Partagez | .
 

 ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 903
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Sam 15 Juil - 10:03

Le membre 'Dewei Law' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CROUPIER DE PREMIÈRE CLASSE.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Colonie des sang-mêlés.
messages : 145
parmi nous depuis le : 16/11/2016

CROUPIER DE PREMIÈRE CLASSE.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Mer 26 Juil - 13:33

Dans le fond, il était tout aussi paniqué que l'enfant d'Hermès. Il avait envie d'extérioriser sa peur, de crier ou de pleurnicher à voix haute histoire d'évacuer la peur, l’excitation et bon sang encore la peur qui bouillaient en lui. Mais il avait été désigné parmi les grecs pour mener cette mission à bien, alors il se devait de ne pas y laisser la vie. Ce fut alors que Rosario se décida à le rejoindre dans une entrée pour le moins remarquable, glissade sur les genoux à l’appui, un agent d DLCEM sur les talons. D'accord, ils étaient mal ils étaient très mal. Mais quand il entendit le cri de guerre du fils d'Hermès, il ne pu s'empêcher de se sentir vivant de nouveau. Et en plein dans l'action. Il avait son épée, Rosario aussi. Et il faisait face aux balles. Mais peu importe. Dans le fond il remarqua un homme asiatique bien décidé à leur en faire bavé, mais visiblement empêché par son collègue.

Ce fut alors que tout s'embrouilla. Des tirs, des objets qui volaient à travers la pièce, Lethario seul contre l'autre timbré de tatoué et... Deux balles dans les jambes. L'une pour Rosario, l'autre pour lui. Evan hurla, s'écroula, tenant sa jambe en sang. Putain mon gars ta chance t'auras lâché juste au mauvais moment... Ses oreilles s'était bouchée et à la vue du sang qui s'écoulait de sa blessure il s’effondra, les mains rouges, les larmes au bord des yeux. Dans la cuisse. Et la balle était toujours là, c'était comme s'il pouvait la sentir. Une de ses mains agrippa au tee shirt de Rosario et il leva le regard vers l'agent, qui leur lança un dernier avertissement. Tu vas quand même pas te laisser abattre... Sauf que dans l'absolu, il était parfaitement inutile tant que sa jambe ne serait pas remise. Son pouvoir ne lui serait d'aucune utilité, ou du moins pour celui qu'il contrôlait. Il lui fallait un minimum de concentration, et la blessure qu'il avait à la jambe retenait toute son attention. Il pouvait toujours rêver pour qu'il se mette à l'implorer, un pardon ou quelque chose comme ça. Tout ce qu'il espérait, c'était que Lethario s'en sorte : le romain était seul et il l’espérait, toujours en pleine forme. Il posa son arme, silencieux, incapable de réfléchir au reste. Il allait se prendre une balle dans la tête, un point c'est tout. Ou finir enfermé dans une de ces cellules où qu'il avait du forcer il y a des mois de ça pour délivrer l'un des siens. Et l'impensable se produisit.
Le don qui ne lui servait à rien au quotidien car non maîtrisé se décidé à fonctionner, rien qu'une fois, alors qu'Evan était à deux doigts de se faire dessus.
La peur avait toujours su motiver la malchance.

LANCER DE DÉS.
oui; le pouvoir de malchance se déclenche.
non; rien ne vient, aucun de ses pouvoirs ne fonctionne.

si oui:
oui; un bout du plafond abîmé par des projectile perdus s'écroule et tombe sur la tête de Dewei.
non; un autre agent débarque et prête main forte à Dewei, mais celui-ci commence à vouloir les emmener dans un lieu sûr, et à contester l'agent Law.

_________________

On peut continuer à exister sans son âme, tant que le cœur et le cerveau fonctionnent. Mais on n'a plus aucune conscience de soi, plus de mémoire, plus... rien. Et plus aucune chance de guérison. On existe, c'est tout. Comme une coquille vide. — JK Rowling.



