Partagez | .
 

 (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1523
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Dim 15 Oct - 20:46

La quête de deux itinérants
Haytham CASSIDY ft Stanford YOUNG


[justify] La mélodie du mobile d'Eileen résonnait encore dans la tête d'Haytham. Une mélodie douce, mais au combien nostalgique qu'il se plaisait à mettre pour endormir sa fille. D'ailleurs, c'est à elle qu'il pensait à présent. Il était arrivé au bout de sa patience et menaçait de mettre le petit Tony en pièce. Jadis, lorsque son monde ne tournait pas encore autour de sa petite princesse, il l'aurait tabassé ce petit mafieux de pacotille accompagné de ses deux chiens de garde. Il n'en aurait fait qu'une bouchée, se souciant peu de la portée de son geste. Une bête sauvage, voilà ce qu'il était avant de retrouver Tamara. Un être perdu, avide de violence et d'alcool pour tenir à distance les fantômes de son passé. Mais à présent, pourvu du rôle de père, il était un tout autre homme. « - Vous avez du bol ! » laissa-t-il échapper avant de quitter les lieux en compagnie de Stan. « - Avoir l'info, c'est un début ! Reste à trouver le lieu exact. Ça sera une autre paire de manche ça ! » Et il disait vrai, le gps n'étant d'aucune aide, il fallait opter pour les vieilles méthodes d'orientation. Mais avant de se lancer, il fallait prendre la route et le trajet promettait d'être long, bien que deux heures ne représentent qu'une petite donnée temporelle au vu de ce qu'ils avaient déjà accompli. Et alors qu'il engageait son véhicule dans une nouvelle destination, Hay qui n'avait que très peu causé, reprit la parole pour faire sceller une promesse à son compagnon d'infortune. Il le fallait, le moment s'y prêter, la quiétude également et puisque la fatalité semblait avoir le fils de Mars à la botte, il préféra de ce fait mettre les choses au clair tant qu'il le pouvait encore.

« - Mais là, je ne joue plus Stan. Il est question de ma famille, je ne transigerais pas là-dessus. J'irai jusqu'au bout, tu comprends ? Ils ont voulu la guerre, ils vont l'avoir. » Stan consentit malgré tout à tenir sa promesse, ce qui rassura le fils du dieu de la guerre, qui avait désormais la certitude que la survie de Victoria ne serait pas incertaine. Mâchoire crispée, il quitta son véhicule, conscient qu'à présent plus aucun retour en arrière était envisageable. Les deux compères se retrouvèrent donc face au dernier vestige de civilisation avant la montagne qui se dressait fièrement devant eux. Le coin était isolé, suffisamment pour qu'ils attirent vite l'attention des habitants qui n'en étaient peut-être pas. Devant eux se présentait une petite supérette faiblement éclairée. Stan prit les devants et énonça une prémisse de plan que son jeune camarade accepta de suivre malgré les quelques incertitudes du scénario. « - Autant acheter quelques provisions pour donner plus de crédit à ta couverture. » Stan ne l'écoutait qu'à moitié, visiblement plus concentré et sérieux que lors de la confrontation avec le petit Tony « - Ça fait longtemps que tu n'as pas fait de quête hein ? Ne me dis pas le contraire, ça se voit à ton attitude. » Ils pénétrèrent les lieux et saluèrent du regard ceux et celles qu'ils rencontrèrent sur leur chemin. Le professeur émérite avait raison, en ces lieux, il fallait se méfier de tout le monde. « - Je sais les reconnaître depuis le temps ! » tenta le Marsien pour désamorcer la situation aussi tendue que la corde d'un string. Une comparaison qui faisait toujours sourire le demi-dieu, mais pas cette fois de toute évidence. « - Rythme cardiaque sommaire ! De plus, je ne vois aucune arme, ni de boîtier pour alerter la cavalerie. Et puis ils connaissent mon visage, ce n'est pas la première fois que je m'octroie une petite visite dans leurs locaux. Crois-moi, s'ils étaient des leurs, l'alarme aurait déjà retentit. Mais restons vigilant ! On se retrouve à la caisse d'ici cinq minutes. »

Le Marsien ne laissa aucune alternative à son ami et le quitta pour se diriger vers la cabine téléphonique qui lui faisait face. Il n'avait, en sa possession que très peu de monnaie. Il lui faudrait de ce fait être bref, mais compréhensif, face à une Tamara sûrement en pleine panique. Lui-même n'en menait pas large, mais il devait le faire, il le lui devait. Il décrocha donc le combiné, versa sa monnaie dans l'ouverture prévue à cet effet et composa le numéro de la maison. Son cœur tambourinait rudement contre sa poitrine à mesure que cette ignoble tonalité se faisait entendre dans l'émetteur. Puis enfin, une voix familière brisa le silence, Hay se redressa aussitôt et prit le combiné entre ses mains pour le porter jusqu'à son oreille gauche.

« - Mon amour ?! C'est moi ! Écoute, j'ai très peu de temps, alors il va falloir que tu m'écoutes attentivement d'accord ? »

« - Hay, mais t'es où, je le fais un sang d'encre ! Dis-moi où tu es et je te rejoins. »

« - Non non, il faut que tu restes avec Eileen. Je vais bien ne t'en fais pas. »

« - Elle n'a pas besoin de moi, ma mère oui !

