Partagez | .
 

 (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : entre les couches et les pleurs
messages : 920
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Lun 8 Mai - 22:28

La quête de deux itinérants
Haytham CASSIDY ft Stanford YOUNG
La situation semblait… rectification la situation EST critique. L'alarme résonnait encore dans tout le bâtiment, rameutant ainsi toutes les personnes chargées de sa surveillance. Haytham le savait, il n'avait plus que quelques secondes, voir quelques minutes au mieux, avant que tout un attroupement ne débarque pour l'empêcher de progresser. Son cœur continuait à tambouriner dans sa poitrine, une goutte de sueur perlait sur son front. Le carton était tombé depuis plusieurs secondes et l'arme apparut comme par magie, subsistait encore, preuve qu'il n'était plus question d'une imagination. La gorge sèche et alors qu'il défaillait légèrement, le demi-dieu trouva quand même la force et le temps de loger une balle dans l'épaule de l'un des agents et une autre dans la tête de son camarade. Il reprit alors ses esprits, l'arme disparut aussitôt dans un nuage grisâtre. « Pas le temps pour les questions ! » Il revint donc sur ses pas, secoua la tête pour reprendre un peu de contenance. Curieusement depuis qu'il ne détenait plus l'arme entre ses mains, la migraine et le sentiment de faiblesse s'étaient envolés presque aussitôt. Une observation qu'il n'eut pas le temps de développer, car voilà que se présentait devant lui une autre porte qu'il enfonça sans réfléchir. Puisqu'il avait été repéré, il était inutile de faire des manières, autant faire ce qu'Haytham faisait le mieux, à savoir foncer dans le tas. Il se retrouva face à un long couloir, visible sur le poste de commande précédemment visité. Nul doute qu'il était sur la bonne voie. Mais il eut à peine le temps d'avancer, que plusieurs agents firent leur apparition, bien sûr armés jusqu'aux dents. Notre demi-dieu se précipita sur le côté, pour échapper à la pluie de balles qu'on lui offrait en guise de comité d'accueil.

« -Sors de la vermine ! » lança l'audacieux propriétaire de la mitraillette tandis que ses petits camarades avançaient devant lui. Hay, collait au mur ferma les yeux, sa main trembla à nouveau et la migraine fit son retour « C'est pas le moment ! » n'avait-il de cesse de répéter tout en s'en voulant d'être venu les mains vides. Le fils du dieu de la guerre cogitait déjà à une tactique. L'attaque frontale était trop périlleuse n'étant armé que d'une épée. Il lui en faudrait plus, ou alors un « plus » qui lui ferait gagner du temps et le permettrait de s'armer en conséquence. « Un écran de fumée » et alors qu'il rouvrit les paupières, au summum du stress, car les opposants approchaient encore et encore, il découvrit entre ses mains une grenade fumigène m18. Sans réfléchir, il la dégoupilla et la fit glisser au sol. L'engin explosa et dispersa un épais nuage de fumée blanche. Le demi-dieu eut tout juste le temps de se protéger la bouche. Il n'en demeurait pas moins encore un peu déséquilibré par ce qui semblait être un nouveau pouvoir, mais pas le temps de s'éterniser. Il brisa la nuque du premier agent qui était à portée de main, en profita pour le désarmer et tira sur les deux autres. Le premier projectile se logea dans la chambre de l'adversaire et le second dans l'épaule du prochain. Le nuage se dissipa alors obligea Haytham à se précipiter vers un autre couloir pour éviter l'affrontement direct avec le type à la mitraillette. Cette fois, il en était sûr, il était capable de matérialiser des armes, malheureusement pour lui, ce don était encore bien trop récent pour qu'il ne parvienne à le maîtriser. Néanmoins, il possédait désormais une arme pour se défendre correctement.