Dernière édition par A. Evan Worthington le Mer 26 Juil - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 903
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Mer 26 Juil - 13:33

Le membre 'A. Evan Worthington' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ ROMAIN.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 251
parmi nous depuis le : 16/07/2015

SANG-MÊLÉ ROMAIN.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Jeu 27 Juil - 17:32

Faire quelque chose... faire quelque chose... faire putain de quelque chose ! La situation ne faisait que s'aggraver à mesure que les secondes passaient. À ce rythme, tous les trois, trois seuls survivants, ils seraient soit mort soit capturé, utilisé comme cobaye par ces cinglés qui ne voyait rien d'autre en eux que des menaces ou au moins des curiosités à analyser comme des rats de laboratoire. Non ! Je ne pouvais pas accepter cela ! Je ne pouvais pas ne rien faire tandis que ces connards fondrait sur nous afin de nous mettre hors d'état de nuire. Si nous ne pouvions tous nous en sortir je voulais au moins offrir la possibilité à mes camarades de partir. Mais là encore c'était mal barré...

Car ils étaient là bas, si loin, en danger. J'avais bien essayé, essayé de flinguer ce connard qui les braquait de son arme mais j'avais été incapable de faire mouche. Trop loin... trop loin et de mon côté je n'avais pas beaucoup plus de répit, traqué par les autres, traqué par ce salaud avec son visage de mort qui semblait bien décidé à me trouer comme une passoire. Heureusement la chance semblait de mon côté... chance que je devais à Evan ? Quoi qu'il en soit, depuis le premier tir que je m'étais prit je n'avais pas eut à subir de gros dégât depuis, pour ne pas dire que j'étais carrément passé entre les balles miraculeusement ! Il fallait donc que j'en profite, que je profite du fait d'avoir encore pas mal de force pour faire quelque chose. Mais quoi et quand ? Puis d'un coup le sort sembla de notre côté de nouveau. Car sans prévenir, sans doute à cause des dégâts causé par les fous de la gâchette ou n'importe quoi d'autre, le plafond se mit à céder, s'écroulant sur l'agent qui tenant en joug mes deux camarades et leur offrant ainsi une fenêtre d'opportunité. Bordel, finalement Evan ne mentait vraiment pas sur son côté porte bonheur, même si pour cela on avait dû affronter les pires malheurs, et rien que pour cela j'avais envie de l'embrasser plus encore !

Je décidais donc de les rejoindre, mais pour les rejoindre il me fallait d'abord me débarrasser de l'autre fou. Plutôt que de tenter une nouvelle attaque avec mon pouvoir de contrôle du sang, je décidais d'adopter une technique... plus franche et adapté à ce genre d'individu. Usant de ma super force je me relevais d'un coup en projetant le bureau qui me servait de couvert une seconde plus tôt comme un missile vers le tatoué perché. L'avais-je touché ? Je ne pris pas vraiment le temps de vérifier. Car presque aussitôt je me ruais vers le bureau où se trouvait mes deux camarades. « Faut qu'on se casse ! Tant pis si on a rien ! Si on reste plus longtemps je donne pas cher de notre peau. Alors je t'en supplie Rosario, transforme ce putain de placard en portail. » Avais-je fini par dire en baissant le ton, histoire que personne ne tente de nous couper notre sortie de secours. Je regardais cependant un des tiroirs, sans doute celui qui avait attiré l'attention d'Evan au point qu'il soit venu se retrancher ici, avant que me dire que cela ne coûtait rien d'essayer. Je broyais donc le cadenas sans mal avant de vérifier ce qu'il y avait à l'intérieur. N'ayant pas vraiment le temps de faire de la lecture je prenais simplement les dossiers, me disant que c'était toujours mieux que rien, avant de répéter « C'est bon, maintenant on se casse avant qu'il soit trop tard ! »

Dé n°1 :
1 à 2 - Le bureau passe de peu à côté du tatoué, donnant au mieux une distraction.
3 à 4 - Le bureau frappe le tatoué mais pas complètement, lui faisant seulement perdre l'équilibre et tomber de son perchoir.
5 à 6 - Le bureau le frappe de plein fouet à très fort vélocité.

Dé n°2 :
Oui - Les dossiers récupérés contiennent des informations d'importance.
Non - Les dossiers n'ont aucun intérêt, rien de plus que de la paperasse qui certes peuvent paraître important mais pas pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 903
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Jeu 27 Juil - 17:32

Le membre 'Lethario Lovel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé 6 faces.' :


--------------------------------

#2 'Oui/Non' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DLCEM.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 149
parmi nous depuis le : 10/08/2016

DLCEM.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Mer 2 Aoû - 15:17

Ils étaient faits. Du moins, Vladimir le voyait ainsi. Il en restait deux en mauvaise postures et celui qu’il avait choisi, il pouvait bien se permettre de la tuer. Sauf qu’il n’arrivait à rien. Quelle frustration pour un ancien tireur d’élite. Il fallait dire que le jeune l’avait pas raté en le blessant à l’épaule. Ce n’était pas non plus pour rien qu’il s’acharnait sur lui. Il avait toutes les raisons de le détester. La première était d’être un démon du Mal. Il avait grimpé sur les bureaux, sans peur, se protégeant d’une porte d’amour qu’il avait arraché. Il tirait encore et toujours, à en vider son barillet mais même pas un grognement. Il ne l’avait pas touché. Elle filait toute autour. La prochaine tourné, il finirait par le toucher. Vladimir commençait à appréhender la déviation de son tir à cause de son épaule lésée.

