Partagez | .
 

 Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 955
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Mer 18 Oct - 15:10


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamaraMaisieHayMarvinMeredith
24/12/16

Tam se vit dire que son idée d’avoir Maisie comme baby-sitter n’était pas faisable. La fille du marsien déclara qu’ils avaient voulu leur bébé et que par conséquent ils n’avaient qu’à s’en occuper.

-On n’était que un sur deux à vouloir… rétorqua-t-elle en marmonnant. Et puis tu aurais pu te faire pas mal de fric...

Mais Hay lui rappela qu’il lui avait fait une promesse. De toute façon, c’était SON bébé, il s’en occuperait, point barre. Toujours est-il que la brunette aurait bien voulu que cet enfant ne vienne pas se mettre entre eux, les empêchant de passer du temps ensemble. Ils avaient vingt-sept ans à rattraper et visiblement, ce n’était pas près d’arriver.

Mais ce n’était pas le moment de ressasser de vieilles rancoeurs, c’était le réveillon de Noël et Tamara avait promis de faire un effort pour ne pas être irascible. Et puis l’arrivée de mets succulents aidait fortement.

-C’est incroyable tout ce que vous avez fait avec Mme Lignac.

L’Irlandais expliqua au creux de l’oreille de sa chérie le pourquoi de son absence, ce à quoi elle hocha la tête avec un sourire. Il était si gentil. Le repas reprit avec l’arrivée du plat de résistance, et Tam essaya de décoder le jeu auquel se livraient Marvin et le petit garçon. Peut-être que c’était Marvin la baby-sitter idéal finalement ? Elle sortit de ses pensées en recevant le SMS de Maisie qu’elle lut discrètement et auquel elle répondit.

« Je pense qu’au moment d’ouvrir les cadeaux, je l’emmènerai faire un petit tour par le garage… Merci encore pour ton aide. »

Puis le dessert arriva et l’informaticien parut presque déclarer forfait ce qui fit rire Tamara.

-Si tu ne veux pas de bûche, ça en fera plus pour moi…

Mme Lignac apporta aussi de la tisane pour accompagner le dessert. Et après ce bon repas qui traîna en longueur, mais il fallait bien ça pour pouvoir tout engloutir, minuit sonna pour le plus grand plaisir de tous ceux qui avaient gardé leur âme d’enfant. Tam regarda son Penseur d’un air malicieux, assez pressée de lui montrer son cadeau.

-Ma Guimauve, ce que j’ai pour toi ne passe pas sous le sapin. Tu veux bien m’accompagner ?

Elle se leva, non sans difficulté.

-Maman, tu as le paquet rose, et Maisie, le violet. Marvin, c’est le vert pour toi.

Comme elle ne savait pas que Merry venait, Tam n’avait rien prévu pour elle. Mais bon, elle en était sure, du moins elle l’espérait, son ancienne collègue n’allait pas s’en offusquer. Pour Maisie, elle avait opté pour un petit voyage en Martinique. Ce n’était pas très loin et ça lui permettrait de s’éclater un peu au soleil. Pour sa mère, une cure de thalasso, elle savait que Victoria appréciait ce genre d’instants détente. Et pour Marvin, l’intégrale de Dr Who en Blu-ray. Elle glissa sa main dans celle du fils de Mars.

-Tu viens avec moi ?

Puis, pendant que chacun déballait son petit paquet cadeau, elle entraîna son cher et tendre avec elle en direction de la cuisine, d’où la porte du fond menait au garage.

-Tu vas enfin savoir pourquoi je suis partie avec Maisie ce matin très tôt, mon amour.

Ils entrèrent dans le garage où le Q5 était couvert d’une bâche. L’ancien agent de terrain alluma la lumière.

-J’espère que tu aimeras… que tu n’as pas changé d’avis … Vas-y, retire la bâche.

La jeune femme s’adossa au mur, laissant le temps au demi-dieu de s’exécuter. Elle scrutait chacune de ses réactions, espérant ne pas s’être tapé toute cette route pour rien.

(c) AMIANTE



Maxi 800 mots please

_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LITTLE ASSKICKER
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New York
messages : 149
parmi nous depuis le : 22/04/2016

LITTLE ASSKICKER

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Sam 21 Oct - 12:10


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamMaisieHayMarvinMeredithNicholas
24/12/16
Même si Maisie avait dit à Tamara qu’ils pouvaient très bien se débrouiller tout seul avec le bébé, elle savait très bien au fond d’elle qu’elle répondrait présente quand le bébé serait là. Elle n’allait pas laisser Tamara et son père dans la mouise en cas de besoin. Un bébé c’est épuisant et ça demande beaucoup d’occupation ainsi que quelques sacrifices de vie sociale. Bon, elle savait très bien qu’en dehors du travail, Tamara n’avait pas spécialement de vie sociale. Mais elle préféra éviter de souligner ce point. Déjà que cette dernière ne voulait pas de ce bébé. Elle ne releva donc pas le fait qu’il n’y avait que son père qui voulait de cet enfant.

