Partagez | .
 

 Plantation d'asperges (lex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
SANG-MÊLÉ GREC.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Colonie des sang-mêlés.
messages : 22
parmi nous depuis le : 25/04/2017

SANG-MÊLÉ GREC.

MessageSujet: Plantation d'asperges (lex)   Jeu 27 Avr - 18:49

Le bungalow dix-huit était désert. Ses rares occupants étaient tous partis s'entraîner. Et d'après le fabuleux planning qu'il avait d'accroché près de son lit à cette heure il devait normalement se trouver... quelque part dans une de leur arène à manier l'arc, l'épée ou il ne savait quelle autre arme d'une autre époque. Bon sang, les gens se battaient avec des flingues aujourd'hui. Pourquoi pas eux ? Non, ici c'était vintage, rétro, bref, vieux la manière dont on se battait. Et c'était pour ça qu'il séchait. Parce que ça le gonflait et parce qu'il n'avait aucune envie d'apprendre à manier la vieille lame toute pourrie qu'on lui avait gracieusement offert à son arrivée. D'ailleurs quand il la voyait à, au pied de son lit, il se demandait comment il pourrait se défendre un jour grâce à ça. L'homme cheval, le sage du coin avait bien essayé de lui vendre la chose comme quelque chose de fantastique. En vain. Chiron de son doux nom lui avait refilé une fille en partenaire, pas méchante avec un caractère bien trempé et même su Bae l'appréciait il n'avait pas envie d'aller se frotter à elle pendant des heures et des heures d'entraînement. Oui, Alexis ou Lex comme la surnommait certains était parfois un peu intimidante. Et ces amis aussi.

« Psst, Psst, Bae ! »

Une dryade se tenait devant son bungalow. Elle faisait partie de celle avec qui il parlait le plus. C'était un peu triste au fond, il s'était fait plus d'amis parmi les dryades que parmi ses propres congénères. Mais en même temps, elles étaient super sympas. Et puis elle ne participaient pas aux activité type escalade ou canoë ou il se sentait franchement carrément ridicule. Et à partir du moment où elles avaient compris que Bae ne traînait pas avec elle pour les relooker, il était devenu leur meilleur ami.

« Vite avant que l'autre vienne te chercher, on va s'amuser ! »

C'était tentant. Attendre encore une minute Alexis ou aller avec elle ? Il ne se posa pas trente six questions avant de la suivre. Fleur avait l'air d'aller mieux depuis la dernière fois, il fallait dire que sa vie avait été chamboulé quand une demi-déesse avait déboulé pleine de rage dans son hameau, à la recherche d'un bébé qu'une des leur aurait visiblement volé. Comme quoi, il se passait parfois des choses marrantes dans cette colonie.

« On est sortit de la colonie là non ? » « Oh, tu me connais, j'ai aucun repère ! »

C'était bien ce qui l'inquiétait, au fond. Elle était gentille Fleur, mais il n'avait pas le droit de sortir. Ou plutôt, sortir de la colonie, même juste un orteil, lui faisait peur. Il avait peur de croiser un monstre, comme celui qui avait bien faillis de manger avant de tuer son satyre. Ou de perdre le contrôle de son pouvoir...

« C'est ici ! » « De... ? » « Aide nous à trouver qui a fait ça ! »

Le ça en question c'était plusieurs arbres complètement rongé, déchirés, des feuilles et de la boue dans tous les sens. D'accord. Quelqu'un avait visiblement détruit l'une de leur... résidence hors colonie ? Comment lui expliquer qu'elle s'était trompée de gars ? Et c'était ça qu'elle appelait s'amuser ? Parce qu'elle pensait sans doute que c'était l’œuvre d'un demi-dieu mais lui...

« Tu sais quoi, je devrais peut-être aussi demander de l'aide à Alexis heu... »

Non en fait il se sentait mal à l'aise. Il sentait le truc louche venir à des kilomètres.