Il remplissait les balles une à une avec doigté et rapidité. Les révolver c’était chiant, mais il les aimait tellement qu’il avait appris à s’en sortir avec, même dans des moments de panique et qui demandait de la vitesse. Un bruit l’alerta. Un rapide coup d’oeil vers le fracas en rabattant le bataillait dans son arme d’un simple mouvement du poignet. Le plafond venait de s’écrouler sur Dewei. Tant pis. Il était à deux doigts de fumer l’autre. Puis s’il en mourrait, ce que le ninja n’était pas si doué que ça au final. Chacun sa merde et sa destiné. Pas le temps de savourer la défaite de son collègue et de se défouler sur l’autre jeune dans le champs de petits bureaux, car l’un d’eux lui arrivait pleine poire. Il eut tout juste le temps de tourner la tête que le meuble le rencontra violemment. La porte de l’armoire se brisa en deux et l’immense Russe fut éjecté beaucoup plus loin, saccageant le mobilier à l’atterrissage.

Un planche fut projeté, et ensuite un clavier d’ordinateur vola, et tous les restes des meubles autour. La bête se relevait, lentement et difficilement, mais il se hissait. Il avait encore la force de se trainer, alors il n’abandonnerait pas. Appuyé sur les tiroirs du bureau qu’on lui avait jeté, il visage et tira quatre coups en essayant de viser au plus juste, mais il s’était retourné un doigt. Sans parler qu’il était sonné. C’était difficile. Une balle siffla alors tout près de Rosario, lui éraflant à peine la pommette.

acidbrain



.résumé
- Vlad est touché à l’épaule droite.
- Porte un gilet parre-balle.
- S’est prit un bureau de la part de lethario, projetté plus loin dans l’open space.
- A eu tout juste la force de se relever, en mauvais état.
- Il a tiré et à peine touché Rosario.

Dés :
Se relève pour tirer.
Oui : Oui, quelques commotions, un peu sonné
Non : gravement blessé et inconscient.

Si oui
>> quatre coups :
1 à 4 : nuls.
5 : petite blessure >> 1x
6 : blessure moyenne.

Si touché
1 : Dewei
2 : Leth
3-4 : Evan

5-6 : Rosario

_________________
I’m a monster super-hero
« Ce n’est pas ma façon de penser qui fait mon malheur, c’est celle des autres ». Marquis de Sade ©️ by anaëlle.

Pour m’envoyer un mp, merci de passer par hillel. ❤︎


Dernière édition par Vladimir Zaleska le Mer 2 Aoû - 15:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 903
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Mer 2 Aoû - 15:17

Le membre 'Vladimir Zaleska' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dé 6 faces.' :


--------------------------------

#3 'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New-York.
messages : 34
parmi nous depuis le : 26/01/2017

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Mar 29 Aoû - 20:16

Peuvent-ils rentrer à trois à l'intérieur ?
Oui, le placard est juste assez grand pour les laisser passer tous les trois.
Non, Rosario doit faire un choix.

Où les amène le placard ?
1-2, le pouvoir ne fonctionne pas.
3-4, il les ramène dans l'openspace.
5-6, il les amène de l'autre côté de l'étage, dans l'armurerie.


À genou sur le sol du bureau, l'épée fermement tenu à demain, Rosario aurait pu passer pour un brave à défier ainsi l'ennemi. Pourtant, son cœur battait la chamade et il sentait ses jambes trembler de terreur sous lui. Les actions héroïques, les sacrifices pour le bien du plus grand nombre, le courage face au danger… Ce n'était pas lui tout ça. Lui il était le gars qui agissait dans l'ombre, le gars qui trompait de bonnes personnes avec parfois un petit pincement au cœur mais sans plus. Lui il était le lâche, le traître, l'opportuniste. Il retournait sa veste si l'occasion s'en présentait et si ça lui permettait de sauver ses fesses ou de gagner plus. Méprisable ? Sans doute, mais c'était lui. Pourtant, face à ces mortels bien décidés à l'arrêter par tous les moyens, il restait fermement grec. Il avait peur mais il ne trahirait pas ses camarades pour ces assassins. Peut-être qu'il avait un peu d'honneur finalement.