« Je n’aime pas quand tu parles de moi comme ça Tamara, on dirait que je suis juste une fille qui court après l’argent… Je gagne très bien ma vie et je n’ai pas besoin de plus. Sans compter qu’un bébé, c’est un peu stressant à s’en occuper je trouve… Encore plus quand c’est pas le tient. »

Mais ils changèrent de sujet, Maisie avait déjà entendu son père dire à Tamara que de toute manière, il allait s’en occuper lui. Il se lèverait au milieu de la nuit s’il le fallait et il changerait ses couches car c’était absolument hors de questions que Tamara le fasse. La jolie brune ne put s’empêcher de soupirer. Elle se doutait que tout ceci allait encore déclencher des disputes, elle préféra profiter du moment présent et de ce délicieux repas.

Ce dernier se passa d’ailleurs dans une très bonne ambiance, même si Maisie ne pouvait s’empêcher d’être encore un peu sur ses gardes avec la compagne de Marvin. Il était gentil, mais il y avait vraiment des fois où Maisie se demandait si ça lui arrivait de réfléchir… Elle décida ensuite d’écrire un sms à Tamara afin d’être certaine que son père ne se doute de rien.

‘’ Oui, c’est une bonne idée, je suis ravie de t’avoir aidé sur ce coup-là. Tu sais que tu pourras toujours compter sur moi, même si des fois je dis le contraire :p ‘’

Elle aurait bien voulu se rendre dans le garage avec son père afin de voir la tête que ce dernier allait faire, mais elle comprenait aussi qu’ils avaient besoin d’intimité. Autant qu’ils en profitent, car à partir du moment où le bébé serait là, ça allait être une autre histoire…

Maisie se leva et distribua les paquets. Elle attendit ensuite que Victoria donne le feu vert pour l’ouverture.

(c) AMIANTE


_________________

It's not easy to be
a slice of quatre-quarts"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1173
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Ven 27 Oct - 22:37


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamMaisieHayMarvinMeredith


Noel fait des miracles, même chez ceux et celles qui se targuent d'être détenteurs de l'aura de « badasserie » Haytham ne pouvait nier cela. Pour la première fois depuis, longtemps, il ressentait l'hésitation post-ouverture de cadeaux. D'ailleurs, à bien y réfléchir, cela faisait des années qu'en plus de ne point avoir ressenti de telles émotions, il ne s'était pas livré aux joies de Noel. À sa décharge, il était seul et n'éprouvait, de ce fait, pas le besoin de fêter l'arrivée de Jésus sur terre. Mais cette fois, la solitude n'était plus un prétexte pour se défaire des traditions. Qu'on le croie ou non, le demi-dieu s'y prêtait de bonnes grâces et acceptait sans restriction aucune, de succomber aux joies de Noel, redevenant ainsi, l'espace d'un instant, cet enfant qu'il n'était plus depuis bien longtemps. Toutefois, un petit quelque chose semblait enrayer cette si belle machine à guimauve. Un quelque chose qui portait une paire de lunettes à monture noire et qui ne voyait en Tamara qu'une vulgaire traîtresse et en son compagnon, un ennemi. Oui, Meredith faisait défaut à cet afflux de joie et ce même si elle faisait bon nombre d'efforts pour cacher son animosité. Le Marsien n'était pas assez naïf pour croire qu'un bon repas et quelques formules de politesse allaient changer la perception de l'archiviste sur lui.

Mais, puisqu'encore une fois, une conjonction de coordination trouva sa place, la demoiselle plaisait à Marvin, s'était presque aussi visible que le nez en plein milieu d'une figure. Et comble de tout, l'informaticien était génial avec le petit Tim. Peut-être ferait-il office d'une bonne baby-sitter après tout. Ce constat fit sourire gentiment le demi-dieu qui continuait à observer le blondinet communiquait avec le petit garçon. Par la suite et discrètement, le fils du dieu de la guerre en profita pour se pencher vers sa compagne et lui glissa à l'oreille « - Quand comptes-tu lui dire qu'on l'a choisi comme parrain ? » avant de se redresser l'air de rien et tout sourire. Il lança un regard furtif à Meredith qui semblait néanmoins passer du bon temps. La suite du repas se passa sans accro, le demi-dieu pas peu fier de ses exploits culinaires lança quelques sourires à Madame Lignac qui passait de temps à autre s'enquérir de la situation. Par chance la plupart des assiettes étaient tout bonnement vide et Marvin semblait craindre l'arrivée d'un nouveau plat avant le dessert. « - Ne t'en fais pas Captain Brioche, tu auras encore un peu de place pour le dessert. Et puis au pire, on se reprogramme, dès demain une séance de torture ! » Tam fit savoir ensuite qu'elle était sur le coup pour récupérer la part du Geek. Le dessert arriva presque aussitôt avec quelques tisanes pour alléger le tout. Haytham en profita dès lors pour annoncer à la tablée qu'il était presque minuit, se rendant ainsi compte qu'il n'était pas le seul à avoir attendu patiemment. Et alors que tout le monde commençait à s'agiter, le brun ténébreux posa son regard chocolaté sur sa compagne qui lui demanda malicieusement de la suivre pour avoir son cadeau.

