Partagez | .
 

 Aaron ~ Always vigilant, a smile on my face, magic in my hands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New-York
messages : 16
parmi nous depuis le : 13/06/2017

ITINÉRANT.

MessageSujet: Aaron ~ Always vigilant, a smile on my face, magic in my hands   Mar 13 Juin - 23:07

- Aaron M. Harper -
dossier n°1063-82 ; informations générales.
NOM •• Harper. PRÉNOM(S) •• Aaron Morgan. SURNOM(S) •• A priori aucun. ÂGE •• 27 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE •• né à XXX le 21 Septembre 1989. NATIONALITÉ •• Américaine. ORIGINES •• Grecques (sa maman) et chinoises (son papa). OCCUPATION •• Propriétaire d’une boutique d’antiquités, l’Antiquities’Attic. ORIENTATION SEXUELLE •• Bisexuel. STATUT CIVIL •• Célibataire. PARENT DIVIN •• Hécate. POUVOIR(S) •• ¤ Création et manipulation des illusions : C’est le premier pouvoir qui s’est manifesté pour Aaron, si au début ses illusions étaient purement visuelles et ne duraient pas plus d’une minute, il appris à développer son pouvoir de sorte que ses illusions peuvent être également auditives voir odorantes, sachant que plus ses illusions sont complexes, mois elles durent longtemps, alors qu’une illusion assez simple (par exemple une illusion d’objets immobiles) peut durer jusqu’à quelques heures. Création de potions et charmes : C’est un pouvoir qu’il a développé à la Colonie, en compagnie d’autres enfants d’Hécate avec l’aide de rituels (tant pour les potions que les charmes) déjà existants, et désormais il se débrouille pas trop mal pour reproduire des potions et des charmes déjà existants, par contre il a plus de mal à en créer de toutes pièces, ce qu’il fait donc rarement et avec beaucoup de travail.ARME FÉTICHE •• Dague en fer stygien. DÉFAUT FATAL •• Sa difficulté à faire confiance, qui le pousse à ne compter sur personne. ANNÉES À LA COLONIE/CAMP JUPITER •• sept ans, entre ses 15 et 22 ans. LIEU DE RÉSIDENCE ACTUEL •• New-York, au-dessus de sa boutique.
CARACTÈRE.
Méfiant – Observateur – un peu Manipulateur – très Secret – Prudent – Fier – Sociable – Amusant mais un peu Cynique – Patient – Indépendant – en apparence Souriant – Loyal – Diplomate – Attentionné avec ses rares amis – Intelligent – Curieux.

QUELQUES ANECDOTES.
01. Ses prénoms n’ont pas été choisi par l’un de ses parents mais par sa tante mortelle mourante peu après sa naissance. 02. Malgré sa dyslexie, il était plutôt bon élève à l’école, sans doute à cause de sa curiosité et sa persévérance. 03. Pendant l’adolescence, avant son arrivée à la Colonie, il fumait cigarettes et drogues légères, mais refusait d’user de drogue dures. Désormais, il fume seulement des cigarettes, et encore rarement. 04. Aaron aime le bleu, le gris et le violet et il porte toujours au moins un vêtement de l’une de ces couleurs. 05. Il est Vierge (seulement de signe astro) et consulte son horoscope après chaque fin de journée pour voir si ce qui était prévu est arrivé – mais c’est rarement le cas. 06. Aaron déteste être seul, même si c’est contradictoire avec sa méfiance, il préfère encore être entouré d’ennemis. 07. S’il le pouvait, il ferait la fête et se saoulerait tous les week-ends, mais il est trop conscient des dangers qui le guettent pour le faire, aussi ne s’amuse-t-il de la sorte qu’en de rares occasions. 08. Il est très éclectique dans ses choix musicaux, pouvant écouter de l’Opéra comme du rap ou du metal, tout dépend de son humeur. 10. S’il s’habille banalement quand il quitte sa boutique dans la journée pour mieux passer inaperçu, il aime en réalité les vêtements excentriques.
interview de Aaron Harper, itinérant sang-mêlé.
01. •• QUE PENSEZ-VOUS DES DIEUX ? ET DES CAMPS ? Je n’ai pas une très haute estime des dieux, je l’admets, mais si vous le leur répétez, je nierai et vous ferai avaler une potion qui transformera votre langue en ruban attrape-mouche. Je n’apprécie guère qu’ils puissent « oublier » leurs enfants, comme si nous n’étions rien d’autres que des objets. D’un autre côté, les demi-dieux n’existe pas sans les dieux, et c’est dommage qu’ils ne se rendent pas compte que l’inverse est aussi vrai. Pour ce qui est des camps, comment peut-on être contre ? Ils offrent une chance de survie à des enfants et adolescents qui sans ça serviraient de pâté pour monstres. Avoir contribué à créer ces endroits est sans doute la meilleure chose qu’aient faite les dieux – même si bien sûr, c’est aussi à leur avantage.

