Partagez | .
 

 DLCEM, 2014 - "Ces compagnons d'armes que l'on oublie jamais" (Tamara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité


MessageSujet: DLCEM, 2014 - "Ces compagnons d'armes que l'on oublie jamais" (Tamara)   Mer 25 Jan - 20:22

Compagnons d'arme
Harvey & Tamara

Cela faisait maintenant trois semaines que j’avais pris mes fonctions au sein du DLCEM. Désigné comme agent de terrain, j’avais cependant beaucoup de peine à trouver ma véritable place au sein de ce département. J’ignorais pour le moment ce que l’on attendait véritablement de moi. Aurais-je seulement les épaules pour faire partie ce groupe de défenseurs de l’Humanité ? Je ne le savais pas plus ! En revanche, je me réjouissais véritablement à l’idée de pouvoir me retrouver ici. Les agents qui se battaient à mes côtés partageaient tous les mêmes idéaux que moi. Ils étaient animés de la même rage qui m’habitais face à nos ennemis, ces êtres mythologiques impies. Je pourrais me sentir comme chez moi, si seulement on pouvait me donner la possibilité de montrer ce que je valais véritablement. Mais pour cela, il me faudrait m’entraîner dur chaque jour et prouver à mes semblables que l’on ne m’avait pas choisi par hasard.

D’une certaine manière, cette situation me rappelait celle que j’avais vécu lors des premiers temps de services en Irak. Après plus de dix ans de services en tant que sergent instructeur, on m’avait envoyé là-bas pour combattre auprès de mes compatriotes soldats. J’avais alors tout expérimenté. La peur avant de partir au combat, la douleur que pouvaient nous infliger des armes d’une cruauté infinie ou encore la tristesse de perdre certaines de nos plus loyaux compagnons au cours de batailles sans merci. Curieusement, ce que je retenais le plus, ce n’était pas les aspects négatifs de mon séjour prolongés au Moyen-Orient. Non la réalité c’est que la seule chose qui comptait réellement pour moi c’était de me souvenir de ses élans magnifiques se solidarité qui régnait entre mes frères et mes sœurs d’arme. Le sentiment grisant d’appartenir à un seul et même corps puissant et totalement indestructibles. J’avais tant appris aux côtés de mes camarades et j’en avais tirés des leçons très précieuses aussi bien pour ma vie professionnelle que personnelle. Jamais je n’oublierais aucun des visages croisés sur ma route !

Tout en me faisant cette réflexion, je me dirigeais vers la salle d’entraînement, impatient de pouvoir tester les nouvelles armes mises à disposition par notre service. S’il était une matière pour laquelle j’excellais, c’était bien le tir ! Possédant une faible constitution physique, mes instructeurs m’avaient fait la grâce d’oublier cette gêne en se concentrant sur les capacités de snipers que je possédais. Il m’avait fallu beaucoup de persévérance pour arriver à mon niveau mais ma réputation de tireur d’élite me permit rapidement de me démarquer de mes autres camarades. Une fois encore, ce fut l’appui précieux de mes compagnons qui avait nourris ma volonté et ma détermination. Des personnes telles que…

- Tamara ? Tamara Lond c’est bien toi ?

Tétanisé, je regardais, très étonné, la jeune femme qui venait de me rejoindre à la salle d’entraînement. Jamais je n’aurais cru retrouver la jeune femme qui m’avait tant aider dans la maîtrise des armes lors de ma carrière militaire. Nos routes s’étaient croisées un peu par hasard et nous avions très rapidement sympathisé. Nous nous ressemblions aussi bien dans notre carrière que dans notre vie personnelle et familiale. Elle avait su me comprendre mieux que n’importe qui et j’avais gardé d’elle un souvenir impérissable. Je m’approchais alors d’elle tout sourire.