« - Si mon amour Eileen a besoin de toi plus que tu peux le croire ! »

«- Je t'en supplie Hay, dis-moi où tu es, je suis à bout de nerfs. »

« - Non, je regrette, je ne te dirais rien. Sache juste que tu retrouveras Victoria, je te le promets mon amour. Je t'aime plus que tout Tam, ne l'oublie pas ! »

« - Hay ne me parle pas comme si tu me disais adieu. Je t'aime, je veux être avec toi là tout de suite, je veux retrouver ma mère, tu as besoin de moi »

« - Je suis désolé Tamara, mais c'est impossible ! »

Il serra la mâchoire puis raccrocha sans rien ajouter. Puis il tourna les talons, le cœur lourd et retourna vers le rayon confiserie, il en profita pour se prendre un paquet d'oréos avant de partir vers un rayon qu'il n'avait plus fréquenté depuis une éternité. Face à lui, se dressaient plusieurs bouteilles d'alcool, toutes aussi attractives les unes que les autres. Il opta pour un petit exemplaire de Whisky et se rendit à la caisse avec ses achats qu'il régla aussitôt avant de finalement retrouver l'extérieur. Sans attendre, il déballa la fiole de Whisky. Face à la tentation, il hésita longuement, puis il déboucha le flacon, porta le goulot jusqu'à ses lèvres et avala presque d'une traite le liquide ambré qui réchauffa sa gorge et l'ensemble de tout son corps. C'était presque magique, en l'espace d'une seconde, il se rappela à quel point cela pouvait lui faire du bien. Mais aussitôt délestée de sa légèreté, la culpabilité le rappela aussitôt à l'ordre. Stan sortit quelques secondes plus tard, Haytham toujours adossé contre le capot de son Audi, observait les yeux d'un air absent avant de froncer les sourcils et de se redresser. Il venait d'entendre quelque chose, un espèce de grésillement semblable à ceux que l'on entend par le biais des signaux radiophoniques.

« - Je capte quelque chose ! » Se laissant porter par le signal, il se délesta de la compagnie de Stan et avança vers ce qui semblait être l'inconnu. Le bip-bip devenait de plus en plus précis, tout comme les conversations qui en émanaient « - Quelqu'un nous aurait repéré à New-York. » mururait-il à Stan « - Mais ils ne nous attendent pas avant plusieurs heures ! » Et alors qu'il s'apprêtait à continuer son avancée, son sens du touché l'alerta. Il venait de marcher sur quelque chose qui n'allait de pair avec le décor extérieur. Aussitôt, le demi-dieu se pencha et laissa ses mains balayaient le sol. Que venait-il de découvrir ? Et où cela allait-il les mener ?

ALEA JACTA EST:
 

© 2981 12289 0

_________________
#Guimauverie
Seasons may change, winter to spring

But I love you until the end of time



Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 914
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Dim 15 Oct - 20:46

Le membre 'Haytham Cassidy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Dim 26 Nov - 21:17

La quête de deux itinérants
Haytham CASSIDY ft Stanford YOUNG


[justify]Le problème du mafioso était réglé. Stan pensa distraitement en retournant à la voiture qu'il n'aurait plus jamais de problème avec Tony. Penser aussi rassurante qu'égoïste qui perdit de sa superbe lorsqu'une autre pensée s'ajouta : s'il survivait. Car, dès que la porte fut refermée et pendant le bref voyage vers leur seule piste, il ne fut question que de leur mission initial, et que ça. Une mission quasiment suicidaire et ce n'était pas les discours héroïques du fils de Mars qui allait détendre l'atmosphère. Grâce à son pouvoir activé, Stan pouvait faire bonne figure, mais sa nervosité grandissante était facilement perceptible. Un peu comme le trac avait de monter sur scène. "C'est pigé." Commenta-t-il laconiquement alors qu'Haytham assura qu'il irait jusqu'au bout, que c'était la guerre. Merde. Lui qui avait fait profil bas contre Gaia et compagnie, le voilà de nouveau en plein dedans. Difficile de déborder d'enthousiasme.

Il avait toujours vu les mortels comme des... Et bien, pour ce qu'ils étaient : des ignorants se prenant pour les maîtres du monde alors qu'ils n'arrivaient pas à la cheville des rejetons divins qui peuplaient ce même monde. D'avoir été capturé par des gens comme ça et se diriger vers une base grouillant de ces ennemis avait l'effet d'une douche froide. Stan, désireux de s'en sortir vivant de cette histoire, ne voyait plus les mortels de la même façon, ce qui ressemblait a une dernière bouffée d'air frais de normalité avant que les choses sérieuses ne commencent pouvait très bien être un piège.

Il formula l'ébauche d'un plan que son interlocuteur agrémenta de quelques détails. Stan se contenta de hocher la tête en silence. En sortant de la voiture, il poussa un soupir qu'il étouffa le plus possible afin de le rendre à peine perceptible. "J'avoue. J'ai laissé tout ça de côté depuis un baille. Trop vieux pour ces conneries, et tout ce genre de cliché que les personnages de mon âge disent dans les films. Je ne pensais pas rempiler et surtout pas dans un merdier de ce genre." Avoua-t-il sans songer à mâcher ces mots. Il était étrange de l'entendre dire 'de mon âge' alors qu'il avait une apparence plus jeune. "Bref, allons-y, avant que je retrouve mes deux sous de jugeotes et ne change d'avis." Conclut-il en se dirigeant vers la supérette sans attendre.