« D'ailleurs, où sont tes sœurs ? » « Ah heu... Bonne question Bae. »

Oui, bonne question. Et alors que Fleur soulevait les débris un peu partout à la recherche d'une autre dryade quelques chose de grand approchait. Et ce quelque chose Bae ne la vit pas. Il se contenta d’entendre des grognements et de voir une ombre immense planer au dessus de lui. Et alors que Fleur plongea dans son ruisseau effrayé, Bae hurla. Ok, contrairement à elle, il avait bonne mémoire et ils n'étaient pas si loin de la colonie. Pas très loin de cette barrière. Alors il se mit à courir très vite, aussi vite que ces petites jambes le lui permettaient. Et alors il la vit. Sûrement mécontente de ne pas l'avoir vu à l'entraînement,peut-être qu'un demi-dieu l'avait balancé et lui avait dis qu'il était partis par là. En tout cas, il sentait la chose toujours présente et il lui fonça dessus.

« Alexis ! »

Ils ne se connaissaient pas si bien que ça, et même s'ils étaient les meilleurs amis du monde, Bae doutait que son arrivée lui plaise. Il se cassa la figure en trébuchant sur une racine. Il aurait pu se rattraper à n'importe quoi. N'importe quoi sauf sa poitrine. Dans laquelle il atterrit tête la première.

« Putain ! Vite y'a un monstre ! »

Monstre qui avait disparu, évidement. Il allait passer pour le pire pervers du monde qui s'inventait les pires excuses du monde. Bravo Bae, tu parles d'une entrée en matière.  

_________________

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ GREC.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Colonie des Sangs-mêlés.
messages : 18
parmi nous depuis le : 10/03/2017

SANG-MÊLÉ GREC.

MessageSujet: Re: Plantation d'asperges (lex)   Lun 26 Juin - 22:00

La hache. C'était l'arme que Lex avait aujourd'hui sélectionnée pour son entraînement matinal. Jonathan, un fils d'Aphrodite remarquablement belliqueux pour son espèce asséna un coup d'épée en tranchant l'air de haut en bas. La jeune fille contra comme elle put avec la garde de son arme monumentale et repoussa l'autre. « Sérieux Alexis, je ne vois pas comment tu arrives à tenir ce machin. C'est presque aussi grand que toi ! » « Ta gueule et entraîne-toi ! » Suer, batailler, bouger… Il n'y avait que ça dans son quotidien. Elle ne mettait plus les pieds dehors depuis la quête qui avait pris la vue d'Ansel, ni depuis les attaques mortelle ou la disparition de Boyd. Elle se contentait d'emmener Ansel partout avec elle, même quand elle partait s'entraîner. Et voilà. Les terrains d'entraînement étaient sa deuxième maison et elle en était un décor indélébile. On ne pouvait pas venir s'entraîner sans voir Alexis quelque part dans un coin à manier une arme quelconque. « Alors t'es chargée du nouveau il paraît ? » « Ouais, de Bae. » « Il est chelou, non ? » Elle ne se laissa pas avoir par la discussion et la lame de la hache frôla le demi-dieu. « Perso je l'aime bien, ça va. Il saoule un peu à rien vouloir faire mai à part ça, ça va... » « Ah ouais... » Jonathan ne parut pas convaincue mais la fille d'Héméra n'allait pas lui en tenir rigueur. Au moins lui continuait de lui parler. En dehors de la Bande – avec un grand B. - ou de Chiron, et Bae maintenant, peu lui parlaient avec décontraction. Sait-on jamais qu'elle se mette soudainement à briller et qu'elle les prive de la vue dans d'atroces souffrances. Frustrée, elle balança un grand coup de hache que Jo' contra de justesse avec son bouclier. Il tomba sur les fesses dans le sable de l'arène. « Ouh là, zen Lex ! » « Ups, pardon... »