Le nuage se dissipa totalement, l'homme à la mitraillette découvrit l'ampleur du carnage et hurla comme un dératé, avant d'activer son oreillette pour prévenir les autres de sa position afin d'avoir du renfort dans les plus brefs délais. Toujours adossé au mur, observant son adversaire qui se demandait bien où se trouvait la vermine, Haytham redevenu maître de ses sens, ferma les yeux et se concentra pour tenter de localiser les geôles. Il se heurta d'abord au rythme cardiaque de l'homme à la mitraillette, qui en attendant ses petits copains ne faisait pas le fier. Les bruits de pas cadencer, indiquèrent au Marsien l'arrivée imminente d'autres agents. Il s'en voulait déjà, mais tant pis. Il se précipita dès lors vers l'homme à la mitraillette qui « par chance » se trouvait tout près et n'eut de ce fait pas le temps de pointer son arme sur l'assaillant qui se rua sur lui et qui en un seul coup-de-poing le mit KO. Derrière lui, la porte qu'il avait empruntée quelques minutes auparavant, s'ouvrit à la volée, laissant entrevoir de nouveaux compagnons de jeu. Hay se redressa aussitôt avec la mitraillette, prêt à riposter, mais derrière lui un autre vilain jojo venait de faire son apparition. Il profita de l'effet de surprise pour enfoncer l'or impérial de sa lame dans l'épaule du Marsien qui laissant sa nouvelle acquisition tomber à terre. La douleur fut intense et pour cause les propriétés de cet alliage étaient connues pour affaiblir les demi-dieux. Un trou marquant l'emplacement du coup, laissa entrevoir une plaie ouverte par laquelle le sang coulait. Les pupilles d'Haytham se dilatèrent aussitôt, la douleur laissa place à la fureur. L'homme galvanisait par son coup en traître s'apprêtait à réitérer son exploit, en vain. Hay, redevenu incontrôlable comme en Irak, des années, auparavant, saisissait le bras de l'agent et fit craquer un à un ses os provoquant les hurlements du lâche qui, le bras en charpie tomba au sol. Les agents commencèrent à tirer sur le « monstre » qui se servit du malheureux, comme d'un bouclier pour enfin récupérer la mitraillette qui lui faisait de l'œil. Haytham ne contrôlait plus rien, méconnaissable, il agissait comme une bête sauvage. Une première balle se logea dans son épaule, sans que cela ne l'ébranle. L'arme chargeait, il rendit coup pour coup. Les agents (trois au total) tombèrent comme des mouches sous les balles. Revenant à lui, Hay sentit l'intensité de ses blessures à l'épaule, une intensité, heureusement, atténuait par l'adrénaline.

Profitant de l'accalmie qui lui était offerte, il ferma à nouveau les yeux, laissant son ouïe et la réverbération le guidait. À ce stade, il restait moins d'agents, mais si le Marsien consentait à ralentir la cadence, nul doute que des types de l'extérieur feraient leur arriver et rendraient l'échange « moins aimable » Notre héros se mit donc à courir, il passa le long couloir, il était tout proche de Stan, tellement proche qu'il croisa son geôlier.
« Tu es qui toi ? »
« -Ton pire cauchemar ! » L'homme grimaça conscient d'avoir face à lui une autre vermine. Il sortit le couteau avec lequel il avait menacé Stan quelques secondes auparavant. Le regard froid et bercé par l'envie de rapidement clôturer le sujet, Hay tapota sa chevalière et fit apparaître son épée. « -Je n'ai pas envie de jouer. Où est votre nouveau prisonnier ? » L'homme reprit la parole pour gagner du temps, une initiative grossière qu'Haytham capta très rapidement. « -Tu as le demi-dieu qui a rallié l'une des nôtres à ta cause ? »
« -Et je suis celui qui te fera fermer ta gueule si tu ne me laisses pas passer. »
« -J'ai cru comprendre qu'elle serait punie. Sa pauvre mère va en faire les frais, c'est dommage ça. Nous qui ne voulions pas nous en prendre à une personne innocente. Tic tac, tic tac ! Le temps joue contre toi et… » Sans réfléchir et mobilisant toutes ses forces Haytham balança son épée en direction de l'infâme geôlier qui n'eut même pas le temps de parer le coup. L'arme se planta dans son front et le cloua au mur. L'impact laissa une belle marque sanguinolente. Le demi-dieu en profita pour se rapprocher, il retira sa lame du crâne de son adversaire et emprunta le chemin du malheureux qui venait de perdre une bonne partie de son crâne dans l'affrontement. Sans état 'âme, le Marsien continuait à avancer. Il se foutait des morts et du nombre de victimes à venir, son seul objectif était de délivrer le docteur Young pour ensuite rejoindre la base du Vermont et délivrer Victoria. Il ouvrit toutes les portes qui se présentaient à lui dans une course effrénée, se maudissant à chaque fois de tomber sur du vide. Puis enfin lorsqu'il ouvrit la bonne et qu'il découvrit Stan, il fut comme qui dirait, surprit par sa présence, loin de se douter que ce Stan-là était en réalité le professeur Stanford dont le jeune demi-dieu avait parlé avant de mourir sans ses bras.