À l'intérieur de ce qui semblait être une supérette tout ce qu'il y avait de plus ordinaire, il se sentait un peu ridicule d'être aussi parano. Pendant qu'il piochait des achats au hasard, le Marsien à ces côtés se vantait de pouvoir les reconnaître avant de se faire plus précis. "Et si t'évitais de balancer des phrases hyper louche de ce style, ça serait pas mal aussi." Chuchota Stan en se frottant le nez pour camoufler sa prise de parole. Il avait parlé assez bas pour que seul les sens de son ami puisse l'entendre. Sa remarque n'était pas méchante, mais trahissait une tension qu'il n'avait plus l'habitude d'avoir. Ils se séparèrent, ou, plus précisément, Haytham partit de son côté, laissant Stan en plan. Il en profita pour jouer les touristes perdues auprès d'une caissière, lui demanda la meilleure route. Draguer ? Il était marié, voyons, il demandait poliment, plaisantait, c'est tout. Ce n'est pas parce qu'on surnommait son interlocutrice de 'mon coeur' qu'on draguait ! Il avait embarqué une carte et du matos pour randonneur de dernière minutes.

"Tu ne partages pas ?" Commenta-t-il en voyant Haytham s'enfiler la quasi-totalité d'une fiole de Whisky. Il prit ce qui restait du Whisky. "Ceux qui vont mourir, vous saluent." Marmonna-t-il en vidant le reste et en jetant la fiole au loin avec un soupir. Avant qu'il ne puisse faire un autre commentaire, Haytham déclara capter quelque chose. *Une demi-fiole de Whisky et il se transforme en antenne radio. Et moi, je le suis comme un idiot !* Songea-t-il, sarcastique, ne marmonnant pas ce commentaire pour ne pas perturber la concentration du fils de Mars. Stan se crispa en apprenant qu'il avait été repéré à New-York, puis vint la découverte. "Voilà l'entrer du palace." Il fit un geste pour signifier le silence puis descendit en s'évertuant à suivre son propre conseil. Loué soit son pouvoir activé qui empêchèrent ces vieux os de craquer. Stan se réceptionna, près à en découvre, mais ils semblaient avoir atterri dans une pièce composé d'étagères et de paperasses rangées méthodiquement dans des cartons. D'un geste silencieux, il indiqua la droite puis se pointa avant de désigner la gauche, histoire de signaler son attention de se répartir la fouille.

Sans attendre, Stan se saisit de sa lampe torche fraîchement acheté et commença à ouvrir certains cartons. Il essayait d'être aussi silencieux que possible mais le temps leur manquait.

© 2981 12289 0


Résultat des dés :

Dé 1 : résultat des fouilles :

1-2 : Stan trouve quelque chose pouvant les aider pour leur mission de sauvetage
3-4 : Stan trouve un document intéressant concernant l'ennemi
5-6 : Stan a beau fouillé, il ne trouve que des dossiers sans intérêt

Dé 2 : Oui-Non : Une personne rentre dans la pièce ?

Dé 3 : Uniquement si oui au dé 2 :
1-2 : Il s'agit d'une personne en charge des archives, non armée, ils la maîtrisent facilement
3-4 : il s'agit d'une personne armée, mais l'effet des surprises joue pour eux et ils le maîtrisent
5-6 : La personne est armée et l'effet de surprise échoue, il faut le mettre hs avant que l'alerte ne soit donnée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 914
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Dim 26 Nov - 21:17

Le membre 'Stanford Young' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé 6 faces.' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :


--------------------------------

#3 'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1523
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Mar 28 Nov - 20:49

La quête de deux itinérants
Haytham CASSIDY ft Stanford YOUNG


Il venait de s'enfiler la quasi-totalité d'une fiole de Whisky pur malt. Oui, il l'avait fait après avoir résisté si longtemps à la tentation. D'ailleurs, il était sobre, selon lui, depuis tellement longtemps, qu'il avait cessé de compter les jours qui le séparaient de la bouteille. Honteux, il regarda le contenant qu'il était prêt à balancer, et ce, malgré le fait que le liquide ambré tapisse encore le fond de la fiole. Il ne pouvait nier que cela lui faisait du bien, que de sentir l'alcool glissait le long de sa gorge était libérateur, que cette sensation lui avait tant manqué. Mais au vu des efforts accomplis la culpabilité reprenait aussitôt sa place de choix dans son esprit. Par chance, Stan mit fin à la réflexion et s'empara de la fiole pour s'abreuver. « - Je n'avais pas prévu de boire, c'est chose faite ! Les AA seront ravis de me voir si je ne passe pas l'arme à gauche. O les cœurs ! » lança-t-il à la suite de la locution de Stan version jeune. Et alors que la discussion s'instaurait progressivement, les sens en alerte du Marsien le poussèrent à migrer suivi de près par son camarade de quête et d'infortune. Il venait de localiser un signal, qui les mena jusqu'à l'une des nombreuses entrées de la base du Vermont. Un coup de chance inespéré dont les deux demi-dieux profitèrent. Ils étaient encore tributaires de l'effet de surprise et pouvaient donc se payer le luxe de débarquer, avec l'espoir de réussir cette mission.