02. •• POURQUOI NE PAS ÊTRE À LA COLONIE/CAMP JUPITER ? Parce que je me faisais trop vieux ? Non pas que je n’apprécie pas la présence de demi-dieux plus jeunes que moi, mais je préfère éviter de faire dans la pédophilie et les choix sont vite devenus limités – que voulez-vous, je ne suis vierge que du signe de zodiaque. Sinon il y a aussi le fait que rester à la Colonie, c’est rester sous la coupe des dieux, et je n’en avais guère envie. Il était juste devenu temps de grandir et de commencer ma vie ailleurs. Ce qui ne veut pas dire pour autant que j’ai tourné le dos aux autres demi-dieux, s’ils ont besoin de moi, je serai là. Puis il a fallu que j’aille faire mes excuses à mon père – oui j’ai reconnu avoir tort, mais c’était pour ce que j’avais fait dans ma bête jeunesse. Puis il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis.

03. •• AVEZ-VOUS ENTENDU PARLER DE L'INTRUSION DE MORTELS AU SEIN DE LA COLONIE DES SANGS-MÊLÉS ET DU CAMP JUPITER ? ET DE L'ATTAQUE LORS DE LA FÊTE DE MONSIEUR D ? Je suis toujours en contact avec des demi-dieux à la Colonie – merci les messages-iris – donc oui je suis au courant. C’est d’ailleurs déroutant, de se dire que les protections autour des Camps ont laissé passer des mortels. Je n’aime pas ça du tout, et ça n’augure rien de bon. Pourtant après avoir vaincu Titans et Géants, on aurait pu se dire que c’était enfin fini, mais j’ai comme un pressentiment que ce n’est pas le cas, et ça m’inquiète, surtout pour mes demi-frères et demi-sœurs à la Colonie. Je compte bien ouvrir mes oreilles pour essayer d’en savoir plus.

04. •• VOUS SENTEZ-VOUS PARTICULIÈREMENT EN DANGER OU DÉMUNI FACE À CETTE MENACE INVISIBLE ET IMPRÉVISIBLE QU'EST LE DLCEM, VOUS QUI ÊTES ISOLÉ À L'EXTÉRIEUR ? Je ne me sens pas vraiment démuni, c’est l’avantage d’avoir une boutique où je vends des armes et objets magiques aux demi-dieux, je sais que j’ai ce qu’il faut sous la main pour m’en sortir, quel que soit la menace. J’ai toujours été méfiant et conscient que la menace pouvait venir de partir, en plus depuis la guerre contre les Titans où les demi-dieux se sont retournés contre les demi-dieux. Alors non, je ne me sens pas plus en danger, j’ai conscience que je l’ai toujours été, mais en plus j’ai toujours su que les mortels sont dangereux, connaissance utile que j’ai apprise pendant mon passé de délinquant. Autant dire que mon comportement de ne va pas changer d’un iota.
à propos du joueur.
PSEUDO/PRÉNOM •• Svenja ou Lulla(by) sur la toile, IRL on m’appelle Monica. ÂGE •• 24 ans. COMMENT AS-TU CONNU MALUM DISCORDIAE ? •• Suite à recherche de RPG sur PRD, merci à Don et HypnOze d’ailleurs ^^. COMMENT TROUVES-TU LE FORUM •• Il a l’air sympa, et on m’a dit le plus grand bien de la communauté, alors j’ai hâte de jouer parmi vou :D. AVATAR •• Harry Shum Jr (@Shiya pour l’avatar de la fiche) . SOUHAITES-TU UN PARRAIN ? •• Pourquoi pas ! Comme ça j’harcèlerai moins les admin . SI JAMAIS JE PARS •• j'autorise que les admins se servent de mon personnage entant que pnj dans les intrigues à venir/ je n'autorise pas les admins à se servir de mon personnage comme pnj dans les intrigues. (le personnage ne sera pas déformé ni joué par les autres joueurs, il appartient toujours à son créateur) UN DERNIER MOT ••  fou
© .ipar haizea
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New-York
messages : 16
parmi nous depuis le : 13/06/2017