« -Mais qu'est-ce que tu fous là toi ?! » Oui précisions qu'ils se sont quittés un peu en mauvais terme. Et alors qu'il « savourait » ses retrouvailles forcées, le demi-dieu eut tout juste le temps d'éviter l'attaque du gorille nounou. « -C'est quoi ça ? » lança le nouvel arrivant « -J'aurai besoin d'un peu d'aide là ! Ah oui monsieur à encore les mains occupaient, je vois. Tends bien tes… ! » Il n'eut pas le temps de finir que déjà le molosse l'avait projeté à l'autre bout de la pièce, le délestant aussitôt de son épée. Furieux, Haytham se redressa aussitôt, son épaule commençait vraiment à le faire souffrir. « -Tu veux jouer connard ? On va jouer ! » Il retrouva instantanément ses vieux réflexes de free-fighter et assena les premiers coups sans laisser le moindre répit à l'adversaire. « -Mon épée est à tes pieds ! Choppe là ! » Il envoya le gorille valser contre le mur, mais le molosse coriace revint très vite à la charge en se prenant pour un bélier. L'impact fut si violent, qu'Haytham défonça la cloison et passa de l'autre côté de la pièce. « -STAN BOUGE TOI LE CUL ! » il se redressa et paras quelques coups de l'abominable jojo, espérant que Stan puisse lui apporter un petit coup de pouce à l'avenir.
© 2981 12289 0

_________________



Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 26
parmi nous depuis le : 05/01/2017

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Sam 3 Juin - 22:43

La quête de deux itinérants
Haytham CASSIDY ft Stanford YOUNG


L'alarme lui avait offert du temps. Un temps qu'il ne pouvait malheureusement pas employer à préparer son évasion. Il était toujours menotté et il y avait toujours un gros bras qui le surveillait. Pour la dixième fois, Stan testa de nouveau la solidité de ces menottes, ce qui produisit un bref bruit métallique lorsqu'il tira un coup sec. Tout ce qu'il obtenu fut un grognement de la part de l'agent chargé de le tenir à l'oeil. Un avertissement, sans doute. Le prisonnier le gratifia d'un sourire suffisant, avant de s'installer plus confortablement sur son siège. Il donnait l'impression d'être détendu, mais ça carburait dure dans sa cervelle. Comment se sortir de ce guêpier ? Surtout que, maintenant que son pouvoir avait été activé, il jouait contre la montre. Attendre qu'on vienne le sauver sonnait comme un gros risque... D'un autre côté, avait-il un autre choix ?

*Allez, Stan, fait marcher ta vieille cervelle.* Se motiva-t-il mentalement.

Pendant ce temps, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il régnait un calme olympien dans les environs. Bon ou mauvais signe ? Une question de plus à la longue liste d'interrogation liée à ces chances de survie. "On dirait que ça chauffe pour tes potes. Tu ne veux pas aller leur filer un coup de main plutôt que de jouer les statues ?" Argumenta-t-il avec ironie alors que des bruits semblables à une fusillade résonnait. Pas de réaction. "Non, mais, vraiment, je ne risque pas de bouger d'ici alors, je t'en voudrais d'aller te dégourdir les jambes, casser de l'intrus puis revenir. Je dirais rien au vieux, promis." Insista-t-il. Bien sûr, le poisson ne mordit pas à l'hameçon. Stan poussa un soupir en se détournant de son garde. "J'aurais essayé." Grommela-t-il.

Le demi-dieu détestait cette situation. Logique, me direz-vous, personne n'aime être menotté tandis qu'un bain de sang se jouait à l'extérieur. À cette logique s'ajoute le fait que Stan se retrouvait maintenant mêler à cette histoire de mortelle attaquant des demi-dieux et le fait qu'il détestait être complètement passif face aux ennuis.

Les bruits de la 'fête' qui avaient lieu hors de cette pièce étaient toujours perceptibles, puis arriva un moment d'accalmie. Stan voyait bien que ça démangeait son molosse d'aller voir, pourtant, il ne quitta pas son poste. C'était bien sa veine de tomber sur un gros bras obéissant. Avant qu'il ne puisse refaire un effet de bagou, la porte fut ouverte avec force. Le demi-dieu sursauta puis se tordit le cou pour voir l'invité surprise.

"Hay, fais gaffe !" Fut la première chose qui franchit ses lèvres alors qu'il reconnaissait l'invité surprise. Bien sûr, il était content de voir un visage familier, même si les deux demi-dieux ne s'étaient pas quittés en bon terme. Du moins, avec l'apparence qu'il abordait actuellement. Toutefois, l'agent étant toujours là, alors ce n'était pas le moment de faire des discours sur la joie de voir la trombine du fils de Mars.

Haytham avait réussi à esquiver le premier assaut, mais le molosse avait de l'énergie à revendre et réussit à envoyer valdinguer le fils de Mars à l'autre bout de la pièce. Stan en aurait poussé un sifflement admiratif, si l'épée tombée à terre n'avait pas attiré son attention. Voilà son billet de sortie ! "Pas besoin d'une invitation." Ironisa-t-il alors que son sauveur lui indiqua ce qu'il avait déjà compris par lui-même. Il tendit au maximum de sa jambe pour atteindre l'épée. Il put la toucher du bout du pied. Stan poussa un grognement de frustration tout en continuant ses efforts. "J'aimerais bien t'y voir !" S'emporta Stan alors qu'on l'intimait avec une politesse discutable à se bouger.

