Partagez | .
 

 ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 865
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Jeu 22 Juin - 20:19

Le membre 'Rosario L. Autiero' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DLCEM.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 149
parmi nous depuis le : 10/08/2016

DLCEM.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Lun 26 Juin - 20:25

Il en avait touché un. Vladimir avait poussé un cri de victoire. Il était content et fier. Il n’avait rien perdu au tir. Il était si confiant, qu’il n’avait pas vu venir le reste, trop occupé à apprécier son talent. Le jeune-homme touché avait répondu presque aussi-sec et il avait fait mouche. Une chose impressionnante et non-identifiable lui fondit dessus et lui transperça l’épaule. Vladimir l’avait à peine vu bouger, juste se former entre les mains du demi-dieu et un dard bordeau le fit reculer d’un pas. Pas de douleur, mais le choc. Le russe resta un moment subjugué, la pointe se brisa et des fragments lui restait dans l’épaule. Vladimir tourna vivement la tête face à Lethario, grognant. On aurait presque dit un démon. « On n’est pas tous obligé de les garder en vie. Un ou deux suffit… » avait-il murmurer, voyant un des leurs s’écrouler de l’autre côté de l’open-space. Il comprit vite qu’il ne fallait pas négliger ce demi-dieu.

Ils étaient tous les trois proches du sol, derrière des bureaux. Il avait le personnel administratif qui ne savaient pas trop quoi faire, un peu perdu pour certain derrière leur propre bureau et d’autre qui avait courut auprès des agents armés. Vladimir ne s’était toujours pas mis à couvert. Un de ses collègues vint lui passer un gilet parre-balle alors que l’immense homme marchait lentement tel un prédateur, le canon de son arme pointé vers les bureaux qui servaient de bastion aux trois jeune-hommes. En vrai, il n’en avait rien à faire d’une protection de plus ou de moins, ils ne savaient rien de ceux présents ce soir. Qui sait si ça allait le sauver de porter du kevlar.

Vladimir perdit patience, fou de rage d’avoir été touché par une création du Diable. Il tira. Son premier coup parti dans le mur et il faillit en dégommer un des siens. Les nerfs et les muscles lésés par le dard et le fragment de sang solide qui y restait ne lui provoquaient peut-être pas de douleur, mais son corps était aussi une mécanique et il avait coincé certain engrenage. Sa visée était mauvaise car il encaissait beaucoup moins le recul de son arme.

Un homme fila entra dans un bureau et coucha un costard-cravate qui avait tenté de l’intercepter. Il avait suivit le gibier de son canon, glissant sur le sol, pour avoir une ouverture au niveau de la porte et visa le meuble derrière lesquels il était caché et il tira au travers, au pif. Quatre coups. Il rechargea.

Les balles furent nulles. Elles se coincèrent dans le meuble, une autre dans une unité central encore allumée qui grésilla et une autre sifflant proches des deux fouineurs. (Rosario et Evan). D’un geste du poignet, il rangea le barillet dans son arme et aboya : « Bon tu comptes faire ton Jacky Chan ou merde !!! Je vais encore te coiffer au poteau si tu me laisses en solo. » ralait-il auprès de l’agent Law.

acidbrain



.résumé
- Vlad est touché à l’épaule droite.
- Porte un gilet parre-balle.
- N’a pas vraiment bougé de sa position, juste légèrement sur le côté.
- Tire dans le tas et ne touche personne.

Dés :
>> quatre coups :
1 à 4 : nuls.
5 : petite blessure
6 : blesse moyenne.

>> Si 5+ :
Rosario : oui
Evan : non

_________________
I’m a monster super-hero
« Ce n’est pas ma façon de penser qui fait mon malheur, c’est celle des autres ». Marquis de Sade ©️ by anaëlle.

