva de son canapé et Maisie s’empressa de dissiper son erreur par une question franche, ce qui fit renaître le sourire de Tam. Comment Marvin s’y était pris pour draguer Meredith, voilà bien une question qui méritait une petite anecdote. L’ex agent de terrain s’était toujours demandé si le geek était capable de mettre au point une technique de drague. Face à la gêne affichée par le blondinet, la jolie brune se demanda comment il allait se dépatouiller de cette situation. Merry alors répondit et ils furent invités à changer de pièce. Passer à table, voilà une excellente idée. Succulente même, Tam avait hâte de voir les mets qui les attendraient. Tous passèrent dans la grande salle à manger. Victoria s’installa en bout de table, Tamara à côté d’Haytham qui s’était placé stratégiquement proche de la cuisine, ils étaient en face de Meredith, Marvin et le petit Tim. Les entrées étaient servies et donnaient l’eau à la bouche.

-Bon appétit, déclara Victoria, une fois que tout le monde fut installé, pour déclarer le repas ouvert.

Tamara se saisit de ses couverts pour commencer à déguster le contenu de son assiette après avoir servi un verre d’eau à son homme ainsi qu’à elle-même. Hay avait été demandé en cuisine par madame Lignac, et la brunette espérait qu’elle ne le retiendrait pas trop longtemps. Elle se pencha vers Maisie.

-Tu sais ce qu’elle veut ?

Puis, se penchant d’avantage, elle murmura.

-T’as failli te faire griller… Mais bien joué pour la question indiscrète, j’ai failli mourir de rire en voyant leurs têtes.

Puis elle se réinstalla bien droite, remarquant le regard désapprobateur de sa mère qui n’aimait pas les messes basses et qui, pendant ce temps, s’était affairée à servir du champagne à Marvin et Meredith.


(c) AMIANTE



Maxi 800 mots please

_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LITTLE ASSKICKER
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New York
messages : 146
parmi nous depuis le : 22/04/2016

LITTLE ASSKICKER

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Ven 30 Juin - 9:23


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamMaisieHayMarvinMeredithNicholas
24/12/16
Il fallait dire que Maisie avait vraiment eu du mal au début à appeler Hay papa, mais à présent, s’était devenu une habitude et elle était tellement fière de l’avoir comme père, qu’elle voulait le clamer haut et fort. Mais elle faillit tout gâcher et heureusement, elle arriva à se rattraper avec classe. Ill faut dire qu’au DLCEM, on vous entraîne aussi pour ça, faire diversion. Et Maisie avait réussi avec brio. Elle alla ensuite dans la cuisine et emmena les entrées sur la table. Rien que de voir les assiettes, la jeune femme en avait l’eau à la bouche. Tout ce petit monde prit place et Maisie se retrouvaà côté de Tamara et face au petit garçon de Mredith, ce qui en soit, ne lui posait pas de souci, elle pourrait ainsi l’aider s’il en avait besoin, et sa mère pourrait ainsi continuer de profiter de la soirée. Elle écoutait la conversation en silence et quand ils commencèrent à parler de combat, elle se mordit les joues pour ne rien dire. Mais quand son père clama que Tamara était douée dans cette discipline, la jolie brune ne put retenir un « Oh ça oui. » Car pour s’être entraînée avec elle, elle savait très bien de quoi elle parlait. Elle avait d’ailleurs hâte de reprendre l’entraînement avec elle car cette dernière lui apportait vraiment beaucoup.

Victoria déclara le repas ouvert et Maisie commença à manger. Une chose était certaine, cette cuisine était exceptionnellement incroyable ! Hay et madame Lignac faisait vraiment une super équipe. La jolie brune profita pour se servir un fond de verre de vin blanc, après tout, c’était les fêtes, elle avait bien le droit de se faire un petit plaisir. Elle éclata ensuite de rire quand Marvin et son père abordèrent le sujet de la séance de sport. Son père lui avait donné tous les détails et elle aurait tellement voulu être une petite souris pour assister à ça, mais elle trouvait vraiment super que Marvin soit plein de bonnes volontés et le sport c’est très important pout le bien être et la santé. Son père partit en cuisine et Tamara se pencha vers elle pour lui poser une question.

« Non, je n’en ai aucune idée. »

Maisie se mordit ensuite la lèvre. Oui elle avait faillit se faire griller et comme une débutante en plus de ça… Heureusement qu’elle avait rattrapé le coup.