Finalement, il put ramener l'épée à porter. Au prix d'autres efforts, il réussit à coincer l'épée entre ces deux pieds. Il soupira devant la nouvelle gymnastique qui allait s'imposer ensuite pour se libérer. Il était trop vieux pour ces conneries ! "Quitte ou double." Marmonna-t-il. Serrant un maximum les pieds, il essaya de relever l'épée dans un mouvement brusque afin de briser ses liens.

© 2981 12289 0


résultat des dés : est-ce que Stan réussit à se libérer ?

_________________
L’horloge tourne, les minutes sont des rides
Et moi je rêve d’arrêter le temps ▵
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 853
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Sam 3 Juin - 22:43

Le membre 'Stanford Young' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : entre les couches et les pleurs
messages : 920
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Dim 4 Juin - 17:52

La quête de deux itinérants
Haytham CASSIDY ft Stanford YOUNG


    Pas avide d'énergie, le fils de Mars, qui ne se posait plus aucune question, était prêt à anéantir quiconque se mettait sur son chemin. Le temps de la discussion et de la négociation étaient terminés à présent. Puisque l'ennemi voulait taper fort, il en serait de même pour le demi-dieu à l'origine d'un sacré bordel dans cette petite base déjà sans dessus-dessous. Il ne comptait plus ses victimes à présent, à ce stade, il avait très certainement battu son précédent record. Que voulez-vous, un demi-dieu en colère est très performant, tellement qu'il faudra plus d'une unité pour le mettre à genou. Epée en main, le corps tâchait de son propre sang et de celui des autres, le fils du dieu de la guerre continuait à répandre la mort et le chaos. Sans état d'âme, il passa au-dessus des corps de ses dernières victimes et pénétra la pièce « du boss final » comme l'aurait dit Captain Brioche s'il eut été de la partie. Ici, le boss final, avait pris les traits d'un gros malabar qui jouait jusqu'alors les nounous. Et quelle ne fut pas la surprise d'Haytham en croisant le regard du captif qui n'était autre que Stan, une ancienne connaissance du même acabit que ce cher Joshua le satyre et avec qui Hay n'était pas resté en bon terme. Il n'eut d'ailleurs pas le temps de pleinement savourer ces retrouvailles sans joie, car « le boss final » venait de se ruer sur le nouvel arrivant qui évita le premier coup, mais pas le second qui le projeta à l'autre bout de la pièce. Furieux et sans épée, Cassidy se redressa aussitôt en crachant du sang pour ensuite faire craquer ses cervicales, preuve que le molosse malgré sa carrure imposante, allait passer un très mauvais quart d'heure.

    Le combattant de free-fight plus brutal que jamais reprit ses réflexes de guerrier. Sa force décuplée par la colère le rendant encore plus dangereux, il s'acharna sur le visage du molosse avant de le projeter à son tour contre le mur. « - Tu aimerais m'y voir ?! » lança-t-il avec hargne à l'égard de l'autre demi-dieu « -Comme d'habitude hein !? » Puis il repartit au front, laissant son camarade aux prises avec ses entraves. La montagne de muscles, malgré les coups, se redressa à nouveau pour faire face au demi-dieu. « -Vermine ! Sale chien ! » cracha-t-il à son adversaire. Le regard d'Haytham plus sombre que jamais, foudroya l'humain qui n'avait dès lors plus aucune chance de sortir vivant de l'affrontement. Le molosse chargea tel un taureau partant à l'assaut du toréador. L'impact entre les deux combattants, fut tellement puissant qu'une première cloison vola en éclats lorsque les deux gladiateurs la traversèrent. De l'autre côté, Stan parvint, après quelques contorsions, à s'emparer de l'épée du Marsien et se défit enfin de ses liens. Haytham plus bestial que jamais et malgré ses blessures, para presque chaque coup. Il attrapa ensuite le bras gauche de la montagne de muscles et le brisa presque sans forcer. L'homme hurla de douleur lorsqu'il découvrit son bras en spaghetti. Le Marsien se tourna et vit alors au loin, Stan libre avec son épée. Il tendit aussitôt le bras et tel un aimant, l'arme revint à lui. Le gardien se ruant malgré tout sur la vermine qui au dernier moment se retourna pour enfoncer la lame semi-divine de son arme dans l'abdomen de son adversaire. Pour faire encore plus de dégâts, le Marsien tourna le manche de son épée de gauche à droite. « -La vermine te salues ! » Il retira sa lame qui redevint une chevalière à son doigt et s’en alla retrouver Stan à présent libre.