Pour m’envoyer un mp, merci de passer par hillel. ❤︎


Dernière édition par Vladimir Zaleska le Mar 27 Juin - 21:10, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 865
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Lun 26 Juin - 20:25

Le membre 'Vladimir Zaleska' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé 6 faces.' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PETIT SCARABÉE.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Voyage d'une mission à une autre
messages : 373
parmi nous depuis le : 30/12/2015

PETIT SCARABÉE.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Mer 28 Juin - 8:13

INTRIGUE 4
ÉQUIPE ROUGE



C'était inévitable. Dewei était déjà sur les dents et Vladimir ne disait rien qui pouvait arranger les choses. Ils étaient tous les deux frustrés de se retrouver sur le banc de touche. Chacun rêvait de pouvoir passer ses nerfs sur quelqu'un. Dans ces conditions, il s'agissait d'un miracle qu'ils n'en soient pas venus aux mains avant. Même en entraînement, l'Asiatique n'avait jamais pour habitude de retenir ses coups, alors ce n'était certainement pas contre le Russe qu'il allait commencer !

Ils avaient échangé quelque frappe mettant à mal le décor lorsque l'alerte retentit. Dewei s'arrêta alors qu'il allait donner un coup-de-poing à Vladimir. Une alerte dans le QG, cela ne s'était plus produit depuis que l'agent Lond les avait trahis. Sans se concerter, Vlad et lui agirent en harmonie. L'ancien flic se saisit également d'une arme et vérifia les munitions tandis que son coéquipier improbable mettait sa sulfateuse à un point stratégique au cas où les choses dégénéraient.

Malgré son empressement à en découvre, il ne suivit pas le Russe. Il fallait être taré pour suivre Vlad. Taré ou ignorant qu'il s'agissait du meilleur moyen de se prendre un dommage collatéral. Changer d'itinéraire pour prendre l'ennemi à revers était tout aussi suicidaire avec Vlad dégommant tout ce qui bougera en première ligne, mais Dewei ne pouvait rester en retrait et laisser son collègue s'amuser ! L'agent de terrain bifurqua et prit un autre escalier. Arrivant vers l'Open Space, l'Asiatique sorti son arme et avança avec prudence, les sens en alerte. Percevant un mouvement dans un des bureaux, l'ancien flic s'y dirigea et pointa son arme, prêt à tirer... Avant de tomber sur le visage paniqué d'un bureaucrate ayant choisi la mauvaise nuit pour faire des heures sups. Le bureaucrate leva les mains avec un petit cri de surprise. Dewei baissa son arme et lui intima de se taire. Avant qu'il ne puisse en faire plus, Vlad poussa un cri de victoire et recommença à tirer sans se soucier de viser, apparemment. D'un geste brusque, l'Asiatique poussa le bureaucrate à couvert avant de l'imiter. Dewei tendait l'oreille pour essayer de comprendre se qu'il avait manqué. "Ils sont combien ?" Chuchota-t-il à sa seule source de renseignement qu'il avait sous la main. "Je... Je ne sais pas... Trois... Peut-être. Ou Quatre." Bafouilla l'autre membre du DLCEM. Dewei poussa un soupir devant le 'peut-être'. Il pouvait difficilement en vouloir à son interlocuteur qui n'avait certainement pas demandé à se retrouver coincer entre deux feux, mais, quand même... Que pouvait-il dire à ce poids mort ? Profiter d'une diversion pour fuir ou bien rester planquer ? "Bouge pas de là." Ordonna-t-il à mi-voix.

L'agent de terrain lança un regard en sortant brièvement à découvert, toujours l'arme à la main. Il repéra un collègue s'approchant d'un des bureaux. Avant qu'il ne puisse réfléchir à une stratégie, Vladimir aboya un commentaire. "Crétin de Russe !" Marmonna le chinois. Il n'en fallait pas plus pour qu'il oublie toute stratégie. Il était hors de question de répondre à la provocation et indiqué sa position à l'ennemi. Dewei rangea son arme afin de se libérer les mains pour un combat au corps-à-corps et sorti de sa cachette pour se ruer vers l'endroit probable où se planquait l'ennemi. Il avançait en courbant le dos afin d'éviter une nouvelle salve lancée part Vlad. L'ex-flic ne se redressa que lorsqu'il vit un des demi-dieux brandir une épée en menaçant de s'en prendre à un autre agent. Dewei prit son élan pour tenter un double coup de pied, mais l'autre agent ne semblait pas décider à bouger pour lui offrir la liberté de mouvement nécessaire. L'Asiatique jura en chinois et freina sa course afin de sortir son arme et mettre à son tour l'ennemi en joue.