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: Aaron ~ Always vigilant, a smile on my face, magic in my hands   Mar 13 Juin - 23:07

HISTOIRE
Life is magical.
Je suis venu au monde à New-York il y a presque trois décennies maintenant. Enfin, pour être plus correct, on m’a découvert, quelques heures après ma naissance d’après les médecins, dans la boutique d’antiquités de mon père – je faisais un peu tâche dans le décor, nouveau-né que j’étais parmi les vestiges de vies passées. Mon père ne m’a jamais parlé de ma mère, refusant catégoriquement d’aborder le sujet, et encore aujourd’hui, j’ignore pourquoi. J’ai donc vécu mon enfance de manière « normale », si on passait outre l’hyperactivité et la dyslexie, avec un père plutôt aimant, mais trop occupé par sa boutique. Pourtant malgré cette pseudo-normalité, je me suis toujours senti à part, comme déphasé. Je n’avais pas de difficulté particulière à me faire des amis, mais j’avais toujours l’impression qu’il y avait quelque chose de faux, comme si nous étions des acteurs et que nous faisions semblant. Pourtant, pour rendre mon père fier, j’ai essayé de me rentrer dans le moule, d’être bon élève, d’avoir des amis. Sauf qu’il travaillait et ne réalisait pas mes efforts, et donc ne me montrait pas assez qu’il était fier de moi à mon goût. Autant dire que tout ça, combiné à la puberté, c’est devenu un mélange explosif. Puisque jouer les gentils garçons ne m’apportait ni les encouragements de mon père, ni l’impression d’être à ma place, j’ai viré du tout au tout et je me suis à trainé avec les mauvaises personnes. Vite, trop vite, je me suis retrouvé à dealer de la drogue, séchant même les cours. J’ai aussi commencé à fumer mais je n’ai jamais – heureusement pour moi – touché aux drogues dures. Et pendant un temps j’ai cru que j’avais trouvé ma place. Le rush d’adrénaline quand je devais échapper à la police ou des concurrents était addictif et à chaque fois que je réussissais et parvenais à m’en sortir je me sentais le type le plus malin du monde, fier de mon coup. Puis je savais embobiner les gens pour qu’il achète ma came. A l’époque j’en étais fier, d’autant que ceux pour qui je travaillais ne manquaient pas de me féliciter. Maintenant rien que de penser à tous les ados que j’ai fait tomber dans la drogue, ça me rend malade. Bien entendu, mes relations avec mon père se sont dégradés, entre ma rébellion assumée et mes notes devenues catastrophiques. Mais je m’en fichais parce que j’étais persuadés d’avoir trouvé ma place. Dans mon refus d’admettre que j’avais eu tort, il m’a fallu longtemps avant de réaliser à quel point j’étais dans les ennuis. Parce qu’on arrête pas d’être dealer du jour au lendemain, encore moins quand vous aviez un talent pour ça, on ne vous laisser pas partir.

Ce qui m’a sauvé c’est mes pouvoirs demi-dieux. Un jour de ma quinzième année d’existence, alors que d’autres dealers s’étaient mis en tête de s’en prendre à moi – comme quoi être trop bon dans ce que vous faites vous apporte des inimités – j’ai dû les fuir. Mais je suis rapidement trouvé dans un cul-de-sac. Comme n’importe qui je me suis caché, et j’ai espéré très fort être ailleurs, regrettant de ne pas avoir pris une autre direction, parce que je savais que j’allais passer un sale quart d’heure. Quand j’ai entendu l’un de mes poursuivants dire que j’étais « par là » j’ai cru qu’ils m’avaient retrouvé et que ma dernière heure était arrivée. Mais bizarrement, ils se sont éloignés, courant dans une autre direction. Perplexe et curieux, je suis sorti de ma cachette pour me rentre compte qu’il n’y avait plus personne, sauf un quidam qui me regardait étrangement sur la rue d’en face. Un peu agacé par son regard fixé sur moi, je lui ai fait un bras d’honneur avant de rentrer chez moi, content de m’en être sorti facilement, me moquant même des dealers adverses, pas fichus de mettre la main sur moi. J’ignorais alors que j’avais créé ma première illusion et que le passant était un satyre qui avait assisté à la scène. Ce dernier se mit à me surveiller, attendant le meilleur moment pour m’emmener à la Colonie, conscient que ma délinquance auprès de trafiquants de drogue n’était pas pour aider. Sans grande surprise, quelques jours après que ma nature demi-dieu se soit révélée sans que je le sache et alors que je passais ma vie dans les bas-fonds qui abritent les monstres en tous genres, je me suis fait attaqué pas des basilics. Ces saletés ont bien failli me cramer avant Ben le satyre – oui oui, celui à qui j’ai fait un bras d’honneur, il l’a toujours pas oublié après toutes années d’ailleurs – ne viennent me filer un coup de main. Enfin coup de main … il s’est surtout contenter de rester hors du chemin de ces saletés cracheuses de feu tout en me disant de refaire la même chose que l’autre fois mais en faisant apparaitre des belettes à la place. Comme si je savais comment j’avais fait ! Au final j’ai réussi, faisant fuir les basilics, et restant en vie outre les quelques coupures et brûlures.