« Oui, je suis vraiment désolée. Merci, depuis le temps que je rêvais de le savoir. »

Elle sentit le regard désapprobateur de Victoria sur elle et se redressa bien vite, et décida de mettre son attention sur Tim. Elle lui demanda si l’entrée lui plaisait et ce dernier fit oui tout en ayant la bouche pleine. Maisie sourit et lui dit qu’il ferait mieux de ne pas manger aussi vite s’il voulait profiter de la suite du repas.





(c) AMIANTE


_________________

It's not easy to be
a slice of quatre-quarts"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 954
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Dim 9 Juil - 13:46


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamMaisieHayMarvinMeredith


Tout se passait « bien » enfin presque si l'on omet les petits incidents. Rien de grave en somme, juste quelques petites tensions quant à l'identité de l'invitée ayant franchi le seuil de la porte aux côtés de notre Marvin national. Mais preuve que la période de Noel est prompte aux miracles, malgré la relative froideur dont Meredith faisait preuve à son égard, Haytham qui continuait à garder son calme, acceptait de s'en accommoder bien décider à prouver à la Britannique dont il ignorait tout, qu'il ne faisait pas partie de cette catégorie dans laquelle de nombreux employés du DCLEM enfermaient les demi-dieux. Pour se faire, le fils du dieu de la guerre ne ménagea pas ses efforts pour jouer les hôtes parfaits bien que théoriquement cette maison ne soit pas la sienne. Victoria ne s'en formalisa pas d'ailleurs, trop heureuse d'avoir de l'animation dans l'imposante demeure et de fêter cette célébration en famille. D'ailleurs les quelques regards qu'elle lançait à sa fille et à son peut-être futur gendre, en disaient long sur la fierté qui l'animait à présent.

Les amuses bouches eurent un franc succès, étayant un peu plus la fierté d'Haytham qui observa Marvin visiblement déconfit de ne pouvoir achever de délester les derniers canapés qui tapissaient son assiette. Notre demi-dieu laissa Meredith s'adresser à l'informaticien avec bienveillance, puis il s'approcha de son ami et posa une main sur son épaule « -Tu pourras emporter ce qui reste si tu veux. Je te mettrais le tout dans un sac. » Puis il s'éclipsa non sans un dernier regard sur le « petit couple » et retrouva sa moitié qu'il profita d'accaparer quelques secondes en lui glissant un léger : « -regarde Marvin et sa collègue » à l'oreille. Meredith venait de glisser sa main dans celle de Marvin un détail qui semblait ne pas avoir échappé à Haytham qui le sourire aux lèvres prit place près de Tamara s'assurant au préalable d'être près de la cuisine en cas de besoin. L'entrée apportée, Victoria lança officiellement le début du repas, tandis que son gendre s'éclipsa une fois encore en cuisine pour achever les préparatifs de son plat. Sans attendre et pour s'éviter quelques tâches, il enfila son tablier sous le regard de madame Lignac plus que satisfaite de son apprenti. « -Tout se passe bien, pour le moment. Bon, la langue de ma fille a quelque peu dérapé, mais la… l'amie de Marvin n'a rien entendu. Son petit garçon est vraiment adorable qui plus est, mais je suis assez embêté parce que je n'ai rien à lui offrir » lança-t-il entre deux cuillères de sauce qu'il porta à ses lèvres afin de s'assurer du bon assaisonnement. « -Aller donc voir au grenier. Madame Lond a gardé pas mal de vos jeux à vous et à mademoiselle Lond. Nul doute que vous y trouverez quelque chose pour le petit garçon. »