- Je n’arrive pas à croire que c'est toi ! Comment vas-tu après toutes ces années ?
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
avatar
COLONEL BADASS
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : En exil à la Nouvelle-Orléans
messages : 894
parmi nous depuis le : 11/01/2016

COLONEL BADASS

MessageSujet: Re: DLCEM, 2014 - "Ces compagnons d'armes que l'on oublie jamais" (Tamara)   Mar 31 Jan - 15:34

Compagnons d'arme
Harvey & Tamara



Dire que l’armée laisse un souvenir impérissable est vrai. Après, chacun en garde les aspects positifs ou négatifs qu’il y a vécu. Tamara Lond, après l’obtention de son diplôme, s’était engagée et y était restée sept ans. Elle avait eu le temps de monter en grade et de perfectionner ses aptitudes physiques pour les sports de combats et surtout pour le tir. Un œil avisé qui l’avait propulsée au rang de tireur d’élite, elle était un sniper hors pair. Tout ceci, néanmoins, appartenait à une autre vie. C’était avant le DLCEM. A présent, Tam avait mis de côté ces détails de sa vie et se concentrait sur ses missions de terrain qu’elle trouvait bien plus passionnantes. En fait, elle se sentait d’avantage utile à son pays en dégommant les saloperies qui appartenaient au monde mythologique et qui, selon elle et bien d’autres, représentaient une menace pour les simples « Mortels ».

Comme tous les matins lorsqu’elle n’était pas sur le terrain, Tamara avait fait un tour à la salle d’entraînement, cognant un peu sur un sac de frappe, puis, après une bonne douche et un énième café, elle avait regagné son lieu préféré du QG : la salle de tir, après avoir récupéré son arme et le chargeur qui allait avec, qu’elle ne se priverait pas de vider dans la cible. Alors qu’elle allait se mettre sur un comptoir pour démonter son arme et vérifier qu’aucune poussière ne vienne enrayer la machine, elle entendit qu’on appelait son nom. Et cette voix avait beau lui paraître familière, ce n’était pas celle des collègues qu’elle avait l’habitude de croiser à cette heure-ci au stand de tir. Elle leva ses iris chocolatées en direction de l’émetteur de l’appel.

-Harvey ? Non ! J’en reviens pas !

Pour la première fois, Tamara Lond souriait en voyant un collègue. Plus encore, elle venait le saluer à bras ouverts. S’il y avait eu des témoins, ils auraient sûrement pensé à une répétition de théâtre. L’agent Lond n’était pas réputée pour être la personne la plus sociable du Département. Lui rendant son sourire, Tam serra de sa poigne habituelle son ancien camarade dans ses bras.

- J’y crois pas, tu as été recruté aussi ?! C’est… waow !


Elle relâcha son étreinte pour le regarder de bas en haut. En dix ans, il avait eu le temps de changer lui aussi.

-C’est incroyable de te revoir après tout ce temps ! Il va falloir que tu me racontes ! Alors, tu bosses dans quelle section ?


Curieuse comme elle l’avait toujours été, la petite brune mourait d’envie de connaître tous les détails de l’enrôlement de celui à qui elle avait appris à démonter une mitraillette.

-Ca va aller pour charger ton arme ? Lança-t-elle sur le ton de la taquinerie.

Elle se plaça donc près de lui. Son regard en disait long, elle avait envie de voir s’il avait progressé depuis tout ce temps, et mesurer ainsi leurs niveaux. Elle n’y pouvait rien, elle avait toujours eu l’esprit de compétition.

- Je n’arrive pas à croire que c'est toi ! Comment vas-tu après toutes ces années ?
acidbrain



_________________
"I have nothing, nothing, nothing
If I don't have you."

♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
 

DLCEM, 2014 - "Ces compagnons d'armes que l'on oublie jamais" (Tamara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pack Armes rippés
» Armes 3d
» BFN vous souhaite une Excellente Année 2014 !!!
» Souhait pour 2014
» La Journée du Studio Tomahawk - 8 mars 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ HISTOIRE DE SE DÉTENDRE.  :: Emportés par le Léthé. :: Archives des RP.-