Stan fut le premier à toucher la terre ferme, rejoint de près par le Marsien qui prit soin de remettre la trappe histoire de ne pas attirer l'attention de quiconque s'en approcherait. « - On est où ? » fut la première problématique soulevée en terre inconnue. L'éclairage quelque peu incertain, laissait toutefois entrevoir des rangées de dossiers triés avec soin. « - Des archives ! » Haytham ne cacha pas sa joie en commença à farfouiller les dossiers à disposition. « - On va sûrement trouver quelque chose ici ! » À son tour, Stan farfouilla la paperasse en vain. Malgré leur bonne volonté, les deux demi-dieux faisaient chou blanc. Il n'y avait rien à se mettre sous la dent ici « - Putain ! » jura Hay en balança un dossier par terre. L'ampoule frémit rendant la luminosité encore plus incertaine. Le cœur d'Haytham s'accéléra à l'entente de pas en approche. « - Merde ! Quelqu'un se ramène ! » Et effectivement, le bruit d'une clé venant déverrouiller la serrure, ne trompa personne. Les deux aventuriers se planquèrent aussitôt, laissant la place à un homme dépourvu d'arme. À en jugé par son physique, semblable à celui de Marvin, il n'était nullement question d'un âge de terrain. Peut-être était-ce un archiviste alors ? Et effectivement, le badge qu'il portait autant du cou venait attester cette hypothèse. Croisant le regard de Stan, le fils de Mars lui fit signe de ne pas bouger, mais ça c'était avant que l'archiviste ne remarque le dossier à terre et ne s'approche d'un peu trop près pour enfin les remarquer et menacé de mettre à mal leur effet de surprise.

« Bon sang ! Vous êtes qui ? »

« - Quoi est plus adéquate ! » Il se précipita aussitôt sur le jeune homme, le délesta de son bipeur et le maîtrisa sans mal. « - On ne vous fera aucun mal si vous acceptez de répondre à quelques questions. » Pour s'assurer de son silence, il plaqua sa main contre sa bouche. « - Toutefois, si vous ne collaborez pas, je n'hésiterais pas à vous briser la nuque. Nous n'avons pas de temps à perdre, c'est clair ? » Sa voix ne tremblait pas, il semblait sérieux. L'était-il ? Serait-il capable de tuer cet archiviste, qui contrairement aux agents de terrain, ne représentait pas un véritable danger ? Sans trop savoir pourquoi, à cet instant fatidique, Hay songea à Meredith, la « presque » compagne de Marvin. En tuant ce type, il lui donnerait raison et prouverait que les demi-dieux sont des êtres dangereux qui représentent une menace à éradiquer. « - Allez ! » lança-t-il en sortant de ses pensées. L'homme tremblait de tout son corps, son cœur quant à lui battait tellement vite que l'on aurait pu s'attendre à le voir exploser hors de la poitrine du malheureux. « - Je vais relâcher mon étreinte, mais à la moindre incartade, je ne vous louperez pas. Est-ce clair ? » Avant de répondre, le jeune archiviste observa Stan qui lui faisait face, puis acquiesça rapidement, trop effrayé par ce qui pourrait lui arriver s'il décidait de ne pas coopérer.

« - Je suppose que vous avez une salle où enfermer vos captifs ? »

« Non, enfin si. C'est plus une espèce de salle d'interrogatoire avec des vitres sans teint »

« - Et où se trouve cette salle ? »

« Etage II. Prenez les escaliers, l'ascenseur est truffé de caméra. »

« - Tu enregistre Stan ? Donc l'étage II et on prend les escaliers ? »

« Oui, c'est ça. Il y a plusieurs salles, quatre, je crois. Mais quoiqu'il arrive, vous aurez besoin d'un pass !»

« - Sans blague ? » Hay regarda son comparse avant d'assommer l'archiviste et de lui récupérer son badge. « - Le pass c'est fait. On va récupérer sa clé, le planquer et l'enfermer. On aura une petite fenêtre à partir de là. Essaie de l'attacher avec ton matos. Merde… j'aurais dû lui demander où trouver des armes. Tant pis, on a plus le temps. » Hay s'écarta et laissa Stan œuvrer « - C'est revigorant hein ? » Pour le moment ça l'était, mais le plus dur restait à faire. Nos deux comparses, après avoir emballé l'archiviste comme une dinde prête à être farcis à Noel, quittèrent le local d'archives avec précaution et optèrent pour les escaliers désertés par les agents de terrain. « - Attends ? » lança le Marsien obligeant ainsi son camarade à s'arrêter. Il ferma les yeux, prit une grande inspiration « - Ne te fous pas de ma tronche ! » Il réitéra son action et se concentra non sans difficulté. Il lui fallait une arme qu'importe le prototype. Ses pensées convergèrent alors vers… Walking Dead. Une batte chargée de clous se matérialisa ainsi « - C'est un bon début non.! » lança-t-il avant de reprendre la montée. L'étage II se présenta donc à eux et quelle ne fut pas leur surprise en découvrant un imposant couloir donnant sur trois portes à gauche et trois portes à droite. « - C'est pas vrai ? Je rêve ! »

ALEA JACTA EST:
 
© 2981 12289 0

_________________
#Guimauverie
Seasons may change, winter to spring

But I love you until the end of time



Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 914
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Mar 28 Nov - 20:49

Le membre 'Haytham Cassidy' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé 6 faces.' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1523
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Dim 29 Avr - 22:35