Sur le chemin de retour vers chez moi, j’ai eu le droit à une longue explication sur les dieux, demi-dieux, monstres et compagnie. En temps normal je ne l’aurais pas cru, mais je venais de me faires poursuivre par des serpents qui avaient failli me brûler et je faisais apparaitre des illusions. Et puis je savais saisir une occasion quand j’en voyais une, et j’avais bien compris que cette histoire de colonie était ma meilleure porte de sortie de l’univers du trafic de drogue dans lequel j’étais coincé. Alors je suis rentré, j’ai évité mon père et j’ai préparé un sac avec l’essentiel de mes affaires. Avant de partir, j’ai essayé de confronté mon père sur ma mère, sur ma nature de demi-dieu, mais il n’a rien voulu me dire. Tout ce que j’ai entendu sortir de sa bouche, alors qu’il me donnait un peu d’argent – sur le coup je n’avais pas compris pourquoi il m’en donnait, ce n’est que plus tard que j’ai réalisé que c’était sa façon de m’aider, me donner de l’argent au cas où j’en aurais besoin – c’était d’être prudent et d’être fier de moi-même. Mon ami Ben – parce qu’il a fini par bien m’aimer, malgré le bras d’honneur – ne m’a guère laissé le temps de me lancer dans une dispute avec mon père et nous sommes parti vers la Colonie – je vous fais grâce des péripéties, incluant des empousai, des pneus crevés et une grand-mère perdue – où j’ai fini par y arriver sain et sauf. A l’époque il n’y avait pas les Bungalows des dieux mineurs, et ces derniers ne revendiquaient donc pas officiellement leurs enfants. J’ai quand même bien vite compris qui était ma divine mère et je me suis donc naturellement lié à mes demi-frères et demi-sœurs qui m’ont aidé à développer mon don d’illusion, mais aussi à créer potions et charmes. Bien entendu la magie m’a bien vite passionnée, et la seule raison pour laquelle je ne m’étais jamais intéressé au sujet auparavant c’était que mon père, terre-à-terre dans sa boutique de vieilleries, en était à l’opposé et que rien ne m’avait poussé à m’y intéresser. Pour la première fois de ma vie, j’ai enfin eu l’impression d’être celui que je devais être, d’avoir trouvé ma place, et pas seulement parce qu’on me félicitait et que j’étais doué dans ce que je faisais.