« Il n'est toujours pas là ? » « À ton avis, Ansel ! » Elle s'en voulut de suite et reprit d'une voix plus douce. « Non, toujours pas. Il est mignon Chiron mais s'il me donne la responsabilité d'un nouveau qui ne vient jamais... » « Il a peut-être oublié de mettre son réveil, c'est tout. » « Tu parles, Jonathan m'a dit qu'il l'avait vu partir à l'opposé des arènes tout à l'heure. » Elle croisait les bras, furax, quand elle vit une tête aux cheveux platine courir à travers les champs de la colline. « Mais il est là ! Bae qu'est-ce que tu branlais punaise ! » Elle agitait les bras dans sa direction quand elle nota qu'il avait quand même l'air sacrément pressé. En fait il n'avait pas l'air juste en retard, plutôt paniqué. « Bae, tu... » Et là, il trébucha sur une racine du bord de l'arène. En soit, il aurait juste pu se casser la gueule et Alexis aurait ri… Mais non, monsieur s'envola pour atterrir sur ses seins. Et il lui cria un truc sans se démonter. La fille d'Héméra vit rouge. « Putain Bae ! » BAM, elle lui fracassa la garde de sa hache sur le sommet du crâne sans réfléchir pour se venger. « Mais Alexis, il a parlé d'un monstre ! » Et effectivement un truc arrivait en courant. À première vue, elle aurait bien vu là un chien des enfers mais… 1/ il était énorme et 2/ que fabriquait-il dans la Colonie censée être l'endroit le plus protégé au monde (avec le Camp Jupiter) des monstres et autres dangers. Enfin quoi que ce fusse, ça courrait et ça courrait même sacrément vite. « Oh là là... » Elle attrapa Bae par un poignet, sans vérifier s'il était entier, Ansel par l'autre et elle les traîna. « Mais courrez plus vite bon sang ! » Courir, courir… Elle les balança sous des gradins et se jeta à leur suite, sautant littéralement sur les deux garçons. Le monstre passa devant les gradins sans les voir. Bon au moins il était complètement stupide.

« T'es armé, j'espère ? » Alexis regarda Bae avec un mélange d'agacement et d'espoir, priant pour que le garçon soit effectivement équipé pour se défendre face à ce machin monstrueux. Mais malheureusement, elle doutait que ce soit le cas. Elle sentait bien venir le moment où ils allaient se retrouver avec une hache pour trois face à un monstre déchaîné et prêt à les croquer à tout prix.

_________________
Moi, je sais tous tes sortilèges, tu sais tous mes envoûtements. Tu m'as gardé de piège en piège, je t'ai perdue de temps en temps. Bien sûr tu pris quelques amants, il fallait bien passer le temps, il faut bien que le corps exulte. Mais finalement, finalement, il nous fallut bien du talent pour être vieux sans être adultes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ GREC.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Colonie des sang-mêlés.
messages : 22
parmi nous depuis le : 25/04/2017

SANG-MÊLÉ GREC.

MessageSujet: Re: Plantation d'asperges (lex)   Lun 26 Juin - 22:34

« Mais pourquoi tu me frappe ! Ça fais super mal ! Et le monstre ! »

La réponse à sa première question était sans doute évidente pour tout le monde mais sur le coup, il avait l'esprit ailleurs. Et d'ailleurs c'était qui ce type aux yeux défoncés à côté d'elle ? Elle avait la garde de deux nouveaux maintenant ? Il se sentit tiré en avant, ni une ni deux elle lui avait attrapé le poignet et Bae n'eut pas de mal à suivre sa cadence. Courir ou se faire dévorer par le même truc qui avait fais fuir toutes les petites nymphes de chez elles. Sans façon, on lui avait vendu l'endroit comme un centre de vacances pour les demi-dieux, il en comptait pas y laisser la peau. Colonie... Colonie tu parles, c'est pas du tout bon enfant par ici, sortez moi de là j'vous en prie !