    « -Tu es le professeur Young ? Stanford Young ? » Il attendit la réponse de son interlocuteur « -Ok je vois ! Bon aller, on se bouge avant que la cavalerie ne débarque. » Pour dire vrai, il avait tout un tas de questions en tête concernant la présence de Stan, mais le temps venant à manquer, il dompta sa curiosité et quitta la geôle. Au passage, il ramassa une arme qu'il balança à Stan « - C'est parfois plus utile que les nôtres » En courant, il revint sur ses pas, évitant les cadavres qui se trouvaient au sol. Le cœur tambourinant contre sa poitrine, il se tenait prêt au cas où d'autres agents se présentent à eux. « - Logiquement j'ai fait le ménage ! » Ils quittèrent le long couloir jonché de corps sans vie, Hay ouvrit une porte qui le ramena non loin du centre du surveillance. Et alors que l'urgence le sommait de ne pas traîner plus longtemps, il se laissa distraire par ce qui lui semblait être une bonne idée. « -Ils ont un poste de surveillance là en face » Il se précipita vers une porte qu'il ouvrit à la volée laissant paraître d'autres cadavres ainsi que tous les écrans de contrôle. « -J'ai besoin de trouver quelque chose à ramener au camp Jupiter. Le genre de truc qui me permettra de leur prouver que je ne suis pas un traître. » Il commença dès lors à fouiller les lieux à la recherche d'une preuve, d'un plan, d'une photo… de quoique ce soit d'utile pour les demi-dieux du camp Jupiter.


ALEA JACTA EST:
 
© 2981 12289 0

_________________



Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 853
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Dim 4 Juin - 17:52

Le membre 'Haytham Cassidy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 26
parmi nous depuis le : 05/01/2017

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Mer 28 Juin - 22:55

La quête de deux itinérants
Haytham CASSIDY ft Stanford YOUNG


Se libérer en ramassant une arme tombée à terre non loin de soi... Clairement, il n'y avait que dans les films que ce genre de gestes semblait facile à exécuter. Stan avait galéré pour faire glisser l'arme jusqu'à lui, puis de la redresser pour s'en servir. Une gymnastique compliquée qui demandait pas mal d'agilité et de prudence puisqu'un geste trop impulsif pouvait envoyer l'objet loin de lui. Concentré sur son action, le demi-dieu n'avait pas le luxe de jouer les supporters auprès de son sauveur qui combattait l'ennemi. Il était plutôt confiant, ayant déjà vu le fils de Mars à l'oeuvre et gagné de fameuses sommes d'argent en pariant sur ces victoires. Dans le cas présent, c'était carrément sa vie qu'il misait sur les capacités guerrières d'Haytham.

Enfin libre, il se leva en tenant l'épée. Depuis combien de temps n'avait-il plus tenu une arme de ce style ? Depuis trop longtemps. Depuis son départ de la Colonie, en réalité, voilà qui ne le rajeunissait pas. En s'écartant du monde mythologique, Stan avait préféré l'usage des armes Mortels. Il espérait que ce genre de chose était comme le vélo et qu'il allait retrouver ces vieux réflexes ! Fort heureusement, avant qu'il ne se décide à réveiller ses vieux souvenirs d'entraînement, Haytham tendit le bras et l'arme quitta les mains du grec pour retourner à son propriétaire. Un instant après, le combat était fini.

"Bien jou..."
Commença-t-il à félicité son sauveur, mais il fut interrompu par une salve d'interrogation. Gêné, Stan se passa une main dans les cheveux. "Écoute, ce n'est pas ce que tu crois." Commença-t-il maladroitement. Ce qui était la pire chose à dire dans ce genre de situation. Le temps pressait, reportant le moment des révélations à plus tard. Le demi-dieu attrapa au vol l'arme lancée par son acolyte. "J'ai plus l'habitude de ce genre de joujou que des cure-dents des Camps." Avoua-t-il, rassurer d'avoir une arme un peu plus moderne entre ces mains que de devoir puiser dans ces vieux souvenirs d'escrime.

Pour l'instant, son pouvoir agissait encore sur lui et il parvenait donc à suivre le rythme, suivant son guide improvisé en évitant de trébucher sur des corps. Stan espérait sortir d'ici avant que son pouvoir ne le lâche et qu'il retrouve son apparence de septuagénaire. Pressé par le temps, Stan ne put s'empêcher de protester en voyant Haytham se précipiter vers ce qui semblait être un poste de contrôle. "Qu'est-ce que tu fous ? Faut qu'on file d'ici et vite." Le demi-dieu leva les mains au ciel avec un soupir devant les explications de son sauveur. Stan n'avait jamais cherché des renseignements sur l'ennemi, estimant que ce n'était pas ces oignons. A présent qu'il y était plongé jusqu'au cou, autant donner un coup de main à la personne qui était venu le sauver. "J'espère que ça en vaut le coup." Marmonna-t-il en fouillant tout ce qui se trouvait à sa portée. S'il pouvait retrouver son alliance, ce serait un bonus appréciable. Sa chère épouse le tuerait s'il revenait sans de cette aventure !