« - Ne me dis pas que tu as fait des folies ? » Il était fort à parier que si, il accepta néanmoins de se lever, la dominant de ses 1m91. Il resta cependant près d'elle pour l'aider à se remettre sur pied. Une aide dont elle se passa tout naturellement avant de donner quelques directives. Ayant participé à tous les cadeaux qu'elle venait de citer, il ne s'offusqua point de ne pas être là pour l'ouverture. Il se permit toutefois un petit aparté au petit Tim. « - Bonhomme ! Demande à Madame Lignac, il me semble que le Père noël t'as laissé quelques choses » Puis tout sourire, il se retourna pour faire face à Tam, n'omettant pas au passage de sourire à Maisie et Victoria avant de glisser sa main dans celle du colonel Badass qui le traîna hors de la salle « - Je te suis dans ce cas ! » Ils arrivèrent donc dans la cuisine ce qui surprit le demi-dieu qui resta toutefois silencieux. En lui, monté une excitation qu'il n'avait plus ressentit depuis tellement longtemps. Tam longea la cuisine toujours suivie de près par son amoureux.

Elle ouvrit ensuite la porte qui donnait sur le garage « - De vraies petites cachottières toutes les deux ! Je dois fermer les yeux où ça ira ? » demanda-t-il innocemment. Sans plus attendre, ils entrèrent, Hay accepta de jouer le jeu et ferma les yeux l'espace de quelques secondes. L'odeur d'essence était omniprésente et ne semblait guère déranger le fils de Mars qui une fois la lumière allumée, découvrit une épaisse bâche qui semblait recouvrir le fameux cadeau. « - Non ? » lança-t-il tout sourire à sa petite amie. Il venait de comprendre ce qui se trouvait sous la bâche. Son excitation monta d'un cran tandis qu'il s'approcha pour, tel un enfant, soulever la bâche. « - AH !!!!! L'Audi Q5 ! Je n'y crois pas ! » Ses yeux pétillaient et il en était presque à sautiller partout tant il était content. Il fit d'ailleurs le tour de la voiture avant de se précipiter vers Tamara pour lui prendre le visage et déposer ses lèvres contre les siennes, lui offrant ainsi un baiser passionné qui laissait parler toute la joie qui l'animait présentement. Puis il se décolla de la jeune femme toujours le sourire aux lèvres.

« - Bien sûr que je l'adore ! C'est de la folie ! Franchement, je ne pensais pas que tu serais allé jusqu'à me la prendre ! Tu es dingue mon amour » Il l'embrassa encore « - Complètement dingue ! Mais je suis tellement content ! Merci de tout mon cœur ! Je compte bien l'essayer tout à l'heure, du moins après que tu aies ouvert tes cadeaux. Oui, j'ai été généreux, il y en a deux en quelque sorte. Pour se faire, on va devoir monter là-haut. Je veux que tu fermes les yeux avant toute chose et que tu ne triches pas ok ? » Il attendit sa réponse et lui prit la main pour la faire sortir du garage. Puis sans un mot, ils firent le chemin inverse « - On revient, je vais chercher les cadeaux de Tamara, ils sont à l'étage ! » lança-t-il aux invités avant de retrouver le grand escalier. Il fit alors face à sa petite amie « - Prête ! » Cette fois, il préféra ne pas la porter, histoire de ne pas l'offusquer un peu plus. Ils montèrent donc une à une les marches et atteignirent quelques secondes plus tard, le long couloir. « - Je reviens. Tu ne bouges pas ! » Il s'éloigna aussitôt pour rejoindre la chambre de Victoria et en sortit une boîte, recouverte d'un joli papier cadeau cela va de soit. Le demi-dieu, tout penaud s'avança dès lors vers l'ancienne agent de terrain et lui tendit le tout « - Voilà pour le premier. J'espère que ça te plaira, c'est du fait sur mesure » Anxieux, il l'était, mais il tenta cette fois de modérer son excitation et laissa à Tamara le soin d'ouvrir le présent qui venait de lui être fait des mains de son demi-dieu.
(c) AMIANTE


_________________
There are half god among us




Revenir en haut Aller en bas
avatar
GLOBALEMENT INOFFENSIF
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : derrière son ordi, bien en sécurité dans le QG du DLCEM de New-York
messages : 1492
parmi nous depuis le : 01/08/2015