« Mais je cours, je cours même plus vite que toi ! »

Il était un poil agacé et effrayé et dans ces cas là, il répliquait ce qui lui venait du tac au tac. Ils se jetèrent sous les gradins (enfin, Alexis lui força bien la main) et il se recroquevilla sur lui même. Bon, et maintenant ? À en juger par l'état de l'autre garçon (qui avait du avoir du charme par le passé), il était aveugle. Ce qui leur donnait donc, un mec aveugle, une fille furibonde avec une hache et lui, qui se maudissait d'avance de ne pas avoir pris son épée toute rouillée. Quoi que, il ne savait pas la manier.

« Non. »

Il haussa les épaules et regarda le monstre passer devant les gradins en soufflant comme un bœuf. Peut-être avait-il autant d'endurance que lui ? Si oui, c'était un bon point et une bonne chose à savoir. Et en prime, il était bête. Bon. S'il avait la carrure pour lui (et les crocs), l'intelligence lui manquait, ils allaient devoir jouer là-dessus. Il redressa ses lunettes sur son nez et soupira.

« Bon, heu... Je propose un truc. »

C'était le moment de sortir LE plan le plus brillant de l'univers. Pour épater la galerie et, accessoirement, sauver leurs fesses de là.

« Le truc qu'il faudrait fa... Aaaargh c'est quoi c'machin ! »

Maintenant il la voyait, la longue queue de l'animal. Tout aurait pu être normal pour un monstre mais c'était sans compter le der épais qu'il possédait sur la queue. Un dard. Un énorme dard. Et si toutes la famille des aiguilles et dard d'insectes était l'une de ses pires phobies, celle ci rentrait dans le lot. Il avait sentit son cœur faire un bond et sans prévenir il devint blême comme un linge. Le monde avait bien entendu son cri et avant qu'il ne puisse faire quoi que se soit, les rangées de bois au dessus de leur tête volèrent en éclat. Il avait une vague impression de déjà vu, se faire attaquer par un monstre comme ça... La dernière fois le monstre en question avait fini sur le pare brise de la voiture de sa meilleure amie avant de se faire rouler dessus à plusieurs reprises. Mais cette fois-ci, par de grosse voiture pour leur sauver la mise. Pour couronner le tout, il avait une gueule de chien pas aimable. Il donna un nouveau coup de griffes dans les rangs en grognant, faisant couler un épais filet de bave juste sous leurs yeux. Oh. Pu. Tain. Et celui là il mettait sa main à couper qu'il ne suffisait pas de lui jouer un petit air de harpe pour qu'il pionce un bon coup et leur fiche la paix.

« Alexis, je ne crois pas qu'on est déjà causé de nos dons respectifs ni de leur fonctionnement mais dis moi... Tu ne serais pas en possession d'un truc offensif par hasard ? »

Non parce que le siens leur serait parfaitement inutile, à moins d’appeler à lui tous les bestiaux morts des alentours. Voilà qui lui apprendrait à ne pas en apprendre plus sur ses partenaires. Alors certes, il avait fais des efforts envers certaines personnes pour devenir amis, ou ou moins potes, mais pour le moment seuls Rahne et Jude rentraient dans cette catégorie. On lui avait parlé vaguement d'un truc avec de la lumière pour elle. En même temps, qu’espérait-il. Héméra était sa mère, il se demandait quel genre de pouvoir une déesse comme elle léguait à ses enfants en dehors de pouvoir allumer et éteindre les lampes à distance. Oui, c'était méchant, mais sa trop rare gentillesse s'évaporait à mesure que le monstre frappait les bancs de bois sous leurs yeux, comme pour les intimider avant de passer à table.

_________________

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ GREC.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Colonie des Sangs-mêlés.
messages : 18
parmi nous depuis le : 10/03/2017

SANG-MÊLÉ GREC.

