Partagez | .
 

 (m/libre) une histoire de famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
SANG-MÊLÉ GREC.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : à la colonie des sangs mêlés
messages : 530
parmi nous depuis le : 03/12/2015

SANG-MÊLÉ GREC.

MessageSujet: (m/libre) une histoire de famille   Dim 16 Avr - 15:53

- CALEB P. NOM -
dossier n°2413-28 ; informations générales.
NOM •• au choix. PRÉNOM(S) •• Caleb  pour les besoins du scénarioSURNOM(S) •• au choix. ÂGE •• entre 28 et 30 ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE •• au choix dans une ville pas loin de Pittsburgh, USA. NATIONALITÉ •• américaine. ORIGINES •• au choix du côté de son père et il aurait des origines norvégiennes du côté de sa mère . OCCUPATION •• Officiellement il est lieutenant et bras droit du capitaine de police de New York. Officieusement, il travaille pour le DLCEM comme testeur des nouvelles armes et agent double.  ORIENTATION SEXUELLE •• au choix même si je le verrai plus hétéro. STATUT CIVIL •• au choix MEMBRE DU DLCEM DEPUIS •• Pas longtemps maximum trois ans. ARME FÉTICHE •• Tout ce qui lui passe sous la main. Du simple pistolet à l'arbalète ancienne, il apprend vite à manier les armes .
CARACTÈRE.
Patient + Têtu + Un brin impulsif + stratège + leader + rancunier + ne se remet pas en question facilement + donne difficilement sa confiance aux femmes + déterminé + réfléchit.

QUELQUES ANECDOTES.
01. Il a des souvenirs de sa mère. Des goûters à la barbe à papa à son départ de la maison le laissant seul avec son père. 02. Il ne veut pas d'enfant car il ne veut pas que ce qui lui est arrivé arrive aux siens. 03. Il voit parfaitement bien à travers la brume. La première fois, il a cru avoir rêvé d'avoir vue quelque chose d'inexplicable comme cette femme qui semblait avoir deux paires de bras par exemple. Et a garder tout ça pour lui jusqu'à l'arrivé de la DLCEM dans sa vie.04. Aussi bizarre que ça l'est, il n'aime pas le chocolat. 05. Son père ne s'est jamais remis du départ de sa mère qui ne lui a donné aucune explication. Il a découverts plus tard, grâce à son boulot de flic, que son ancienne femme était avec un autre homme que lui. Ça le déchira au point de tomber dans l'alcool et il mourra des années plus tard d'un cancer ou d'un coma éthylique. C'est aussi comme ça qu'il donna sans le savoir comme héritage le DLCEM à son fils étant membre de cette organisation. 06. Il a du mal à donner sa confiance à quelqu'un surtout si c'est à la donner à une femme. 07. Il boit énormément de café au point de faire des insomnies.  08. Il a très mal vécu la mort de son père (dont il tient sa mère responsable) au point de faire le même métier que lui maintenant. 09. Il a cette capacité particulière à maîtriser parfaitement les armes et d'avoir un instinct infaillible. Ses deux atouts lui ont permit de se faire un nom dans son métier et il a vite passé les échelons rapidement au point d'être le bras droit du capitaine de police. Le fait de voir à travers la brume l'a aussi aidé. 10.Il n'aime pas de ne pas comprendre. L'inconnu lui fait peur et prône toujours la justice.
à propos du scénario.
L'histoire est pratiquement libre à part les quelques points clés ci-dessous :

- Caleb est né d'une famille qu'on peut qualifié de normal. Il comparait ses parents au couple parfait, l'amour parfait et il en était plus que fier.

- A ses quatre/cinq/six ans (selon l'âge que vous avez choisi), sa mère partit le laissant seul avec son père. Sans un adieu ni la raison de son départ. Il lui en veut depuis ce jour-là (encore plus quand son père mourra) et les souvenirs qu'il garde d'elle lui font mal. C'est aussi comme ça que donner sa confiance en une femme lui est difficile. Encore aujourd'hui, il ne sait toujours pas pourquoi sa mère les a abandonné.

- Il n'a jamais su que son père travaillait pour le DLCEM et encore moins que ses ancêtres en faisaient aussi partit (sous l'ancien nom du DLCEM). Caleb pensait que c'était le boulot de flic de son père qui prenait beaucoup de temps et qu'il était habitué aux nounous de son plus jeune âge. Et non autre chose.

- Il a commencé à voir clairement à travers la brume peu de temps après la mort de son père. Il a su mettre un nom que beaucoup plus tard quand le DLCEM le contacta suite à son talent de maîtriser les armes et d'avoir monté les échelons rapidement en tant que lieutenant de police.