GLOBALEMENT INOFFENSIF

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Lun 27 Nov - 20:56


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamMaisieHayMarvinMeredith
À mesure que la soirée avançait, la seule préoccupation de Marvin était de savoir si son ventre allait supporter un aussi copieux repas. Ça et qui allait remporter la bataille silencieuse qu'il se livrait avec Tim. Le gamin contesta une action et le geek invoqua la décision de l'arbitre. Il ne lui était pas venu à l'esprit que l'archiviste n'avait pas suivi l'action. Bien qu'il émit en choeur un petit 'oh' déçu avec Tim lorsque le verdict de l'ex aequo tomba suivit d'une remarque de ne pas jouer à table, il ne chercha pas à contester. "C'était une belle partie, mon cher adversaire." Conclut-il en tendant la main pour serrer solennellement celle du fils de Merry.

Ensuite, il fut sage comme une image. Marvin n'osa faire aucun commentaire concernant le sujet bébé, surtout parce que Merry était là et que notre cher informaticien avait encore la certitude naïve que la demoiselle ne savait pas pour la nature semi-divine d'Haytham. Alors, il ne pouvait exprimer son envie de baby-sitter le bébé à naître, histoire de prendre des notes sur a quel moment le chérubin commencera à développer ces pouvoirs (s'il en développait). Plein de questions intéressantes digne d'un numéro de la saga X-men, qu'il ne pouvait formuler au risque de vendre la mèche.

Inconscient de la véritable raison derrière le malaise de celle qui l'accompagnait, Marvin souffla plusieurs hypothèses. Comme d'habitude, il était très sérieux dans ces spéculations, mais on pouvait les prendre pour des tentatives maladroites de détendre l'atmosphère. "Oh." Répondit-il de la réponse reçue. Est-ce que c'était de lui qu'elle était allergique ? Est-ce que c'était à cause de la situation de Tamara ? Dans sa tête, ça ne pouvait être à cause d'Haytham. Du moins, c'est ce qu'il pensait jusqu'au moment où le mot 'divin' fut prononcé. L'adepte des théories du complot qu'il était savait reconnaître un signe quand il en voyait un. À cette phrase, il en lâcha les couverts de surprise, ce qui produit un petit bruit lorsqu'ils touchèrent l'assiette. "Hum... Désolé." Bredouilla-t-il en reprenant son couteau et sa fourchette en main.

À l'intérieur de son petit cerveau, s'était la panique totale face à cette révélation tardive. Elle savait ! Comment n'a-t-il pas pu le voir avant ? D'un autre côté, il ne s'était rien passé alors... C'était un bon signe ou non ? L'annonce de la suite des plats sonnait comme la goutte de trop. Marvin s'alarma de la possibilité qu'il puisse avoir autre chose qu'ils venaient de terminer et le dessert !

"La bûche, je peux gérer."
Assura-t-il, un peu soulager. "Puis c'est la tradition." Malgré un estomac bien plein, il n'allait certainement pas donner sa part ! Haytham, en bon coach, proposa une séance de torture le lendemain. "Oh non, non, non, c'est la trêve de noël, une trêve qui s'étend jusqu'au premier janvier. Tout le monde te le dira." Affirma-t-il en espérant qu'en effet, tout le monde confirmerait.

Sur ces paroles, le dessert arriva. Il avait l'air aussi succulent que les précédents plats. De quoi balayer ces craintes de secret qui n'en était pas ou plus un. Toute son attention était reporter sur le fait d'avaler sa part, petit à petit, histoire de ménager son estomac déjà bien encombré. Le geek rendit les armes alors qu'il ne restait pourtant pas grand chose de sa part dans son assiette. "Ceux qui ne peuvent plus respirer, parce qu'ils se sont régaler, vous salue." Conclut-il en poussant son assiette pour confirmer ses dires. Il s'appliqua à chasser les restes du dessert de son menton avec sa serviette.

L'annonce de l'approche de minuit lui fit réaliser que le temps passait très vite et il sentit une petite pointe de stress l'envahir concernant ces cadeaux. Marvin mettait toujours beaucoup d'énergie dans le choix des cadeaux et il n'en avait jamais eu autant à faire. Et s'il s'était trompé ? Pris quelque chose que ces amis avaient déjà ou n'aimait pas ? Le geek observa le fils de Merry s'élancer avec enthousiasme vers ces cadeaux. Même Haytham avait prévu quelque chose pour Tim ! ça s'était trop fort !