MessageSujet: Re: Plantation d'asperges (lex)   Dim 26 Nov - 15:10

Bien qu'elle connaisse déjà la réponse, Alexis sentit tout de même sa mâchoire se décrocher devant l'unique mot de son protégé (qu'elle avait bien envie de jeter en pâture au monstre, là tout de suite). « Non ? Comment ça, non ? » Alors qu'elle s'étranglait d'agacement, le monstre passa juste devant les gradins, l'obligeant à se taire pour ne pas être repérée. Elle se contenta alors de fusiller Bae du regard en se demandant par quel bout elle allait commencer le découpage. Elle haussa les sourcils dans l'attente du plan brillant de son camarade et croisa les bras. Le monstre ? Bien sûr que si elle en avait peur, mais elle n'était pas toute seule et elle se trouvait dans la Colonie, donc en compagnie de nombreuses personnes. Ce n'était en rien comparable avec ce qui pouvait être vu durant une quête. Pourtant, presque machinalement, elle se colla contre Ansel, rassurée de sentir la peau de son bras contre la sienne. Et puis Bae poussa un cri au beau milieu de l'explication qu'il s'apprêtait à faire et aussitôt, la créature monstrueuse qui se dressait devant le gradins braqua son regard meurtrier sur eux. « … Putain mais que t'es con... » couina Alexis d'une toute petite voix. Des rangées de bancs en bois volèrent, démolis sans difficulté par le monstre à gueule de chien qui se dressait devant eux. « Chiron va nous tuer... » « Lex, qu'est-ce qui se passe…?! » « T'inquiète, t'inquiète ça va aller... » Le chien démoniaque donna un nouveau coup de patte sur les gradins, faisant pleuvoir du bois sur le trio.

« Mes pouvoirs… ? Tu rêves ! À part briller et manipuler la Brume ! » Bref, rien de passionnant pour agresser un chien. Sous un nouvelle pluie de bois, Alexis fila à quatre pattes, Ansel tenant fermement sa ceinture, et se glissa entre deux planches dans l'idée naïve de disparaître de la vue du monstre. « Attire son attention, Bae ! » Non, elle ne voulait pas planter Bae ici pour filer, juste éloigner Ansel, contourner cette créature du Diable et attaquer avec sa hache. Quelque part, elle se remerciait d'avoir choisi de s'entraîner avec pareille arme aujourd'hui, et non pas avec un petit poignard. Face à un monstre de cette taille, ça n'aurait pas été d'un grand secours. « Ansel, bouge pas de là, ok ? » Son petit-ami hocha vaguement la tête, le visage blême. « Courage, je reviens... » Enfin elle l'espérait. Elle posa un baiser léger sur son front et se retourna en serrant sa hache avec fermeté. Elle sentait ses mains moites qui glissaient sur la garde, son cœur qui bondissait dans sa cage thoracique, et la légère luminosité qui s'était emparée de sa peau, donnant un drôle de rendu dans l'obscurité du dessous des gradins. De toute façon, Lex n'avait rien d'autre pour elle que cette hache et elle ne comptait pas laisser ce monstre la manger, croquer Bae ou goûter à un autre pensionnaire de la Colonie. Elle chérissait son camp et si elle ne comprenait toujours pas comment la créature avait pu passer les barrières qui entouraient la Colonie, les faits étaient là. « YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! » Elle courut comme une dératée directement le monstre.