Le demi-dieu acquiesça et quitta précipitamment la cuisine sans même prendre le temps de se défaire de son tablier de chef. Il monta quatre à quatre les marches du hall, passa le premier puis le second étage, attrapa la petite poignée qui fit aussitôt apparaître les escaliers qui le menèrent jusqu'au grenier ou la poussière et plusieurs cartons l'accueillir. Par chance Victoria avait tout trié et écrit au marqueur noir à qui et à quoi correspondait chaque carton. Hay se rua tout naturellement vers le sien et découvrit émerveiller quelques-uns de ces vieux trésors parmi lesquels se trouvaient de vieilles recharges de Pez, ainsi qu'une petite collection de voitures miniatures cela va de soit. Il chercha un peu plus, peu convaincu que la collection de voitures ne plaise au petit Tim et puis il en était sûr, il avait de quoi plaire au petit garçon de huit ans. « - AHHH génial » dit-il en sortant d'un carton son costume de Zorro.Un costume qu'il avait porté à ses huit ans le jour d'Halloween et qui lui avait valu beaucoup de bonbon et puis Zorro était certainement l'un de ses premiers héros favoris. Ainsi, fier de sa trouvaille, le demi-dieu quitta le grenier pour rejoindre précipitamment la cuisine où Madame Lignac l'attendait encore. « -J'ai trouvé ce costume de Zorro pour le petit Tim, je pense qu'il est à la bonne taille et… » La Française ne lui laissa pas le temps de terminer, le priant aussitôt de rejoindre les invités pour manger l'entrée. « -Je vais le passer à la machine ne vous en fait pas Mr Haytham. Il sera propre et emballé au pied du sapin avant minuit. » Le demi-dieu la gratifia d'un sourire et quitta à nouveau la cuisine pour rejoindre la salle à manger où il reprit place aux côtés de Tamara qui l'avait servi en eau. « -Désolé quelques petits soucis de dernières minutes à régler. J'ai encore loupé quelque chose ? »
(c) AMIANTE


_________________


Have you ever met someone that you would change your entire world for? Someone whose eyes you just knew you were born to gaze into
Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1488
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Dim 16 Juil - 22:14


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamMaisieHayMarvinMeredith
En bon petit adepte du complot, Marvin commençait à soupçonner qu'une coalition s'était formée pour l’embarrasser. Même le petit Tim s'y mettait en rappelant sa réaction face à la scène des orcs dans le Seigneur des Anneaux ! "Ce n'est pas faute si la bataille du gouffre de Helm était aussi intense !" Plaida-t-il avec passion. Il était toujours aussi surpris que le jeune garçon ait pu regarder la trilogie sans grimacer. Lui a son âge... Bref, il se refusa à finir cette pensée au risque de se prendre un coup de vieux en traître.

Sa théorie du complot à son égard gagna un argument majeur de plus lorsque Maisie lâcha l'équivalent d'une véritable bombe dans la conversation. Comment avait-il dragué Merry ? Comment intervenir sans créer un incident diplomatique ? Techniquement, la question ne lui était pas adressée, pourtant, maladroit comme il était, il n'avait pas pu s'empêcher de s'en mêler pour, au final, peiner à aligner trois mots ensemble. Au final, il engouffra un petit four pour s'empêcher de s'enfoncer d'avantage. Très mauvaise idée puisque sa collègue lui posa une question. L'informaticien, la bouche pleine, faillit en avaler de travers.

Ils seraient dans un jeu, cette question serait un point clef dans la relation entre deux personnages. Malheureusement, en avoir conscience ne l'aidait pas du tout, bien au contraire. Marvin regrettait à nouveau de ne pas être dans un jeu, car là, au moins, il y aurait eu des choix multiples et surtout des points de sauvegarde ! Quand il disait que la réalité craignait, personne ne le croyait. Peut-être parce que l'expression 'ça craint' était vouée à disparaître de la surface de la Terre. "Bin.. Je... Euh..." Bafouillait-il tandis que son cerveau se perdait dans des spéculations. Comment pouvait-il répondre alors qu'il ignorait la réponse ?

Pendant un cruel instant, il avait cru être sauvé par l'annonce du repas. Avant de retourner en cuisine, Haytham lui glissa qu'il pourra emporter autant de petits fours qu'il voudrait. "C'est tentant, mais je ne voudrais pas abuser et passer pour un rapace." Souffla-t-il timidement au demi-dieu. Pendant cette réponse, Marvin avait retrouvé un peu de son calme. Une bouffée d'air frais dans sa noyade d'explication. Merry lui glissa sa main dans la sienne. Face à elle, il n'y avait aucune possibilité de fuir. "Euh... Peut-être... Un peu." Glissa-t-il, incertain, rien n'étaient jamais certains en ce qui concernait Meredith.

Après un conseil glisser à son oreille concernant les petits fours, l'agent de liaison vida sa coupe d'une traite avant de suivre le mouvement jusqu'à la table où se déroulera le repas. L'autre pièce avait aussi bénéficié d'un flot d'amour avec du gui en embuscade à des points stratégiques. Marvin lança des brefs coups d'oeils à ces décorations, comme s'il redoutait une attaque frontale, avant de s'installer.