- Il n'est pas au courant qu'il a une demi-soeur mortelle (raison pour laquelle sa mère les a abandonné étant sous le charme/flèche d'Eros/Cupidon version romaine, dieu de l'amour du jour au lendemain).


interview de Caleb p. nom, DLCEM.


01. •• VOYEZ-VOUS À TRAVERS LA BRUME ? SI OUI, À QUEL DEGRÉ ET COMMENT VOUS EN ÊTES-VOUS RENDU COMPTE ? Parfaitement bien comme s'il était un demi-dieu alors qu'il n'est qu'un simple mortel. Et une histoire de femme avec plusieurs pairs de bras et d'autres apparitions après.

02. •• AVEZ-VOUS DES CONNAISSANCES DE L'EXISTENCE DES MONDES MYTHOLOGIQUES ? SI OUI, À QUEL DEGRÉ ET COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LEUR EXISTENCE ? QUE PENSEZ-VOUS DE LA MYTHOLOGIE ? libre

03. •• QUELLE EST VOTRE PLACE DANS L'ORGANISATION ? POURQUOI ET COMMENT L'AVEZ-VOUS REJOINTE ? Elle n'est pas haute vu son peu d'ancienneté. Il est agent double et il est le testeur des armes créé par le DLCEM.  Une histoire de famille. Son père ainsi que d'autres de ses ancêtres étaient des anciens membres et par ses atouts et son poste "haut gradé", Caleb l'a rejoint. Il a vu en eux l'héritage de sa famille, de son père. Des personnes comme lui qui comprenaient les choses qu'ils voyaient. Et qui répondait à ses questions montrant l'injustice dans les actes passés des demi-dieux.

04. •• AVEZ-VOUS PARTICIPÉ À L'INTRUSION DES CAMPS ? QU'ÉTAIT VOTRE RESSENTI ALORS ? Non pour ne pas griller sa couverture d'agent double.

Les liens


ELIN R. KEYNES
DEMI-SOEUR MORTELLE/REPONSE •• Point de vue de Caleb

Ta première rencontre avec Elin, tu t'en souviens comme si c'était hier. Il y avait eu un tel raffut dans un Starbucks que des gens avaient appelé la police par peur que ça dégénère en bagarre. Par chance, tu te trouvais non loin des lieux. Tu t'étais aussitôt empressé de voir ce qui s'était passé. De comprendre comment, mais surtout pourquoi quelque chose se passait mal dans un lieu aussi anodin qu'était un Coffee Shop. Tu avais souri en pensant qu'un client avait volé le café de quelqu'un d'autre et par fatigue que ça avait dégénéré. Que le ton était monté au point que ça s'entende à l'extérieur du magasin. S'il y avait bien une chose que tu étais certain, c'était que tu ne t'attendais pas à la scène que tu voyais sous tes yeux quand tu avais poussé les portes du café. Mais vraiment pas. Des gens hurlaient de partout. Que ça soit des hommes ou des femmes tout le monde hurlaient. Et même le personnel s'y mettait. Des mots comme "elle est à moi pétasse" ou "ne la touche pas" t'arrivaient aux oreilles. Et parmi tout ce chaos, ton regard avait été attiré par une femme qui devait avoir plus de la vingtaine qui buvait tranquillement son café, assise à une des tables du salon avec une de ses mains posé sur son menton. Comme si personne autour ne criait. Ne s'apprêtais à sauter à la gorge du premier venu. Comme si elle était toute seule. Elle semblait sentir ton regard vu qu'elle leva les yeux vers toi un moment. Le contact ne dura pas longtemps, car non loin de toi deux femmes s'étaient échappé des bras de leur compagnon avec l'intention de se jeter au visage comme deux furies. Et tu devais empêcher ça. Occupé à éviter une bagarre entre les deux femmes, tu ne la vit pas se lever et partir du Starbucks en jetant son gobelet de café vide au passage dans l'une des poubelles. Et quand la porte claqua, la faisant disparaître, comme par magie l'apocalypse s'arrêta d'un seul coup. Comme par magie.  