C'était complètement du suicide de foncer comme ça tête baissée, en levant une arme qui devait peser une tonne, le tout en poussant un cri de guerre. Pourtant, ça dut fonctionner car elle parvint à toucher la bête, plantant sa hache dans l'épaisse épaule poilue. « Yeah ! » Elle souriait vaguement, satisfaite, quand elle se sentit soulever du sol. Alexis se retrouva pendue à sa hache, bien trop loin du sol à son goût. Oups... Le monstre se cabra plusieurs fois et la demi-déesse dût se cramponner comme jamais pour ne pas finir par tête, piétinée par le chien au dard. En parlant de cet appendice, elle le vit passer près d'elle plusieurs fois, sans savoir si c'était elle (et la hache) qu'il cherchait à viser, ou Bae quelque part devant. Le dard se planta dans les gradins et Alexis se sentit traînée sur le sol. Elle lâcha prise… à regret, car sa hache resta quant à elle bien plantée dans l'épaule du monstre géant. « Bae ! » Elle ne le voyait pas, là tout de suite, alors elle se releva avec une grimace et agita les bras. Si je distrais cette chose, Bae pourra tenter quelque chose… s'il ne s'est pas barré en courant. Le dard faillit bien la planter – et il l'aurait fait si elle n'avait pas bondi sur le côté avec un cri effrayé. « Bae ! »

Que se passe-t-il quand Lex attaque la créature ?
1/2 : Elle parvient à porter un coup avec sa hache.
3/4 : La chose la pique avec son dard mais elle peut au moins le lui trancher.
5/6 : Elle se prend un coup de patte qui l'envoie balader sur les gradins.

_________________
Moi, je sais tous tes sortilèges, tu sais tous mes envoûtements. Tu m'as gardé de piège en piège, je t'ai perdue de temps en temps. Bien sûr tu pris quelques amants, il fallait bien passer le temps, il faut bien que le corps exulte. Mais finalement, finalement, il nous fallut bien du talent pour être vieux sans être adultes.


Dernière édition par Alexis C. Marvel le Dim 26 Nov - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 895
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: Plantation d'asperges (lex)   Dim 26 Nov - 15:10

Le membre 'Alexis C. Marvel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ GREC.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Colonie des sang-mêlés.
messages : 22
parmi nous depuis le : 25/04/2017

SANG-MÊLÉ GREC.

MessageSujet: Re: Plantation d'asperges (lex)   Dim 26 Nov - 16:17

On va tous mourir ! C'est la catastrophe ! Quelque part il avait envie de se donner des claques, et d'arrêter de voir toujours le pire côtés des choses. Mais là… Et bien il avait beau se forcer, non, il n'y parvenait pas. Peut-être parce qu'un monstre géant détruisait les gradins pour mieux pouvoir les piquer avec son énorme dard ? Peut-être parce que normalement, cette chose n'était pas censé se trouver ici ? La colonie, tu parles d'un endroit sûr ouais, je t'en foutrais moi! De l'arnaque jusqu'au bout, je l'ai toujours dis !

Attirer son attention ? Oui, mais en faisant quoi ? Il se voyait mal sortir de sa cachette (qui tombait en miette, certes) et se mettre à hurler en espérant que le monstre le trouve appétissant et qu'Alexis puisse le tuer en toute sérénité. Parce que oui, c'était bien comme ça qu'il voyait les choses : lui ne servait à rien, et elle, allait tous les sauver. Et ça lui convenait parfaitement. Il s'était pourtant extirpé de là, les genoux tremblants comme jamais, les lunettes pleines de poussière. Fais quelque chose, bouge toi, trouve un truc, tu es un garçon intelligent, tu vas bien finir par trouver… Il n'était pas dans un bon jour, loin de là. Tout ce qu'il avait voulu aujourd'hui c'était être seul, s'isoler un bon coup et avoir la paix. Au lieu de ça… Au lieu de ça il cherchait le meilleur moyen de battre un monstre. Il entendit un cri, celui de la fille d'Héméra qui avait visiblement réussis son coup et ses yeux dérivèrent sur les bout de bois arrachés par le monstre, dont certains paraissaient bien pointus. Il tourna les yeux deux secondes pour voir Alexis, traîné au sol, lâcher son arme. Bon c'est bon, on va tous claquer comme des merdes ici, c'est la fin.