La quête de deux itinérants
Haytham CASSIDY ft Stanford YOUNG


« Morituri te salutant » l'allocution latine ne quittait plus l'esprit d'Haytham Cassidy, qui armait de sa batte couverte de barbelés, se préparait au pire. L'incertitude avait envahi son esprit au moment même où au détour d'une conversation, il avait compris qu'ils avaient été repérés à New-York. Cette fois, il en était sûr, l'effet de surprise serait moins conséquent. Toutefois, il espérait encore pourvoir bénéficier de leur avance pour surprendre l'ennemi qui ne les attendait certainement pas de sitôt. Le demi-dieu pensait encore à son dernier échange téléphonique avec Tamara. Il s'en voulait d'œuvrer en solitaire, mais il le devait. Il ne pouvait lui communiquer la moindre information, car trop futée, elle parviendrait sans mal à remonter à la source et se jetterait sans hésitation, dans la gueule du loup. Le demi-dieu ne pouvait l'accepter, s'il y avait des risques à prendre, il devait être en première ligne pour protéger la femme qu'il aimait et cette famille qu'ils étaient en train de construire. Cette mission suicide, était sienne et malgré les multiples talents de l'agent Lond, le fils du dieu de la guerre se sentait plus à même d'affronter l'organisation sans y laisser trop de plumes, mais plus encore, il se sentait de taille à sauver Victoria, ce qui à son sens, était la pierre angulaire du pourquoi du comment de sa présence en terres hostiles.

« Nous ne sommes pas aidés là ! » lança Stan en découvrant les six portes qui leur faisait face. « Nous sommes loin des quatre salles énoncées par l'archiviste non ? » La jeunesse de Stan l'affublait à quelques reprises, d'une inutile audace titillant dangereusement la patience de son camarade qui tenait encore sa batte façon « Lucille » L'image de Negan se présenta à lui, sans qu'il ne l'ait invoqué au préalable. L'homme, personnage de fiction n'en demeurait pas moins un monstre de brutalité, un être abjecte dénué de morale et capable de tuer n'importe qui à n'importe quel moment. Sans même s'en rendre compte, Hay perdit sa batte qui se transforma en taser. Non, le Marsien n'était pas un monstre et de ce fait, il n'était pas prêt à agir en tant que tel (du moins pour le moment) « Sympa le coup du changement, mais il faudrait, à un moment donné, que tu te décides sur l'arme à choisir pour leur botter le cul et accessoirement te défendre. » lança Stan avec détachement en observant les lieux. « - Je ne contrôle pas encore mon pouvoir ok ? Et toi, il faudrait que tu arrêtes d'être lourd et accessoirement fermer ta gueule quand je réfléchis » La tension était de toute évidence à son comble entre les deux surhommes. Le Marsien ne pouvait blâmer Stan d'agir de la sorte, c'était sûrement sa façon à lui de gérer la pression.

« - J'entends du bruit à proximité. On ne doit pas être loin. »

« Ouais, c'est bien beau, mais où ? »

« - Merde ! Laisse-moi me concentrer, tu veux ? » Enclin à la tension et encore échaudé par le whisky qu'il venait de boire en petite quantité, Haytham peinait à se recentrer et ses sens le lui faisaient payer. De plus, il se rendait compte, que ce nouveau pouvoir, qu'il parvenait à très mal contrôler, interférait lui aussi avec ses autres facultés. « - J'entends quelque chose » Il ferma les yeux pour mieux se concentrer sur son ouïe et se laissa guider suivi de près par Stanford. Il opta donc pour le côté gauche, la deuxième porte. Il sentait des vibrations émanant de pas et lorsqu'il ouvrit la porte, il se retrouva directement dans une salle d'interrogatoire du moins face à un miroir sans tain qui reflétait la pièce. De l'autre côté, attaché à une table, se trouvait un jeune homme, qui au vu des multiples coupures sur son visage, avait subi l'interrogatoire maison. Manque de bol pour nos deux demi-dieux, l'agent en charge de la surveillance se trouvait dans la pièce avec le miroir sans tain et les repéra aussitôt qu'ils eurent pénétré les lieux. « Empêche-le de donner l'alerte ! » hurla Stan à son comparse. Haytham se rua aussitôt sur l'agent. D'ordinaire un seul crochet aurait suffi à mettre KO l'adversaire, sauf que cette fois, les pouvoirs du fils de Mars semblaient enclins à quelques cachotteries. Sa force surpuissante l'avait de toute évidence abandonnée et malgré le bon crochet assénait à l'adversaire, ce dernier n'était pas encore KO et se paya même le luxe de riposter explosant au passage la lèvre inférieure du demi-dieu. Stan, qui ne se fit pas prier, attrapa l'extincteur qui se trouvait au mûr et acheva l'agent qui tomba lourdement à terre. Hay lança un regard noir à son comparse. « Bah quoi ? On n'allait pas attendre que monsieur ait fini sa petite démonstration de force. D'ailleurs, je t'ai connu plus rapide dans l'expédition ! » Haytham serra la mâchoire et massa son poing. Ses phalanges lui faisaient mal. « - Je crois que j'ai un problème avec mes pouvoirs. »

« Gamin, ce n'est pas un problème. C'est comme ça quand une nouvelle capacité pointe le bout de son nez. Elle prend le pas sur les autres. Il faut juste que tu t'entraînes et ça ira. »

« - Ca fais bizarre ! »

« De quoi ? »

« - De te voir comme ça et pourvu de sagesse en plus ! »

« Toi, tu as toujours ton humour pourri en tout cas. »

« - Preuve que certaines choses ne changent pas ! »

« Traite de plaisanteries, on met les voiles ! » Et alors qu'ils s'apprêtaient à partir, le regard de Haytham se posa sur le jeune prisonnier qui fixait ses poings avec insistance. Stan, qui se sentait seul à avancer, se retourna et vit son comparse fixait le prisonnier.