Le geek n'avait pas l'habitude de pareil festin. Apéritif, entrée, plat et sans doute dessert. Ces repas de fête avaient toujours été réduits au minimum, faute de convive. En voyant les entrées être déposée devant eux, il en resta sans voix et regretta de s'être empiffré avec les petits fours. Il regrettait aussi d'avoir vidé d'une traite sa précédente coupe de champagne laissé dans l'autre pièce, surtout quand on lui apporta une autre remplie, mais, ça, c'était une autre histoire.

"Bon appétit." Répéta-t-il à la suite de Victoria. "ça à l'air trop bon !" Commenta-t-il sur un ton digne d'un gamin.

Marvin baissa le regard sur son assiette, mais surtout sur l'armée de couvert qui s'y trouvait de part et d'autre. Sa main hésita avant de lancer un bref coup d'oeil à sa voisine de table. C'était peut-être une grosse pensée stéréotypée, mais Merry, en tant qu'anglaise, le pays des bonnes manières, devait forcément savoir quel couteau et fourchette devait être utilisé.

(c) AMIANTE


_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DLCEM.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Dans les archives du DLCEM
messages : 30
parmi nous depuis le : 24/11/2016

DLCEM.

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Mer 19 Juil - 22:13


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamMaisieHayMarvinMeredith
En un rien de temps, nous fûmes donc installés à table, après que Marvin ait bafouillé quelques mots. Je compris alors que comme l’avait demandé Maisie, il avait effectivement tenté de me draguer, ce qui me fit sourire, moi qui avait toujours eu l’impression d’être la seule à avoir tenté une approche. La jeune recrue du DLCEM avait semblé avoir posé la question pour se dédouaner d’autre chose, mais quoi ? Je n’étais pas agent de terrain, je ne faisais pas forcément attention à tous les détails, et peut-être aurais-je dû.

J’étais enfin installée entre mon fils et Marvin, tous deux semblant aussi impatients l’un que l’autre de voir ce que ce repas nous réservait comme surprises culinaires. Quant à moi, je comptais sur l’alcool pour m’aider à me détendre encore un peu. Le demi-dieu avait une drôle d’attitude, ne cessant de disparaître, ce qui ne contribuait pas à me mettre en confiance, ça et les messes basses entre Tamara et Maisie. Alors que la maîtresse de maison, la mère de notre ancienne collègue, avait sonné le début du repas. Je sentis alors mon charmant informaticien en proie au doute après avoir prononcé une phrase que mon Tim aurait pu dire. Je posai alors mon regard bleuté sur lui et remarquai son hésitation quant aux couverts à choisir pour cette jolie salade dans nos assiettes. Posant délicatement ma main sur la sienne pour attirer son attention, je me penchai légèrement vers lui pour murmurer.

-On commence par les couverts les plus à l’extérieur, dis-je en illustrant mon propos en me saisissant de la plus petite fourchette située le plus à gauche.

Tim, à qui j’avais enseigné depuis longtemps ces formalités, avait déjà englouti au moins deux ou trois bouchées. Maisie s’était penchée vers lui pour lui conseiller d’aller moins vite. Je souris alors à la jolie brunette.

-Merci Cooper.

A mon tour, je commençai enfin. C’était délicieux. Haytham revint alors s’installer. Je me demandai bien ce qu’il avait pu faire pendant tout ce temps.

-C’est succulent, dis-je alors avec un sourire poli.

Après tout, c’était vrai. Comment avaient-ils fait pour qu’une simple entrée soit aussi exceptionnelle ? C’était digne d’un repas d’un restaurant gastronomique. Cela me faisait un peu plus, un peu mieux accepter la situation. Mais malgré tout, dans un coin de ma tête subsistait la crainte que le QG n’apprenne où Marvin et moi avions passé le réveillon de Noël, et surtout avec qui, et que nous ayons des ennuis. Serions-nous accusés de traîtrise également pour avoir sympathisé avec l’ennemi ? C’est sur cette réflexion que j’achevais en silence de manger mon entrée, n’ayant qu’une oreille distraite sur la conversation en cours.
Tim, quant à lui, semblait bien plus intégré que moi. Il lançait des regards à Marvin et essayait, je crois, de lui parler via une sorte de code. Mais j’étais un peu trop inquiétée par ce à quoi je pensais pour me rendre vraiment compte de ce qu’il faisait, mon charment petit garnement.