Merry lui proposa d'ouvrir le sien et la curiosité l'emporta sur l'inquiétude. "D'accord, je te donne le tien ensuite." Décida-t-il. Il se demandait bien ce que cela pouvait être. D'ailleurs, il tourna d'abord le paquet dans tous les sens afin d'essayer de deviner avant de se décider enfin à ouvrir. "Par le grand crâne ancestral !" S'exclama-t-il. "Mais c'est... Mais... ça coûte une fortune !" En tout cas, c'était ce qui l'avait empêcher de craquer lorsque la billetterie avait été mise en ligne. Ce qui signifiait que l'archiviste avait non seulement fait une folie niveau finance, mais qu'elle avait en plus vaincu son aversion des ordinateurs pour les commander. "Mais je crois que la meilleure partie de ce cadeau, c'est que tu les as achetés en ligne." Dit-il, le regard brillant.

Marvin lança un petit regard juste pour voir Tamara et Haytham s'éclipser pour leur échange de cadeaux à eux. "À mon tour, ça m'arrange, il y aura moins de témoin si je me prends un bide." Pensa-t-il tout haut, avant de sortir une petite boite pour une bague de sa poche. Il la tendit à la demoiselle, mais fit un geste. "Attends, avant que tu l'ouvres, faut que je fasse un truc." Le geek mit un genou à terre, histoire de faire son lacet, il n'avait pas envie de trébucher en allant vers le sapin. "Voilà, tu peux ouvrir." Dit-il en se redressant, un sourire un peu stresser sur le visage. Il n'avait aucune idée que son geste puisse être interpréter autrement, surtout que son cadeau était une réplique parfaite, en or véritable, de l'anneau unique.

(c) AMIANTE


_________________
Je sens que je peux devenir fort, à ma manière, même si, au fond, je sais, que je ne suis qu'un pauvre être humain.
I can make a difference.
I can be this knight !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DLCEM.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Dans les archives du DLCEM
messages : 33
parmi nous depuis le : 24/11/2016

DLCEM.

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Mar 28 Nov - 11:30


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamMaisieHayMarvinMeredith
Finalement, ce repas de réveillon était passé plus vite que je ne l’aurais espéré, et je devais probablement remercier Marvin et ses pitreries avec mon fils pour cela. Mon attention focalisée sur eux la plupart du temps m’empêchait de me dire sans cesse que j’étais dans la maison d’une traîtresse et d’un dangereux demi-dieu qui avait causé bien des dégâts dans notre quartier général de New York. Et le pire dans tous ça, c’est qu’ils étaient l’un comme l’autre adorables. Je n’en restais pas moins sur mes gardes, avec tous les rapports que j’avais lus, je ne pouvais me permettre de baisser ma garde, j’étais consciente, en plus de ce que j’avais vécu, de tout ce que ces saloperies de demi-dieux étaient capables de faire. Ils savaient dissimuler leur jeu. Je pouvais comprendre que Lond se soit faite avoir, quoi qu’elle m’avait toujours paru être une femme forte et déterminée qui ne se laissait pas aveugler par les sentiments, comme quoi tout le monde peut se tromper, mais Cooper, je ne voyais toujours pas ce qu’elle fichait là. Mon geek me l’expliquerait peut-être quand nous partirions nous coucher, en tout cas, il nous faudrait une petite explication.

Le dessert, comme le reste, était véritablement une merveille et je ne me privais pas pour le signaler. De manière peut-être un peu maladroite avec le mot que j’avais employé, et égal à lui-même, mon cher agent de liaison ne put s’empêcher de se faire remarquer. Je lui souris alors pour le rassurer. Il fut enfin temps d’ouvrir les cadeaux, l’excitation de Tim n’avait d’égal que celle de Marvin, ces deux-là pouvaient presque être frères si je n’avais pas été certaine que l’un soit bien plus âgé que l’autre sorti de mon ventre. La racaille semi-divine et mon ancienne collègue s’éclipsèrent après que cette dernière n’ait indiqué les cadeaux de chacun. Je tendis le mien à Marvin et lui donnai aussi celui de Tamara. Tim ne m’avait pas attendu et s’était emparé de ses cadeaux pour les déballer, assis en tailleur sous le sapin. Je l’observais avec amour et tendresse avant de reporter mon attention sur mon courageux agent de liaison qui ouvrait ce que je lui avait offert. Sa réaction fut sans appel, il aimait, j’étais soulagée et ne put m’empêcher de soupirer de soulagement. Un immense sourire orna les lèvres.

-Tu aimes alors ? Oh qu’est-ce que je suis contente !

Il souligna alors le fait que j’aie dû forcément passer par l’informatique pour les avoir, ce qui entraina une certaine crispation chez moi.

-C’est moi qui l’ai aidée pour cette partie ! s’exclama Tim
-Euh oui… commençai-je un peu gênée. C’est sa contribution.