« Non Cassidy, n'y pense même pas ! »

« - On ne peut pas le laisser ici ! Stan, c'est l'un des nôtres ! »

« On n'est venu ici pour ta belle-mère, pas pour sauver tout le monde gamin ! »

« - Arrête de m'appeler comme ça, avec cette apparence tu n'es pas crédible. Je suis peut-être un traître aux yeux des deux colonies, mais… »

« Mais quoi ? Tu veux risquer ta vie pour leur prouver le contraire, c'est ça ? »

« - Je ne suis pas un traître Stan. Il est des nôtres et il est hors de question que je le laisse ici. »

« Têtu ! Tu es bien un fils de Mars toi ! Tu as un plan Superman ? » Le Marsien désigna le badge de l'archiviste et ordonna à Stan d'attacher l'agent à terre, pour qu'il ne sonne pas trop rapidement l'alarme, puis il se dirigea dans la pièce voisine. Le jeune demi-dieu sursauta en le voyant entrer dans la pièce. « Hô, vous êtes qui vous ? » demandait-il la peur en ventre. Il semblait si jeune et si frêle qu'Haytham se demandait bien où était la menace, puisque c'est ainsi que les agents considéraient tous les demi-dieux. « - Je suis dans la même équipe que toi gamin ! Fils de Mars, itinérant romain » Sans mal, cette fois, il parvint à briser les chaînes du jeune garçon qui le fixait avec insistance. « Je sais qui vous êtes ! »

« - Un traître ? Si c'était le cas, je ne me ferais pas chier à te sortir de là. C'est quoi ton nom ? » Il le lui donna avec hésitation, pas encore convaincu de l'honnêteté de son sauveur. « Je suis un fils d'Hermès si ça peut vous aidez ! » Stan s'approcha du jeune et le fixa de la tête aux pieds pour mieux le jauger. « Ce qui nous aiderez c'est que tu es un pouvoir qui nous permette de sortir d'ici vivant »

« - Ne fais pas attention à lui, c'est un vieux bougon. À tout hasard, tu n'aurais pas effectivement une faculté susceptible de nous aider ? »

« Je suis un passe-muraille ! » Les deux aînés se regardèrent satisfaits, la chance semblait leur sourire à nouveau. Ils quittèrent donc la salle d'interrogatoire avec un nouveau membre dans la bande. Le jeune homme, un peu plus en confiance, prit les devants. Il connaissait bien les lieux assez pour jouer les guides, ce qui n'était pas pour déplaire à ses deux aînés. « - Gamin arrête un peu de bavasser. Sais-tu où se trouve Victoria Lond ? C'est une femme d'un certain âge, humaine qui plus est ?! » Il acquiesça et leur fit savoir que c'était la salle juste à côté et que celle d'en face contenait des armes. « - Ok, Stan, vas récupérer des armes ! Moi, je m'occupe de ma belle-mère avec le gamin. Ne te fais pas tuer ok ? »

« Je gère gamin ! » Ainsi, les deux « vieux » se séparèrent pour vaguèrent à leurs tâches respectives. « - Est-ce que la pièce est gardée ? »

« Non, je ne crois pas ! » Mais par sécurité, Hay cola son oreille contre la paroi, ses sens étaient à nouveau en alerte et lui indiquèrent, l'absence de gardes dans la pièce qui les précédait à l'inverse de la suivante au vu de la cadence des pas. « - Ok, il n'y a personne, mais la pièce suivante est occupée. »

« Il y a sûrement une salle d'observation avec des caméras et tout le bordel. Je peux créer des interférences en passant à travers le mûr. Et puis ça pourra créer une petite diversion le temps vous sortirez la femme de la salle » Le fils de Mars laissa l'hésitation l'accaparait l'espace d'un instant. Le jeune fils d'Hermès prenait des risques en agissant de la sorte et avoir la mort d'un aussi jeune garçon sur la conscience, perturbait Cassidy. « - C'est risqué ! » Mais attendre l'était tout autant et en de telles circonstances, le temps jouait contre eux. Haytham accepta donc que le jeune garçon traverse le mûr. Et il avait vu juste, une caméra fixée sur le mur, permettait à un garde, en faction dans la pièce voisine, d'observer les lieux. Le passage du jeune fils d'Hermès créa donc plusieurs interférences qui brouillèrent le signal. « C'est à vous ! » murmura le gamin à Hay qui parvint à l'entendre et qui pénétra aussitôt la pièce. Victoria était là, menottée comme un vulgaire animal, le visage légèrement tuméfié. Le cœur du pauvre Haytham se contracta face à une telle vision. « - Victoria ! » Il se précipita vers elle et lui brisa ses chaînes. La mère de Tamara se redressa et se rua aussitôt dans les bras du demi-dieu qu'elle serra très fort. « Mon chéri ! Mais tu es blessé ! Dis-moi que Tamara n'est pas avec toi ! »

« - Elle n'est pas avec moi, ne t'en fais pas. Elle est à la maison avec Eileen. Je m'occupe de tout » Le fils d'Hermès fit alors son apparition, le teint plus blafard que jamais. « Ils envoient des renforts ! Ça ne rigole plus. »

« - Ok ! Ça va aller. »

« Haytham mon chéri »