(c) AMIANTE


_________________

Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l'autre s'en serve pour affirmer sa force.
.

©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 901
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Jeu 20 Juil - 9:58


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamaraMaisieHayMarvinMeredith
24/12/16


Décidément, ce soir, Haytham avait la bougeotte… un peu à l’instar de son « truc » qui ne cessait de gigoter dans le ventre de Tamara aussitôt que son père s’éloignait. Le demi-dieu avait été appelé en cuisine alors que l’entrée était servie. Maisie n’avait pas l’air de savoir non plus ce que pouvait bien vouloir Mme Lignac. Mais il faisait faim, et Victoria avait, en maîtresse de maison, déclaré le repas ouvert. Chacun commença donc à manger. Tam et Maisie avaient échangé quelques messes basses, mais ce n’était pas du goût de Mme Lond qui, en dame parfaitement éduquée, n’avait pas omis un regard à sa fille et future belle-fille pour le leur faire comprendre. Les deux brunes se redressèrent immédiatement. Hay revint s’installer près de Tam, demandant ce qu’il avait manqué.

-Pas grand-chose, on savoure cette délicieuse entrée.

Une délicieuse salade agrémentée de toasts. Même le pain était fait maison, de quoi faire saliver même les plus difficiles. L’ex agent de terrain remarqua que Maisie se préoccupait de Tim qui semblait engloutir à la vitesse de l’éclair le contenu de son assiette. Elle le fit remarquer au fils de Mars en chuchotant à son attention.

-Regarde, on tient la baby-sitter parfaite !

Le début du repas continua à se passer dans le calme. Tam mourrait d’envie de demander à Meredith ce qui avait pu se dire au bureau après son départ, et surtout de savoir si Vladimir avait eu une bonne commotion cérébrale, mais elle savait que ce n’était pas une bonne idée, étant donné la mentalité de l’anglaise qui n’était probablement pas près de rejoindre le côté obscur de la Force. Qui en fait était le bon côté. Mais si Marvin l’avait invitée, c’était probablement qu’il pensait pouvoir y arriver. Et puis leur petit couple semblait se former petit à petit, c’était touchant, Tam avait l’impression d’assister au premier rancart d’un adolescent. Elle qui commençait à se demander si le geek n’était pas gay…

Elle posa une main sur le genou de son Irlandais et remarqua qu’il avait un peu de poussière sur lui. Elle fronça légèrement les sourcils, se demandant d’où ça venait. Certainement pas de la cuisine. Pourvu qu’il n’ait pas été farfouiller au garage, au risque de découvrir sa surprise. C’était tellement difficile de lui prévoir quelque chose sans qu’il ne le découvre étant donné les sens hyper développés de monsieur le fils du dieu de la guerre.

-Qu’est-ce que tu as été faire ? demanda-t-elle sur un ton presque inquisiteur, toujours à voix basse.

Parfois, elle aurait bien aimé être pourvue des mêmes capacités que lui pour pouvoir savoir ce qui se passait dans les autres pièces. Après tous les efforts qu’elle avait déployés pour aller lui chercher sa voiture sans qu’il ne s’en aperçoive, avec la complicité de Maisie, ça l’aurait bien ennuyée qu’il soit déjà au courant.
Madame Lignac arriva pour débarrasser les assiettes vides et au passage apporta des petites corbeilles de petits pains aux céréales tous chauds qui sortaient du four. La suite ne tarderait pas à être servie et Tam, qui n’avait rien pu apercevoir dans la cuisine, brûlait de curiosité. Il faut dire que les deux cuisiniers, la cheffe et son apprenti, avaient fait tout un secret de ce fameux plat. Bon elle se doutait bien qu’il y aurait une dinde, ou plutôt un chapon, mais c’est l’accompagnement (ou les ?) qui suscitaient surtout sa curiosité et qui faisaient l’objet d’un tel mystère. La Française se surpassait chaque année, Tam en avait le souvenir mémorable, toutes ces fêtes de fin d’année semblaient chaque fois plus extraordinaire niveau cuisine. Mais cela faisait si longtemps qu’elle ne faisait plus Noël en famille, du coup, sa curiosité était poussée à son paroxysme.