© 2981 12289 0


résultat des dés :
1-2 : Stan ne trouve rien d'intéressant concernant l'ennemi, par contre, il retrouva son alliance dans un tiroir contenant d'autres babioles dans le genre
3-4 : Stan ne trouve pas son alliance mais trouve une clef usb dont le contenu est inconnu pour l'instant
5-6 : Jack-pot, Stan tombe sur son alliance et sur la clef usb.

_________________
L’horloge tourne, les minutes sont des rides
Et moi je rêve d’arrêter le temps ▵
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 853
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Mer 28 Juin - 22:55

Le membre 'Stanford Young' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : entre les couches et les pleurs
messages : 920
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Dim 2 Juil - 21:25

La quête de deux itinérants
Haytham CASSIDY ft Stanford YOUNG
Le corps humain est une formidable machinerie conçue de toute évidence pour compenser une perte. Avec l'expérience, nous apprenons que ce dernier s'adapte pour ne plus avoir besoin de ce qu'il ne peut avoir. Toutefois, lorsque la perte est trop grande, notre corps est de toute évidence incapable de compenser lui-même. Selon le commun des mortels, l'incapacité à accepter une perte se rapprocherait de la démence. Peut-être que c'est vrai et peut-être que c'est parfois le seul moyen que nous avons à notre disposition pour rester en vie. Cependant, cette fois aucune perte n'était envisageable et ce même pour survivre. Point d'admission pour l'échec, Haytham n'était d'ailleurs prêt à aucune concession et se fichait des pertes du côté de l'ennemi.

Dossier sous le bras, Haytham observa son « ami » fouiller à son tour l'un des tiroirs à sa portée. « -Tu me devras des explications tu en as conscience ?! Un gamin est mort dans mes bras pour m'avertir de ton enlèvement. Enfin bref continue de chercher et oui sache pour ta gouverne que ça en vaut très largement le coup. Le camp Jupiter me considère comme un traître et nul doute que j'aurais le droit à mon petit procès dans les jours qui viennent. Je dois leur prouver qu'ils se trompent, de ce fait, il me faut quelque chose qui pourra les aider à contrer l'ennemi. Mais traître de plaisanterie, on doit y aller avant qu'une autre vague ne déferle sur nous. » Laissant à peine le temps à Stan d'enfiler son alliance, Hay quitta la salle tenant précieusement le dossier dont il ignorait le contenu. Les deux demi-dieux passèrent à nouveau devant les corps sans vie des agents en factions. le fils de Mars en tête de gondole, guida son compagnon d'infortune jusqu'à la sortie et le plaqua contre le mûr avant qu'il ne mette un pied dehors. « -Il y a d'autre agent, au moins quatre en civil. Un homme, la trentaine, écouteurs blancs, jogging bleu. Une femme qui promène son chien et deux agents en voiture. On doit les prendre par surprise. Bien sûr, la logique voudrait qu'ils ne se montrent pas en public, mais je suppose qu'au vu de la situation, la logique n'est plus de mise… »

Et en effet, le fils de Mars eut à peine le temps de terminer sa phrase qu'une jeune femme blonde se rua sur lui, le séparant aussitôt de Stan qui fut quant à lui accueillit par le coureur. La femme fit pression sur la blessure du Marsien en enfonçant ses doigts dans la plaie béante. Notre protagoniste hurla de douleur et ne put se résoudre à parer la salve de coup qui lui était destiné. Le joggeur sortit quant à lui une lame en or impérial pour calmer les ardeurs de Stan. La femme continua à s'acharner sur Hay qui semblait incapable de se défendre et pour cause, il se sentait vidé, tellement que sa force surhumaine ne le protégeait plus et alors qu'il était au plus bas, une barre métallique apparut entre ses mains, le délestant aussi de son état de faiblesse. Il en était sûr, son nouveau pouvoir faisait encore des siennes. « -STAN ! » hurla-t-il en lui balança la barre tandis que lui, pourvu à nouveau de sa force surhumaine maîtrisait sans mal l'humaine qui n'eut même pas le temps de sortir son arme. Le monstre qui lui faisait face, se rua à son tour sur elle et la para d'un seul coup qui eut raison d'elle. « -Ciao pétasse ! » lança-t-il avant de venir à la rescousse de son ami. « -Deux trou du cul en approche ! » lança-t-il en éclatant le crâne de l'agent contre le mûr. Les deux derniers agents en civil firent dès lors leur apparition et n'eurent que trop peu d'occasions de prendre le dessus. Libérés de leur entrave, Hay et Stan purent donc quitter les lieux sans encombre.