La seconde fois comme la troisième et les fois suivantes que tu croisas Elin, c'était toujours dans des circonstances similaires. Dans un musée où quelqu'un aurait vu une statue en marbre bougé provoquant l'affolement et les rires de certains. À Central Park ou dix personnes s'étaient battu pour je ne sais quelle raison. Des salles de concerts ouvertes comme par magie alors qu'il n'y avait aucun concert la veille. Et même un casino où la voiture qui avait été mise comme lot gagnant avait été mystérieusement volé par deux jeunes adultes. Et ce n'est grâce aux caméras de surveillances que tu avais reconnu le visage de la femme que tu avais vu au Starbucks. C'est à partir de là que tes anciennes intuitions concernant la jeune femme étaient revenu en force. Que cette femme était dangereuse. Différente de toi. Et ça même si tu n'avais pas pu encore le confirmer. Tu avais pratiquement crié victoire quand un policier l'avait ramené au poste. Tu l'avais. Tu pensais avoir enfin une réponse à cette question que tu t'étais posé ce jour-là au Coffee Shop. Était-elle une demi-déesse qui pourrait expliquer le pourquoi du comment de cette scène ? Cette intuition doubla quand le policier t'avait dit qu'il l'avait relâché alors qu'il avait la preuve qu'elle était responsable du vol de la voiture au casino. Car elle lui avait tout simplement demandé et qu'il avait hoché la tête en faisant sauter les menottes. Juste ça. Et tu avais poussé un profond soupir avant de claqué la porte de ton bureau. Une bataille avait été perdue, mais pas la guerre.

Ça y est. Tu avais les réponses à tes questions après un an et demi de recherche en vain. Et ça grâce à la base de données du DLCEM et encore plus à Isaure qui t'avait donné le dossier comme s'il avait lu dans tes pensées. Tu regardais la photo qui avait été en première page du dossier n°2666-01. C'était bien la femme que tu cherchais à connaître. À la coffrer. Sur sa fiche d'identité, tu avais son nom. Elin Keynes. Demi-déesse grecque avec comme parent divin, une divinité de l'amour. Eros, dieu de l'amour pour être plus précis. Elle semblait vivre à New-York ou plutôt à la colonie des sangs-mêlés et elle était d'originaire de Pittsburgh. Une ville qui était non loin de l'endroit où tu avais habitué et vécu de nombreuses années avant de t'installer à New-York. Tu ne semblas pas t'en préoccuper plus de ça et encore moins des ressemblances physiques que tu avais avec elle. Non. Tout ce qui comptait à cet instant fut les paroles d'Isaure qui te raconta comment il détestait cette femme. Non. Qu'il la haïssait. Que c'était personnel, car elle avait failli le tuer. Qu'elle était dangereuse et qu'avec ton boulot de lieutenant et agent du DLCEM, tu allais tout faire pour l'arrêter. Et qu'il te fallait en savoir plus sur elle pour arriver à la trouver. Tu jetas un regard sur son dossier. Sa mère serait encore vivante, mais le DLCEM n'avait aucune photo ni adresse et encore moins d'identité sur la mère d'Elin. Juste qu'elle était vivante. Un bon début. Tu ne savais pas que ses recherches allaient beaucoup plus d'apprendre que tu pensais n'être qu'un moyen de retrouver Elin. Que ton passé allait resurgir et te bouffer entièrement.

SHIERA S. S. GOÔRUNARSON
ENQUÊTE •• Ton chef, une femme en plus, t'avait souri d'un air narquois en te tendant le dossier. En tant qu'agent double pour le DLCEM, tu avais aussi pour mission de récolter des informations sur les demi-dieux connu ainsi que ceux qu'on soupçonnait de l'être. Tu avais aussi l'habitude de le faire dans ton travail de tous les jours donc pour toi la tâche allait être facile et régler rapidement. Tu voyais déjà comment annoncer à ton chef à peine un jour plus tard que tu avais toutes les informations que le DLCEM cherchait sur la potentielle demi-déesse. Que le sourire qu'elle lui lançait à présent allait vite s'effacer. Tu avais du mal à être sous les ordres d'une femme ne leur faisant pas confiance et elle ne s'en privait pas de lui pourrir la vie au maximum. Et c'était sans surprise que tu avais hoché la tête quand elle t'avait donné cette mission ne te doutant pas un seul instant que la tâche allait s'avérer plus que difficile. Que c'était ton sourire à toi qui s'était effacé en découvrant qu'il n'y avait qu'une seule photo comme information qui était dans le minuscule dossier n°6666-01. Rien de plus. Rien de moins. Une magnifique rousse qui faisait ton âge aux yeux émeraude te souriait en fermant les pans de sa veste. Et tu serras les dents pendant que tu entendais ta chef rire en sortant d'un des bureaux du DLCEM. Fière d'elle. Mais il était hors de question que tu baisses les bras. Tu allais trouver qui elle était. Coûte que coûte.

X. ISAURE I. ISLER
COLLÈGUE •• Caleb, il fait partis des agents assez "récents" au DLCEM, entendez par là qu'Isaure et lui font partis de cette vague de nouveauté, d'agent de moins de dix ans quoi. Il teste des armes alors forcément, il a croisé Isaure (qui les fabrique et les pense) à plusieurs reprises pour lui faire des rapports sur ces petites inventions. Leur relation aurait pu être tout simplement celle de collègue, mais c'était avant qu'Isaure lui fournisse une multitudes de détails sur une demi-déesse, afin disait-il, de faciliter son travail d'agent double. Pour Isaure, il n'a fait que son boulot, c'est à dire livrer des informations. Pour Caleb, c'es autre chose. Il se demande comment il en sait autant pou un créateur d'arme, pour quelqu'un qui se délace aussi rarement sur le terrain... Car évidement, Isaure étant discret, secret et peu bavard, il n'a rien précisé sur le comment du pourquoi il avait eu ses informations.