(c) AMIANTE



Maxi 800 mots please

_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LITTLE ASSKICKER
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New York
messages : 146
parmi nous depuis le : 22/04/2016

LITTLE ASSKICKER

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Sam 19 Aoû - 9:32


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamMaisieHayMarvinMeredithNicholas
24/12/16
D’habitude, Maisie n’aimait pas trop le enfants, mais Tim était mignon, bon, c’est vrai que par moment, il était un peu turbulent, mais la jolie brune remarquait que si elle l’occupait et que ce dernier pensait à autre chose qu’à courir partout, il était plutôt facile de ne le canaliser. La jolie brune se dit que ce petit garçon était un excellent moyen pour elle de se distraire et de penser à autre chose. Sa langue avait déjà fourché une fois, et elle avait eu de la chance que la mère de ce dernier ne relève rien. Mais elle n’était pas prête de retenter l’expérience. Quand elle lui fit gentiment la remarque qu’il devrait manger moins vite pour ne pas avoir mal au ventre, elle se rendit compte que c’était risqué de faire ça devant la mère de ce dernier. Elle aurait très bien pu mal le prendre, ce qui aurait été tout à fait légitime, Tim ne faisait pas partie de la famille de Maisie et inversement. Mais au lieu de ça, Méredith la remercia. La jeune femme se tourna vers elle avec un sourire sur les lèvres.

« Oh, vous pouvez m’appeler Maisie. »

Elle n’aimait pas que l’on l’appel par son nom de famille, elle avait toujours l’impression de recevoir un coup de vieux. En revanche, la remarque que fit Tamara au sujet de la super baby Sitter ne la laissa pas indifférente. Elle se tourna vers sa belle-mère .

« Ah non hein, il est hors de questions que je passe la plupart de mes journées à garder votre bébé. Il va falloir que vous assumiez. Vous l’avez voulu, à présent, il va falloir faire avec. »

Elle n’avait pas dit ça méchamment, mais la jeune femme était dans un âge où elle aimait bien sortir et voir ses copines. Alors tout plaqué à cause d’un bébé, il n’en était pas question. Le repas continua dans la joie et la bonne humeur et le moment du dessert arriva. Maisie se leva et aida à débarrasser la table. Le petit Tim n’en pouvait plus d’attendre et avait hâte d’ouvrir les cadeaux. Sur ce coup-là, personne ne pouvait lui en vouloir. Les paquets étaient magnifiques et Maise avait aussi hâte d’ouvrir les siens. Mais elle avait aussi hâte de voir le dessert qu’ils allaient manger, même si c’était plus de la gourmandise que de la faim, ce qui n’était pas spécialement bon pour la ligne. Elle retourna voir Tamara et se pencha à son oreille. Mais au dernier moment, elle se rendit compte que même en parlant le plus bas possible, son père pourrait quand même l’entendre. Elle sortit alors son portable de la poche arrière de son pantalon, et lui écrivit un texto.

‘’Pour le cadeau de papa, tu comptes t’y prendre comment ? ‘’

Elle donna ensuite son portable à Tamara pour que cette dernière puisse lui répondre. Il fallait dire que la jolie brune avait vraiment hâte de voir la tête que son père allait faire lorsqu’il allait découvrir ce que Tamara lui avait reservé.





(c) AMIANTE


_________________

It's not easy to be
a slice of quatre-quarts"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 954
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Sam 19 Aoû - 20:02


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamMaisieHayMarvinMeredith


C'était son premier noël, du moins le premier avec une famille unie et ceux en presque trois décennies. De ce fait, il était prêt à se plier en quatre pour que cet évènement soit réussi. Il en avait besoin plus que tout, pour tenter d'amoindrir ce que le passé avait de pire à offrir, pour tenter, pour une fois de vivre le plus normalement possible. Et tant pis, si ce n'était que pour cette fois. C'est toujours mieux que jamais non ? L'arrivée de Merry, une collègue et fervente opposante aux demi-dieux dans leur globalité, enraya malgré tout la belle mécanique. Comment gérer un tel inconvénient ? Pouvait-on espérer passer noël en toute quiétude ? Tout un tas de questions avaient ainsi pris vie dans la tête du demi-dieu qui consentit cependant à prendre sur lui pour dompter ses incertitudes et faire que la soirée se passe le mieux du monde. Par chance, la demoiselle aux lunettes ne semblait pas insensible à Marvin et vis versa. De plus, en se rendant au grenier pour tenter de trouver un présent au petit Tim, Hay espérait vraiment marquer des points et ainsi prouver à l'invitée surprise qu'elle n'avait rien à craindre de lui, et ce, malgré ce qui s'était passé lorsqu'il avait pénétré les locaux de l'organisation pour sauver Tam. Un acte inconsidéré pour la majorité, mais vital pour le demi-dieu, qui n'avait pu se résoudre à laisser la femme qu'il aimait aux griffes de ces enfoirés.