Il ne sut pas vraiment à quel moment il avait entreprit l’escalade des ruines des gradins, ni à quel moment il avait chopé le bout de bois qui avait – à son goût – la meilleure forme à savoir celle qui se rapprochait le plus d'un pieu. Il glissa à plusieurs reprises – la faute à la peur qui lui paralysait presque littéralement les jambes – et aperçut à nouveau la fille d'Héméra qui… servait de bonne distraction. Bae ! Elle hurla une nouvelle fois son prénom et il prit le peu de courage qu'il avait à deux mains. À nous deux… chose. Le dard s'enfonça à nouveau au sol et le fils d'Hébé, en équilibre précaire sur des restes de gradins se jeta sur le monstre, son pieux lowcost à la main.

Schoulk. Bon, ce n'était peut-être pas la bruit exact que fit le pseudo-pieu en s’enfonçant au milieu du dos de la bestiole, mais grosso modo, il s'enfonça et Bae se sentit projeté en avant, en arrière, et encore en avant.

« Et meeeeerde ! »

C'était beaucoup trop téméraire pour lui tout ça. Trop d'action, trop de pseudo héroïsme. Assis à califourchon sur le dos de la bête avec pour seule prise le bout de bois qu'il lui avait enfoncé dans le dos… C'était la pire des choses qu'il avait imaginé. Le monstre hurla, visiblement, avoir une hache dans la cuise et un pieu dans le dos ne le ravissait pas tant que ça et détourna son attention d'Alexis pour tenter de voir par dessus son épaule quelle tête avec le nouveau élément perturbateur. Je veux descendre étaient les mots qu'il avait envie de hurler. Aaargh était le mot qui venait de sortir tout droit de la bouche d'un Bae parfaitement terrifié qui nageait en plein cauchemar. Non, il n'était pas comme ces gars super forts dans les peplums qui auraient balancé un « va femme, prend le blessé je m'occupe du monstre mo ho ho ». Bae c'était le faible à protéger, pas l'inverse. Un nouveau mouvement brusque de la part du monstre et l'une de ses mains lâcha son précieux "pieu". Il glissa une nouvelle fois en avant, puis en arrière, sentant au passage son déjeuner remonter. Enfin, la bête se cabra et sans doute déstabilisé, bascula en arrière. Dans un élan de lucidité – et pour sauver sa peau – Bae se jeta hors de sa monture improvisée.

« Aaaah ! »

Il roula par terre, s'éclatant les genoux et faisant voler sa paire de lunette dans la foulée. Il eut un craque sinistre et il releva la tête pour voir la bête allongé sur le dos, les quatre fers en l'air. À propos de ses pattes, elles s'agitaient encore un peu et quand à son dard… il continuait de se planter de manière parfaitement aléatoire dans le sol autour de lui. Enfin, bon, ça, c'était ce qu'il percevait d'un un flou artistique parfait la faute à sa vue beaucoup trop défaillante. Dite moi que le pieu est resté en place, pitié…  

Citation :
1à2 - assez aiguisé, elle se plante dans le dos de la bête.
3à4 - pas assez aiguisé, il ne fait rien à la bête et Bae se retrouve sur son dos.
5à6 - assez aiguisé, mais la bête se retourne au dernier moment et l'arme se plante dans un de ses yeux.

_________________

❀ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods …Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. But they’ll never know this.


Dernière édition par S. Bae Baelish le Dim 26 Nov - 16:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'M A PNJ.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.malum-discordiae.com
messages : 895
parmi nous depuis le : 10/10/2012

I'M A PNJ.

MessageSujet: Re: Plantation d'asperges (lex)   Dim 26 Nov - 16:17

Le membre 'S. Bae Baelish' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces.' :
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Plantation d'asperges (lex)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Plantation d'asperges (lex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Avec de la Floraline***

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ LA COLONIE DES SANGS-MÊLÉS.  :: les alentours. :: les bois.-