« -Ma bagnole est garée là-bas- » déclara le fils de Mars qui désigna l'Audi Q5 noire garée non loin de là. Toujours son précieux dossier sous le bras et ne se souciant que très peu de sa blessure à l'épaule, le Marsien déverrouilla le véhicule, leur permettant ainsi d'entrer à l'intérieur. Puis il passa les clés dans le contact et démarra en trombe conscient que lui aussi, il devait des explications à Stanford. « -On n'a que très peu de temps ! Je dois passer un coup de fil et ensuite, on prend la route pour le Vermont. Non pas pour les vacances et oui, on va encore devoir cravacher. » Il prit son portable et fixa le cadran numérique. « -Ok, il reste encore une quarantaine d'heures génial. Ah oui, je suppose que tu veux des explications ? Et bien dans les grandes lignes, tu es dans la merde, moi aussi. Ces fils de pute ont capturé ma belle-mère pour faire payer à ma femme, sa traîtrise. J'ai au bas mot une quarantaine d'heures pour trouver une putain de base dans le Vermont. Une base connue de ma femme, mais comme tu le devines, je ne peux me résoudre à l'appeler sinon quoi elle se jettera dans la gueule du loup sans réfléchir. » Première limitation de vitesse dépassée, Hay adoptait dès à présent la conduite de Tamara, espérant cependant échappé à un contrôle. « -On a un enfant, une petite fille. Elle a besoin de sa mère, plus que de moi pour le moment. Et moi, j'ai besoin d'un soutien, toi en l'occurrence. Je n'y arriverais pas tout seul, tu comprends ?! » Il aperçut une cabine téléphonique, freina donc avec violence et quitta le véhicule pour se précipiter vers le combiné téléphonique qu'il trifouilla pour ne pas devoir l'alimenter d'une pièce. Il tapa presque les yeux fermés le numéro de Marvin et attendit que le Destin lui apporte ou non son aide. Enfin tout est relatif, puisque ce dernier s'est montré jusqu'alors un peu trop joueur au goût du demi-dieu qui décida malgré tout de lui laisser une dernière chance.

ALEA JACTA EST:
 

© 2981 12289 0

_________________



Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu’on peut perdre en un jour, en un instant... Demandez-vous ce qui fait qu’on tienne le coup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 853
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Dim 2 Juil - 21:26

Le membre 'Haytham Cassidy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 26
parmi nous depuis le : 05/01/2017

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Mer 12 Juil - 22:45

La quête de deux itinérants
Haytham CASSIDY ft Stanford YOUNG


Sans conviction, Stan fouilla le moindre tiroir qui était à porter de main. À la recherche de quoi ? Il n'en savait rien. Une clef usb, un dossier, tout ce qui pourrait intéresser les Camps contre l'ennemi, sans doute. Voilà qu'il en était réduit à chercher des informations sur l'ennemi, lui qui voulait rester neutre ! L'ironie de la situation ne lui arracha aucun rire. Et, pour cause, sa situation n'avait rien d'amusante. Son secret n'en était plus un, ni pour l'ennemi, ni pour l'ami venu le délivrer. Haytham exigeait des explications. Comment lui en vouloir ? Manque de chance pour eux deux, avec son pouvoir activé Stanford se montrait beaucoup plus impétueux qu'à l'ordinaire. "Que je t'explique quoi ? Je voulais être mêlé à cette histoire ! Désolé pour le gosse, mais je n'ai rien demandé." Protesta-t-il.

Heureusement, il n'eut pas le temps de poursuivre, sinon il aurait continué dans son élan égoïste en déclarant que le procès touchant le fils de Mars ne le concernait pas. Des paroles qu'il aurait regrettées en revenant à son aspect normal. Comme la fois où il avait essayé de convaincre Haytham de replonger dans les combats illégaux juste pour en tirer de coquettes sommes d'argent en misant sur lui. Oui, heureusement, il n'eut pas le temps de formuler ces remarques, attiré par la vue d'un certain anneau en or. Son alliance ! Le demi-dieu s'en saisit avec un geste rapide, à croire qu'il redoutait que le bijou disparaisse s'il tardait trop à s'en emparer. Le remettant à son doigt, Stan poussa un soupir de soulagement. Rosie l'aurait tué s'il avait osé revenir sans. Ce précieux objet fut sa seule trouvaille avant de suivre son sauveur pour sortir cet Enfer.