Passé son séjour au grenier et après avoir vérifié que tout se passait bien en cuisine, le fils de Mars retrouva la salle à manger où tous les convives avaient pris place. Il s'assit près de Tamara lui offrant l'un de ses plus beaux sourires ne manquant au passage l'occasion de s'enquérir de ce qui s'était passé en son absence. Couverts en main, il commença d'ailleurs à manger la salade qu'il avait lui-même préparer avec Madame Lignac. « -Merci pour le compliment ! » lança-t-il à sa moitié avant que d'autres ne prennent le relais. Et quel ne fut pas la surprise du chef en constatant que l'Anglaise elle-même semblait appréciée ce qu'elle avait dans son assiette. « -Merci Meredith, je suis heureux que cela vous plaise » répondit-il avec un sourire sincère. Et alors qu'Haytham s'emparait d'une seconde bouchée, la future maman lui fit une remarque qui le fit sourire davantage réduisant à néant la pression qui planait sur ses épaules. À son tour, il posa un regard sur sa fille qui semblait plus que bien s'en sortir avec le petit Tim ce à quoi Maisie contre-attaqua aussitôt prouvant une fois encore qu'avec un tel caractère, elle était bien la fille de son père. « -Elle a raison Tam ! On ne va pas abuser de sa gentillesse et il me semble t'avoir fait une promesse non ? Je m'en occupe Maisie ne t'en fais pas ! Elle doit profiter de sa jeunesse la pauvre ! » Il savait qu'elle ne le pensait pas à mal, tout comme il savait qu'elle était en âge de profiter pleinement de la vie, alors il était impensable de lui imposer son futur petit frère ou sa future petite sœur. Il sentit alors la main de sa compagne se posait sur son genou, sur lequel quelques traces de poussières paraissaient. Intriguée par son absence prolongée, Tam, lui demanda discrètement ce qu'il était parti faire. Le demi-dieu se pencha alors vers son oreille pour y glisser : « -Je suis allé au grenier pour trouver quelque chose au petit Tim ! » Avant de se reprendre et de sourire l'air de rien.

Passé la mise au point, la suite des mets s'enchaîna. La salade laissa place à une petite collation pour ensuite laisser place au traditionnel chapon qu'Haytham se fit un plaisir d'apporter à table. « -Voilà, c'est un chapon farci avec de la chair à saucisse revenu dans du beurre et des échalotes caramélisées. D'ailleurs la sauce que vous avez là est faite à base de pommes caramélisées également. Vous trouverez aussi des marrons et des pommes de terre rôties au four et aussi pour ceux et celles qui aiment le sucré, des patates douces. Voilà, j'espère que ça vous plaira. Bon appétit » Il reprit sa place auprès de sa chérie, l'embrassa sur la joue tout en posant une main discrète sur son ventre arrondi. L'ambiance était plutôt bonne, les discussions s'engageaient, les rires résonnaient. Madame Lignac, quant à elle, acheva d'emballer le cadeau pour le petit Tim tout en prenant grand soin de le placer discrètement sous le sapin. Les estomacs bien remplis devaient à présent se préparer à l'arrivée imminente de la bûche commandée, par manque de temps, chez un pâtissier, mais qui à n'en pas douter, semblait vraiment délicieuse. Hay se leva à nouveau pour aider la cuisinière et se chargea de couper une part à tout le monde tout en scrutant le cadran de sa montre. « -Minuit approche, on dirait ! » ne put-il s'empêcher de lancer gaiement en posant son regard sur le petit Tim. Il espérait vraiment que le déguisement lui plairait, tout comme le double présent prévu pour Tamara.
(c) AMIANTE


_________________


Have you ever met someone that you would change your entire world for? Someone whose eyes you just knew you were born to gaze into
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]
» Qui sème le vent récolte la tempête [21/02/17 - Nouvelle-Orléans] [Hay-Maisie-Lyllian-Tam]
» Spécial réveillon du jour de l'An
» Nouvelle de Numericable (Mobile / Free)
» Bonne nouvelle pour les non-dégroupés de FREE !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: le reste des états-unis.-