© .ipar haizea

_________________
Je suis assise, les yeux grand ouverts, et une pensée reste gravée dans mon esprit. Je me demande si j'ai évité une balle perdue ou si je viens de perdre l'amour de ma vie. Bébé, bébé, j'ai l'impression de perdre la raison . Je veille toute la nuit, toute la nuit, tous les jours. Je t'ai fait un signe, mais tu ne m'as rien donné . Que m'arrive-t-il ? Je veux juste continuer à crier ton nom jusqu'à ce que tu reviennes à la maison.



Spoiler:
 


Dernière édition par Elin R. Keynes le Jeu 25 Mai - 12:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ GREC.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : à la colonie des sangs mêlés
messages : 530
parmi nous depuis le : 03/12/2015

SANG-MÊLÉ GREC.

MessageSujet: Re: (m/libre) une histoire de famille   Jeu 4 Mai - 20:31

Le mot de la créatrice
Coucou toi !  

Tout d'abord, je tiens à te remercier d'avoir pris du temps pour lire mon scénario qui me tient très à cœur. Encore plus, s'il t'intéresse et que tu lis ses quelques lignes.

AVATAR.

L'avatar est négociable même si j'affectionne particulièrement Ian Somerhalder ou David Guintoli qui colle parfaitement au personnage que je me fais de Caleb I love you    Néanmoins, vous pouvez le changer s'il ne vous plait pas. Je pensais plus à un brun pour faire rappeler le côté frère/soeur entre Elin et Caleb.

PERSO.

Le pseudo est totalement libre. J'ai mis Caleb car j'apprécie ce prénom et que je trouvais allait bien à ce personnage. Mais si jamais vous ne l'aimez pas, vous pouvez par exemple le mettre en second prénom ou totalement l'enlever. Quand aux métiers, ils sont difficilement négociables. Le rôle du lieutenant de police lui colle parfaitement et pourrait être une aide précieuse pour le DLCEM d'avoir quelqu'un dans la police. Détective privé m'irait aussi même si je suis plus attaché au poste de lieutenant. Quand à son métier au DLCEM, c'est non-négociable du moins pour le côté agent double. Le fait qu'il expérimente leurs armes peut être modifié ou enlevé si ça ne vous intéresse pas.

LIENS.

Non-négociables bien évidemment mais comme tu peux le voir j'ai mis que les grandes bases. Par rapport à Elin et Shiera, ils peuvent déjà avoir parlé ou pas du tout. A savoir que je voyais bien Caleb utilisé la naïveté de Shiera pour avoir plus d'informations des demi-dieux pour le DLCEM. Pour bien se faire voir, par compétition avec sa chef et son esprit de la justice.    Pour les autres liens, à voir avec les principaux concernés qui j'en suis sur ont leur boite MP grande ouvertes et prêts à répondre à vos questions concernant ses liens.

PRÉSENCE & CIE.

On a tous une vie irl et travaillant en 2x8 je sais que ce n'est toujours pas facile de trouver la motivation pour rp. Du coup, je ne vous demande pas une présence tous les jours mais je dirais qu'une réponse en deux/trois semaines me satisfera. Au nombres de mots, peu importe je m'adapte. Je préfère la qualité qu'à la quantité. De même, tu peux rp avec "je", "tu" ou "il" ça ne me dérange pas, je rp le plus souvent avec le sujet "je".  

En tout cas, sache qu'une montagne de cookie t'attend si tu sautes le pas. et si c'est le cas, tu ne le regrettera pas.      
© .ipar haizea

_________________
Je suis assise, les yeux grand ouverts, et une pensée reste gravée dans mon esprit. Je me demande si j'ai évité une balle perdue ou si je viens de perdre l'amour de ma vie. Bébé, bébé, j'ai l'impression de perdre la raison . Je veille toute la nuit, toute la nuit, tous les jours. Je t'ai fait un signe, mais tu ne m'as rien donné . Que m'arrive-t-il ? Je veux juste continuer à crier ton nom jusqu'à ce que tu reviennes à la maison.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

(m/libre) une histoire de famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Album Photos de famille
» Nadége et sa famille nombreuse
» La famille élastique...
» L'histoire d'une vie, l'histoire d'une envie.
» [Résolu] histoire de souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ GESTION DU PERSONNAGE.  :: trouversonpersonnage.com/-