Un an plus tard, j’y étais presque comme chez moi, connaissant presque tout le monde et ayant pas mal développé mes pouvoirs. C’est alors qu’est arrivée Lily-Rose, petite fille de neuf ans, un peu perdue, qui s’est révélée assez vite être ma demi-sœur. Quelque chose en elle m’a touché plus que mes autres frères et sœurs, et je l’ai prise sous mon aile, veillant sur elle et l’aidant à développer ses pouvoirs du mieux que j’ai pu. Nous en sommes venus à faire les quatre cents coups ensemble, malgré notre différence d’âge, juste pour la voir sourire et s’amuser. C’est sans doute avec elle, et son histoire que j’ai commencé à réaliser quel con j’avais pu être. A quel point j’ai eu de la chance d’avoir un père qui tenait à moi, même s’il ne le montrait pas vraiment. Lily tient une place particulière dans mon cœur encore aujourd’hui et pour elle je serais prêt à tout. Même si elle m’en a voulu quand j’ai quitté la Colonie, notre lien est resté solide en fin de compte. Pourtant je suis resté plutôt longtemps à la Colonie, n’en partant que sept ans après mon arrivée. Mais le fait était que je ne pouvais pas y rester tout ma vie, qu’il fallait que j’aille m’excuser auprès de mon père, que je vive ma vie d’adulte. A l’époque on ignorait que Chronos essayait de revenir, je ne parle même pas de Gaïa. Si j’aurais essayé de trouver un moyen de rester à la Colonie pour aider. Mais je n’avais pas le don de prémonition et de toute façon même l’Oracle nous a pas été fichu de nous faire savoir exactement à quoi s’attendre. Du coup j’ai quitté la Colonie sans savoir ce qui allait arriver. Je suis reparti à New-York, j’ai revu mon père. Au final, je ne sais toujours pas comment il a rencontré Hécate, il refuse d’en parler, mais au moins on n’est plus en froid, je me suis excusé et il m’a pardonné. J’ai même fini par reprendre la boutique, lui offrant la possibilité de prendre sa retraite. Et si au début, je repris la gestion de l’Antiquities’Attic seulement par devoir familiale, j’ai fini par vraiment aimé ma petite boutique d’antiquités. Et puis quelle surprise ça a été quand j’ai découvert des ampoules en verre contenant du feu grégeois dans un lot d’objets qu’on était venu me vendre ! C’est d’ailleurs comme ça que j’ai eu l’idée de vendre des objets magiques et armes aux demi-dieux et créatures alliés qui venaient dans ma boutique, même si je ne fais pas beaucoup de pub pour ma boutique, le bouche à oreille a fini par me garantir une clientèle régulière. San compter que pendant les guerres menées contre les Titans et les Géants, j’ai grandement baissé mes prix – quand je ne donnais simplement pas les armes que j’avais en stock. C’est même peu avant la bataille à New-York contre Chronos que j’ai commencé à faire des potions et des charmes que je filais à mes demi-frères et demi-sœurs plus jeunes, pour les aider à se protéger et protéger la Colonie – enfin pour ceux qui y étaient. Parce qu’ironiquement, Hécate était dans le camp de Chronos et nombres de ses enfants aussi, et moi-même je partageais une partie de leur idéologie – comme le fait de trouver que les dieux ne nous accordaient pas assez d’estime, mais par pur esprit de contradiction avec ma génitrice – qui pourtant m’a fait l‘honneur d’une visite pour me proposer de rejoindre son camp – je ne l’ai pas rejointe, et je suis resté fidèle à la Colonie. Parce que c’est là-bas que j’ai appris à me défendre, pas avec ma mère.

Mais à cause de l’implication d’Hécate du côté de Chronos, j’ai préféré me faire discret et ne pas combattre le jour J, pour ne pas à avoir à affronter d’autres enfants d’Hécate. Au final, les choses se sont plutôt bien arrangé, mais je ne suis pas sûre qu’Hécate m’apprécie beaucoup. Enfin du moment qu’elle ne me crée pas de problèmes. Pour ma part j’ai gagné un marché plutôt florissant en dehors de mes antiquités, les demi-dieux vivant en dehors des camps venant se procurer armes, potions, charmes, ambroisie, nectar ou autre chez moi. En prime, ça me permet d’avoir des nouvelles d’un peu partout dans le monde, et c’est comme ça que j’ai suivi la guerre contre les Géants à distance, aidant encore fois discrètement mes demi-frères et demi-sœurs. Et là encore, j’en suis sorti gagnant, désormais, j’ai aussi une clientèle romaine, plus rare cependant. Mais au final, cette paix gagnée difficilement, deux fois semblent être à nouveau en péril. J’ignore qui sont les mortels qui ont attaqué les Camps mais je n’aime pas ça, et j’ai déjà commencé à remplir mon stock en potions, charmes et armes en prévision de nouveaux combats. Parce qu’encore une fois, ce sont les demi-dieux qui sont en première ligne, prêts à être sacrifiés.
© .ipar haizea



Dernière édition par Aaron Harper le Mer 14 Juin - 13:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DLCEM.
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 142
parmi nous depuis le : 10/08/2016

DLCEM.

MessageSujet: Re: Aaron ~ Always vigilant, a smile on my face, magic in my hands   Mer 14 Juin - 5:55

Hey bienvenue à toi sur le forum et bon courage pour ta fiche !
J’aime déjà beaucoup l’ébauche que tu nous donne de ton perso !
En espérant liens et rps

_________________
I’m a monster super-hero
« Ce n’est pas ma façon de penser qui fait mon malheur, c’est celle des autres ». Marquis de Sade © by anaëlle.