Code by AMIANTE


lancé de dé :
1-2 : Dewei arrive à désarmer Rosario et à placer un coup de pied dans le ventre qui fait reculer le demi-dieu
3-4 : Dewei arrive à désarmer Rosario mais le demi-dieu esquive la suite de son enchaînement

5-6 : Un autre agent s'en mêle, empêchant l'Asiatique d'agir.

_________________
They think I'm crazy but they don't know the feeling Save me if I become my demons


Spoiler:
 


Dernière édition par Dewei Law le Mer 28 Juin - 16:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 865
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Mer 28 Juin - 8:13

Le membre 'Dewei Law' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ ROMAIN.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 250
parmi nous depuis le : 16/07/2015

SANG-MÊLÉ ROMAIN.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Mer 28 Juin - 15:29

C'était impossible, impossible pour nous de s'en sortir sans casse. Nous étions totalement en sous nombre, un de nos camarade avait déjà perdu la vie et je me rendais bien compte que cela affectait mes camarades quand à moi ? Eh bien disons que j'étais déjà incapacité, m'empêchant de me battre à plein potentiel au corps à corps, ce qui à la base était mon mode de combat de prédilection, ni même de me déplacer rapidement. Putain... nous n'aurions jamais dû cette mission, nous n'aurions jamais dû nous jeter ainsi dans la gueule du loup. Tout ce que l'on allait réussir à en tirer c'était de se faire tuer ou capturer et très franchement, dans l'immédiat, je ne savais pas ce qui était le mieux. Enfin bon, il fallait voir le positif ! Mes camarades avaient réussit à se retrancher dans une bureau, ils arrivaient à avancer sous la pression et j'avais réussit à tuer un agent et à en blesser un autre. Mais c'était malgré tout très peu pour espérer entrevoir une échappatoire possible.

Mais pas le temps de me prendre la tête, j'avais un rôle que je comptais bien remplir, c'est à dire servir de rempart pour mes camarades et les protéger du mieux que je pouvais. Au final ils avaient la mission la plus compliquée : Trouver des informations utiles sous un feu constant et trouver un moyen de s'échapper. Moi au moins c'était simple, je devais juste tirer à vu. Et ce que je voyais pour le moment c'était les deux grecs en difficultés, coincé dans un bureau avec à leur cul un agent et en même temps sous la menace d'un tir nourrit. Il y avait toujours les types à la porte mais je devais m'en désintéresser pour le moment, m'occuper des autres était beaucoup plus urgent ! Je tentais donc, comme je le pouvais, de me rapprocher un peu, sautant par dessus des bureaux en tentant d'oublier la douleur et en faisant gaffe de ne pas me prendre une balle en passant. Une fois assez proche, reprenant un couvert histoire de me préparer, je formais le long de mes avant bras deux harpons de sang de grande taille. Avec ça... je pourrais très certainement aider mes camarades maintenant sous la menace de non pas un mais deux agent. Me redressant rapidement pour prendre appuie sur le bureau, je visais alors les deux agents, lançant mes harpons.

Malheureusement cela ne passe pas... les projectiles partent à toutes vitesse mais la précision me manque et ils les frôlent de peu sans pour autant les toucher, fusant à travers l'air pour venir s'encastrer dans les murs. Je jure évidemment face à ce résultat et reprend vite mon couvert. C'est pas bon, pas bon du tout... Les deux autres vont devoir se débrouiller par eux même, le temps que j'arrive à recharger mes harpons et je prie les dieux pour que leurs réflexes soient meilleurs que ceux des ces putains de connards. Je n'ai pas envie de voir encore d'autres personnes tomber sous ma garde... je ne le supporterais pas.

Dé numéro 1 :
1 - 2 : Le tir rate l'agent qui avait suivit Rosario et vient se planter dans le mur.
3 - 4 : Le tir arrive à se loger dans l'épaule de l'agent.
5 : Le tir se plante dans l'agent, provoquant des dégâts graves.
6 : Le tir a un effet mortel sur l'agent.

Dé numéro 2 :
1 - 3 : Le tir rate Dewei et va se planter dans le décors.
4 : Le tir manque son but de peu mais érafle bien Dewei.
5 - 6 : Le tir atteint son but et se plante dans la cuisse de Dewei.