« - Victoria tu vas partir avec ce jeune homme. Pas de « mais » ! Tu vas sortir d'ici. Il y a une voiture un peu plus loin, près d'une espèce de superette. » Il balança les clés au fils d'Hermès qui les attrapa au vol. « - Je ne suis pas tout seul Victoria, un ami est avec moi. Nous allons vous couvrir. Ça va aller, tout va bien se passer. Gamin, dans la voiture, il y a un dossier que j'ai volé à la base de Métairire. J'ignore ce qu'il contient, mais il faut le remettre à une colonie. De base, je voulais prouver par le biais de ce dossier, que je n'étais pas un traître, mais je crois que ça dépasse ma petite personne. Sauver nos colonies de ces humains et le plus important. Je peux compter sur toi ? » Le jeune garçon, qui se sentait pourvu d'un rôle à sa mesure accepta la mission qui venait de lui être confiée. Hay sourit à Victoria et ils reprirent la marche. Stan quitta la salle d'armes et ne put se résoudre à entamer les présentations avec Madame Lond. Il confia une arme au jeune demi-dieu, puis une plus conséquente à son binôme. « - Non pas d'ascenseur ! Ils sont truffés de caméra. » lança-t-il au fils d'Hermès. Ils optèrent donc pour les escaliers. Stan ouvrait la marche, Hay la fermait. « - On doit retrouver la salle des archives. Au-dessus, il y a une trappe, qui vous mènera dans le dessert. Victoria ca ira ? » La mère de Tamara acquiesça. Le petit groupe reprit donc son avancée, parvenant non sans mal à éviter de se faire repérer grâce aux sens du Marisien. Ils atteignirent enfin la salle des archives, où l'homme saucisson continuait à faire la causette à Morphée. « -Hermès junior passe le premier, ensuite, tu aides madame Lond et ... » Le jeune garçon, prit la main de Victoria en un clignement de sourcil, ils se volatisèrent et se retrouvèrent juste au-dessus. « Hay, on va avoir de la visite sous peu » lança Stan quelque peu tendu. « - Victoria et toi, allez-y ! »

« Haytham mon chéri, je t'en prie ! »

« - Victoria va-t’en, allez ! Je reviendrais, je te le promets et puis j'ai une demande à faire non ? » Et c'est sur ce dernier sourire, qu'ils se quittèrent. Le fils d'Hermès prit la main de la vieille femme et ils s'éloignèrent à vive allure tandis que Stan et Haytham, attendaient que la cavalerie ne débarque, ils espéraient ainsi permettre aux deux fuyards de gagner du temps. Allaient-ils eux, s'en sortir ? Rien n'était moins sûr!


© 2981 12289 0

_________________
#Guimauverie
Seasons may change, winter to spring

But I love you until the end of time



Revenir en haut Aller en bas
avatar
CAPITAINE BEAU GOSSE
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Information non transmise
messages : 1523
parmi nous depuis le : 01/08/2015

CAPITAINE BEAU GOSSE

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   Sam 19 Mai - 10:15

La quête de deux itinérants
Haytham CASSIDY ft Stanford YOUNG


« J'espère que tu sais, ce que tu fais gamin ! » Les paroles de Stan résonnaient encore dans la tête d'Haytham. Victoria était à présent aux mains inconnues de ce jeune demi-dieu, un fils d'Hermès qui plus est, et grec en l'occurrence. Hay, devait-il s'en méfier ? Oui, assurément, d'autant plus que le Marsien avait aussi confié au jeune sang-mêlé, en plus de sa précieuse voiture, le dossier qu'il avait découvert, sans le parcourir, à la base de Métairie quelques heures auparavant. Le gamin devait être quelqu'un de confiance, aucune autre alternative n'était envisageable pour le fils du dieu de la guerre qui plaçait tous ses espoirs sur les frêles épaules d'un Grec. Cependant, malgré les coups bas et le fait qu'il soit considéré comme un traître par les deux camps, le Marsien ne désespérait pas. Il aurait très bien pu laisser le gamin à la solde de ses bourreaux et s'en aller en faisant comme s'il ne l'avait pas vu. Si vraiment, il était un traître, c'est ainsi qu'il aurait dû réagir, néanmoins et puisque c'était plus fort que lui, notre demi-dieu joua les héros au grand dam de son aîné, qui pour le coup, se serait fait un plaisir de tourner les talons pour gagner du temps et mieux survivre.

« - Très franchement Stan, non ! J'ai beau être le fils du dieu de la guerre, je n'en demeure pas pour autant un excellent stratège. Je n'ai juste pas l'attention de finir ici. »

« Moi non plus. Surtout avec les quelques rumeurs qui me sont remonté jusqu'aux oreilles. Je les pensais fausses, mais aujourd'hui, j'ai tendance à croire que nous avons passé le stade de la rumeur. »

«  - De quoi tu parles ? » lança-t-il visiblement surprit que Stanford en sache plus lui qui semblait être à l'écart de tout ça. « Des expériences, gamins ! » Mais le vieux briscard n'eut pas le loisir de développer son argument, car l'alarme se mit à retentir, ébranlant quelque peu les tympans sensibles du demi-dieu guerrier. « - Je dois me marier, je ne peux pas crever ici. Je dois acheter cette putain de bague et faire ma demande, même si elle m'a déjà dit oui. Et j'ai deux filles, elles comptent sur moi. Je ne peux pas crever ici » réitéra-t-il presque pour se convaincre lui-même. Stan tenta un sourire puis acquiesça, ils devaient se tenir prêts. « Hay, je ne peux pas te laisser rester » commença-t-il avec conviction. « - Quoi ? Non qu'est-ce que tu racontes ? Stan ? » Le regard chancelant et la voix incertaine, Haytham malgré son interrogation, venait de comprendre ce que son camarade s'apprêtait à faire. « Je n’ai pu l'âge pour ces conneries, mais toi, tu as une famille à protéger. »