Pour m’envoyer un mp, merci de passer par hillel. ❤︎
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New-York
messages : 16
parmi nous depuis le : 13/06/2017

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: Aaron ~ Always vigilant, a smile on my face, magic in my hands   Mer 14 Juin - 7:35

@Vladimir Zaleska Merci ! Je suis content que le début de ma fiche te plaise :hehe:, je vais essayer de finir le reste aujourd'hui. Quant au lien et/ou RP, je suis toute ouïe Wink.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ ROMAIN.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Au Camp Jupiter ... essentiellement ;)
messages : 134
parmi nous depuis le : 06/01/2017

SANG-MÊLÉ ROMAIN.

MessageSujet: Re: Aaron ~ Always vigilant, a smile on my face, magic in my hands   Mer 14 Juin - 8:01

Bienvenue sur le forum ! \o/

Comme Vladounet j'aime bien l'esquisse de personnage et je suis intéressée par l'histoire à venir What a Face puis le feat dépote grave ! yerk

À bientôt InRp avec Enzo, Helena et Clarisse yeah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New-York
messages : 16
parmi nous depuis le : 13/06/2017

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: Aaron ~ Always vigilant, a smile on my face, magic in my hands   Mer 14 Juin - 8:04

@Lorenzo Visconti Merci ! Je suis dessus là, je vais essayer de pas faire un trop grand pavé (je suis à 500 mots et Aaron est toujours pas arrivé à la Colonie What a Face).
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SANG-MÊLÉ ROMAIN.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Au Camp Jupiter ... essentiellement ;)
messages : 134
parmi nous depuis le : 06/01/2017

SANG-MÊLÉ ROMAIN.

MessageSujet: Re: Aaron ~ Always vigilant, a smile on my face, magic in my hands   Mer 14 Juin - 8:06

@Aaron Harper : Excellent, excellent *Mr Burns face* Oh tu sais si on est plongé dans l'histoire (en tout cas pour moi) c'est pas grave si c'est un pavé ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : New-York
messages : 16
parmi nous depuis le : 13/06/2017

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: Aaron ~ Always vigilant, a smile on my face, magic in my hands   Mer 14 Juin - 8:11

@Lorenzo Visconti J'espère que ça va te plaire alors XD.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ITINÉRANT.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Quelque part à NY.
messages : 1399
parmi nous depuis le : 28/05/2013

ITINÉRANT.

MessageSujet: Re: Aaron ~ Always vigilant, a smile on my face, magic in my hands   Mer 14 Juin - 9:20

Bienvenue parmi nous officiellement ! bril
Je suis très contente que tu sois ici, en plus je ne vais pas te mentir, Aaron est l'un de mes prénoms de prédilection pour les garçons alors je ne peux qu'approuver. J'adore le choix des dons et de la maman, Hécate dépote grave. :hehe: Hâte de lire cette histoire (oui, je lis tout en intégralité moi ) et si tu as des questions n'hésite pas !

_________________
Tout comme il y a deux versions à chaque histoire, il y a deux versions à chaque personne. Une version que nous révélons au monde et l’autre que nous gardons cachée... Chacun de nous a la capacité d’accomplir le bien et le mal mais ceux qui sont capables de brouiller la ligne de division morale détiennent le vrai pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
CROUPIER DE PREMIÈRE CLASSE.
Voir le profil de l'utilisateur
localisation : Colonie des sang-mêlés.
messages : 125
parmi nous depuis le : 16/11/2016

CROUPIER DE PREMIÈRE CLASSE.

MessageSujet: Re: Aaron ~ Always vigilant, a smile on my face, magic in my hands   Mer 14 Juin - 9:58

Bienvenue parmi nous Aaron ! Hécate est trop cool comme déesse Bisous eskimau

_________________

On peut continuer à exister sans son âme, tant que le cœur et le cerveau fonctionnent. Mais on n'a plus aucune conscience de soi, plus de mémoire, plus... rien. Et plus aucune chance de guérison. On existe, c'est tout. Comme une coquille vide. — JK Rowling.

Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: Aaron ~ Always vigilant, a smile on my face, magic in my hands   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aaron ~ Always vigilant, a smile on my face, magic in my hands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dangerous Smile
» Aaron Leandre ♫♪
» [COURT]Archetype par Aaron Sims
» Take a Smile ;)
» que l'image face un lien vers la rubrique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ⱴ MALUM DISCORDIAE. :: ⱴ GESTION DU PERSONNAGE.  :: rejoindre notre univers. :: ils ont réussi.-