Bam bam, les balles sifflèrent autour d'Evan et lui et une douleur féroce lui transperça une jambe avant même qu'il n'est le temps de se mettre à couvert. Le sang se mit à couler avec un léger temps de retard. « À couvert ! » Rosario s'entendit crier ça à Evan mais… Ils n'avaient nulle part où se mettre à couvert, aucun endroit où se planquer, rien. Ils étaient dans un bureau, face à un asiatique ninja crevant d'envie de leur faire la peau. Leur mission lui parut soudainement bien ridicule : qu'est-ce qu'ils avaient espéré ce soir ? Découvrir le torchon qui leur livrerait un mode d'emploi tout fait pour démolir le DLCEM ? Trouver des armes ? Des informations ? Sauver les leurs peut-être ? Devant ce qu'il voyait aujourd'hui, il savait que ce ne serait pas possible. Ils avaient trop de retard, as assez d'armes, pas assez de soldats. Parce que oui, c'était ça qu'il leur faudrait désormais : des soldats. Pas des gamins bêtement armés d'une épée ou d'adolescents tirant trois flèches en vrac. Non, des soldats, entraînés à se battre, à tuer, à user de tout ce qu'ils avaient à leur disposition pour pouvoir survivre. Est-ce que Rosario pourrait être l'un d'eux ? Dans l'absolu, il essayait d'échapper à la mort. À cet instant, le plafond se décrocha pour tomber sur le ninja chinois et Rosario se remit à croire en sa bonne étoile (qui ne lui avait jamais fait défaut jusqu'à présent).

Rosario serra les dents, sentant tous ses muscles se contracter de douleur. Il attrapa Evan par un bras pendant que Lethario – qui les avait rejoint – attrapait tout le contenu d'un tiroir. « Ok, tous à gauche. Evan, accroche-toi. » chuchota-t-il à ses deux camarades sans cesser de se demander sil ne devrait pas plutôt se jeter au sol, les mains en l'air, en réclamant la merci des tueurs en série qui s'abritaient dans ce putain de building. Brutalement, dans un hoquet de douleur, il traîna à moitié Evan jusqu'à un placard et renversa son contenu. Ils avaient de la chance, l'autre asiatique était toujours sous les ruines blanchâtres du morceau de plafond et le tatoué venait de se manger un bureau. Le fils d'Hermès jeta Evan dans le placard comme un sac et s'engouffra à sa suite, lui marchant à moitié dessus. « Lethario ramène ton cul ! » Le Romain finit par les rejoindre, à l'instant même où Rosario s'apprétait à fermer le placard et à le planter là. Mais… Il eut beau guetter la sensation habituelle de téléportation, rien. Il rouvrit légèrement une porte pour la claquer de toutes ses forces mais toujours rien. Même dans un placard bien fermé, rien. Ils étaient trois, ils étaient blessés et ils allaient mourir à présent. Dans un filet de voix, il se résolut à en informer ses partenaires. « Mon pouvoir ne marche pas... » Ce qui restait sacrément étrange. « Il fonctionne toujours ! Toujours! À la rigueur je me trompe de placard mais... » Mais non. Aujourd'hui, le seul jour où il aurait réellement fallu qu'il fonctionne, pour une raison de vie ou de mort, rien ne marchait.

_________________
i will not let him to hurt you.
je l'ai épousée mais soyez tranquille ! c'est uniquement pour sa fortune, et d'ailleurs je ne l'aime pas tant que ça.


Dernière édition par Rosario L. Autiero le Mar 29 Aoû - 20:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 903
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Mar 29 Aoû - 20:16

Le membre 'Rosario L. Autiero' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Oui/Non' :


--------------------------------

#2 'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PETIT SCARABÉE.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Voyage d'une mission à une autre
messages : 373
parmi nous depuis le : 30/12/2015

PETIT SCARABÉE.