Allons, chacun savait que j’étais bien incapable de maîtriser suffisamment internet pour passer une commande en ligne. J’espérais ne pas trop le décevoir. Je ne compris pas pourquoi Marvin avait soudain peur de se prendre un bide, il savait pourtant que quoi qu’il m’offre me ferait plaisir. Je le vis sortir une petite boite qu’il me donna et au moment où je m’en saisis, il déclara avoir quelque chose à faire avant. Je ne compris pas avant de le voir poser un genou à terre. Là, mes yeux s’écarquillèrent et mon coeur se serra. Il n’était quand même pas en train… Je restai interdite quelques secondes durant, ne sachant si je devais sourire ou pleurer, mais le temps que je me pose la question de ce qui était en train de se passer, le blondinet se releva et me fit face, avec son air stressé, m’autorisant à ouvrir. Mon coeur s’était emballé… visiblement pour rien.

-Euh d’accord, j’ouvre alors… balbutiai-je.

J’ouvris l’écrin et découvrit un sublime anneau, la réplique parfaite de l’anneau unique dans la trilogie qui nous avait en quelques sortes rapprochés, Marvin et moi. J’étais émue, j’observai le bijou avec attention, il était vraiment sublime.

-Oh Marvin, je te remercie, c’est un cadeau incroyable… Je ne sais que dire...


(c) AMIANTE


_________________

Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l'autre s'en serve pour affirmer sa force.
.

©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 955
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Mar 28 Nov - 12:44


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamaraMaisieHayMarvinMeredith
24/12/16
Un petit échange de SMS avec Maisie plus tard, il était déjà temps d’ouvrir les cadeaux. Tam jubilait à l’idée de voir la tête de son petit ami face à son cadeau. Elle avait bien ri en voyant la tête de Marvin face à l’idée d’une petite séance sportive matinale avec Haytham pour éliminer le repas de Noël. Que n’aurait-elle pas donné pour pouvoir faire du sport à nouveau… Cette grossesse était une vraie plaie, l’empêchant d’avoir la moindre maîtrise sur sa vie, et ça lui sortait par les yeux. Encore un peu de patience, voilà ce que n’avait de cesse de lui répéter sa mère, si douce et avenante.

Les deux amoureux et futurs parents s’étaient donc éclipsés en direction du garage où Tam avait dissimulé sous une bâche la nouvelle voiture de son cher et tendre. La réaction du fils de Mars ne trompait pas, il avait véritablement l’air d’adorer son cadeau et l’ex agent de terrain en fut soulager. Elle arborait un sourire équivalent à celui de l’Irlandais qui semblait si heureux d’avoir cette voiture sur laquelle il lorgnait depuis des semaines. La joie qu’il montrait était si belle à voir que ça réchauffait le coeur de la jeune femme qui savoura ce tendre baiser qu’il lui donna pour la remercier.

-Dingue de toi, ma Guimauve. Je suis tellement contente que tu l’aimes. Et crois-moi, elle est super agréable à conduire. J’ai hâte que tu me dises ce que tu en penses.

Une vraie voiture de papa, spacieuse à la l’arrière, de quoi installer un siège-auto, et avec un grand coffre. Parfait pour le futur père qui avait promis de tout gérer. Hay semblait à son tour pressé de montrer ses cadeaux à Tam.

-Deux ? Waow, j’ai été si sage que ça ? J’en n’ai pas l’impression pourtant ! Lança-t-elle avec un clin d’oeil.

Elle hocha la tête, toujours le sourire aux lèvres et posa sa main dans la sienne. Ensemble, ils sortirent du garage pour rejoindre furtivement le salon. C’est là que Tam remarqua Marvin, un genou à terre et Merry, un écrin à la main. La petite brune écarquilla les yeux et regarda tour à tour ses deux anciens collègues du DLCEM et Haytham. Mais ce dernier, trop impatient, l’entraîna dans les escaliers.

-Est-ce que t’as vu ce que j’ai vu ? Je peux pas avoir d’hallu, j’ai pas picolé. Je rêve ou Marvin est en train de faire sa demande à Meredith ?

Ils arrivèrent finalement dans le couloir où Tamara eut l’ordre de ne pas bouger. Elle attendit donc sagement, curieuse de savoir ce que son petit ami avait bien pu planquer dans la chambre de Victoria. Elle le vit revenir avec une petite mine penaude, se demandant bien pourquoi.

-Pourquoi tu fais cette tête, mon amour ?

Elle, pourtant, elle souriait. Le paquet était joliment emballé et lorsqu’elle le prit en main, Tam remarqua qu’il faisait quand même son poids.

-Humm, c’est lourd, j’aime bien les trucs lourds. Qu’est-ce que tu as fait ?

Sans attendre, elle déballa le paquet et ouvrit le couvercle, découvrant ainsi dans un socle sur mesure deux superbes revolvers Smith & Wesson, sa marque préférée. Ils étaient parfaits, petits et maniables, rappelant à Tamara combien elle aimait le tir de précision et combien ça lui manquait. Elle posa la boîte sur la console adjacente au mur pour en sortir un et mieux l’observer. Elle remarqua ses initiales gravées sur la crosse.