« - Il est hors de question que je te laisse tomber ici. Je suis un fils un Mars, je me battrais à tes côtés. » Mâchoires serrées, il se rapprocha de son ami, prêt à livrer bataille et peut-être même la dernière. Les agents étaient en approche, bien armés et en nombre. Ils allaient devoir lutter chacun de leur côté et pour l'heure, il était tout bonnement impossible de désigner un vainqueur. Le fils d'Hermès venait de placer Victoria dans la voiture, lui confiant au passage les clés. « Vous êtes en état de conduire ? » lui demandait-il avec toujours avant que cette dernière n'acquiesce. « Je t'en prie jeune homme, ramène-le-moi ! Ma fille sera dévastée s'il lui arrivait quelque chose ! » Puis, se soustrayant aux suppliques de Madame Lond, le jeune demi-dieu repensa à ce que le Romain lui avait dit. Le fameux dossier retrouvé dans une autre base, qu'il devait confier à quelqu'un de sûr. Si Haytham risquait entre- autre sa vie pour cela, il ne pouvait se résoudre à fermer les yeux et laissait Victoria partir sans prendre des précautions. Prenant une grande inspiration, il lui confia le nom d'un de ses contacts à qui il était primordial de remettre le dossier qu'il ne prit pas la peine de chercher puisqu'il savait qu'il se trouvait à l'intérieur de la voiture. « Vous devez le faire madame ! D'accord ? Moi, je les ramène. N'oubliez pas ! Contactez cette personne et transmettez le dossier une fois que vous l'aurez trouvé. »  Et c'est sur ces mots, que le fils d'Hermès disparu à toute vitesse dans une traînée luminescente pour retourner sur ses pas au moment presque opportun.

Peut importe à quel point nous sommes résistants, un traumatisme laisse toujours une cicatrice. Ça nous suit chez nous, ça change nos vies. Ils perturbent tout le monde mais c'est peut-être le but. La douleur, la peur et tout le reste, peut-être que traverser tout ça, c'est ce qui nous pousse. Peut-être qu'on doit être un peu amoché avant d'être à la hauteur.

Une explosion se fit entendre. Hay avait lutté de toutes ses forces, emportant avec lui bons nombres d'agents. Mais à présent, il ne contrôlait plus rien. Ses oreilles sifflaient, il ne parvenait plus à distinguer le moindre son. Tout n'était que poussière à présent. La pluie d'acier avait cessé de s'abattre sur eux. Sa main gauche tremblait encore. Il ne se souvenait plus de rien, hormis de Stan qui venait de lui passer devant en lui lançant un dernier regard. « Debout aller ! » Mais le Marsien n'entendait qu'un vulgaire brouhaha et était incapable de comprendre. « Une grenade vient de péter. On a peu de temps avant que la cavalerie ne débarque » Le fils d'Hermès continuait à parler dans le vide. Hay ne l'entendait pas, l'ouïe encore traumatisée par ce qu'elle venait de subir. « - Stan ? Où est Stan ? »  Essayait-il d'articuler. Le Grec chercha l'aîné du regard et ne parvint à le trouver. « Levez-vous, allez ! » Non sans mal, il redressa le Marsien « - Je...je n'entends rien. Où est... » Sa vue, qui elle ne l'avait pas abandonné, se posa alors sur le sol où il vit les membres éparpillés de Stanford. Le demi-dieu s'était ainsi sacrifié en saisissant la grenade que la main gauche d'Haytham avait fait apparaître. « - Non !!! NON ! » hurla le fils du dieu de la guerre, impuissant devant cette atrocité. Dans son sillage Stan, avait emporté bon nombre d'agents, mais les prochains n'allaient plus tarder. « J'ai besoin de votre collaboration si vous voulez qu'on sorte d'ici en vie » Encore sous le choc, Hay mobilisa néanmoins ce qui lui restait d'énergie et acquiesça « Merde ! Vous êtes blessé » Et effectivement, des débris de verre semblaient s'être logés dans l'épaule du « traître » Le fils d'Hermès, malgré son gabarit aida son aîné à prendre appui sur lui. « Nous allons sortir d'ici ok ? Restez juste près de moi ça risque d'aller vite. »

« - Pourquoi tu me sauves si je suis un traître ? »

« Comme ça nous sommes quittes » Et c'est ainsi que le jeune Grec parvint à sortir l'itinérant Romain des décombres, pour le conduire en lieu sûr. Victoria quant à elle, avait pris la route, le cœur serré. Elle ignorait si Haytham s'en était sorti et se demandait dès lors comment annoncer la nouvelle à sa fille. Elle repensa aussi à la demande du jeune garçon, concernant un dossier qui devait être remis dans les plus brefs délais à l'un de ses contacts. Certes, un demi-dieu y avait laissé la vie, mais la quête était à n'en plus douter, une réussite.



© 2981 12289 0

_________________
#Guimauverie
Seasons may change, winter to spring

But I love you until the end of time



Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: (quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants   

Revenir en haut Aller en bas
 

(quête) Haytham Cassidy/Stanford Young ☞ La quête de deux itinérants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Angus Young !
» Angus Young
» 30 YEARS STILL YOUNG ∆ troisième bougie soufflée
» (neelah) ▽ live fast, die young
» Connexion Galaxy S en Wifi - Obtention de l'adresse IP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: le reste des états-unis.-