Dé numéro 3 :
Oui : Lethario, si ses cibles atteintes, arrive à les tirer en arrière en tirant sur les câbles de sang, les éloignant de Rosario et Evan.
Non : Les câbles de sang cèdent et il n'arrive pas à les éloigner en plus.


Dernière édition par Lethario Lovel le Mer 28 Juin - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 865
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Mer 28 Juin - 15:29

Le membre 'Lethario Lovel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé 6 faces.' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DLCEM.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 149
parmi nous depuis le : 10/08/2016

DLCEM.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Mer 5 Juil - 17:49

Dewei n’était pas à ses côtés, passé par un autre chemin, il entra alors par une autre porte. Il avait un autre angle. Vladimir était blessé, les demi-dieux à couverts. Il avait tirer au hasard et ne toucha personne. C’est alors que son ennemi de tantôt débarqua au milieu, avec un autre agent. Dans le tas, une tierce personne qui n’appartenait pas au DLCEM brandissait une épée. Vladimir le visage, mais il sentait bien que s’il tirait, il ne serait pas précis. Il continua de contourner le bureau pour être plus dans l’alignement de la porte. Il était à trois mètres derrière Dewei qui lui tenait Rosario en joue. Il n’y voyait rien. Mauvais plan.

Il rebroussa légèrement chemin. « Bougez pas ! » grogna Vladimir en tirant un coup dans un des murs en vitre du bureau. La balle la traversa et on entendit un craquement. Il tira une nouvelle fois et les fentes se propageait. Il vida presque son chargeur et les parois tombèrent en millions de petit morceaux autour du bureau, donc des deux agents comptant Dewei face à Rosario, et Evan aussi dans le bureau. Il rechargea son arme, bien content d’avoir dégager un peu le passage. Avec Vladimir, il ne fallait pas chercher trop loin. Si ça pouvait se détruire pour lui faciliter la vie, il n’hésitait pas. Ce n’était que du matériel.

Jetant un oeil à Dewei, il se rappela qu’il y en avait un troisième, et le dernier qui restait ne l’avait pas raté. Il allait lui régler son compte à celui-là. Encore une fois, on peut bien en sacrifier un… Il le vit bondir ici et là se cacher à nouveau. Vlad ne quittait pas le bureau derrière lequel il s’était caché des yeux. Il s’osait parfois à regarder sur les côtés dans le risque où il se déplacerait à couvert. Lethario se fit alors voir pour envoyer encore une fois ses javelots de sang. Vladimir tira et le rata bien sûr. Il jeta un rapide coup d’oeil au pic planté dans le mur plus loin, ahuri. Il n’avait aucune idée de ce que c’était et ça lui faisait presque peur. Raison de plus pour purifier cette terre du Mal qui l’habite. Il s’approcha d’une armoire à fourniture et en arracha la porte, puis s’approcha de la cible.

Grimpant sur un bureau, sa porte d’armoire devant lui comme un bouclier, il se cala grâce à la poignée pour avoir un guide avec sa main droite, tirant de la gauche. Il avait vu du mouvement par là-bas et entraperçut sa tête. Il avait presque un bon angle. S’il arrivait à passer où il fallait au travers du bureau. Un signe de main et un agent s’approchait lentement, prêt à le réceptionner si l’occasion se présentait.

Il tira trois coups. Il lui restait que deux balles. Rien. Il pesta des jurons en roumain et attrapa l’écran d’ordinateur qu’il avait dans les pâtes avant de le jeter en direction de l’intrus aux dards du démon.

acidbrain



.résumé
- Vlad est touché à l’épaule droite.
- Porte un gilet parre-balle.
- Parti s’occuper de Lethario.
- A arraché une porte d’armoire pour se servir de bouclier et est monté sur les petits bureaux au milieu de l’open-space.

Dés :
>> trois coups :
1 à 4 : nuls.
5 : petite blessure
6 : blesse moyenne.

_________________
I’m a monster super-hero
« Ce n’est pas ma façon de penser qui fait mon malheur, c’est celle des autres ». Marquis de Sade ©️ by anaëlle.