-Oh bordel Hay, ils sont parfaits !!! J’adooore ! Oh comme j’ai hâte de les essayer !

Mais elle savait qu’il ne serait pas question de tir avant que le « truc » ne l’ait libérée. Elle était néanmoins très heureuse et serra Hay dans ses bras, malgré l’encombrant ventre qui les séparait.

-Merci mon amour, merci mille fois !

Elle se détacha de lui pour l’embrasser avec tendresse avant de reposer son regard sur la petite merveille qu’elle tenait dans ses mains. Oui, elle était vraiment impatiente de pouvoir les essayer.



(c) AMIANTE



Maxi 800 mots please

_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LITTLE ASSKICKER
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New York
messages : 149
parmi nous depuis le : 22/04/2016

LITTLE ASSKICKER

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Mer 29 Nov - 13:36


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamMaisieHayMarvinMeredithNicholas
24/12/16
La fête battait son plein et l’ouverture des cadeaux arriva enfin. Maisie n’avait pas envie d »’ouvrir les siens tout de suite. Peut-être histoire de conserver encore un peu la magie ? Elle se leva discrètement et se mit à débarrasser la table. Madame Lignac était en train de ranger la cuisine, alors la jeune femme prit le soin de tout mettre dans le lave-vaisselle. Elle voulait que la cuisinière puis elle aussi, profiter de son réveillon de Noel. « Je prends le relai Madame Lignac, oh non, ce n’est pas la peine de me regarder avec ses yeux là. » Elle retourna ensuite dans le salon, lorsqu’elle vit Marvin, un genou à terre devant Meredith. Elle ouvrit des yeux ronds et se demanda si elle n’avait pas des hallucinations. Y avait-il de la drogue dans son verre ? Elle resta là, sans bouger pendant quelques secondes et vie son père et Tamara passer en coup de vent. Cette dernière les vit elle aussi et prit la même mine décomposée que Maisie.

Mais apparemment, il ne s’agissait pas d’une demande, mais d’un simple cadeau qui, devant la tête de Meredith, devait avoir de l’importance pour elle. Intérieurement, la jolie brune était soulagée, non pas qu’elle ne voulait pas que son geek préféré se marie, mais elle s’en serait vraiment voulu d’avoir manqué la demande. Une fois qu’elle fut remise de ses émotions, elle prit tout ce qui pouvait être lavé et retourna dans la cuisine. Elle mit le lave-vaisselle en route et elle alla s’assoir sur une chaise en attendant que ce dernier se termine. Elle sortit ensuite son portable de la poche arrière de son pantalon et le regarda.

Elle avait reçu quelques sms dont un de sa meilleure amie qui lui souhaitait un joyeux Noel. Elle avait envoyé une photo de sa famille et elle devant le sapin de Noel. Mais Maisie était un peu triste ce soir-là, car c’était le premier Noel qu’elle passait sans sa mère et elle n’avait pas de nouvelle d’elle. Elle se leva et sortit sous le Porsch par la porte arrière de la cuisine. Elle avait grandement envie de fumer. Oui, ça lui arrivait de temps en temps de prendre une cigarette, mais quand elle le faisait, c’est que soit elle était bourrée, soit elle venait de faire l’amour. Là, elle était surtout triste et elle savait qu’elle ne pourrait pas noyer son chagrin dans l’alcool. De ce côté-là, la jeune femme était solidaire avec son père. Elle en voulait pas que ce dernier replonge. Elle ne savait que trop bien les dégâts que ça pouvait engendrer. Elle sortit donc le paquet de son autre poche et le garda en main sans rien faire pour le moment. Il fallait qu’elle se reprenne. Malgré la bêtise qu’elle avait dîtes en début de soirée, tout se passait très bien et il fallait que ça continue. Elle espérait que son père soit content de son cadeau, car elle s’était donné du mal avec Tamara pour aller le chercher.


(c) AMIANTE


_________________

It's not easy to be
a slice of quatre-quarts"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1173
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   Jeu 30 Nov - 21:19


Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans


TamMaisieHayMarvinMeredith


AH Noel ! Ces repas de famille, ces cadeaux, sa neige, ses miracles, Marvin un genou à terre… Comme s'il eut s'agit d'un magnétoscope, Haytham rembobina ses pensées. Pour dire vrai, il ne l'avait pas vu ployer le genou à terre, mais Tam oui. Mais peut-être était-ce une hallucination due à la grossesse, bien qu'il n'ait lu cela nulle part, Hay ne s'en formalisa point, il avait pour l'heure d'autres préoccupations. « - Ne bouge pas hein ? » réitéra-t-il à sa compagne pour être sûr qu'elle ne tente rien. À présent, dans la chambre de Victoria, il se sentait comme envahit par un léger tract. Avec la voiture, Tam avait placé la barre très haut, tellement que le demi-dieu se demandait si son cadeau était à la hauteur. C'est donc un peu penaud qu'il retrouva Tamara et qu'il lui tendit ses deux présents. « -Bon tu t'en doutes ce n'est pas une voiture ! » Tamara, telle l'enfant qu'elle n'était plus, secoua les deux boîtes, histoire d'avoir un maigre indice sur leur lourd contenu « - Aller ouvre les ! Ne me fais pas languir comme ça ! Et puis si vraiment, tu n'avais pas été sage, tu te serais retrouvé avec du charbon comme le veut la tradition non ? » Impatient ? À peine, pour dire vrai, malgré le stress, il se languissait de voir la tronche de Tamara à l'ouverture. Il espérait juste que les présents ne déclenchent rien du tout inhérent à la grossesse. « - Je fais cette tête parce que j'espère ne pas m'être trompé dans le choix du cadeau. »

Après avoir attesté de la lourdeur du présent, la demoiselle commença à déchirer le papier. Elle se permit d'ailleurs de tendre une perche à son amoureux, qui la saisit en plein vol alors que la brunette se délesta des convenances pour achever de déchirer le papier cadeau. « - Je sais que tu aimes ce qui est lourd et d'une taille conséquente ! » Le sourcil levé, l'allusion était quelque peu déplacée, mais que voulez-vous ! Nos deux adultes n'en demeuraient pas moins de vrais adolescents dans leur tête. Tamara, venant à bout du papier, souleva le couvercle de la boîte et découvrit « enfin » son présent. L'expression qui venait de prendre vie sur son visage, délesta le demi-dieu du moindre doute, elle était heureuse. « - Je me suis permis de les faire faire sur-mesure. Il y a des initiales sur la crosse. Quand je les ai vus, je n'ai pas résisté. Ils sont faits pour toi, c'est évident. » Bien sûr l'envie de les essayer se faisait pressante, tellement que si « la chose » ne squattait pas son ventre, la demoiselle se serait déjà précipitée dehors pour essayer ses nouveaux joujoux. « - Tu pourras, quand tu ne cohabiteras plus avec la chose. Ils ont une bonne détente, ça pourrait être dangereux. » Tam, aux anges, serra son homme dans ses bras non sans mal à cause de son imposante bedaine, qui rendait les câlins incertains. Hay ne s'en formalisa point, d'autant plus qu'il avait le droit à un baiser emplit de tendresse qui compensait le manque de proximité. « - Je suis content qu'ils te plaisent, mais ça n'est pas terminé. J'ai encore un petit cadeau pour toi. Ferme-les yeux et laisse-toi guider ! » Il attendit de ce fait, la pleine coopération et lui prit la main pour l'entraîner jusque dans la chambre du futur bébé, qu'il avait lui-même aménager et repeinte.

« - Continue à fermer les yeux ! » Il lui tourna le dos et ouvrit la porte pour enfin ramener la future maman vers lui. « -C'est bon ! Ouvre-les ! » Il s'écarta pour lui laisser un peu de place, encore plus anxieux qu'avant la découverte des revolvers. « - C'était ça le fameux projet secret dont je n'arrêtais pas de parler. Qu'est-ce que tu en penses ? » Et alors que Tamara savourait ce deuxième cadeau, Victoria fit discrètement son entrée. « Ma fille est gâtée à ce que je vois ! »
« - Je crois qu'elle aime ! » Tout sourire la future grand-mère s'approcha « Je crois que Maisie a un petit coup de blues. Elle est dehors et n'a pas encore ouvert votre cadeau »

« - Bob bah je vais continuer à jouer les pères-noel. Je vous laisse toutes les deux ! » Il s'approcha de sa petite amie, déposa un léger baiser sur ses lèvres et quitta la chambre pour rejoindre le bas et plus précisément le salon, où se trouvait l'imposant sapin garnis de dizaines de présents. « - Marvin faudra qu'on cause et doublement en plus » Il l'affubla d'un clin d'œil, récupéra la pochette portant le nom de Maisie et rejoignit l'extérieur par la cuisine. « - Bah alors ? » Il s'approcha d'elle « - Tu vas nous chopper un petit coup de froid ma chérie. » Il lui tendit l'enveloppe tout sourire « - De la part de Tam et moi » Puis il en profita pour la prendre dans ses bras. « - Merci pour le cadeau ma chérie ! Je n'aurais pas rêvé mieux. Aller ouvre le tien que je vois ta réaction. »


(c) AMIANTE


_________________
There are half god among us




Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

 Sujets similaires

-
» Réveillon de Noël à la Nouvelle-Orléans [Maisie, Hay, Marvin, Meredith, Tam]
» Spécial réveillon du jour de l'An
» Nouvelle de Numericable (Mobile / Free)
» Bonne nouvelle pour les non-dégroupés de FREE !!!!
» Nouvelle animation .....[résolu merci]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: le reste des états-unis.-