En avançant, le demi-dieu fit de son mieux pour éviter de s'attarder sur les corps de leur ennemi. Il avait été kidnappé et menacé d'être tué ou torturé, Stan n'arrivait pas à les voir comme des ennemis à haïr... Ce n'était que des Mortels, bon sang ! Comment les événements avaient-ils pu prendre cette tournure ? C'était insensé. Des mortels contre le monde mythologique. On aurait dit le titre d'un film classé Z.

Haytham le plaqua contre le mur avant qu'ils ne sortent. Le fils de Mars lui annonça la présence d'ennemi en civil. Il n'essaya pas de remettre en doute ces affirmations. Stan resserra sa prise sur son arme. Il avait l'habitude des flingues, heureusement, bien plus que les armes réglementaires des demi-dieux. Pas le temps de réfléchir, deux agents s'attaquèrent à eux, les séparant. Hay affrontait une blondinette tandis que lui se retrouvait contre un joggeur. Entendre le fils de Mars crie lui fit tourner la tête, le distrayant pendant un instant. Erreur puisque son adversaire mit ces secondes gagnés à profit pour sortir une lame en or impériale. "T'es sérieux, là ?" Ne put-il s'empêcher de souffler. Il pointa son flingue et tira... Avec surprise, les tirs ne firent rien au coureur. Stan regarda son arme comme si cette dernière s'était changée en pistolet à eau. Son adversaire ricana en lui apprenant que c'était des balles anti-rejetons divins, totalement inoffensif pour les Mortels. C'était bien sa veine !

Haytham endossa de nouveau le rôle de Sauveur. Dans un parfait timing, il lui lança la barre de fer. Stan l'attrapa au vol en lâchant son flingue inutile. "Je t'en dois une, gamin, et même deux." Commenta-t-il en se jetant à l'attaque. Pas de doute, il était rouillé en ce qui concernait les combats à l'ancienne. Une chance pour lui, il avait un fils du dieu de la guerre comme ange gardien.

Ce dernier obstacle passé, ils purent atteindre la voiture qui démarra en trombe dès qu'Haytham s'installa au volant. Stan lança des coups d'oeil d'inquiet en direction de la blessure à l'épaule de son chauffeur. "T'es pas en état de conduire." Commenta-t-il. Il fut vite coupé par Hay qui affirmait qu'ils avaient très peu de temps. L'autre demi-dieu se lança dans des explications qui soulevaient plus d'interrogation que d'éclaircissement. "Dans le Vermont ?" S'exclama Stan, lui qui pensait que cette histoire venait de se terminer, découvrait qu'il était parti pour un deuxième tour. "Donc tu m'as sauvé pour me recruter dans une mission suicide ? Charmant !" Le demi-dieu s'enfonça dans son siège et poussa un long soupir. Merde. Il se massa le front. "Désolé, Hay, je contrôle pas toujours ce que je dis sous cette apparence." Finit-il par lâcher, sincèrement. "Je comprends, mais tu n'as pas vraiment pioché la meilleure carte du paquet pour ta mission de sauvetage." Il poussa un autre soupir. "Mais je t'en dois une, alors, je vais faire de mon mieux."

C'était bien sa veine d'être du genre honnête ! Haytham fit s'arrêter leur véhicule après avoir aperçu une cabine téléphonique. Stan en profita pour sortir et se détendre un peu les jambes. Il y avait peu de chance que son pouvoir reste actif durant tout le voyage. Ce qui rendait cette mission imposée encore plus compliqué ! Le fils de Mars revint vers lui. À voir sa tête, Stan devina que les mauvaises nouvelles étaient de mise. "Je peux tirer quelque cordes sur place. Tu sais, je connais des gars, qui connaissent d'autres gars. Ta base est peut-être remplie de Mortels très bien camouflé, mais les rumeurs vont vite en ce qui concerne les coins à éviter pour des arnaques. On aura surement une piste." Expliqua-t-il en essayant de se montrer optimiste. Il tapota l'épaule de son partenaire du jour, évitant évidemment de toucher à l'épaule blessée. "Je prends le relais au volant, toi, tu soignes un peu ça. Tu serviras à rien en te vidant de ton sang sur le siège." Sans laisser le temps à son interlocuteur de protester, il prit la place du conducteur.

© 2981 12289 0

_________________
L’horloge tourne, les minutes sont des rides
Et moi je rêve d’arrêter le temps ▵
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   

Revenir en haut Aller en bas
 

(quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Angus Young !
» Angus Young
» 30 YEARS STILL YOUNG ∆ deux ans déjà
» Me Voici Me Voila
» Exenric`... like them ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: le reste des états-unis.-