Pour m’envoyer un mp, merci de passer par hillel. ❤︎


Dernière édition par Vladimir Zaleska le Mer 5 Juil - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 865
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Mer 5 Juil - 17:49

Le membre 'Vladimir Zaleska' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PETIT SCARABÉE.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Voyage d'une mission à une autre
messages : 373
parmi nous depuis le : 30/12/2015

PETIT SCARABÉE.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Sam 15 Juil - 10:03

INTRIGUE 4
ÉQUIPE ROUGE



Il fallait croire qu'une divinité en manque de spectacle avait entendu sa prière. Dewei rongeait son frein, se retrouvant privé de cette grosse mission où quasiment tous ces collègues participaient, et il se retrouvait avec une intrusion de l'ennemi, juste quand il avait besoin de se défouler. C'était presque trop beau pour être vrai. Enfin, cela aurait été parfait sans cet incapable de collègue qui se trouvait sur son chemin, réduisant sa marge de manoeuvre. Son champ d'action restreint ne lui permettait pas de faire 'son Jackie Chan' comme ce crétin de Russe se plaisait à le dire, alors le chinois choisit une méthode plus conventionnel en sortant son arme.

Dewei marqua une hésitation. Le QG voudra certainement ces vermines vivantes, sauf que ce n'était pas dans ces habitudes de prendre des gants avec ces saletés. Ils avaient déjà tué un des leurs, pourquoi prendre des risques en visant pour blesser ? Sur ce point, il serait d'accord avec Vlad. En parlant du loup, c'est ce moment que choisi le Russe pour intervenir. L'autre agent fut complètement surpris, mais Dewei avait l'habitude des méthodes peu académique de Vlad. Il s'attendait à quelque chose dans le style. L'ancien flic poussa sans ménagement son collègue pour se libérer un passage et il fonça vers les deux demi-dieux. Il était bien décidé à profiter de l'entrée fracassante du Russe et de la surprise qui en découlait. Concentré sur le combat qui s'annonçait, il remarqua à peine les projectiles de sang qui le frôlèrent sans le toucher. Il fallait occuper ces deux-là afin qu'ils n'aient pas le temps de fouiner. Dewei prit son élan pour tenter de désarmer Rosario avec un coup de pied donné avec force. Il réussit ! Profitant de l'élan de cette réussite, il s'écarta pour faire feu, visant les jambes d'Evan et de Rosario, laissant le troisième intrus au bon soin du Russe. Il se força à viser les jambes en se répétant qu'il fallait ces vermines vivant. Inutile de compter sur le Russe pour prendre des gants et ramener le sien en un seul morceau, c'était donc à lui de lutter contre son aversion envers ces êtres semi-divins en évitant de viser le torse ou la tête comme il en mourrait pourtant d'envie.

"C'est fini, tentez rien de stupide." Déclara Dewei après son double tir réussi. Stupide, ces demi-dieux l'avaient déjà été en pénétrant dans ce QG. Malgré sa mise en garde, on sentait que l'ancien flic cherchait une occasion de faire feu de nouveau. D'où sa mise en garde, qui sonnait comme une invitation à poursuivre le combat. *Donnez-moi une bonne raison de vous descendre. Allez !* Voilà ce qui ressortait de son avertissement.

Code by AMIANTE


Résultat des dés :
oui ou non Dewei parvint à désarmer Rosario

Dés 6 (1) : résultat du tir sur Rosario
1 - 2 : Tir raté
3 - 4 : La balle traversent la jambe, blessure 'légère'
5 - 6 : La balle est resté dans la jambe, blessure douloureuse


Dés 6 (2) : résultat du tir sur Evan
1 - 2 : Tir raté
3 - 4 : La balle traversent la jambe, blessure 'légère'

5 - 6 : La balle est resté dans la jambe, blessure douloureuse

_________________
They think I'm crazy but they don't know the feeling Save me if I become my demons


Spoiler:
 


Dernière édition par Dewei Law le Sam 15 Juil - 10:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   

Revenir en haut Aller en bas
 

☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO UNE ; à quoi tu danses ?
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - INSCRIPTIONS.
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO DEUX - « And they were ennemies. » (Scranton, Pennsylvanie)
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO TROIS - « Blast Off. » (Rez-de-chaussée - Golf du Mexique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: new york city. :: quartier général du d.l.c.e.m.-