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   Mer 6 Sep - 22:33

INTRIGUE 4
ÉQUIPE ROUGE



Ces deux tirs atteignirent leur but. En même temps, vu la distance, le contraire en aurait été frustrant. Quoi qu'avec ces ordures de rejetons divins, tout était possible. Il ne tira aucune satisfaction de cette réussite. Dewei avait dû faire un gros effort sur lui pour se contenter de viser les jambes. Si ça n'avait tenu qu'à lui, il aurait volontiers visé la tête. Sauf que ces pourritures avaient réussi à trouver le QG et a y entrer, il les fallait vivant. Pas trop amochés, de préférence. C'est dans des jours comme ça qu'il enviait ce taré de Russe qui ne se préoccupait jamais de ce genre de détail.

Son visage ne trahissait que du dégoût. Il ne ressentit pas de compassion en voyant Evan hurler et s'écrouler en tenant sa jambe blessée. Ces gosses avaient des aptitudes qu'une vie d'entraînement ne suffirait jamais à atteindre et c'était ça le résultat ? Un gamin larmoyant ? Pathétique. Dewei n'était pas du genre à promettre de l'indulgence en échange de supplique. Même son avertissement sonnait comme une invitation à lui donner un prétexte pour tirer de nouveau.

Ce fut son erreur. Il avait oublié que ces saletés n'étaient pas des adversaires ordinaires. Il avait oublié d'être sur ces gardes. Un bruit venant du plafond attira son attention, à peine le temps de lever la tête, à peine le temps de constater en étouffant un juron que l'inévitable lui tomba dessus.

Il avait dû perdre connaissance, car, quand il se dégagea en pestant, aider par un autre agent, et chassant les débris de plâtre sur lui, les trois intrus n'étaient plus là. Heureusement, les blessés avaient laissé une sacrée piste pour les suivre. Dewei changea ses munitions. "Tu me suis, en silence." Ordonna-t-il dans un murmure. Ignorant les questions soucieuses du collègue qui lui était venu en aide. Le laboratoire New-Yorkais lui avait passé des échantillons à tester qui permettrait en théorie de bloquer les pouvoirs de ces saletés pendant quelques heures. Où les avaient-ils mis ? Pas le temps de s'assurer que c'était les bonnes munitions, il se remit en route. En chemin, il croisa Vlad. Avec un doigt, il intima l'ordre de se taire, puis, dans le même mouvement, il indiqua le sol et le sang laissé par les blessés. Ils n'avaient pas le temps de se lancer des piques sur leur malchance respective, même si l'envie y était.

Il suivit la piste sanglante, tenant son arme fermement devant lui. Cette fois, il ne perdra son temps à faire des mises en gardes. Ces gosses avaient abusé de leur chance, il allait s'assurer qu'il n'y en aurait pas de deuxième. Dewei fut un peu décontenancé en entendant la voix d'un des gosses venir d'un placard. La surprise passée, il fit signe à l'agent pour qu'il ouvre la porte à son signal. Oui, à l'autre agent, ce n'était pas ce genre de directive qu'il donnerait à Vlad. Il préférait avoir le Russe en force de frappe de soutien. Il donna le signal. Son collègue ouvrit et Dewei fit feu, sans chercher à viser. Vu la situation, la rapidité primait sur la précision.

Code by AMIANTE


dé oui - non : Dewei recharge-t-il son arme avec le Sérum anti-pouvoirs ? OUI

Si oui : dé 6 indique l'efficacité du sérum :
1-2-3 : le sérum neutralise les pouvoirs
3-4-5 : il ne se passe rien
6 : le sérum à l'effet inverse et booste les pouvoirs

Si non : le dé 6 indique l'efficacité du tir
1 - 2 - 3: Tir raté
3 - 4 - 5 : blessure 'légère'
6 : blessure douloureuse

deuxième dé 6 indique la cible :
1 : tous
2 : Rosario uniquement
3 : Lethario uniquement
4 : Evan uniquement
5 : deux d'entre eux (au choix)

6 : aucun

_________________
They think I'm crazy but they don't know the feeling Save me if I become my demons


Spoiler:
 


Dernière édition par Dewei Law le Mer 6 Sep - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)   

Revenir en haut Aller en bas
 

☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» ☞ INTRIGUE NUMÉRO QUATRE - « A view to a kill. » (étages 8 à 10)
» j'ai deux question qui m'intrigue
» La Maison de la Nuit-->Ecole de Vampires, intrigue et meurtres...
» 3 D disparue après la MAJ
» Les WayPoints en Photo sur GoogleMaps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LES ÉTATS-UNIS.  :: new york city. :: quartier général du d.l.c.e.m.-